Enfermé dans un coffre seul au mouillage ...

Bonjour,

Un "drôle" de problème qui à faillit mal tourner.

Une histoire étonnante racontée sur bateau.com : www.bateaux.com[...]uillage

L'équipage
01 oct. 2020
01 oct. 2020
1

Je l'avait lu
Horrible
Ça m'a fait penser aux vieux qui montent sur leur toit pour verifier les tuiles .En pleine campagne , et leur echelle tombe...

01 oct. 2020
2

Presque comme dans le film :
"Quand te reverrais-je, pays merveilleux, où ceux qui s'aiment....."

01 oct. 2020
0

bah, on enlève 5 ou 6 tuiles et on passe par le grenier non ?

01 oct. 2020
0

bah non, en catalogne les tuiles sont maçonnées !

03 oct. 2020
0

Pas chez nous.

01 oct. 2020
1

Moi, ça m'est arrivé, j'ai même faillit mourir, c'était dans ma cave, bloqué 5 jours, porte blindé sans poignet pour l'ouvrir, et 2 jours de plus si je n'étais pas sorti, j'aurais pu risquer la cirrhose....
Ok, je sors...

01 oct. 2020
2

Là la chanson c'est plutôt :
"si je meurs, je veux qu'on m'enterre,
dans une cave où ya du bon vin.
Du bon vin, oui oui oui...."

01 oct. 2020
5

J'ai le même système de verrouillage du coffre de cockpit, mais la charnière est en bas et l'anse est fixée sur le capot, ce qui rend impossible ce type d'accident.
Il y a des concepteurs plus futés que d'autres...

01 oct. 2020
0

Voilà une histoire qui donne plus de légitimité à mon envie de choisir le concept très simple de fermeture de coffres via bouts et coinceurs à l’intérieur.

01 oct. 2020
0

S'il avait lu HEO, il y aurait penser...

www.hisse-et-oh.com[...]rrierre

Comme quoi nos discussions de comptoir servent ...

0

Bonsoir,
Pour rendre service à un ami, je vais de bon matin lui remplacer son ventilateur de cale. Seul. Évidemment mal placé dans un coffre de son coqueron.
Ne pouvant pas entrer les pieds devant, je me muni de tout le matériel nécessaire et je plonge la tête en avant.
Sauf que l’opération terminée, ma ceinture bloquait ma sortie sur le rebord intérieur du coffre. Après plusieurs essais infructueux, je commençai a avoir sérieusement le tournis, la tête en bas.
J’ai finalement réussi à passer ma main dans le dos pour me dégager.
Je suis rester plusieurs minutes assis le cul dans le cockpit après cette aventure...
Je ne suis pas prêt de l’oublier.
Que cela serve de leçon à d’autres.
Bonne nuit,
Patrice

02 oct. 2020
1

Je suis souvent seule en navigation... Je convoi des bateaux dans le Méditerrané... Le loquet du porte WC d'un Bavaria neuf s'est cassé !!
Quel horreur pendant 2 heures coincé dedans le WC. Au moteur sous autopilot en approche de la Corse...

Je ne ferme plus les portes WC en navigation :) je les coincé ouvert!!

02 oct. 2020
0

La première chose que j’ai installé sur mon bateau : un anneau et une ficelle sur le loquet à ressort de mon immense coffre tribord 😳

02 oct. 2020
1

Bonjour. Mes coffres sont grands même pleins alors, j'ai installé un bout' qui est relié au taquet d'écoute, comme çà, plus de risque même en cas de vent gênant et ce n'est pas d'hier que j'ai fait çà.

02 oct. 2020
0

manquerait plus qu'a la baignade il perde sont échelle de bain!

02 oct. 2020
0

Cela m'est arrivé entre Les Sept Iles et Jersey sur un First 305. Enfermé dans la cabine arrière dont la serrure était défectueuse.

Entre trois à 5 minutes d'angoisse qui ont été trés longues..

02 oct. 2020
0

Arrivé aussi à un copain dans le coffre du First 30, il a passé la nuit si je me souviens bien, en tembourinant de temps en temps

Délivré le lendemain

02 oct. 2020
0

Il y a une vingtaine d'année,au Frioul, en hiver, dans le port désert. Je bricole sur le presse étoupe de mon dufour 29 de l'époque. Pour y accéder il faut vider le coffre tribord, y entrer et de là accéder par une trappe dans un espace minuscule. J'y entre tête première, force un peu et m'y retrouve assez confortablement installé si j'étais contorsionniste. Sauf que je ne peux pas me retourner pour en sortir et qu'il faut très exactement procéder à l'inverse de la suite de mouvements que j'ai effectués pour y entrer. Les derniers mouvements pour entrer ressemblaient plus à un combat et manquaient cruellement d'élégance. je m'affole et mes mouvements font empirer les choses. Il m'a fallu attendre une bonne dizaine de minutes pour me calmer et commencer par des gestes très lents et calculés, pieds en premier (et donc assez vite tête en bas et à reculons) à sortir, un pied, puis le tibia, ...
Je me voyais mal attendre le we suivant pour trouver de l'aide, mon ponton n'ayant alors que peu de visites en semaine au coeur de l'hiver.

