Encore un post sur le mal de mer....

Ma moitié a toujours le mal de mer quel que soit le bateau (zodiac, timonier, ferry...)ce qui fait qu'elle vient raremement à bord et je la comprends car elle est malade à chaque fois...mer d'huile ou pas...!

Elle a essayé le bracelet sans succès :( !

Souhaitant lui faire profiter d'une sortie sans mal de mer pour qu'elle ait un autre regard sur les sorties en bateau ...j'ai plusieurs questions :

1°- Existe t il une astuce imparable (à part la banane aussi facile à manger qu'à vomir :) !

2°- Quels sont les médicaments efficaces et ont ils des effets secondaires ?

3°- Est on d'une manière générale moins malade à bord d'un voilier du fait qu'il se cale à la gite que d'un bateau à moteur (un peche promenade antares 700 peche pourtant réputé peu rouleur).

Merci d'avance pour votre aide précieuse.

L'équipage
29 juil. 2010
29 juil. 2010
0

souvent évoqué
Vois si tu trouves ton bonheur là!
hisse-et-oh.com[...]cle.php
Amicalement

29 juil. 2010
0

peut etre une idée
je peux aussi être sujet au mal de mer assez facilement. Mal de mer qui reste léger mais pas très agréable. Mon astuce, dormir la veille sur le bateau.

Encore plus efficace si ce dernier est au mouillage.
Mon corps doit s'y habituer la nuit pendant que je dort sans que je m'en rende compte.

Et après sauf cas rare, je ne suis pas malade de la semaine.

a prendre ou à laisser :)

29 juil. 2010
0

D'abord,
se méfier des 5 F:
Faim,
Froid,
Frousse,
Fatigue
et Foif,

ensuite, se bourrer de médocs. Je fais essayer à ma femme le Stugeron cet été et vous en dirai des nouvelles

29 juil. 2010
0

moi, je pense
q'un corp n'est pas l'autre, donc difficile a repondre ;-) bon courage quand meme et que ça ne gache pas trop le plaisir d'etre en bateau.

29 juil. 2010
0

mal de mer
Non, pas de solution miracle.
Participer aux manoeuvres, et en particulier, barrer sur un voilier peut aider à surmonter le mal de mer. Toutes les petites astuces proposées ici ou là ne peuvent qu'atténuer les symptômes.
Les médicaments ont une certaine efficacité au prix d'effets secondaires parfois gênants, voire plus. A chacun de trouver le bon compromis.

En tout état de cause, le mal de mer finit habituellement par disparaître au bout de quelques jours...de quelques semaines...ou plus

Maigre consolation que de savoir que certains de nos plus grands marins en souffrent malgré les centaines de milliers de milles parcourus.

JP Ramillon

29 juil. 2010
0

.
Sinon, j'ai entendu parler d'un centre qui désensibilise du mal de mer. Il me semble que c'est en Bretagne. maintenant je n'ai pas plus d'info que ça si ce n'est que des pros y vont c'est donc qu'il doit y avoir un résultat.

29 juil. 2010
0

mer calme
en pharmacie donne sur plusieurs personnes de bons résultats il n'endort pas

29 juil. 2010
0

Mercalm
pour être précis. Résultats garantis au mal de mer "standard", c'est à dire sur les gens qui ont un pb d'équilibre (oreille interne), soient 90% des cas. Je ne sais pas si c'est efficace dans la baston ou dans les passes de la Gironde... Peut être donné aux enfants (1/4 à 1/2 comprimé). Contient de la caféine pour faire la fête.

29 juil. 2010
0

Méme si je suis jamais pris au sérieux...........
.......je redonne mon conseil "presque infaillible";
- tenir la barre
- boire une biére

NB; j'ai dit UNE biére, AVANT les premiers signes, une biére classique de base (sans trop d'alcool genre KRO)

29 juil. 2010
0

Je confirme le truc de Rachid
Pour ma part , dès que je me sents un peu "chose"
j'avalle une boite de Coca ( et pourtant j'ai horreur de ça !). C'est assez efficace . La bière doit faire le même effet , mais il faut se méfier de l'alcool , même léger , en navigation .

Amicalement - Joël

29 juil. 2010
0

Merci Ommage..........
......la question n'est pas d'aimer ou pas la biére ou le coca, mais de constater que ça marche!
:lavache:
C'est vrai que le coca a une action mais la biére encore plus.......par ailleurs pour un médicament on se pose la question d'aimer ou pas......
:mdr:

29 juil. 2010
0

les médicaments ..
on peut commencer par Nautamine, en vente libre.
Et puis voir son docteur (MG ou ORL)et il pourrait prescrire, par ordre de puissance:
1/Primperan.
2/Largactil.
3/Scopoderm: c'est le top, il bloque 99.999% des vomissements; très connu pour sa remarquable efficacité et ses multiples précautions d'emploi.

