Entretien moteur volvo penta 2001

Bonjour,

lors du premier hivernage de mon bateau, je souhaite me pencher sur la partie moteur où je ne connais pas grand chose.
Il s'agit d'un moteur volvo penta 2001 qui est, il me semble, à refroidissement direct.

Après étude des documents de bord, j'ai quelques questions.
A quoi correspondent les pièces 1 et 2 entourées sur la photo ? La 1 se situe à la sortie du moteur du système de refroidissement. La 2 est sur le trajet de la pompe électrique de cale (donc un filtre je suppose).
A quoi sert le 1 et faut-il y apporter un entretien particulier ?

Question subsidiaire, je n'ai pas vu de filtre au système de refroidissement. Cela n'existe pas sur un refroidissement direct ? S'il existe, où se situe t-il ?
J'ai eu cet été quelques alarmes température lorsque le moteur était plein gaz et à contre courant dans le chenal. Je suppose qu'un nettoyage du sel dans le système de refroidissement direct devrait lui faire du bien, voyez vous autre chose à faire?

Merci d'avance.

L'équipage
31 déc. 2019
31 déc. 2019
0

Le 2 est un Waterlock (Vetus). ça permet d'éviter un retour d'eau mélangée aux gaz d'échappement ne retourne au moteur. Aucune pièce mobile. C'est sans entretien (sauf s'il coule évidemment).
Le 1 ressemble à un filtre mais c'est très curieux de mettre un filtre sur la pompe de cale à cet endroit du circuit.
Quant à un filtre sur l'arrivée d'eau de refroidissement sur un moteur à refroidissement direct, c'est utile mais pas absolument indispensable (J'ai navigué pendant 20 ans avec un Volvo 2002 qui n'en était pas équipé).
Effectivement, un bon nettoyage (détartrage) ne peut que faire du bien à la capacité du système de refroidissement. Il serait aussi nécessaire de vérifier l'état du coude d'échappement où il peut y avoir une restriction du flux d'eau.

01 jan. 202016 juin 2020
0

Je crois que tu as inversé 1 et 2 mais j'ai compris, merci de tes précieux renseignements.

Pour plus de précision, le filtre se situe en amont de la pompe (qui est coté sortie par rapport au filtre), ce qui me semble plutôt logique, je me trompe ?

Dernière question, le coude d’échappement correspond bien à ce que j'ai entouré sur la nouvelle photo ? Pour le vérifier, il faut juste enlever le serre flex ou il faut le démonter du reste du moteur ?

31 déc. 201931 déc. 2019
0

1 c'est le pot barboteur (échappement refroidi à l'eau de mer)
2 on dirait un filtre, mais la photo est pas nette ...
s'il y a un filtre eau de mer, c'est entre la vanne et la pompe
alarme moteur à fond, il est entartré !
il faudra contrôler aussi le thermostat et l'anode

./.

01 jan. 2020
0

Merci de ta réponse. Barboteur et waterlock désigne la même chose ?
A propos de l'anode, cela ressemble à l'anode qu'on met sur l'arbre d'hélice par exemple ? J'ai eu beau chercher avec les documents du moteur je ne suis pas sur de moi, j'ai trouvé un truc qui ressemble à un écrou et qui semble d'origine car peint en vert comme le reste, et en bon état (donc pas attaqué comme une anode d'hélice).

31 déc. 2019
0

Salut,

Bonne année à tous,
Pour ton moteur VP 2001, il me semble qu'il y a les 2 versions: refroidissement direct et refroidissement indirect!

Pour ta photo:
En 1 , c'est bien un "silencieux/waterlock type LP" ; selon le diamètre de l'entrée et de la sortie ce sera un LP30, ou LP40, ou LP 50...
En 2, c'est bien un filtre à eau pour pompe de cale....sauf que la partie transparente vissée devrait être dirigée vers le haut! De plus, vérifier sous le filtre la flèche qui indique le sens d'orientation. Le filtre est à insérer entre la pompe de cale électrique et la sortie mer.

