Energie à bord

Dans le cadre d'un futur départ, actuellement je suis en train de revoir l'ensemble de l'électricité à bord d'un ovni 37, merci au passage pour les articles et conseils décrits dans ce forum. Après nombreuses discussions avec des professionnels, j'obtiens trops de réponses différentes voir opposées et contradictoires. J'ai cependant plusieurs questions pour lesquelles je souhaiterai des conseils, avis voir confirmation.
1- Capacité des batteries : hormis le pb de poids et d'encombrement, est-il préférable de constituer un pack avec des batteries de 105 Am ou 175 Am, il y a-t-il des risques avec des batteries plus puissantes ? (pour moi 5 x105 Am ou 3 x 175Am reste équivalent).
2- Est-il souhaitable d'avoir 2 packs (moteur et servitude) de même puissance, même question lors de l'utilisation d'un répartiteur ? (sachant le pack moteur a besoin de 140 Am alors que pour les servitudes je souhaiterai 400 a 500 Am).
3- Quel doit être la puissance d'un chargeur pour un park de 500A, actuellement j'ai un TECPRO 12V 25A, il est conseille 10% de la capacité des batteries. Cependant si celui-ci est trop puissant quels en sont les risques tel que connection sur les prises de quai ponton. Est-ce que le temps de charge est fonction de la puissance du chargeur ?
4-Est-il préférable de connecter le groupe electrogène directement sur les batteries par la sortie 12V ou sur le chargeur par la sortie 220V ? (j'envisage un groupe électrogène portable de 1000 à 2000 W)
5- Je souhaites séparer les deux packs batteries moteur et servitude, cependant comment puis-je brancher l'alternateur moteur sur les deux packs,il y a-t-il d'autres solutions que le répartiteurs à diode ? quels sont vos conseils? (actuellement l'alternateur est branché sur un coupleur que je souhaite supprimer)?
Merci à tous pour vos conseils et avis afin de m'éclairer sur ces sujets ....

L'équipage
14 avr. 2004
15 avr. 2004
0

Sujet toujours sans réponse
Peut-être je me suis mal expliquée ou mes questions ne sont pas suffisement claires ou peut-être trop de questions ??? j'attends de vos nouvelles conseils et avis sur le sujet ...
J'ai cru voir sur le site plusieurs professionels en électricité.
Merci à tous ;-)
Véronique

15 avr. 2004
0

j'va essayer de répondre:
1° la capacité des batteries sera équivalente mais le choix dépend aussi et surtout du partage de consommation entre les batteries ( en clair il est préférable de prendre une grosse batterie plutot que deux petites pour un groupe donné)

2° un moteur bien réglé et en état de marche demande une batterie pas très grosse pour pouvoir démarrer ( avec 2 perkins 82 cv, j'ai une seule batterie de 70 )il est donc inutile de gonfler cette batterie qui n'a pas de consommation en dehors du démarrage, mais il faut impérativement choisir une batterie de démarrage ( du type auto par exemple)

il vaut donc mieux gonfler le parc servitude et réduire le parc démarrage sachant que n'importe quel cable de batterie avec pince transformera la servitude en démarrage

et dans la servitude garder une batterie séparée pour l'électronique si possible

3°le temps de charge est effectivement fonction de la puissance du chargeur, mais aussi de sa courbe de charge. un chargeur trop petit sera à la peine et un trop gros ne sera jamais trop gros (c'est uniquement une question de budget)

4° la sortie 12 v d'un groupe est toujours très faible, donc il est préférable d'utiliser le chargeur si celui ci est puissant
le mieux serait d'avoir aussi un alternateur 12 v de 90 A attelable sur le groupe

5 il n'y a pas d'autre solution fiable que le répartiteur sauf à installer un deuxième alternateur ce qui n'est ni compliqué ni couteux, et bien plus sécurisant ( pour info, le coupleur est un tueur de batteries)(attention de choisir un alternateur isolé de la masse) si tu veux, j'ai 1 alternateur lucas de perkins en bon état qui va partir à la poubelle et qui est isolé de la masse

amicalement

16 avr. 2004
0

eletrocean
je pense que tu trouveras la plupart des réponses sur le site electrocean de christian couderc, très très bien fait

16 avr. 2004
0

Je ne reponds pas à tout mais

Je viens de mettre mon nez dans mes batteries voici mon avis sur qq point.
batterie de demarrage et batterie de servitude sont differente.Les premieres doivent avoir une puissance au demmarrge tres grande les autres une puissance constante.A mon sens vaut mieux avoir plusieurs batteries .J'ai 2 batteries de servitude de 105A une était defectueuse cet été mon pilote ne fonctionnait plus j'ai inversé les batteries et fini la saison ainsi.Mon circuit électrique de servitude est divisé en 2 (appareil de navigation et l'autre eclairage et divers)possibilité d'alterné les batteries.
Pour ce qui est de la repartition de la charge sans faire de pub voit Accastillage Diffusoin il y a un schema et un appareil qui me donne toute satisfaction
A+
José

16 avr. 2004
0

Questions complémentaires
Tout d'abord merci pour vos réponse.
:-)
Concernant les batteries, un électricien marine professionnel m'a certifié qu'il ne falait pas utiliser des baterries de 175A car le risque d'explosiion était nettement plus important qu'avec des batteries de 105A, J'ai quelques doute sur cette explication. Est-ce réél ?, pouvez-vous me donner votre avis ou des explications plus complètes ?
Constituer un pack de batteries de 3x175A ou 5x105A, la capacité totale est pratiquement identique, Pourquoi le risque d'explosion serait alors plus important avec des 175 A ???
Merci à tous pour vos conseils ....

16 avr. 2004
0

Toujours questions complémentaires
Autres questions, pouvez-vous m'indiquer la consommation d'un chargeur branché sur prise de quai 220 V ?
Est-ce qu'un chargeur 12V/25A peut suffire pour un pack de batteries de 500A ,
Si ce chargeur est alimenté par un groupe électrogène, quel puissance peut-il fournir ? est-ce 25A/heure ou moins ? ce qui signifierai qu'il faut 1 heures de fonctionnemnt du groupe pour charger 25A ?
Je vais aussi visiter les sites proposés.
Merci encore à tous.
:-)
Véronique.