29 juil. 2010
0

les lunettes spéciales?
On en a parlé là:
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Dans tous les cas, c'est à chacun d'essayer différentes solutions, sachant qu'il n'y a pas de solutions miracles. Et que ce qui marche pour l'un ne marchera pas forcément pour l'autre.
Les 5 f mentionnées ci-dessus sont vraiment importants.
Pour ma part, je suis nettement moins malade sur un voilier que sur un bateau à moteur.

29 juil. 2010
0

tu sais pourquoi tu as raison Rachid?
parcequ'il y a le vrai mal de mer, qui ne se déclare que si le bateau bouge et qui est lié à un déficit cognitif, long à expliquer qui concerne l'oreille interne.
Et, il y a la phobie de la mer, du bateau, d'une situation que l'on ne controle pas etc...qui se manifeste même lorsque le bateau est au calme (cf titre du post) et qui peut tous nous concerner aussi amarinés soyons nous lorsqu'une situation anxiogène apparait.
Dans le premier cas les médicaments puissants antivomitifs et antihistaminiques (utilisés principalement pour leurs propriétés sédatives) sont efficaces.
Dans le second cas, tout anxiolytique ou démarche contaphobique fonctionne (alcool qui est très puissant anxiolytique, anxiolytiques type temesta, valium... ou même bracelet d'accuponcture).
Pour savoir de quoi souffre la compagne de fred555, il faut analyser l'arrivée de la crise de mal de mer et savoir quels sont ses sentiments à ce moment. Est ce qu'elle se sent tout à fait bien et pas de chance elle est malade et ça lui tombe comme ça dessus(comme quand on une gastro) ou est ce qu'avant même de monter à bord elle se conditionne et se persuade que rien ne va aller...
Je sens que ma remarque va faire naître quelques réactions, mais: réfléchissez y.
ps: je ne suis pas du tout psychiatre

29 juil. 2010
0

Stugeron
Bonjour,
Le Stugeron, autrefois commercialisé en France sous le nom de Sureptil, qu'on trouve en Espagne, au Portugal, en Suisse et probablement ailleurs sous d'autres noms (la molécule active est la Cinnarizine) C'est un médicament de traitement des vertiges et pertes d'équilibre chez les personnes âgées. Il améliore la circulation sanguine de l'oreille interne.
L'essayer, c'est l'adopter. Cela à changé la vie de nombreux navigateurs : vente libre, très efficace, très bon marché (en Espagne en tous cas)
Pratiquement pas d'effets secondaires (une légère somnolence chez certaines personnes, mais aucune comparaison avec le Mercalm)
Pour nous, la posologie se résume à une gélule au moment du départ pour passer les premières 24 heures, lorsque nous avons un doute sur les conditions de mer. Après, l'amarinage nous suffit. Mon épouse est contrainte d'en prendre parfois une autre en route, quand elle s'obstine à lire et que ça bouge beaucoup.

Pour ce qui est de la différence entre les voiliers et les bateaux à moteur, il me semble y en avoir une légère, du moins pour les monocoques : j'ai constaté que le roulis est plus nocif que le tangage et un monocoque en appui sur sa voilure roule moins. Le détecteur, c'est mon épouse et, en général, elle est plus incommodée aux allures portantes et par pétole qu'au près ou au travers.
Les bateaux à moteur, ça roule toujours (j'en ai eu deux)

29 juil. 2010
0

Pour info,
environ 15 euros la boite de 200 en Belgique (je viens de m'en faire livrer un wagon!)

29 juil. 2010
0

Même avis que so51-orion
Je me suis fait rapporter du Stugeron de GB et il est à bord depuis 2 ou 3 ans. Quelques cas traités avec efficacité et sans endormissement.

Un article intéressant du Dr Chauve à ce sujet:
www.stw.fr[...]_dt.cfm

29 juil. 2010
0

un article récent
dans yahoo santé faisait référence au gingembre, en infusion ou en poudre. (ne rêvez pas aux autres effets supposés du gingembre). Je n'ai pas retrouvé cet article, mais une info là :
www.passeportsante.net[...]he.aspx

je suis assez sujet au mal des transports (voiture, balançoire, bateau..) je vais essayer cet été le gingembre... bien que j'ai lu (je ne sais plus où) que le mal de mer diminuait voire disparaissait après la cinquantaine!!

29 juil. 2010
0

scopoderm
Quand tu aura essayé tous les médocs sans ordonnance il te restera le scopodrem (patch à placer derrière l'oreille, sur ordonnance).
40€ la boite de 4 ou 5 patchs. C'est chère mais ça fonctionne.
Les lunettes on en reparle en septembre après les essais des vacances...

29 juil. 2010
0

Scopoderm

"... En raison des risques de somnolence et de troubles visuels liés à l'administration de scopolamine, l'utilisation de ce produit est déconseillée chez les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines (voir effets indésirables)..."

