Encore des soucis d'anodes

Bonjour à tous, je repose mon problème d'anode. Depuis toujours le bateau a tendance à consommer les anodes mais là je les ai perdues en 2 mois.
Je résume la situation, bateau en polyesther, moteur "neuf" (3YM30) ; arbre inox ; hélice bronze ; masse reliant moteur et boulon de quille (fonte) ; 220v du quai en permanence sur frigo.
Voilà je ne vois pas autre chose.
Quelqu'un aurait une idée et une piste à explorer ?

merci

L'équipage
30 avr. 2007
30 avr. 2007
0

piste
le neutre du quai est-il relié en permanence à la masse bateau?
déjà discuté sur un long fil, a propos des séparateurs galvaniques

30 avr. 2007
0

Autre piste
La pompe de cale et/ou son contacteur.

30 avr. 2007
0

pompe de cale
merci pour les différentes réponses. La pompe de cale est une pompe auto "Ruh...." mais que je ne laisse pas en permanence en auto.

30 avr. 2007
0

Arreter avec la binouze fraiche ;-)
couper le frigo et débrancher la ligne de quai (au moins l'hiver)

Mon anode d'hélice fond en ~6 mois, si je laisse le boat branché au quai. Maintenant de novembre à mars il reste "unplugged", et miracle l'anode fait la saison.

30 avr. 2007
0

IMPOSSIBLE !!!!!!
Salut Kidd, c'est un sacrilège.
Je pensais la même chose des prises de quai. N'a-t-on aucun moyen de faire changer les choses ?

30 avr. 2007
0

Attention aux trous dans la coque!!!
Un propriétaire de bateau en acier m'a conté sa mésaventure.
Coque en acier de construction hollandaise, du sérieux.
Depuis 2 ou 3 ans, il laisse le bateau dans une marina là-haut.
A l'automne dernier, chargeur laissé en permanence branché au quai, le bateau a coulé sur place avec des trous dans la coque. Ils se sont faits en quelques semaines, mais peut-être la situation était-elle amorcée depuis un moment.
Le bateau a été sauvé par les emplyés de la marina, motopompes à bord, grutage d'urgence etc...
Il faut remplacer des tôles de la coque, mais auparavant déposer tous les emménagements.
La facture s'annonce particulièrement salée.
Par principe, je ne laisse jamais rien de branché au quai en mon absence.

30 avr. 2007
0

question bête...
...et si le bateau est branché avec un transfo d'isolement...??? ça fait quoi ???

Le mien est branché non stop en direct, eau chaude en 220 V, frigo en route mais 12 V qui passe par le chargeur (cristec) qui peut-être isole du quai ?

Aucun problème notable !

30 avr. 2007
0

Pas bête !
Comme son nom l'indique, le transfo d'isolement isole, donc tu supprime tous tes problèmes de masse de quai, ou de voisin à l'électricité de bord farfelue (relire le fil auquel Michel fait allusion).
Le tout à la condition bien sûr que la terre du quai ne soit pas reprise non plus (ce qui n'a d'ailleurs pas de sens, mais il vaut mieux le dire quand même).
D'ailleurs, pour les bateaux à l'équipement électrique "luxueux", je ne comprend pas que ça ne fasse pas partie de l'équipement standard...

30 avr. 2007
0

pour éviter
ous les risques, il faudrait ne rien brancher , off course

mais si l'installation 220v est bien soignées, pas de cable poreux (prendre du ho7 en 2.5mm2) prévu pour les chantier par exemple,

vérifier que le chargeur de quai ou l'alimentation n'est pas de commun avec la terre du 220v,

ensuite il n'y a pas de raisons, c'est souvent à cause du câble secteur, ou de l'isolement dans les connections cotés 220v

pas de continuité entre masse moteur et le 0v ou 12v des alimentation,= pas de fuite = ^pas d'électrolyse....

