Entretien élémentaire du moteur diesel

Sur un bateau habitable ou de voyage il est impératif de connaître l'état général de son moteur.

L'équipage
22 nov. 2005
22 nov. 2005
0

je suis étonné...
par certaines affirmations péremptoires édictées dans cet article:
"un moteur diésel ne consomme pas d'huile"
"utiliser de l'huile de synthèse"
"faire chauffer moteur au ralenti"
"vidanger l'inverseur ttes les 1500 heures"

etc etc...

et j'ai toujours cru que le moteur peugeot était un moteur de bagnole!

Et c'est avec plaisir que je perdrais mes illusions et que j'effacerai de ma mémoire tout ce que j'ai appris à l'école.

Qu'en pense J.P.?

:reflechi:

22 nov. 2005
0

excellent article pour
tuer son moteur à coup sur

dépenser inutilement son bon argent :-D :-D :-D

amicalement

pour ceux qui veulent en savoir + sur mon avis je suis à leur disposition

25 nov. 2005
0

keep cool!
ç'est comme ça! le diesel c'est comme les ancres!

merci pour ton article, il donne une experience vécue , qui en vaut d'autres.

25 nov. 2005
0

Pour le décrassage
tu es passé de "15 à 30 mn" à "quelques minutes"...
Ca fait une différence quand même?

Ne te décourage pas, tout le monde sait faire une "moyenne" entre ce que disent les uns et les autres.

Merci, sincèrement, pour ton article.

25 nov. 2005
0

il ne me semble pas que FERRARI soit particulièrement
un repère de spécialistes du diesel marin ;-)

25 nov. 2005
0

pour eric
lamborghini a fait et fait encore des moteurs industriels ( g.e. tract agricoles, T.P. marisn)

24 nov. 2005
1

entretien moteur diesel
Bonsoir à tous.
Le but de cet article était bien de lancer le débat, je crois que c'est chose faite.
Pour quelle raison Mr JP serait t'il le seul à avoir la science infuse ? Serait-il ingénieur chez Ferrari?
1)L'huile de synthèse est actuellement ce qui se fait de mieux en terme de qualité pour un moteur et qui permet sans problèmes de faire des vidanges toutes les 250H. Un bateau de voyage en TDM fera bien ça chaque année. On peut très bien fonctionner avec une huile minérale.
2)Il est évident qu'il faut laisser chauffer quelques minutes un moteur avant de le monter dans les tours surtout si il déplace un bateau de 10 Tonnes.
3)Les moteurs diesel modernes ne doivent pas consommer d'huile entre deux vidanges. Un Perkins de 20 ans d'age avec 10 000 heures au compteur d'accord, pas le dernier Volvo ou Yanmar.
Les jauges à huile sont diffèrentes suivant les modèles et l'aspiration des pompes à huile aussi.
Si la sécurité d'huile sonne dans les coup de roulis, c'est peu être qu'il faut monter le niveau.
Je n'ai jamais préconisé de dépasser le niveau Max et je suis d'accord que c'est nuisible.
4) Tous les voiliers n'ont pas d'origine de filtre à eau de mer, et ce n'est pas nécessaire de le contrôler à chaque démarrage.
Certaines turbines feront 500 H d'autres moins.
5)J'affirme qu'un moteur diesel doit pouvoir tourner plusieurs heures à 80% de son régime maxi.
Soit pour SEMEDA 2000T pour un régime max de 25OOT
6)Cela fait maintenant 20 ans que seenergie développe des moteurs d'origine automobile.
Rappelez vous les renault couach! Pour info AUDI vient de s'y mettre!
7)Le chiffre de 7OOO heures est bien la moyenne que devrait faire tous les moteurs diesel.Si il en fait plus tant mieux.
8)Le décrassage est une opération qui se fait tranquillement en montant le moteur à son régime maxi pendant quelques minutes et après avoir fonctionné plusieurs heures à différent régime.
9)J'applique ce régime depuis 10 ans sans soucis. C'est ma propre expérience je ne l'érige pas en dogme.
10)Concernant le GPS, quand l'europe sera au top on en reparlera.
Pour terminer il est facile de critiquer. Ne vous étonnez pas si les amateurs que nous sommes tous se détournent de ses forums quand on voit l'accueil!
Bien cordialement,
L'équipage du voilier SEMEDA

14 oct. 2006
0

ya-t-il un filtre a changer sur le renault couach 11ch marin
j'ai un moteur renault couach 11ch, il à une
dynastar comme démarreur,j'ai mis un filtre
transparent avec une pour réamorcer.ya-t-il un
filtre sur le moteur à changer?merci.

22 nov. 2005
0

conduite moteur
Tout n'y est pas mais bon article, inspiré de conduite diesel de gros moteurs : &lt&lt&lt"Si vous avez un filtre eau de mer, nettoyage chaque année"&gt&gt&gt, en plaisance, ce serait à chaque départ.
les 80% de charge sont rarement atteints, c'est pourquoi il est important de décrasser.

22 nov. 2005
0

JP
Jp, tu peux nous donner ta visoin de la chose ?

cordialités maritimes
larent le hareng

22 nov. 2005
0

?????????????????
JP je ne vois vraiment pas en quoi ces conseils peuvent nuire au moteur au point de le "péter à coup sur". Tu pourrais peut etre en dire plus puisque tu es sur un forum et que c'est fait pour ça. Si c'est juste pour faire passer semeda pour une bille, c'est gagné, mais à condition que tu explique pourquoi. Merci de nous éclairer.

22 nov. 2005
0

JP un article, JP un article !!!
Bah bravo ! Moi qui n'y connais rien en mécanique, j'ai bedoin de certitude.
Y a rien qui me choque dans l'article de semeda, mais comme j'y connais rien, j'ai tendance à croire ce qu'on me dis, mais qui croire :-(
En tout cas, la critique seule ne suffis pas, il faut etayer s'il vous plait.

22 nov. 2005
0

moi j'y connais rien...
...mais j'attends pas 250 heures pour faire la vidange !

Quand j'ai commencé à m'intéresser au moteur des bateaux, ne sachant pas à quelle heure il falait faire la vidange, j'ai comparé avec une voiture qui à l'époque demandait une vidange tous les 5000 Km.
Calcul facile :
5 000 Km à 100 Km/h ça fait 50 heures.
à 50 Km/h ça fait 100 heures
et j'ai coupé la poire en deux, à partir de 75 heures j'y pense sérieusement, et j'attends pas 100 h...

Pour ce qui est de faire tourner à fond pendant 15 minutes... j'ai jamais osé !
Au fait, ça doit se faire "à vide" ou "en charge" ?
De toute façon je ne le ferai pas !
:-D

22 nov. 2005
0

Vidange, vidange ...
J'y connais rien, mais si le raisonnement doit être le même qu'une voiture, pourquoi tu fait ta vidange avant 100h ?? Sauf si effectivement tu fait du 50km/h avec ton voilier, mais alors là, ça m'épate !

22 nov. 2005
0

*

je suis plutot ce genre d'intervalles, en gros..

www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

22 nov. 2005
0

Je comprend pas jp
Cet article me semble tout à fait raisonnable.
Le seul truc un peu "oublié", c'est de dire qu'il faut toujours faire tourner un diesel "en charge", même au ralenti, même au port pour le dégommer l'hiver. Sauf au contraire pendant les trois minutes de refroidissement au ralenti avant de l'éteindre si on vient de tirer dessus.
Sinon, je ne vois pas en quoi ces conseils seraient nuisibles au moteur.

Bonjour, il faut bien lire "tous les 250 heures OU tous les ans".

J'aurais juste une question: faut-il faire décrasser les tubes de l'échangeur thermique? Certains disent que les naissains de moules peuvent s'y développer et tout boucher à terme.

22 nov. 2005
0

Merci Eric
pour tes conseils.

22 nov. 2005
0

donc je fais mes vidanges trop tôt ?...
j'aimerai quand même savoir quelle fréquence nos amis appliquent ?

Quand à Jérome je l'invite à réfléchir à ce que j'ai écrit, ou éventuellement a réviser les multiplications. ;-)
Mais je peux essayer de l'aider...
Une (ancienne) voiture dont la vidange est préconisée tous les 5 000 km et qui roule à 100 Km/h mettra 50 heures pour les faire. OK ? ;-)
Donc on peut aussi dire qu'au bout de 50 heures il faudra faire la vidange...
Et si elle ne roule qu'à 50 Km/h il lui faudra 100 heures pour faire ces 5000 Km, donc ... :-D

Merci

22 nov. 2005
0

vidange
ton raisonnement concernant la voiture ne tient pas, on ne roule pas à 100km/h de moyenne, je dirais plutôt 50.
Actuellement, le fréquence sur les nouveaux véhicules, c'est plutôt 20000km, voire 30000.
Sur une voiture on le fait plus souvent car il y a beaucoup d'accélération, sur un voilier, lorsqu'on "joue" de l'accélérateur à outrace, ça sent mauvais ;-)
En ce moment, sur mon bateau, je la fais toutes les 100H, car les segments ne sont plus aussi étanches qu'ils n'ont été. En maintenance, ça dépend de l'huile, des constructeurs et du type d'utilisation (chargé ou pas) en générale toutes les 400H.

22 nov. 2005
0

donc mon raisonnement tiend très bien
puisque je fais mon calcul dans une fourchette entre 50 et 100 Km/h... ce qui fait une moyenne de 75, considérant également qu'un moteur de voiture ne travaille pas comme celui d'un voilier etc...

Et je parle d'un bagnolle ancienne etc... mais j'vais pas me répéter ;-)

Mais au fait, pourquoi y fuient tes segments, c'est parce qu'y avait pas assez d'huile ? :-D

22 nov. 200516 juin 2020
0

entretient moteur ys5 yanmar
Je me met pas de l'huile de syntese de la
20/50 ancienne huile
le moteur tourne 50 heures pas an donc une vidange
verification de la turbine,du calostat et de l'anode une fois par an
a+
yves

22 nov. 2005
0

sans rien connaitre au diesel
il me semble que de laisser chauffer au ralentit n'est pas des plus bon, glacage des cylindres, mais des que le moteur tourne partir tout doucement jusqu'a ce que celui ci soit a temperature, mais bon je me trompe peut etre

22 nov. 2005
0

l'anti americanisme
De Semada sur les liens de son site :

zeustl.free.fr[...]yen.htm

me font m'étonner qu'il utilise un GPS dans son équipement de bord.