16 avr. 2004
0

je vois pas bien pourquoi
mais il est vrai que la réglementatuion légitime car techniquement justifiée impose des bacs à batterie spéciaux au dessus d'une certaine capacité ( voir le texte correspondant dans votre Chabassol préféré)

amicalement

ps par contre , l'inconvénient dse batteries de forte capacité est un poids non négligeable qui rend les manutentions délicates, voire impossible

16 avr. 2004
0

Forte capacité ... ?
Ce qui est (un peu) risqué c'est la mise en parrallèle des batteries.

Donc si on veut 500 Ah, le plus sûr est UNE SEULE batterie de cette capacité. Le poids ne sera pas un problème car on achètera des élément de 2V ou 4V mis en série (et non pas en parrallèle).

Il vaut mieux se rapporter à ce qui est fait chez les industriels (de la traction électrique), car leurs obligations de sécurité et de rentabilité sont forts. C'est pour ça que j'ai acheté un pack de 520 Ah en 3 éléments de 4V, spécial "traction" et usage "marine". Plutôt moins cher que le classique 105Ah du ship du coin.

b.e.o.free.fr[...]ne2.htm

Le chargeur doit faire environ 10% en intensité de la capacité de la batterie, donc 50A pour 500 Ah.

PAr mesure de précaution un groupe doit fournir le double de ce que chargeur consommera (donc 15Vx50A=750W fois 2 = 1500W pour le groupe)

Robert.

16 avr. 2004
0

Moi non plus
Moi non plus je ne vois pas pourquoi, hormis d'un point de vue commercial, car seules des batteries de 90 ou 105A était disponibles à la vente, les autres étant éventuellement sur commande.
Par contre j'ai bien prévu de faire des bacs étanches pour l'insatallation des batteries comme la règlmentation l'indique.
Quant au poid et à l'encombrement ces points ont été étudier aussi et pris en compte dans notre décision, la place permet d'intégrer de 175A, reste le poid et les bacs à construire.
Merci et à bientôt.
;-)

16 avr. 2004
0

merci pour les Réponses ....
Merci.
si je comprend bien pour un pack de 500A et en restant sur du 12 V pour ne pas tout changer sur le bateau, il faut 3 éléments de 500A à 4V mis en serie mais comment est constitué l'élément de 500A/4V (par des éléments mis en parralèle) ?
Je vais cependant aller voir sur le site pour bien comprendre.
Merci.

16 avr. 2004
0

regarde aussi la ventilation des bacs à batterie
car il me semble qu'elle est obligatoire au dessus d'une certaine capacité

amicalement

16 avr. 2004
0

question idiote.....
quel type de batterie pour les guindaux 12v ?
de puissance moyenne,sachant qu'il est preferable de faire tourner la mecanique.........

16 avr. 2004
0

Gain d'eau
Il faut une batterie de démarrage, comme pour les propulseurs d'étrave.

Sachant que la mécanique tourne obligatoirement pour étaler la consommation, beaucoup utilisent la batterie moteur.

16 avr. 2004
0

ok bien vu.....
j'y avais pas penser,quel branque........

16 avr. 2004
0

il n'y a pas de question idiote
un guindeau est avant tout un gros moteur très similaire à un démarreur, donc la meilleure batterie sera une batterie de démarrage qui est le plus souvnet celle du moteur car le moteur tourne toujours quand on actionne le guindeau

mais il arrive parfois que la distance entre cette batterie et le guindeau soit telle qu'une trop grosse section de cable soit obligatoire et le cout devient prohibitif

il est alors interressant de mettre à proximité du guindeau une batterie qui sera alimentée par un cable d'alternateur et qui débitera dans des cables plus fins

dans ce cas, il faut prendre une batterie auto de 40 A/h environ qui sera bien suffisante pour cette application et qui sera bien moins chère que le cable

amicalement

16 avr. 2004
0

au risque
"il est alors interressant de mettre à proximité du guindeau une batterie qui sera alimentée par un cable d'alternateur et qui débitera dans des cables plus fins";
au risque de faire fondre le cable de charge :-(

"Il vaut mieux se rapporter à ce qui est fait chez les industriels (de la traction électrique), car leurs obligations de sécurité et de rentabilité sont forts. C'est pour ça que j'ai acheté un pack de 520 Ah en 3 éléments de 4V, spécial "traction" et usage "marine".";
et si un des élements devient defecteux il reste combien? Procédé que j'ai utilisé en milieu marine est qui est plus une source d'ennui qu'un avantage.

"Concernant les batteries, un électricien marine professionnel m'a certifié qu'il ne falait pas utiliser des baterries de 175A car le risque d'explosiion était nettement plus important qu'avec des batteries de 105A";
effectivement une Bie de 175Ah en circuit dégage beaucoup plus d'hydrogène qu'un Bie de 105Ah.

"Si ce chargeur est alimenté par un groupe électrogène, quel puissance peut-il fournir ? est-ce 25A/heure ou moins ? ce qui signifierai qu'il faut 1 heures de fonctionnemnt du groupe pour charger 25A ?";
en théorie oui, en pratique les chargeurs n'atteignent que rarement les valeurs nominales exceptés certains électroniques.

16 avr. 2004
0

comment calculer .
la section des fils pour alimenter le guindaux ?

17 avr. 2004
0

Methode pifométrique
Pour des longueurs inférieures à 15m, compte 5 ampères par mm carré de section du cable.
pour 15 à 20m 3A/mm carré.
C'est ce que je fais depuis 30ans et je n'ai jamais eu de réclamations, que ce soit au commerce, à la plaisance ou dans l'industrie.
A titre personnel je tire 32A dans une rallonge de 25 mètres en 3x4mm2 mais pour une installation chez autrui, je prends les marges indiquées précédemment.

16 avr. 2004
0

Réponse à tedede
"Concernant les batteries, un électricien marine professionnel m'a certifié qu'il ne falait pas utiliser des baterries de 175A car le risque d'explosiion était nettement plus important qu'avec des batteries de 105A";
effectivement une Bie de 175Ah en circuit dégage beaucoup plus d'hydrogène qu'un Bie de 105Ah. "
Oui mais si tu mets 3 batteries de 175A ou 5 batteries de 105A, le total d'Ampers est pratiquement identique donc l'hydrogène dégagé sera-t-il de même quantité, dons un risque similaire.
Quel est alors la limite d'ampérage ou la norme a respecter sur voilier pour eviter de tel risque ?

