En solo, même par très beau temps METTEZ UN GILET !

Sans gilet, je ne serais pas là pour le dire :
cet après-midi, mer très calme, je rentrais en solo du Golfe à Port Haliguen; à deux milles du port, vent nul, moteur et pilote.

Je fais un peu de rangement, affale la GV, roule le foc, et vais ranger deux pare-battages dans un flotteur.

Je me retrouve dans l'eau, le gilet gonflé, sans comprendre ce qui m'est arrivé; le bateau a continué sa route, je retrouve un pare-battage, que je m'empresse de récupérer, ça pourra m'aider si le gilet ne reste pas gonflé; je n'ai aucun souvenir de ce qui m'est arrivé, j'ai été ASSOMMÉ;
l'eau n'est pas froide.

Un quart d'heure plus tard, environ, un bateau à moteur (vive eux!) a fini par entendre mes coups de sifflet et a vu le gilet jaune.

Le bateau avait continué sa route, jusqu'à la digue du port...

les services techniques de PH étaient sur place, avaient alerté le Cross, essayant de voir sur mon traceur quelle route j'avais suivie .

Mes sauveteurs se sont rapprochés du bateau, soulagement général!

La cause de ma chute : le bout tendant le trampoline passe à une de ses extrémités dans un trou, et derrière ce trou, il y a un nœud qui le maintient en place; j'avais récemment modifié ce nœud, sans doute mal remis en place. Et je suis tombé avec le trampoline, probablement la tête contre le bras du flotteur.

Donc, perte de conscience, à l'eau SANS GILET, j'étais NOYÉ :lavache:
Heureusement, en solo,je porte TOUJOURS mon gilet :mdr:

L'équipage
03 sept. 2018
03 sept. 2018
8

...le plus important n'est pas le gilet, mais de s'attacher.

03 sept. 2018
16

en l'occurence ici, si j'ai bien compris l'histoire du filet de trimaran qui lâche, s'il avait été attaché il serait certainement noyé au bout de sa longe...
comme quoi, les certitudes...

03 sept. 201803 sept. 2018
8

Réponse à Gregoired

Désolé de te contredire, non. En solo, je porte systématiquement mon gilet gonflable et ne suis pas attaché. En cas de chute à la mer, si j’étais attaché, je serais incapable seul de remonter sur le bateau.
Et, en prime, j’ai des cyalumes et une PLB attachés au gilet.

Je t’invite à essayer.

Papy Zoom, chapeau et merci de nous faire part de ton expérience.

CaptainRV

03 sept. 201803 sept. 2018
0

Pusque tu parles de course au large, j’ai été skipper de nombreuses années de plusieurs équipages de course au large. Il m’est arrivé en Bretagne ou a La Trinité d’avoir par baston sous spi un équipier d’avant tomber à l’eau. Dieu merci, dans aucun cas, ils n’étaient attachés. Aux vitesses où on naviguait, ils seraient morts noyés avant qu’on ait pu les ramener à bord.

Enfin, chacun son opinion, en ce qui me concerne, ma religion est faite, jamais attachê quand à la barre, attaché en cas de déplacement à.l’avant ou de maneuvre en pied de mât en solo.

Quant à l’AIS en solo, j’avoue que je ne comprends à quoi ça peut bien servir.

CaptainRV

04 sept. 2018
0

Tu parles mono, je parle cata.

CaptainRV

04 sept. 2018
0

Reteouvé par qui ? Il y aura un signal AIS de plus sur l’eau, à ma connaissance, pas l’envoi d’une alarme.

CaptainRV

07 sept. 2018
0

Oui, je sais, mais si tu es au milieu de l'atlantique sans personne autour, j'ai peur que cela ne serve pas. Tel n'est pas le cas dans les zones de passage intense ou près des côtes.

04 sept. 2018
0

c'est exactement ça. Les OSR préconise d'ailleurs des longes doubles (2m + 1m) pour pouvoir raccourcir celle-ci. Avec, comme dit au dessus, un mousqueton a largage sous charge côté gilet pour se dégager d'un geste.
Ceci ressort du CR d'accident d'Arthur Leopold Leger sur la mini transat 2013.

PLB et AIS, vaste débat. ça dépend aussi de l'endroit où tu te trouves et dans quel contexte.

07 sept. 2018
1

Bonjour Bigjack,

en solo, j' ai toujours ma PLB sur moi, dans la poche de mon pantalon, et la dragonne assurée à ma ceinture.

Gorlann

03 sept. 2018
4

Salut,

la première chose à faire c'est de ne pas tomber à l'eau. Pour ça, la meilleure solution est de s'attacher via un gilet avec harnais intégré et une longe courte avec attache et largage rapide côté gilet pour pouvoir se détacher si besoin.
Les lignes de vie doivent être centrées sur le bateau pour limiter le risque de passer au-dessus des filières.

Ensuite, si malgré cela tu es à l'eau, tu as bien sûr ton gilet, de préférence avec flashlight et capuche. De la fluorescine dans la poche c'est bien aussi. Balise perso bien sûr mais il y a un débat sur la PLB ou l'AIS...quoi qu'il arrive, si tu comptes sur les secours via la PLB, tu seras mort d'hypothermie et de fatigue avant leur arrivée.

Bilan de tout ça, quand tu tombes à l'eau, tu ne peux compter que sur la chance pour survivre. Moi perso, je préfère éviter ce genre de situation, donc je m'attache selon les modalités décrites au-dessus.

Bref, choisis ton camp!

Mais ce n'est pas moi qui le dit, ces sont les OSR et l'expérience de la course au large.

04 sept. 2018
0

Hello,
Même à la barre s'attacher n'est pas du luxe si c'est baston...
Suis parti à l'eau en pleine nuit lors d'un "mât dans l'eau" avec une vague scélérate, j'étais à la barre pourtant... Cap Creus dans toute sa forme !
Beaucoup de chance pour remonter à bord mais c'est une autre histoire...
En course océanique les barreurs sont attachés quand ça craint

04 sept. 2018
0

AIS solo perso, si chute en mer permet de retrouver peut-être plus facilement...

05 sept. 2018
0

S'il y a encore une autre personne sur le bateau...par exemple. En solitaire, il ne servira à rien, on est d'accord.

05 sept. 2018
0

Si, les balises AIS personnelles bien faites sont aussi ASN (c'est jamais que de la VHF numérique dans les deux cas). Elles émettent un message ASN "homme à la mer" en se déclenchant.

04 sept. 2018
2

la solution réside peut être dans la longueur de la longe...suffisament courte pour t'empecher de tomber à l'eau, suffisament longue pour ne pas gener ta liberté de manoeuvre

04 sept. 2018
1

Pour pinailler, mais le mousqueton largable dans la longe est dans les OSR depuis au moins 20ans :-)

07 sept. 2018
0

Comment accroche-tu ta PLB à ton gilet ?
Moi, je la met dans ma poche de pantalon, pas idéal ...

07 sept. 2018
0

Bon, ben pareil alors :-)

03 sept. 2018
1

Ouf, tu t'en sort bien sur ce coup la tant mieux !

Belle frayeur quand même! :oups: :lavache:

03 sept. 2018
0

Merci pour le partage d'expérience

03 sept. 2018
1

Content pour toi.

03 sept. 2018
2

Sans filet suspendu sans connaissance au flotteur...je préfère ne pas y penser

Ma religion sur le sujet
1) gilet tout le temps
2) en conditions difficile (solo mauvais temps nuit malade spi etc... ) on s’attache

Après la voile c’est la liberté et la responsabilité
Donc je ne prétends surtout pas avoir raison

En tout cas c’est une histoire qui finit bien et c’est là l’important

03 sept. 2018
0

belle frayeur, a posteriori. Tu vas avoir du mal à dormir ce soir.

Bravo pour ton sens de la sécurité...

03 sept. 201803 sept. 2018
7

C'était pas l'heure, les dieux marins étaient de ton côté, et nous ici on pousse un ouf de soulagement, ta fortune de mer se termine bien...

Merci pour ce retour d'expérience en forme de rappel de l'utilité du gilet de sauvetage... moi qui ai du mettre le mien 3 fois en 35 ans de nav... (sauf quand je m'attache car mon gilet est aussi mon harnais) Cela va me faire réfléchir.

Bonne récupération.

03 sept. 2018
0

Pas de bobos sur le bateau ? :tesur:

03 sept. 2018
0

Game over !
:pouce:

03 sept. 2018
1

Sacré Papy-Zoom, tu nous fais des frayeurs!!
Remets toi bien de tes émotions, nous pensons bien à toi.
Tu prudence et le respect des règles élémentaires de sécurité nous permettrons de trinquer avec toi à notre retour à PH en fin de semaine.
Bises de Joce et Alain sur Karnelyann. :alavotre: :topla:

03 sept. 2018
0

Très instructif, merci de ce retour d'expérience hors du commun.

03 sept. 2018
0

:pouce:

03 sept. 2018
1

Bonsoir. Dort bien quand même et remet toi bien. Pas encore pris cette habitude du gilet mais du harnais OUI. Me suis retrouvé inconscient au fond du cockpit toujours crocheté à mon harnais au milieu de la Manche.

03 sept. 2018
0

enfin... si tu avais fait un bon noeud..... :heu:

04 sept. 2018
0

Merci Papy-Zoom

Le noeud qui tient la trampoline, oui, oui... Finalement il y avait bien de la drogue dans ce bateau, hmm? :-D :-D :-D

04 sept. 2018
0

perso je préfère être attaché plutôt que de me retrouver dans l'eau en solo..

04 sept. 201804 sept. 2018
3

Poissonrouge, je propose l’exercice suivant :
Au mouillage, sans vitesse du bateau, tu te mets au bout de ta longe de l’autre côté des filières.
Soit tu es suspendu au dessus de l’eau et tu mourras étouffé, soit tu te retrouves dans l’eau et tu seras seul incapable de remonter à bord le long de la coque, à moins que tu aies une condition physique hors du commun.

CaptainRV

04 sept. 2018
0

Moi pas comprendre.

A quoi ça sert d’être attaché si la longe se détache sous tension?

CaptainRV

04 sept. 2018
0

Il existe des attaches qui s ouvrent sous tension pour repondre a cette question

1

Non, la fixation de la longe se fait par un mousqueton genre mousqueton de spi que l'on peut ouvrir même si la longe est sous tension

04 sept. 2018
0

Tu connais pas ?
C la personne qui decide de se libérer si elle le souhaite c du wichard standard

04 sept. 2018
0

sur mon voilier de 8m je remonte même sans échelle et méme par l'avant en plus en solo un bout qui traîne qui passe sous le bras du pilote de ma barre franche et que je peux déconnecter le pilote en tirant dessus je préfère ça que de flotter au large tout seul un gilet je l'ai aussi avec mon harnais mais je préfère rester attaché en solo.

04 sept. 2018
0

Il a fumé...c'est sur! :heu:
Content pour le dénouement... :pouce:

04 sept. 2018
0

Whaou , chaud quand meme ! :lavache:
En espérant que ça ne te foute pas une frousse qui t’empêcherai de re-naviguer par la suite ! ...

( accessoire, mais le bateau est OK ? )

04 sept. 201804 sept. 2018
4

"En solo, même par très beau temps METTEZ UN GILET !"

C'est surtout le "par très beau temps" sur lequel il faut insister.

Belle frayeur mais très heureux du dénouement.

04 sept. 2018
0

Avec ton avatar tu as intérêt à prendre toutes les précautions :heu:

04 sept. 2018
1

Jean François, sûr que tu aurais fait un très mauvais casse-croute pour les crabes !
à bientôt dans le coin ...

