enrouler le génois

Bonjour les matelots
Après deux années de navigation et Un hiver roulé sur l'étai, mon génois a bien triste allure, tout froissé en éventail en haut au point de drisse et en bas au point d'amure.
La chute présente un point de ragage a environ 1m du point de drisse .
Je soupçonne que c'est lorsque le premier tour lorsque la chute se rabat sur l'étai lors de l'enroulement.
J'ai un al fou a rentrer le génois des que le vent attend un dizaine de noeuds, et je suis toujours obligé de le dérouler et ré-enrouler correctement arrivé au port sans pour cela arriver a le ranger sans plis.
Avez vous une recette miracle pour réussir a le replier du premier coup ?
Je suis preneur de votre expérience en la matiere.
A+ bonne année et bon vent.
Alain

L'équipage
05 jan. 2010
05 jan. 2010
0

à priori
le mettre dans le lit du vent et le faire porter légèrement enrouler en relâchant à la même vitesse que tu enroules

05 jan. 2010
0

étai ...
le garder bien raidi pour enrouler !

05 jan. 2010
0

Plus le bon bord
J'ajouterai choisir le bord où la voile s'enroule d'abord par l'extérieur.

05 jan. 2010
0

peut être
tout d'abord mollir la drisse, puis enrouler en laissant l'écoute un ou deux tours morts sur son winch

05 jan. 2010
0

le bon truc?
si je suis bien :
- Pataras tendu à fond (gréement en tête chez moi)
- drisse molie au maximum

car moi j'ai un autre phénomène SUPER agréable, c'est l'enroulement systématique de ma drisse autour de l'étai, au roulage et au déroulage!

05 jan. 2010
0

Comme je vois les choses;
Pataras tendu à fond
Le pataras doit être tendu comme il se doit. A fond, ça veut pas dire grand chose.
Drisse mollie : C'est le bon moyen pour avoir ta drisse qui s'enroule sur l'étai

A te lire, je ne serais pas étonné que ta drisse ne bénéficie pas de poulie écarteuse en haut du mat.

06 jan. 2010
0

Enroulement de la drisse
Attention, j'ai déjà desserti l'étai en forçant avec une drisse enroulée autour de l'étai.

Le remède : une poulie fixée sur le mat dans laquelle passe la drisse avant de passer par le réa.
Depuis plus de problème.
En principe si tout est bien comme il se doit; même avec du vent F5, tu dois pouvoir rentrer le génois à la main sans forcer sur l'enrouleur. (à partir de 30 noeuds ça commence vraiment à tirer et il faut s'aider de la manivelle de winch). Mon génois tout déroulé fait 50 m2.

05 jan. 2010
0

Fo abattre
Bonjour,

Pour enrouler facilement et sans plis le genois, il faut abattre franchement jusqu'au grand largue.
Ca reduit le vent apparent donc les efforts, et en plus la GV devente le genois .

C'est ce que je fais des que ca forcit .

JLB

05 jan. 2010
0

WK4
ne pas oublier de lubrifier avec un produit neutre (bien sûr quand la voile est enlevée), et SURTOUT par dessous : un observateur attentif se rendra compte assez vite que les paquets de mer viennent d'en bas, hé oui. Or c'est eux qui déploient la plus grande énergie pour venir faire de la mayo à l'intérieur. Donc plus qu'ils restent dehors, plus que c'est mieux.

05 jan. 2010
0

le genoa
si c'est un genoa retaillé ou mal coupé tu peux faire ce que tu veux il ne s'enroulera jamais bien .
la position de la poulie sur le rail d'ecoute est primordiale pour que l'enroulement se passe bien .
pour la drisse le "camenbert" en tete ne sert à rien il faut le remplacer par une poulie de renvoi à plaquer qui ecarte la drisse de l'etai
positionnée judicieusement .
si ces conditions sont requises ça fonctionne très bien
alain

05 jan. 2010
0

En plus de ce qui a deja été dit...
...ne pas laisser le genois à poste lorsque tu ne navigues plus, et à (strict) minima pour l'hivernage le dégréer, rouler sans trop serrer et le ranger dans le bateau ou à terre.

M

05 jan. 2010
0

Mollir la drisse ???
Je vois bien l'inconvénient mais pas l'avantage.
Une drisse mollie aura tendance à s'enrouler et le génois à descendre.
Si l'avantage recherchée est une rotation facilitée, voir si le gréeur n'aurait pas fait l'impasse sur la poulie à plaquer.
Si il a un avantage que j'ignore je ne demande qu'à m'instruire.

05 jan. 2010
0

Affaire de modèle d'enrouleur ?
Je te crois bien volontiers.
Pour ma part, je pratique toujours drisse étarquée à l'enroulage afin de conserver le génois bien tendu. Sinon ma bande UV (taillée un peu juste) risque de ne pas couvrir totalement la voile.
Je relâche légèrement ensuite.
Je ne ré étarque qu.'après avoir déroulé le génois quitte à ré enrouler partiellement après.
Poulie écarteuse:Mon enrouleur étant devenu dur, j'avais commandé les roulements à remplacer et sur les conseils de mon voilier mis en place une poulie écarteuse.Miracle, l'enrouleur s'est remis à tourner correctement et je n'ai jamais remplacé les roulements reçus ultérieurement.

