ESCALE EN GUYANE

Bonjour les navigateurs !
Je vous informe que nous finissons de mettre en place en Guyane française un site d'accueil pour les navigateurs au long cours, et les plaisanciers locaux.

Compte-tenu du nombre de voiliers qui transitent chaque année par la Guyane, en provenance du Brésil, il nous a paru judicieux de développer des services pour la grande plaisance dans notre structure associative qui existe depuis 1968.

Le Centre Nautique de Kourou accueille depuis cette date de très nombreux navigateurs et nous souhaitions offrir des services dont nous connaissons la valeur pour qui navigue loin et fréquente peu les terres françaises.

Une précision s’impose : nous souhaitons conserver un esprit Grande Croisière et demandons aux voiliers de passage de comprendre que le C.N.K n’est pas un self service du nautisme, mais bien un lieu d’escale qui permet de se reposer et d’effectuer les travaux nécessaires sur le voilier, à l’instar du C.V.Dakar.

Et puis c’est l’occasion de découvrir la Guyane, terre française trop souvent négligée !!!!

Vous pouvez aller consulter ce que nous proposons sur le site , qui est d'ores et déjà en ligne, même s'il est incomplet.

très cordialement, bon vent !

Centre Nautique de Kourou

L'équipage
27 mar. 2008
27 mar. 2008
27 mar. 2008
0

Ah bon !
Sympa de savoir que les choses s'améliorent au centre nautique . Quand j'y suis passé les voiliers de passage avaient droit à un discours de gamin .
-Accueil : bof
-travaux : bof - bof peut etre que vs vs etes amélioré en récuperant un tri de course ?
La MO ne doit pas vs couter cher ( réinsertion)
-envasement pour acces ?
-facilitées sans voiture ???

27 mar. 2008
0

Bien le bonjour à FLAMBOYANT ...
... de la part de Joël et Marie-Anne ...
Cà s'organise donc en Guyane ... j'ai entendu parlé de pontons neufs à Sinnamary ...

31 mar. 2008
0

cnk...chere ollie que nous ne connaissons pas
Ce sera avec le plus grand plaisir que nous vous accueillerons au Centre Nautique de Kourou à la pointe des roches.
Vous avez raison, l'envasement est présent comme sur toute la guyane et permet actuellement à 11 bateaux d'y accoster pour reparer,vivre avec eau et electricité, douche et machine à laver.ils ont en moyenne un tirant d'eau de 1.80 et partent et reviennent sans difficulté si l'on prend soin, comme sur toute la guyane de choisir sa marée ( en général 3.3O,3.40 suffisent amplement.)
Vous avez raison, il s'agit bien d'un chantier d'insertion dont l'objectif est la creation d'emploi prioritairement pour les personnes de plus de 50 ans et les personnes handicapés.Rassurez vous, nous n'avons rien contre les jeunes plus bruyants, nous les mettons simplement sur nos bateaux de voile légère.
Vous avez tort, l'épave du trimaran retourné sur la jetée n'est pas de notre ressort et l'on voit mal comment les 600 000 euros demandées à sa rénovation constituerait un plus à l'accueil des plaisanciers.
C'est plus rapidement que la vitesse du fleuve que vous avez du passer en Guyane.
cordialement.

31 mar. 2008
0

Excellente idée ce site...
et vraiment nécessaire d'avoir un endroit où pouvoir pêcher quelques infos sur les mouillages en Guyane car j'espère que vous n'allez pas vous limiter à Kourou mais parler aussi de la marina de Cayenne ( tarifs, conditions d'accès) et maintenant de Sinnamary
bonne continuation.

31 mar. 2008
0

Corps
Soyons sérieux. la Guyane c'est 220.000 habitants et un nombre de plaisanciers infime, et queslques bateaux de passage.

Les bateau à DDC sont des bateaux ventouse, dont certains prennent des allures d'épaves.

Combien de voilier sortent chaque semaine ?

Très peu. Pourquoi ? parce que la navigation en Guyane n'est pas facile, fort envasement, courants, houle. Mais à côté de ces handicaps, il n'y a jamais de tempête, seulements des vents médiums, et puis des endroits fantastiques dans les estuaires ou les ilets où aller.

Mais ce qui freine réellement la plaisance, ce sont les infrastructures poprtuaires. La Guyane n'est pas assez peuplé ou courru pour en avoir plusieurs. Qu'on ne vienne pas me parler de Dégrad des Cannes, port misérable géré par la CCIG avec la ciementerie à proximité. Une honte ce port où l'on ne peut même pas carénéer son bateau et qui de surcroit est exposé à une méchante houle du large qui rentre dans le Mahury.