04 sept. 2018
0

Sans parler de gilet ou de harnais, depuis tout petit, on me dit: UNE MAIN POUR SOI, UNE MAIN POUR LE BATEAU..... pour l'instant ça marche..... Ceci dit, heureux que ce se soit bien terminé....

04 sept. 2018
0

oui, j'ai souvent entendu ça, prononcé par des marins--expérimentés-qui-savent-de-quoi-ils-parlent-eux.
Ca me fait penser aux mantras protecteurs que certaines peuplades répètent pour invoquer les dieux. Toutefois, le type a la main d'acier qui lache jamais, je l'ai encore jamais rencontré.

04 sept. 2018
0

la main est plus là pour éviter la perte d'équilibre que pour le grimper de corde...

04 sept. 2018
0

C' est pas ce que disait Tabarly?

Gorlann

04 sept. 2018
3

Bonne leçon.

Harnais ou gilet?
Il y a quelques années, lors d'une course Cowes/Cherbourg, sur "Lyon's" son skipper est passé à l'eau retenu par son harnais. Rapidement récupéré, le médecin qui était à bord n'a pu que constater son décès.

Sinon, chaque année, ou presque, un équipier passe à l'eau lors de nos régates locales. Avec le gilet généralement. Ils ont toujours été rapidement récupérés.

04 sept. 2018
2

En solo, je navigue avec gilet,
- plus une petite balise personnelle, plus mon téléphone portable dans un étui étanche dans les eaux avec réseau quand la mer est agitée et qu'il y a peu de bateaux autour.
Je suis très heureux de l'issue pour toi Papy-zoom. Malgré toutes les précautions il y a un gros facteur chance. Les Dieux de la mer ont voulu te revoir sur l'eau.

04 sept. 2018
0

Aussi les multicoques avec leurs trampolines...ça vaut pas un bon monocoque... :mdr: :mdr:

04 sept. 201804 sept. 2018
0

Bonjour Papy Zoom,
Ce qui vient de t’arriver est la pire crainte que je peux avoir sur mon petit trimaran... :-(

J’ai organisé mon plan de pont de telle sorte à « théoriquement » ne jamais avoir à « sortir de ma baignoire » en navigation :
Le mât est emplanté tout à l’avant du cockpit, à l’entrée du roof et donc facile d’accès. Le génois et le code zéro sont gréés sur stockeurs à enrouleur à bout continu que je manoeuvre depuis la barre.
Je rassemble mon mouillage principal sur l’avant du trampoline tribord. Ainsi, il me suffit juste, pour mouiller, de me pencher, de saisir la Kobra et de la balancer à la baille en avant du bras tribord... le reste suit...
Quand je vois certains gars barrer leur trimaran en solo à l’aide d’un long stick, en étant simplement assis sur le flotteur au vent, sans même une sangle dans le dos...j’en ai à chaque fois la chair de poule !

Il y a des circonstances où je sais que je me mets plus en danger sur mon engin:

1/ Quand je dois aller à la pointe avant...en passant par un passavant étroit, et en me tenant à deux barres de maintien fixées sur le roof sur chaque bord... « en principe », je vais devant uniquement pour relever mon mouillage, mon tri est donc arrêté bout au vent. « en principe » je frappe ma longe sur la ligne de vie en sangle du passavant...
J’ai d’ailleurs l’intention de sécuriser un peu plus les déplacements vers l’avant en rajoutant des filets triangulaires entre les poutres avant et l’étrave. Mais du coup, si je rajoute ces filets...je ne pourrai peut-être plus mouiller aussi facilement , simplement en me penchant pour jeter la pioche devant la poutre avant...

2/ Quand je dois aller positionner des parre-battages sur mes flotteurs en prévisions d’un amarrage à quai... Là je n’en mène vraiment pas large !
Heureusement...je ne fréquente pas souvent les ports en solo avec mon tri transportable hormis sur les cales de mise à l’eau... Si je sais que je devrais néanmoins faire halte à quai (comment toujours le savoir?), il m’est arrivé de naviguer avec tous les parre-battages déjà fixés et remontés sur les trampos...de manière à n’avoir juste à sortir de mon cockpit que pour aller les basculer le long des coques avant l’accostage.

« En principe »... mon gilet automatique à harnais incorporé a sa longe toujours prête à être mousquetonnée sur un des nombreux boulons à oeil disposés dans ma baignoire...
Dans les faits... je ne m’attache jamais... :oups:

Pas simple....

PHIL

04 sept. 2018
3

Bonjour, et merci à tous!
En effet, je n'ai pas très bien dormi...
Je pense comme Catahorus que si j'avais été attaché, je me serais noyé, puisque j'étais inconscient; de plus, je suis tombé du côté du moteur HB, j'aurais pu être bien blessé.
Je m'attache par gros temps si je dois aller à l'extérieur du cockpit, ce qui est rare.
Je vais maintenant vérifier le bateau, j'espère qu'il n'a pas trop morflé...
La marque du gilet ? Crewsaver 165N; une PLB à l'intérieur, mais je ne l'ai pas utilisée; je vais réfléchir au meilleur moyen d'appeler les secours dans le cas d'une navigation côtière.

04 sept. 2018
0

Je ne suis pas Catahorus, mais je constate que tu penses comme moi : attaché, tu te serais noyé.
Cela ne milite nullement contre le fait d'être attaché, c'est juste une question de probabilité, ou de statistiques.

04 sept. 2018
1

Papy, c'est super que tu sois là pour nous distiller ton aventure... La baie, même pas beau temps, est bien grande quand on cherche juste une tête...

Le plus important est de retour à terre... mais ta libellule ? Pas trop abimée pendant sa rencontre avec la digue?

04 sept. 2018
6

Le bateau, le marin .... tres bien mais ....

Et la digue ?
Tout le monde s’en fout ?

04 sept. 2018
0

Oui on s'en fou a Port Haliguen ils sont pas à ça près en terme de travaux.

04 sept. 2018
0

Heureux pour toi et nous tous tu nous aurais beaucoup manqué.Merci de ton retour d'expérience désormais je mettrais le gilet et sa longe que je ne portais que rarement les réservant au mauvais temps.porte toi bien Youen

04 sept. 2018
1

rétrospectivement, j'ai honte de ne pas prendre cette précaution essentielle. Tu viens de convertir un néophite et ton anecdote est maintenant bien enregistrée.
Ça fait un peu bisounours mais merci papy zoom

04 sept. 2018
1

Mais enfin, Papy-Zoom, qu'est ce qu'il t'a pris d'aller ranger tes pare-battages dans le flotteur avant d'arriver au port ?
C'est le contraire, faut les sortir !
Merci pour ton témoignage, et remet toi bien.

04 sept. 201804 sept. 2018
2

J'ai connu une aventure un peu similaire cet été...mais comme je cherche a me distinguer du plus grand nombre...moi, je suis tombé dans le bateau ! :heu:
Ce n'est qu'un vieux Trident....mais la HSB fait 1,80...
Sous pilote, 2 miles au large de Carnon, les deux cannes de traine derrière....je rentre au port après une sortie de quelques heures...sans une touche!
Et une touche, je vais en avoir une...!
Un bon vent, la mer avec une jolie houle, trois quart arrière, le Trident n'aime pas trop...je vais au pied de mât pour etarquer les lazzy ...en revenant vers les cockpit, un coup de gite me fait perdre l'équilibre....je me rattrape en posant le pied gauche sur le capot du rouf... resté ouvert....( Il fait beau)... Problème, sur le capot du rouf, j'ai scotché le PS souple qui alimente la servitude....le panneau glissé dans le carré, le pied gauche suit...
Les cheveux aussi, et au passage, le bloqueur de drisse de TV entaille le crâne ( pourtant encore solide) du capitaine....
Je me retrouve bien vrac dans le carré, la tête en sang, un peu sonné !
Vite, un torchon de cuisine sur la tête et la casquette par dessus....quand on a rien, faire un pansement compressif sur la tête....à part un garrot au cou ? :mdr:
Et remonte dans le cockpit...rentre les cannes...je m'aperçois que ma tête je saigne plus....mais la casquette est bien rouge....
Je rentre au port, range le bateau ...et j'ai traversé tout le port avec mon chiffon de cuisine et la casquette pleine de sang. Personne ne m'as rien demandé..?
La peur?
Résultat, certains perdent des points!
J'en ai gagné 5! :pouce:
Depuis plus personne ne veut venir avec moi.
:mdr:
PS...depuis, je mets mon gilet....

04 sept. 2018
1

C'est pas bien de rire du malheur des autres mais tu m'as bien fait rire avec le garrot au cou ! :mdr: :mdr:

04 sept. 2018
0

Vieux souvenir des cessions de secourisme.... :mdr:

04 sept. 2018
0

Daniel va falloir mettre le casque...comme sur un foiler ! :mdr: :mdr:
Heureux que tu t'en tire bien. :-)

04 sept. 2018
0

Bonjour, heureux que tout se soit bien terminé et merci pour ce rappel de sécurité. :pouce:
Jac

04 sept. 2018
0

Petite histoire sur un convoyage cet été :
on envoi le spi, alors, je mets un gilet, et je m'attache pour aller à l'avant.
-> réaction du chef de bord : "tu ne sais pas nager ? Reste à l'arrière, j'ai pas confiance", et tout le reste de l'équipage mort de rire...
 
Un peu plus tard, le chef de bord raconte ses souvenirs de soirée où il s'amusait à essayer de déclencher le gilet d'un petit jeune qui l'avait gardé sur lui au pub.
 
Bon, pour tenter de voir où ca allait, j'ai continué à le porter pour aller au port, et heureusement, on ne m'a quand même pas interdit de le porter, ouf :)
 
Tout ca pour dire, vous avez mon vote : à moins d'avoir chaud, de jour, par temps raisonnable, mettez votre gilet bordel, ca ne coûte rien ! (enfin, si, un auto-gonflable, ca coûte un peu à l'achat)

04 sept. 2018
1

Passé l'émotion que suscite cet événement,

le point important et rassurant est que le gilet a assuré, sur un homme inconscient, sa fonction de retournement et de maintien hors de l'eau des voies respiratoires.

04 sept. 2018
3

Papy-Zoom devient Papy-Plouf... Heureux que ça se soit bien terminé, et merci pour le partage d'expérience.

04 sept. 2018
1

Heureux déroulement pour toi qui as tutoyé les Iceberg sur ton 32 pieds

04 sept. 201804 sept. 2018
6

j'ai embarqué sur un chalutier en haute mer pendant 23 jours en hiver il y a deux ans et lors des manouevres tous les marins avaient leur gilets. Ce sont des pros et personne ne les voit
Par contre je trouve inadmissible de voir des publicités des concurrents du vendée globle pour leur sponsor debout sur leur foil sans gilet. Ce sont des pros également et eux sont sous les feux de la rampes et devraient montrer l'exemple...

0

Sur ce genre de pub, le zodiac eqt a côté pour leq photos'et on peut croire qu'il ne mettrait pas longtemps à repêcher le maladroit

0

Je croiis que tu as une drôle d'idée du "navigateur du dimanche" si tu crois qu'il va faire n'importe quoi parcequ'il l'a vu à la télé !

Et toi', tu nacigies le samedi ?

04 sept. 2018
0

" ça peut influencer les gens de voir que les pros montrent l'exemple " ( de porter une brassiere )
Exact.
C'est un peu comme le port des capotes dans les films de boules pour la lutte contre le sida.
( désolé si je choque les oies blanches du forum :jelaferme: mais l'exemple est parlant ... )

05 sept. 2018
0

quoi...??? ils luttent contre le sida avec des boules de pétanque?