Il se trouve que les deux seules personnes que je connais qui l'on utilisé ont eu effectivement de gros problèmes de vision pendant le temps d'application.

29 juil. 2010
0

pas de pb avec le scopoderm non plus
sauf bouche sèche - pas grave, et pourtant mes yeux sont très fragiles. j'ai entendu dire que les troubles de la vision pouvaient se produire si on se frottait les yeux sans s'être bien lavé les mains après application du patch par exemple.

Je suis passée au stugeron/cinnarizine plus facile à doser...et moins coûteux en Espagne où je vais souvent.

29 juil. 2010
0

cette note d'avertissement
figure sur un nombre incroyable de médicaments largement distribués, notamment sur ceux que mon grand age me force à prendre ;-), quant au Scopoderm, mon épouse l'a beaucoup utilisé sans autre effet indésirable que la bouche sèche ... et comme en mer, il faut boire ... :bravo:

29 juil. 2010
0

Sopoderm
Les deux cas que je connais, dont une sur mon bateau, ont eu une incapacité d'accomodation : elle ne pouvaient plus lire.

29 juil. 2010
0

scopoderm et vision
pour le scopoderm, il faut respecter très strictement la méthode d'application, ne surtout pas toucher le patch, et se laver abondamment les mains ensuite.

En effet, si les doigts ont touché le produit, un simple frottement des yeux va favoriser une dilataion de la pupille + un trouble d'accomodation, qui peut durer 2-3 jours.

Autre chose: derrière l'oreille, la bonne blague! Peut-être mieux pour un effet placebo en +, mais...
Derrière l'oreille, un paquet de mer et c'est mouillé; près de cheveux c'est mal collé: un très peu de produit dégouline doucement dans le cou... on se gratte un coup, on se frotte les yeux, et bing! gagné...

Mon conseil est donc de le mettre derrière l'épaule, sur le haut de l'omoplate. A l'abri des embruns et des manipulations intempestives. Et de ne pas oublier de l'appliquer correctement.

Malgré cela bien sûr, c'est un produit puissant, les effets secondaires de la notice peuvent survenir, être parfois désagréables. Dans ce cas, enlever le patch (sans le toucher, avec des gants ou un sac en plastique) et le jeter (bien au milieu du sac en plastique qui a servi à l'enlever, et of course pas à l'eau).
Ne surtout pas mettre deux patchs "pour être sûr"... Ne pas oublier d'enlever le vieux avant de mettre un neuf, etc...:heu:
Pour les petits gabarits ou si doute, faire un essai à la maison.

Enfin, sur la notice, vous verrez qu'il y a aussi des contre-indications, surtout pour les vieux loups de mer...

:doc:

29 juil. 2010
0

d'autres articles
autres articles:
www.pharmelia.com[...]pip.php
www.pharmaciedelepoulle.com[...]rts.htm
www.articlub.com[...]510/fr/

on en trouve plein d'autres sur le même theme

29 juil. 2010
0

Psychisme, Coca,
Il ne suffit pas que le bateau bouge pour avoir le mal de mer!
Printemps 1960 : à Alger, je prends pour une permission de 15 jrs le Sidi Ferruch vers Port Vendres. A partir des Baléares, tramontane et mer épouvantables. Nous avons tous été malades comme des bêtes, certains appelaient leur maman!
Retour par Marseille sur le Ville d'Alger. Sur le quai de la Joliette, avant de monter à bord, j'avais déjà la boule de striction dans la gorge, prêt à expulser. Avant la sortie de la rade, je suis allé dans ma cabine et suis resté allongé jusqu'à Alger, sans déshydratation...

En tant que skipper -je n'ai été que très rarement équipier-, je fus indisposé qu'exceptionnellement, m'obligeant à aller m'étendre mais sans être réellement malade et en gardant toute mon autonomie.
Mais, ces dernières années, lors d'un parcours au portant, dans des creux de 3 à 4 m, enfermé dans la bateau à cause de verres d'eau qui s'obstinaient à vouloir arroser la descente et la table à cartes, je me suis mis à diner sans boire mon vin rouge préféré arguant de la nuit qui allait suivre, au profit d'une boite de Coca.
Funeste choix! Après l'ingestion d'un verre de cet infâme breuvage (que j'apprécie parfois), je n'ai eu que le temps d'enfiler mon ciré pour me libérer
par dessus les filière de ce trop perçu. La houle favorisait-elle trop dans ma panse la libération de CO2? Je suis sûr que ma rouquille de rouquin eût été mieux tolérée, comme les épisodes suivants me l'ont assurément démontré...