16 avr. 2004
0

a tetede(...)
il faut quand meme pas prendre les gens uniquement pour des cons:

pourquoi le cable d'alternateur fondrait s'il est calibré correctement? mystère par contre le courant de charge de l'alternateur étant bien plus faible que le courant de décharge du guindeau, il est bien sur intelligent de mettre du cable plus fin

si effectivement une batterie de 175 dégage + qu'une de 105, elle dégage encore + qu'une de 0

ce raisonnement est hyper nul car le choix n'est pas entre 1 de 175 et 1 de 105 mais entre 2 de 175 et 3 de 105 ( soit une capacité équivalente)

ensuite que la batterie soit éléments intégrés ou en éléments en série, la perte d'un élément tue la batterie ce qui n'est pas nouveau et certain dans tous les cas ( car soit le jus ne passe plus soit la perte est égale à la valeur d'un élément)

ensuite les chargeurs modernes atteignent bien evidement leurs caractéristiques de charge indiquées et il n'existe aucune raison pour qu'un 25 A ne donne pas les 25 A à un pouïeme près

enfin bon un troll peut etre .... ou un coup de boujaron un peu vif

amicalement

ps pour calculer les sections de cable de guindeau, c'est comme pour tout calcul électrique: prendre la longueur du cable + , ajouter celle du cable -, calculer l'intensité nominale du guindeau, ajouter 10 ou 20 % pour avoir le calibre du disjoncteur et prendre cette valeur de disjoncteur comme référence ( en effet si le disjoncteur est supérieur au cable, le cable n'est plus protégé)

dans une table regarder le passage admissible par mm en fonction de la longueur et de la nature du cable ( cuivre ou alu) et ensuite faire le calcul suivant:

calibre du disjoncteur (A): intensité au mm² admissible = section du cable ( on prend toujours le standard au dessus de la valeur trouvée

amicalement

16 avr. 2004
0

JP
Bonjour,

Le lien vers industrie marine ne fonctionne pas, la doc de tes batteries est elle dispo ailleurs??

Merci

16 avr. 2004
0

Disjoncteur sur chargeur
Est-ce que tous les chargeurs sont équipés de disjoncteur ?. Je n'ai pas la documentation du TECPRO que j'utilise.
Dans le cas d'un chargeur non équipé de disjoncteur, est-il idispensable d'installer un disjoncteur entre la prise de quai ou le groupe électrogène et le chargeur. Je précise qu'il s'agit d'un voilier aluminium. Dans le cas d'un remplacement de celui-ci par un plus puissant, quels sont les chargeurs les mieux adaptés pour utilisation avec groupe ou à quai ? Quels sont vos avis à ce sujet.
Merci de vos réponse.
Au passage merci à robert pour son schéma électrique de distribution. :-)

16 avr. 2004
0

Lien industrie marine
Pas de problème, je me suis connectée, le lien fonctionne. (fait un copie coller du lien, c'est ce que j'ai fait). Essaie à nouveau

16 avr. 2004
0

ok
C'est ok pour le lien désolé, en plus c'est une info de robert pas de JP, boire ou surfer il faut choisir...

16 avr. 2004
0

a VeRO
les chargeurs sont normalment protégés contre les surcharges à la charge et souvent aussi sur l'alimentation en 220

mais en tout cas il faut un disjoncteur différentiel 30mA en entrée du 220 à bord qu'il provienne du secteur ou d'un groupe, et de préférence, un autre disjoncteur pour protéger la ligne d'alimentation du chargeur

il faut se méfier des chargeurs trop bon marché et prendre aussi un chargeur qui permette de modifier la tension en fonction du type de batterie utilisé ( 14,2 v pour le classique au plomb et plutot 14.9 v pour le plomb/calcium)

16 avr. 2004
0

Traction
Pour les batteries de traction, c'est à dire pour un parc qui va etre utilisé pour toutes les consos du bord sauf le moteur, tu peux voir aussi la gamme (exellente) Mastervolt.

www.mastervolt.com[...]/

16 avr. 2004
0

A JP pour complément
Doit-on alors avoir un disjoncteur 30mA pour l'alimentation 220V et un disjoncteur 30mA pour le groupe électrogène ou est-il possible que le disjoncteur 30mA gère les deux sources.
Actuellement je me branche au quai avec un cable que je connecte directement sur le chargeur (je n'ai pas de prise passe coque 220V).
Sinon merci pour tes réponses qui me sont bien utiles.

16 avr. 2004
0

Pour info
En plus de parcs batteries bien pensés, il est bon d'optimiser le circuit de "charge moteur", c'est à dire un bon alternateur (mastervolt, encore une fois, en fabrique de tres puissants)

A bord on à virer un des deux alternateurs, remplacer par un DYNAWATT, il produit du 220 volts dés le régime de ralentit, puissance dispo de 4000 watts, bien moins cher qu'un groupe de meme puissance, il alimente entre autre les chargeurs, donc permet une charge bien meilleur qu'un alternateur...

Solution chere en remplacement d'un alternateur..
Solution pas chere en comparaison d'un groupe de meme puissance (aucun entretient).

www.dynawatt.com[...]/

16 avr. 2004
0

A emmanuel
Oui je connais super les batteries gel de Mastervolt, mais mon budget ne me le permet pas... j'essaie de trouver des solutions fiables et qui reste raisonnable en terme de coût.
Serais-tu prêts à me sponsoriser car là cela commence à m'intéresser... ;-)

16 avr. 2004
0

le différentiel 30 mA
est destiné à la protection des personnes car un courant de 30 mA est dit de sécurité et ne peut pas provoquer de lésions graves en conséquence il faut protéger le bateau de toute source de 220 V (y compris le groupe)

de plus il est quasiment obligatoire et en tout cas bien recommandé d'avoir un relais qui va couper le 220 v du quai quand le groupe est mis en route pour éviter des retours sur le réseau et des conflits entre les 2 sources

en conséquence, le branchement normal est:
un relais de sélection secteur/groupe
une entrée du relais sur le secteur
l'autre entrée du relais sur le groupe
la sortie du relais à travers le 30mA

ainsi tu ne peux pas avoir de conflit entre le groupe et le secteur et le bord est toujours protégé quelle que soit la source par le 30 mA

amicalement

16 avr. 2004
0

Réponse sur différentiel
Ok j'ai compris, je n'avais pas penser a cette solution et éventualité.
Cependant de toute façon soit le groupe fonctionne car nous sommes au mouillage, soit la prise de quai lorque nous sommes au ponton, mais dans aucun cas les deux sources ne fonctionneront ensemble.
En tous les cas merci pour ta réponse et je prendrai modèle sur cette installation.

