Enrouleur / pas enrouleur, oui mais encore…

Malgré avoir utilisé intensivement la fonction recherche du forum, je n’arrive toujours pas à trouver les réponses à mes questions.

J’ai un voilier de 8 mètres et je souhaite naviguer loin des cotes. Ayant un enrouleur de génois, je souhaite pouvoir disposer d’une voile plus performante (pour la sécurité, pas pour la régate…) lorsque le vent forcit. En discutant avec des maîtres voiliers et divers navigateurs, ils sont d’avis pour dire qu’une fois le génois enroulé de 2 ou 3 tours, la voile n’est plus performante et elle s’abîme beaucoup. Et que si l’on souhaite partir naviguer au large, il est impératif de pouvoir gréer une trinquette ou un tourmentin dès que le temps se gâte. Donc, l’installation d’un étai largable est très fortement préconisée. OK

Mais aussi, une phrase revient systématiquement au sujet de l’enrouleur : Au niveau sécurité c’est très utile (voir pour certain indispensable) au lieu d’aller faire le guignol à l’avant pour changer la voile quand les conditions deviennent musclées. De plus le (petit pour mon cas) bateau a tendance à enfourner…

Et c’est exactement là que je ne comprends pas. Si on conseille d’utiliser une trinquette, généralement autour de 20/25 nœuds, parce que le génois enroulé devient peu efficace et se détériore, il faut bien aller faire l’équilibriste à l’avant pour gréer l’étai largable et endrailler la voile ! Donc l‘argument sécurité de l’enrouleur devient caduc. De plus, si l’on possède un enrouleur, on tardera forcément avant de gréer l’étai largable, et c’est là que les problèmes se posent…

Du coup, l’enrouleur est utile uniquement dans des conditions raisonnables.

Étant donné le coût d’installation d’un étai largable, et ayant un inter, foc de route et tourmentin sous la main, je me demande si je ne vais pas enlever tout simplement mon enrouleur et adapter mon génois avec des mousquetons ?

Merci de me faire part de vos commentaires.

Christian.

L'équipage
21 déc. 2006
21 déc. 2006
0

Tu preches un convaicu
Maintenant une solution intermediaire, pourrait etre de conserver ton enrouleur et de poser une ralignue sur tes voiles d'avant.

Tu conserves ton enrouleur et l'utilise comme un etait creux emmagasineur ..

21 déc. 2006
0

un autre adepte !
j'ai testé plusieurs configurations, et j'ai fini par opter pour l'étai normal ...
bien entendu sur des bateaux de taille raisonnable

que l'enrouleur: facile mais perfos "bidons" ...

enrouleur + etai larguable avec solent à ris : bien mais comme tu dis tu dois quand meme aller faire le "guignol" plage avant !

etai fixe + voiles d'avant : "guignol"... mais bateau qui marche !

pour moi c'est une vraie sécurité (un bateau qui marche... ) quitte à en "chier" un peu devant pendant qques minutes

voila voila

(ps: je pense que ton programme de nav doit te donner la solution : pas beaucoup de miles...enrouleur ? bcp de miles ... étai fixe ?)

21 déc. 2006
0

trinquette
une autre solution, tu monte une trinquette sur enrouleur.
Ou encore, tu laisses ton étai largable en permanence (chiant pour les empennages sous spi) avec voile endraillée dans un sac.
Pour le changement de voile à l'avant, c'est moyen.
D'abord c'est dangereux dans certaines conditions, pénible lorsqu'on s'est froissé une côte ou un doigt.
Et après quoi faire de l'ancienne voile trempée ? Si on a de la place, on la met dans un coffre à l'extérieur, sinon elle finit en vrac au fond du carré en attendant que ça aille mieux; bonjour l'humidité !

21 déc. 2006
0

d'accord
avec toi frablo :
mais en fait sur un bateau de 8 m, ça commence à faire du fardage non ?
;-)

et j'avais essayé l'étai larguable à poste en permanence... c'est vrai que c'est moyen car petit bateau = etai larguable bien trop près de l'etai avant... danger aussi d'emmelage de pinceau !

