en solitaire comment prendre une bouée ?

Avec ou contre le vent, avec ou contre le courant il m'apparaît très difficile d'attraper la bouée d'un mouillage.
Jusqu'ici avec mon équipière c'était facile, elle était à l'avant et balançait un anneau de bout plombé sur la bouée, le bout tombait sous la bouée et je n'avais plus qu'a finir.
Oui mais mon équipière ne peut plus aller à l'avant car perte d'équilibre, je dois donc faire tout seul. J'envisage de laisser le bateau avancer sur son erre, barre amarrée et de me précipiter à l'avant pour lancer la boucle du bout plombé.... Oui mais ! depuis la barre il est difficile voire impossible de situer exactement la bouée (bateau trop long et trop haut d'étrave !), elle peut donc ne pas être où je l'attend, le bateau peut aussi avancer trop vite malgré mes soins et alors quand j'arrive à l'avant la bouée est déjà dépassée, encore heureux si l'hélice ou la quille ne se prend pas dans l'amarre de la bouée. Si le bateau ne va pas assez vite la bouée sera trop loin pour que je l'accroche.

Vous allez sans doute me donner des solutions à base de gaffe automatique ou de passe amarre.... Mais les problèmes seront les mêmes !

J'envisage éventuellement d'approcher la bouée en marche arrière , barre fixée dure, de débrayer et de lancer alors l'amarre plombée quand la bouée est au tableau. Mais ça n'est peut-être pas possible ou c'est trop risqué pour l'hélice.
Qui a une idée qui a essayé et réussi un truc facile qui tient la route ?
Je ne pourrai sans doute pas faire les essais avant un long moment mais ça me travaille.
merci d'avance !
Jacques

L'équipage
10 juin 2019
10 juin 201910 juin 2019
2

j'ai fait ça des centaines de fois en corse, donc pas de courant mais parfois du vent

je prépare le bout avec sa boucle dans le cockpit si les conditions ne sont pas optimales

je passe à coté de la bouée, sur l'erre , débrayé et hop le coup du lasso sur la bouée

10 juin 201910 juin 2019
3

Bonjour
Tu nous parle de ton équipière donc pas tout a fait en solitaire, par rapport a ça juste une idée comme ça ton equipiere peut, peut etre rester aux commandes tranquillement installée, et toi a l'avant lui dictant ce qu'il faut faire, machine en AV ou en AR barre droite ou a gauche tout droit.
Maintenant si tu est vraiment seul c'est different choper la bouée par l'ar est une bonne solution je pense faut t'il encore que le canot soit bien manœuvrant en marche arriere, pas sûr......

10 juin 2019
6

pas besoin de manœuvrer, venir tres lentement et laisser le vent repousser le bateau

11 juin 2019
0

hélas non ! équipière devenue indisponible, ne voit plus que d'un oeil donc pas de notion de distance , n'entend plus rien , ne tient plus l'équilibre et ne comprend plus grand chose depuis quelques temps. Hélas !

10 juin 2019
1

Bonjour Jacques.
Tu es basé sur le Vilaine, crois-je ?
On se voit et on en papote ?
J'ai fait quelques années sur corps mort toujours tout seul, on verra si on peut transposer quelques astuces...

10 juin 2019
2

J'utilise www.ruedelamer.com[...]rd.html
Mais depuis, j'ai découvert www.orange-marine.com[...]ge.html qui a l'HENAURME avantage de ramener l'amarre à bord

10 juin 2019
3

Bonjour,
il faut le crochet wichard (90€), une gaffe , une amarre de 2fois la longeur du bateau.
l'amarre part du cockipt, part à l'avant et retrourne à l'arrière par l'extérieur, fixer le crochet magique, prendre le coffre en marche arrimé, récupérer le mou lors de" l'évitement, prendre le coffre par le travers aussi avec le crochet et la gaffe, moins de mou à récuperer.
si tu repasse par la roche( je vous ai apercu la semaine dernière) tel moi pour te faire essayer le crochet avec la gaffe.
Richard

10 juin 2019
0

j'ai abandonné le crochet wichard depuis longtemps, le lasso est beaucoup plus facile en solo

11 juin 2019
0

oui Jean ! je pratique le lasso depuis plus de 10 ans mais quand la mer est agitée et le bateau un peu gros ça ne se fait pas si facile et pour peu qu'il y ait du courant c'est à se les prendre et à se les mordre violemment.