Non la solution en Guyane ce sont les corps-morts (les pontons c'est de la foutaise : trop de courants dans les fleuves). Il faut donc organiser un lieu avec des corps morts et un ponton qui offrirait des services (ravitaillements, carburants...) Il faudrait également un lieu de levahge pour carrénéer ou bricoler son bateau. Alors si c'est à Kourou, pourquoi pas !

Miaux vaut favoriser l'implantation d'un bonne structure que la multiplication de structures bancales comme c'est le cas actuellemnt.

31 mar. 2008
0

Ca progresse dans le bon sens...
"notre structure associative qui existe depuis 1968."... :tesur:

Ah ? J'ai passé neuf mois sur le Kourou en 89, ça a dû m'échapper, ainsi qu'a tous les autres plaisanciers de passage à l'époque !

Les seuls qui ont été assez gentils pour nous autoriser à nous ravitailler en eau douce... ont été les douaniers ! Si-si ! ;-)

(il est notoire que la Guyane étant une région désertique l'eau est un vrai problème) :-(

_/)

31 mar. 2008
0

CENTRE NAUTIQUE KOUROU

Ca progresse dans le bon sens... - 31-03-2008 03:36 -
"notre structure associative qui existe depuis 1968."... :tesur:

Ah ? J'ai passé neuf mois sur le Kourou en 89, ça a dû m'échapper, ainsi qu'a tous les autres plaisanciers de passage à l'époque !

Les seuls qui ont été assez gentils pour nous autoriser à nous ravitailler en eau douce... ont été les douaniers ! Si-si ! ;-)

(il est notoire que la Guyane étant une région désertique l'eau est un vrai problème) :-(


C'est vrai mais...
j'y ai souvenir des janichons en 69,d'antoine en 75, le CNK à l'époque était un club de yachting situé sur la plage et non à la pointe des roches, puis club de voile de la légion, du CNES, etc... faut croire que comme tout assos, il y a eu des hauts et des bas...

31 mar. 2008
0

vive le cnk
mais rien n est evident malgre tout pour developer le nautisme, les voileux de passages pestent contre la chaleur et les prix excessifs, les vols ne sont pas à negliger, attention donc aux moteurs hors bord....

les billets d avion sont prohibitifs, autant de frein au developpement du tourisme guyanais.

Mais, le jour, ou ca s arrangera, il y aura des choses a faire, bien que les fonds de mouillages soient tres vaseux ( parfois ca derape, parfois non ) la foret est splendide, les ilets agreables ( un peu rouleur quand meme faut le preciser aussi ),

Degrad Des Cannes, à oublier, l' accueil est desertique ( aucun responsables du port sur place ), bateaux vantouses, les prises d eau innaccessibles ( montage sauvage ) et electricité ou il faut faire ses branchements soi meme......( des copains avec leur bateaux en alu ont faillit fuir voyant les fils electriques pendouiller dans l eau avec des frigos et lave linge sur le ponton..... )
Et puis ne sautez pas sur les ponton, vous pourriez passer a travers.....

Mais si comme beaucoup vous vous arretez à cela, vous aurez louper plein de belles choses.....

31 mar. 2008
0

la zone...
J'admets que DDC c'est un peu "bord......" mais faute de mieux ceux qui y sont en font leur affaire surtout s'ils ont trouvé un job à Cayenne ou environs. Il ne faut pas oublier que la Guyane est souvent l'endroit ou les navigateurs refont la caisse de bord et faut bien qu'ils trouvent un endroit pour se poser et un corps mort n'est pas très pratique. Je passe presque tous les jours dans le coin et j'ai l'impression que les gens s'organisent et s'entraident pour que les choses se passent au mieux.
Je ne pense pas que ce serait une bonne chose que cette marina disparaisse donc autant en parler aussi et essayer d'y améliorer la situation avec peut-être plus de passage donc plus d'avis "positif" pour faire bouger un peu les autorités et les inciter à améliorer les lieux.
AMHA
Bon vent à vous les heureux navigateurs..

01 avr. 2008
0

sans issue !
Il faut arrêter avec le port de Dégrad des Cannes. C’est une erreur d’emplacement tellement rédhibitoire qu’aucune amélioration n’est possible.

Pourquoi ? en vrac : parce que le terrain est inconstructible, donc il n’y aura jamais que des aménagements provisoires qui se déglinguent ; parce qu’une cimenterie placée à quelque encablures au vent du port de plaisance dépose une croute très difficile à faire partir sur les œuvres mortes de ton bateau ; parce que la houle du large rentre largement dans le port et secoue dans une danse infernale nos pauvres coques ; parce qu’une fois que tu es amarré aux pontons tu ne le quitte plus que pour en partir définitivement en raison des courants et de l’enchevêtrement des bouts qui entravent comme une toile ton pauvre bateau ; parce qu’il est interdit d’y caréner un bateau, la seule cale existante dépendant du port de commerce – même si depuis longtemps plus aucun bateau n’y vient - ; parce certains, plus résidants que plaisanciers, fort sympathiques au demeurant, ( et zut je vais choquer ) n’ont pour seul horizon que la perception de leur RMI - et s’en trouve d’ailleurs très bien ainsi - ; parce qu’il est loin de tout commerce. Litanie non exhaustive !

