Epoxy et bubulles

Je viens de faire une première imprégnation epoxy de mon nouveau capot de baille à mouillage. J'ai fait ça hier soir et ce matin en allant vérifier la polymérisation je me suis aperçu que l'epoxy est pleine de bulles. Je vais reprendre tout ça ce soir mais j'aimerais connaitre les raisons de cette effervescence!
Est-ce dû à la dilution de l'epoxy à l'acétone pour bien imprégner le bois?
Ou bien est-ce le bois lui même qui a dégazé? L'epoxy était à température ambiante (20°C) mais le bois n'était à l'intérieur que depuis 20 mn quand j'ai fait l'imprégnation (il était auparavant dans l'atelier qui est à 10-12°C). Je pensais que 20 mn étaient suffisantes pour qu'il remonte à la température ambiante.

Auriez-vous des conseils pour éviter que ça recommence?
Ce soir le capot sera déjà à la température de la pièce, c'est déjà ça. Je pense tenter aussi la "température descendante", c'est-à-dire baisser un peu le chauffage pour que le bois refroidisse pendant le séchage et "aspire" la résine.
(mais il faudra que je chauffe la pièce à mort avant parce-que à 16°C je doûte que ça polymérise très bien :-D)

Guillaume.

L'équipage
22 mar. 2006
22 mar. 2006
0

Dilution de l'epoxy à l'acétone!!!
Jamais entendu parlé ou vu à l'oeuvre.
J'attend des réponses de stratifieur.
Chauffe bien la résine pour la rendre liquide.

22 mar. 2006
0

dilution
de l epoxy a l acetone , jamais entendu parler ??????,

22 mar. 200616 juin 2020
0

L’époxy

n’aime pas du tout, mais alors pas du tout l’acétone

Un peu du genre de relation entre les mangoustes et moi... :-)

pfffzzzz

22 mar. 2006
0

L'acétone...
...en ce qui concerne l'époxy n'est absolument pas un diluant mais un simple solvant qu'on utilise pour nettoyer le matériel.

A proscrire donc.

Il est toujours préférable d'imprégner le bois, de laisser durcir, puis d'opérer un leger ponçage avant d'attaquer les travaux de stratification à l'époxy.

Le bois est un matériau vivant et ces bulles sont le résultat de l'imprégnation. D'ou précaution ci-dessus...

22 mar. 2006
0

Dilution acétone
Ce n'est pas moi qui l'ai inventé... Je ne me souviens plus où j'ai appris ça.

En faisant une recherche sur internet j'ai trouvé cette discussion sur la dilution:
www.bateaubois.com[...]pic.php

Y a t-il un chimiste dans la salle?

22 mar. 2006
0

Bulles...
cela m'est arrivé quelque fois, et en deux circonstances : ambiance trop chaude, ou trop humide.

_/)

22 mar. 2006
0

Température
Sauf erreur,

Je crois que la température dois toujours être descendante pendant la polymérisation et non l'inverse.

J'ai eu une fois des grosses bulles. J'avais mis un bâche plus ou moins étanche sur une grande pièce stratifiée avec deux gros radiateurs électrique. La température était montée à 40 degrés.

Comme la résine pouvait être utilisée en "four" à 89 degrés. je pense que les bulles était dues à la montée de la température pendant la polymérisation....

A+

22 mar. 2006
0

Température descendante :
c'est en tout cas ce que recommandent les pros que je connais. ;-)

_/)

22 mar. 2006
0

Les résines époxy,

c’est comme les choux, y en a de toute les sortes et les recettes ne sont pas les mêmes... :litjournal:

pfffzzzz

22 mar. 2006
0

Dégazage
Bonjour,

Ayant aussi eu quelques mésaventures de ce style, je pense que c'est dû au dégazage du bois suite à sa montée en température. Il y a aussi le fait de remuer trop fortement ce qui fait que l'époxy est déja rempli de bulles.

Quant à l'acétone j'avais fait quelques essais : mélange résine+durcisseur puis bien remuer,attendre un peu, puis ajout d'acétone puis bien remuer. On arrive à imprégner mieux qu'avec le mélange pur ; ceci dit est-ce qu'il n'y a pas de modification des carctéristiques physico-chimiques de l'époxy une fois l'acétone évaprée ça je n'en sais rien.