21 déc. 2006
0

Avec un peu d'organisation
il est rare d'avoir a sortir toute la garde robe lors d'une navigation ..

Sur mon bateau, les jours de fleme aigu, je met le solent, et ça le fait de 0 à 40 knts réel ..

21 déc. 2006
0

c'est vrai
que par flême prolongée, j'ai remplacé le grand génois par un petit, je ne réduis qu'à force 6.
Je ne perds vraiment en vitesse que dans le tout petit temps (F1).
Par contre, c'est beaucoup plus léger pour virer.

22 déc. 2006
0

oui, mais
son canot fait 8m et par 40kn....

22 déc. 2006
0

40 knots
ça reste 40 noeuds.
J'ai aussi un 8m et j'ai déjà eu du 40 noeuds....

21 déc. 2006
0

sur mon Brin de folie
je naviguais avec le GSE,jusqu'à 15,18nds,et si je n'avais que 2 ou 3 heures de route pour finir,j'enroulais de plusieurs tours,mais au-delà de 3h(et des fois moins,selon état de la mer),j'allais faire le guignol devant,le jeu en valant largement la chandelle.Pour moi,un foc de route de la même surface qu'un génois enroulé,me donnait,0,5nds plus vite,5à7° de mieux en cap,et environ 5° de moins en gite!
Donc,si je partais et qu'il avait, aux alentours de 20nds réels,c'était,d'entrée de jeu l'étai largable et foc de route (avec un ris à prendre).
Alors,GSE,c'est cool pour les petites sorties,mais indissociable d'un étai largabe dès que l'on veut nnaviguer un peu plus loin!
cordialement,jacquot

21 déc. 2006
0

encore une fois
je n'ai que survoler les reponses mais pourquoi ne pas greer et ferler avec de la laine ou qq chose qui lache facilement effectivement en traversee les bords sont longpour ne pas dire tres longs tant que ça marche on tire sur l'enrouleur quand ça monte trop on enroule et du cockpit si l'on a prevu les renvois on hisse la trinquette et roulez jeunesse en cas de virement on enroule le gegene on vire et on le renvoie sur l'autre bord. c'est une solution je pense

21 déc. 2006
0

pas tout à fait
en N° 1et N° 2 eventuellement et apres effecivement en emagasineur

21 déc. 2006
0

naviguer sans enrouleur
j'ai naguère traversé l'Atlantique sur un 8m (aller et retour).
Je naviguais sans enrouleur avec pour voiles d'avant : un génois lourd avec une bande de ris, un foc de route avec une bande de ris, un tourmentin.
Changer de voile ne m'a jamais posé de problème. Quand j'étais au large, j'affalais ma voile, je la rentrais dans le sac (le point d'écoute en premier, les mousquetons en dernier, je ramenais le sac à l'arrière, je le balançais à l'intérieur (sans tout mouiller puisque la voile dans son sac), je ramenais à l'avant l'autre voile dans son sac, les mousquetons à l'ouvert du sac prêts à être endrailler. Quand je naviguais sous génois, je laissais en général le foc bien saucissonné dans les filières.Quand on est bien calé contre le balcon, affaler le génois ou le foc n'est pas particulièrement dangereux, c'est parce qu'on a perdu l'habitude de le faire que l'on considère ça comme scabreux...

Avantages du sans-enrouleur :
-ça ne tombe jamais en panne.
- Le près est (en principe) meilleur.
Inconvénients :
- quand on affale le foc ou le génois du cockpit et le temps qu'on fonce à l'avant, ça secoue bien fort le gréement, ça claque fort, et ça impressionne.
- quand on est fatigué (la nuit surtout) on hésite toujours à larguer un ris dans le foc ou repasser sous génois en se disant que ça pourrait reforcir, on est donc souvent sous-toilé (avec l'enrouleur on n'a pas ce genre d'état d'âme).