03 oct. 2020
2

Sur le parking à bateau des Bas Sablons, j'étais en train de bricoler à l'arrière du moteur pour passer les câbles de commande du nouveau moteur de notre Aquila.

Mon bricolage terminé, je veux ressortir par la trappe qui est dans le coffre tribord, et par ou je suis entré... Mais je suis rentré en marche avant, la marche arrière s'avère beaucoup plus compliquée, mes jambes ne trouvent aucun appui sur la paroi du coffre. Je me tourne dans un sens, c'est l'épaule qui ne passe pas, dans l'autre mes pieds patinent, je suis coincé dans un entonnoir glissant.
Le couple de copains qui était venu pour participer à l'entretien du bateau associatif n'ayant plus rien à faire à bord était reparti. Personne ne répond à mes appels.
J'essaye toutes les combinaisons de contorsion possibles mais je ne suis pas d'une souplesse extraordinaire. Moment d'angoisse. Dans ce genre de situation, ne pas paniquer. Je réessaye d'un côté, de l'autre, mettre mon pied à droite, ça glisse, à gauche la paroi est verticale...
J'ai mis près de 3/4 d'heure avant d'y arriver... ouf.

03 oct. 202003 oct. 2020
2

C'est vrai que le coqueron arrière de l'Aquila était un sacré piège...
A Frontignan, dans les années 90, un voisin de ponton voulait profiter de ce que le bateau était sur la zone technique pour monter une plate-forme sur le tableau arrière. Pour ce faire, il fallait quelqu'un à l'intérieur pour poser les contre-plaques de renfort et tenir la tête des boulons et un autre à l'extérieur qui serre les écrous. Lui n'était pas loin des 90kgs, c'est donc son épouse nettement plus svelte qui se faufile comme elle peut entre l'inverseur et le dessous du cockpit pour accéder au coqueron. Le montage se passe bien, et elle essaie de ressortir comme Duduche, en marche arrière, car on n'a pas la place de se retourner. Et là, elle se coince, commence à flipper en se contorsionnant sans succès et finit par faire une crise de panique. Nous avons essayé de l'aider à partir du coffre, mais même pour se positionner soi-même dans le coffre, c'est très compliqué car tu te coinces dans le bas qui finit en sifflet contre la cloison, et le gel-coat est glissant, bref, tu te tasses au fond et tu es totalement inefficace.
On a fini par appeler les pompiers, qui n'ont pas fait de détail. Découpe du tableau arrière au désincarcérateur, un truc à mâchoires hydrauliques qui broie tout ce qu'il touche, et extraction de la dame conduite à l'hôpital de Sète dans la foulée, car malgré toutes les précautions prises, elle avait un petit éclat planté dans l'oeil qu'ils n'ont pas pu lui retirer eux mêmes...
J'avais aussi monté une plate-forme sur le mien, mais j'ai attendu de débarquer le moteur pour m'en occuper.

03 oct. 2020
0

Sur mon ancien sun-fizz, dès l'arrivée à bord pour partir en croisière, je démontais les pontets de fermeture des coffres relativement agressives pour les tibias et mollets lors des déplacements autour de la barre à roue.
Cette précaution ne m'a pas empêché de prendre le capot du coffre sur l'arrière du crane, ce qui aurait pu être dommageable pour les lunettes, les dents , le nez... La retenue efficace en position ouvert des capots de coffre de ce type est indispensable.

03 oct. 2020
0

J'ai aussi démonté le pontet pour ne plus avoir de cicatrices sur mes mollets.
Le meilleur système est le bout sur clam qui se manoeuvre depuis l'intérieur du bateau.

04 oct. 2020
0

Avec les charnières il suffit de prendre des bouchons de liège et s'en servir comme entretoises sur les bords de coffres ainsi si le panneau vient à tomber ça ne peut pas se verrouiller. Mais le bout sur la filière reste quand même le meilleur système.
J'ai libéré un mécano à Pointe à Pitre aussi il s'était fait piéger c'était l'heure de la pause de midi bien avancée et il n'y avait que moi sur le ponton en ballade après le taf. Je ne sais pas depuis combien de temps il était enfermé mais en tout cas il avait pris un sacré coup de chaud en plein cagnard.

04 oct. 2020
-3

On dirait un scenario de film porno

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (127)

mars 2021