11 juin 2019
0

Oui Ric: ça je sais faire mais approcher de cette p/tain de bouée qui gigotte dans tous les sens alors que le bateau va où il veut, c'est pas gagné !

Oui on était bien à la roche la semaine dernière, sans doute pour notre dernière "croisière" de l'année car ma femme débute un putain de cancer du cerveau. C'est pourquoi je me prépare à la suite.

merci

11 juin 2019
7

quelle tristesse Jacques, je suis de tout coeur avec vous

10 juin 2019
3

En cas de problème, je fais ça en marche arrière. Un long bout amarré à l'avant qui revient à l'arrière (en passant à l'extérieur...). Tu arrives sur la bouée avec l'erre, donc moteur arrêté (pas de risque avec l'hélice), et tu passes le bout. Pour ma part, 2 bateaux avec l'arrière ouvert donc je n'attrapais pas la bouée au lasso (comme tu fais un peu) mais je passais mon bout dans l'anneau.
Après, faut attendre que le bateau se tourne...

C'est bien de continuer à se balader ! :pouce:

10 juin 2019
2

Marche arrière et un "Kong"
www.kong.it[...]marrage

10 juin 2019
0

S'il s'agit de ta bouée, avec une ou deux aiguillettes et leur bouée c'est quand même plus pratique.

10 juin 2019
0

Une aussière qui par du winch, passe par un chaumard à l'avant et reviens jusqu'au cockpit par l'extérieur. Tu arrives sur la bouée en marche arrière, ou en marche avant et tu croches ta bouée quant elle passe à portée.
Pour chopper l'anneau, un mousqueton de Bonne taille, dans lequel tu passes ton aussiere. Ce mousqueton est attaché à un manche à balai apacher avec des colliers. Comme ça, quand le mousqueton à accroché l'anneau, tu peux laisser le manche dans la flotte et tranquillement le récupérer quand tu ravales le mou.
J'espère que j'ai été assez clair.

10 juin 2019
1

Je frappe un bout devant et je le ramène jusqu'au cockpit avec suffisamment de longueur pour faire un aller/retour.
Je stoppe mon ère quand la bouée est travers au cockpit (central chez moi), je n'ai plus qu'à chopper la bouée à ma hauteur (passer un bout, gaffe automatique. ..rayer la mention inutile) et tranquillement me déplacer vers l'avant avec le dormant et reprendre ou simplement le frapper en attendant que le bateau évite...

11 juin 2019
0

Oui ! c'est à peu près ce que je prévois sauf que je préfère le lasso mais c'est quand même pas gagné si la mer est agitée, et elle est toujours agitée quand je dois faire ça.

10 juin 201910 juin 2019
0

Faire comme Windy le suggère plus haut. Vous vous mettez d'accord préalablement sur un système de communication par signes, et ensuite ton équipière à la barre effectue la manœuvre que tu lui indiques de l'avant. Même pas besoin de parler. Pareil pour le mouillage.

10 juin 2019
0

Récupérer une bouée c'est comme récupérer un homme à la mer (en plus simple), la manœuvre de boutakoff fait partie du permis côtier

Vidéo d'illustration :

11 juin 2019
0

Mouais, l'homme à la mer n'est pas fixé au fond...

11 juin 2019
0

Ben si quand meme, l'HLM dérive et en général on est pas sur mer plate, disons que manœuvrer à la voilé est un pré requis, c'est sur !

11 juin 2019
0

On doit récupérer "l'Homme à la mer", à une vitesse très basse et une hélice à l’arrêt (conditions obligatoires pour l’obtention du permis côtier), donc le fait que la bouée soit fixée au fond ne change pas la grand chose.

Ce que j'ai voulu dire : Ne pas pouvoir récupérer une bouée en solitaire d'une manière aisée est un signe alarmant qui pousse à travailler sur ce point, car cela indique que les mêmes problèmes seront posés lors d'un réel incident grave "Homme à la mer"

11 juin 2019
0

dans un ratio de difficulté de 1 à 1000 !
:doc:

11 juin 2019
0

Il ne faut pas confondre la fin et les moyens!
Que la tâche soit facile ou difficile les moyens restent les mêmes.
Maîtriser son bateau et sa manoeuvre dans une situation simplifiée comme récupérer une perche ou prendre une bouée reste un bon entraînement,incontournable, pour des situations plus délicates.
Comme pour s'entraîner à prendre des ris par temps tranquille cela donne des repaires des automatismes qui une fois acquis libèrent la pensée...pour ce concentrer sur d'autres difficultés comme gérer la mer le courant ou je ne sais quoi...