16 avr. 2004
0

c'est vrai que normalement les deux sources ne doivent pas etre ensemble
mais une erreur ne peut etre exclue et la sécurité veux une séparation physique automatique entre les deux

bye

16 avr. 2004
0

re de plus
en cas de coupure suite à une panne sur le quai, il est tentant d'utiliser le groupe et alors lors de la remise du secteur sans préavis.....,c'est dans cette configuration que la plupart des pb se posent

amicalement

16 avr. 2004
0

A Robert éléments 2 ou 4 V pour batteries
Est-il possible que sur les trois éléments 4V branchés en série, un puisse tomber en vraque implicant ainsi un problème de tension on passe donc de 12 à 8 V? Quels sont les inconvénients et avantages de ce système, le poid me parait identique à une batterie classique 12V/175A, l'encombrement aussi, je pense que les différences sont essentiellement dues au branchement série ou parallèle alors quels en sont les avantages et inconvénients de chaque système ? en terme de sécurité, confort, fiabilité, qualité et prix ?
Amicalement

16 avr. 2004
0

Alternateur sur groupe pour JP
Je relisais les différents conseils et avis.
Tu me propose un alternateur 12V/90A à atteler sur un groupe pour améliorer la charge.
Peux-tu m'expliquer comment peux-t-on brancher un alternateur sur un groupe electrogène portatif ?
En tous les cas mes idées s'éclaircissent.
Amicalement

16 avr. 2004
0

tout dépend du groupe
en fait certains groupes permettent de mettre une poulie d'entrainement qui peut faire tourner un alternateur de type auto qui donnera une forte charge

c'est un petit boulot de mécanicien pour faire l'adaptation

bye

16 avr. 2004
0

Merci à JP
Je vais reprendre et faire un point sur toutes les informations reçues et continuer à faire mon schéma électrique
Merci à tous et A bientôt.
Véronique

17 avr. 2004
0

ovni37
je suis aussi possesseur d un ovni37 et je prepare aussi le grand depart pour 2005 ou 2006 tu es basee ou?

16 avr. 2004
0

éléments 4V et sécurité ...
1. si tu mets des batteries 12V en parrallèle et si une se met en court-jus elle fusille par avalanche toutes les autres qui sont en parrallèle.

  1. si tu mets des élements 4V en série, si l'un se met en court-jus, tu as une batterie de 8V au lieu de 12V, c'est tout ...

  2. En terme de sécurité , si tu achètes des modules de 2 ou 4V tu auras du matériel de professionnel à coup sûr ... avec des batteries de 12V tu peux aussi avoir du matériel de professionnel, mais c'est pas sûr, et c'est pas chez les ship en général :-)

  3. En terme de confort, il n'y a pas de grosse différence entre 500 Ah par 3x175 Ah en parrallèle et 3x4V en série.

  4. En terme de commodité, tu trouveras les modules de 4V de grosse capacité uniquement dans le commerce industriel, ce qui n'est plus un problème de nos jours, mais tout de même un peu moins commode que le commerce des ship (les pros ne sont pas ouvert le samedi :-) ) !

  5. En terme de sécurité, méfiance avec les batteries AGM (absorbed glass mat) , et les batteries au gel: très robustes à la décharge mais très fragiles à des erreurs de charge (surtout les gels). Méfiance avec les batteries scellées non remplissables. Ne résistent pas bien aux climats trop chauds.

7 tout ceci vaut pour les batteries "servitude". Pour le démarrage du diesel, prendre ce qui tombe sous la mains pour les grosses cylindrées automobile.

17 avr. 2004
0

Batteries au caldium

Tu parles du pb de poids et de ventilation du bac à batteries obligatoire à partir qu'une certaine puissance.La solution consiste à acheter des batteries au caldium trés légeres et comme il n'y a plus de pb avec le plomb et l'acide l'administration accepte l'absence de ventilation.
Cette solution est adoptée à bord des Navire à Grande Vitesse (NGV).Probléme les batteries sont trés chers.
José

17 avr. 2004
0

Y a confusion
Parles-tu de batteries cadmium nickel ou de batteries plomb calcium?
Parce que caldium connais pas, et pourtant je suis de la partie.
De toute façon, quelle que soit la technologie employée, soit il faut assurer la ventilation du local batteries soit il faut installer un explosimètre pour surveiller le taux d'hydrogène( cas des NGV et des sous-marins)Vu le prix de l'appareil, à la plaisance il vaut mieux ventiler.

17 avr. 2004
0

autre pb avec le cadmium
c'est que les courbes de charge sont différentes des courbes habituelles et demandent des générateurs particuliers

amicalement

17 avr. 2004
0

et ...
pour le plomb-calcium elles sont aussi différentes, mais les chargeurs modernes "microprocessés" le permettent souvent.

17 avr. 2004
0

je reprends..
j'ai dit :""Concernant les batteries, un électricien marine professionnel m'a certifié qu'il ne falait pas utiliser des baterries de 175A car le risque d'explosiion était nettement plus important qu'avec des batteries de 105A";
effectivement une Bie de 175Ah en circuit dégage beaucoup plus d'hydrogène qu'un Bie de 105Ah.".
je voulais dire "...une Bie en COURT-CIRCUIT dégage...." et là la phrase prend tout son sens.
concernant la Bie à coté du guindeau, que se passera-t-il si cette batterie n'est pas assez chargée ? et bien le courant nécessaire passera par le cable de charge et là attention la dégagement de fumée ;-).
Robert, si tu perds une de tes Bie de 4V il te reste combien de volts? De plus dans le cas d'un grand voyage, il n'est pas facile de trouver de tel Bie et surtout de même capacité dans les coins paumés. En outre, j'ai remarqué qu'en changeant un seul élément, les autres avaient tendance à chauffer alors que si on exploite les rescapés à part, ça se passe bien. Le seul avantage est que pour un même encombrement au sol, on a plus de capacité vu leur hauteur plus importante.
Les nickel cadnium peuvent être utilisée en Bie de démarrage mais pas en servitude car elles ne supportent pas d'être à moitié chargée (ou déchargée :-D). Leurs avantages: poids moins élevé, acceptent les déchages complètes, moins de dégagement gazeux. Inconvénients: nécessite une charge adaptée; décharge complète avant recharge, charge "floating" à l'état chargée, ne doivent pas rester chargée sans travailler. On peut passer outre mais la durée de vie de la Bie sera très raccourcie.
une bonne alternative au groupe électrogène: le moteur stirling. Très silencieux, excellent rendement (produit de l'eau chaude en même temps que l'électricité), consommation raisonnable.
www.victronenergy.com[...]130.pdf
Le principe est utilisé sur certains sous-marins

17 avr. 2004
0

Tetete, Serais-tu
ship et vendeur de batteries standards du circuit grand public :-) ?