Si c'était à refaire ?
Je crois que je partirais quand même avec un enrouleur + bas étai de trinquette à poste (gréement côtre)
Mais je prendrais un enrouleur surdimensionné.

21 déc. 2006
0

J'oubliais
Toujours manoeuvrer avec le harnais sur la plage avant ! Qu'on navigue en solo ou en équipage et, ce, à partir de force 2!

22 déc. 200616 juin 2020
0

bon je remets une couche sur le slootre
hello,
comme je l'ai souvent dit, j'ai sur diaoulig le systeme suivant (baptisé slootre):
1 genois sur enmagasineur envoyé en libre juste en arriere de l'etai (10 cm à peine).
1 inter (ou trinquette si vous voulez) sur enrouleur (sur l'etai).
sur la photo vous voyez les deux voiles à poste, l'inter à l'etrave et le genois juste derriere.
si le vent fraichit trop pour le genois, je le roule et affale le boudin dans un sac sur le pont. je passe les ecoutes sur l'inter de l'enrouleur et suis penard pour reduire du cockpit avec une voile plate et lourde qui fonctionne bien.
cqfd
jpierre

22 déc. 2006
0

bordure inter
l'inter etant envoyé sur l'etait, sa bordure se trouve a la place que lui ont designé l'architecte et le maitre voilier. il n'ya donc aucun probleme de ce point de vue.
jpierre

22 déc. 2006
0

le harnais
bien sur obligatoire mais en solo avec la fatigue et peut etre aussi le poids et l'age je voudrais bien voir une demo de retour sur le pont apres etre passe à l'eau et avec un peu de chance supp un petit troma cranien du au choc sur la coque

22 déc. 2006
0

La longe doit être amarée court
pour ne pas passer à l'eau.
l'idéal étant d'en avoir deux pour ne jamais être entièrement décroché.

les points de fixation et lignes de vie doivent être prévues pour éviter la chute par dessus bord:par exemple , s'amarer aux filière ne sert à rien , mieux vaut une ligne de vie proche du milieu du pont ou du roof.

un truc pour amener les voiles d'avant en solo : le hale-bas.

c'est tout simplement un bout partant du point de drisse , passant dans une poulie au point d'amure et revenant à l'arrière .
on largue la drisse , on reprend le hale-bas et ensuite on va à l'avant.

22 déc. 2006
0

sur un 8 et pour faire du large...
donc, suur un bateau qualifié aujourd'hui de petit (c'est pas péjoratif) tu as à mes yeux 2 versions

soit tu as de la place et tu peux passer par un génois sur mousquetons ou tranformer ton enrouleur en était creux mais tu auras toujours la section des tubes de l'enrouleur qui est quand même un poil pénalisante en terme de rendement
par contre, je crois que l aplupart des tubes d'enrouleur sont dotés de 2 gorges ce qui te permet soit de remplacer une voile par u ne autre soit d'envoyer une voile dans l'autre (mais ça frotte)

l'autre possibilité, si c'est pour faire du large est d'installer un étais largable avec une trinquette ou un tourmentin prêt à être envoyé

si c'est pour faire du large tu ne t'emmerderas vraisemblablement pas à louvoyer toutes les 5mn donc le problème du passage du génois est un peu supprimé

et puis vu le côté largable du systeme, tu n'est pas obligé de te le fader en permanence à poste

par conter, peut être te faudra t'il installer une paire de bastaques en plus

22 déc. 2006
0

Enrouleur à double gorge...
Certains correspondants semblent préconiser d'envoyer une trinquette par exemple en utilisant la seconde gorge de l'enrouleur. Séduisant au port et en l'absence de vent.
D'expérience lorsque je dégrée le génois en fin de saison pour le regréer au début de la suivante, seul.
Dégréer ne pose pas trop de problèmes, cela vient tout seul. Pour regréer, par contre, à moins d'avoir un vent faible bien dans l'axe, c'est à chaque fois la galère pour en même temps guider la ralingue et hisser.
Alors faire cette manoeuvre seul, sur un petit bateau plus "agité" qu'un gros, lorsque le vent monte au point de justifier le changement de voile d'avant, c'est une mission impossible ou bien qui prendra un temps fou.
Je crois que l'atai largable est la meilleure solution, en plus d'un GSE aussi longtemps que le temps reste maniable.