10 juin 2019
0


Voilà ce que recommande Régis Guillemot.
Ici, un peu facile, pas de vent ni de courant.
La tête d’alouette, je ne pratique pas, je passe simplement l’amarre dans l’anneau de la bouée et je ramène mes deux bouts vers l’avant.

Hervé

10 juin 2019
0

Depuis + de 20 ans j'utilise un étrésillon que je passe avec la gaffe. MM

10 juin 201910 juin 2019
3

Ca ne dit peut-être rien à certains .
C'est, manifestement, une marotte de Saroyan mais c'est une solution très pratique, réalisable depuis le cockpit en solo, en "longeant" sur l'erre la bouée !
Possesseur d'un crochet Wichard, il m'est arrivé qu'il ouvre insuffisamment pour l'anneau de la bouée .
Schéma trouvé dans un autre fil :

27 juin 2019
0

Une autre illustration du coup du trésillon :
m.youtube.com[...]/watch

10 juin 2019
4

en marche arrière on prépare le bout qui vient de l'avant avec un mousqueton sur gaffe et on arrive sur la bouée en marche arrière
on la croche sur l'anneau et on laisse le bato se mettre bout au vent tout seul il suffit de reprendre le mou et les amarres .
alain

10 juin 2019
1

Ca ça marche avec un bateau gouvernable en arrière. ..essayer avec un evasion 32 par exemple et du vent, c'est la garantie de passer un bon moment

0

Tu approches en marche avant face au vent et au courant, tu dépasses la bouée, quand la bouée est sur la hanche tu croches en ayant écarté l'étrave ce qui rapproche encore l'arriere de la bouée il n'y a plus qu'à attendre que le baateau se mette plus ou moins en travers puis cule en se redressant
Il est important de l'avoir mis un peu vent sur la bonne joue pour qu'il n'aille pas abattre sur la bouée
Une bonne observation préalable du courant en plus du vent est primordial.

0

Exact, je n'avais pas vu ta réponse.
La mienne n'apporte rien de plus et toi tu précises bien qu'il n'y a pas besoin de marche arrière ce que j'avais omis.

10 juin 201910 juin 2019
0

Avec mon Sangria c'est pareil en arriere il fait ce qu'il veut, comme mon chat lol
mais bon si pas trop de courant et pas trop de vent j'y arrive quand même ouf..

10 juin 201910 juin 2019
1

ce que j'avais écrit mais mieux expliqué par Hubert, il n'y a pas à jouer avec la marche AR jamais, manoeuvrer lentement et se servir du vent

je l'ai fait le plus souvent à la voile, hop bout au vent et on recule

une manœuvre jouissive, bien saluer ensuite les applaudissements des voisins et reperer les offres d'apéro
:alavotre: :mdr: :acheval:

10 juin 2019
1

L'avantage de ce genre de manœuvre est que pouvant être faite en solo, madame n'a pas a se stresser et peut même continuer la bronzette tranquille. Et c'est toujours plus classe que le gros beauf qui hurle sur sa femme.

10 juin 2019
0

Ben, c'est aussi ce que j'avais decrit...

10 juin 2019
1

Pas besoin de moteur aussi souvent que possible
Ensuite idéal pour affaler

11 juin 2019
0

Ca j'ai pu voir ! c'est pas gagné mais heureusement pour notre bateau ça va.

11 juin 2019
0

ça me paraît valable mais il ne faut pas trop de bateaux autour et l'utilisation d'une boucle (lasso) est plus facile mais ça doit le faire !

10 juin 2019
0

Suivant le bateau, haut franc bord ou pas, juppe un pas ce n est pas equivalent.
Pour ma part c est par l arriere tranquilement assis sur la jupe, en prenant le soin de faire passer l aussiere avant par l exterieur et du cote qui se retrouvera au vent quand le bateau sera de travers au vent. Sinon la bouee risque de passer sous la quille / safran et peut se bloquer.
Fab

11 juin 2019
0

ben oui mais comment tu fais pour barrer quand tu es assis sur la jupe ?