Le moteur Stirling a un excellent rendement si on y inclu les calories produites. En terme de production d'énergie mécanique il est normal, sans plus. Vu son prix, on peut réfléchir un moment ... Interêt évident en pays froid, pas en pays chaud.

Encore une fois, en cas de court-jus sur un élément de batterie, le montage parallèle est au moins aussi problématique que le montage série. De plus le montage parallèle est intrinsèquement illogique et potentiellement risqué. Cela ne l'empêche pas d'être très répandu ... par flemme toujours et ignorance quelquefois.

Il n'y a pas de solution n'ayant que des avantages. L'approvisionnement d'une batterie "pro" est en effet moins évident dans un coin paumé. Mais je préfère un système "pro" fiable ayant très peu de chance de tomber en panne, plutôt qu'un système grand public moins fiable mais facile à acheter. Ce raisonnement est valable pour tout les éléments vitaux sur le bateau.

Chacun fait comme il veut :-)

Robert.

17 avr. 2004
0

non
je travaille dans la partie mais je ne suis pas vendeur et heureusement car je ne sais pas arnaquer les gens ;-).
Je ne vois tjrs pas où est le pb en cas de court-circuit sur des batteries en // passant par des coupleurs ou des sectionneurs. Tu as 3 Bie de 100Ah, tu en perds 1 il te reste 200Ah. Tu la débranches ou l'isoles à la distribution et le pb est réglé.

17 avr. 2004
0

tetede
je sais pas si tu es un pro mais essaie de brancher une batterie en //avec une autre en court-circuit et après on discute

si tu vois pas ou est le pb , il faut changer de métier

bye

ps je te signale quand meme que si la batterie du guindeau est déchargée, je vois pas bien ou elle pourrait prendre l'intensité necessaire au guindeau sauf à etre couplée à une autre batterie ce qui est imbécile ou à avoir un alternateur capable de faire tourner le guindeau tout seul, mais dans ce cas il n'y a pas besoin de batterie

en outre elle a aucune raison d'etre déchargée si elle alimente seulement le guindeau, si son câble de charge est protégé par un disjoncteur adéquat et si elle est normalmeent raccordée à un système de charge
la technique du déport de la puissance est couremment utilisée en éléctricité ( voir l'utilisation des relais de démarrage etc...)

mais bien sur on peut pas tout savoir :-D

17 avr. 2004
0

re: pour tetede
une batterie en court circuit a une résistance interne très faible voire nulle, de ce fait elle met la batterie en // aussi en court-circuit ce qui la tue inmanquablement

bye

17 avr. 2004
0

Aller, un dernier effort :-)
Le montage parallèle classiquement utilisé sur 99% des bateaux consiste à prendre N batteries neuves identiques, à les placer côte à côte, et à les brancher en parallèle définitivement et directemement par des câbles de grosse section (50 mm2 au moins).

Si une des batteries voit un de ses éléments en court jus (classique, chute de plaques de sulfate au fond), cette batterie voit sa tension tomber à 10V. Les autres étant branchées dessus en parallèle font toujours 12V et vont donc délivrer quasiment leur courant maximum (qques centaines d'ampères) dans celle qui est en court-jus.

Au mieux il en résulte la mort en quelques minutes des batteries qui étaient encore en bon état, au pire il en résulte un incendie à bord.

La solution de sécurité la plus simple serait de mettre des fusibles de 100A environ entre les batteries en parallèle, mais personne ne le fait (flemme ou ignorance)

La solution des relais de commutation automatiques Scheiber n'est pas parfaitement sécurisante car elle donne la priorité de charge à la batterie faible, donc à celle qui est morte . La solution à répartiteur à diode n'est quasiment jamais utilisée pour gérer les batteries servitude en parallèle, mais seulement pour gérer moteur et servitude.

La solution de commutation manuelle de multiples batteries servitudes indépendantes est tributaire de l'attention, de la mémoire, et de l'interprétation de la personne qui manipule ce grand orgue de commutation :-) ... et nul n'est à l'abrit d'une inattention un soir de cuite :-)

Voili-voilà, mais chacun fait comme il veut ...

Robert.

17 avr. 2004
0

Je sais que je vais me faire traiter de troll mais:
Pourquoi pas diminuer la capacité nécessaire du parc de batteries en virant tout ce qui ne sert à rien ou à pas grand chose:
- téléviseur
- micro-onde
- machine à laver
- frigo
- congélateur
- chauffe-eau
- pompes à eau électrique (celle des robinets , garder les pompes de cale )
- éclairages inutiles (au mouillage , il est possible de s'éclairer au gaz)

L'instrumentation devrait s'alimenter en utilisant des panneaux solaires et des batteries indépendantes sans entretien telles celles utilisées dans les systèmes d'alarme , comme elles ne coûtent pas très cher , il est envisageable de les remplacer préventivement ,disons tous les ans si l'on est franchement parano , de toute façons, une possibilité de commutation sur les autres circuits est indispensable
Pour le reste, feux de navigation , radar s'il y en a un , vhf (il parait que c'est obligatoire de la laisser en marche) et pilote électrique une bonne batterie de 105Ah (modèle camping car ) devrait largement faire l'affaire . Dernier détail, je rajouterais un alternateur supplémentaire sur le moteur ( plutôt qu'un groupe électrogène !) pour la charge de ce circuit
Quant au guindeau , c'est dommage de ne pas pouvoir le mettre à l'arrière, mais au fait qu'est qui l'interdit au fait ? ;-)

17 avr. 2004
0

Ben oui c'est bien ça l'erreur.
Les instruments eux sont absolument inutiles. Tu DOIS pouvoir naviguer sans instruments électriques.
Par contre, je ne me vois pas créer du froid avec mes petits doigts et une règle Cras :-).