1

Bien reçu
Plutôt que traiter Gorlan de navigateur du samedi il s'agissait de montrer ma réticence devant l'expression "navigateur du dimanche" qui serait incapable de discernement face à une pub
Mes excuses à Gorlan si je l'ai choqué

05 sept. 2018
1

Non non, il y a beaucoup de vidéo en directe du Vendée globe dans lequels on les voit absolument sans harnais (ni gilet, mais bon on se demande à quoi servirait il sinon prolonger l'agonie) changer des voiles, sauter à l' avant, il y en a un pendu en dehors du tableau arrière avec une main sur le balcon et l'autre avec le tournevis pour réparer le safran, etc etc. D'où le "une main pour toi et une pour le bateau".
Je pense que peut être inconsciemment la competitivité prevaille sur la sécurité.

04 sept. 2018
0

Tout-à-fait Hubert,

mais ce genre de pub a un gros impacte sur les "voileux du dimanche" qui eux, n' ont pas le zod à quelques mètres pour la sécu et les photos.

Gorlann

04 sept. 201804 sept. 2018
1

Bien sur qu'il sera repeché, qui peut en douter, mais ça peut influencer les gens de voir que les pros montrent l'exemple.
Avant un type avec sa brassiere on le considerait comme un touriste, maintenant il faut que tous les gens voient que les marins en portent une.
A titre tout à fait perso, et connaissant son parcours, je ne me permettrait pas de traiter Gorlann de navigateur du samedi.

05 sept. 2018
0

Des films de boules ?
Ils passent souvent des compétitions de pétanque sur l'EQUIPE TV (chaîne 21 sur la box).
J'adore !!!
On peut même les regarder en replay à toute heure . :pouce:

PHIL

06 sept. 201806 sept. 2018
0

Il essaie de nous faire gober n'importe quoi !

05 sept. 2018
1

Quand un "sportif de haut niveau" saute comme un cabri sur le pont de son Imoca, je peux comprendre qu'il ne s'attache pas. Il virevolte d'un réglage à l'autre et ça l'entraverai.
Qu'il mette un casque quand il grimpe au mât est aussi compréhensible.
Mais comme je n'ai pas sa souplesse ni sa réactivité, je préfère mettre mon gilet et m'attacher quand je vais à l'avant et que ça bouge.

06 sept. 2018
0

Tout charpentier est un jour tombé du toit.
Un menuisier avec tous ses doigts c'est rare.
Un marin sur un bateau de peche sur pont glissant et ouvert a l'arrière, je demanderai sur quelques chalutiers ce qu'ils pensent du gilet. C'est un des métiers les plus dangereux

04 sept. 2018
2

je cite à nouveau une anecdote dont j'ai été le témoin :

une histoire qui nous fait bien marrer aujourdhui, mais qui aurait pu tourner au drame...
on part avec un pote dans son bateau, on s'ancre dans une baie avec pas mal de fond, un couple de ses amis nous rejoint là avec leur bateau.
Comme le bateau du pote a un cockpit énauhrme, le couple viennent nous rejoindre pour le déjeuner et embarquent dans leur annexe, ça bougeait un peu, ils conservent leur gilet.

Arrivé à proximité du bateau, on était sur la plateforme de bain, l'épouse de son ami se redresse à moitié dans l'annexe et nous tend deux sacs avec de la nourriture et des bouteilles, l'annexe bouge sur une vague, s'écarte un peu, et la nana pique la tête la première, entre l'annexe et le bateau, avec les sacs enroulés sur chaque poignet...!
A ce moment, deuxième vague, et l'annexe lui revient dessus...!
heureusement, heureusement, même pour ce petit trajet de bateau à bateau, ils avaient mis leurs gilets ... et l'air de rien, le temps de sauter à la flotte, de pousser l'annexe, et de lui oter les sacs des bras, elle avait déjà bu une belle tasse....autrement, les sacs enroulés autour des poignets, sans gilet, je pense qu'elle aurait coulé à pic, et va savoir comment ça se serait terminé...

04 sept. 2018
1

Une revision du théorème d'Archimède s'impose ! Il n'y est nullement question de densité mais de volume !

04 sept. 2018
0

LOL
masse volumique qui est synonyme de la densité ;-)

04 sept. 2018
0

J'avais compris Yves ;-)

05 sept. 2018
0

volume et inertie du pack

04 sept. 201804 sept. 2018
0

Densité et masse volumique ne sont pas du tout synonymes. Une densité est un rapport et convoque donc deux éléments. La masse volumique c'est la masse par unité de volume. Un seul élément entre en jeu.
C'est une confusion très fréquente car très souvent, quand on parle de densité on sous-entend que c'est par rapport à l'eau. Encore faudrai-il, pour être précis, tenir compte de la température de l'eau (4°C si mes souvenirs sont bons)

04 sept. 2018
1

Juste parce que je suis un maniaque à ce sujet ... ;-)

Tout corps plongé dans un FLUIDE subit de la part de celui-ci une poussée VERTICALE, dirigée de bas en haut, égale au poids du fluide déplacé.

:topla:

05 sept. 2018
0

tout à fait...et d'ailleurs elle n'a pas coulé puisqu'elle portait un gilet...
en revanche entre le moment où ton gilet se gonfle complètement, et ta chute propulsée par un coup de gite dans l'eau...tu risques fort de boire une bonne tasse, surtout si tu sais pas nager...:goodbye:
(bon ok, sauf dans le monde virtuel et théorique de Cezembres où le marin moyen est un triathlète olympique sortant d'une grande école)

05 sept. 2018
0

coincée sous un bateau et une annexe, d'après le témoignage, çà change la donne.

05 sept. 2018
1

C'est pas tout corps plongé dans l'eau de son bain reçoit un coup de fil ?

05 sept. 2018
0

@cezembres
Lisez bien le théorème. Il parle du volume d'eau DEPLACE et non du volume de l'objet.

0

Et dans les fluides il n'y a pas que les liquides.
La poussée d'Archimede vaut aussi pour les gaz : voir les montgolfières et autres ballons

04 sept. 2018
0

Je confirme que maintenir un pack d'eau a fleur d'eau se fait d'un doigt...

05 sept. 2018
0

Une bouteille de vin à l'eau flotte, tout juste, mais flotte.
On peut la récupérer après.

Je ne comprends pas ces stakhanovistes du grisage !!!???
:lavache:

04 sept. 201804 sept. 2018
1

@ skywalk : Pas la peine d'en reparler ici, on n'est pas en taverne :non:

04 sept. 201804 sept. 2018
0

là n'est pas la question.

si la densité est supérieur à celle de l'eau de mer ça coule immédiatement , si elle est inférieur ça flotte immédiatement.
Cependant la force a produire pour maintenir a hauteur (empêcher de couler jusqu'au fond) un objet immergé va dépendre de sa densité.

La densité du pack d'eau douce est très proche proche de celle de l'eau de mer - le poids et la poussée d'archimède seront d'intensité quasi identique et de direction opposée.

pour maintenir a hauteur raz un pack d'eau minéral immergé (9kg) il faudra fournir une force verticale de l'ordre du N (et encore dans des zones a forte salinité ce ne serait pas étonnant que ça flotte).
alors que pour maintenir en même position 9 kg de plomb il faudrait fournir une force verticale d'un peu plus de 80 N.

en d'autre terme l'attraction vers le fond de 9 kg de plomb est de l'ordre de 100 fois plus que celle d'un pack d'eau minérale de 9 kg.

Tu peux suspendre un pack d'eau minérale (9 kg) a un homme ça ne l'emmènera pas au fond,
en revanche 9kg de plomb ça deviendrai dur dur.

Et le gilet 150 N, il est capable de maintenir a hauteur "seulement" un peu plus de 16 kg de plomb immergé.
Alors qu'il pourrait maintenir a hauteur une centaine de pack d'eau minéral immergé.

04 sept. 2018
0

De volume ou de masse volumique ?

04 sept. 2018
0

C'était le sens de ma question. :)

04 sept. 201804 sept. 2018
0

@Kermagadel,

Excellent,

tu m'expliques pourquoi de l'huile flotte sur l'eau quelque soit son volume ...
sans utiliser la densité, ou son synonyme la masse volumique
Bon courage ...

04 sept. 2018
0

D'autre part, le théorème d'Archimède c'est ça :

Tout corps plongé dans un liquide subit, de la part de celui-ci, une poussée exercée du bas vers le haut et égale, en intensité, au poids du volume de liquide déplacé.

Fais en ce que tu en veux.....

05 sept. 201805 sept. 2018
0

Ce qui pour vulgariser revient a dire que si un objet d'un volume de 10 L est immergé dans l'eau, il reçoit une poussée verticale de 10 Kg.

Cet objet de 10 l peut peser 110 kg si il est en plomb et dans ce cas il faudra exercer un effort de 100 kg pour le maintenir
Cet objet de 10 l peut peser 10,xx kg si il s'agit d'eau en bouteille, et dans ce cas il faudra exercer un effort négligeable de xx grammes pour le maintenir.

Bref tout ça pour dire qu'on ne coule pas (boit pas la tasse) avec 2 sacs de provision quand on porte un gilet 150 N.

05 sept. 2018
1

Salut à tous.
@Mimarin à maniaque, maniaque et demi "égale au poids du fluide déplacé"
égale au poids du volume du fluide déplacé.

1

Claude François avait testé une variante ...

09 sept. 2018
0

Archimède vu par Jean Charles dans la foire aux cancres:Principe d’ Archimède: tout corps plongé dans un liquide, s’ il n’ est pas revenu à la surface au bout d’ une demi-heure, doit être considéré comme perdu

05 sept. 201805 sept. 2018
0

@kermagadel
c'est super de jouer sur les mots, et d'essayer de décridibiliser un propos ainsi.

oui en langage scientifique une densité est un rapport - se faisant par rapport à l'eau dont la masse volumique est de 1 T/M3 - une matière de masse volumique 11,3 T/M3 aura une densité de 11,3.
En langage courante densité = masse volumique.

Tant qu'a couper les cheveux en 4, tu devrais soulever aussi l'emploi d'unité de masse au lieu de force (kg / N)

sortie de ce discours de c.... c... et une fois que tu comprendras que le but du propos était de vulgariser.

donne un élément qui est faux dans les ordres de grandeur que j'ai indiqué !

Et in fine tout ça pour dire que portant un gilet de 150 N on ne coule pas (boit pas la tasse) avec 2 sacs de provision aux poignets !

05 sept. 201805 sept. 2018
0

@Kermagadel,
Vous, vous voulez professoral et pédagogue, ça nécessiterait d'être exemplaire !
Je vous invite vous même a relire le théorème d'Archimède, il ne parle pas d'eau mais de fluide !

Ce théorème se veut générique - applicable a tout objet (qu'il flotte ou non) plongé dans un fluide (eau, mercure, essence, huile, etc).

Je ne suis pas dans l'enseignement, mais dans une application limité a un cas particulier : d'objet qui coule et dans l'eau
Postulat qui permet les simplifications suivantes :
- densité = masse volumique en valeur absolue.
- volume DEPLACE = Volume de l'objet.

je maintiens tout ce que j'ai écrit, et tous les ordres de grandeur que j'ai donné, qui permettent de conclure que

"deux sacs avec de la nourriture et des bouteilles" amené pour un repas a 4 en bateaux, ne peuvent faire boire la tasse a un adulte équipé d'un gilet 150 N, et que l'hurluberlu nous a inventer ou enjoliver son histoire.

Sur ce, je vous laisse jouer avec les diptères j'ai du boulot.