10 juin 2019
0

bonjour
la gaffe , l'anneau de la bouee , le franc bord , les vagues , le devent , les instructions mal entendue , le barreur ne voit pas la bouee .
les joies et un peu moins de la prise de mouillage .

ta solution etait pas mal , mais pour deux .
moi je faisait un peu la meme chose en solo .
principe de base ,avec plus ou moins d'erre , je balance autour de la boue et cela coule ; je suis provisoirement ammarre .
ce que je balance , moi un bout de 2 ou 3 m de chaine avec a chaque extremitee un bout ramener a l'etrave ; tout cela a l'exterieur arrive un peu plus loin que le barreur .
je longe la boue sur le cotes et balance " la chaine " autour de la boue , il faut choquer les voile immediatement , le coup de rappel peu etre assez fort .
plusieurs annees de mouillage pris sans moteur , courant vague ; je trouve que c'est la maniere la plus facile , meme a un metre je pouvais prendre la bouee .
et surtout avec un peu de vitesse en restant bien manoeuvrant , tres facile de refaire un tour si l'approche de la bouee n'etait pas bonne .

salut

11 juin 2019
0

D'accord ! sauf que je remplace en général la chaîne par un bout plombé mais je vais essayer la chaîne, ça risque moins de se bloquer sous la bouée quand elle est coulissante

10 juin 2019
1

Vous préparez un bout de la longueur du bateau avec un gros mousqueton, vous le passez par l'extérieur et le ramener au cockpit, vous venez au vent du mouillage et vous laissez tomber dessus et passez le mousqueton.
Une fois la manœuvre terminée, vous passez votre amarre définitive.

10 juin 201910 juin 2019
0

En marche arrière tout devient simple que l'on soit seul ou a deux, visibilité, stabilité, proximité.
Par contre quand le courant est plus fort que le vent c'est en marche avant au lasso!

11 juin 2019
0

ps marche arrière veut dire cul au vent!

10 juin 2019
0

La gaffe est avant tout un outil de communication visuel!

Elle donne la position de la bouée quand on pointe sur elle pendant l'approche, même quand on ne voit plus la bouée sa position dans l'espace nous dit si on doit stopper faire avant ou arrière si on est trop prés ou trop loin.

11 juin 2019
0

j'ai essayé pendant des années de faire comprendre ça à ma femme, je lui disais:"tu vises la bouée avec la gaffe, ça me dit où elle est !" ben oui mais 20 ans plus tard elle n'a toujours pas compris. Mais non ! je ne suis pas macho ! c'est comme ça c'est tout! faut faire avec mais c'est pas toujours facile !

10 juin 2019
0

Quand la marche arrière n'est pas possible dépasser la bouée en la longeant a bâbord ou a tribord suivant votre pas d'hélice, un coup de marche arrière pour présenter son cul dans l'axe et crocher la bouée.

0

Bonjour,
Comme scotland, cette technique est facile et comme l’helice est au point mort dès que le cul du bateau est sur la bouée, aucun risque pour elle.
Il suffit ensuite de reprendre le mou de l’aussiere une fois le bateau retourné, si le vent est fort, demande à madame de mettre un peu en avant afin d’aider la manœuvre.
Comme toute manœuvre un peu délicate à faire, profiter d’un temps calme pour s’entraîner.
Pour info, cette technique m’a été enseignée par un ami de 75 ans sur son Oceanis 440.
Bon courage
Patrice

11 juin 2019
1

Un bout de l'avant vers le cockpit par l’extérieur , on longe la bouée du bon coté , on l'attrape avec la gaffe , on passe le bout dans l'anneau et on ramène tout a l'avant et c'est fait !

11 juin 2019
0

Bonjour. Fait l'an dernier, comme les cowboy au lasso et çà marche(courant et vent).

11 juin 2019
0

avec des bras de 2,50 metres ça le fait bien

non le laso c est incomparablement plus facile y compris que le gadget wichard !

11 juin 2019
1

Bonjour, une approche totalement différente : comme je suis en cata (je n'ai pas trop envie de passer la bouée entre les coques en marche arrière !) et que c'est mon corps mort, j'ai équipé le fouet d'amarrage d'un flotteur avec une perche lestée. Je la vois depuis la barre, et c'est très facile de l'attraper et de remonter l'amarre à bord, à condition de ne pas trop traîner pour aller de la barre à l'avant.

11 juin 2019
0

oui ! c'est ce que je faisais aussi quand j'avais un coffre à moi mais là c'est pour accrocher des bouées quelconques ordinaires et fuyantes évidemment !

11 juin 2019
0

Le petit objet décrit par Freychou/Saroyan, c'est simple, je suis emballé. Merci beaucoup, je cours à mon atelier pour en fabriquer un.