Cordialement

JJB

22 mar. 2006
0

sous vide
jamais mis d'acétone dans l'époxy!!!!
il y a plusieurs sortes de résines , strat ou autre
dans un premier temps choisir la bonne , plutot a prise lente
température mini , uniforme de préférence
le must c'est de faire une trat sous vide
u n'auras pas de bulles , pas trop de matière en excédent ce qui est préjudiciable

meme si tu strat , normal , sans methode sous vide , la meilleure solution pour t'éviter les bulles c'est de mettre un tissu d'arrachage en dernière couche
tu pompes l'exécédent de résine et tes bulles se retrouvent dans le tissu d'arrachage
moins de ponça ge à faire

je pense que tu n'avais pas mis ce tissu miracle!!!!

courage

22 mar. 2006
0

Pas de stratification
Je ne stratifie pas mon capot, je l'imprègne tout simplement. Deux couches d'epoxy + peinture epoxy + laque de finition.
La résine est là uniquement pour la protection du bois (ctp marine), et n'a aucun rôle structurel sur la pièce.

22 mar. 2006
0

36 marques....
Le mieux est de se faire conseiller par le représentant suivant la marque du produit et encore,il y en a 36 ou plus...Pour s'en rendre compte,faut jeter un oeil sur le site de Sicomin,car chez un même fabricant,bon nombre de résines différentes....Et aux prix de ces produits.....
Maurice.

22 mar. 200616 juin 2020
0

En général,

les notices techniques des produits sont claires et les procédures d’utilisation sont indiquées...

Maintenant, si vous préférez écouter les ragots de ponton, et faire à votre idée, y a aucune raison de venir vous plaindre parce que vous avez un problème

Il est connu, que si une des composantes d’une action n’est pas valable, il s’agit rarement des produits, mais plutôt de leurs utilisations…

Et comme toujours, vous faites comme vous pensez...

pfffzzzz

22 mar. 2006
0

En amiral,
je trouve que la raison belge est aussi belle, comparée au cartésianisme, que par exemple la musique militaire comparée à la musique civile...
Je suis littéralement transporté...:mdr:

22 mar. 2006
0

Inconsciemment tu viens de me souffler la réponse...
Je viens d'aller voir dans mon bac où il restait de la résine, et elle n'a pas de bulles. Je pense donc que le problème vient plutôt de la montée en température du bois.

Ce qui ne m'empêchera pas de ne plus diluer ma résine bien-sûr, puisque ça donne des boutons à des personnes sûrement plus expérimentées que moi. :alavotre:

22 mar. 2006
0

Je précise...
... l'association d'idée:

"la résine chauffe" =&gt "tiens au fait, ça me rappelle que mon bac s'est déformé sous la chaleur" =&gt "mais il me restait de la résine dans ce bac! Allons-y voir gaiement"

22 mar. 2006
0

montée en température du bois ?
la montée en température du bois c'est un concept qui est nouveau ?

pour info regarde du coté des frères gougeon , walter greene, qui ont construit un certain nombre de bateau en cp époxy ,
le concept de saturation du bois par époxy !

dans leur procédé tu ne verras pas d'acétone , ni chez sicomin ou charles!!!!

c'est le premier point
ensuite si tu veux renforcer ton capot le mieux c'est de mettre un tissu fin qui renforcera la surface de ton capot
ne pas oublier de peindre ensuite , l'époxy ne supporte pas les uv.

comme dit dans une autre intervention , le mieux c'est de renseigner auprès de ton fournisseur ,
déjà voir ce que tu as acheté , le dosage
l'hygrométrie , la température

mais en aucun la chaleur est susceptible d'etre un problème pour l'époxy !!!!

soit ton support n'était pas propre ,
ton dosage ,
et les autres conditions.

bref , on peut polémiquer autant qu'on voudra ,
le meilleur des produits mal mis en oeuvre ça fera toujours un truc pas propre.
courage

22 mar. 2006
0

compris
j'avais bien compris ton intention*
mais une imprégnation epoxy sur du cp c'est de la confiture aux cochons
tu n'umprègnes que le premier pli !!!
la colle fera barrage pour les autres plis
le plus simple dans ton cas aurait été de passer un primaire époxy style light primer ( hempel) ou autre marque
aucun intéret d'une imprégnation époxy
de toutes façons pour peindre tu devras passer un primer !!!!