J'espère que c'est un oubli, et qu'il va le foutre à la mer avec tous les autres produits américains cités.

Le système de positionnement US doit lui aussi être rejeté par ses soins.

Didier

22 nov. 2005
0

lien erroné
voir la rubrique "Notre généalogie" de:
semeda.free.fr[...]/

22 nov. 2005
0

t'as raison, il propose même de me retirer dans la liste
céréales et douceurs, l'est cinglé j'ai rien fait moi !

22 nov. 2005
0

cela dit sur un GPS tu verses pas une tune aux ricains
:non:

22 nov. 2005
0

pour pouvoir comparer....
un moteur industriel (groupe electrogène, machine, agricole ou T.P., moteur marin) etun moteur de véhicule on considère que le véhicule roule a 50km/h. Donc 100h. = 5000km.
Pour l'huile, les moteurs dits semi rapides (moteur marins modernes: yanmar, perkins, volvo et autres) digèrent assez mal l'huile de synthèse et doivent être lubrifiés à l'huile "minérale", quant à la consommation il est admis qu'une consommation de 2g./ch/h. est une consomation normale et indqiue que le moteur est bien lubrifié..
Je n'ai pas inventé ces données, ce sont celles que nous utilisiions quand je travaillais dans les tracteurs agricole (SOMECA/FIAT)et les moteurs diesels (ALSTHOM-DIESELAIR? sscm/sacm).
J.P. me contredira peut être

:acheval: vapeur

22 nov. 2005
1

quelques explications
un moteur diesel de type perkins ou yanmar doit pouvoir faire 10000 à 12000 h sans etre refait s'il est correctement entretenu

l'huile de synthèse n'est utile que pour les moteurs turbochargés, nos perkins et autres yanmar s'en passent fort bien
ce qui est important c'est la viscosité qui est toujours un peu trop fluide sur les moteurs de bateau, surtout sur les anciens modèles

ensuite il est assez férquent de faire la vidange en début de saison alors que le bon moment est la fin de saison, pour que la période hivernale de faible utilisation et de forte immobilisation se passe avec de l'huile neuve non chargée d'acides

le filtre à gazole (actifs contre les impuretés solides)tous les 500 h c'est tous les 10 ans pour pas mal de gens ce qui est beaucoup trop long ( je fais tous les 2 à 3 ans)
par contre il vaut mieux sortir le filtre du moteur qui vibre et aide à passer les impuretés par malaxage, pour le monter sur une cloison non vibrante qui va améliorer la décantation

ensuite le décanteur(actif contre les impuretés liquides) n'est pas facultatif, mais obligatoire sur une installation correcte

changer la turbine tous les ans, c'est gaspiller son, bel argent et perdre son temps
je le fais tous les 5 ans et c'est bien suffisant avec un controle visuel intermédiaire

c'est pas "si vous avez un filtre à eau de mer", c'est "vous devez avoir un filtre à eau de mer"

avec le circuit indirect il est inutile de changer le liquide et il est meme inutile d'utiliser du liquide autre que de l'eau douce dans les endroits hors gel

vidange de l'inverseur tous les 5 ans car l'huile se dégrade aussi en vieillissant et non toutes les 1500 h c'est a dire 30 ans pour certains

tout moteur consomme de l'huile car il est prévu pour et il est parfaitement inutile de le démonter et vérifier le bloc à 5000h s'il en consomme normalement et surtout s'il ne fume pas bleu
cette conso peut etre faible mais jamais nulle

au lieu d'attendre 5 mn au ponton en enfumant tout le voisinage, il suffit de mettre le moteur en route, faire son appareillage, aller jusqu'à la sortie du port en marche normale et le moteur est chaud et opérationnel a l'arrivée en mer, car il a un calorstat prévu pour

si vous etes un fondu du 3500t/mn dans le port, il faut reprendre des cours de conduite

le régime maxi à prendre en compte pour les 85% du régime continu(et non 80%)n'est pas le régime maxi nominal donné par le constructeur, mais le régime maxi que le moteur peut effectivement donner en fonction de son état et de la charge de l'hélice
si Volmar donne 3600, que vous vous mettez à 2800, mais que votre moteur avec le bateau chargé et l'hélice herbeuse ne peut donner que 3000, vous tuez proprement votre moteur par surcharge

le rendement du moteur n'est pas le meilleur à 80 % du régime maxi, mais au régime de couple maxi qui n'est pas à cette valeur
ensuite le rendement global tient compte de celui du moteur et de celui de la coque et si cette valeur est à 80 %, vous avez certainement un bateau à moteur à coque hydroplanante

essayez de vous mettre à 80 % de votre régime maxi et après vous nous raconterez....
j'ajouterai que si 80% du regime maxi = 2000 t, le régime maxi est à 2500T ce qui est typique de très gros moteurs un peu anciens introuvables sur la grande majorité des voiliers

le décrassage est une opération interressante qui ne doit pas durer + de 15 à 30 secondes si vous voulez mettre 30 mn au régime max, vous pouvez bien sur le faire car c'est votre moteur et pas le mien

le niveau d'huile ne doit jamais etre au maxi, car le moteur consomme + d'huile et a toujours tendance à bruler l'excédent

ensuite certains moteurs, yanmar YS par exemple se mettent assez faclement en auto alimentation par le reniflard quand le niveau est trop haut ce qui peut très facilement tuer le moteur

en fait il vaut mieux etre lègèrement au dessus du point bas et en tout cas dans le 1/3 inférieur de la graduation

mais bien sur, ce n'est que mon avis et comme d'hab....vous faites comme vous voulez ;-)

amicalement

22 nov. 2005
0

Filtre à eau de mer
JP, tu dis : "vous devez avoir un filtre à eau de mer"

Franchement, que risque-t-on si on n'en a pas ?

22 nov. 2005
0

Si je pose la question ...
... du filtre à eau de mer, c'est que j'ai la vague impression que ça peut apporter plus d'embêtements que de réels avantages.

Quant au plateau de fruits de mer, je suis preneur (mais plutôt sur la table du carré).

22 nov. 2005
0

la crépine elle stoppe les poulpes et les sardines
mais est-ce suffisant ?

22 nov. 2005
0

ptêtre un plateau de fruit de mer dans le moulin
:-p

22 nov. 2005
0

filtre
"vous devez avoir un filtre à eau de mer"; si tu as une crépine, pas grand chose, moins qu'avec un filtre qui désamorce sauf si tu joues à la charrue avec ta dérive dans le gravier.

22 nov. 2005
0

c'est exactement comme le dit Frablo
mais en fait une crépine est un filtre d'un modèle particulier ;-)

amicalement

22 nov. 2005
0

.
dans mon coin les vieux disent "qui peut le plus peut le moins", l'huile de synthèse convient tout à fait aux moteurs diesels de nos voiliers si l'on concoit de refaire le niveau entre 2 vidanges pour conpenser le surconsommation, la semi-synthèse étant l'idéal pour celui qui ne regarde pas au morte-monnaie, je mets du 1er prix en 10w40.
Faire sa vidange en fin de saison, c'est la refaire en début à cause de la condensation et de l'humidité.
à 500h, j'ai changé mon filtre 3 fois, je ne fais pas le plein chez Total, à 10€ le filtre, je ne tiens pas à rejouer le scénario de la panne de GO à l'entrée d'un port inconnu de nuit. ;-)
Si la consommation en huile est nulle sur un moteur non neuf, attention à la dilution, il y a danger.
La charge nominale d'un moteur diesel est 95%, elle ne peut être déterminée hasardement au compte-tour, mais à la T° d'échappement, soit environ 500°C.
Le décrassage se fait à 100% de charge pendant 1 heure, soit une T° de 550°C, ceci est la théorie, un décrassage de 15 à 20mn suffisent largement à la vie relativement courte d'un moteur de plaisance.
Concernant la turbine, au bout de 2 ans le caoutchouc durcit et perd donc de ses qualités, à vous d'en tirer vos conclusions.
Le niveau d'huile doit être maintenu au maxi de ce qu'il ne consomme plus, le maintenir au mini est courir le risque de le désarmorcer à la gite ou en cas de fuite non détectée à temps (un goutte à goutte dure plus longtemps sur 2.5l que sur 1.5l ;-) ).
Mais bon, je ne suis que conseilleur, pas payeur.

22 nov. 2005
0

oups
je parlais de T° d'échappement, pas d'huile :-D

23 nov. 2005
0

formation d'acide..
La présence d'acide est due à la teneur en soufre du gasole, rajoutée à l'eau (origine: la condensation dans le bloc-moteur). La teneur en soufre est très faible actuellement dans la gasole, mais elle fait encore un peu de gégâts.
Pour ce qui est de l'huile, tous les pétroliers font en sorte que les huiles participent à réduire les effets de la présence d'acide, plutot que produire de l'acide.

enfin ce n'est qu'un avis

mes salutations

22 nov. 2005
0

500°
C'est la température turbo que tu indiques ?

22 nov. 2005
0

pour la vidange, je pense que le vrai pb est la formation d'acide
qui intervient par réaction de l'eau de condensatuion avec certains composants des huiles qui ont été chaufées, donc par priorité en fin ed saison

dans ec cas, l'huile va stagner tout l'hiver et l'acide va se former

si on change l'huile en début d'hiver, à la remise en route en début de saison on aura peut etre bien un pouième d'eau dans l'huile, mais pas d'acide et cette eau va s'évaporer avec la t° du moteur

pour ma part c'est une vidange tous les ans sans considération de l'horaire et en fin de saison, avec de l'huile minérale 20/50 ( perkins 4.236 d'origine agricole)

amicalement

24 nov. 2005
0

globalement d'accord
Globalement d'accord avec toi, JP
Sauf un point que je m'explique mal : "avec le circuit indirect il est inutile de changer le liquide et il est meme inutile d'utiliser du liquide autre que de l'eau douce dans les endroits hors gel "

Tu parles certainement du circuit "eau douce".
Bien sur pour la fonction antigel l'addition d glycol est inutile dans nos région, ce ne serait donc que ceinture+bretelles+jambes croisées 'encore que ...)