11 juin 2019
0

Le mien est une barre inox massif de 10mm (c'est lourd et ça tombe bien dans l'anneau du corps-mort) avec un anneau soudé pour le bout. Le bout de ma gaffe en bois est percé à 15mm sur 5 cms de profondeur et j'ai fait une surliure pour renforcer. Il faut un long bout en polyéthylène -de couleur vive - que tu frappes à l'avant du bateau et tu reviens à l'arrière en passant à l'extérieur de tout (comme pour un spi). Tu enfiles l'étrésillon dans la gaffe et le plonge dans le corps-morts. Le polymachin est indispensable parce que ça flotte et que si tu le fais tomber à l'eau tu peux le récupérer. NB: ça ne sert pas à amarrer, juste à s'arrêter... ! ! !

11 juin 2019
8

Je vous remercie tous, vous êtes très réactifs et je vois aussi très compétents. Merci mille fois.
Que je vous explique quand même le détail. D'abord on est des petits vieux de 75 ans donc pas très agiles ni costauds, ensuite ma femme ne sait pas a barrer et n'a jamais réussi sauf peut -être pour aller en Amérique quand on veut aller en Espagne, ensuite elle n'a qu'un oeil de valide suite à une DMLA il y a 25 ans, ensuite elle a une atteinte au cerveau depuis peu qui l'empêche de bien se diriger et de tenir l'équilibre.

Bon ! vous allez me dire que dans ces conditions là il faut mieux ou changer de femme ou abandonner le bateau. D'accord mais je m'accroche encore un peu, ça fait plus de 60 ans que je navigue à la voile; pas facile d'abandonner. pareil pour ma femme mais depuis seulement 50 ans

Merci encore et bonne navigation

11 juin 2019
0

Moi j'en ai 79 et à un œil près ma femme est comme la tienne... C'est pour ça que j'ai toujours eu la sensation de naviguer en solitaire... ! ! !

21 juin 2019
0

Je crois bien qu'on n'est pas les seuls ! Mais parfois, je me dis qu'il faut être maso pour naviguer comme ça ! Mais profitons en tant qu'un malade du règlement ne nous l'interdira pas !

21 juin 2019
0

pareil pour moi et en plus j'aile bien ça mais ça pose parfois problème !

11 juin 2019
1

marche arrière, cul au vent, au ralenti, c'est fastoche.

19 juin 2019
0

moi sur un corps mort en 10 ans peut de loupés sauf par grand vent
même parfois a la voile.
il suffit de connaitre son sujet et de savoir naviguer
il y a beaucoup d'astuces mais il faut être marin...............

19 juin 2019
1

J'adore ce post! très utile...plein de mystères

19 juin 2019
2

évidemment Dr Wattson,
mais un marin de 60 ans de nav qui pose la question, c'est qu'il connait le sujet
et espère bien pouvoir profiter des astuces des autres avant de se casser un bras
JL.C

19 juin 2019
1

Kaj est un marin avec une énorme expérience

21 juin 2019
0

oui ! c'est vrai ! merci !

20 juin 2019
0

pour ma part j'ai un crochet que je passe au bout de la gaffe et j'ai pris des bouées des dizaine de fois en solo avec ou sans vent avec ou sans courant sans trop de probleme ...

20 juin 2019
0

J'adore l'idée du ''tube'' une idée de section et épaisseur en inox ?

20 juin 2019
0

Je l'ai utilisé pour la prise du coffre avec un simple tube en PVC de 40 et un bout assez fin . L'amarrage définitif se fait alors bien plus simplement puisque le bateau est arrêté.

20 juin 2019
0

Je ne peux garantir que ça tienne des heures dans le baston, mais pour repasser l'amarre préparée à l'avance, ça le fait.

20 juin 201920 juin 2019
0

reflechi:

L’idée et pour moi de stabiliser le bateau quelques minutes ! Je doute qu'un PVC de 40 et bout assez fin tienne bien longtemps surtout si ça souffle !!!
A la louche j’aurai dit un morceau d’inox en 2,6 pour une longueur de portée de 20 cm !!! Mais c’est peut-être trop petit ?
:reflechi: :reflechi: :reflechi:

20 juin 2019
0

un fer à cheval au bout de la gaffe avec une marre dessus
c'est facile pour crocher et une fois l'amarre passée ça s'enlève tout seul

20 juin 2019
0

un croquis ou une photo , serait appréciée

20 juin 201916 juin 2020
0

Voilà :