30 avr. 2007
0

isolement
soit on coupe le raccord secteur du quai
soit on met un transfo d'isolement
soit un séparateur galvanique de 2v environ (diodes en série parallèle tête bêche)

30 avr. 2007
0

branchement à quai sur alternatif réseau 220v
Bonjour à tous,
Le serpent de mer est de retour…,
Oui, quand est branché au quai par le 220v (Ph +N, T) et que la Terre du réseau EDF rejoint directement la masse du bateau, laquelle est branchée sur le négatif de la batterie , on bouffe des anodes tant que l’on veut et à la vitesse grand "V".
On en bouffe d’autant plus que par cette liaison on sert d’anode à toutes les terres et masses des autres bateaux et des installations portuaires reliés entre eux par la Terre du réseau EDF …
Oui, pour remédier à cet état de faits il à 4 solutions :
La 1°) on ne se branche en 220v que temporairement au quai. (on limite dans le temps les effets )
La 2°) on ne branche pas au bateau la Terre du réseau EDF, donc uniquement Phase et Neutre (solution inacceptable du point de vue sécurité des personnes)
La 3°) on branche sur la bateau un transformateur d’isolement qui ne délivrera au secondaire (dans la partie bateau) qu’une phase et un neutre, sans terre, donc pas de liaison avec la borne négative de la batterie
La 4°) on intercale entre la Terre du réseau EDF et la masse du bateau un isolateur galvanique qui ne laissera pas passer le courant résiduel de la Terre EDF, dans le sens EDF vers bateau ; mais par contre en cas de défaut dans le bateau, il laissera passer le courant résiduel dans le sens bateau vers réseau EDF.
Amicalement et surtout sans esprit partisan, chacun fait comme il veut !
Daniel

01 mai 2007
0

le comment de l'isolateur galvanique
Anpayada, en reprenant les termes de ta description, l'isolateur galvanique bloque le courant entre le bord et le quai dans les deux sens mais il ne bloque que les courants pour lesquels la différence de potentiel est inférieure à ~2V.
Les différences de potentiel liées aux matériaux dissemblables des coques et/ou des quais ne dépassent jamais/rarement 1,8 à 2V.
Ces courants sont bloqués, et du coup ton zinc à toi que tu aime et paye fort cher ne migre pas vers le métal de la coque/quai du rat qui n'en met pas.

Par contre si un équipier s'interpose par inadvertence ou malchance entre la phase du 220V et une terre (pour retour au transfo) alors le courant passera (220 V &gt 2V) et le disjoncteur différentiel fera ce pourquoi tu l'as payé, il coupera la ligne, arrêtant ainsi le défaut en passe d'être fatal. La protection des personnes est assurées (bon, pas en dessous de 2V mais ça c'est pas la mort à boire)

Dans l'isolateur galvanique le 2V s'obtient en mettant 3 diodes à la queue leu leu (3 x 0,6 V) et le blocage dans les deux sens s'obtient en mettant deux groupes de 3 diodes tête-bèche, sur la ligne vert-jaune de protection des personnes.

enfin, c'est ce que j'ai compris.

Yves.

30 avr. 2007
0

Isolateur galva .....
Ca vaut 80 € sur ebay (ex: safeshore marine), alors qu'un transfo d'isolement, y'a qu'à voir chez Victron ....... aie aie. Le montage et l'encombrement, pas pareil non plus !

L'isolateur galva prend 10 mn à installer, et non seulement on économise les anodes, mais aussi à terme (6 mois !) les arbres d'hélice, les hélices, et les sails drive.

Finalement, c'est un investissement qu'on amortit vite, que ce soit pour vivre à bord branché au quai ou ....... pour avoir les bières toujours fraiches ! (t'as raison Gilles c'est dégueu la bière chaude !)

Je viens de passer une semaine à l'expliquer sur le chantier aux proprios désolés, en sortant leur bateau, de constater la mort de l'anode en 6 mois, voir un début d'électrolyse d'hélice. Branché au quai depuis octobre, ça loupe pas ....

J'ai même vu une electrolyse de plaque de masse sur un bateau mis à l'eau en aout, mais je pense que là il y a un autre problème ......

01 mai 2007
0

Le transfo
est certes plus onéreux, mais c'est aussi la garantie de zéro problème, et la possibilité de réaliser une vraie terre à bord, gage d'une vraie sécurité ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

01 mai 200716 juin 2020
0

y va p' être falloir que je fasse quelque chose.
Un mois sépare ces deux photos.

Branché au quai 20 jours, avec 2 diodes en série avec la terre. Chargeur 5A pour la servitude 70AH.Moteur MD2B, arbre en Inox, hélice en bronze avec antifouling.

Cela ne fera peut être pas une autre saison. Pour l'instant, (au port à sec) ça ne bouge pas.

01 mai 2007
0

2 diodes, moi j'en vois 6
Gilbleu, je comprend pas tes deux diodes. Pour faire classique il faut interposer, sur le vert-jaune te reliant au quai, deux groupes de 3 diodes tête-bèche.
Pour moi ça fait 6.