Non franchement le lieu était improbable, il le restera malheureusement. Une erreur irréparable. Pourquoi s’obstiner dans cette voie ? Une organisation de mouillages dans un lieu choisi judicieusement avec un ponton technique pour avitailler et possibilité de caréner et de gruter, est la solution qui en Guyane s’impose.

Si les aménagements de Dégrad des Cannes étaient une bonne solution, depuis longtemps il serait géré par une société privée. La CCIG se désintéresse de ce port de plaisance qu’elle ne veut pas gérer et dont la police est assurée par le capitaine du port de commerce. Depuis des années, elle souhaite en confier la gestion à une société privé….en vain ! Pourquoi ?

En vrac : parce que le terrain est inconstructible, donc il n’y aura jamais que des aménagements provisoires qui se déglinguent ; parce qu’une cimenterie….

Sans issue !

31 mar. 2008
0

Help pour l'ouverture du site...
...que je n'obtiens pas.

Si l'accostage en Guyane est aussi difficile...?

;-)

31 mar. 2008
0

enlever la virgule....
après "voileguyane.fr" qui apparaît quand on clique sur le lien !
sinon le lien du premier post fonctionne bien....
ah la Guyane, ça se mérite !

31 mar. 2008
0

guyane
Bonjour,
j'ai fait escale à Degrad des canes il y a environ 3 ans.Bien sur niveau services c'est assez le désert et trop éloigné de cayenne.
Mais sinon, l'abri était relativement correct, l'ambiance excellente entre bateaux, bien plus sympa que ce que j'ai pu voir ailleurs sous les tropiques...
Donc si tout n'est pas parfait, ça fait plaisir de savoir qu'il y a de nouveaux services techniques pour les bateaux de voyage.

31 mar. 2008
0

CNK Kourou.....un peu bruyant à 7h Mat
à planter leur clous pour leur carbet...quand tu finis à 5h...
ceci dit ce que je vois de ma fenètre d'hotel me parait assez sympa et le terrain de pétanque est une bonne idée pour le "sudiste" que je suis.
la voile, on verra avec les collègues si on a le temps d'en faire avant de partir.

31 mar. 2008
0

dangereux
Un petit détail sur le mouillage sur le fleuve ,coté vieux kourou : c'est le courant qui peut etre tres fort. Un moteur HB qui s'arrete la nuit et c'est la grosse angoisse car à la rame sur un bon dinghy c'est presque impossible.
Certains , à la suite de soirée ti-punch ont disparus à jamais...

01 avr. 2008
0

CNK. probleme vitesse du fleuve kourou
proportionnel à l'ethylisme des marins.
Au port medoc,à sa sortie sur le fleuve la vitesse peut avoisiner, selon les pecheurs, les 6 noeuds.
je ne sais pas si c'est une blague mais le dérapage d'un voilier m'y a paru impressionnant.
je ne suis pas breton mais il me semble que dans certains lieux de cette magnifique contrée navigable, il en est de même.
le Kourou est en moyenne de 2,5 noeuds, ce qui est déjà pas mal, avec des pics de 15 mns difficile mais supportable à la rame.
Je suis au mouillage devant le CNK et non sur le vieux Kourou, mon fils de 13 ans se déplace sans problèmes à la rame quelque soit la marée et le temps( sur un kayak car plus facile)
Avoir toujours un grappin et une longue aussière facilite (obligatoire).
je me souviens qu'un trio sur un optimist en guise d'annexe s'était noyé en 1991 . mais ils venaient de Guatemala ( lieu dit eloigné du "port")à marée basse.Ils étaient en effet totalement beurrés.

01 avr. 2008
0

ne blamez pas tilikum, il a raison quant à sa définition de debilitant
vérifié pas plus tard que cette nuit, le courant au CNK est bien en moyenne de deux noeuds et demi (pour la pression:-) avec des pointes à 4 noeuds pendant 15 mns à certains moments de la descendante.
ce qui peut expliquer la différence constatée sur le fleuve il ya certainement longtemps c'est le contre courant formé par la " baie" de la pointe des roches.( je sais qu'avec la vase, tilikum va la rebaptisé baie des cochons.)
Il faudrait demander à la trentaine de bateau et à la dizaine de famille au mouillage s'ils ont le sentiment d'être des héros...voire des aventuriers:-)
fumer les palétuviers ? je vous dis quoi!