Bon, juste pour dire que la navigation et le confort c'est loin d'être incompatible et je me vois très bien avec un sextant, un compas et des feux à huile et une batterie de 105 Amps pour mon frigo rechargée par des panneaux car je ne vois pas pourquoi on aurait besoin d'avoir un moteur dans un bateau à voile ;-).

17 avr. 2004
0

a M Dupin
rien n'interdit le guindeau à l'arrière, mais le marin n'aimant pas se compliquer la vie préfère que le guindeau laisse tomber la chaine directement dans la baille à mouillage qui est toujours devant plutot que se coltiner le transport à la main sur un pont pas toujours bien dégagé

concernant ton appréciation sur les batteries, c'est une vue un peu minimaliste qui se défend pour les tenant de ce mode de vie uniquement

amicalement

17 avr. 2004
0

mauvaise interprétation...
JP, pourquoi essaie tu de mal interpréter ce que je dis..... ;-)
Je n'ai pas dit que je ne savais pas ce qu'il se passait lorsqu'on mettait une Bie en court-circuit avec d'autres Bie en // MAIS où était le pb de mettre une Bie en courcuit isolée des autres. Faudrait mettre un peu plus de bonne volonté. ;-).
Pour le guindeau, et bien considérant que lors de la remontée d'un mouillage le bateau est au moteur, que le circuit de charge est identique à tte les batteries du bord, en cas de manque d'Ah sur celle dédiée au guindeau, celui-ci puisera son intensité dans la Bie de démarrage. Et là vaudrait mieux que la cable soit en 50 carré ;-)
Tu as raison dans le sens qu'une Bie ne doit jamais être déchargée si elle est raccordée à un systeme de charge est pourtant à qui cela n'est jamais arrivé ?!!!

17 avr. 2004
0

précision
Dans le cas d'une batterie en court-circuit montée en parallele, NE JAMAIS LA DEBRANCHER IMMEDIATEMENT, le fait d'enlever la cosse provoquera une étincelle et fera exploser la batterie en question. Et une batterie qui explose explose dans le sens propre du terme, c'est à dire qu'il y a des éclats partout. Au mieux vous seriez aspergés d'acide, au pire aspergé et avec un tympan abimé!

17 avr. 2004
0

pour MR DUPIN
vous avez raison de vouloir eliminer le micro onde, la machine a laver et le chauffe eau du circuit batterie. 12V...l' economie sera bien reelle...

quand a la VHF aucune obligation de la laisser en veille ...parceque aucune obligation d'en avoir une a bord....

pour JP je suis tres souvent daccord avec lui mais le mythe de la batterie supplementaire a l'avant pour le guindeau est...un mythe...
si tu as un amperemetre ou une pince amperemetrique essaie ceci:
Tu demarres ton moulin et apres deux ou tropis minutes tu regardes ton amperemetre qui si tes batteries sont en bon etat debiteras ue dizaine d'amperes... mets alors le guindeau en marche avec une certaine traction et tu verras que ton amperemetre va monter a 50AMP facilement... donc c 'est bien ton alternateur qui va fournir cette difference au guindeau et dans la cas d'une batterie a l'avant les cables devront etre calibres pour pouvoir supporter cette intensité...donc aucun avantage et meme des inconvenients.... batterie lourde a l'avant..et mal placée pour l'entretien...sans compter le cout supplementaire..
CORDIALEMENT
DOM

17 avr. 2004
0

je ne te suis pas vraiment car
ou les batteries sont en // et une en court-circuit va tuer les autres, ou elles sont isolées et donc protégées et on ne peut plus dire qu'elles sont en //

pour le guindeau, tu considères que celui-ci va tirer sur la batterie de démarrage ("parce que le circuit de charge est identique pour toutes les batteries du bord" , ce qui est inéxact dans une installation correcte)quand l'appel d'intensité sera fort, mais c'est précisément impossible, car chacun sait bien que les batteries doivent etre isolées et le guindeau dans le cas d'une batterie sur l'avant n'est pas raccordé à la batterie du moteur ni à la servitude mais constitue un groupe isolé ( donc il ne peut pas "tirer" sur le démarrage)

si cette batterie est faible, le guindeau ne remontera pas et c'est tout ce qui peux arriver

amicalement

17 avr. 2004
0

pour dom
oui sauf que ça marche car je préfere transporter 50A sur 20 m que les 100 ou 120 A du guindeau de plus la réduction de la section des cables entraine une économie de poids bien supérieure au poids de la batterie et le cout est aussi bien plus avantageux (on passe de 50 mm² à 10 mm²)

j'ai fait ce montage sur un RUSH et je m'en suis très bien porté

de plus, comme sur un montage correct il y a toujours un séparateur à diode et que la référence du régulateur de l'alternateur est alors mise sur la servitude, l'alternatur ne voit pas la chute de la batterie du guindeau et il ne rèagit pas en envoyant une forte intensité inutile

dans ce cas, la charge de cette batterie est relativement lente et l'intensité n'a jamais dépassé une dizaine d'ampères par contre ce que tu dis est exact avec une installation pouet-pouet qui ne sépare pas correctement les groupes de batterie

amicalement

17 avr. 2004
0

//
quand je dis // je parle du montage. Et c'est ce que j'explique depuis le départ, en montage // avec coupleurs ou sectionneurs, les batteries sont protégées !
Par contre n'apparait que maintenant la notion de séparateur à diode, à présent le groupe avant est protégé. Avant cette précision, quiconque aurait tenté ce montage sans le séparateur risquait de faire cramer son cable de charge. :-(

17 avr. 2004
0

il me semble quand meme bien
qu'un montage avec coupleur en // ne protège pas les batteries qui sont comme si elle étaient raccordées par un cable
et qu'un montage avec un séparateur ne peut etre ni en série ni en //, les batteries étant forcément indépendantes l'une de l'autre....car séparées électriquement

mais c'est peut etre uniquement de la sémantique et on parle différemment de la meme chose..

amicalement

18 avr. 2004
0

Merci à tous une bonne relecture et je reviens demain lundi
Merci à tous pour vos avis, j'ai besoin d'une bonne relecture et je reviens demain avec peut-être d'autres questions.
Pour François, notre OVNI est à Arzal et votre OVNI dans quel port (à Dunkerque?) un présentiment.

