Equipement electronique et NMEA

Bonjour,

Continuant la remise à niveau de mon bateau acquis récemment (220V, circuit batterie, tableau 12V), j'attaque la révision de électronique.

Voici l'équipement présent :
- Traceur raymarine
- Loch/speedo/Anemo Simrad
- Pilote auto Raymarine
- Multiplexer brookhouse
- VHF
- AIS
- PC (à venir)

Projet :
A ce jour le traceur Raymarine affiche la route et l'AIS. Il sert de GPS pour la VHF ASN.

J'aimerais pouvoir afficher l'AIS, l'anémo, Loch/Speedo sur le PC qui aura un GPS dédié pour une question de récurrence. Je souhaite avoir 2 systèmes de navigation indépendant mais avec des infos de nav commun... En gros : Le traceur a son GPS et sa carto et le PC à son GPS et open CPN.

Le pilote auto (PA) était certainement relié au multiplexer à un moment donné car il y a un câblage qui est coupé.

Historiquement tout était relié à un PC qui, après avoir prit l'eau, a été remplacé par le traceur. Comme cela semble la norme sur ce bateau, l'installateur a RAJOUTE et pas REMPLACE, d’où des fils de partout et qui n'amène à rien !

Comme je découvre le NMEA je m'en réfère à vous pour avoir une première idée sur le schéma joint qui est ce qui est présent aujourd'hui sur le canote.

P.S : je ne vois pas trop l'utilité d'avoir le PA sur le NMEA, pouvez-vous me donner des exemples concrets de cette utilité ?

Merci à vous !

L'équipage
13 nov. 2019
13 nov. 201916 juin 2020
0

Correction sur le schéma (erreur sur l'alim du multiplexer) !

14 nov. 2019
0

Pour ce qui est des fils coupés, c'est du 2 brins ou du 4 brins ? Et à ton avis c'est un câblage NMEA ou pas ? De toutes façons, tu as intérêt à aller au plus simple, tu relies tous tes équipements au réseau NMEA (2000 si possible) et tu installes un logiciel de monitoring sur le PC portable.

Pour ce qui est du PA, aucune idée, je n'en ai jamais utilisé.

14 nov. 2019
0

"je ne vois pas trop l'utilité d'avoir le PA sur le NMEA, pouvez-vous me donner des exemples concrets de cette utilité ?"
C'est nécessaire si tu veux utiliser ton pilote en mode vent.

14 nov. 2019
0

Bonsoir,

J'ai fait qq recherches et effectivement c'est intéressant de mettre le PA pour le mode "route" et "vent" donc maintenant je vois l’intérêt !

Pour les fils coupés il s'agit d'un cable 2 fils pour le PA et il y avait des 4 fils qui sortent de l'alim des SIMRAD et qui allaient au multiplexer.

A priori il y a une histoire de communication en SEATALK des Raymarine mais pour le moment je ne comprends pas la "logique" globale du système...

Merci à vous !

15 nov. 2019
0

Bonjour
La connexion via nmea 2000 / seatalk entre levtraceur et le PA permet de piloter automatiquement le PA depuis le traceur (suivre une route avec differents WP).
Sur notre boat, tous les equipements sont relies a une dorsale NMEA 2000 avec les adaptateurs ad hoc, les anciens equipements en 183 et les Seatalk passant par un adaptateur.
Ca n’empeche pas d’avoir une redondance pour la securite.
Chez nous on a par exemple quatre sources de position GPS depuis:
Vhf 1 (ASN), vhf 2 au fly (ASN), traceur Raymarine, transpondeur AIS.
A noter que les 2 Vhf et le traceur peuvent fonctionner independamment et que chacun sait afficher les coord gps.
Pour le radar, on a la liaison vers de traceur en filaire (cable reseau) mais aussi une liaison wifi vers une tablette.
La tablette peut aussi recuperer les infos du traceur en wifi.
Donc en cas de gros probleme on a toujours une solution de secours immediate sans avoir a bidouiller.
En plus cela permet de disposer de toutes les infos au poste de barre, au fly et a la TAC, donc c’est super souple.
Il faut effectivement s’interesser a la structure globale en definissant les besoins et les solutions de secours pour le mode degradé.

15 nov. 201916 juin 2020
0

Bonjour,

Merci pour ces retours.

Une question me taraude. Dans l'installation actuelle (qui ne semble pas du tout optimale car rien ne semble communiquer correctement) la logique suivante est-elle la bonne :

-> Tout ce qui est Raymarine communique en SeaTalk et le matériel SMRAD voit sont signale transformé en SeaTalk est-ce bien cela ?

Le boitier interface RayMarine E85001 est censé convertir le NMEA0183 en SeaTalk alors à quoi sert le Multiplexer ?

Dans le même temps pourquoi "la multiprise" SIMRAD est connectée vers l'entrée réservée au signal SeaTalk du Multiplexer !?

Je joins le schéma un peu plus visible.

Merci à vous !

16 nov. 201916 juin 2020
0

Bonjour,

Je continue ma discussion "quasi-solo" ;-) , ça servira peut être à d'autres et si jamais vous vient une idée, je prends !

J'ai modifié le schéma car je me suis rendu compte que le Traceur, l'AIS et la VHF sont connectés ensemble mais séparés du pilote auto et du loch/speedo/anémo.

1/ Si j'ai bien compris le fonctionnement de tous ce petit monde, en reliant le traceur au pilote en SeaTalk, la jonction sera faite entres tous les instruments ?

2/ Le convertisseur NMEA des SIMRAD est connecté, me semble-t-il, n'importe comment. En effet le fils Marron qui est 'Rx-' est branché sur la borne du MUX qui en censée être la borne de communication SeaTalk. Le fil blanc qui est le 'Rx+' est quant à lui sur le (-) du canal 1 du MUX (notons que la doc dit de laisser le canal 1 vide s'il y a branchement en ST). L'idée est donc d'ajouter un fil qui va du ST du MUX au ST de l'interface Raymarine et de mettre les Rx+/- des SIMRAD sur le canal 4 (par exemple) et les Tx+/- sur le NMEA OUT de l'interface Raymarine.

Avec le schéma ça devrait être plus clair !

Si vous avez des idées, je prends !

Bonne journée.

19 nov. 2019
0

un multiplexeur sert a reproduire un signal d'entré en multiple signaux de sortie identique 1 in/5out
exemple une entrée GPS et 5 sorties vers table traçante/VHF ASN/pilote....
le signal est reproduit tout simplement

20 nov. 201920 nov. 2019
1

Bin non, pas seulement.
On peut aussi avoir plusieurs entrées, et le multiplexeur renvoie toutes les phrases nmea mixées (ou seulement certaines selon le filtrage qu'on souhaite) vers une ou plusieurs sorties.
Par exemple mon Brookhouse possède 4 entrées et deux sorties.
Et d'ailleurs, sans multiplexeur une sortie nmea peut alimenter au moins trois entrées en parallèle, souvent plus si nécessaire.

Phare d'otrante - IT - 16 juillet 2023

Phare du monde

  • 4.5 (33)

Phare d'otrante - IT - 16 juillet 2023

2022