22 mar. 2006
0

cp
sur du cp si tu fais une strat résine époxy ok
si tu ne fais pas de strat , alors un bon primer époxy garnissant , est le mieux
de toute façon comme déja dit avant de peindre ta résine il faudra bien le passer ce primer
si tu as des chocs ou des reprises tu peux passer le primer ensuite mastic époxy , ponçage , puis reprimer et ensuite peinture

mais , sauf en cas de bois massif , passer de la résine époxy sans strat n'est pas la meilleure solution sur du cp c'est dépenser de l'argent pour rien

c'est seulement utile si tu as une épave , et que tu souhaites la revendre sans tout changer
mais là on est dans l'escroquerie !

22 mar. 2006
0

L'ACETONE N'EST PAS UN DILUANT !
Ne pas stratifier le bois sans préimprégnation durçi préalable.

Fin 90, j'ai fabriqué quelques lattes de Gv pour les multis.
Ames en red cedar. Strat carbone. Avec une préimprégnation d'un produit dont je ne me souviens ni du nom ni de la marque, puis ponçage le lendemain, il n'y a jamais eu de ratages.

15/16 degré mini

Face descendante ou ascendante: ca a assez peu d'importance.
Et dieu sait que j'en ai fait des m2 de strat.

Pas de dilution avec l'acétone: c'est le genre d'abérration que j'aimerais bien ne pas voir diffuser sur le net.

22 mar. 2006
0

et si ...
- le "dégazage" était purement et simplement un effet des lois de la pesanteur et du principe d'archimède mâtiné d'une lichette d'équation des gaz parfaits . (en bref l'air est plus "léger" que la résine : théorème du prout dans la baignoire)

  • le bullage était le résultat de tensions superficielles qui empêchent les bulles de "crever" la surface.

  • en fonction de l'hygrométrie, la baisse de température avait pour effet des condensations favorisant le blushing .

Y'a pas de doute l'epoxy est un art, pas une science . Les meilleures certitudes ne résistent pas à l'expérience :-p

22 mar. 2006
0

euh..
ne serait-ce pas un mauvais dosage de resine/catalyseur ?

Si trop de catalyseur, la résine chauffe et peut peut-être faire apparaître des bulles , qu'en pensez vous ?

22 mar. 2006
0

chaud devant!
attention avec l'epoxy il faut le dosage exact recommandé par le fabricant. Si on met trop de durcisseur la résine pourait ne jamais prendre.
(ce n'est pas la même chose qu'avec la polyester).
Si la résine chauffe dans le bac c'est normal, il y a exothermie. Il faut même faire attention de ne pas jetter un bac avec un gros reste dans une poubelle...

22 mar. 2006
0

Pas montée en température !!!
On parle de température descendante, pas montante! C'est-à-dire chauffer la pièce où on stratifie (à 24° par ex) et baisser le chauffage pendant la polymérisation.

"en aucun la chaleur est susceptible d'etre un problème pour l'époxy !!!!"
Mon fournisseur me dit au contraire que la bonne plage de température est très importante en epoxy, plus que pour le polyester. Je préfère écouter mon fournisseur :-p

Dernier détail je ne souhaite pas renforcer le capot au tissu de verre, il est assez costaud comme ça. C'est un CTP de 16 mm pour une pièce de 40 cm par 50 environ.
Je veux simplement l'isoler par une imprégnation epoxy sans tissu tout comme ma coque en bois moulé a été imprégnée il y a vingt ans, et elle va très bien, merci pour elle.
Comme je l'ai dit plus haut je vais passer un apprêt type "interprotect" puis une laque monocomposant.

22 mar. 2006
0

Pas montée en température !!!
On parle de température descendante, pas montante! C'est-à-dire chauffer la pièce où on stratifie (à 24° par ex) et baisser le chauffage pendant la polymérisation.