Une petite remarque qui ne te concerne pas mais qu'appelle ta photo : la vis inox qui maintient serré les deux parties de l'anode peut être l'occasion d'une corrsion accrue au contact entre la vis et l'anode et du coup les deux parties de l'anode ne sont plus fermement appliquée sur l'arbre qui du coup n'est plus bien protégé. Le bon coté c'est que l'anode ne s'use plus (euh, c'est une mauvaise blague).

Ca a été signalé plus d'une fois sur HéO, en particulier pour les vis de fixation de l'anode anulaire sur l'embase Volvo.

01 mai 2007
0

Oh pardon!
C'est un pont de diode 25 ampères dont le plus et le moins sont reliés ensemble. Donc deux fois deux diodes pour environ 1 à 1,4 volts de chute de tension bidirectionnelle. (Il y a la place pour un deuxième pont si nécessaire, je ne l'ai pas monté. au cas ou ce sera 8 diodes)

Ah bon! mes vis c'est de l'inox! Je ne savais pas.

Mais tu me fait peur. Si l'anode n'est plus serrée sur l'arbre elle risque de tourner; et si elle tourne elle va s'user de l'intérieur!!!

J'en ai une de rechange à bord... mais Ou???

01 mai 2007
0

isolateur galvanique
Salut à tous,
Salut Yves D
Concernant l'isolateur galvanique, je n'ai jamais donné aucune valeur, ni nombres de diodes(3 x 2 diodes de 0,6v (?))...
Dans le site trés technique de Cristian Couderc: (meme si certains ne sont pas toujours d'accord avec lui sur toutes ses théories):

on peut s'apercevoir que 2 diodes de 0,7 v, tete beche, suffisent amplement...
Il explique trés bien le phénoméne.On peut meme les récupérer sur de vieux alternateurs.
amicalement,
Daniel

01 mai 2007
0

qui
pourrait faire un crobard ultrasimpliste de l'isolateur à réaliser avec une récup d'alternateur de bagnole pour un gus comme moi qui ne pompe rien à l'élec
merci

08 mai 2007
0

un croquis serait sympa
Salut à tous je reappuis le message précédent. Qui peut nous faire un croquis simple à base de diodes de récup. ?

merci

09 mai 200716 juin 2020
0

A base de pont redresseur.
Ici il s'agit d'un pont 25 ampères suffisant pour résister à un violent courant de court circuit.

la terre du réseau est branchée sur une arrivée alternatif, la terre utilisée sur le bateau est branché sur l'autre alternatif. Le + et le - sont reliés par un fil (en rouge)

Le modèle choisi permet une fixation par vissage au centre. Les clips sont du 6,3.

Nota il est possible que la tension de chute d'un tel montage soit insuffisant en cas de terre de résistance élevée. En effet il ne faut pas compter sur plus de 1 volt sous quelques milliampères.

Le montage peut être doublé. Avec des diodes séparées on monte les diodes tête bêche par groupe de 2.

Nota : le choix du calibre est dicté par le courant de court circuit lui même fonction de la valeur de la résistance de la terre, du courant exceptionnel que peut tenir la diode pendant le temps d'ouverture du différentiel (environ 50ms)

09 mai 200716 juin 2020
0

Ouaip,
j’ai eu un truc comme ça...

Pas de problème pendant 20 ans, et puis surprise… changement d’arbre en catastrophe ! :lavache: :-(

pfffzzzz

08 mai 200716 juin 2020
0

Rien de tel qu’un

transfo d’isolation mais ce n’est ni le même poids ni le même prix que des diodes…

Pour le volume, en regardant le truc bleu au fond, vous aurez une idée ! :alavotre:

pffzzzz

10 mai 2007
0

tout dépend de la puissance du bord.
Pour moi qui fait des ronds dans l'eau et qui ne suis pas continuellement à l'eau, j'ai besoin simplement de la charge de la batterie de servitude et de l'éclairage à quai : estimé 60VA.

Un transfo d'isolement industriel 230v 100 VA 2x115v coûte environ 60€ pour 100mm au cube environ. Cela est dans le domaine du raisonnable. J'aurais pu opter pour cette solution qui est de loin la meilleure.

08 mai 2007
0

gare aux voisins
est-ce-que cela ne pourrai pas venir d'un bateau voisin

10 mai 2007
0

Après le transfo
vous êtes isoler du quai ? c'est cela le but? Alors comment peut fonctionner la protection différentielle en cas de courant de fuite sur le 230V du bateau ?