Mais le glycol a aussi (à ma connaissance) une fonction anticorrosion bien utile (indispensable ?)

Personnellement, je change ce liquide (liquide de refroidissement, le moins cher chez Crafou du coin) tous les 3 ans environ et ce qui en sort est franchement noiratre et degueu. Rinçage abondant jusqu'à ce que l'eau du quai coule claire et ensuite liquide de refroidissement. J'aime pas trop qu'un liquide prenne de telle couleur.

L'instructeur qui m'avait recommandé 10 ou 15 minutes à fond les manettes de temps en temps avait surtout expliqué que ça permettait de vérifier qu'on pourrait disposer de toute la puissance du moteur "au cas où des fois que". En 10 à 15' le moteur ne doit pas passer en alarme de température (tien, j'ai rajouté un thermomètre de température d'eau une fois entré en med). Si on n'atteint pas le régime max (c'est à faire en route, pas au port) faut enlever le plateau de fruit de mer qui orne l'hélice ou la coque. Si ça chauffe, je ne sais pas, je chauffe pas.

Et enfin, juste une remarque sur ta suggestion de monter en température hors du port, suggestion qui se tient tout à fait vu des voisins ( ;-) ) le seul inconvénient est que si tu as besoin inopinément de trouver n peu de puissance pendant les manoeuvres tu le fera avec un moteur froid.
1500 tpm, hélice embrayée et amarres doublée, pendant moins de 5' avec un moteur qui fume pas c'est pas la mort à boire.

Yves.

24 nov. 2005
0

liquide refroidissement...
Sur les moteurs actuels avec refroidissement indirect le liquide de refroidissement à utiliser est le liquide préconisé par le constructeur.
Il est irresponsable de dire à qui veut l'entendre que l'eau fait l'affaire!
mon avis est que le liquide de refroidissement est à changer tous les deux à trois ans dans un circuit indirect, suivant les spécifications du constructeur.
En cas d'appoint nécessaire: ne rajouter que du liquide de refroid, sauf biensur en cas de fuite pendant une navigation et qu'on ne dispose pas de liquide d'appoint(solution de dépannage).

25 nov. 2005
0

"la qualité anticorrosion du mélange eau+ glycol"
je n'en ai pas la moindre idée, mais le moteur de mon bateau perso est refroidi en "skincooling", (je n'ai pas de circuit eau de mer) et le réservoir/échangeur occupe environ un mètre carré dans la quille.

Plus le réservoir tampon au dessus du moteur, le tout en tôle d'acier non traîtée et non peinte à l'intérieur.

La capacité totale avec le moteur est de 150 litres de liquide de refroidissement constitué d'eau douce mélangée à du glycol (25%) que j'achète en bidons de 30 litres chez Elf, et je me contente de suivre les instruction de la fiche technique du produit.

Actuellement, le liquide a cinq ans (ce n'est pas bien, je sais), la couleur a viré du bleu pâle d'origine au vert très pâle, mais je n'ai aucune trace de rouille visible…

Si c'est un effet placebo, ça marche plutôt bien ! ;-)

_/)

25 nov. 2005
0

"très toxique "
Je penses que c'est pour cette raison que les fabricants ajoutent un répulsif absolument dégeulasse, au cas ou un distrait essayerait d'en boire ! ;-)

_/)

25 nov. 2005
0

Disparu !
le goût sucré, ou au moins tellement masqué par le répulsif, que amha aucun gosse ne pourrait en absorber la moindre goutte.

Un jour, en purgent un circuit de chauffe-eau, j'en ai prit quelques gouttes sur la langue... quelques whiskyes plus tard, j'étais à moitié pété, mais il y avait toujours ce goût abominable ! :-D

_/)

25 nov. 2005
0

anticorrosion
il me semble que personne n'a écrit qu'un mélange eau et glycol a des qualités anticorrosion:
évidement si on fait ce mélange, le moteur ne sera pas obligatoirement protégé contre la corrosion.
Un inhibiteur de corrosion(un autre additif) dans le liquide de refroidissement est là pour ça.

les températures de fonctionnement des moteurs ont augmenté, les pressions des soupapes sur les vases d'expansion aussi, les températures d'huiles aussi
(donc celle du liquide de refroidissement au contact du faisceau de l'échangeur)...
Une autre qualité qu'a aussi le liquide de refroidissement: un point d'ébulition plus élevé.

j'ai vu tellement de moteurs pourrir parce que l'utilisateur mettait n'importe quoi là dedans, en ayant pris en compte des idées aussi dépassées que celles que je viens de lire, que je souhaite réagir sur ce sujet qui ne doit pas être minimisé.

refroidir un bloc équipé de chemises sèches et culasse fonte avec une puissance au litre d'il y a 25 ans, était nettement plus simple, que de refroidir un bloc fonte équipé de chemises humides et culasse alu. sans oublier les échangeurs encore en d'autres matériaux, des moteurs actuels!

Ce n'est pas parce que avant on faisait comme ça, que maintenant on ne doit pas changer!

24 nov. 2005
0

liquide de refroidissement
sur les circuits indirects, le liquide de refroidissement a plusieurs rôles:
- antigel biensur
- anticorrosion : il ne faut pas oublier qu'un moteur est constitué de matériaux différents: alu, fonte, aliages de cuivre. L'eau (suivant sa qualité, qui change beaucoup d'un lieu de puisage à un autre) qui circule dans le circuit de refroidissement peut très rapidement créer une pile. Tout le monde se souvient de la rouille dans les radiateurs de voiture lorsqu'on y mettait de l'eau.
on pourrait se passer de liquide refroidissement si dans ce cas, si on met au moins un inhibiteur de corrosion dans le liquide du circuit indirect.
- Le liquide de refroid ne forme pas de dépos: l'eau prélevée dans les régions calcaires, a vite fait d'antartrer le circuit
- des additifs dans le liquide améliore la tenue dans le temps des durites
- d'autre permettent aussi de réduire les effets du frottement comme par exemple dans les pompes à eaux avec joint genre ciclam
et j'en oublie encore

Les constructeurs sont parfois obligés d' "inventer" un nouveau type de liquide de refroidissement pour parlier un problème rencontré sur certains de leurs moteurs.

J'ai vu résoudre les problèmes sur certains moteurs rien qu'en adoptant le liquide approprié!

mes salutations

24 nov. 2005
0

Ayant lu attentivement
les notices de plusieurs constructeurs, je confirme !

D'un constructeur à l'autre, les liquides peuvent être différents, sans doute adaptés aux alliages constituant leurs moteurs.

Le remplacement du liquide de refroidissement est en effet le plus souvant conseillé tous les deux ans.

Le respect de ces instructions font d'ailleurs partie des clauses de garantie...

Et plus on monte en puissance, plus c'est pointu ! ;-)

_/)

26 nov. 2005
0

liquide refroidissement
qui a démonté un radiateur tournant à l'eau aura compris l'intérêt évident du liquide de refroidissement.
;-)
Pour ceux qui s'obstineraient à tourner seulement à l'eau, un peu d'alchool fait un excellent antigel.

25 nov. 2005
0

tout ce qui est dit est parfaitement juste
et les fabricants de liquide de refroidissement, hors raison "antigel" ont bien raison de vouloir faire remplacer l'eau gratos par un liquide bien + cher

je serais eux, je préconiserais un liquide été et un liquuide hiver avec changement à chaque saison.. :-D

la qualité anticorrosion du mélange eau+ glycol, il suffit d'y croire comme à l'homéopathie ;-)

si l'eau couleur rouille gène, il suffit de la changer chaque année ce qui n'est pas très couteux

en fait je ne donne que mon avis et chacun, y compris Semeda fait bien comme il veut

pour vérifier la puissance quelques secondes suffisent pour lire un compte tour

concernant l'eau je parle bien et j'ai bien écrit EAU DOUCE, c'est à dire pas un mélange eau + calcaire trop important

ma suggestion de monter en température DANS le port vient que je fréquente uniquement les ports de méditérrannée et quand tu es à port camargue, gruissan ou séte, quand tu arrives à la mer, le moteur a déjà chauffé plusieurs minutes largement suffisantes et l'inverseur aussi ce qui n'est pas + mal

amicalement

25 nov. 2005
0

et pourtant, l'éthylène glycol
n'est pas considéré comme un agent anticorrosion il faut savoir aussi qu'il est très toxique et que le rémède en cas d'ingestion et de faire boire des alcools forts qui vont se substituer au glycol

ceci dit mes perkins et mon nanni sont gavés de glycol car il fait pas chaud à port camargue en ce moment :-D

amicalement

25 nov. 2005
0

et en + avec un fort gout sucré
ce qui rend le produit très dangereux pour les enfants

amicalement

26 nov. 2005
0

liquide encore...
un lien avec un fabriquant

www.fleetguard.com[...]sca.jsp

amicalement

22 nov. 2005
0

Condensation
Le nombre d'heures, c'est une chose dont je ne discuterais pas, personnellement j'ai pour habitude de le faire toutes les cent heures, mais pour les puristes, une analyse d'huile donnera le vrai renseignent. C'est ce que pratiquent les professionnels qui gèrent de gros parcs de moteurs, et il peut y avoir de grosses variations en fonction de l'utilisation de chaque moteur, même identiques.

Par contre, vidanger chaque année est une bonne précaution, car un moteur qui ne tourne pas, ça "respire" en fonction des températures, et on finit par avoir de l'eau dans l'huile, ce qui n'est jamais très bon. Donc, vidanger chaque année même si le moteur n'a tourné que quinze heures, c'est amha tout à fait logique.

