Enrouleur de génois...so british

Bonjour,

Je restaure un voilier de 8m70 sur lequel il y a un enrouleur de génois Colrnbrook (C'est une obscure boite anglaise qui a disparu dans les années 80).

Je ne vais pas naviguer avec avant un an et before de tomber le mat pour changer les haubans, je me pose des questions sur le système qui est particulier.

Le tambour tourne sur deux disques de téflon que l'on peut huiler , ensuite le tube alu et enfin pas de drisse sur émerillon en haut.... La drisse pour le génois (cable et textile) revient le long de l 'étai via une poulie sur le tambour ou il y a un petit système pour l'étarquer et voila...

D'un point de vue général , comme je n'ai jamais eu d'enrouleur, je ne vois pas bien ce que l'on peut faire, sauf pour le monter, avec une drisse de génois en matière de réglage :

  • faire avancer ou reculer le creux par petit temps ? bof sauf en mode tout déployé et encore et là il y a le gennaker...
  • souquer la drisse en cas de vent très fort, ben comment avec le génois roulé ? car justement il y a du vent très fort...

De fait le système (qui fonctionne bien pour le moment à vide) m'a finalement l'air d 'être plutôt cohérent avec le "concept enrouleur" car les reprises de force se font du tube sur l'étai et je pense peu sur la drisse ..

bref il doit bien y avoir un PB mais que je ne vois pas..

Merci de votre analyse!

L'équipage
09 déc. 2016
09 déc. 2016
0

Une petite photo ?

09 déc. 201616 juin 2020
0

En bas ça ressemble à un autre c 'est en haut que ça se passe...et là pas de photo il y a simplement une poulie accrochée au profil avec la drisse qui y passe et qui redescend...

09 déc. 2016
1

Bonjour,
j' avais acheté en 1990 un enrouleur "Furltech" pour mon Loisir 7.30.
C' était exactement le même principe et j' en étais hyper content, à tel point que sur mes bateaux suivant, j' en avais modifié les enrouleurs en supprimant les émérillons et en "hookant" les génois sur un anneau popé sur le haut du profilé.
Ce principe d' enrouleur avec sa drisse interne est infiniment plus fiable que les classiques modèles à émérillon.
Gorlann

09 déc. 201609 déc. 2016
0

Bien reçu Gorlann, l'absence de l'émerillon de drisse et de toutes autres billes farceuses me semble être un avantage ....
C'est ce que je pense depuis que, devant partir pour faire un tour de Sardaigne avec des amis, suite à une pluie de billes inattendue de leur enrouleur, ils sont restés bloqués plusieurs jours alors que nous, avec nos mousquetons oxydés...

Bref, maintenant que je vais essayer d'être enfin moderne ....il doit bien avoir une raison pour laquelle les constructeurs font autrement...et c'est quoi les réglages que l'on peut faire avec une drisse d'enrouleur sur émerillon que l'on ne peut pas faire sans ,...j'en vois pas de vraiment significatifs ou alors c'est peut-être moins "solide" sans ?

09 déc. 2016
0

Bonjour. Comme gorlann, à conserver. Les avantages, plus de compression, l'étarquage se faisant sur le tube, plus de pluie de billes suite à coincement. Un ami à ce même type d'enrouleur qui date de Pfffffff très longtemps et il me semble que c'est un facnor sans pouvoir l'affirmer, pas envie de me faire 300m de ponton pour vérifier ;-)

09 déc. 2016
0

Voilà! je suis passé devant ce soir et je confirme, c'est bien un facnor fabriqué à Barfleur. Pas de poulie en tête du profilé, la drisse passe dans une gorge et revient dans l'autre.

09 déc. 201616 juin 2020
0

Bonjour,
J'ai un même type d'enrouleur basique sur mon Drascombe, tambour en bas, tube alu autour de l'étai et en haut de ce tube un simple "cam-cleat", basique mais pratique.
Sur un de mes ancien bateau, j'avais un Profurl C260 avec drisse intégrée dans le tube d'enrouleur, comme dit plus haut, pas de compression au niveau du mat et pas de drisse qui risque de s'enrouler autour de l'étai.
Yann


09 déc. 201609 déc. 2016
0

Merci Nossi pour le déplacement ! et Yann pour le schéma . De fait on ne sais pas pourquoi ce système n'est pas plus en vogue. Ceci dit ça à l'air fait pour des voiliers plutôt petits.Mon étai fait dans les 11 m et la doc du profurl parle de 8m50.