10 mai 2007
0

Ben !
C'est l'inconvénient du régime du "neutre isolé" : le 1er défaut (un conducteur entre en contact avec la terre, eventuellement par l'intermédiaire d'un corps humain) passe inaperçu. Pas de danger, pas de sécurité (différentiel).

Par contre, le 2ème défaut (un conducteur touche la terre + on touche l'autre conducteur) peut être mortel.

Il faut vérifier périodiquement l'isolement du circuit par rapport à la masse du bateau.

10 mai 2007
0

quif quif
la , ce n est pas une fuite qui t électrise , mais plein jus !! le courant ne passe plus par toi , (en cas de fuite) pour rejoindre la terre !! tu es un pur récepteur, avec le max de jus !! et si ce sont tes deux mains , le courant irradie dans tous le corps et le coeur !! que ce soit sur le secteur ou derrière un transfo d isolement !!:lavache:

10 mai 2007
0

bas alors
tilikum et les 5 phases de la consignation.....

elles ont pas été faites pour la parade...

amicalement,

ps: je ne les fais pas toujours non plus... mais ça pique...

10 mai 2007
0

C est là que tu t es apercu de la qualité !!
:tesur: des Phoenix Multiplus? :lavache:

10 mai 2007
0

euh tilikum
tu branche où la terre ???
si tu n'as pas de retour à la terre ta fonction différentiel marche pas !!!

me trompe je ??? :tesur:

10 mai 200716 juin 2020
0

Amha , bien sur
:tesur: Il serait temps de faire un moratoire :lavache:

Sur les différents raccordements de la masse , la terre ou le p e n ,suivant votre inclinaison intellectuelle et technique du terme , suivant la taille de la barque : les consommateurs ,donc les producteurs d énergies ne seront pas les mémes!! sans oublier la capacité de conduction de celle ci , suivant la composition de sa coque : isolant plastoc , semi isolant bois ( degré d hygrométrie) ou alu et acier conducteurs !!je n arrive pas a classer le ferrociment !!

Si une unité de 9 /10 métres ,mettons plastoc , n as que du 12 volts , et un circuit 220 volts , avec des consommateurs en double isolement , pourquoi , vouloir accueillir a son bord , le pire ennemi : la terre de la prise du ponton ?

bon ,je fatigue ,a vous la suite !!

10 mai 2007
0

dans ce cas
tu concidères que la terre du bateau ( en faite l'eau autour) serais différente de la terre du ponton ???

y a quelque chose qui m'échappe, si tu peux raffraichir mes connaissances des neutres isolé..

merci :topla:

10 mai 2007
0

autre façon
de poser la question : quel élément vous protège si accidentellement vous touchez les deux polarités du transfo ?, le temps de réaction d'un disjoncteur différentiel est inférieur à 20ms, au delà vous risquer,une forte électrisation, voir une électrocution.
Rappel parfois les muscles se contracte et on ne peut pas lacher les fils, on reste coller.

10 mai 2007
0

Le régime IT (neutre isolé)
IMPOSE
1) la présence d'un électricien dans les batiments
2)Un CPI contrôleur permanent d'isolement
je ne pense pas qu'il faille conseillé ce genre de montage à Monsieur tout le monde, il y a un danger sila personne n'est pas électricien, et de plus si la personne n'est pas équipée d'un autre appareil tel que le mégohmètre.
J'emet beaucoup de réserves sur ce montage et conseille de ne pas l'utiliser, le risque est MORTEL.
L'isolement dans un bateau étant difficile à réaliser.

10 mai 2007
0

Je me suis prit
quelques "chataignes" dans ma carrière, mais la plus belle s'est produite à bord d'un bateau où j'avais pourtant débranché la prise de quai... et pas vu que le tableau était automatiquement alimenté par un gros convertisseur en cas de coupure ! :lavache:

[color=blue]_/)[/color]

10 mai 2007
0

Vi a terre !!
:tesur: il y aussi la nétiquette rouge retour de jus par source indépendante !!:mdr:

10 mai 2007
0

Non, là c'était
un Xantrex à sinusoïde patatoide de 2 KW ! :mdr:

[color=blue]_/)[/color]

10 mai 2007
0

Après le transfo ?
Un disjoncteur différentiel 30 mA, cela semble évident, non ?

[color=blue]_/)[/color]

10 mai 200716 juin 2020
0

Mon dieu !!
:tesur: :lavache: :mdr:

10 mai 2007
0

L'avantage du transfo,
c'est justement d'avoir sa propre terre à bord, qui n'est pas reliée à celle du quai !

