escale à Nantes

Bonjour,

Je prévois de faire une escale à Nantes 44 en centre ville avec un Océanis >323 1,50 m de tirant d' eau et 15 m de titan d'air.
Cela est-il facile ou y a t il des "pièges" à éviter ?

L'équipage
18 fév. 2020
18 fév. 2020
-3

Il existe un vieux truc qui s'appelle une carte marine sur laquelle figurent tous les renseignements nécessaires.

Pour un simple coup d'oeil général, y a aussi ça :

webapp.navionics.com[...]/

19 fév. 2020
0

Excusez mon mouvement d'humeur...
En zoomant à fond sur la webapp de Navionics, on a les réponses aux questions TE et TA.

Mais ça ne remplace pas le "vécu". Mea culpa.

18 fév. 2020
4

Salut, bien prendre la marrée montante et suivre le chenal, ça pousse dur avec le courant, il faut prévoir 4h depuis l'embouchure. Faire attention aux cargos et au 2 bacs de Loire. Pour le tirant d'eau et d'air aucun souci jusqu'a Nantes. Depuis plusieurs années il y a un ponton d'installé avant le pont Anne de Bretagne ( actuellement occupé par les bateaux du port de trentemoult en travaux). Le tram s'arrête a coté, mais de toute façon tu peux rejoindre l'hyper centre à pied.

19 fév. 2020
0

Vraiment fort courant! avec un bon vent portant on peut remonter à plus de 10-12nds et pour mouiller avant d'arriver et attendre l'étale, c'est pas de la tarte! sinon marche ar impossible avant le pont! Arriver à l'étale:CQFD

18 fév. 2020
0

Tout bien expliqué par ilforde...

Attention, le courant est fort. Ne pas espérer remonter à contre courant (enfin avec mon Volvo Penta 2011 ça le fait pas...).

Les pièges, y'en a pas tant que ça à part le courant. Si t'attapes la renverse dans l'estuaire (à partir de Saint Marc/Saint Naz.) tu auras le flot jusqu'à Nantes sans problème. Bon puis après, manoeuvre dans une zone à fort courant comme à Etel ou autres, à prendre en compte quand tu te mets au ponton par exemple.

Ne pas sous estimer non plus le trafic, y'a quand même du monde et les croisements arrivent vite donc il faut rester un peu vigilant m'enfin c'est pas le Crouesty le 15 Août non plus...

18 fév. 2020
1

Merci pour les infos.
J accosterai au ponton Anne de Bretagne en centre ville ce sera parfait

19 fév. 202019 fév. 2020
-1

Ce serait étonnant que tu puisses y accoster sauf u plus près à Trentemoult où il existe un passeur pour se rendre dans Nantes hyper-centre ou quai de Versailles. Je me trompe peut-être mais on y voit rarement des voiliers ou le Belem et consoeurs
Quai de Versailles attention au tirant d eau on y voit que des péniches ou moteurs
Édit suite aux messages ci-dessous: mince alors j y ferais plus attention vu que mon travail est à Nantes et que je prends tout les jours de quai de la fosse (anciennement la fesse)

19 fév. 2020
0

Il y a régulièrement des voiliers sur le ponton près du pont Anne de Bretagne et actuellement beaucoup puisque le port de trentemoult est en travaux. Pour visiter Nantes c'est la meilleure solution, le port de trentemoult étant accessible uniquement à marré haute car totalement envasé.

19 fév. 2020
-1

Pour aller au quai de Versailles il faut demater puis prendre l'écluse et le tunnel.