:goodbye:

05 sept. 2018
0

@Hubert..
Evidemment !

06 sept. 2018
0

Ce qui fait couler un objet c'est la force de gravité liée à son poids qui est supérieure à la poussée d'Archimède liée à son volume... c'est pas un peu le concept de densité au final ?

07 sept. 2018
0

Faut bien lire l'énoncé du probléme: 1: on ne parle pas de pack d'eau mais de bouteilles, aussi bien des bouteilles en verre plus lourdes .2) Elle tombe à l'eau les deux sacs enroulés au poignets. Avec tout le respect que j'ai pour Archimède qui s'est contenté de faire des galipettes dans sa baignoire, allez donc nager avec deux sacs de course pleins noués au poignet ...

04 sept. 2018
0

bah, c'était pour abonder dans ton sens...et montrer que même dans des situations anecdotiques ne pas porter le gilet peut conduire à des drames...

perso, je porte mon gilet dès que j'ai ouvert le bateau, seul ou pas.

De toute façon, dans tous les sports à risque, t'auras toujours des types qui vont te rire au nez pour un soi-disant "excès de précaution"....c'est clair, c'est pas ceux qui y sont restés par "défaut de précautions" qui vont se marrer...

04 sept. 2018
1

Je confirme, un pack d'eau, ca reste à la surface, sans doute même dans l'eau douce.
Idem, une botte, ca flotte.
Par contre, quand on accroche une botte (qui flotte) à un humain (qui flotte), ca donne un noyé (qui flotte)

04 sept. 2018
0

C'est le déplacement de l'eau qui remplit les bottes qui pose probleme. En fait, il faut des bottes ajustées

05 sept. 2018
1

Les bottes font couler car les mouvements des pieds bottés chassent l'eau vers le mollet faisant un effet de palme mais inversé.
Retirer ses bottes (dans l'eau, il faut pouvoir le faire), les retourner en les vidant et les glisser sous ses aisselles, elle assureront une flottabilité supplémentaire pour maintenir les voies respiratoires hors de l'eau.

05 sept. 2018
0

Sur la premiere video, l'essai se fait avec le bas de ciré fermé sur le dessus des bottes.
Donc l'eau ne rentre pas trop dedans . Je ne sais pas si ça change quelque chose , mais ça vaudrait le coup d'essayer avec les bottes seules.

05 sept. 2018
0

En bateau, je crois, mais je peux me tromper, qu'on chausse plus souvent des bottes que des patins à roulettes. :heu:

05 sept. 2018
2

Sauf que cela flottera mieux en mer, l'eau salée étant plus dense que l'eau douce.

05 sept. 201805 sept. 2018
0

Hips!

0

Ben oui ! Si les bottes flottent, il va flotter la tête en bas !

:mdr:

04 sept. 201816 juin 2020
1

C'est bien pour ça que pour le bateau j'ai troqué mes Dubarry Gore-Tex Shamrock pour des Equithème Primera Lisse.

Il est temps que le marin reprenne de l'allure.

05 sept. 201805 sept. 2018
0

le vieux ragot des bottes !!
des bottes n'ont jamais empêché de nager
des bottes n'ont jamais fait couler

L'impact du poids d'eau contenu dans les bottes est nul tant que l'on est dans l'eau (archimède toujours)

MAIS

des bottes, comme une veste de quart, ou une salopette pleine d'eau peuvent rendre très difficile la sortie de l'eau.
dès que l'on repasse dans l'air archimède n'aide plus et là il faut porter le poids de l'équipement plein d'eau. (vite plusieurs dizaine de kilo).

05 sept. 201805 sept. 2018
2

les légendes ont la vie dure

avec des waders

05 sept. 2018
0

Je pense que la confusion vient du terme "nager" utilisé par Cezembres....
il est donc possible qu'on FLOTTE aussi bien avec des bottes que sans...
Je saisis vaguement l'explication de Duduche concernant la difficulté de nager avec des bottes, mais intuitivement il ne me viendrait pas l'idée d'essayer de "nager" avec des bottes (tout comme avec des patins à roulettes, ceci dit).
Des études très sérieuses ont d'ailleurs démontré que 100% des nageurs olympiques nagent sans botte (je sais, c'est bizarre...).

05 sept. 2018
0

Je m’étonne de toutes ces considérations sur les bottes. C’est pourtant facile, faites l’essai, la prochaine fois que vous allez vous baigner, chaussez des bottes et cous verrez.
Idem pour ceux qui soutiennent qu’un pack d’eau flotte. Pas la peine d’aller à la mer, mettez un pack d’eau dans votre baignoire.

CpatainRV

05 sept. 2018
0

Essaie, eau douce ou eau de mer, ça coule gentiment. Je te parle ici d’expériences personnelles.

CaptainRV

0

Il m'est arrivé d'aller au port en rollers mais jamais osé sur le ponton !

Ça ne flotte pas les rollers !

09 sept. 2018
0

On avait percuté des bib en piscine grâce à un ship à bxl et à l’eau en combi intégrale (salopette, veste et bottes) ça allait pas mal pour nager. C’etait des bottes musto hpx donc pantalon au dessus de la première couche et retour flexible de la botte par dessus avec fermeture par élastique. Je nage très mal (appris tout seul) et ça n’etait pas insurmontable

Plus brassière

06 sept. 201806 sept. 2018
0

J’aimerais une explication. Pourquoi un modo a-t-il grisé mon post qui soutient qu’un pack d’eau coule ?

Je vois qu’entretemps, ça a été corrigé, merci.

CaptainRV

04 sept. 2018
1

Bonjour Papy-Zoom,
Merci pour ton récit. Nous sommes généralement prudents quand nous constations une dégradation de notre environnement mais ton histoire est là pour nous rappeler combien nos estimations peuvent être remises en cause alors que normalement tout va bien. Je vais faire le maximum pour ne pas oublier la leçon de ta péripétie la prochaine fois que je partirai avec mon cher Rhapsodie.

04 sept. 2018
0

Merci papy-zoom pour ton récit et heureux du dénouement!

04 sept. 2018
0

Merci pour ce retour d'expérience instructif.
Personnellement, je porte mon gilet en permanence dès le départ du ponton et mes deux longes sont à poste, l'une sur la ligne de vie au fond du cockpit, l'autre sue la ldv à bâbord, route normale pour aller prendre un ris en pied de mât, la partie courte pour les deux. Ainsi, tout est prêt en cas de besoin. Même par très grand beau temps, je m'attache pour aller en pied de mât, naturellement pas pour une prise de ris dans ces conditions.

On peut glisser, trébucher, perdre l'équilibre même dans des eaux parfaitement calmes.
Mon smartphone est toujours autour de mon cou dans une pochette étanche.

Je suis arrivé à mon "âge avancé" sans incident majeur (ah si, un visiteur intempestif qui me mit un petit matin un fusil sur le ventre et dont je réussis à triompher, mon mérite fut minoré lorsqu'un policier me dit que toxico, il ne tenait pas trop debout mais j'ai eu la terreur de ma vie!) et je tiens à profiter encore de la vie un certain temps.

04 sept. 2018
1

A propos de gilet et de longe, le souci du tri c est que la coque centrale et étroite, ce qui impliquerait une longe très courte. Sauf que j ai qq fois à faire sur le trampoline , comme toi. Du coup c est pas un mètre de longe, mais 3 m qui seraient nécessaire. Seul moyen, lignes de vie qui courent le long des bras, plus une vers l avant? Si on se prend pas les pieds dans ce bordel....

04 sept. 2018
0

C'est vrai qu'en terme de bouts qui traînent....les voiliers c'est le top! Je trébuche souvent sur les écoutes de génois...le long des passavents....depuis ma mésaventure...je me méfie un peu plus !
:heu:

04 sept. 2018
1

Bonjour,

merci Papy-Zoom pour ce retour.

En solo, je mets systématiquement le gilet auto-gonflable.

En équipage, si je navigue avec un ou des équipiers(ères) dont je suis sûr des compétences pour récupérer un HLM, il m' arrive de ne pas le porter.

Par contre, si je ne suis pas sûr des autres membres de l' équipage, je le mets toujours et ce quelles que soient les conditions.

J' ai constaté que les "solo" étaient très souvent prudents tout seul, mais beaucoup moins en équipage (et mieux vaut être seul que mal accompagné).

Gorlann

04 sept. 2018
1

Merci papy zoom pour ce retour d’expérience et heureux que tout ce soit bien terminé.
Je vais toutefois faire mon râleur de service car je n’aime pas les injonctions, désolé !

D’autant plus que ce qui t’est arrivé aurait pu se produire au mouillage. Si on prend de plus l’exemple de la personne qui s’est cognée la tête dans le carré, je ne me vois pas porter un casque, un gilet, des chaussures de sécurité etc... sous pretexte que vivre ca se fini mal....

04 sept. 201804 sept. 2018
0

Merci pour ton interessant retour Papyzoom et bien content que tout se soit bien terminé pour toi.
Concernant les longes je lis que certains utilisent des longes à ouverture sous charge.Quels modèles/marque?
Quel est le modele à ouverture 1 main?
Je dois en changer 2 à bord que je ne trouve pas tres pratiques (lalizas).

05 sept. 2018
0

Une question? Le capitaine s'en est sorti dans trop de bobos....mais le bateau?

05 sept. 201805 sept. 2018
0

S'en est sorti également d'après ce que j'ai pu lire :)
Un grand merci pour le partage d'expérience, c'est toujours cela d'erreurs parfois fatales qu'on prendra soin d'éviter. Merci au gilet (non, pas toi Robert, mais bisous quand-même) qui n'a pas oublié de se gonfler et grâce auquel nous profitons de ce récit.
Manifestement le gilet ne suffit pas, Papy-Zoom a eu beaucoup de chance d'avoir été repéré parce qu'une fois loin de son bateau... donc gilet ET longe de sauvegarde pour pouvoir remonter à bord une fois de retour "sur terre" sinon c'est juste un ticket pour une mort lente pas très sympa :(

05 sept. 201816 juin 2020
1

Le bateau n'a pas trop souffert, étonnant, on va le sortir de l'eau pour tout vérifier.
Pour répondre à clamclem, je rappelle que j'étais inconscient, donc avec une longe, traîné à 4 nds, j'aurais sans doute été étouffé/noyé.
J'ai une PLB dans le gilet, en cas de chute loin de tout, j'aurais pu l'activer, mais là, la procédure prend plus de temps (transmission au CNES, qui prévient mon correspondant à terre, qui prévient le Cross).

0

Et pas de délamination du bras arrière?
(souviens-toi...)

05 sept. 2018
0

Non, je m'en souviens bien (facture...), c'est un des premiers points que j'ai vérifiés.

05 sept. 2018
0

C'est une question intéressante à étudier, de savoir si inconscient et traîné par une longe on est noyé ou non. Y a t-il un médecin, sauveteur ou vieux loup de mer sur le forum ? Je pense que c'est un sujet intéressant et vital à creuser...

05 sept. 2018
0

Pour ma part c'est simple: longe et ski nautique au pieds quand je sors du cockpit.
Ou comment tomber à l'eau tout en gardant la classe...
( c'est important, la classe...)
:cheri:

05 sept. 2018
0

La longe dans le dos, ça me semble une bonne idée.

1

Je ne vois qu'une solution : JF y retourne et il essaye.

0

Certains harnais ont la longe dans le dos

05 sept. 2018
0

Pas trop de dégâts, à 1re vue.
C'était ton jour de chance :pouce:
Heureusement qu'il connaissait son port d'attache, comme les chevaux d'antan leur écurie.