J'ai eu un bout de temps un petit groupe électrogène de 2 kVa à essence, refroidi à l'air, et au-delà de cinquante heures de fonctionnement, il y avait une légère "mayonnaise", due à la condensation en climat tropical. Ces moteurs n'ont même pas de filtre à huile, mais à raison de deux décilitres d'huile, ce n'était pas une ruine ! ;-)

_/)

22 nov. 2005
0

huile de synthèse ou pas ?
les huiles de synthèse pure sont apparuent dans le domaine de la moto et la compétition automobile en meme temps que les arbres a cames en tête ce généralisaient la viscosité augmentant de W30 vers des huiles W5,W10,W15 .Ces huiles fluide en température basse moteur arrêté permettent une montée en pression immédiate pour allez graisser les arbres a came situés tout là haut et qui tourne sur des palier alu.Et de plus etant synthétique avec des additif spécifique elles maintiennent leurs vicosités a tres hautes températures 100 degrés 130 degrés.
Les régimes moteurs aussi imposent de telle huiles
10000t/mn c'est un régime de couple pour des 600cm3.
que les cigares de courses utlisent des synthèses cela est sur ,pour des diesel marine classique une huile multigrade de bonne qualité W20/50 ouW15/40 si le moteur est dérivé de l'automobile.
Pour les modèles turbo-compressé une semi-synthèse est déjà performante . Comme le dit jp les turbo n'aiment pas etre stoppés brutalement après un régime de pleine charge sur une longue période .
Les huiles n'aiment pas les mises en route fréquentes pour une durée courte ,le gasoil mal brûlé va dénaturer les qualités de viscosité.
Un boat a moteur aura je le crois un espacement plus grand en heures qu'un voilier. si tous les deux naviguent peu une vidange par ans s'impose.
lors de la mise en hibernation!!

24 nov. 2005
0

mon choix de l'huile
Sur le bateau (diesel atmosphérique) ou dans la voiture (GPL sans turbo bien sur) j'utilise des huiles plutot ordinaires (en appoint pour le GPL) que je choisi en fonction du "API SF cx ou SG xz" écrit en tout petit (plus petit que ça encore) dans un coin impossible du bidon.
Je prend l'indice le meilleur (G est mieux que F, CE est mieux que CD et tuti quanti) dans la catégorie "inférieure à 100F les 5 litres" au crafou du coin. Toujours de la minérale.

Pour un même indice (désolé je les ait plus en tête) le prix varie de 75F à 180 F, en fonction de l'attrayance (euh !) de l'emballage

Et (sur le bateau)je vidange toujours en fin de saison et ensuite au bout de 100h (si atteint pendant l'été), à 100 balles la vidange faut pas se priver.
Filtres (huile, go fin, go grossier) au moins en fin de saison.
Filtre à eau de mer : j'enlève les tit'moule périodiquement (inspection au moins toutes les semaines) mais j'ai jamais eu d'invasion.

Et pas de turbo, sauf en mayonaise.

Yves.

PS : pour la turbine, je viens d'en changer une au bout de 6 ans. J'inspecte (rarement) et si c'est fendillé à la base des ailettes, je change (j'en ai évidemment d'avance et c'est 15' pour la changer, donc uniquement à la demande)

22 nov. 2005
0

Filtre a "particules"
Bonsoir fred

Vu sur un parc véhicules d'entreprise un filtre a huile additionnel pour les moteurs diesel qui stoppe en grande partie les résidus charbonneux "qui sont a l'origine de la couleur noire des huiles des moteurs diesels" avec une huile classique les vidanges faite tous les 30000kms sur des vl, a la vidange huile comme sur des moteurs essence.Il semblerait que ces kits viennent d'allemagne.
A+Stephan

22 nov. 2005
0

Pour le décrassage
je pense que tu as raison jp !
30 minutes à 80%, ça doit les tuer...

22 nov. 2005
0

Je connais au moins
un bateau au proprio fou furieux, qui a un moteur Perkins Prima 80 CV turbo, (qui amha n'est pas une merveille de technologie), qui ne connaît que deux positions d'accélérateur : ralenti, ou à fond !

Lorsque l'on sait que ce moteur développe ses 80 CV à 4600 t/m, et que ça fait un boucan à donner envie de sauter dans le bib avant que ça n'explose, on pourrait s'étonner que le gars pratique le chose depuis des années sans dommage…

Etonnant, non ? ;-)

_/)

22 nov. 2005
0

JP et merci pour ta rectification...

Et pardon pour semeda, mais s'il veut faire le tour sans avoir à changer de moulin, il devrait peut-être suivre les conseils de JP.

Mais pourquoi laisser passer des sujets contenant tant d'erreurs ?

En tout cas j'suis content d'faire comme y faut pour mon p'tit moteur, sauf que je vais expacer le changement des filtres que j'effectuais à chaque vidange, huile et GO, c'est pas l'prix qu'ça coute, bien que, mais surtout la m.... que ça fout !

Encore merci JP ;-)

22 nov. 2005
0

Amha
la question n'est pas de juger s'il y a des erreurs on non, H&O est un forum où chacun peut donner son avis, cela génère des discussions sans lesquelles le forum n'existerait pas, non ? ;-)

_/)

22 nov. 2005
0

C'est justement là
que ça devient difficile, comment savoir, pour quelqu'un qui n'y connaît rien en mécanique, qui a raison, sans s'être longuement renseigné ?

En effet si tu ne lis qu'une version, et ça peut être celle de JP comme celle d'un ignare incompétent… tu appliqueras les conseils que tu as lu (c'est forcément vrai, c'est écrit !)

Dans mon boulot, je constate qu'une bonne partie des dégâts sont causés plus par incompétence que par la qualité du matériel, et parfois par des "pros" ayant pignon sur rue !

Une autre partie, et elle n'est pas négligeable, ce sont justement les bla-bla's de ponton, et les renseignements glanés sur le net.

Et une bonne part de mon boulot, c'est réparer ou modifier des conneries faites par les chantiers, et je me dis tous les jours la même chose : pourvu que ça dure ! :-)

_/)

22 nov. 2005
0

Rétribution ?
J'aurais pour cela besoin de votre numéro de carte bancaire, sans oublier la date de validité ! :mdr: ;-)

_/)

18 mai 2008
0

O.K pour l'huile de synthèse
je te confirme que l'huile de synthèse est de loin supérieure (le prix aussi, mais que ne ferait on pas pour nos outils de rêve...)elle "carbonise moins et le film lubrifiant est plus adhérent sur les points hauts du moteur, ainsi au ralentis tout est lubrifié.D'accord aussi que l'huile de synth se mélange beaucoup moins (pas) à l'eau (de condensation)

22 nov. 2005
0

tout à fait d'accord, je juge pas je constate...!
mais un article passe pour être plus "sérieux" qu'un banal sujet lancé sur le forum ;-)

J'imagine le débutant moyen qui cherche des renseignements sans avoir le temps d'éplucher tous les commentaires, il est dans un cyber café à tataouine sur mer avec un moteur qui chauffe un peu trop... :-)

"Tiens - se dit-il - c'est p't'être parce qu'il est encrassé, j'vais t'lui faire un p'tit run qui va lui faire cracher les merdouilles qui coincent..."
En se disant que 30 minutes ce n'est peut-être pas assez ! :-D

22 nov. 200516 juin 2020
0

Et voilà

la vraie raison pour laquelle les articles ne sont pas filtrés...
Le gagne-pain de l'ami Tilikum... :-)

Dites très cher, n'oubliez pas ma petite rétribution... ;-)
Avec toutes les conneries que je débite, votre achalandage doit augmenter... :pouce:

pfffzzzz

22 nov. 2005
0

pour l'huile de synthèse
il me semble qu'elle est moins hydrophile qu'une huile minérale, et donc un peu plus stable dans le temps (je pense aux effets de la condensation, entre autres) ce qui n'empêche pas de la changer au mini tous les ans . Un avis là-dessus, et sur le même type de réflexion sur la dextron de l'inverseur ? Merci ...

24 nov. 2005
0

la m... que ça fout
J'utilise, avec énormément de succès, du papier absorbant les hydrocarbures (huile, gasoil mais pas eau). C'est allucinant de lécher légèrement une eau huileuse de fond de cale avec ce papier là et de retrouver toute l'huile sur le papier.
Alors en vidange ça permet d'éviter le caca (bon, je mange aussi un rouleau de sopalin pour les deux moteurs, entre l'huile et les 3 filtres) et du coup je vidange sans hésiter.

Ca se trouve chez Accastillage Bernard et (rarement, car "y a pas de demande") chez des ships. C'est pas cher du tout (20-30 balles les 5 feuilles A3, qui durent 3 ans à mon bord)

Yves.

22 nov. 2005
0

Y aurait pas un petit malentendu ?
Est-ce qu'on ne mélange pas depuis le début l'entretien d'un diesel de voileux, qui tourne pépère lentement et assez peu, avec ceux des motoreux, plus puissants, qui tournent plus vite et utilisés beaucoup plus longtemps sur une saison?
Pour une fois sur H&O, il faudrait peut-être faire la différence, non?

22 nov. 2005
0

dexron
les inverseur au dexron sont assez rares sur les voiliers, d'ailleurs c'est une huile assez "batardes"; pas employé sur les petits moteurs, ni sur les gros.
Vu ce qu'on demande à une huile d'inverseur, c'est peu au regard de ses capacités, une vidange "quand on y pense" suffit.

22 nov. 2005
0

Euh...
A ma connaissance, c'est poutant l'huile utilisée par les inverseurs Hurth, pas mal répandus... ;-)

_/)

22 nov. 2005
0

frablo...
sur mon yanmaril y a aussi un inverseur hydraulique, de marque japonnaise qq cchose ki termine en kiki

23 nov. 2005
0

dextron
ce n'est pas parceque on met de l'huile dans un inverseur qu'il est consideré comme un inverseur hydraulique..... tous les HURTH tres courants depuis longtemps et meme adoptés par Volvo maintenant pour ses embases utilisent de la DEXTRON et ce sont des inverseurs a disque....
tu mets bien de l(huile dans ton guindeau ...et ce n'est pas un guindeau hydraulique...

