En quoi se distingue un "cutter"?

Bonjour, on voit sur les annonces anglosaxonnes, ketch, sloop ou encore cutter. En quoi se distingue celui-ci, coque ou greement ?
Merci.

L'équipage
30 jan. 2011
30 jan. 2011
0

cutter = côtre
cutter = côtre

30 jan. 2011
0

OK merci Epoksea !
j' aurais du deviner!!

30 jan. 2011
0

cutter
Cutter est un navire grée en cotre 2 focs sur l'avant, une grand voile, le ketch a deux mats un grand mat un mat d'artimon, si le mat est devant le barreur c'est un ketch, derrière c'est un yawl et la voile s'appelle un tapecul

30 jan. 2011
0

En arrière ou en avant de la mèche du safran,
pas toujours du barreur AMHA

30 jan. 2011
0

Côtre, autre définition
Il semblerait que la définition d'un côtre est légèrement différente, tout au moins si on en croit Wikipedia :

"Importantly, the traditional and most accurate definition of a true cutter, however, is not in the number of headsails, but rather that the outermost sails are set on stays that are not strictly structural to the rig itself. This in itself is a function of a much more complicated design set, involving mast placement, mast height, rig, boom length and fore-triangle size."

Bref, pour être un côtre, il faudrait que la draille du foc le plus en avant ne soit pas structurelle...

30 jan. 2011
0

évolution des gréements
pour les anciens navires à gréement Aurique la voilure comprenait un foc envoyé du mât à l'avant du bout dehors sur un étai qui ne participait pas à la tenue du mât et une trinquette envoyée du capelage à l'étrave sur un étai qui lui participait à la tenue du mât.
les gréements Marconi utilisent deux étais qui sont structurels. la forme du foc est coupée de façon à favoriser le fonctionnement de la trinquette.
une autre possibilité est le "double head" qui utilise aussi deux étais mais très rapprochés et les deux voiles sont utilisées alternativement.
AMHA.

30 jan. 2011
0

sur les anciens grééments traditionnels,
en france tout au moins, sloop et cotre n'étaient pas clairement différenciés, et les appellations variaient selon les régions.
la distinction s'est faite très récemment, sous l'influence de la navigation de plaisance.

30 jan. 2011
0

Sloop et cotre pas différenciés ?
Pourtant, pendant les longues années durant lesquelles j'ai lu des tonnes d'histoires où intervenaient des bateaux (le plus souvent faisant naufrage et amenant les survivants dans des îles désertes où poussaient côte à côte la carotte et l'ananas, et où les seuls animaux étaient des gigots à pattes, à l'exception d'un ou deux fauves rhumatisants), j'ai régulièrement trouvé le mot "cotre", le mot "goélette", le mot "schooner", quelques autres encore, mais je n'ai guère de souvenir du mot "sloop".
Amusant. Je vais faire des recherches !

30 jan. 2011
0

D'après wikipedia,
c'est assez marrant. "Au temps de la marine à voile, le sloop (déformation anglophone de chaloupe), ou plus exactement le sloop-of-war, désignait en Angleterre, les navires plus petits que les frégates, armés de dix à dix-huit canons sur un seul pont. Les Anglais distinguaient deux variantes principales de sloop :

* le ship sloop qui avec ses trois mâts équivalait à peu près à la corvette française.
* le brig sloop avec deux mâts, est appelé brick en France.

Au début du XXe siècle, le terme sloop désignait un navire d'escorte anti sous-marin, armé de canon de 102 mm et de grenades sous-marines. Lors de la Seconde Guerre mondiale, il a cédé la place aux corvettes, puis aux frégates."

Normal, donc, qu'on n'ait pas parlé de "sloop" en France pendant longtemps... Nous, on disait "chaloupe" !!!!

31 jan. 2011
0

il semble
que le terme sloop, ou plutôt sloup, ait été utilisé plutôt en nord-bretagne (tregor, leon, jusqu'à la rade de brest), pour de petits bateaux, sans considération précise de différence de gréément (origine publications du chasse-marée, bateaux des côtes de france); stanislas millot, dans son traité de voilure de 1925, réserve cette subtilité d'appellation aux yachts de plaisance...
il n'est pas certains que ces considérations savantes aient beaucoup préoccupé les pêcheurs à la voile du début du siècle dernier, alors que, par ailleurs, ils étaient capables d'identifier, de très loin, l'origine des bateaux à des détails de gréément pratiquement imperceptibles aux profanes..

31 jan. 2011
0

Actuellement
Nos amis grands bretons utilisent pour le même bateau la terminologie sloop pour le gréement avec 1 seule voile d'avant (foc auto-vireur ou GSE) et cutter (cotre)pour le gréement avec 2 voiles d'avant (trinquette+yankee).
Navicalement
André

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (197)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021