05 sept. 2018
0

:pouce: :bravo:

3

Je crois que le bateau était parti chercher des secours.

05 sept. 2018
0

Merci Papy Zoom pour ce témoignage.
Heureux de savoir que tout va bien.

Il m arrive régulièrement de naviguer sur ces petits tri
Effectivement l absence de filière et les trampo glissants rendent les déplacements hors du cockpit dangereux. Trés dangereux.
J ai failli y aller aussi plusieurs fois...
Il y en a même qui ont le pont des flotteurs arrondi..
Mais c est surement leur seul « gros «  défaut, car génial en nav.

Je navigue toujours sans gillet... je vais y reflechir.
Plus jeune, quand je barrais les gros multi de course, les skippers ( dont tous les noms finissent par ON ????) nous demandaient d abord d etre attaché court. De prendre les gilet et les balises mob dans la grosse baston. Plus tard, dans les conditions extrème on enfilait les combin de survie.
J ai longtemps navigué sur un cata réputé dangereux ( voir +) et on avait l obligation d être attaché pour traverser le trampo ( quand la martingale touchait l eau, un puissant jeyser ejectait les équipiers a l eau par dessus la poutre arrière)

05 sept. 2018
0

Merci pour ce témoignage qui doit agir sur nous tous comme une grosse piqure de rappel !
Je plussois pour la longe qui dans ce cas aurait pu s'avérer létale :-(
Que penses-tu (ou que pensez-vous) des balises AIS telle que celle-ci par exemple ? www.accastillage-diffusion.com[...]87.html
Est-ce que si tu en avais eu une sur toi, tu l'aurais déclenché, et penses-tu que cela aurait accéléré ton sauvetage ?

05 sept. 2018
0

Peut-être, encore faudrait-il que l'usage de ces balises ne soit pas dévoyé par certains plongeurs qui s'en servent pour retrouver leur bateau accompagnateur : expérience vécue ente Houat et Hoedic.
Je crois plutôt au téléphone (196) ou à la VHF en sac étanche.
Loin, une balise personnelle (PLB), j'en avais une dans le gilet, mais pas nécessaire dans le secteur où je me trouvais, vers 17 h.

06 sept. 2018
0

Avec un portable, on peut appeler le Cross, sur le 196, ou des copains, la famille, non?

06 sept. 201806 sept. 2018
0

Une fois que le CROSS a l'info, il s'occupe d'organiser les secours et diffuse par VHF les messages appropriés aux moyens sur zone.

Je reste convaincu qu'il vaut mieux un téléphone dans la poche qu'une VHF au poste de barre. A peu près tout le monde a maintenant au moins un téléphone mobile et une pochette étanche vaut quelques € alors que les VHF ASN portables étanches flottantes... Tu en as vraiment une attachée à chaque équipier de VHF ?

Bref, la VHF portable, c'est bien en secours quand la fixe tombe en rade ou pour le grab-bag. Pour appeler les secours quand on tombe au jus (le sujet du post), le portable ou mieux la balise AIS perso (qui fait aussi ASN) c'est bien près des côtes, au delà, il n'y a guère que les PLB qui rentrent dans une poche

06 sept. 2018
0

Plus d'une vhf étanche vendue comme flottante coule, j'en une devant Bonifacio. La nouvelle est décorée avec de jolis flotteurs de liège.

Une vhf est nettement plus encombrante qu'un téléphone. Autant le téléphone dans la poche à la manoeuvre je m'y tiens sans problème, la vhf par contre me fait trop ch..r.

Enfin, il suffit de veiller un peu le 16 l'été pour constater que le cross demande quasi systématiquement un dégagement, non sur un cananal de travail, mais sur portable. C'est d'ailleurs son téléphone qui a sauvé Florence Artaud lors de sa chute devant la Corse.

06 sept. 2018
0

Il y a quelques années, au mouillage devant la grande plage de Houat, le réseau "Orange" n'était pas toujours détecté.
Peut-être lié à la hauteur de marée qui faisait que l’île masquait plus ou moins la réception.

06 sept. 2018
0

De plus, avez vous déja tenté de faire un num. de tel sur un tel portable avec les doigts mouillés ?
Je ne pense pas, sinon vous ne préconiserez pas ce moyen d'appel.

Les seuls tel. portables utilisables dans ce cas doivent êtres étanche et avec des touches distinctes.
Mais je vois rarement des gens utiliser ce genre de tel portables !
:mdr:

Et tel. portable dans pochette dite étanche, c'est pire encore quant à l'utilisation des touches.
Les deux dernières pochettes "étanches" ou j'avais mis mes papiers au lieu d'un tel portable étaient des passoires à eau de mer !
Plus jamais ces m...

06 sept. 2018
0

Bonjour ecumeur,

je ne sais pas vers les CROSS, mais j' ai communiqué avec une VHF portable basique avec la tour radar d' Ouessant alors que je me trouvai à l' extérieur du rail descendant, soit 37 M!

Ils me recevaient 3/5.

Gorlann

06 sept. 2018
0

Et moi j'ai eu de nombreuses journées avec plusieurs exemples de cas contraires (jusqu'à 4 le même jour).

06 sept. 2018
0

C 'est pourtant bien un tel portable étanche qui avait sauvé Florence Artaud!

Gorlann

05 sept. 2018
0

NON !!!
Pas de tel portable ou VHF en sac étanche !

Prends une VHF étanche flottante, tes problèmes seront réglés (et ça coute moins cher qu'une m... de tel portable qu'aucun bateau sur zone n'entendra !!!)

06 sept. 2018
0

on appelle le cross, tous les bateaux sur zone sont au courant.
Tes copains ou famille, qui sont au boulot, au restau, à la maison, en quoi peuvent ils t'aider ?

06 sept. 2018
0

La portée du téléphone portable est tout de même limitée, surtout en émission, donc valable à proximité de la côte.
Je ne connais pas d'études sur la portée relative du téléphone et de la VHF portable, mais elle non plus ne porte pas très loin, surtout lorsqu'on est au ras de l'eau.
Ce sont donc des solutions utilisables en côtière proche.
Pour le large, il faut trouver autre chose.

06 sept. 201806 sept. 2018
0

Oui, la portée vers les antennes à terre est indéniablement meilleure en VHF : la puissance d'émission est plus importante et les antennes au moins aussi hautes.
Il y a, à mon avis, trois bonnes raisons pour que le CROSS ( au moins le med) demande à passer en communication téléphonique si possible :la qualité de la communication est meilleure par téléphone que sur de nombreuses installations VHF "bricollées"la liaison est systématiquement dédiée (pas besoin de chercher un canal qui ne soit encombré)Le navigateur moyen maîtrise modérément la communication radio (ceux qui volent auront probablement une appréciation moins douce). En tous cas, il est mieux entraîné au téléphone.

Mon argument n'est pas sur la portée. Il repose sur le fait que c'est trop cher d'équiper chaque équipier d'une VHF (au passage, combien ont leur CRR ?) et qu'il est trop pénible d'avoir une VHF sur soi en permanence, chose indispensable pour pouvoir s'en servir après une chute.

Du coup en navigation côtière proche, le tel est une alternative moins fiable mais aussi nettement moins onéreuse que les balises AIS et PLB. Je n'ai pas les stats, mais je serais surpris que plus de baigneurs par contrainte se soient fait repêcher grâce à une VHF qu'ils avaient sur eux plutôt qu'un téléphone...

06 sept. 2018
0

J'ai une VHF étanche flottante, elle est déja passée à la baille et ne coule pas. Je l'ai re-vérifié en la rinçant dans un lavabo ensuite
:mdr:

Hé bien je veille sur le 16 en été, il y a eu 3 appels, et le CROSS n'a JAMAIS demandé de dégagement sur un tel portable mais bien sur un autre CANAL VHF

07 sept. 2018
0

J'ai une vhf ICOM étanche et flottante. J'ai aussi un téléphone étanche (les poches ça fuit un jour ou l'autre)mais je le voulais aussi flottant. J'ai acheté une coque qui le rend flottant et en plus renforce sa résistance au choc.

05 sept. 201805 sept. 2018
0

Mon dieu quel aventure Jean Francois.
Je n'ai pas lu tous les commentaires du post.
On peut dire que tu as été chanceux à plus d'un titre.
Ne pas te blesser gravement dans la chute.
Avoir un gilet.
Qu'il se gonfle en automatique.
Que tu ne sois pas au large dans un de tes grands voyages.
Qu'un bateau te voit avant qu'il ne soit trop tard.
Qu'en cette saison l'eau soit encore assez chaude.
Et pour finir mais ce n'est pas le plus important que ton Dragonfly soit récupéré sans dommage.
Nous avons quitté la zone mais ce sera un plaisir de te retrouver prochainement ici ou ailleurs.
Porte toi bien.
Amitiés

05 sept. 201805 sept. 2018
0

Bien résumé.
Il est vrai que dans ce genre de circonstance, le destin ne met que très rarement sur le marché un package aussi bien ficelé.

L'offre marketing globale est remarquable et tu as eu raison de prendre toutes les options !
Donne-nous l'adresse de ton fournisseur.

05 sept. 2018
0

@Papy-Zoom;
Merci pour le retour, qui prouve que certains gilets auto-gonflants fonctionnent très bien !
:bravo:
Tu as eu de la chance de ne pas te blesser plus lors de ta chute !
:topla:
Tout comme ton sifflet, qui a très bien fait son office.
C'était le sifflet standard ou un sifflet additionnel plus performant ?

Perso j'ai dans les poches de la veste (mais pas quand je suis en tee-shirt, forcément) des batons de Cyalume et le petit opinel avec le sifflet 110 décibels.
En cas de mauvais temps, la VHF portable étanche sur moi.

Mais PAR BEAU TEMPS comme tu le dis, on fait beaucoup moins attention !
:oups:

Courage pour les réparations de ton bateau !

05 sept. 2018
0

Sifflet standard, ne fait pas mal aux oreilles; mon sauveteur a vu le jaune du gilet, certains exercent une veille attentive!

05 sept. 2018
0

Très heureux pour toi !
:pouce:

Mais il y a des gilets qui ont une "poche" gonflante blanche...

Presque invisibles s'il y a des vagues. Je l'ai vu. Et c'est rarement décrit dans le descriptif lorsque tu achètes un gilet, ça craint !

05 sept. 2018
0

En lisant soigneusement tous vos commentaires, la seule solution fiable me parait être de naviguer le moins possible en solo.

Ce que j’ai commencé à appliquer, il y a toujours un vieux copain,qui traine qui est prêt à venir avec moi.

CaptainRV

05 sept. 2018
2

à cata horus ce jugement n'engage que vous! quand vous etes en solo vous etes beaucoup plus vigilant! tomber à l'eau est une possibilitè! mon frere est tombè de son bateau et s'est noyè!(pas attachè) si vous tombez à l'eau par mauvais temps votre vieux copain doit etre vraiment plus que competant pour vous recuperer! pour moi deux regles=ceinture quelque soit le temps,harnais et longe courte , quand on se deplaçe toujours marcher inclinè vers l'avant, une main pour soi une main pour le bateau; certains voiliers tres gitards sont egalement moins securs,des balcons de mat sont aussi une sacrè securitè, apres c'est le destin! la bagnole est mille fois plus dangeureuse, et le ski? voir schoumareer entre autre! n'evoquons meme pas ceux qui volent à l'eau à moitiè bourrè ! si vous etes attentif,que vous prevoyez de reduire bien avant l'arrivèe du mauvais temps et restez dans le coockpit plutot qu'aller faire le zebre à l'avant quand c'est trop tard vous limitez les risques, aller pisser par dessus bord au petit matin l'esprit embrumè est aussi risquè, quand aux accident d'annexes ils sont legion ! voler à l'eau dans le port dans une eau froide l'hiver c'est pas terrible!