05 jan. 2010
0

Oui
Drisse molli mais pas pendante!

La poulie pour écarter ne change rien.

Essaie de l'enrouler drisse étarquée à fond puis fait le drisse mollie

Vent AR comme vent debout, petit ou grand gênois.

Au près un tour de l'écoute sur le winch ( sauf par vent très fort où le vent fait le travail de "frein tendeur", au portant, éventuellement deux tours.

05 jan. 2010
0

Point de tire
Essaye de modifié ton point de tire (roller sur l'écoute de génois, avance quand tu rentre...), de facons à conservé la symétrie de ta voile. C'est ce que je partique et aucun faut plis, en revanche quand cela bastonne trop je n'hésite pas à la reprendre à quai.
emol

05 jan. 2010
0

je ramène ma science
c'est pas pour faire le professeur, mais;

drisse étarquée à mort sur un enrouleur? ce n'est pas normal car les voiles sur profil ont moins besoin d'être étarquées qu'avec des mousquetons. Ce qui se passe, c'est que la drisse est difficile à étarquer à cause de la friction de la ralingue dans la gorge. Mettez un système d'étarquage par le bas et vous verrez la différence, avec le plaisir de pouvoir vraiment régler le creux en bord d'attaque.

Pour l'enroulement, je n'ai JAMAIS utilisé mon winch, même par vent très fort. Primo parce que par vent très fort il est déjà roulé, et secundo parce qu'il faut (si on a trop attendu) masquer le génois avec la grand voile pour doser la tension d'enroulement au petit poil. Donc comme dit plus haut, venir au grand largue.

Lorsque la nav est terminée, ponton ou mouillage, il faut mollir la drisse pour soulager la tension du guindant, sinon la voile se déforme irrémédiablement.

Si vraiment ça s'enroule avec des gros plis, c'est peut être le réglage du chariot d'écoute, ou alors la voie est mal coupée ou déjà déformée.

La difficulté d'enroulement peut aussi être due au chemin parcouru par la la drosse. trop de poulies et de renvois d'angles peuvent rendre l'opération quasi impossible.

évidement, nous parlons d'un enrouleur avec des roulements de tambour et d'émerillon en bon état.

bonne soirée
Alex

06 jan. 2010
0

De l'étarquage
Etarqué à mort, certainement pas !
Mais suffisamment pour qu'une fois le génois entièrement déroulé n'apparaisse pas le long du guindant des plis horizontaux.
Le dosage est affaire d'observation et des résistances de frottements à vaincre sur le parcours de la drisse.
Evidemment, un étarquage direct par le bas serait top.

06 jan. 2010
0

NDLR
Enrouleur neuf (Plastimo 608s, certes...), genois neuf!

06 jan. 2010
0

Pour la drisse
Je pense que la raison pour laquelle il ne faut pas étarquer la drisse à fond, c'est que dans ce cas, les roulements du tambour et de l'émerillon sont chargés au maximum et donc la rotation de l'ensemble est moins facile.

Donc, en résumé, pour un bon fonctionnement:

  • Avoir une drisse bien positionnée en tête
  • Avoir installé un bon cheminement de la drosse de commande
  • Avoir passé un bombe au téflon sur la ralingue avant de hisser le génois
  • Venir au grand largue
  • Avoir un étai bien raide mais une drisse modérément tendue
  • Manoeuvrer en même temps la drosse et l'écoute pour ne pas fasseyer (ou pas trop)
  • Mollir complètement la drisse au port
  • Déposer le génois en hivernage

Enfin, un point qui n'a pas été abordé mais qui constitue à mes yeux la qualité principale d'un enrouleur, c'est sa raideur aux jonctions des profils. On voit des trucs minables joints aux rivets pop où la ralingue se coince à cause du décalage entre les sections de profil et où il y a plus d'un demi-tour de différence entre le haut et le bas. Résultat: enroulement minable et voile foutue à brève échéance.

Bons enroulements

06 jan. 2010
0

NDLR 2
je roule le genois le moins serré possible, dégrée les écoutes et hisse une chaussette pour le proteger, en prenant soin de bien molir la drisse.

Est-ce une drisse trop molle ou trop étarquée qui va favoriser l'enroulement de celle-ci autour de l'étai?

06 jan. 2010
0

salut les matelots,
Merci pour les conseils, Il y a deux points que je vais travailler, le sens d'enroulement auquel je ne faisais pas attention, et la dévente du génois lors de l'enroulement. Pour le reste j'appliquais la plupart des bonnes recettes que vous m'avez données.
@+
Alain :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

06 jan. 2010
0

Drisse
Oui, trop molle elle ne maintient pas bien l'émerillon. Trop étarquée, elle empêche l'émerillon de bien tourner, alors il suit le profil et entraine la drisse autour.
Même s'il n'est pas toujours absolument utile, un dispositif pour écarter la drisse ne peut pas faire de mal.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (35)

Bien fini ?

mars 2021