19 fév. 2020
2

Bonjour Litoria,
Des travaux de dragage sont en cours au port de Trentemoult : tous les pontons sont à terre et les bateaux ont été déplacés au ponton Belem devant le pont Anne de Bretagne.
Je pense qu'il doit rester de la place : à voir avec la capitainerie (‭02 40 37 04 62‬).
Bon séjour à Nantes.
Gildas

19 fév. 2020
0

Vraiment merci à tous pour les infos qui touchent sécurité ainsi que le lieu d' accostage
Litoria

19 fév. 2020
0

il faut environ 4h pour remonter la Loire avec la marée montante moins si la marée est forte et le moteur puissant. Possible à la voile mais prévoir largement à l'avance le passage des bouées du chenal
Il faut faire attention au chenal qui change de côté sans qu'on s'y attende, plus d'un voilier s'est fait surprendre et s'est retrouvé échoué sur les digons du mauvais côté du chenal. Il faut faire attention aux bouées qui vont très vite et sont très solides, plus d'un bateau s'y est écrasé, en prenant un repère à terre derrière la bouée on voit si on passe du bon côté ou pas.
Enfin le plus dangereux ce sont les cargos qui vous remontent par derrière sans qu'on s'y attende, regarder derrière permet de se garer à temps mais heureusement il n'y en a pas trop.
Remonter la Loire de nuit est possible mais pas évident, l'éclairage des bouées est nettement insuffisant et quand il y a une ville par derrière on ne les voit pas.
Une carte électronique récente avec le GPS permet de naviguer plus tranquille sans surprise.

il arrive aussi qu'il y ait des pêcheurs avec leur filet en travers de la Loire, ils viennent en général vous prévenir à l'avance mais pas toujours. Il faut guetter si on voit un bateau de pêche en dérive, on peut voir la bouée opposée du filet.

Excusez-moi d'avoir été un peu long mais j'aime bien ce fleuve et j'y ai navigué souvent pendant plus de 60 ans à la voile et à l'aviron. J'aimais bien mais j'y ai eu des sueurs froides dont une fois coulé par le bac du Pellerin.

19 fév. 2020
0

Je vais dans le même sens que les autres (j’y suis passé en Sun Magic 44 début Juillet). Pour nous on s’est présenté dans l’embouchure un peu trop tôt parce que je voulais surtout éviter la bascule inverse, donc dans la dernière heure de descendante. C’était trop tôt et inutile, on a avancé ultra lentement jusqu’au début du flot et au final on est arrivés à Nantes à mi-marée montante, donc dans le maximum de courant... pas génial.

Les derniers milles avant Nantes on avait dans les 6 noeuds de courant portant, j’ai eu des sueurs froides en pensant à la manoeuvre d’arrivée, mais heureusement la Loire s’élargit en deux bras et le courant au niveau du Ponton Belem était de l’ordre de 2 ou 2,5 noeuds, j’ai fait demi tour assez tôt et ensuite le nez face au courant la manoeuvre est facile, tu restes toujours en marche avant et peux placer le bateau ou tu veux (en réduisant tu recules).

Et en effet, il faut appeler la capitainerie avant, et pendant le transit veiller sur le 14 en plus du 16 (trafic portuaire, etc). Nous on s’était annoncé et on nous avait donné des infos sur le trafic que nous étions susceptibles de croiser.

Bonne nav, et je te souhaite de pouvoir en faire un bout au moteur, nous ça avait fait beaucoup de pétrole et pas beaucoup de voile ;)

Florent

19 fév. 2020
0

En complément des conseils précédents ; comme sur tout fleuve le coeff de marée et les éventuelles pluies récentes ont un réel impact sur le courant, mais globalement pas de souci à se faire de ce coté là en passant devant St Nazaire vers l'étale de BM. Si besoin de s'arreter en cours de route, il y a un ponton au chantier à sec juste après Paimboeuf, et aussi au Pellerin (je crois). La nav de nuit ça le fait aussi, surtout avec un gps carto ou une belle lune.

Bonne nav !

21 fév. 202021 fév. 2020
0

D'autres éléments dans ce

21 fév. 2020
0

Gaffe ! il arrive souvent la nuit quand il fait beau que la brume voire même du brouillard sort(e) des petits affluents (les étiers), c'est un truc à se perdre rapidement car après le brouillard remplit le fleuve. Carto élec et radar sont un plus pas négligeables

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (123)

Les caprices du ciel

mars 2021