09 déc. 2016
0

Mon étai fait en gros la même longueur pour un guindant de 9,20 et le bateau 8,20 m. Certes j'ai le leisystème avec le hook mais, il se trouve aussi sur un gros d'environ 12 m en acier. La taille du bateau importe peu, ce qui compte c'est le sens pratique et technique de ce montage . Bien d'accord pour se demander pourquoi il a été abandonné au profit de l'émerillon source de bien des maux.

09 déc. 201609 déc. 2016
0

c 'est quoi le le leisystème ? bien que je n 'en ai jamais eu, je vois a peu prés sur la gv mais là...

09 déc. 2016
0

Le même principe avec un hook (crochet) en haut du profilé et en bas une galette avec un bout' sans fin pour rouler donc, pas de roulements. On hisse la voile avec une drisse classique et quand elle est en haut, le crochet la retient et on peu récupérer la drisse pour la redescendre ultérieurement. L'étarquage se fait donc par le bas. Simple!.

09 déc. 2016
0

Par le bas ? J'ai du mal à visualiser la chose. En bas c'est le tambour. La drisse à l'intérieur de l'étai, est-ce qu'elle va tourner avec ? Auquel cas ça expliquerait pourquoi ce système ne s'est pas généralisé. Très intéressant sujet de discussion en tout cas, merci à celui qui l'a initié !

10 déc. 201610 déc. 2016
0

Ok.je comprends mais je suis sûr qu il y a une raison pour que les fabricants n'utilisent pas plus ce montage. Mais lequel ?
Peut être que la drisse en tête de mat permet en tirant sur le guindant de la voile de soulager un peu le tube pour qu'il ne s’écrase pas trop sur l'étai pour faciliter la rotation, peut- être pour laisser les quelques centimètres de réglage de tension et encore par petit temps, voile déroulée ou alors par gros faut le faire avant et ça c'est possible... et comme je n 'en ai jamais eu ...Bof !

10 déc. 2016
0

Bonjour. Je vas tenter d'expliciter la chose. Dans l'enrouleur de mon ami, la drisse est enfilée dans une des deux gorges du profil et redescend par l'autre gorge . Le génois est frappé dessus et il n'y a plus qu'a hisser. le point d'amure est fixé sur le tambour et la drisse passe dans le pontet sur ce tambour et est tendue et bridée par demi clefs successives. Le reste de la drisse est ensuite enroulée autour du tube et bloquée par demi clef(opération un peu longue). Aucune interaction avec l'étai qui lui passe dans le tube avec ses maintiens jusqu'en haut.

10 déc. 2016
0

Le problème c’est pour reprendre la tension sur le guindant ou de relâcher la tension à l’escale. :tesur:

10 déc. 2016
0

Pourquoi faire???

10 déc. 2016
1

Pour adapter le matériel à la force du vent en navigation afin d'éviter la casse et le soulager à l'escale pour limiter son usure.....

10 déc. 2016
1

Bonjour,
j"ai un système semblable sur mon bato anglais de 1979. la drisse en cable, externe au profilé, passe en haut sur un réa dans l'émerillon du profilé et redescend le long du profilé s'accrocher simplement en bas au-dessus du tambour. Elle tourne donc avec l'enrouleur.
Marche parfaitement sans aucun entretien depuis 37 ans, et sans jamais un seul ennui.
A mon avis ce système est bon a conserver si en bon état.

10 déc. 2016
0

Pourquoi on ne trouve plus ce système maintenant (à part profurl sur le plus petit modèle), les tubes sont plus minces et ne supporteraient pas la compression sur de grandes longueurs?
Le tube jouerait alors le gondolo sur le câble d'étai?
Gégé

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (25)

mars 2021