Cordialement
Dom

24 nov. 2005
0

c'est surtout parce qu'il contient certains joints spécifiques
qui sont incompatibles avec l'huile moteur et compatible avec l'huile hydraulique ;-)

amicalement

25 nov. 2005
0

et bien tu vas sur technodrive et tu verras
que certains inverseurs tournent à l'huile moteur, la première série, et d'autres à l'huile dexron, la dernière série avec la lettre M comme "modifié" après la référence de type

ce qui changent c'est uniquement la composition chimique des élastomères composant certains joints

ceux qui ont eu des voitures Citroën oléo-pneumatiques (DS BX ou XM) savent bien ce que ça veut dire avec les deux liquides différents (LHM) qu'il ne fallait surtout pas mélanger ou intervertir sous peine de dissoudre les joints en élastomère

amicalement

22 nov. 2005
0

Hurth
oui c'est bien ce que je dis, là où je suis, la proportion de voiliers équipés d'embrayeur hydraulique est bien inférieur, on trouve surtout des embrayeurs à cones.
Mais c'est vrai qu'aux antilles, on ne doit pas voir souvent de RC ;-)

23 nov. 2005
0

DEXRON
mettre du Dexron (DEXRON)dans un réducteur dans un non-hydraulique, c'est comme mettre de la synthese dans sa tondeuse, on peut le faire mais ça donne pas grand chose de mieux. De toute manière, le point d'écoulement du moteur est supérieur à celui du réducteur... et comme en général, c'est le moteur qui tourne avant le réducteur ;-)
Concernant le guindeau (qui peut être hydraulique sans forcément avoir du Dexron), y mettre de l'arachide ne lui nuirait en rien.

24 nov. 2005
0

DEXRON
je ne vois pas ce qu'un réducteur hydraulique a comme joint plus spécifiques que par exemple un guideau hydraulique tournant à quelques centaines de bars, délivrant quelques centaines de Cv, et qui pourant ne tourne pas au Dexron.
Mais c'est vrai "qui peut le plus peut le moins" ;-)
et en plus ce n'est pas moi qui paye, alors mettez ce qu'il y a de mieux. En passant, le Dexron a été initialement conçu en ATF pour boite auto, alors c'est sûre que dans un réducteur ça le fait largement :-)

25 nov. 2005
0

si je me souviens bien
le dexron a été developpé par cadillac car ils avaient conçu une boite de vitesse automatique dans laquelle l'huile moteur s'est vérifié ne pas etre adaptée (je crois trop de viscosité), donc au lieu de tout jeter ils ont sorti (ou fait sortir à leurs amis pétroliers) cette nouvelle (pour l'époque) huile

de mémoire.. ;-)

22 nov. 2005
0

dextron
Bonsoir frablo

C'est plutôt une huile hydraulique BV automatique,vérin ,fourche moto elle est fluide passage dans des clapets ou piston de distribution boite automatique . Si on parle de la même dextron ATF.

23 nov. 2005
0

l'huile dexron? pas craiment rare
les technodrive avec la lettre M en fin de référence sont TOUS avec la dexron

et technodrive équipe beaucoup de moteurs modernes

amicalement

22 nov. 2005
0

Statistiques de pannes ...
... données dans un récent numéro de PBO :

Electricité 23%
Alimentation GO 16%
Surchauffe 14%
Batteries & connexion 13%
Hélice 12%
Transmission 6%
Panne mécanique majeure 5%
Courroies 4%
Auxiliaires 4%
Fuites eau ou GO 3%

Ca devrait orienter l'entretien prioritairement vers les circuits électriques, GO et refroidissement, non ?
Si on ajoute un coupe-orin, on est alors paré contre 85% des pannes.

23 nov. 2005
0

pourquoi se poser autant de questions?

Sur l'entretien du moteur.

Je suppose que chacun a un fasicule d'entretien delivré par le motoriste , pour ma part et bien je le respecte un point c'est tout.

-Vidange fin de saison (moteur et inverseur)
-huile en quantité et qualité comme indiqué
-filtres divers changés ou nettoyé(GO,huile,decanteur,eau de mer)
-rouet de pompe changé tous les 2 ans
-moteur rincé à l'eau douce et plein d'antigel
-points d'articulation huilé ou graissé
-moteur nettoyé au gas oil
-prise d'air bouché avec un chiffon
-plein de Go
-un petit coup de produit sur les commections electrique
-Batteries à la maison
-vieille couverture sur le moteur

et cette année je nettoie la pipe d'echappement

Et roule ma poule :-D

josé

23 nov. 2005
0

juste pour attirer votre attention sur le fait que
nos bateaux ne sont jamais équipés de moteurs Sulzer, Wärtsilä, ABC,Semt Pielstick et autres joyeusetés du monde maritime commercial ou des fameux Poyaud,MAN, MTU, Cummins et GM, voire Caterpillar de la grande plaisance

il n'y a strictement rien a voir entre le sail drive volvo et la transmission Ka Mewa ou Voith qui équipe les remorqueurs

en conséquence, certaines bonnes procédures ou habitudes de ce monde là, qui n'est pas le notre, ne sont pas à suivre sur nos petits moteurs, meme si elles apparaissent sur notre forum

c'est par exemple le cas des 30 mn de décrassage, entre autres....

amicalement

23 nov. 2005
0

a mon avis
Bonjour ,
le contenu de cet article ne contient pas d'éléments qui puisse conduire à la destruction d'un moteur ni même à une acceleration de de son processus d'usure bien que les échéances annoncées de vidanges ou de remplacement de filtre me paraissent longues .
Pour les vidange je faisait tous le 100h et je suis passé à 50h pour à cause d'un phénomène dont on ne parle pas souvent ici , c'est la dilution : au bout d'un certain age les injecteurs "pissent"et le gazole coulant dans les cylindres atterrit dans le carter d'huile et abaisse la qualité de la lubrification ;
En qualité d'huile j'ai toujours mis de la normale , je ne voit pas d'intérêt à mettre de la synthèse pour des moteurs qui tournent à 3000 tours .
Je change le filtre gazole tous les 2 ans et jusqu'ici sauf travaux je ne remplace jamais l'huile de l'inverseur ( pas plus que l'huile de boite de mes voitures ).
En ce qui concerne la durée de vie annoncée des moteurs sans contrôle particulier (7 à 10000 h)
je suis actuellement en train de remettre à niveau un moteur yanmar 3GM qui avait 3000 h , je ne suis pas convaincu qu'il en aurait fait 3000 de plus compte tenu de l'entartrage des passages d'eau et de l'état des soupapes et sièges d'échappement .
Dans le cas des moteurs à refroidissement direct il faut être plus vigilant.
vous trouverez un petit reportage sur cette remise à niveau sur keralas.free.fr[...]mar.htm

23 nov. 2005
0

la dilution est une panne consécutive à un mauvais entretien
d'un moteur

en effet si un injecteur pisse, il faut faire le nécessaire pour remédier à ce défaut

amicalement

23 nov. 2005
0

Oui , c'est bien beau ! mais?
Bonjour à tous,

Le probleme de l'entretien d'un diesel est-il complet si l'on ne parle pas du GO ?
En effet que faut-il penser des additifs que d'aucuns preconisent tous les 3 ou 4 pleins de GO a toutes fins de nettoyage des injecteurs et d'élimination des filaments qui se développent dans les reservoirs ?
Merci de bien vouloir éclairer ma lanterne.
GC

24 nov. 2005
0

additifs...
il existe plusieurs catégories d'additifs suivant les effets recherchés: nettoyage du circuit d'injection, ...
il y en a aussi qui permettent de lutter contre la formation de certains dépos dans le réservoir: dégradation du gasole sous l'effet de bactéries, qui se développent du fait de la présence d'eau et de chaleur. Cet additif est très efficace. Comme pour tout produit actif: respecter le dosage.

Mes salutations.

23 nov. 2005
0

dilution
un petit test tout simple pour vérifier s'il y a dilution ou événtuellement carbonisation de l'huile: on prend une quantité X d'huile neuve à une certaine température et on mesure combien de temps elle met à passer à travers du papier filtre; puis on prend la meme quantité à la meme temperature d'huile du moteur, et on mesure à nouveau combien de temps il faut pour passer à travers le papier filtre..

:-)

23 nov. 2005
0

qui le fait ?
Honnêtement qui fait régulièrement ce test ?
La dilution est quelque chose de plutôt sournois et si on ne teste pas régulièrement on peut très bien ne rien detecter ou trop tard , on se dit au poil mon moteur ne consomme pas une goutte d'huile , aprés 100 h il y en a "presque" + que aprés la dernière vidange et l'huile consommée ( parce qu'il faudra qu'on m'explique pourquoi ou comment un moteur à combustion interne fait pour ne pas consommer d'huile )donc l'huile consommée aura été remplacée par du gazole .

23 nov. 2005
0

La dernière fois...
que j'ai mis un additif dans le gazout et dans l'huile d'un moteur, c'était un 4cyl, 135ch. Berliet il n'a plus fait de bruit, plus du tout, plus jamais! :-(

23 nov. 2005
0

additif
Bonjour pascal11

Fallait pas inverser les additifs!!!
Je ne suis pas un adepte inconditionnel des additifs,
mais ces produits sont rarement la cause de casse moteur a moins que... ;-) ;-)
Je compatis tout de même c'est pas marrant de claquer un moteur après avoir effectuer ce genre de traitement ,mais les causes et les effets peuvent être parfois trompeurs .
A+Stephan

23 nov. 2005
0

sur les moteurs diesel "modernes"
la consommation d'huile est quand même nettement moindre que sur la génération d'avant, c'est même assez impressionnant: segmentation, équilibre général des compressions et etanchéïté des queues de soupapes ont dû progresser. y'a pas : une vidange faite tous les 20 ou 30 000, peu de compléments d'huile dans le cadre d'un usage raisonnable, une huile moins dégueulasse, le 1/2 voire 1 litre/1000 km a bien vieilli ... Et c'est tant mieux : que ça consomme un peu, soit . Mais ça ne le rend pas meilleur ! ;-)

23 nov. 2005
0

dilution
les pbs de dilution peuvent intervenir à tout moment, quelque soit l'état du moteur, neuf ou entretenu, et surtout si l'injection a été visitée. Il suffit qu'un injecteur diffuse malou ne soit pas étanche, et ça peut être indécelable surtout sur les multicylindres.
Ce n'est pas inutile de la vérifier sur de long trajets, ça ne prend que 5 mn.