Quant au filtre a eau moteur, il n'est pas obligatoire; perso je préfère qu'il soit présent.
Si ton moteur VP2001 est bien un refroidissement direct, l'alarme température devrait être réglée vers 63° ; Le moteur à plein régime doit approcher cette valeur et signaler des alarmes températures: surtout ne pas arrêter le moteur a ce moment, mais préférer un régime beaucoup moins élevé pour avoir une circulation d'eau qui refroidira le moteur. Voir le message précédent de Brufan pour le nettoyage...
Mamita

31 déc. 2019
1

Uniquement refroidissement direct pour le 2001.

01 jan. 2020
0

Merci de ta réponse et du conseil sur la démarche à suivre en cas de voyant de surchauffe. J'avais eu le bon réflexe jusqu'à la en diminuant le régime sans couper le moteur (ouf).

Je ne comprends pas trop l'utilité du filtre s'il se situe entre la pompe et la sortie mer. Son rôle n'est pas de filtrer l'eau avant qu'elle ne rentre dans la pompe de cale afin de la protéger ?
Est ce important que le filtre soit dirigé vers le haut ? L'installation semble d'origine, il n'y a pas d'autres marques de visserie à cet endroit.

01 jan. 2020
1

Re,
"...Je ne comprends pas trop l'utilité du filtre s'il se situe entre la pompe et la sortie mer. Son rôle n'est pas de filtrer l'eau avant qu'elle ne rentre dans la pompe de cale afin de la protéger ?...".
Oui, tu as raison ! Un filtre à eau placé après la pompe de cale ne sert pas a grand chose....
D'autant plus qu'en principe la pompe de cale électrique elle-même, à déjà un filtre a sa base à l'aspiration! A mon humble avis, tu peux supprimer ce filtre a eau...

Mamita

31 déc. 2019
0

Mon EdM (mis en vente) est doté d'un 2001 suite à une remotorisation par l'ancien propriétaire en 92. A part le waterlock clairement identifiable, pas d'avis sur la photo.
Pour l'alarme à la suite d'un épisode à plein gaz, c'est peut être tout simplement que l'on atteint la limite de fonctionnement normal, mais peut être aussi un pas d'hélice trop long, dans ce cas, il fumerait noir à fond. Il est vrai que le chenal de Dives est un peu compliqué car on peut prendre 5N de courant dans le nez en sortant juste à l'ouverture de la porte!
J'effectue l'entretien du mien depuis plus de 20 ans.
Un point à surveiller est la turbine de refroidissement direct à l'eau de mer. Dès qu'une ailette est un peu endommagée, le circuit ne fonctionne plus et pas d'eau à la sortie, en même temps que l'échappement fait "plop! plop!". IL faut toujours avoir une turbine de rechange à bord et l'opération se fait en quelques minutes, sans oublier de fermer la vanne d'arrivée avant de démonter le couvercle (4 vis). J'ai utilisé des turbines diverses avec plus ou moins de succès. En fait, les turbines Volvo sont celles qui résistent le mieux, plusieurs années. En outre, elles sont livrées avec un tube de lubrifiant et le joint papier que l'on peut remplacer par de la pâte bleue, pas toujours aimée des professionnels.
Entretien habituel : vidange huile moteur en fin de saison, 1,4l d'huile diésel du commerce, 20/40 ou 10/50. Remplacement de la cartouche ref Volvo 22057107 (ancienne référence 834337). Sinon Fleetguard FIM2HI002 ou Mann Filter W77 (j'ai une seconde référence qui convient également, mais à bord à Deauville!). Toutes les 100h. Les deux références non Volvo se trouvent dans le circuit de la réparation auto et sont nettement moins chères. Je n'ai pas sous la main la référence du filtre à gazole. Eventuellement préfiltre s'il y en a un selon préconisation du fabricant.
Pour l'hiver, je protège le moteur avec du mélange antigel, ce qui implique la dépose du thermostat, sinon seul le haut sera protégé. La loche du thermostat est sur le dessus du moteur vers l'avant, fixée par deux boulons avec clé de 13mm. Pas très accessibles. Dans mon cas, une trappe au fond du cockpit facilite le travail. Après dépose des boulons, on déplace la cloche vers l'avant et il est parfois nécessaire de remplacer le joint sur l'emboitement, il fait partie des quelques rechanges nécessaires à bord. Après avoir sorti le thermostat, on repose soigneusement le joint qui l'entoure avant de remonter la cloche. Même manip. au printemps en sens inverse. Déboiter la durite à la sortie de la vanne de prise d'eau de mer, emboiter un tuyau cristal qui trempe dans le bidon de 5l d'antigel du supermarché du coin. Mettre en route. Lorsque le bidon est presque vide, on arrête le moteur qui est alors protégé pour l'hiver en cas de fortes gelées, assez rares il est vrai. Le reste du bidon passe dans les toilettes avec pompage sans arrivée d'eau de mer pour protéger la pompe.
Il faut avoir également une courroie d'alternateur.
Heureusement, il y a un mécano à Dives pour les interventions qui dépassent les compétences du capitaine.
LOrts de mon prochain passage à bord (j'y étais hier!), je récupérerai les références qui me manquent.
Les notices Volvo sont disponibles sur internet, utilisateur et atelier.