01 avr. 2008
0

Vitesse du fleuve ?
Je n'ai passé que neuf mois sur le Kourou, mais j'ai observé les choses suivantes :

  • Lors des grandes marées, le courant du fleuve en grandes crues additionné à la marée descendante peut atteindre six noeuds, et même si mon loch n'était pas particulièrement exact la production de mon alternateur de ligne d'arbre m'a confirmé cette mesure !

  • Mon annexe de l'époque : un machin en caoutchouc équipé d'un Mercury de 7,5 CV, il me fallait parfois longer la berge dans les contre courants pour ne pas faire du sur place !

  • C'est sûr que mouillé près de la berge avec le cul dans la vase à chaque marée basse, le risque est moindre...

  • Il n'y a donc pas besoin d'être "beurrés" pour se trouver en situation dangereuse !

  • Mais la fumette peut certes gommer l'apparence des dangers... bonne chance !

J'invite les amateurs à relire ce qui est écrit noir sur blanc dans les Instructions Nautiques... dont une phrase qui m'avais choqué avant et beaucoup moins après : "climat débilitant" !

_/)

01 avr. 2008
0

infos périmées
car les pluies sont de plus en plus rares, ici aussi le climat change , donc il est aussi possible que le courant du fleuve soit moins fort .
Nous sommes en pleine saison des pluies et c'est plutot sec , y'a pas la moindre flaque d'eau .....
La région n'est certainement pas idéale pour pratiquer la voile comme aux Antilles mais pourra très bien devenir une escale technique quand la situation deviendra impossible au Brésil ou au Vénéz.
...et je ne me sens pas plus débile que d'autres même en ayant supporté ce climat pendant plus de 25 ans !
Vous devriez revenir par ici pour remettre vos pendules à l'heure et arrêter de dénigrer ainsi la Guyane.

01 avr. 2008
0

Je ne dénigre rien,
ne cite que ce qui est écrit dans les IN, et n'ai pas traité qui que ce soit de débile, définition :

DÉBILITANT, -ANTE adj.
XVIe siècle. Participe présent de débiliter.
☆ 1. Qui est propre à débiliter, à affaiblir. Un régime débilitant. Ce climat humide est débilitant.
☆ 2. Fig. Décourageant, déprimant. Une oisiveté débilitante. Fam. Propre à rendre débile. Des loisirs débilitants.

Il se trouve que j'y fais un petit tour (en avion) pour mon boulot de temps à autre... mais uniquement pour l'appât du gain, même si j'y ai de bons amis depuis vingt ans et que je revois avec plaisir ! ;-)

Quand à dire ce que je pense de la Guyane, ce serait complètement hors sujet sur ce forum...

_/)

01 avr. 2008
0

oui c'est vrai
la guyanne que j'ai connu en 1979
a quelque chose de'envoutant
mais c'est l'endroit ou le climat a été le plus rude, j'ai caréné à l'époque mon bateau en bois à la crique
j'avais mis le bois a nu
il me fallait par jour une caisse de st-yorre et malheureusement une caisse de kro
bref c'est l'enfer, le pire,
pourtant j'ai vécu à bélem, à singapour, au gabon
c'est cayenne qui est ds mon souvenir, le pire, mais tellement attachant :-D :-D

01 avr. 2008
0

Climat débilitant.
C’est bien connu la Guyane c’est l’enfer vert. Les miasmes putrides viennent à bout des constitutions les plus solides.

S’il en était encore besoin, dissuadez les inconscients qui formeraient le projet de venir relâcher en Guyane.

D’un Guyanais, rare plaisancier, qui veut encore goûter pendant de longues années de la quiétude d’un ilet peuplé seulement de singes ou d’oiseaux, d’un coucher de soleil que ne viendrait entraver aucune forêt de mats, d’un estuaire à soi tout seul pour la nuit.

01 avr. 2008
0

Guyane avec un seul N
c'est sûrement pas le même pays !
le bagne c'est pas ici....
mais chacun va où bon lui semble.....je suis arrivée ici en 1981 pour 2 mois, sur mon petit voilier, dans la rivière de Cayenne et je suis témoin de beaucoup de changement, déjà on ne mouille plus à Cayenne , c'est envasé et c'est dommage, c'était bien pratique à 2 pas du centre ville.
C'est vrai aussi qu'après les clubs nautiques du Brésil, ça surprenait déjà y'à 27 ans passés et ça n'a pas changé ou très peu, il ne faut pas faire comme moi, progresser dans un fleuve à la recherche d'une forêt de mats, vous n'entendrez que les singes hurleurs et l'envie de fuir au plus vite.....courage
photos.guyane-guide.com[...]tos.php

01 avr. 2008
0

Tous les français sont roux !
Vous connaissez l’histoire du jeune anglais qui débarque pour la première fois à Calais et croise dès sa descente du Schuttle une jeune fille rousse. Il se précipite à la table de la terrasse d’un café pour livrer ses premières impressions de la France à ses parents. « Mon Cher petit Papa, Ma Chère petite Maman, je viens de descendre du train : tous les français sont roux… »

Que valent des impressions vielle de plus de dix ou vingt ans dans un territoire au développement démographique, et donc économique, sans équivalant dans aucun autre département français ?