23 nov. 2005
0

sans aller jusqu'au filtrage
la tâche d'huile sur le papier buvard, plus facile à faire, ne peut pas aider pour constater une dilution ?

23 nov. 2005
0

Tout cela me semble
bien compliqué : si le niveau d'huile monte, je m'inquiète d'une probable dilution.

Si ça ne monte pas, je ne m'inqiète pas, même s'il est possible que la consommation d'huile soit compensée par la dilution.

Mais comme il est peu probable que le moteur commence à consommer anormalement de l'huile et qu'il y aie dilution en même temps, je ne m'inquiète toujours pas ! ;-)

Ce ne sont pas trois gouttes de gasoil dans l'huile qui vont casser un moteur, non ?

Et dans le doute : --&gt analyse ! :-)

_/)

23 nov. 2005
0

dilution
la tache d'huile, c'est pour mesurer la pollution de l'huile. Pour la dilution, certains font avec les gouttes d'huile qui traversent le chiffon, bof, je trouve pas terrible et pas pratique, en fait on interprète ce qui nous arrange. L'imparable, c'est comparer la fuidité de l'huile usagée avec de l'huile dilué à 5% par exemple, au moyen de 2 tubes avec des billes à l'intérieur, on les incline en même temps, la bille de l'huile polluée doit arriver avant celle de l'huile usagée.
bon suis pas sûre d'avoir été clair, mais si quelqu'un a compris et est plus pédagogue que moi.........

23 nov. 2005
0

P.S.
J'oubliais la possibilité d'un moteur qui consommait de l'huile, et qui d'un coup n'en consomme plus : là, je m'inquiète aussi ! ;-)

_/)

24 nov. 2005
0

dilution de gasoil
D'accord avec toi, si le niveau d'huile monte il devrait y avoir eu des bruits moteur anormaux claquement cylindre ,blocage du moteur au démarrage si un liquide a l'arrêt s'ecoule dans la chambre de combustion la bielle risque de ne pas aimer. une conso d'huile est normale et acceptable si elle n'est liée a: un reniflard qui vaporise trop de vapeur d'huile,un echappement qui fume et sent l'huile brûlée,une pression d'huile trop base.
Un test rapide ,moteur chaud ,moteur sain en mettant en fuite les uns après les autres les injectuers on doit noter le même abaisement de régime moteur.
Cette methode permet aussi d'isoler le fonctionnement d'un injecteur qui pluvérise mal , ou bien grippé,les bruits anormaux vont réduires fortement ou disparaîtres.

24 nov. 2005
1

concernant la dilution, c'est pas un pb sur nos bateaux
car si un injecteur pisse, le moteur fume noir et ça se voit tout de suite

si le niveau d'huile augmente, je regarde en premier s'il n'y a pas d'eau au fond du carter pour détecter une fuite d'eau éventuelle

ensuite je regarde la membrane de pompe à gazole qui remplit joyeusement le carter d'huile de gazole quand elle est percée

pour le reste il ne faut pas se prendre la tete avec des pb de moteurs industriels ou de gros navires :-D

amicalement

24 nov. 2005
0

dilution
un diesel gros ou petit reste un diesel soumis au mêmes lois concernants les lois de la physique. Si la concentration d'huile diminue, les pièces en rotation chauffent. Si le GO chauffé s'évapore, et qu'il se crée un point chaud entre les pièces en mouvement, il y a explosion. Je vous laisse imaginer les dégats ;-) j'ai vu ce que ça donne et il y a largement assez d'énergie pour tuer quelqu'un, quelque soit la taille du moteur. Heureusement, cela n'arrive que très rarement.
Ce sont quelques lois de base du diéséliste, rien de comparable avec l'expérience d'un bricoleur averti.

27 nov. 2005
0

.
il y a théorie, pratique et surtout connaissances.
S'il n'y a pas de contrôle de dilution sur les voiture, c'est simplement parce qu'il n'y a pas de dilution sur les moteurs terrestres!! :-D
Et lorsque l'on sait ce qui provoque la dilution, on s'étonne vraiment du bon sens de la remarque ci dessus :-D :-D :-D
Si ça vous arrive un jour, changez vite de station essence, ou de diéséliste, voire les 2.

Frablo et ses collègues, de plus en plus amusés :-p :-p :-p

27 nov. 2005
0

dilution
la principale cause est l'injecteur défectueux. Tu as l'injecteur qui pulvérise mal, et l'injecteur qui fuit. Dans les 2 cas, ça peut provenir d'une mauvaise intervention lors de la maintenance. ça peut également provenir d'un gasoil de mauvaise qualité, impuretés ou eau, qui provoque un disfonctionnement de l'injecteur. Et ça n'arrive pas en principe lorsque tu vas faire ton plein chez Total.
Tu as aussi l'humidité ambiante et saline qui va gripper l'injecteur.
Il y a un autre cas, c'est l'erreur humaine. Un étourdi refait le plein d'huile avec du Go, ou se trompe de bouchon et met du Go dans le carter (vu sur un car).
Lorsqu'on examine les causes, on découvre qu'en fait on n'est pas à l'abri et que ça arrive principalement sur les moteurs marins. Mais faut pas trop vous inquiéter, il faut vraiment tirer sur le moteur pour obtenir le point chaud et je n'ai vu que 2 moteurs s'arrêter à cause de la dilution, mais on ne peut quantifier l'usure moteur dûe à cette dilution (jusqu'à 10%!!!)

27 nov. 2005
0

pour aller encore mieux dans le meme sens
il y a aussi celui qui tire ses fusées dans son réservoir d'essence au lieu de les tirer en l"air

je vous assure que c'est explosion garantie :-D :-D :-D

on croirait que les navigateurs sont tous des cons ignares qui n'entretiennent jamais leurs moteurs:-(

au fait et je ne sais + si c'est sur ce long fil,
concernant le liquide de refroidissement pour lequel j'ai prétendu qu'il était possible de mettre de l'eau douce à la place, je rappelle que la majorité des moteurs de bateaux ( ib + hb) n'ont pas de circuit secondaire et sont refroidis à l'eau de mer, et que leur durée de vie est bien supérieure à 20 ou 30 ans malgré l'absence du fameux liquide de refroidissement anticorrosion :-D :-D

mais biens ur vous faites bien comme vous voulez

amicalement

27 nov. 2005
0

je viens de dire précisément que la majorité des moteurs
n'a pas de circuit de refroidissement secondaire

il est donc inutile de préconiser d'y mettre de l'eau de mer

quand je vais sur les pontons de port camargue, la plupart des bateaux sont équipés de hb sans circuit secondaire, de volvo yanmar et autres couach qui n'ont pas de circuit secondaires non +

tout le monde n'a pas des bateaux hyper modernes avec la dernière version de moteur

mais si une pincée de nitrite et de borate dans de l'éthylene glycol additionné d'eau vous font plaisir, allez y sans remord...

28 nov. 2005
0

à par le post de Frablo, qui a dit de mettre de l'eau de mer
dans le ciruit secondaire d'un moteur marin?

quelle est la différence de matériaux entre un 2 gm ou un 4108 direct ou indirect?

suite et fin

28 nov. 2005
0

oui tu as mal compris et oui tu peux te tromper
je ne dis pas que l'eau de mer est équivalente à l'eau douce, mais que certains moteurs tournent à l'eau de mer en version refroidissement direct et donc peuvent bien tourner à l'eau douce en refroidissement indirect, l'eau douce étant moins agressive que l'eau de mer

et je précise que si ce moteur en direct eau de mer peut tenir 20 ou 30 ans , il tiendra au moins autant et meme + avec de l'eau douce dans le ciruit secondaire

ensuite,le 4108 est strictement le meme en direct ou indirect au niveau du bloc et de la culasse en contact avec le liquide de refroidissement et le seul moyen connu de faire tourner un refroidissement direct en eau douce pendant un certain temps est de naviguer en eau douce

il ne faut pas méconnaitre que le principal avantage du circuit indirect n'est pas au niveau de la corrosion, mais au niveau de la t° de fonctionnement

le liquide de refroidissment est un mélange d'eau douce, d'éthylène glycol ou de propylène glycol qui est uniqument antigel et d'une pincée de nitrite et de borate pour justifier une belle étiquette ANTICORROSION sur le bidon et inciter à l'achat

28 nov. 2005
0

et oui tu peux encore te tromper et tu le prouves
le système que tu décrits n'est pas un refroidissement direct mais un indirect car il utilise une forme d'échangeur constitué par la coque

ensuite c'est pas un bon système car il ne résoud pas le pb du refroidissement de l'échappement et impose un échappement sec qui est très largement dépassé, ou alors l'usage d'une pompe et alors il est inutile de mettre un système sensé supprimer la circulation d'eau de mer et sa pompe

28 nov. 2005
0

non,yapasdetuile
c'est un système excellent pour certaines navigations en eaux peu profondes et chargées ( spécialité hollandaise) ou en utilisation "amateur" avec moteur automobile "marinisé" en alu par exemple pour éviter l'achat couteux de pièces de marinisation, mais ce n'est pas la panacée et c'est faussement simple et ce n'est pas un refroidissement direct

ce n'est pas très simple car il faut aussi une pompe de circulation de l'eau douce ET une pompe d'alimentation de l'échappement humide

amicalement

28 nov. 2005
0

Il n'y a pas de tuile, Didier
c'est en effet le système d'origine installé sur Tilikum, en Hollande où il y a beaucoup de vase, comme l'explique JP, et ça date de 66.

Il se trouve que j'en suis tout à fait satisfait, mais que ce n'est certainement pas applicable à n'importe quel bateau, essentiellement pour une question de cheminement de la ligne d'échappement. Sur un bateau moderne, il est beaucoup plus simple et surtout moins onéreux d'installer un echappement humide. ;-)

_/)

28 nov. 2005
0

sauf que l'échappement de la bm, comme celui de toute voiture
n'est pas enfermé dans une cale moteur entourée de matières pouvant etre combustibles, mais sous une auto qui roule en ventilant le système

circuit unique ne veut pas dire refroidissement direct

le refroidissement direct caractérise l'utilisation d'un liquide froid non recyclé et consommé en permanence

le keel cooling et ses dérivés n'est pas un refroidissement direct mais une forme particulière de refroidisement indirect, le circuit primaire étant constitué par l'eau de mer qui refroidit une tole ou un tube quelque part

mais je me fatigue inutilement sur ce fil à essayer de faire comprendre que....., donc j'arrete..