01 jan. 2020
1

Merci Philippe, toujours des réponses précises et bien détaillées.
Par curiosité, ayant le même moteur que vous et sensiblement la même année, à combien de tour/minute tourne votre moteur en régime de croisière, et à combien à plein gaz ?

Quand vous parlez de pas d'hélice trop long vous voulez dire que le phénomène de pas d'hélice serait important ? Ce n'est pas ce que j'ai pu ressentir pendant les manœuvres de port, (au contraire d'ailleurs j'ai du mal à me servir du pas d'hélice pour améliorer mes manœuvres, je trouve qu'il a relativement peu de déviation) et je n'ai jamais de fumée noire qui pourrait traduire un effort trop important du moteur. La turbine a été changé il y a 6 mois lors d'une révision par Mr Delanoé de Cabourg Marine après l'achat.
D’où avec mes maigres connaissances mécaniques, je pensais à un encrassement du système de refroidissement car je ne suis pas sur que l'hivernage/entretien ait été correctement réalisé chaque hiver par les anciens propriétaires. Peut être aussi une hélice vieillissante.

Pouvez m'en dire plus sur les explications du pourquoi de la dépose du thermostat pour l'antigel (et stopsel aussi je suppose) ? Le produit ne va pas partout s'il est encore en place ?

Je garde vos précisions sur les pièces bien précieusement, cela est très utile. J'ai à bord toutes les notices, une courroie d'avance, et je ne sais pas combien de turbines ! Je suis équipé, manque plus que la pratique.

Ou en est Mood Indigo d'ailleurs ? Vous continuez à naviguer tant que vous l'avez ? Nous sommes en cale sèche depuis hier pour 2 mois afin de faire des révisions/entretien et laisser respirer un peu la coque puis nous reprendrons la saison début mars.