S’il pleut en Guyane ? Oui sans doute plus qu’ailleurs. Mais la Guyane connaît deux saison des pluies : une faible, de décembre à avril, où les journées sans soleil sont rares ; un forte, de mai à juillet, avec d’abondantes précipitations surtout la nuit. La saison sèche va d’août à novembre. La Guyane connaît également un interlude sans pluie d’une semaine ou deux aux alentours du mois de mars que l’on nomme le petit été de mars.

Comme indiqué dans un autre message, il semble que depuis un peu plus d’une décennie, les saisons des pluies soient moins marquées.

Bref, il fait bon naviguer en Guyane (pour les trois ou quatre plaisanciers – sans doute parfois moins - qui hissent les voiles le W-E), mais surtout ne le dite à personne, de toutes les façons on ne vous croira pas !

Maintenant, il est foncièrement agaçant de ne pas pouvoir gruter ou mettre sur une cale un bateau (c’est même scandaleusement interdit dans le seul port de plaisance aménagé pour ça à Dégrad des Cannes). J’attends donc de voir ce qu’effectivement va proposer le Centre Nautique de Kourou, car à ce jour je ne vois encore aucun coque sortie malgré la présence de certains bateaux qui semblent être en attente depuis plus de 3 mois...

02 avr. 2008
0

tout est dangereux en guyane.Brrrr......
Y parait que les femmes accouchent en guyane.
sisisi....ces courageuses accouchent par le bas...gravité de la situation oblige. loin du confort européen ou des antilles bien connues pour leur accueil, à chaque naissance le peuple guyanais retient son souffle.
Vu le taux de natalité, les touristes et aventuriers de l'entre deux guerres ne manquent pas d'air!

Y parait que sur les fleuves des dizaines de pirogues, chaque jour, alimentent les populations, passant par tous les temps, par tous les sauts, causant la mort de deux à trois personnes par an...
Vivement une route que l'on puisse considérer comme normale la mort par accident par centaines.

Y parait que le fleuve est dangereux...A quand une SNSM pour annexes!

02 avr. 2008
0

Romantisme
Qu'il y ait des aspirants à la haute mer qui résident dans leurs bateaux qui y bricolent et travaillent sur terre, et bien qu'ils vivent leurs belles aspirations ! Et la Guyane, est un bel endroit pour relâcher et refaire la caisse e bord.

Maintenant, il faut arrêter le romantisme avec Degrad des Cannes(note bien que je ne parle pas de Kourou). Si le but à Dégrad des Cannes est d'accueillir dans un gentil bordel sur une zone industrielle des bateaux aux gens sympathiques, mais dont bon nombre,quoique tu écrives, ne prendront jamais la mer, alors c'est une réussite ! Mais ne parlons pas de plaisance, ni de candidats aux grands voyage (sauf quelques rares exceptions !)

Si prendre du ciment pendant 20 % de l'année (ben oui 3 jours tous les 15 jours)ne gène pas plus, pourquoi pas ! Les dépôts de ciment sur le pont de certains bateaux aura au moins pour vertu de consolider les ruines !

Dire le contraire c'est au mieux faire du romantisme au pire faire l'autruche.

Petite question : quand tu dis que certains attendent depuis "un petit moment" pour gruter leurs bateaux, il me semble avoir vu depuis novembre 2007 de la pub à Kourou (je ne sais plus dans quel magasin) pour lever des bateaux au CNK. C'est donc une réponse d'autruche ou bien c'est que l'échelle du temps de la Guyane n'est pas la même qu'ailleurs.;-)

Et dire qu'un petit cata du style Warham de 8, 9 mètres m'aurait tenté en Guyane....toutes les façons l'année prochaine je serai muté.

Maintenant j'encourage bien évidemment l'initiative du CNK, ça pourrait me décider un jour, moi aussi, à venir relâcher en Guyane.