22 déc. 2006
0

Tu manques de couilles
Il te faut des couilles de chat pour guider la ralingue a l'entrée du profil.

Avec un étais creux envoyer une voile se fait hyper vite et sans probleme, y a qu'a voir en régate ....

22 déc. 2006
0

un enrouleur...
double gorge,j'ai eu,et j'avais installé des"couilles de chat".
C'était moins pire que sans,mais en tout cas bien plus difficile qu'avec un étai creux!
Alors,je campe sur mes positions,enrouleur+étai largable!!
D'ailleurs,l'hiver,je déposais le GSE pur l'économiser,egt ne naviguais qu'avec le Foc1 à bande de ris(je ne me suis servi du TMT que 3 fois,ça laisse de la marge!).
jacquot

22 déc. 2006
0

Un avis différent
"ils sont d’avis pour dire qu’une fois le génois enroulé de 2 ou 3 tours, la voile n’est plus performante"
Pas d'accord...moins performante qu'un inter ou foc classique =&gt oui! "n'est plus performante" =&gt non !
" et elle s’abîme beaucoup": elle s'use, oui...mais c'est une usure normale. Les bonnes voiles sur enrouleurs sont prévues pour. Donc, dire qu'elle s'abîme beaucoup est, à mon très humble avis que je partage avec moi-même (c'est déjà un début :-p !) un abus de langage. Tu changeras plus souvent ton génois sur enrouleur qu'un jeu de voile d'avant complet...mais en coût, ça doit être à peu près équivalent.
Bref, nous sommes quelques milliers de péquins à naviguer avec un enrouleur en permanence (parfois enrouler jusqu'à la taille d'un foc 2), et même si cela reste moins performant qu'un jeu de voile d'avant complet, ça permet de faire route en sécurité.
Un étais largable est nécessaire pour le tourmentin, et bien sympa pour envoyer un solent!

Cdt

Thierry

23 déc. 2006
0

d'accord avec toi

et finalement durant une saison combien de temps le genois sur enrouleur souffre-t-il? rarement.

L'étai larguable est plus une securité en cas de pb avec l'enrouleur ou le cas echeant lorsqu'il faut sortir le tourmentin.ce qui est rarisime pour le plaisancier moyen.

J'ai fait 36h d'affilé force 6 etabli avec genois reduit sur enrouleur il n'a nullement souffert.

josé

22 déc. 2006
0

Rabachage aussi,
Mébon comme c'est pour la bonne cause ;-)

Comme preque tout le monde ici, j'aime pas du tout naviguer avec seulement le GSE, surtout dans le medium.
J'ai expérimenté l'etai larguable sur un petit bateau, et j'en veux plus: trop de fardage, et surtout trés difficile à gréer en mer quand ça buffe, AMHA à reserver aux gros bateaux.

Ma soluce actuelle pour un bateau de 10M: un enrouleur Furlex sur un etai creux et des voiles Elvstrom avec une ralingue adaptée, ça se change aussi facilement que les focs à mousquetons d'autrefois.
Ma voile par defaut est un solent de 20 M², qui tire bien entre 15 et 35 Kn, comme il est sur l'enrouleur on peut le reduire et etaler jusqu'à F8.Comme à ce niveau, pour moi il est temps de rentrer, bin j'ai jamais eu l'occasion d'essayer en mer mon petit foc de tempête. Le genois ne sert que pour la pétole d'été.
Je change de voile en fait 2/3 fois par saison et c'est donc peu contraignant.