04 jan. 2020
2

Si on veut être compris sans ambigüité, il faut être précis dans les termes et la syntaxe!
Ma dernière référence de filtre à huile est Mann Filter 712-21. Pour le GO, référence Volvo 829913-3, Fleet Guard FF5113, Mann Filter WK712/2. Kit thermostat ref. 877355.
En cas de problème d'alternateur, les Volvo sont très chers, mon agent local m'avait engagé à aller chez un electricien auto. J'ai donc un Valeo A13N147 2518039 + étiquette blanche Valéo YV77354 (ce sont toutes les références que j'avais noté à l'époque. Je sais qu'il existe également une référence compatible chez Delphi.
Le pas d'hélice en l'espèce n'a rien à voir avec l'effet de couple engendré par la rotation d'icelle. C'est, disons l'angle d'attaque des pales dont une des composantes fournit la propulsion. Avec un pas court, chaque tour de l'hélice fournit peu de déplacement et le contraire avec un pas long. Mais dans le second cas, la résistance à la rotation (la composante perpendiculaire à l'axe du bateau) est plus forte et le moteur peine. C'était le cas lorsque j'ai acheté Mood Indigo. Le premier moteur était un diésel lent qui s’accommodait d'un pas long. Le nouveau, diésel rapide nécessitait un pas plus court.
Je suis incapable de dire à quel régime tourne le moteur faute de compte tour. Je règle les gaz à l'oreille, environ les 2/3. J'ai les courbes de puissance et de couple du 2001. La puissance maxi à l'hélice est à son maximum (9kw) à 3200 tours/mn. Le couple est à peu près constant (courbe très plate) de 20Nm à 1500 tours et 3200 en passant par un maxi de 23Nm vers 2200 tours. La consommation en g/kWh est à son minimum vers 2300 tours et maxi à 3200 tours.
Le thermostat s'ouvre lorsque le moteur est chaud, comme l'eau de refroidissement, donc après plusieurs minutes de fonctionnement (Lorsqu'on laisse tourner le moteur au port, toujours embrayer l'hélice afin que le moteur soit en charge et monte en température, faute de quoi on risque un glaçage du cylindre). Le thermostat contrôle le passage de l'eau de refroidissement entre le haut (la culasse) et le bas (le bloc) du moteur. Si on laisse le thermostat en place pour aspirer du mélange antigel,le thermostat ne s'ouvre pas et seule la culasse est protégée. La procédure est indiquée dans le manuel page 13.
"Mood Indigo" est à sa place à Deauville. J'ai terminé ma saison fin septembre avant de le vider (c'est fou ce qu'on amasse à bord lorsqu'on navigue en solo!) et nettoyer avant mise en vente. J'ai fait la vidange de fin de saison.

Encore un détail. Il s'agit d'un monocylindre et l'intérieur craint l'humidité et l'air marin. Lorsque je quitte le bateau, je tourne le vilebrequin avec une clé à œil de 16mm sur l'écrou 6 pans en bout de vilebrequin jusqu'à arriver sur la compression. Les deux soupapes sont alors fermées, ce qui protège l'intérieur cylindre et piston.

04 jan. 2020
0

Merci j'ai appris pas mal de choses sur le pas d'hélice notamment, j'ai été approfondir le sujet.

Du coup des nouvelles questions apparaissent. Mon moteur tourne actuellement à 1800 tours/m en plein régime et 1500 en régime de croisière la manette poussée aux 2/3. Moteur et hélice d'origine, je vais probablement changer l'hélice cet hiver.

Une hélice neuve peut elle agir de manière significative sur la performance du moteur (monter plus haut dans les tours ou améliorer la propulsion) ?

Si le moteur est vieux, est il pertinent de prendre un pas d'hélice plus court pour soulager le moteur ou je me trompe totalement ?

31 déc. 201916 juin 2020
0

Re,
Pour le N°2 de la photo ...en position "normale" !
Mamita

11 jan. 2020
0

Bonne année à tous !
Ah ! Volvo Penta 2001. Il motorise notre "Boom Horizon"(2t 24pieds) depuis 1992.
Malgré les nombreuses factures d'entretien remises lors de son acquisition il y a six mois, nous avons eu quelques soucis car il chauffait.
Nous croyions résoudre le problème : la pompe à eau, turbine remplacée, calostat (thermostat) HS, remplacé et long rinçage au vinaigre (méthode similaire à celles proposées par les contributeurs)
Le problème a été résolu pour 1 heure de fonctionnement. Durée à partir de laquelle le moteur ne recrachait plus rien, par chance, au ponton. Démontage du coude d'échappement : tubulures totalement bouchées, trempage environ 30min dans du vinaigre à 14°, rinçages à l'eau douce puis décapage à l'huile de coude avec brosse et cable peu souple pour les tubulures. La fonte est fragilisée, le rebord de sortie quasi inexistant. Nous avons trouvé un autre coude d'échappement de bonne occasion (neuf = 300€). Remontage prévu la semaine prochaine, y compris un tube neuf (durite) vers le waterlock. C'est tellement malaisé d'accès que nous ne mégotons pas pour les 30cm de cette durite d'échappement.
Nous vous informerons de la suite.
Depuis, nous nous sommes demandé si le rinçage complet du moteur n'avait pas précipité l'obstruction totale du coude d'échappement en y projetant les dépôts. Le coude d'échappement reste une pièce "d'usure" à laquelle nous n'avions pas songé.
Merci à Ecumeur pour ses précisions. Nous confirmons, par constat d'usage, que le meilleur rendement de ce moteur correspond à + ou - deux tiers de la puissance maximale.
Bonne remise en état à Farador et à tous.