02 avr. 2008
0

Réponses pêle même
Bonjour à toutes et à tous,

Je me permets d'apporter quelques éléments de réponse aux questions soulevés dans ce fil.
Tout d'abord, désolé pour BRIGADO des coups de marteaux sur les clous à 07h du matin ... il est vrai que nous sommes voisins. Mais rien ne se fait sans rien et il sera sans doute agréable de venir boire un café après votre travail ou autre chose après votre partie de pétanque. Nous travaillons donc à finir le fameux carbet dédié à ces activités. Je vous invite à venir nous rencontrer rapidement pour que nous vous expliquions en détail nos travaux !
Pour le grutage des voiliers, certains sont effectivement en attente depuis un petit moment. Ils en profitent pour bricoler tous les jours ou presque. Les premières sorties ne vont pas tarder; comme vous le savez, ou n'a rien sans rien ... et rien n'est facile. Comme l'ont fait remarquer les intervenants de ce fil, rien n'existe jusqu'à présent en Guyane. Patience et persévérance, donc.

En ce qui concerne le climat, le courant et la dangerosité de la Guyane, quelques réponses :
- le courant dépend ET de la pluviométrie ET de l'endroit ou l'on se trouve ... devant le C.N.K, il est effectivement de 2,5 nds en moyenne. Quant à savoir s'il vous faudra un 20 ou 30 chevaux sur l'annexe, vous faites comme vous voulez. J'habite moi même sur un voilier et mon 4 ch suffit amplement ...
- le climat est chaud et humide, ce qui est le propre des climats équatoriaux. En bord de mer, les Alyzés sont présents toute l'année. Il fait donc bon, oui, bon. Et effectivement, en saison des pluies, particulièrement la "grande", d'avril à fin juin, il pleut ...
- la dangerosité de la Guyane est proportionnelle à l'idée qu'on s'en fait, surtout quand on n'y est jamais venu et qu'on regarde la télévision à sensations (fortes). A titre indicatif, le taux de natalité est ici le plus élevé d'Europe, sans aucune difficulté ... et le taux de mortalité infantile est très faible.
J'ai personnellement à bord un fils en bas âge né ici, rien à signaler pour lui ...

Pour ce qui est des navires qui ne naviguent pas trop, la raison est assez simple : effectivement 90 % des équipages résident à bord et travaillent. La plupart ayant en plus des enfants, le voilier est pour quelques années une maison de 12 à 17 mètres que l'on sort après une certaine préparation. Contrepartie : effectivement, l'ambiance est excellente, l'entraide en cas de besoin est de rigueur et la vie est belle.

Il est un fait en ce qui concerne Dégrad des Cannes que la "marina" est éloignée d'environ 10 km du premier commerce, sans transports en commun, ce qui la rend peu pratique. Ceux qui y sont passés savent néanmoins que les résidents proposent systématiquement de jouer au "taxi co" le matin, en allant au travail.
Quant au cimentier, il embarque et/ou débarque son ciment pendant 3 jours tous les 15 jours ou trois semaines.

De manière générale, il est vrai que la Guyane est plutôt peu adaptée aux navigateurs souhaitant sauter de port en port, lesquels sont munis de services et de toutes les commodités.
Mais aux Canaries, la Gomera et Graciosa sont plus jolies que le port de Las Palmas.
De la même manière, les Antilles ont certes une eau claires et toutes les commodités, mais ne proposent pas effectivement des mouillages uniques de solitude, des iles désertes avec uniquement des singes (Saïmiris) et des oiseaux, des réserves protégées avec une faune et une flore hors du commun (Marais de Kaw, de Yiyi ...), et un brassage ethnique unique qui favorise un esprit local très "cool".

En bref, pour ceux qui souhaitent un dépaysement sans risques, la Guyane offre effectivement plus d'attraits qu'une marina impeccable des Antilles, ceci dit sans connotation péjorative, puisque je m'y rends moi même de temps à autre.
Il ne faut pas comparer, il faut au contraire additionner ... pour un résultat de voyage très réussi.

Très cordialement,
Bon vent à tous
Yann
Centre Nautique de Kourou

03 avr. 2008
0

Autres réponses
Bonjour Autruche (je me permets, pas d'autre nom en vue).
Je parle au nom des propriétaires de voiliers présents à Degrad des Cannes, sans pour autant engager ma responsabilité, bien sur.
Si tu t'y rend régulièrement, tu auras remarqué que la presque totalité des voiliers au ponton a été renouvelée en moins de deux ans. Ce qui corrobore le fait qu'il s'agit bien d'un port d'escale.
Il y a en fait effectivement 9 voiliers qui ne repartiront probablement jamais, en tout cas avec leur skipper actuel, sachant que parmi ces 9, 4 au moins sont à la vente ...

A ce sujet, le Warham de 9 ou 10 mètres qui s'y trouve fait partie de ces voiliers en vente. Il est en bon état. Si ça t'intéresse, je peux te donner le numéro de son propriétaire, il fait partie du personnel du C.N.K.