Par contre, lorsque le bateau est au sec on doit relier provisoirement la terre du chantier à celle du bateau.

[color=blue]_/)[/color]

10 mai 2007
0

J'avais préparé
les liens, mais le Cobra a été le plus rapide ! ;-)

Voir aussi en bibli, le sujet a été déjà débattu...

[color=blue]_/)[/color]

10 mai 2007
0

Pour que ça marche ...
... il faudrait mettre le secondaire du transfo (éventuellement le point milieu) à la masse du bateau, ce qui ferait perdre tout l'intérêt du transfo d'isolement.

Retour à la case départ.

10 mai 200716 juin 2020
0

Un petit schéma
Un petit schéma vaut mieux qu’un long discours, si le schéma ne vous dit rien, vous pouvez allez voir un discours tout près (inutile de recopier pour faire l’intelligent...)
www.victronenergy.fr[...]mer.pdf

Si après avoir étudié la chose, vous êtes toujours dans l’obscurantisme, pensez à vous installer devant la télé, y a des feuilletons super... :alavotre:

pfffzzzz

10 mai 2007
0

je ne suis pas doué
je ne comprend pas ,on créé une nouvelle masse ou terre derrière le transfo,grace à la masse du bateau, mon lest est relié a cette masse, mon lest est dans l'eau, cette eau est conductrice et en contact avec la terre du quai, alors s'il vous plait ou est ce que je commet une erreur d'analyse, merci de m'aider à comprendre???

10 mai 2007
0

du retour de quoi vers ou
je suis completement à la ramasse je ne comprend toujours rien

10 mai 2007
0

bravo tilikum
tu viens d'inventer le lien qui renvoit à la page d'où on vient :tesur:

comme un élastic quoi .... :mdr:

une faute de frappe :-)

sans rancune :topla:

10 mai 2007
0

ALORS LA
t'a le moteur qui tourne pas rond

11 mai 2007
0

s'il y a un atterrisage de tête...
...on saura pourquoi!

Un coup à vous foutre l'ordi à la masse!

11 mai 2007
0

ah tilikum
il nous montre le chemin dans le fil du fil

remarque faire de l'aiguillage dans un fil... encore l'histoire du chat de michel qui revient sur le tapis... du chat

:pouce:

10 mai 2007
0

Dans ton exemple,
il manque un fil, celui du retour qui permet de fermer le circuit.

C'est comme une pile d'1,5 volt : tant que qu'on ne ferme pas le circuit sur un consommateur, rien ne se passe, d'où la célebre pub qui disait "ne s'use que si l'on s'en sert" ;-)

[color=blue]_/)[/color]

10 mai 2007
0

Ici :
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

[color=blue]_/)[/color]

10 mai 2007
0

Et alors !!
:tesur: on peut parler aussi du champ tournant !!! :lavache: :mdr:

11 mai 2007
0

oups
::tesur: le joel non inscrit serait il le méme que le joel inscrit ?reflechi:
si tu réponds à la question , je le saurai !!
as tu un contessa 26 comme l inscrit du méme nom ?
quoi , comment , oui j attends :lavache:

11 mai 2007
0

Pas de faute de frappe,
mais comme je me suis apercu que certains lisent les fils en diagonale en sautant des contributions, je fais de l'"aiguillage" : à la bonne contribution ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

11 mai 2007
0

Non le joel
non incrit que je suis n'est pas le même que celui inscrit,je ne pense pas avoir lu le fil en diagonal, je suis aller voir chez victron et je ne comprend toujours pas cette histoire de terre ou masse créée après le transfo et qui va du fait des partie métalliques de mon bateau être en liaison avec la terre du ponton.
Je finir par croire que je suis complêtement con ,mais ça au bout du compte cela ne tue pas.

11 mai 2007
0

Pour Joel
Ce n'est pas le problème : Il s'agit de se protéger contre une défaillance d'appareil.

Suppose une bouilloire en 230 volts à bord. Défaut : un des cotés de la plaque chauffante est en liaison avec la carcasse. Dans ces conditions le courant se reboucle en partie par le 3eme fil relié à la carcasse ce qui déséquilibre le différentiel qui déclenche.

Autre exemple la même bouilloire n'est pas reliée par un troisième fil. Tu y touches, mais comme le sol du bateau est du plastique donc isolant rien ne se passe.