20 juin 2019
1

s'il y a du clapot, du vent et du courant, c'est un peu maso mais bon, des fois nécessaire et pas forcément réussi du premier coup ça se comprends
de tte façon il faut analyser la situation, et voir comment arriver sur le corps mort en dérive, ce qui donne le temps de voir la bouée et d'aller la crocher sur le flanc du bato, la dérive pouvant atténuer le clapot pour que la bouée bouge moins
plus facile à dire qu'à faire mais j'ai fait quelquefois, notamment à Tréhiguier sur les bouées bleues que tu connais Kaj, avec une gaffe + mousqueton gros modèle vus les anneaux d'au moins 3 cm, par un bon 5 c'est sportif et nécessite plusieurs essais mais surement plus facile qu'aller s'amarrer au ponton d'Arzal en solo avec les soufflantes qu'on connait là bas
par contre la nuit à danser en caressant la bouée...Dur dur mais bon, on a choisi
fait attention qd même, on sa fait vite mal ds ces manoeuvres
JL.C

20 juin 201920 juin 2019
1

Les prise de bouées en solo j’utilise une gaffe automatique mais surtout je la prends en Marche arrière face au vent ou à la résultante vent + courant, c’est plus simple et à 2 en avant toujours face au vent avec un passage en léger décalage au vent de la bouée pour qu’elle se rapproche au moment de la saisie. Par baston et la nuit un bout type pendille plombé en lasso. Mais le pire c’est dans certains ports de Méditerranée une bouée à crocher et à amarrer à l’avant et ensuite culer au quai en solo et avec du vent latéral c’est un must. Coup d’adrénaline et frisson garanti. Parfois un grand moment de solitude.

20 juin 2019
0

Comme chez PPR, affreux en effet en solo

20 juin 2019
0

Il y avait un truc sur mon (épave de) bateau quand je l'ai acheté, et que je n'ai jamais utilisé, mais qui semble fonctionner. C'est une sorte de mousqueton en plastique qui peut crocher un anneau de bouée et qui ensuite se libère en passant un bout de petit diamètre dans l'anneau de bouée, que l'on peut récupérer en double, ce qui permet de s'amarrer tranquillement plus sérieusement… c'est tout automatique, c'est magique, c'est fantastique !
Je n'ai jamais utilsé, car chez nous on n'utilise jamais les bouées à anneau, on frappe un fouet d'amarrage sur un émerillon en dessous de la bouée.
www.latestedebuch.fr[...]t-2.pdf

21 juin 2019
0

oui ! j'ai connu ça aussi mais ma femme n'étant qu'une femme croyait, malgré mes explications, que ce n'était qu'un crochet à passer dans l'anneau, résultat il a cassé. De toutes façons avec sa DMLA qui ne lui laisse qu'un oeil valide elle n'a plus de notion de distance et ne peut donc pas accrocher l'anneau. C'est pourquoi, je navigue comme en solitaire avec les problèmes que ça pose.

21 juin 201916 juin 2020
1

J'ai retrouvé l'illustration de l'amarrage au lasso lesté


21 juin 2019
0

j'ai vu aussi et ça marche mais en général il suffit de lancer la boucle du bout plombé par dessus la bouée et ça suffit, la gaffe est utile quand on a raté son coup si ça ne remue pas trop.

21 juin 2019
0

Merci à vous tous de vos contributions très intéressantes qui confirment ou infirment ce que je pensais. C'est bien ce forum même si parfois certaines interventions sont bien naïves; c'est marrant aussi et ça part d'un bon sentiment!

21 juin 2019
0

j'ai vu aussi et ça marche mais en général il suffit de lancer la boucle du bout plombé par dessus la bouée et ça suffit, la gaffe est utile quand on a raté son coup si ça ne remue pas trop.

24 juin 201916 juin 2020
0

On peut aussi s'inspirer de ce qui se vend ( ou du moins, ce qui se fabrique)

24 juin 2019
0

En marche arrière et crochet Grab n'Go de Croix du Sud Marine au bout d'une gaffe, pas mal

27 juin 2019
0

bonjour
l'illustration de " margotte " est tres proche de ce que je faisait ; j'avais plus de longueur d’amarre pour aller jusqu'a l'arriere ( position du barreur ) .
il faut choquer tres rapidement les voiles et venir au lof pour attenuer le coup de rappel qui peu etre impressionnant .

salut

27 juin 2019
0

achète voile magazine de juillet

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

D'un hiver à l'autre

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (171)

D'un hiver à l'autre

février 2020