Pour l'avenir, sur un 11/12M je pense au gréement que l'on voit sur certains Etaps: Grand voile surdimensionnée, foc autovireur ou solent et code 0 ou gennaker sur emmagasineur et sur bout-dehors.

22 déc. 2006
0

Ha a a pu..ttgg
ça fait du bien de lire ça !!

:pouce:

:alavotre:

22 déc. 2006
0

ignorant ...
Qui peut m'expliquer la différence entre un enrouleur à "étai creux" à double gorge et un enrouleur "ordinaire" à double gorge ?

22 déc. 2006
0

Il n'y en a pas vraiment
Mais toute les marques et modeles ne se valent pas pour la qualité des jontions, qualité de l'entrée, frotement de l'émerillon ....

La ralingue de la voile compte beaucoup, pour un usage enrouleur, generalement tu as une simple ralingue, alors qu'en usage "étai creux" les voiles ont une ralingue double, ça bourre beaucoup moins.

Les couilles de chat sont indispensables.

Tu as également des modeles d'enrouleur qui sont prévus avec un tambour amovible pour pouvoir etre utiliser comme un veritable étai creux.

22 déc. 2006
0

pas d'intérêt à mettre un enrouleur
il n'y a pas d'intérêt à mettre un génois sur enrouleur, le seul, c'est qu'effectivement tu le ranges rapidement en arrivant au port

mais ça va tout aussi vite d'affaler un génois gréer avec des mousquetons : il tombe tout seul ou presque

quand il devient délicat d'aller se balader sur la plage avant pour gréer une voile, le vent est déjà fort et il y a longtemps que le génois a été remplacé par une autre voile

c'est une hérésie d'utiliser un génois en partie enrouler car la voile n'est plus du tout efficace (écoulements), de plus la voile ne tire plus sur l'âme de l'enrouleur sur toute sa hauteur mais en partie et donc l'âme de l'enrouleur travaille mal (risque de casse),

un enrouleur, utilisé ou pas, amène des poids important dans le haut du grément et c'est tres préjudiciable à l'équilibre du bateau surtout par gros coup de vent

l'enrouleur peut se dérouler tout seul dans un coup de vent, ou ne plus vouloir s'enrouler .... galères

donc, pour moi, ça a un petit avantage et beaucoup d'inconvénients

en tout cas, c'est mon humble avis

cordialités maritimes
larent le hareng

22 déc. 2006
0

l,enrouleur
c`est tabou
on en viendra tous a bout

lenrouleur cest tabou
on en viendra tous a bout

lenrouleur cest tabou
on en viendra tous a bout

lenrouleur cest tabou
on en viendra tous a bout

repetez apres moi

22 déc. 2006
0

puriste? bof!
CNCIV parait il.

je n'ai jamais eu d'enrouleur pour diverses raisons:

premier bateau , bête de régate de 1929 , GV 30M2 , génois 16M2.
ça aurait été dommage de denaturer (cap maxi 35° du vent).
de toute façon on réduisait la Gv en premier.

deuxième bateau Muscadet , génois 14M2.
sur un bateau de cette taille , avec des voiles aussi petites , l'enrouleur ne s'impose pas et engendre du poids mal placé et pas mal de fardage . mon 4cv avait déja du mal contre le vent à partir de force 4...

actuellement , afin de renter dans les critères "yacht classiques" je n'ai pas prévu d'enrouleur sur Libenter.
mais le génois ne fait que 24M2 , ce qui n'est pas difficile à manoeuvrer.

rangement:

sur le premier , 4 voiles + spi , grand coffre sous le coqpit.

muscadet , 5 voiles + spi , couchette cercueil tribord (nous n'avons jamais été plus de 3 en croisière.

Libenter : 5 voiles plus spi

grand voile à poste , tourmentin et foc 2 couchette cercueil, génois à ris , génois léger et spi soute avant.