28 nov. 2005
0

echappement direct
....Dans le nautisme, la plupart des échappements sont directs, et ce depuis le début (vois pas le Queen Mary crachant de l'eau par ses échappements ), et ça fonctionne très bien. Sur mon bateau, et je pense que c'est pareil pour les autres, ma ligne (qui à 30 ans) d'échappement et calorifugée, donc elle pourrait être entourée de plastique (et c'est le cas) que ça ne cramerait pas....

Frablo la tu m'etonnes encore...je ne pense pas que tu aies une bonne conaissance du nautisme ...Dabord tu nous dis que la DEXRON ou DEXTRON car les deux orthographes existent suivant les marques, n'est pas courante dans les inverseurs alors que c'est celle la plus utilisée depuis bien longatemps... et maintenant que la plus part des echappements sont directs...
....sort de chez toi et va trainer sur les marinas.... 95% ou plus des echappements en plaisance sont refroidis a l'eau de mer et ceci depuis tres tres longtemps...
CORDIALEMENT
Dom

28 nov. 2005
0

Quel est ce forum ?
Frablo, tu dis

"... oui c'est vrai, j'ai oublié le cas de la plaisance ..."

Ici on est sur un forum de plaisance, c'est écrit dans la définition de H&O. C'est donc de cela que nous parlons d'abord. C'est un point de vue restreint et probablement sans intérêt pour toi compte tenu de tes connaissances approfondies et majeures du monde industriel en mécanique et électricité. C'est dommage de gaspiller un tel apport, évidemment, mais c'est ainsi. Vouloir plaquer les modèles industriels dans un domaine où ils ne peuvent pas s'appliquer ne fait pas avancer le schmilblic pour les pauvres plaisanciers lambda que nous sommes ! Si donc tu veux nous dispenser tes connaisances, ce sera avec plaisir que nous les écouterons, mais de grâce, laisse la plaisance vivre sa vie à l'échelle technique où elle fonctionne, même si cela te semble un peu "petit" ;-)

28 nov. 2005
0

refroidissement salle des machines
Bonsoir,
Je n'avais pas lu les post sur les echappement plaisance refroidis par Eau de mer.
Heureusement qu'il le sont majoritairement sur les voiliers ,vu la taille de la salle des machine un echappement sec qui rayonne ces 250,300degrées.
C'est un vrai chauffage central.

29 nov. 2005
0

reniflard
ton reniflard, tu le mets ailleurs, ça supprime un de tes problèmes. Pas la peine de regarder sur google, c'est pas dessus, creuse toi la tête et si personne n'a trouvé, te donne la réponse demain. :-)

25 nov. 2005
0

il y a la thèorie de l'école
et la pratique de tous les jours

presque tout le monde sur ce site a une voiture diesel, qui peut me dire si le contrôle de dilution a été fait et depuis quand?

ne cherchez pas, c'est jamais... :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

mais peut etre que les pros de l'auto ne sont pas des vrais diésélistes???????????

amicalement hilare

27 nov. 2005
0

là, je ne comprends plus
La dilution est elle réservée aux moteurs de marine ? P....., on a déjà les affmars au cul, il manquait plus que çà ! Plus sérieusement, frablo, pourquoi les moteurs terrestres seraient-ils épargnés ? Merci !

27 nov. 2005
0

en effet, et pour aller dans le même sens...
un moteur, par exemple un 4 cylindres avec une pression de compression un peu plus faible sur 1 des cylindres ( 17 bars au lieu des 25 attendues): au démarrage le gasole sera pulvérisé normalement( le système d'injection fonctionne,) mais il se passera de nombreux cycles avant qu'enfin la combustion ne commence à se dérouler à peu près correctement sur ce cylindre en question. Pendant ce temps la fumée grise sort de l'échappement. Le gasole pas brûlé s'accumule autour de la tête de piston et passe à travers segments et chemise usés. Ce gasole dilue le film d'huile sur la paroie de la chemise, et peut provoquer le grippage de la jupe du piston dans la chemise. Au démontage on observe des rayures bleutées sur la chemise, et on voit que le métal de la jupe du piston a été entrainé. Un filtre à air complètement colmaté peut assi aboutir au même phénomène: pas assez d'air, mais toujour autant de gasole, je vous laisse deviner la suite...

bon appétit

27 nov. 2005
0

des ignares ?
je pense au contraire que chacun sait ici que les normes de dépollution et la recherche d'une moindre consommation sont d'actualité.

Il y a des normes à respecter pour homologuer un moteur. Même les moteurs de petites puissances sont refroidis par double circuit: ça permet de monter plus haut en température...

Les hB le problème du circuit de refroidissement est différent: ne pas oublier que le bloc se vide moteur à l'arrêt, comme l'eau n'y stagne pas, les problèmes de corrosion sont différents

27 nov. 2005
0

refroidissement
oui c'est bien ça, mets de l'eau de mer dans ton circuit de refroidissement. :-D :-D :-D
mais on n'est vraiment trop con de payer 10€ le bidon de liquide de refroidissement alors qu'il y a tant d'eau de mer.

Bon, faut que je la garde celle-là. ;-)

27 nov. 2005
0

circuit hb...
à ma connaissance, aucun hb n'est équipé de circuit secondaire,

mais je peux me tromper!

amicalement

27 nov. 2005
0

refroidissement
un moteur avec échangeur (circuit secondaire pour certains) n'est absolument pas refroidit de la même manière qu'un refroidissement direct, et les matériaux ne sont pas les mêmes. Je ne m'aventurerais pas y mettre de l'eau de mer, au même titre que dans mon véhicule :-p

28 nov. 2005
0

dixit:
et bien relis toi:
&gt&gt"concernant le liquide de refroidissement pour lequel j'ai prétendu qu'il était possible de mettre de l'eau douce à la place, je rappelle que la majorité des moteurs de bateaux ( ib + hb) n'ont pas de circuit secondaire et sont refroidis à l'eau de mer, et que leur durée de vie est bien supérieure à 20 ou 30 ans malgré l'absence du fameux liquide de refroidissement anticorrosion "&lt&lt

tu sous-entends que l'eau de mer équivaut l'eau douce. Mais bon, j'ai du mal comprendre.

pour la différence, aucune idée.
Mais mettre de l'eau douce dans un 4108 prévu tourner à l'eau de mer ne nuit pas, par contre mettre de l'eau de mer dans un moteur prévu tourner au liquide de refroidissement, bonjour la pile :-D :-D
Mais bon, je peux me tromper.

28 nov. 2005
0

refroidissement
&lt&lt&lt"le seul moyen connu de faire tourner un refroidissement direct en eau douce pendant un certain temps est de naviguer en eau douce "&gt&gt&gt

et ben non, non et re-non, il suffit de faire tourner ton moteur au liquide de refroidissement, et de refroidir ton liquide de refroidissement, comme tu veux; en le ventilant, en y mettant des glaçons dessus, ou plus facilement en faisant passer le circuit contre la coque ou la quille. Fini les emmerde de crépine, de corrosion et de pile.
mais bon je peux encore me tromper
;-)

28 nov. 2005
0

Ben mince alors
Moi qui ai compris que c'était le systeme de Tilikum ? Y a une tuile...

Didier

29 nov. 2005
0

Ah bon
Ok maintenant je comprends. C'est d'origine.
Je pensais que tu avais fait une amélioration décidée après apport de ton expérience sur les qualités des divers refroidissements. si çà colle aussi en eaux très chaudes çà joue.

Didier

28 nov. 2005
0

refroidissement
bon là ça m'amuse de plus en plus.
revois les définitions de refroidissement direct et indirect, ou va voir un montage comme je le décris, tu constateras qu'il n'y a qu'un circuit unique qui imprunte de le circuit de l'eau de mer ;-)
Je n'ai pas à résoudre le pb de l'échappement car il n'est pas refroidit.
&lt&lt&lt"échappement sec qui est très largement dépassé"&gt&gt&gt
Va dire ça au mec qui vient de mettre 50000€ dans sa superbe BM qui vient de sortir
:-D :-D
la seule pompe que j'ai à bord est la pompe de circulation d'eau douce!

28 nov. 2005
0

refroidissement
notre ami JP va révolutionner beaucoup de chose.
Dans le nautisme, la plupart des échappements sont directs, et ce depuis le début (vois pas le Queen Mary crachant de l'eau par ses échappements ;-)), et ça fonctionne très bien. Sur mon bateau, et je pense que c'est pareil pour les autres, ma ligne (qui à 30 ans) d'échappement et calorifugée, donc elle pourrait être entourée de plastique (et c'est le cas) que ça ne cramerait pas.
Pour te donner un exemple concret et évident, les caterpilr et autres engins de chantier ont un échppement sec, et pourtant ils ne brillent pas par leur vitesse de pointe :-D :-D

petit texte très instructif en nombreux points tiré du site d'un constructeur (oui je sais les notices.....):

"D’autres groupes électrogènes équipés d’un moteur monocylindre utilisent souvent un type de moteur moins récent à refroidissement direct par eau extérieur. L’eau (de mer) rentrant donc directement dans l’appareil, la température du moteur ne peut pas dépasser 60°C pour éviter la cristallisation saline. Une telle température basse pour le moteur est loin d’être idéale en termes de combustion, provocant des émanations plus élevées de substances dangereuses dans les gaz d’échappement et un déversement diesel accru (le diesel non brûlé flottant à la surface de l’eau est souvent mis en cause sur ce type de moteurs). Le Whisper 3500 fonctionne à une température de 85°C, il est spécialement conçu pour remédier aux problèmes mentionnés ci-dessus (refroidissement direct) et est le seul groupe à moteur monocylindre à refroidissement indirect par eau (de mer)disponible actuellement sur le marché. Le moteur est quant à lui refroidi par huile, elle-même refroidie par eau (de mer) par le biais d’un échangeur thermique. Toutes les pièces en contact direct avec l’eau sont fabriquées à partir d’alliages, tels que le cupronickel, le cuivre marin ou le bronze"

le refroidissement direct caractérise le refroidissement directement sur le moteur, l'indirecte est caractérisé par le refroidissement d'un liquide refroidit lui-même par un autre liquide.