05 sept. 2018
0

Bonjour,
Quelques miles parcourus en solo sans gilet et souvent sans harnais également...
Je remercie chacun de commenter ses erreur avec passion...
Si Tabarly en avait porté un ... si Cola n'avait pas mis le pied dedans... si Flo n'avait pas envie de pisser, bref si ma gd mère en ....
Ma grand mère disait quand on est con, on est con.
Alors si vous perdez la mémoire ou que vous oublier d'attacher le machin sur le truc, c'est bien fait pour vous.
Surtout gardez vos idées toutes plus C... les unes que les autres est par pitié arrête de nous bassiner avec vos conseils de sécurité à la Noix.
La solution, arrêtez de naviguer. Jouez au scrabble et laissez nous profiter...

Si par miracle vous pouvez encore placer les pièces du jeu sur le support, vous trouverez encore quelques règles et conseils de M... à donner. Se tenir droit, ne pas tomber de sa chaise, ne pas mettre le doigt dans son nez après s'être gratté le C...
Vous êtes trop fort...

05 sept. 2018
12

"Ma grand mère disait quand on est con, on est con"
très perspicace, ta grand' mère!

06 sept. 2018
6

Coutunbras oublie de préciser que sa grand mère disait ça quand, désespérée, elle regardait son petit-fils.

1

J'adore la spontanéité et la fraicheur méridionale !

05 sept. 2018
1

Bonsoir Jean Francois
Il a suffit de pas grand chose pour que les évènements s'enchainent de manière dramatique.
Heureux de te savoir sain et sauf.
Amitiés.

05 sept. 2018
0

bonsoir a tous ,

pour info je parlais avec la SNSM A PROPRIANO , ils mont raconte qu'en juin dernier , qu'ils ont été dépêchés pour un échouage sur Campomoro .
A leur arrivée le bateau était vide ils ont retrouve l homme de 60 ans suspendu a sa ligne de vie, décédé par noyade .
apparement ligne de vie trop courte d'après leurs dires

A 49 Nm des cote il serait tombé et n'aurait pas pu remonté à bord

06 sept. 2018
2

Il faudrait qu'une traction sur la ligne de vie coupe le moteur, et désengage le pilote, je cogite là-dessus...
Et je me moque des commentaires de "coutunbras".

06 sept. 2018
06 sept. 2018
1

Par très beau temps, vu que je suis sur un quillard pas tres véloce et que je suis toujours prudent dans mes déplacements, je ne m'attache pas. J'ai meme passé l'été pieds nus, c'est dire !
En fait j'adapte mon comportement a chaque situation et c'est valable en toutes circonstances dans la vie. Une habitude à être attentif et détecter les problèmes potentiels, en somme...

06 sept. 201806 sept. 2018
7

@Lud'eau,

ce que tu suggères mériterais un fil a part entière.

Je vais commencer par un récit :

Evenement arrivé a un concurrent solo de la Transquadra lors d'une des premières éditions au siècle dernier.
Il nous a fait son récit peut être 36 h après le déroulement, c'était il y a une vingtaine d'année - j'en ai un peu oublié les détails
IL fait beau - sous spi - fin de transat - Dernier levé ou coucher de soleil en mer (j'ai un peu oublié les détails c'était il y a 20 ans) il s'accorde un moment de contemplation, debout sur la plage avant en appuis sur son tangon.
IL fait beau - peu de vent 15 knts peut être.
Et crac le bras de spi casse (il devait être en usage depuis une dizaine de jours) - déséquilibré - passage à la flotte.
Ce concurrent qui était plutôt septa que quadra se retrouve à la flotte, en petite tenu voir à poil, avec juste en main un bout ou rail de fargue qu'il avait saisi par reflexe.
Il a lutté un moment et fort heureusement réussi a se re hisser a bord.
De nouveau je ne me rappel plus les détails, mais je me souviens que son récit, passé l'émotion, avait laissé chez moi cette sensation :

l'accident, l'incident peut survenir a tout moment, et en particulier quand on ne l'attend pas. Mais ce plaisir d'être a poil a contempler son bateau glisser, l'ocean, le soleil se lever serait il le même en portant gilet, harnais, longe - en pensant à l'accident ? Je ne crois pas - ce plaisir va avec le sentiment de liberté.

L'expérience de Papy boom s'inscrit droit dans ce principe : il fait beau , un truc casse, et paf c'est le drame.

TOUT CELA pour dire que :

  • sur un principe pure de sécurité le comportement type "j'adapte mon comportement (équipement sous entendu) à chaque situation" est une erreur car cela ne tient pas compte de l'imprévu, de l'aléa qui lui peut survenir a tout moment.
    Papy boom n'aurait pas eu son gilet il ne serait probablement pas là pour raconter son histoire.
    Charles sans équipement s'en était tiré, on pourrait même supputer qu'avec une longe il serait noyé, ou qu'avec la trainé d'un gilet il n'aurait put remonter à bord - je me contente de penser que son heure n'était pas venue voilà tout.

  • La question a se poser est sécurité vs liberté.

Intellectuellement est on près a assumer le risque de mourrir lorsque l'on navigue ?
moi OUI - En bateau je met rarement de gilet, m'attache très rarement, et si un jour (ce que je ne souhaite pas ;-) ) je péri en mer pour être passé à l'eau par inadvertance ou aléa, c'est que mon heure était venue et cela serait le prix à payer de ma liberté passé.

Je l'accepte et je l'assume.

De même que je comprend et accepte que l'on puisse voir les choses différemment et porter des équipements en permanence pour tenter de diminuer le risque autant que possible.

Cependant inconsciemment nous prenons tous des risques tous les jours contre lesquels on pourrait se prémunir.

Nous vivrions en permanence avec une tenue d'appiculteur et un casque - cela éviterait les morts par piqures (guêpes, frelons, abeilles, etc ..), et réduirait les morts par choc à la tête (tuile qui tombe, etc ..).
Je roule beaucoup en voiture, n'ai jamais eu d'accident, cependant si un jour un conducteur de semi remorque s'endort en face de moi je ne pourrais pas faire grand chose et finirait comme une crêpe.

La vie est une grande loterie.
On peut à l'aide de protection limiter l'effet de certaine cases - cela a un prix a payer en terme de liberté - et malgrè cela il existe des cases sans issue.

EN résumé la sécurité ce n'est pas "il fait beau pas besoin" c'est j'accepte ou pas de vivre avec un risque supplémentaire.
En 2018 nous sommes encore libre de faire ce choix.

07 sept. 2018
3

Pourquoi ne pas utiliser les moyens modernes qui peuvent réduire les risques en cas de pépin ?? Si c’est juste pour satisfaire ton côté rebel c’est peut être un peu juste comme argument, enfin c’est mon avis que je done en Homme Libre.
Je ne comprend pas en quoi la liberté c’est prendre des risques supplémentaires ...

07 sept. 2018
2

@Penn-kalet

réponse groupé - je vois bien que tu ne comprends pas - ce n'est pas grave j'accepte nos différence d'approche.

Ce que j'essaye d'expliquer c'est que quelque soit les moyens de protection employé il subsistera des risques.
Pour pousser a l'extrême le principe de précaution il vaut mieux ne pas aller sur l'eau sans obligation et rester dans son lit.

Hors tu fais du bateau, pas par nécessité mais par choix, par plaisir.

Donc tu acceptes pour ton plaisir de prendre un risque supplémentaire à celui de rester a terre, voir dans ton lit.
Comprend juste que je ne positionne pas le curseur risque / plaisir au même endroit que toi.
Pourquoi ta position de curseur serait meilleur que la mienne ?

Je ne me permettrait pas de juger, de classer etc ... chacun a sa façon de naviguer - tant qu'il ne crée pas de tord a autrui.

Quand par régime de thermique on déboule sous spi dans 20 knts de vent en bermuda torse nu, les filles font bronzette sur les bancs de copickt.
pendant que d'autres bateaux se trainent sous 2 ris - tous le monde en veste de quart, gilet, harnais - personnellement sur ces bateaux je n'aurai prit aucun plaisir et serait descendu dormir.

Et enfin pour conclure sur ton exemple de la ceinture,
en bateau nous sommes encore libre de positionner le curseur risque / plaisir - ce n'est pas le cas en voiture ou tout est règlementé : la ceinture est obligatoire.
Même si j'ai une grosse voiture pour raison pro, mon budget auto est limité autant que possible - ça ne m'apporte aucun plaisir.

PS : En voile ça se durci depuis peu je dois porter le casque dans certaine pratique compétitive.

07 sept. 2018
0

Question : est-il plus dangereux de conduire sans ceinture une voiture que de conduire une moto même avec casque et équipements ?
Plus j'avance dans la vie et moins les choses me paraissent manichéennes.

07 sept. 2018
2

Salut Senetosa,

globalement on est en phase.

je reprend l'exemple des 24 h en cata de sport.

Prenons 3 personnes : toi, Mr x et moi
Pour Mr X c'est un truc de fou inconcevable ii choisi de ne pas le faire.
Pour toi c'est faisable avec tel bateau, a tel endroit et avec la liste que tu as donnée.
Pour mi c'est faisable avec un autre modèle de bateau ,a un autre endroit et avec une liste de matos différente - Par exemple en tête de liste j'aurai un peu de spare et de quoi faire 2, 3 bricoles (quelques manille, un peu de dyneema)

Aucune de ces 3 personnes n'a une approche de la sécurité brimable - elles ont juste des approches différentes et positionne leur curseur de manière différente.
Dans le domaine du nautisme c'est encore possible.

Pour en revenir au gilet - vous comprendrez que je suis contre toute forme d'obligation de port du gilet - ce n'est pas pour autant que je suis contre son port, et qu'il ne m'arrive pas d'en mettre un.

Je respecte les gens qui font le choix de le porter en permanence.
Comme je respecte les gens a qui la mer fait peur et qui ne veulent pas monter sur un bateau.

Je suis pleinement conscient qu'un incident peut arriver par beau temps, par surprise (sujet de ce fil) - ce n'est par pour autant que je suis prêt à porter un gilet en permanence. A mon sens le ratio risque emmerdement n'en vaut pas la peine.

De même que pour l'approche 24 h - ce sont 3 positionnements de curseur différent, tous aussi respectable les uns que les autres.

Profitons en, en bateau on est encore libre de choisir, ce qui n'est plus le cas dans des domaine ultra réglementé comme l'automobile.
Acceptons nos approches différentes.

En revanche un gars qui aurait un discours, il n'y a pas de danger tant qu'il n'y a pas baston me semblerait dangereux.
Un gars qui partirait faire le raccord de la traversée de la med en cata de sport sans préparation, avec un bateau standard me semblerait dangereux (il y en a eu).

Et quand à l'argument sécurité il me fait bien marrer car comme dit à la rigolade plus tôt :
Un port, un quai ne dispose d'aucun garde corp : ce type de construction serait hors norme (illégal) dans le bâtiment .

En redevenant sérieux
J'affirme qu'en France (je suis prêt a me tromper mais il va falloir le démontrer) qu'il y a plus de décès par noyade suite a une chute d'un quai, d'un ponton, dans un port ou rivière .... que par homme à la mer en bateau.

Pourquoi personne ne se soucie de ce problème de sécurité ?