22 déc. 2006
0

pourquoi pas deux?
Quand j'ai fait mon bateau, par manque de moyens, j'ai mis un double étai. En fait deux étais complètement indépendants côte à côte, espacés de 10cm. En mer , j'avais en permanence le genois lourd sur un et un foc à ris sur l'autre. Ca marche si bien que j'ai toujours le même systeme alors que je pourrais m'offrir un enrouleur plaqué or aujourd'hui (pas sûr que ce soit bien utile, remarque). Mais je dois dire que j'ai un mât très solide et un palan de pataras puissant qui permet de raidir tout ça comme il faut car c'est là le principal défaut du double étai.

22 déc. 2006
0

J'chai pô
Si j'ai un bateau moderne(plan Frers de 93) mais les voiles sont dans le coffre sous la couchette avant, et ya encore de la place pour le spi leger, le lourd, le gennaker, les cubis de pinard, les gilets, les fusées etc...

22 déc. 2006
0

Vive les greements fractionnés moderne !!!
l'essentiel est dans la GV, les voiles d'avant sont plus petites et moins nombreuses.

sur un class 40.

Un Solent sur emagasineur
Une trinquette
Un tourmentin.

Le reste c'est des voiles légéres, code 0, et spi divers ..

22 déc. 2006
0

l'enrouleur c'est pratique
c'est peut être pas la panacée, mais j'ai le souvenir du mousquet avec toutes ses voiles sur mousquetons...la place que ca prenait dans le bateau, les voiles mouillées en vrac et tout le bordel

alors d'accord, le rendement n'est pas idéal, c'est moins pur que la voile du temps, mais mon problème c'est plus le temps de la voile que la voile du temps

alors oui, mon bon vieil enrouleur je le remercie de ses bons et loyaux services, et même si j'ai les coffres pour stocker les voiles, il y adu bordel qui en a pris la place. c'est bien connu, la nature a horreur du vide et les enfants ont des jouets

maintenant, sur un bateau moderne, vous aurez la gentillesse de m'expliquer où vous rangez vos focs, génois, inter, suedoise et spi (pour info on avait 7 voiles sur le mousquet) . et le premier qui me dit fastoche dans les coffrs de cockpit, il me laisse reprendre mon souffle avant de payer l'apéro (pour moi un wisky sans glace, de préférence un caol ila)

ps: si je dois défoncer le génois et l'utiliser dans une plage qui n'est pas la sienne, je préfère le défoncer lui que moi. désolé si je ne rentre pas dans les canons des puristes de la voiel

du moment que je rentre dans les miens c'est le principal

22 déc. 2006
0

Wahouuu....
"quand il devient délicat d'aller se balader sur la plage avant pour gréer une voile, le vent est déjà fort et il y a longtemps que le génois a été remplacé par une autre voile "
Heu ???? quand le vent forci de plus en plus, tu ne diminues qu'une fois
ta surface de voilure à l'avant????
Dans mon cas, c'est génois, puis inter, puis foc 1, puis foc 2, puis, rarement heureusement, tourmentin.
Et par expérience, aprés le foc 1, y'a plus grand monde qui a le courage ou la force de se rendre sur la plage avant...
Bon, c'est vrai, on peut directement passer du génois au tourmentin...mais broofff....
Nan, serieux les gars...vous pensez vraiment ce que vous dites?

Ironiquement

Thierry (qui ose être politiquement incorrect parcequ'il vient de boir un coup de trop au pot de fin d'année de sa boite :heu:!)

22 déc. 2006
0

Comparons ce qui est comparable
En generale, avec un enrouleur tu as une voile à 135 %, c'est l'equivalent d'un inter.

Tu navigues avec un inter.

Tu changes tu passes sous solent, avec un ris dans le solent, ça te fait foc 1 et 2.

Et voila avec deux voiles + TMT c'est tranquille.

22 déc. 200616 juin 2020
0

Sur Balidar
j'ai un voilier du 8 mètres avec lequel je navigue actuellement en méditéranée en solo.

Au départ j'étais partisant de la simplicité niveau matos : pas d'enrouleur.