Puis tu mets le pied sur une partie reliée au troisième fil ex: le moteur. Le courant passe alors en partie via ton corps dont la résistance est de l'ordre de 2000 ohm. ex: 230volts / 2000 ohm = 115mA vers le troisième fil. Une châtaigne qui déséquilibre le différentiel 30mA qui coupe le circuit.

Le troisième fil s'appelle terre parce que dans les centrales il est relié à la terre, mais on aurait du l'appeler fil de sécurité.

Quand au fait que la quille soit reliée à la mer puis à la terre par la mer, cela n'a pas d'importance puisque on est au sein d'un volume équipotentiel et d'il n'y à pas de retour dans le cas du transformateur d'isolement.

11 mai 2007
0

Merci
si j'ai bien compris, dans ce cas il faut donc un deuxième disjoncteur différentiel
1 DD au primaire pour se protéger contre un éventuel contact avec le transfo
1 DD au secondaire pour l'utilisation

11 mai 2007
0

Ben oui...
et déjà dit hier : www.hisse-et-oh.com[...]dex.php ;-)

En pratique le DD du quai, et celui du bord.

[color=blue]_/)[/color]

11 mai 2007
0

excellente réponse...
...qui me laisse sans réponse.

Au secondaire, oui. Au primaire? on peut toujours envisager un défaut qui etc...

11 mai 2007
0

Les anodes
Ce qui bouffe le plus rapidement une anode c'est un courant continu. Or il y a un point particulier qui est parfois négligé c'est la mise à la masse de la ou des batteries. On a tendance à mettre le moins de la batterie à la masse, or sur le plan galvanique il faudrait mettre le plus (comme en télécommunication), Ampère s'était trompé quand il a choisit le sens du courant!!!. Détecter d'où vient la fonte rapide des anodes n'est pas facile, il faut donc procéder avec méthode et éliminer les circuits les uns après les autres. Sur un bateau cela pourra venir d'un circuit continu, sur l'autre d'un circuit alternatif... Je sais que c'est une réponse de normand mais il n'y a que le tâtonnement qui te permettra de trouver. En priorité regarde les circuits des batteries (isolement total)

Kénavo
Alain

11 mai 2007
0

Damned !
Dire que mes batteries 24 volts ont le négatif à la masse de mon embarcation en tôles d'acier depuis 1966... :reflechi:

Est-ce pour cela que mes anodes se bouffent en dix ans ? En isolant bien tout ça je pourrait les faire durer vingt ans ? :tesur:

[color=blue]_/)[/color]

11 mai 2007
0

pour tilikum
après avoir tout relu et enfin compris j'aimerais emettre deux remarques à prendre sur un ton amical, voir plus ,qu'amical respecteux,Dans un de tes fils ti dis "c'est évident" mon expérience prouve que ce qui est évident pour Paul n'est pas forcement évident pour Jacques,et j'aimerais citer Talleyrand qui disait " Cela va sans le dire, mais cela va mieux en le disant"
Merci encore pour vos explications qui ont débouché un parfois lourd dingue.
Lourd toujours
Joel

12 mai 2007
0

Normes électriques marines
Salut à tous,

A propos d'installations électriques, amha,je pense que si on veut se donner sérieusement la peine de lire les:
* Norme UTE NF C 15-100 (Section 709)
concernant les "installations électriques des marinas et des bateaux de Plaisance" ,
ainsi que la:
* Norme ISO 13297
"Petits navires-Systémes électriques
-Installations de distribution de courant alternatif"
beaucoup seraient trés surpris, et bien de convictions ou certitudes, seraient mises à mal...
Amicalement
Daniel

12 mai 2007
0

Tu nous à mis l'eau à la bouche
peut tu nous faire un résumé de ce qui vas nous surprendre, Merci

13 mai 2007
0

OK
pour la C15100, j'ai retrouvé, mais je n'ai pas la ISO 13297 , tupeu en enyoyé une copie ou une sorte de résumé quelconque,
Merçi
Au fait pour la C15100, je me réfère peut être plus à la section 717, à ton avis, c'est mieux?
Merçi
Joel

13 mai 2007
0

Erreur
le temps se gâte l'orage arrive et la lumière baisse, et pourtant c'est écrit, la section
717, NE S'AAPPLIQUE PAS aux navires de plaisance alors c'est effectivement la 709
Salut,la question reste posée pourl'ISO 13297

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ecosse, convoyage en 2007

Souvenir d'été

  • 4.5 (184)

Ecosse, convoyage en 2007

novembre 2021