19 avr. 2004
0

A François OVNI37
Tu devrais t'enregistrer sur le forum.
Ton voilier est basé dans quel port.
A bientôt.
Amicalement

19 avr. 2004
0

Pour Robert 8 Volt sur bies
Dans le cas ou sur l'installation de 3 bies de 500A/4V en série, l'une des bies tombe en panne, il nous reste donc un pack de 8 Volt.
Ce pack peut-il être utilisé par l'electronique, feux de route, frigo .... en utilisation 8Volt alors que tout fonctionne sur du 12 Volt. Quels en sont les conséquence, risques ou inconvénients ?
Merci pour ta réponse.
Amicalement.

19 avr. 2004
0

non
à 8v tes lampes éclairent tres faiblement en orange, les moteurs ne tournent plus, l'electronique ne s'allument plus. Y'a plus qu'a esperer qu'à l'arrivée il y ait un distributeur batterie industrielle, et qu'il y ait un ponton, parce que 150KG en annexe.....

20 avr. 2004
0

A tous Question sur chargeur de batteries
Quelle est la différence entre un chargeur HF 'haute fréquence) et BF (basse Fréquence ?
Quels sont les types de chargeur les mieux adapté à un voilier ?
Merci pour vos réponse.
Amicalement.

20 avr. 2004
0

8 Volts
A priori rien ne pète mais rien ne fonctionne correctement.
A tedede ... pourquoi 150 Kg car une bie de 500A/4V ne dépasse pas 50 Kg, et il n'y aurait que celle ci a changer ?

20 avr. 2004
0

a Véro
je vois pas ce qu'est un chargeur HF ou BF, tous les chargeurs débitant un courant continu sans aucune fréquence

mais en fait, il y a deux technologies de chargeurs qui sont (en gros)

techno ancienne ou classique: (peut etre BF)
le courant 220 v est transformé par un transformateur en 14 V environ puis redréssé par des ponts de diode pour avoir du courant redréssé qui peux charger les batteries

avantage: peu cher
inconvénient: il y en a que pour le prix car ce système est très sensible aux chutes de tension du primaire 220 v et le débit chute très très vite de plus la régulation est moins bonne et les courbes de charge modernes et complexes sont beaucoup plus difficiles, voire impossibles à obtenir

technologie à découpage ( peut etre HF)

dans ce cas, le courant est transformé en très heute fréquence par un moyen électronique, puis la sinusoïde est découpée en tronçopn qui sont envoyés dans le circuit sous forme de courant rédreéssé très proche du continu, vu la haute fréquence de la sinusoïde découpée

inconvénient: un poil plus cher et c'est pas certain

avantages:,

une courbe de charge modulable facilement en fonction du type de batterie et pouvante etre plus complexe

une grande tolérance au voltage du primaire 220V

un poids très réduit

echauffement bien plus faible

floating excellent et réel

en clair, il vaut mieux dans tous les cas prendre un chargeur à découpage ( qui s'appelle peut etre HF dans certains catalogues)

amicalement

20 avr. 2004
0

re bien que la question ne me soit pas adressée
si tu as un groupe de 3 batteries en série et si une batterie est hs, le groupe est hs, mais les 2/3 sont récupérables

si tu as un groupe de batterie en // et si une batterie est HS, le groupe est HS et il faut tout jeter

dans tous les cas, soit il y a une chute de tension qui rend celle ci inutilisable, soit il n'y a plus de tension du tout ce qui revient au meme sur le plan de l'utilisation immédiate

par contre, un montage d'éléments en série est plus conforme aux usages industriels et donc de meilleure qualité surtout si tu optes pour des plaques tubulaires qui sont bien moins fragiles que les autres

amicalement

20 avr. 2004
0

//
encore une fois, ts les montages sur bateau de série avec batteries montées en parallèle sont protégé par des sectionneurs et coupleurs, une batterie est naze on l'isole.
pour Véro, oublie mon histoire de poids, j'étais parti sur des batteries de 6v.

BF: 220/12v par transfo
HF: 220/12v par alim à découpage

par transfo, tu n'atteindras pas les intensités nominales sur une marina sous-voltée, de plus à pleine charge , ça "ronfle", ça chauffe et parfois ça "crame".

20 avr. 2004
0

chargeur
attention à l'endroit où il est placé, certains modèles de grande puissance sont vraiment très bruyant à cause du ventilateur faisant un bruit de turbine. Je me souviens d'un Tecsup 40A qui reveillait les cabines arrières lorsqu'il se mettait en route, les Dolphin sont aussi bruyant. NE PAS les poser sur des cloisons en contact avec une cabine. Certains propriétaires d'Océanis me comprendront.

20 avr. 2004
0

Hésitation .... il faut réfléchir mais pas trop ....
Merci à tous pour les infos très riche...

Je rappelle que ma priorité est de réaliser un pack de battteries servitude de 400 à 500A pour du 12V, deux solutions en série ou en //, si celles ci sont en // c'est pour composer un bloc complet et donc elles ne seront pas comme dit tetede séparé par des coupleurs.
Je ne souhaite pas utilisé la bie 1 ou 2 ou 3 ou les 2 ou les 3, mais la pack servitude complet afin d'éviter une décharge trop importante sur l'ensemble des bies.
A bord il y aura 1 pack servitude de 400 à 500 A composé de 3 bies et 1 pack moteur isolé du pack servitude.

Donc par conséquent mes 3 bies servitude si elles sont en // ne seront jamais isolées entre elles par un coupleur. Dans ce cas il y a-t-il d'autres possibilités d'éviter qu'une chute de tension se propage sur l'ensemble des bies ?
Par contre le risque d'explosion sur bies en // est-il plus important que sur bies en série, ce risque est-il très fréquent ?
Nous pensons dépenser 120 A par jour en navigation et au mouillage, utilisés essentiellement par pilote, frigo, electronique, PC et éclairage (les feux de navigation seront des leds) pas d'autre énérgie supplémentaire.
Je cherche une solution simple adaptable à notre programme de navigation, (tour de l'atlantique Nord avec peu de port et ponton et beaucoup de mouillages) et solution facilement maintenable.