Je suis parti sur Balidar avec l'enrouleur (qui existait) et un solent sur étai larguable (que j'ai rajouté).

Je trouve que c'est une excellente configuration :
- j'utilise l'enrouleur avec un genois leger et plutot comme emagasineur, ça va dans 80 % des conditions meditéranéennes rencontrées (jusqu'à force 4 au près, jusqu'à 5-6 au portant).
- J'utilise la trinquette pour le reste, j'installe la trinquette à poste quand j'ai des doutes, et j'essaie d'anticiper le cas échéant... ce n'est en tout cas pas pire que d'aller retirer un grand génois sur mousquetons à l'avant...
- pour de courtes périodes il y a l'avantage de pouvoir quand meme rouler le genois... ca peut servir... et au portant c'est quand meme efficace... j'étais bien content lors de la traversée du canal de sardaigne de pouvoir rouler un peu pendant deux heures...

Sinon si je devais choisir ça serait un vrai grément de côtre, ça m esemble idéal pour la croisière. foc sur enrouleur et trinquette à ris sur mousqueton.

22 déc. 2006
0

en attendant..
Sur mon Vulcain,se sera le Gènois sur enrouleur+étai largable.
Et même technique que sur le BdF,j'enroulerai devant,quand il n'y aura pas trop de route à faire,sinon,se sera ou un solent avec un ris,ou un N°1 avec un ris,pour les allures près du vent.
Pour les allures plus arrivées,jusqu'au vent AR le GSE peut très bien aller,même enroulé.
Et si grand bout de chemin à faire,plein vent AR,GV à plat pont,étai largable à poste avec le N° 1 tangonné,et de l'autre côté le GSE tangonné aussi,ainsi route très stable(toujours sous régulateur!!),et si besoin est de réduire,on enroule le GSE comme un N° 1,ensuite comme un N°2,puis on prend le ris du F1 ce qui laisse une belle marge!
jacquot

22 déc. 2006
0

bidouille
bidouille

excuses moi de te demander pardon, mais "une voile", ça ne veut pas dire "une seule voile"

quand bien même, quand tu as Génois + solent arisable + tourmentin, tu as déjà de quoi faire

solent arisé plus 3 ris dans la GV, si tu es surtoilé, c'est qu'il est temps de rentrer

enfin, c'est mon humble avis

cordialités maritimes
larent le hareng

23 déc. 2006
0

Comme je le disais:
"Et par expérience, aprés le foc 1, y'a plus grand monde qui a le courage ou la force de se rendre sur la plage avant... "
Donc passer du foc 1 au foc 2 ou aller ariser le solent...faut toujours aller se promener à l'avant.
S
oyons honnete, c'est quand même plus facile d'ariser le solent...mais ça oblige aussi à avir un sacré paquet de voile dans le canot (peut-être ais-je tort, mais je ne vois pas avoir juste un Solent a bord sans Foc 1 ni foc 2...)

Cdt

Thierry

23 déc. 2006
0

etais largable+trinquette quand c'est fort
J'ai navigue pas mal, en cotier, sur un sun light 31.
enrouleur pour petit temps et petite bords.
Des que ca monte, etais largable et trinquette (a ris, mais je n'ai jamais pris le ris)

Jusqu'a 40 noeud, au "pres" (pas mieux que 60 du vent app), naviguer avec la trinquette seule etait tres confort : bateau facile a barrer, meme avec un sandow a la la place du pilote, fatigue pas, marche bien.
Ok, mettre la trinquette et l'etai est difficile, mais on ne le fait pas tout les jours et le bateau est appuye sur le genois a moitie enroule pendant la manoeuvre (gros avantage sur le un seul etai).

J'ai maintenant un dufour 34 et garde ma trinquette (vu la difference de plan de voilure, elle reste bien dimensionnee)? Gros gain en cap, vitesse et tranquilite des que le vent monte.