06 sept. 201806 sept. 2018
1

bonjour; c'est une belle philosophie de vie que je partage assez pour le cotè fatalitè et destin! perso en general je m'equipe mais j'aime bien aussi me balader à poil sur le pont (un des avantages du solo on ne gene personne) quand je m'equipe ce n'est pas parceque j'ai peur de mourrir ou pour ne pas aller rejoindre mon frere!mais plus pour le cotè pratique,en effet si vous volez à l'eau en solo attachè ou pas vos chances de survie si le bateau a une certaine vitesse sont tres limitèes, par mauvais temps elles sont nulles!par contre on retrouvera le corps ce qui simplifiera enormement la vie de votre famille,c'est pour ça aussi que je traverse sur les passages cloutès(pas de discussions les assurances paieront votre famille si on vous ratatine) j'aime pas trop mettre les autres dans la melasse si je disparais! quand le temps se gatte mettre ma ceinture gonflante et le harnais ne me gene pas je ne me sens nullement privè de ma libertè c'est un reflexe! dans ma vie je suis passè trois fois à la baille deux fois en solo une fois avec un equipier ! une fois avec un muscadet quand il s'est fait rouler par une deferlante! en solo et attachè! avant qu'il ne se redresse j'etais le ventre su le plat bord et me suis retrouvè dans le coockpit comme en deriveur , une fois avec le passoa couchè par une vague mais j'etais attachè par le harnais au cotè opposè à celui enfonçè dans l'eau donc au redressement j'ai ete propulsè dans le coockpit plutot estourbi! la fois avec un equipier j'ai eu vraiment peur( attachè quand meme) l'equipier me regardait mariner l'air goguenard(c'etait un sous marinier commando de marine)j'ai eu un doute mais il m'a sortit quand meme de l'eau!3 jours plus tard il mourrait ecrasè avec sa famille,par une porsche conduite par un jeune alcolisè! les voies du destin????????

07 sept. 2018
0

cezembres, tes quelques mots ont tout résumé : "La vie est une grande loterie"

Quand je dis que je m'adapte, c'est que je prends mes dispositions pour que le risque soit statistiquement acceptable "selon moi" (c'est personnel à chacun).

Et puis comment être sûr de la bonne méthode pour minimiser le risque ? Ici on peut constater qu'une longe aurait sans doute été catastrophique. Alors (en me faisant l'avocat du diable) pourrait-on imaginer que la légère gène occasionnée par un gilet puisse favoriser une chute ?

Je suis (ou ai été) plongeur N2, spéléo, conducteur auto et moto, pilote paramoteur et ULM multiaxes, skieur alpin invétéré et plaisancier quasi autodidacte... suis-je inconscient ou bien précisément l'inverse ?

En tout cas je souscris à ta phrase de résumé et suis heureux d'avoir cette liberté de choix !

07 sept. 2018
1

Tu es libre de faire le choix d'aller naviguer, alors que c'est courir un risque supplémentaire a être resté a terre.

07 sept. 2018
1

Petite question : tu roules beaucoup , tu m’est ta ceinture ? Car c’est vachement contraignant !!
Il ne suffit pas de vouloir mourir en Homme Libre ( cad) sans gilet mais il y a aussi la famille derrière et se genre de comportement engage aussi la famille vu les conséquences potentielle d’une telle décision .
Après tout dépend si on a une famille et qu’elles sont les relations ....

07 sept. 2018
0

Je ne juge pas au contraire j’essaie d’appronfondue Ton point de vue pour essayer de le comprendre. Certaines fois on ne peut pas agir ou réduire le niveau de risque mais réduire la gravité des conséquences d’un accident. Le risque doccurence étant toujours le même.
C’est ce à quoi sert le gilet. A réduire la gravité consécutive à un risque donné.
Le port de la ceinture en voiture est similaire au port du gilet : tu ne réduit pas le risque d’accident mais ses conséquences.
Âpres il y a toujours des réfractaires au port de la ceinture.
De mon point de vue je n’ai pas de problème à aller sur l’eau tout en concevant que je prends un risque par contre sachant cela je porte le gilet out tenter de réduire les conséquences d’un accident.
Risque et conséquence sont 2 choses différentes et les moyen d’agir dessus aussi , bien évidemment .

07 sept. 2018
0

@cesembres.La sécurité c’est, pour moi, je fais ce que j’ai envie ou besoin de faire sans prendre des risques inutiles, c’est pas sans risque du tout ce qui résumerait le truc à ne pas vivre du tout.
Ex ; je pars faire le record de 24h en cata de sport sans assistance, je m’équipe de manière à minimiser le danger ; combi, casque, plastron, balise, fusées, flashlight, couteau etc. je diminue les risques supplémentaires pour pouvoir vivre tout en faisant un truc un peu différent du quotidien, non ??

08 sept. 2018
1

Ok plus clair pour moi et entièrement d'accord avec toi. Je pense aussi qu'aucune obligation rendrait peut être les gens plus responsable, un peu comme en montagne.

06 sept. 2018
3

J'aime bien le post de Coutunbras, il vient poser sa merde comme un toutou sur le trottoir et s'en va.
Quelle belle preuve de solidarité envers Papy-zoom...

06 sept. 2018
0

Merci pour ce retour d'expérience qui donne a réfléchir. J'avoue ne pas porter de gilet par beau temps. Il est vrai que je navigue pas en solo. Quand le vent monte je m'equipe.

Pour ce qui est des bottes, j'ai fait l'essai pour en avoir le cœur net. Et je confirme que nos bottes bateau en caoutchouc flottent très bien. En revanche il est très difficile de nager

06 sept. 2018
0

Merci Papy,
Ça donne à réfléchir...
Je ne met jamais mon gilet par beau temps et ferait sans doute parti de ceux qu'on retrouve la braguette ouverte...quand on les retrouve !
Sinon dès que ça piaule, tout seul ou pas, je préfère le harnais.
M'enfin!

07 sept. 2018
0

Et tu es fiaire de ça ... bravo!!
On place sa fierté la où l’on peut.

06 sept. 2018
1

bonjour à tous. il est vraiment tres fort" le petit fils de sa grand mere" on se sent tout petit avec nos modestes precautions pour rester sur le pont! a mon avis il doit aussi sauter sans parachute! je suis contant de ne pas jouer au scrable avec ce que je viens de lire!

06 sept. 2018
1

on a qu'une vie, alors on peut aussi mettre un gilet ET s'attacher dans la mesure du possible sans nuire au confort à bord.
personnellement, 80 000 milles , dont 4 transats, sans etre tres prudent, jamais de gilet (je n'avais pas de gonflable à bord, seulement les grosses brassieres encombrantes.
et attaché rarement, seulement à la barre...
je sais, ce n'est pas bien, et je ne ferai plus comme cela à l'avenir.
on peut traverser la route hors passage pieton 20 fois les yeux fermés, et se faire ecraser la 21eme fois...

06 sept. 2018
0

En solo, même par très beau temps METTEZ UN GILET...
Bonjour,
Voilà l'idée même qu'il faut combattre.
Vous déclarez dans vos propos masquer votre incompétence dans le bricolage par le port du gilet ou de la brassière de sécurité en permanence... Je suis désolé mais je n'accepte pas l'idée ni la pensée de votre post... Dans ce mouvement d'idée germe une nouvelle dérive... ne plus naviguer en solo. de nouveau une opposition de ma part dans cette orientation... même si je dois avouer préférer naviguer en famille ou entre amis. La navigation en solo demande juste qqs attentions et par très beau temps le port du gilet ne répondra pas à toutes les spécificités accidentogènes...

06 sept. 201806 sept. 2018
2

@Coutunbras,

L'interêt de ce sujet est double
1° un accident ça peut arriver n'importe quand
2° un gilet autogonflant garde les voix respiratoires hors d'eau d'un homme inconscient.

a titre informatif ces messages sont importants.

Pour le reste je suis assez en phase avec toi, mais fait preuve d'ouverture et exprime le plus élégamment ;-)

06 sept. 2018
2

« Voilà l'idée même qu'il faut combattre »
Heu, tu veux dire voilà l idée dont il faut débattre. Papy vroum nous donne un conseil, expérience à l appui. Rien de plus. Alors calmes toi.

06 sept. 2018
3

J'ai attendu que tu t'en remette pour la faire, celle-là, mais
après " Papy Boom ", " Papy Zoom ", pense-tu changer ton pseudo en "Papy Plouf"?

:mdr:

( blague à prendre amicalement et avec légèreté, bien sûr :topla:)

06 sept. 201806 sept. 2018
0

ou "Papy Gloob"... désolé... :jelaferme: :acheval:

06 sept. 2018
0

L'image du gilet qui se gonfle me fait penser à la vielle pub "Avec Vahiné c'est gonflé".
Du coup un papy brossard ou papy vahiné.

06 sept. 2018
1

Duduche n'a pas attendu 2 jours, et moi-même, par autodérision...j'y ai pensé.
Mais je vais en rester à Zoom!

06 sept. 2018
1

Ah, désolé Duduche, je ne l'avais pas vu...
:jelaferme:

06 sept. 2018
0

Tu as bien joué le coup papy :pouce: serais tu toujours vivant si la même chose t'étais arrivé à 20 ans?

06 sept. 2018
0

La réponse est dans la question :reflechi:

06 sept. 201806 sept. 2018
1

La réponse est évidemment: oui, puisque tu as 20 ans et que nous racontes comment ça c'est terminé. :mdr: :langue2:

07 sept. 2018
0

L'âge est déterminant dans l'envie de se protéger. Plus on avance plus on se dit que les jours sont comptés et plus on agit pour les prolonger. Il est des âges où l'on se dit que rien ne peut vous arriver. Quant aux petits, ils n'ont généralement pas le choix. Ceux qui considérent que la destinée est déjà écrite pour se dispenser d'une brassière ne garderons peut être pas cette attitude toute leur vie.

07 sept. 2018
2

Quand mes petits enfants me disent Papy tu es vieux en voyant la barbe blanche...je leur répond : je vous souhaite d'y arriver..... :heu:
Pour faire suite à un intervenant précédent....le lit n'est pas le meilleur endroit pour éviter les risques....beaucoup y meurent.... :oups:

07 sept. 2018
0

Complétement d'accord sur le fait de porter un gilet en navigation solo ,un détail n'oubliez pas de l'enlever quand vous quittez le bateau ! ça ne sert a rien sur terre ! c'est du vécu !

07 sept. 2018
0

En revenant tard le soir de l'entretien de ton bateau, il n'y a plus personne sur les quais...tu trébuches et t'assomme en tombant la tête la première sur une bitte d'amarrage...tu glisses à l'eau...ton gilet te sauve...
conclusion : n'enlevez votre gilet que lorsque vous êtes sorti du port. :mdr:

07 sept. 2018
1

Je suggère que légimescou.... propose de rendre obligatoire le port du gilet pour tout piéton circulant a moins de 20 mètres du bord d'un quai.

Je suggère que légimescou... propose de faire border tous les quais par un garde corp répondant au même normes de sécurité que pour les particuliers (autour d'une piscine, balcon, etc ..)

Je suggère que légimescou... propose a titre temporaire, dans l'attente de la réalisation des travaux de mise en conformité impose le port de la longe pour tout piéton a moins de 10 m du bord d'un quai.

Je suggère que légimescou... proposent de rendre obligatoire la sortie du port pour chaque plaisancier soumise a déclaration et autorisation (comme en terre de feu)

Je dis ça à la déconade mais chaque point prit individuellement, justifié stat à l'appuis aurait du sens.
Vous voyez peut être mieux le lien entre sécurité et liberté.

07 sept. 201807 sept. 2018
0

Bah oui c'est bien k'est ce kjedit depuis le départ

le meilleur moyen de nous prémunir des dangers lié à la mer serait de nous interdir d'y aller !