Il est vrai qu'il est important de bien penser son electricité et les moyens de recharge, j'essaie d'anticiper et de prévoir une installation complète et évolutive.
Mais il faut aussi finir par prendre des décisions... alors...

Amicalement et à bientôt

20 avr. 2004
0

l'hydrogène qui provoque les explosions est un gaz
très léger qui ne demande qu'a partir par le haut

l'explosion d'une batterie normalement installée et utilisée est rarissime et la mise en // ou en série n'a pas d'incidence sur ce phénomène

il est toujours possible de protéger une ou plusieurs batteries d'une décharge trop profonde par un relais à seuil qui coupera le circuit si la tension descend en dessous du seuil

il est bien préférable en cas de // franc de mettre le relais sur le + commun afin que les batteries du groupe soient toujours équivalentes amicalement

20 avr. 200416 juin 2020
0

En voilà de très bonnes bases...
400 à 500AH pour 120AH/jour estimés laisse la marge suffisante pour une sous-estimation (surtout en nav) naturelle et anticpe la perte de capacité générale due à l'usure des batteries.

Je ne me polariserais pas sur le problème de série ou //, mais bien comme tu le poses au départ en terme de
séparation des besoins
et moyens de recharge.

La batterie démarrage pour le moteur uniquement est d'une technlogie différente des autres (délivre beaucoup d'ampères en peu de temps).140Ah ne me semble pas la référence à prendre mais plutôt le CCA (Cold Cranking Ampérage) ou MCA (Marine Cranking) qui indique le nombre d'apères que la batterie peut délivrer lors du démarrage. C'est cette valeur (généralement de l'ordre de 450 à 600Ah) que tu dois comparer à la description de ton démarreur.

Le pack servitude : les batteries sont de type décharge lente et peuvent délivrer peu d'ampères (par rapport à leur capacité) mais longtemps.
Serie ou // c'est surtout une question de commodité. Si tu veux une technologie Gel ou AGM, tu trouveras plus facilement des 12V à mettre en série. Si tu veux rester classique (acide, niveaux et tous les inconvénients qui vont avec) tu as le choix. Ce qu'il faut savoir c'est qu'à technologie égale, le poids et le prix de l'AH est identique quel que soit le choix (12V ou autres) :-) . Donc reste la commodité : de réappro et d'installation.
Les problèmes d'explosion ne me paraissent pas significatifs.
constitution du pack : entre 5 de 105 ou 3 de 175, c'est encore une question de réappro et d'installation (poids à déplacer et encombrement) car là encore, à technologie égale le prix et le poids de l'Ah sera sensiblement identique. Pour l'atlantique nord 3 X 175 me semblent parfait (moins de connection et d'ennui en perspective).

Les moyens de recharge : la ça me semble bien faible au niveau chargeur (mais tu feras peu de port ? :-) ) et je doublerais la mise sans hésiter. Le géné portable c'est malheureusement anecdotique et ça ne peut servir qu'à faire tourner la perceuse ou recharger la batterie démarrage au cas où. Mieux vaut un alternateur d'arbre d'hélice pour la nav et un bon alternateur moteur (voir 2 si tu as la place).
Comme le souligne JP, la régulation est très souvent le point faible et doit être soignée particulièrement avec un produit fiable. Pour l'alternateur,ton pack servitude, déchargé à 30 % acceptera rarement plus de 60 % de la décharge (dans ton cas 60 à 70A). Pas la peine de prendre un 150A. Mieux vaut 2 de 70A ou de 50A.
Pense aux panneaux : 200W font tourner le frigo (même sous les tropiques) (environ 60Ah/jour).

Pour le coupleur et le repartiteur : beaucoup d'écoles différentes.Le répartiteur n'est pas très fiable et lorsqu'il pète on ne s'en pas pas forcément compte. Le coupleur on l'oublie (avec 2 alternateurs c'est moins grave). Il existe aussi des boitiers qui mettent en // batterie moteur et servitudes jusqu'à un certain seuil, mais comme les technologie peuvent être différentes, la régulation n'est plus la meilleure possible... :-( . Difficile. Mais il faut conserver à l'esprit que le but est d'isoler la batterie moteur pour qu'elle ne se décharge pas. Renseigne-toi s'il n'existe pas des switchs basés sur un seuil de voltage (comme les trucs qui mettent en // mais la il y a séparation). J'en avais entendu parler aux US mais jamais vu fonctionner.

En tous cas, la démarche est bonne ;-).

20 avr. 2004
0

Questions à Véro
Ton géné portable c'est du genre 2 temps intégré genre suzuki ou tout est encapsulé dans un carter en plastique avec juste une sortie 12 volts et une sortie 220VAC ?
ou du genre géné diesel de chantier ?

On oublie souvent d'inclure le rendement des différents appareils et batteries dans les bilans.Un petit truc pour éviter d'être trop juste c'est de raisonner en Watts pour le bilan en prenant :
Watts = 12V X nb Ampères pour la conso et
Watts = 10V X nb d'Ampères pour la recharge.
Les rendements sont inclus directement dans le calcul.
Ainsi, mon frigo consomme 60Ah X 12 = 720 Watts
j'ai donc besoin de recharger 720 Watts : 10 Volts = 72 Ampères.

Dans ton cas 120Ah/jour consommé donnent 120X12= 1440Watts. Il te faudra donc recharger 144Ah.

22 avr. 2004
0

Réponse à evenkeel
Le générateur que j'envisage est du genre portable avec sortie 220 V et 12 V. J'envisageai une puissance autour de 1500 W. Je n'ai pas la place d'un groupe plus conséquent.
Merci pour ta réponse.
Amicalement

27 avr. 2004
0

L'histoire de la poulie entrainant un alternateur
ne fonctionnera certainement pas dans ce cas.

27 avr. 2004
0

Merci à tous
Merci à tous pour vos contributions

03 juin 2004
0

vend chargeur de batt.
je vend un chargeur TECPRO II 97 TRES PEU SERVIE 150 EUROS ET STATPOWER ONDULEUR PROWATT 12/24 VOLT 100

04 juin 2004
0

Hervé
C'est pas là les trucs à vendre! mais le dans les petites annonces

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

lever  du  soleil  à la  Cala  Mongo Costa  Brava

Après la pluie...

  • 4.5 (191)

lever du soleil à la Cala Mongo Costa Brava

mars 2021