Je n'ai jamais regrette d'avoir greer la trinquette, parfois regretter d'avoir ete faineant et d'avoir attendu trop longtemps.

Seul point important : avoir 2 jeux d'ecoutes car greer la voile et l'etai, si celui ci est un poil moins avance, est facile. Mais aller recuperer les ecoutes sur le genois enroule, apres avoir atatche celui-ci, etait tres dur (monter sur le balcon !)

Si je devais choisir mon bateau, un cotre avec trinquette a poste, ferlee et un genois dvant sur enrouleur ou emmagasineur tout ou rien. Sans hesitation.

changer de voile sur un enouleur est tjs difficile, sauf enrouleur harken. sur tous les bateaux que j'ai essaye, le genois sur enrouleur etait tres difficile a affaler.

05 jan. 2007
0

je démonte l'enrouleur
Merci pour toutes vos contributions.
Je pense que je vais enlever l’enrouleur pour revenir à des voiles à mousquetons.
Le couple enrouleur + etai largable (ou bas etai) est certainement le choix le plus complet. Mais sur un voilier de 8m, c’est sûrement un peu trop luxueux.

Par contre, j’ai un enrouleur facnor, est t’il facile de le démonter ?

Christian.

05 jan. 2007
0

je demonte l'enrouleur
Merci pour toutes vos contributions.
Je pense que je vais enlever l’enrouleur pour revenir à des voiles à mousquetons.
Le couple enrouleur + etai largable (ou bas etai) est certainement le choix le plus complet. Mais sur un voilier de 8m, c’est sûrement un peu trop luxueux.

Par contre, j’ai un enrouleur facnor, est t’il facile de le démonter ?

Christian.

05 jan. 2007
0

je demonte l'enrouleur
Merci pour toutes vos contributions.
Je pense que je vais enlever l’enrouleur pour revenir à des voiles à mousquetons.
Le couple enrouleur + etai largable (ou bas etai) est certainement le choix le plus complet. Mais sur un voilier de 8m, c’est sûrement un peu trop luxueux.

Par contre, j’ai un enrouleur facnor, est t’il facile de le démonter ?

Christian.

05 jan. 2007
0

put...1 j'doit êtes con
je n'ai que deux voiles
mais je débute 1er bateau depuis un an 3000 miles
jusqu'à force 8
mon génois sur enrouleur, il fait tout foc 1, 2, 3, trinquette, Tmt ... sauf le café !!!
je n'ai pas vu d'usure, mais avec le coût de toutes vos voiles ... quand il sera usé j'en acheterai un autre et je n'aurai pas dépensé plus.
plus le vent monte, plus on va vite
plus on enroule plus on reste à la même vitesse
le cap : à la louche 40° du vent.
mais surtout, je pense, l'avantage c'est les ris variables. en fait on enroule au centimêtre près et j'ai déja navigué avec 1 ou 2 M2 de voile d'avant (pêche à la traîne), quand on veut pas dépasser 3 noeuds avec 30 noeuds de vent.
et alors là, ça n'use pas beaucoup la toile parceque la traction doit être proportionnelle à la surface déroulée.
alors je me gourre ou pas ?
bien sûr, quand j'aurai trouvé les sous, je mettrai un étai largable et j'acheterai un TMT, enfin je verrai. mais qu'en pensez vous.
de toute façon, même avec cette config tempête, le génois enroulé devant fera toujours des turbulences sur le bord d'attaque de la voile sur l'étai largable ?
sur le fil chacun raconte son unique bateau. est-ce que quelqu'un à déja éssayé les deux et quel réel avantage, ou risque ?
pour ma part, j'ai l'impression d'avoir une voile d'avant qui va du génois 150% au TMT, avec toutes les commandes au volant (heu cockpit) sans avoir a faire le clown à l'avant du bateau quand ça piaule.
le fil est un peu vieux, mais merci de vos commentaires à l'apprenti que je suis (bon, sans m'en mettre plein la tête).

Damien

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (149)

L'eau de l'Aude là

mars 2021