"en aucun la chaleur est susceptible d'etre un problème pour l'époxy !!!!"
Mon fournisseur me dit au contraire que la bonne plage de température est très importante en epoxy, plus que pour le polyester. Je préfère écouter mon fournisseur :-p

Dernier détail je ne souhaite pas renforcer le capot au tissu de verre, il est assez costaud comme ça. C'est un CTP de 16 mm pour une pièce de 40 cm par 50 environ.
Je veux simplement l'isoler par une imprégnation epoxy sans tissu tout comme ma coque en bois moulé a été imprégnée il y a vingt ans, et elle va très bien, merci pour elle.
Comme je l'ai dit plus haut je vais passer un apprêt type "interprotect" puis une laque monocomposant.

22 mar. 200616 juin 2020
0

Grouik
Mais j'aime bien la confiture...

Tu penses que le primaire epoxy (j'utilise de l'interprotect d'international, sûrement pas le moins cher mais on le trouve partout...) est suffisant?
Bon pour le capot de baille à mouillage c'est trop tard mais j'ai encore mon capot de descente à refaire :-D

0

moi on m'a appris a l'ecole
de toujours stratifier l'epoxy en temperature descendante

0

c'est facile a comprendre pourtant
le bois quand il chauffe il degaze et quand il refroidi il se stabilise d'ou pas de bulle !

23 mar. 2006
0

pour les abeurrassions
quelles seront les punitions ?

22 mar. 2006
0

devant tant de conseils de PRO
je vais y aller de mon couplet

pour fluidifier le résine (si on a fait l'erreur d'en acheter une trop visqueuse) il faut chauffer les composants (séparément de preference :-D )
mélanger par petites quantités (pour pas gacher ;-))
et imprégner en température descendante.
après la prise de la résine on peut éventuellement chauffer pour améliorer le durcissement (suivant doc technique du produit)
en strate époxy, l'utilisation d'un voile d'arrachage est un plus mais pas indispensable.
pour un traitement de CP, 2 à 3 couches de primaire époxy suivant le pouvoir couvrant du produit font aussi bien l'affaire que de la résine (qui craint les UV entre autre chose)et si on respecte les "temps ouverts", il n'y a même pas besoin de poncer entre les couches :-))

voili voila

22 mar. 2006
0

globalement d'accord
globalement d'accord avec batelier

pour le dégazage du bois , j'aimerai savoir d'ou vient cette théorie , surtout avec du cp !!!!!!
bois déroulé et colle !!!

quand à température descendante ou montante
j'aimerai qu'on m'explique , dans ce cas pourquoi certaines pièces sont cuites au four
sous vide ou pas

dans ce sens le stip planking sous vide avec température constante ça devrait pas marcher !!!

remarque les bulles , coincées en sandwich ça isole .et ça doit flotter

23 mar. 2006
0

Et pourquoi pas ....
Et pourquoi pas sortir ce capot de baille à mouillage , en faire un master, le mouler , puis sortir une jolie pièce en polyester ?

Parce qu'au final il va revenir fort cher ce capot !!

PS : si ton boat est un vieux gréement, j'ai rien dit :-D

23 mar. 2006
0

température
pas d'accord
la température montante ou descendante est accessoire

de plus , on m'a bien précisé que ce n'était pas une strat mais une imprégnation

essaye , et tu verras , imprègnes un panneau de cp avec température constante , montante , ou descendante
c'est la mise en oeuvre qui va conditionner ton résultat

les bulles ne viennent pas du support qui dégaze , encore plus si c'est du cp

mauvaise mise en oeuvre

de plus dans ce cas précis
la résine ne se justifiait pas
un primer aurait suffit
plusieurs couches

sauf si le capot était attaqué ce qui ne semble pas etre le cas.

23 mar. 2006
0

C'est pas bête ça !
" les bulles , coincées en sandwich ça isole " ...