En ce qui concerne le "petit moment" relatif aux grutages, les prospectus ont été ventilés effectivement vers novembre ou décembre, de manière tout à fait involontaire, ce dont je suis tout à fait désolé. Il n'était pas question de gruter en 2007.

Enfin, merci de tes encouragements pour notre initiative qui, tu le comprendras puisque tu connais sans doute la Guyane, n'est pas facile à mettre en oeuvre.

Cordialement,
Yann
C.N.K

03 avr. 200816 juin 2020
0

Bonsoir
Je lis sur le site (voileguyane):
"Services à des tarifs égaux voire inférieurs à ceux pratiqués à Trinidad et aux Antilles !"
Juste au dessous
"Manutention , sortie et remise à l'eau pour un bateau = 900E "
Je trouve ça très cher , par rapport à P à Pitre qui n'est pas réputé bon marché (Catalac 8 = 200E)
Bonnes nav

03 avr. 2008
0

Réponse GWADA
Bonjour GWADA,

Pour information, non, le tarif n'est pas définitivement de 900 euros. Nous avons prévu d'organiser les grutages pour 3 voiliers en même temps, ce qui est précisé sur le site.
Dans ce cas, le cout A/R par voilier, quel que soit sa taille, est de 366 euros.
Il est un fait que 900 euros, ce serait très élevé. Nous le proposons exceptionnellement à un propriétaire qui ne pourrait pas attendre une date avec trois navires, ce qui sera sans aucun doute très fréquent, puisque la liste d'attente est déjà bien remplie.

Cordialement
Yann

03 avr. 2008
0

en 1989,
j'y ai passé 6 mois et j'en ai pas mal profité. Plusieurs bateaux sur la comté. avec le bar restau dans la crique gabrielle apres le boulot sur cayenne et la remontée de la rievere durant les vacances. Les autres bateaux sur le kourou pour ceux qui bossaient au cnes ou ailleurs. Tout ce petit monde qui se connaissaient faisant souvent des chouettes fetes et régatant jusqu'au mouillage de st joseph les WE ou vacances...
L'oyapock et le maroni a remonter en pirogue, bref, une exellente escale et peut etre la plus forte de decouvertes (après bali et le malawi)
Bref, j'y repasserai bien 1 proxima vez meme si c'est 1 peu different.
Le gros point noir étant le manque de nanas en guyane, n'est ce pas ?

03 avr. 2008
0

nana
Ce en quoi le club pourra intervenir avec son programme de réinsertion...

03 avr. 2008
0

pour le tourisme sexuel.....
voir bali :-) je plaisante!
ici elles sont toutes enceintes...pas de réinsertion en vue avant 2010! ;-)

03 avr. 2008
0

il faut un beau bateau...
pour draguer les filles messieurs, des fois je vous jure parler nana sur un site de voile!
pas de conseil mais pour ceux qui ne connaitraient pas...allez sur le site de l'architecte patrick balta qui a a passé plus de vingt ans en Guyane, ancien patron de pêche (à la voile)en guyane puis architecte naval....ces bateaux sont magnifiques!
En construction, le super Gorfou en guyane en ce moment.
AMHA.

03 avr. 2008
0

Juste une anecdote
début avril 85
Je travaillais au centre spatial depuis 3 ans
J'avais acheté un rêve d'antilles au port de Degrad quelques mois avant.
J'étais à la veille (littéral) de traverser et revenir en France.
Soirée d'adieu sur le port à coup de ti'punch et de crevettes grillées .
1h du mat (nous déjà bien imbibés depuis 3 semaines.)

une voiture qui fait des allers retour sur le port en éclairant le fleuve (kourou).
Nous, (prêts à en découdre avec un rodeur) vous cherchez QUOI, LA ?????
Ben ma pirogue, pleine de caïmans, je revenais de la chasse, j'étais en train de m'amarrer, elle a glissé et je la trouve plus (et je suis douanier)

Nous , encore un peu plus imbibés avec un ti verre pour se donner du courage , qu'à cela ne tienne ! et nous voilà sur des plus ou moins annexes à remonter le fleuve (marée montante ) à la recherche de cette pirogue d'un douanier, pleine de caïmans.

1/2 h après on cassait la goupille de l'hélice du hors bord et on rentrait difficilement à la rame
2 h après marée haute on mettait le bateau le long d'un quai sur une zone dure pour carenner.
5h après, on commençait à gratter.
12 h après on descendait le fleuve avec 3000 milles devant nous pour atteindre les Acores.
Je n'ai jamais sû si le douanier avait retrouvé sa pirogue et ses caïmans.