27 jan. 2020
0

Salut Dacla, tiens j'avais oublié de te répondre. Alors ça donne quoi la suite de tes réparations ?

26 jan. 202016 juin 2020
0

Petit question sur le thermostat. J'ai bien retiré les deux vis du dessus. Faut il aussi enlever l'écrou sur la face avant ? Je n'ai pas réussi à l'enlever ni retirer le thermostat en le laissant et je n'ai pas voulu forcer.

Deuxième question sur l'arrivée d'eau, sous l'inverseur j'ai une pièce rouillée et bourrée de sel. Que faire la dessus ? Si ça se change comment le changer et quoi acheter ? (Cf la photo)

Merci !

26 jan. 2020
0

Il n'est pas nécessaire d'enlever cet écrou sur la face avant. La cloche du thermostat est enfilée sur le conduit avec une bague en matière un peu souple qui fait joint (il faut en avoir une à bord dans le kit de dépannage, avec une turbine de pompe à eau et une courroie d'alternateur) et serre un peu. Pour sortir la cloche, il faut la soulever légèrement avec un tournevis afin d'échapper le petit épaulement et tirer en faisant jouer la cloche. Si c'est accessible, utiliser un gros tournevis pour faire levier sur la cloche pour l'aider à glisser vers l'avant. Cela vient en général sans trop d'effort.

27 jan. 2020
0

Merci Philippe pour ces précieux conseils. J'ai eu beau tirer la cloche elle n'est jamais venue. Je ré essayerai à la prochaine venue sur le bateau en soulevant un peu comme vous dîtes. Merci !

27 jan. 2020
0

on trouve chez vidal marine des coudes d'échappement adaptables en inox moins cher que les volvo en fonte .
alain

27 jan. 2020
0

Ah merci Alain. C'est donc un coude d'échappement cette pièce rouillée en dessous de l'inverseur ? Je croyais que le coude d'échappement c'était la pièce d'où ressortait l'eau du moteur sur le haut et l'arrière. As tu des références ? Quand je cherche sur Vidal marine, je trouve de tout en forme et taille mais rien qui ne ressemble à cette pièce. Ou alors il y a plusieurs parties. Ce qui m'embête c'est que ça a l'air vissé sur l'inverseur.

27 jan. 2020
0

mais non, le coude d'échappement ne sort pas de l'inverseur !
c'est une blague ou quoi ??????..............

27 jan. 202027 jan. 2020
0

Alain me parle de coude d'échappement, je pensais qu'il faisait référence à la photo. Je ne sais pas comment s'appelle cette pièce rouillée en photo sous l'inverseur. C'est sur le circuit d'arrivée d'eau pour le refroidissement, ça ne sort pas de l'inverseur mais ça semble vissé sous l'inverseur.

28 jan. 2020
0

C'est le système de refroidissement du moteur qui passe dans l'inverseur. Toutes les connections au bâti moteur ou inverseur sont faites avec ces coudes en cuivre tenus par des platines (en U avec un boulon) et qui "écrasent" légèrement un joint souple qui dans ton cas a besoin d'être changé car tu as une fuite(Ce qui explique la rouille et le vert de gris)

28 jan. 2020
0

Merci batellu. Et en plus du joint, quelle pièce changer et comment s'appelle t-elle que je puisse la chercher ? C'est facile à changer seul ou fait démonter l'inverseur ?

29 jan. 202016 juin 2020
1

Le seul problème sera l'accessibilité. la référence du joint est 418445 . tu démontes, tu nettoies, vinaigre blanc pour le coude cuivre et tu remontes avec un nouveau joint...
Bon courage

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (120)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021