Je pense que c'est clair. Je dois aller chercher mes livres d'école au grenier? qui il est vrai ne sont que de la théorie.

moi aussi je trouve que je me fatigue beaucoup pour faire entrer le baba de la mé&canique. Je comprends pourquoi mes collègues ne veulent pas participer. :-(

28 nov. 2005
0

échappement
oui c'est vrai, j'ai oublié le cas de la plaisance.

Quant au Dexron, ça a été inventé initialement pour les voitures à transmission automatique (Chrysler il me semble), et avantageusement repris par les vendeurs qui en ont vantés les mérites aux prix que vous connaissez (je ne sais pas je n'en mets plus).

Quant au "sur les marinas", bon je m'abstiens car ce me fait sourir :-)

28 nov. 2005
0

.
j'évoquais la comparaison d'un système échappement sec entre mon bateau (je n'ai rien inventé) et le Queen mary, je veux bien croire que mon bateau soit une usine à gaz, mais tout ne vient pas de l'industrie, mais simplement du hors circuit plaisance (à part l'electronique quoique).
Et je n'ai rien eu à apprendre pour appliquer mes acquis à la plaisance. Je fais partager mes connaissances aux applications plaisances. Mes voisins de ponton ne s'y sont pas trompés.
Alors que ceux qui ne comprennent rien en ce que je dis laissent les autres se faire une opinion, au lieu d'essayer de noyer le poisson.
C'est incroyable ce que vu de l'extérieur (électromécanique) il est facile de reconnaitre quelqu'un qui a réellement des connaissances, et quelqu'un qui se nourrit de "on dit" ou de google ;-)
Je n'y connais pas grand chose en gréement, mais je me tais :jelaferme:

29 nov. 2005
0

refroidissement
tu te brules en touchant les parois de ta friteuses électrique ??

moi non plus avec l'échappement, tu devines pourquoi ?
ah ouf tu m' a fait peur :-)

28 nov. 2005
0

dilution, point chaud,auto allumage
Bonsoir,

gros diesel ,petit diesel même lois physique ok.
Mais les consommation spécifique ne sont pas forcement les mêmes.
Il faut prendre en compte la cylindée unitaire,grosse cylindrée unitaire implique une richesse de fonctionnement légèrement supérieur a un petite.
C'est pour cela que l'on a tendance a augmenter la cylindrée totale d'un moteur en passant de 4 a 5 et 6 cylindre. Sans parler des forces inertielle liée aux grosse pièces en mouvements.
Sur un diesel l'auto allumage est un etat naturel,
je m'explique au pmh l'air est comprimé a entre18 bars mini moteur fatigué et 30 bars moteur calaminé .
Au alentour de 28bars l'air est surchauffé au moment de la pulvérisation de l'injecteur le gasoil atteint sa température d'auto inflammation d'autant plus qu'il est brassé dans la chambre de combustion et dans sa pré-chambre pour l'injection indirecte.
Ce qui est trés dangeureux sur un diesel c'est la
remontée d'huile du bas moteur via le reniflard vers la tubulure d'admission. l'huile est aspirée par les soupapes et elle devient un carburant ideal.
On peut faire tourner un diesel a l'huile de cuisine sans problème.
Du fait que sont dosage n'est pas effectuer par un injecteur ,mais par l'aspiration même des pistons
le moteur peut s'emballer jusqu'a la rupture .
Danger de depart de feu . seul geste boucher l'entrée d'air au filtre a air.plus de comburant .
un signe extérieur epaisse fumée blanche ou plutot un brouillard!!!

Auto allumage dans les moteurs essences entraîne des rupture moteur bas moteurs en général.
C'est plutot lié a une grosse prise d'air entre embase carbu/pipe admission ou calamine excessive
qui cré un point chaud.même motif ,même punition on bouche l'air cela doit s'arrêter.

A+Stephan

24 nov. 2005
0

Dilution et autres joyeuseté du moteur .....
Peut être manquait il un conseil (mais qui a été + ou - repris par la suite) sur les opérations d'entretien à effectuer, particulièrement au moment de la vidange de fin de saison (dont je suis aussi partisan): l'analyse d'huile à 30 ou 40 €

A mon avis le moyen le plus efficace pour savoir tout ce qui se passe dans le moteur: dilution, mais aussi et surtout efficacité du programme d'entretien (tx d'usure, efficacité du refroidissement .....).

Pas très cher et beaucoup plus pratique que les moyens empiriques .........

Maintenant j'en fais une par an, comme ça on peut aussi avoir un suivi dans le temps de l'évolution du moteur.

24 nov. 2005
0

A voir le nombre de contribution
et les débats qu'il peut y avoir, je me demande si le plus simple c'est pas de ne pas avoir de moteur, tout simplement ;-)

25 nov. 2005
0

accompagnés de chiens
et rejoignant leurs enfants en bas age :-D :-D

24 nov. 2005
0

tu refais ...
la même discussion à propos de n'importe quel élément du gréement, et t'arrives à la même conclusion :-D

Faut tout enlever sur un voilier, et prendre le ferry ...

25 nov. 2005
0

non!!
un congrés de rmistes en réinsersion..

27 nov. 2005
0

mais pour les diesel qui tournent peu ..
on dira entre 50 & 100 heures par an, quel est la partie de l'entretien qu'il ne faut pas rater ??

27 nov. 2005
0

Pro avisé ...
Un pro avisé (Perkins France, PLM à Toulon) me disait qu'un diesel qui marche bien on n'y touche pas ! Visiblement il ne tenait pas à augmenter le volume de son carnet d'entretien ;-)

Donc une vidange plus filtre à huile, un peu de nettoyage, un coup d'oeil à la pompe à eau de mer qui ne doit pas suinter, un coup d'oeil au décanteur pour l'eau, à la tension de courroie, un coup d'oeil au niveau d'huile inverseur et quelques autres coup d'oeil que j'oublie, et basta.

Et tous les 3-4 ans des opérations supplémentaires par un vrai pro si on ne sait pas faire : courroie de distribution s'il y en a une, faisceau d'échangeur s'il y en a un, antigel selon le cas, etc ...

J'ai suivi son conseil et tout va bien. La première intervention sérieuse de rajeunissement général du constructeur à 16 ans d'âge (2000 heures) , facture 1500 roros, et c'est reparti pour 10 ans ;-)

28 nov. 2005
0

merci, OK je note !
:pouce:

27 nov. 2005
0

moteur froid en plein gaz
Bonjour,

J’ai raté de peu le train. Mais je tiens quand même à avoir vos avis. Cet été j’ai
dû recourir au service d’un mécano pro. pour une intervention archi simple : changer le « joint spi » de ma pompe à eau car les vis étaient pourries, impossibles à enlever par mes propres moyens. A la fin de l’intervention, pour essayer, il a démarré le moteur (qui était froid ) et immédiatement, a mis les gaz au maximum pendant 3 à 5 minutes ! Cet essai un peu musclé a-t-il pu être préjudiciable au moteur, un vieux Volvo de 1982, MD7B (18CV)? Y-a-t-il quelque chose à faire ?

Merci et Cordialement,

Lionel

27 nov. 2005
0

lui faire manger l'embiellage
s'il te reste dans les doigts rapidement . :-)
Plus sérieusement, il a sans doute voulu réamorcer la pompe, mais il aime le risque : à ne pas faire tous les jours ...

27 nov. 2005
0

changer de mécano pro car ils ne sont pas tous très bons
amicalement

28 nov. 2005
0

tu dis que tu envisages de changer de moteur
et demande lui son avis: s'il te dit que c'est inutile ok, c'est un bon

s'il te dit qu'il en a en stock, change de mécano

amicalement

13 déc. 2005
0

moteur diesel
Moi j'ai trouvé l'article pas si con.
Dans nos voiture l'espace des vidanges a été augmenter à 10/15000 kms, je vois pas pourquoi les moteurs marins ne pourrait pas évolué.
J'ai un petit volvo 18 cv. Je fais la vidange une fois par an car je navigue peu; J'ai pas de compteur d'heure donc je sais pas. Au vu des grandes traversées vers la corse en été je fais en gros 80/120 heures max. Il consomme un peu d'huile 1/4 de litre entre de vidange.
Le gazole je change tout les 2 ans. J'ai pas de filtre eau de mer. Mais ça marche bien depuis 20 ans comme cela. Je surveille + si je passe dans un port pas propre.

28 nov. 2005
0

Oui
mais voilà, pour les débiles moyens du moteur ( c'est à dire moi entre autres...)
Y at-il un moyen infaillible, une question clé qui tue, qui va permettre de reconnaître un bon mécano d'un mauvais ?

çà ferait gagner du temps, de l'argent et des soucis....

Didier

28 nov. 2005
0

mécano
mouais, un peu court comme raisonnement.
L'idéal, c'est le bon bricoleur, qui arrive à bord avec sa connection wifi et interroge google à chaque pb:-p
les bons mécanos sont débordés et travail souvent dans l'industriel, en particulier dans la pêche où il n'y a pas le temps d'attendre et où l'entretien=0 ;-)

18 mai 2008
0

en résumé
Je pense que tout le monde a plus ou moins raison, selon l'âge et le type de moteur, le mieux je crois pour ne rien oublier est de créer une fiche maintenance,un tableau (excel)avec tous les points à contrôler ou organe d'usure à changer net mettre une croix lorsque c'est fait ou un V lorsque c'est vérifié. D'une année sur l'autre je n'oublie rien (et conserve les fiches) J'ai un voilier Jouët 920 DL avec moteur Beta Marine 13,5cv (dans le doute, se procurer la notice d'origine du constructeur de moteur est aussi une bonne idée sur le net on trouve presque tout).

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (193)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021