04 avr. 2008
0

beaux bateaux - belles pépés ...
ça m'étonnerait!!! mais ce n'est pas toujours impossible pour eux.
j'ai connu des supercanotes type "swan" et pas les plus petits qui cherchait la belle gueuse ; en vain . Ce serait trop facile pour eux d'etre
- trop - riche et en plus d'avoir les belles pépés du port . Heureusement pour nous pôvres navigateurs , ils sont tjs en solo.
Mais cela ne fait rien , les mecs continuent à dépenser des sous chez les grands constructeurs et à parfairent leurs super yotes. le commerçant est bien là à les faire réver .
J'ai un vieux copain qui avant de sortir ne se lavait pas , des vetements crades , eh bien ça roulait pas mal et les filles étaient bien propres sur elles.
Un pauvre navigateur est arrivé et s'est trouvé une prof qui l'a accueilli et nourri . Quel était son yacht : un tronc d'arbre évidé .
Une célebre navigatrice française ( gros cata) s'était amouraché d'un jeune canadien à bord de son 6 m .
Méditez, messieux, avant d'investir chez AD.
A part cela , en Guyane , il y a des filles ; à vous de les chercher et il ya des petits secrets ...

04 avr. 2008
0

quelques petits secrets ?.....
tu nous mets en appétence ollie... :-)

Bon je disais cela pour recentrer la discussion sur la voile...:-)

le beau n'est pas forcément synonyme de cher...regardes l'enfant perdu de Balta, à l'époque (2004) je voulais le construire en Métropole. 35000 euros toute taxe comprise, voile et accastillage...à revoir à la hausse évidemment . j'ai été le voir une semaine prés de Paris ,en construction par un amateur...Beau à faire tomber les filles.. :-p

19 avr. 2008
0

GRUTAGE GUYANE CENTRE NAUTIQUE KOUROU
GRUTAGE GUYANE CENTRE NAUTIQUE KOUROU - 19-04-2008 12:40 -
Quand ce qui est commun dans les pays industrialisés, reste une aventure associative pour d'autres...
C'est avec grand plaisir que nous vous annonçons la possibilité maintenant de gruter votre bateau en Guyane à kourou.Ce mardi trois bateaux ont "essuyé" les plâtres, restent trois mois sur bers pour réparation et laisseront la place à 6 autres en Juillet et ainsi tous les trois mois.
Possibilité de gruter seul mais le montant du grutage sera de fait plus élevé.
150 M3 de gravats bétonnés récupéré à la légion (destruction de leur immeuble) 30 tonnes de graves, même tonnage de sable de carrière, 1O jours de tractopelle, 6 mois de tractations , un mois effectif de travail de l'équipe du chantier d'insertion,ont été nécessaires.
Vous avez maintenant le choix entre brésil, kourou et Trinidad.
Bienvenue!.

02 juin 2008
0

FETE DE L OCEAN CNK GUYANE LE 8 JUIN 08
Bonjour, si vous êtes sous nos latitudes rejoignez nous le 8 JUIN à la fête de l'océan au Centre Nautique pointe des roches KOUROU, au menu infos sur l'environnement, jeux, nettoyage des plages, voile légère, baptêmes gratuits pour les petits et concert de Jazz sous notre tout nouveau carbet!
grande plaisance bienvenue!
Bon vent à tous et toutes.

13 avr. 2009
0

Actuellement au CNK (Avril 2009)
Bonjour,
Quelques nouvelles de notre Chantier d'insertion...
nous venons de finir notre 23 eme Grutage depuis 1 an et consolidé 2 emplois à cet effet.
Le restaurant solidaire "La Marina" ouvert ces derniers jours au CNK sera heureux de vous accueillir face à la mer les weekends midi et soir.
Au menu poissons et menus des caraïbes et d'Amérique du sud.
Ambiance festive la journée,souvent jazzy le soir.Consolidation de 4 emplois à cet effet.
Depuis le début de la course Rames Guyane nous sommes PC Course de Patrick Hoyau , Charles Bergère et Jean pierre Lacroix, adhérents de longue date du CNK.
A vous recevoir.

30 juil. 2009
0

hivernage
j etudie differentes possibilités pour laisser mon catamaran pendant 6 mois vers la zone caraibe , est ce possible sur votre zone ??

30 juil. 2009
0

08:15
en Guyane, 07:15 chez moi = heure du caoua ? ;-)

Un point déplaisant pour laisser un bateau six mois en Guyane : l'extrême humidité qui fait tout moisir...

_/)

30 juil. 2009
0

heotiens en guyane
des heotiens en guyane ??

30 juil. 2009
0

Ste Lucie - Grenade
Il y a des possibilités à Grenade et à Ste Lucie.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (38)

L'eau de l'Aude là

mars 2021