Donc comment provoquer plein de bulles pour fabriquer des panneaux isolants de frigos ? :jelaferme:

Pas sur la tête ! :mdr:

_/)

0

ca fait plaisir
on est presque tous d'accord pour la temperature descendante!palmas on parle pas de sous vide ou tout est different mais de strat au contact essaye donc en faisant monter la temperature et tu verras les bulles apparaitrent ;-)

23 mar. 2006
0

Pas vieux gréément...
Pas d'epoxy sur un vieux gréément :non:
C'est un voilier en bois moulé (plan de 1971 mais construit en 1987) avec roof en sandwich mousse/verre/epoxy donc je n'aurais pas (trop) de scrupules à faire une pièce en polyester...
MAIS
je change la forme du capot, donc pas moyen de reprendre l'ancien. :-p

23 mar. 2006
0

par expérience
même le CP (et pas que les champs) arrive à "dégazer" et c'est d'autant plus vrai avec un capot qui doit bien avoir quelques trous ( de vis des charnières par ex) laissant circuler librement l'air d'une couche à l'autre....

pour le strip red cedar sous vide,si on ne veux pas avoir un champ de microbulles dans ses tissus, on à tout intéret à saturer le red cedar à l'epoxy avant, car l'air y circule comme dans un moulin (moins que dans le balsa mais à peine moins :-D )

pour la cuisson d'epoxy sur du bois, il est impératif que la résine est déjà acquis une certaine stabilité
pour la cuisson sur moule, en général les cycles de chauffage( c'est pas du hazard) commence aussi après une certaine polymérisation

même le préimprégnés subissent cette loi: montée en température par palier(il suffit de lire les notices
PPFFZZZZZ

;-)

23 mar. 2006
0

celà me conforte

Une fois de plus , je ne suis pas pret d'utiliser ce genre de produit; trop congraignant pour l'amateur souvent mal equipé et ayant peu l'experience du produit.

L'on espere le mieux et finalement on a le pire.

josé

23 mar. 2006
0

pas si compliqué
mais ça demande de la précision.

et surtout pas d'improvisation (comme utiliser l'acétone comme diluant)

ne travailler que sur des surfaces parfaitement préparée (ponçage + dégraissage)

doser le mélange au poil près (j'utilise des seringues pour les petites quantités)

et surtout ne pas croire aux miracles

23 mar. 2006
0

pas grave
De toute façon, il est assez imprégné comme ça ton panneau si tu dois y mettre de l'interprotect. Un petit ponçage pour enlever le bubulles et deux ou trois couches de primer pour avoir un état super lisse. et ça continu...
(par contre il faut que la résine ai vraiment bien polymérisé, ce qui m'inquiéte un peu avec ton mélange à l'acétone)

23 mar. 2006
0

acétone
le pire c'est que pour une résine d'imprégnation c'est en général une résine sans solvants
d'où la présence de bules avec ton acétone
si il y a en a trop et profondes comme dit mmm
ponçage , mais ensuite primer puis mastic époxy , ponçage primer peinture

23 mar. 2006
0

Ce n'est pas ma première expérience en epoxy...
... j'ai fait des pièces pour d'autres bateaux et windsurfs qui tiennent depuis pas mal d'années. Mais c'est effectivement la première fois que je faisais une dilution de la résine à l'acétone.

J'le referai plus, promis :oups:

23 mar. 2006
0

Les chantiers...
...qui utilisent l'époxy à gogo ont un hangar isolé et chauffé. A part les grosses strats de coque et celles très techniques, la pluspart sont réalisées avec la température très linéaires de 15/16 degré mini. Tout les produits et le matériel sont à cette température et tout se passe toujours très bien.

Le plus important est, avant tout, de mettre tout à température idéale, avec avance. Et la question ascendante /descendante pourra être mise de coté...

Et, je le répète, bloquer le dégazage par une imprégnation préalable, quand il s'agit du bois.

23 mar. 2006
0

Mora, pourquoi
tu ne veux pas stratifier ?

AMHA, quitte à passer de l'époxy sur un CP, autant en profiter pour y mettre un petit bi-biais qui améliorera grandement la résistance au poinçonnement de ton capot (style manivelle de winch qui tombe dessus par ex...).