29 juil. 2010
0

Peut-être un mèdoc....
J'ai le même pb que ta moitié (un peu moins).
J'ai tout essayé aussi rien ne fait...
J'ai un copain de ponton qui m'a donner ce médoc que je trouve sur internet: il s'agit de BIODRAMINA à la caféine. Tu ne le trouve pas en France mais sur: goldpharma.com . J'en prend un le matin au petit déj. et je suis tranquille la journée (à la caféine pour ne pas faire dormir).
Et boire un peu plus d'eau je pense que ça fait travailler les reins. Bon vent. ;-)

29 juil. 2010
0

Pas un médoc....
...DU Médoc !! Le 2005 était particulièrement long en bouche... ;-) ;-)

29 juil. 2010
0

un bon truc
le confit de gingembre, gout un peu fort ( a manger avec un abricot sec par exemple ), effet surprenant.

29 juil. 2010
0

trouvé
bon j'ai recherché un peu, il me semblait avoir lut ça.

donc revue bateau Mars 2010 N°622
Ils avaient fais un dossier sur le mal de mer, et le truc dont je parle s'appel la rééducation optocinétique.

héritage des techniques d'entrainement de la NASA rien que ça :p

j'ai repris le dossier un nom : le docteur Loïs Bonne chef du service ORL de l'hopital d'instruction des armées Clermont-Tonner à Brest.

29 juil. 2010
0

Un grand merci à tous pour vos réponses...
je vais imprimer le tout et faire une synthèse de ce qui est évoqué !

Dès que le choix sur le ou les remèdes appropriés seront arrétés, je file acheter le nécessaire.

Pour ce qui est du coté psychologique, il est certain que c'est possible pour certaines personnes mais ma moitié m'affirme qu'elle n'a absolument aucune inquiétude à venir en mer !

Encore merci à tous pour vos réponses.

@+

30 juil. 2010
0

Hello christiane
Bein écoute, lors de mon baptême de mer, rien qu'a voir le sourire des gens présents, ça m'a mis en confiance :-)

Bizarrement, la fois ou j'étais "inquiet", c'était sur un cata ( pas de gite etc... )

J'ai presque rien pu avaler pendant le dîner, pas dormi de la nuit, juste l'inquietude d'être en pleine mer...
Peut être la pleine lune qui brillait au dessus d'un ciel nuageux ;-p

29 juil. 2010
0

En parlant de l'article intéressant du Dr Chauve
sur les vidéos de Voiles et Voiliers, j'avais acheté le DVD [b]NAVIGUER PAR GROS TEMPS[/b]de la même revue.

La première fois que je l'ai visionnée, ( installé confortablement sur le canapé ), vers la moitié, j'ai du arrêter de regarder, je ne me sentais pas bien...

A savoir qu'a l'époque, je n'avais jamais mis les pieds sur un voilier

Je l'ai re-visionné plusieurs fois, et plus je la regardais, mieux ça allait.

Lors de ma première sortie en mer, on a eu quelques rafales a + de 20 nds avec un petit clapot merdique, bein ça s'est passé impécablement... :-)

Je pense que le fait de regarder plusieurs fois ce DVD m'a "ammariné" chez moi...

Depuis, j'ai eu pire, ( jusqu'a 37 nds )et jamais malade ( du moins, avec le mal de mer )
Il m'est arrivé d'avoir une "boule" a l'estomac, mais plutot par "appréhension" pendant une virée de 24 h non stop en mer

A essayer peut être :heu:

29 juil. 2010
0

ce n'est pas psychologique pour moi
mais assez rare heureusement depuis que je navigue toute l'année. Un jour de grand beau temps mais avec un peu de houle j'ai demandé à mon équipier de me passer la barre parce que je me sentais mal. Il a éclaté de rire en me disant que çà faisait un moment que j'étais blanche - alors que je n'avais pas encore conscience de mon mal de mer !

Mais pour des débutants le stress est certainement un facteur aggravant.

30 juil. 2010
0

l'article de Bateaux
ici :

www.glcr.lu[...]-27.pdf

:-)

30 juil. 2010
0

pour ma part
quand j'étais équipier, il m'arrivait +- une fois par an d'être malade. Depuis que je skippe, soit 2 ans, ca ne m'est plus arrivé, car j'ai la tête à autre chose, certainement, mais ca pourrait malgré tout m'arriver de retomber malade, car je connais toujours les signes avant-coureurs, qui sont chez moi une sensation d'avoir beaucoup trop chaud et une certaine perte d'équilibre.
Dès ce moment-là, je peux être à fond de cale, je sors immédiatement prendre la barre, grignoter une barre de cereales et boire quelques gorgées de Coca, et c'est instantanément terminé!

Il faut je pense rester très à l'écoute de son corps et agir vite quand on rencontre ses premiers symptomes!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Cargèse, l'heure bleue, août 2003

Souvenir d'été

  • 4.5 (14)

Cargèse, l'heure bleue, août 2003

novembre 2021