Liberté / sécurité ..vous voyez toujours pas.

Moi, NABO 3 eme en titre à la présidence de la république Française décrète par ordonnance que mes CON citoyens pratiquant les loisirs nautiques,
A titre premier en vertu d'un rapport de Legimescou... représentent un cout pour la société exorbitant en raison d'un taux d'accidentologie affolant.
A titre second selon rapport de Bullot l'écolo, génère une quantité de rejet PQ, antifouling, etc .. excessive et nuisible a notre environnement en particulier a nos ressources en eau.

En conséquence de quoi
Décrête l'interdiction de toute forme de loisir nautique, l'interdiction de s'approcher a moins de 100 m de la mer, ordonne le comblement de l'ensemble des ports de plaisance et l'enfuissement des navires qu'ils contiennent.

A ce titre chaque propriétaire de navire sera soumis a une taxe de dépollution de 15000 € par mètre de longueur de coque (coef 1,5 pour les catamarans, 2 pour les trimarans).

07 sept. 2018
1

Ouarfff, tu es prêt pour la politique, tu ne fais que de déplacer le problème :mdr:

07 sept. 201807 sept. 2018
0

Je suis pour l'interdiction des enclumes (éradication eut été plus approprié)

09 sept. 2018
0

Pour sauver les conducteurs de françaises susceptibles de faire un frontal avec les teutonnes ??

07 sept. 2018
0

Quand une enclume te tombe sur le pied, c'est qu'il ne fallait pas bouger l'enclume :-p

07 sept. 2018
0

Ça n’a aucune valeur de statistique pour estimer un risque

09 sept. 2018
0

Ben non tu le dégonfle évidement...

07 sept. 201807 sept. 2018
0

ET parmis le nombre de noyé retrouver dans les ports, combien regagnait leurs bateaux en rentrant du bar ?
Moralité portez votre gilet dès la sortie du bistro.

Extrait google recherche noyé port
premiere page 7 cas dont 6 différents dans les derniers mois.

Combien de noyé en bateau sur la même période ?

Le risque est ou ?

07 sept. 2018
0

Faudrait combler tous les ports, ça serait finalement plus simple.

1

Pfff : totalement contre productif.

Il faudrait faire comme les hollandais : enlever la mer autour des côtes et la remplacer par des pâturages.

0

Quand une enclume te tombe sur le pied, il faut bouger l'enclume ou le pied (Lao Tseu ?).

Si, en plus, tu peux la balancer sur le pied de ton contradicteur, c'est encore mieux (Moi)

0

Je ne vois pas à quel titre on interdirait aux berlines allemandes de circuler! :policier: :non:

0

Oui mais : si il est généralement admis qu'on maitrise correctement les mouvements de ses pieds, c'est très nettement moins vrai pour les éléments extérieurs qui peuvent être soumis à des contingences auxquelles ont est strictement étranger.

07 sept. 2018
0

Encore une fois tu confonds risque et conséquence d’un accident

4

Après avoir survécu à ta traversée de ponton, tu montes dans ta voiture.

Paf à un carrefour, une auto folle surgit en trajectoire de collision.

Pan collision.

Boooum les airbag se déclenchent et, sous la pression du ballon un filet de bave te sort de la bouche et vient mouiller le déclencheur du gilet qui se gonfle offrant ainsi une protection supplémentaire.

Ouf.
N'enlevez pas votre gilet en montant en voiture.

Tu sors indemne de la voiture, tu respires un grand coup et tu te fais faucher par un poids lourd trop occupé à regarder les carcasses pour te voir sur la route.

Décidément, c'était pas ton jour...

Tu t'étais trop écarté de la voiture. Ahhhh si tu avais eu une longe, il en aurait été autrement.

En voiture, comme en bateau, par tous temps : gilet et longe courte. :litjournal:

09 sept. 2018
0

Variante : tu tombe, ton gilet percute et te bloque sous un ponton : tu fini noyé ... zut

07 sept. 2018
0

Et en voiture si vous réagissez vite, ça fait un airbag complémentaire!
Blague à part, oui, ça ne sert à rien à terre , mais au mouillage, c'est pas mal de l'avoir sur soi lors des transferts en annexe ( c'est même obligatoire dans certains pays, par exemple).
Du coup, à moins d'avoir un coffre sur l'annexe, on l'a à terre ( sac à dos après, sauf si on veut faire son frimeux au comptoir :cheri:)

07 sept. 2018
0

Nemo a eu la gâchette plus rapide que moi sur celle-ci :bravo:

07 sept. 2018
0

Comment faisiez vous avant l'arrivé des gilets auto gonflants ?
Vous portiez le gilet orange en mousse, ou vous noyiez plus souvent ?

1

c'était port du harnais avec longe courte
- de nuit
- de jour et de nuit : pour les manoeuvres à l'avant quand ça commence à bouger
on n'a jamais mis les gilets à l'ancienne

0

non, pas du tout !

maintenant le harnais est équipé d'un gilet, c'est mieux mais c'est avant la fonction harnais qui m'interesse, donc tout le contraire de ce que tu as compris

07 sept. 201807 sept. 2018
0

Hubert je comprend pas

Tu veux dire que maintenant avec un gilet tu acceptes l'idée de tomber a l'eau et t'accroche moins qu'avant ?
SI tel est le cas il m'en faudrait peu pour dire que le gilet a augmenté le risque.

07 sept. 2018
1

On ne compte plus les cas de navigateurs sauvés par leur longe comme on ne compte plus les cas de plaisanciers sauvés par leur gilet.
On ne compte plus les cas de navigateurs retrouvés pendus à leur longe comme on ne compte plus les corps repêchés malgré leur gilet.

Il n'existe pas de solution miracle, même rester chez soi est dangereux au regard des accidents domestiques.

Le plus important c'est d'être au conscient des risques et de prendre ses responsabilités.

Alors merci Papy pour ce retour d'expérience, quel que soit le positionnement des uns et des autres, ton récit permet d'identifier une nouvelle source d'accident.

07 sept. 2018
0

Je ne sais pas s'il y a un décompte de tous ces évènements, mais les fabriquants de longe ou de harnais ne fournissent aucune stats à ce sujet... ce serait intéressant en effet...

07 sept. 2018
2

arrêtez de remuer la vase ! Il va y avoir un crétin la haut qui en vous lisant va nous vouloir du bien et rendre le port du gilet obligatoire comme le 80km/h sur les petites routes. Quel plaisir !
Alors surtout silence radio et crevons en toute liberté

07 sept. 2018
2

Pour ne pas risquer d'être traînée dans l'eau par la longe en cas de chute j'ai toujours appliqué un conseil très simple : passer la longe courte sous la ligne de vie afin de diviser sa longueur par 2; aucun risque de tomber à l'eau ainsi !

0

c'est que ta longe courte est trop longue !

08 sept. 2018
2

Bonjour carpe diem,

c' est vraiment pas compliquer de se fabriquer des longes sur mesure, et çà permet d' avoir exactement ce dont on a besoin, en fonction du type de harnais, de la taille de la personne et de la configuration du plan de pont.

En plus, on fait des économies!

Gorlann

08 sept. 2018
0

Je ne pense pas qu'il existe des longes plus courtes (WICHARD double longe).

07 sept. 2018
1

Ça peut...
Mais la mienne est intégrée au gilet, par exemple. Cousue dessus ( J'en n'ai qu'une seule, extensible).
Donc la passer en double est pas mal, ça fait office de courte et de longue en même temps.
C'est bon pour le gel-coat du pont, et pour ceux qui pioncent en dessous: on le traîne pas le mousqueton sur le pont.
Vérifiez le ragage de la longe, par contre...

08 sept. 2018
0

Merci pour ce retour d'expérience qui heureusement se termine pas trop mal. Je vais avoir encore plus peur de naviguer (je porte toujours mon gilet en solitaire et pas toujours en équipage, j'ai un mal fou à m'attacher car je me prends les pieds dedans et je porte une balise 24h non réf mmsi ). Je ne suis donc pas parfait sur la prévention de l'accident, ce qui m'énerve c'est que notre sécurité est un lobby qui doit beaucoup rapporter. N'y aurait il pas moyen de sortir un tel satellite étanche avec déclenchement d'alerte seul si mouillé au bout de quelques minutes de sonneries alerte ? Et à prix raisonnable ? Mon traceur gère le pilote très bien, l'ais est très précis, j'ai des balises ais utilisées en équipage. Si on combine tout ça on pourrait peut être faire qlq chose ? A prix raisonnable ? Je pense que l'argent conduit se manque de systèmes. Quel serait vos idées de matériel ? On est bien d'accord la longe reste le moyen de ne pas tomber. .. Quoique traîné à 7nds sur le flanc de coque doit pas être simple.

12 sept. 2018
0

Encore un plaisancier noyé dans Le Havre de Regnéville. Tombé à l eau lors du transbordement dans l annexe.
Les conditions du décès sont encore à clarifier mais : mettez votre gilet, au moins à ce moment critique de la navigation.

12 sept. 201812 sept. 2018
2

Plutôt que "mettez votre gilet, au moins à ce moment critique de la navigation", je formulerais", "le port du gilet, à ce moment critique de la navigation, aurait probablement évité le drame".

Le fait qu'il ne me semble pas raisonnable d'exercer une liberté (en l’occurrence décider de ne pas porter un gilet ou de ne pas m'attacher) n'est pas, à mes yeux, une raison valable d'en priver mon prochain. Je suis attaché à la différence entre information et commandement : assez réceptif à la première, je supporte mal le second...

12 sept. 201812 sept. 2018
0

Et pour faire du mauvais esprit, une anecdote à moi.

En arrivée nocturne d'un convoyage solo, pas moyen de démarrer le moteur : bout dans l'hélice. J'enfile mon pyjama en néoprène (fin avril), jette l'ancre flottante et plonge dépatouiller le bazar à tâtons (je n'avais pas encore de phare de plongée). Quelques coups de couteau plus tard, c'est libre. Je remonte l'encre puis direction le port. Vue la caillante et la fatigue, je décide de ne pas me changer pour filer au port au plus vite. J'ai beau avoir contacté le 9, annonçant que j'étais seul, le bosco est resté bien au chaud. J'ai donc pris ma place seul, en marche arrière, léger vent dans le cul. J'arrête le bateau juste avant le quai, descend sur la plateforme de bain une amare dans chaque main, et là, sous l'impulsion pour sauter à quai, la planche casse. Plouf. Le bateau amarré à moi, personne dessus. J'étais bien content d'être en combi plutôt qu'encombré par gilet pour aller tourner un taquet vite fait et crapahuter pour sortir du jus (sans compter que le gilet aurait percuté bêtement et qu'il eût fallu changer tout les consommables) ...

On conclu que les gilets c'est naze et qu'il faut naviguer tout le temps en combi ? <;-D

12 sept. 2018
0

Merci Papy (ou Jean-François ?) pour ce retour d'expérience.
Promis, désormais je LE METS !
A bientôt et bonnes nav' !

12 sept. 201812 sept. 2018
1

Je dois avoué que ta mésaventure m'a un peu interpellé parce que je fais partie de ces irréductibles qui ne portent pas de gilet et qui ne s’attachent pas.
Pour autant j'ai navigué ces quatre derniers jours, et si je ne me suis toujours pas attaché ni porté mon gilet, je me disais à chaque déplacement sur le pont que j'évoluais tout au bord d'une tour de vingts étages ce qui me rendait très prudent...Merci pour ce retour, même si j'aurais préféré le titre suivant :"Heureusement que j'avais mon gilet".

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (124)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021