Pour le tissus d'arrachage, je te le conseille fortement : celà simplifie l'imprégnation, empêche la formation de bulles et les sur-imprégnations et l'aspect final diminue les opérations de ponçage.

23 mar. 2006
0

sans animosité aucune:
qu'est ce qu'une manivelle de winch irait faire sur la plage avant ?

bon, le choc d'une ancre irait mieux.

effectivement la sratification améliore la résistance au poinçonnement , mais -il y a toujours un mais- en revanche masque les dégats : si une fissure s'est produite lors du choc ( chute de tire bouchon , disons...) l'eau pourra s'y infiltrer sans que ce soit visible et faire pourrir le cp en toute tranquilité.

exemple : le fonds de mon coqpit.

avec juste une imprégnation , le moindre trou est visible.

24 mar. 2006
0

Et l'humidité du bois?
Personne n'évoque cela? 12° dans un sous sol et seulement 20 minutes pour désorber.

Que font les professionnels? Un petit coup de chauffe avant histoire d'assurer le coup ou pas?

24 mar. 2006
0

on t'attendait avec impatience gilus !
sérieusement. Bon toi l'homme de sciences techniques, c'est-y con de mettre de l'acétone et pourquoi ?

Pour l'histoire du dégazage : la réaction exotherme de l'epoxy c'est à combien ? Parce que le bois en contact il va chauffer que la température soit descendante ou pas et dégazer non ? Y'a des courbes décrivant l'évolution de la température de cette réaction ?
Bref a toi le bouchon ! Et sort nous un peu de science de tout ça !
Amitiés.

24 mar. 2006
0

Mieux que l'air comprimé
qui en plus contient probablement de la vapeur d'eau, le vide.

Une fois la pièce emballée étanche avec du plastique et des cales entre le bois et le plastique, se procurer un compresseur de frigo à la casse, et s'en servir de pompe à vide.

Le compresseur sera rapidement naze, mais comme il aura rien coûté... :-)

_/)

24 mar. 2006
0

Doucement!
1- dans le plastique je n'y connais rien
2- Même les professionnels ont parfois des surprises
3- d'après ce que j'ai pu lire les réactions thermiques dépendent des dosages 30, 50, 80° cobra vous en dirait plus
4- l'acétone je l'utilise pour enlever des marques de colle epoxy pas plus

Pas de palidonie avec ce que j'écrit plus haut
Je sais pour l'avoir mesuré que le papier sec peut contenir des quantités énormes d'eau à l'état vapeur 25 à 50Kg/m3
Alors le bois certainement beaucoup aussi.

Je dois refaire la porte de descente de l'arpège. Vraisemblablement j'imprègnerais mon bois après l'avoir fait sécher très convenablement. Je nai pas d'étuve pour ce faire mais j'envisage de l'envelopper dans du plastique et de faire passer pendant 48h un petit pipi d'air comprimé histoire de tout assècher puis de passer ma première couche d'imprégnation tout de suite sur les champs et sur les surfaces en respectant scupuleusement les consignes de température de dosage et d'humidité et de diluant utilisable s'il en existe un
;-)

24 mar. 2006
0

a la réflexion
J'utilise régulièrement de la colle époxy pour réaliser des capteurs de température (étanchéité a un bain de quelques cm d'eau)

J'utilise une colle lente. En chauffant vers 50 ou 60°c la colle est suffisamment fluide pour que les bulles remontent bien et que mon capteur et son câblage soit correctement enveloppé. La prise de cette colle a lieu en une heure sous cette température.

Si la température ambiante est trop basse, la colle n'est pas assez fluide, j'ai des manques sous la forme de petite bulles. Si j'utilise une colle rapide en ambiance froide, la prise à lieu avant que la colle ne coule convenablement, j'ai des manques aussi.

Après réflexion je pense plus à un phénomène thermique au contact d'un bois froid qu'à un problème de dégazage la matière ne me semble pas être en quantité suffisante pour générer des problèmes thermiques. Même si l'imprégnation est meilleure sur bois sec.

Tant pis si cette dernière réflexion est une palidonie. :-D Na!

Maintenant dire ce qu'il se passe à distance ???

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

Souvenir d'été

  • 4.5 (46)

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

novembre 2021