En cas de chavirage?

Kelt 707,je me demande comment sécuriser un max mon Kelt et empecher les entrées d eau,voilier chaviré?
la porte est en 2 parties mais pas étanche,le panneau coulissant tiendra t il fermé,l aérateut sur le panneau avant n a pas de bouchon.
peut on mieux faire avec le grand coffre do coqpit???
j ai déja renversé 2 ptt habitables et comme dit le proverbe...

L'équipage
29 mai 2013
29 mai 2013
14

Bonjour,
avant de le lancer dans les travaux d'étanchéïté, commence par prendre tes ris au bon moment, celà t'évitera peut-être de te retrouver la tête en bas trop souvent... :mdr: :mdr: :mdr:

29 mai 2013
0

un sou marin !!!!!

29 mai 2013
0

Quillard ou DL ?

Enfin, que ce soit l'un ou l'autre, s'il reste suffisamment longtemps à l'horizontale pour qu'il se remplisse par les petites ouvertures (aérateur...), c'est que tu as VRAIMENT pris un ris trop tard ou qu'il y a un vent où tu aurais mieux fait de rester au bistrot.

Après, si tu es dérive ou quille en l'air, c'est embêtant surtout pour la vaisselle. :tesur:

29 mai 201329 mai 2013
1

pour etre sur que rien de rentre en cas de chavirage il faut faire un panneau de descente etanche avec un panneau de pont, et aussi s'assurer que les coffres ferment bien et ont des joints d'etancheite

29 mai 2013
7

as-tu pensé à pratiquer une autre activité que la voile ?

la pétanque.. ou la belote.. c'est bien aussi.. :pecheur:

1

Dangereux aussi :
la pétanque, il faut des chaussures de sécurité (une boule qui tombe sur le pied...) la belote, il y a un risque d’embonpoint du fait de l'inactivité physique..
:mdr:

29 mai 2013
10

À lire certaine réponse on se demande vraiment pourquoi il n'y a pas de relève dans la plaisance ...

29 mai 2013
0

AU risque de renvoyer toujours aux mêmes références, pour se faire une idée : voir ceci

29 mai 2013
6

salut a tous de nouveau , je me demande pourquoi pour certaines questions utiles comme celle ci, beaucoup d'entre vous font les cons alors que les memes repondent d'un ton docte a des questions parfaitement bebetes (il faut etre tolerant) . Mon propre bateau est etanche depuis longtemps et je me suis posé la question en son temps)..
Est ce qu'aucun d'entre vous n'a chaviré ? ou au moins rencontré du gros temps...il faut changer d'activité

7

"Est ce qu'aucun d'entre vous n'a chaviré ? ou au moins rencontré du gros temps...il faut changer d'activité"

C'est vrai : un ouikaine de navigation sans chavirer c'est un ouikaine de perdu. :mdr: :mdr: :mdr:

30 mai 2013
0

si j'ai ironisé sur ma réponse, c'est tout simplement parce que je me demande vraiment comment il a fait pour avoir déjà chaviré deux fois EN HABITABLE !!

Je sais bien qu'on dit jamais deux sans trois, mais quand même ! :scie:

29 mai 201329 mai 2013
3

On ne fait pas les cons, on dédramatise. Toutefois, s'il m'est arrivé de dessaler quelques fois en 420 et même en 505, c'est le métier qui rentre, en 40 ans d'habitable, ben non, scuzez moi, je n'ai jamais chaviré. Et tiens, c'est marrant, parmi les gens que je cotoie au quotidien sur les pontons ou aux escales, je n'en ai jamais entendu un relater un chavirage. Prendre la cape, oui, passer dans des mers bizzares aussi, mais pas le plus petit chavirage.
Alors pour faire bref, à question con, réponse con.
Alain

29 mai 2013
0

ben c'est que tu n'as pas eu de tres gros temps , mefie toi quand ca arrivera... d'aileur ces dernier temps il y a pas mal de bateau qui coulent on ne sait pas trop pour quelle raison...en fait il n'y en n'a qu'un embarquer de l'eau a l'envers

29 mai 201329 mai 2013
6

@ hoolof : si je me permets d'intervenir, c'est tout simplement pour dire qu'il n'y a pas de question "con" comme tu le dis. Il n'y a que des interrogations légitimes. Juger une question "con", c'est montrer son manque de respect envers son interlocuteur tout simplement. Je sens que je vais encore me faire un pote... :-D

29 mai 2013
0

:pouce: :bravo: :alavotre: :topla: :reflechi: :coucou: :pecheur: :doc: :acheval: :non: :scie: :aurevoirdame: :goodbye: :litjournal: :policier: :langue2: :whaou: :heu: :tesur: :mdr: :oups: :lavache: :blabla: :jelaferme: :star2: :cheri: :famille: :-) :-( :-p :-D ;-) :-/

29 mai 2013
0

Merci Motutunga... :pouce:

Mon métier c'était formateur, alors des questions "de base" j'y répondais toute la journée. C'est pourquoi je ne supporte pas ces jugements à l'emporte pièce. Mais bon, je ne veux influencer personne sauf là... www.hisse-et-oh.com[...]-et-mer :-D :-D :-D

29 mai 201316 juin 2020
0

Pour L'ESTEREL2 : un sonotone peut-être ??? ;-)

29 mai 2013
1

ça, c'est fait! :langue2:

29 mai 2013
0

mido c'est un pote il ecoute de la musique

29 mai 2013
0

@ Mido tu peux répéter la réponse je n'ai pas compris :reflechi: :reflechi:

29 mai 2013
0

En dehors des petits dériveurs et des catas un voilier habituel normal est couché (à 90°) par le vent mais ne peut ètre chaviré (au dela de 115°à 135°) que par la mer et doit revenir rapidement à l'endroit. Pour chavirer il faut donc des conditions de mer où un bateau de ce type n'a pas grand chose à faire ou des conditions très anormales d'utilisation, en particulier de chargement.
Eviter d'embarquer de l'eau est un plus certain (encore que des redressements sont parfois amorcés par un effet de carène liquide. Caroff a écrit à juste titre qu'un voilier ne peut ètre transformé en sous-marin (vus tous les trous à boucher). Il est évident que toutes les prises avant doivent ètre hermétiques, que les coffres et le mouillage doivent ètre vraiment verrouillés, que tout ce qui peut voler à l'intérieur doit ètre sérieusement arrimé (attention aux batteries) si on projette de se faire plus que tabasser.
Une descente étanche est encore mieux. L'équipage doit ètre aussi sérieusement attaché. L'obturation des prises d'air moteur est un choix à réflechir.

29 mai 2013
0

oui les prise d'air moteur il faut les onstruer pune fois pour toute, l'air arrivera bein par ailleur sauf si la coque est cloisonée.
personellement j'ai faim
lli embarque des tonne d'eau avec des deferlante...il n'y a pas besoin d'aller loin : un retour de corse paut suffire.. j'ai rerourné un trinidad dans un oragan dans le golfe de gasgogne, et je ne compte pas les nombreuse fois ou une desceb=nte etanche a simplement eviter l'inconfort d'un interieur mouillé

29 mai 2013
0

D'un autre coté se rappeler qu'il existe un rapport entre longueur d'un bateau et hauteur de la vague nécessaire pour le retourner .
Ceci pour dire qu'il faudra pas nécessairement le temps qui a retourné le Trinidad( dans l'exemple ci dessus) et celle suffisante pour arriver au même résultat sur un Kelt 707 .

30 mai 2013
0

c'est le bon sens même.

29 mai 2013
2

On est bien d'accord.
Mais ce genre de figures et de conditions météo sont rarement rencontrées par l'utilisateur moyen d'un Kelt 707 (objet de la question).

29 mai 2013
0

Rapidement !? euh la je ne serais pas aussi catégorique ,relire certains rapports ou certains compte rendu de croisière .
Ou des faits divers récents .

29 mai 2013
3

Avec les transportables,cela arrive plus souvent,surtout en régate et la pas le temps de prendre des ris,bon je me débrouillerai tout seul,suis pas un débutant,une vingtaine de bateaux à mon actif,de toutes tailles,j apprécie cependant l humour des copains,bonne nav à tous,à l endroit biensur.

30 mai 2013
0

au vu de ce que tu dis, il semblerait que tu aies déjà plus ou moins "couché" le bateau, spécialement en régate.

Prendre un fort coup de gite, mettre presque les barre de flèche dans l'eau, n'est pas chavirer. Il faut bien sur une bonne étanchéité générale pour éviter de retrouver les couchettes mouillées, mais la sécurité générale n'est pas alors en cause.

PS un bateau surtoilé n'est jamais content, et il le fait savoir. Même en régate ! :pecheur:

29 mai 2013
3

je m'oppose totalement au raisonnement qui dit par ex
"Mais ce genre de figures et de conditions météo sont rarement rencontrées par l'utilisateur moyen d'un Kelt 707".....

quelque soit le bateau pour une nav en mer ouverte quelques soient les previsions on doit etre pret a tout, d'autant plus sur un petit bateau.. force 10 sur un 40 pieds ca pourrait n'etre que force 6-7 sur un 21 pieds..
Si cette precaution ne sert jamais tant mieux, c'est un peu comme avoir l'ancre et les voiles prete en arrivant ou en partant du port ou au mouillage au moteur ( pas le meme risque).

enfin je ne dis plus rien sinon on va encore me traiter de troll

29 mai 2013
2

J'ai pas la même vision des choses...

Est-il nécessaire de s'équiper pour affronter un F 10 et des vagues scélérate, si le programme est de se balader un jour ou deux entre Quiberon et Belle-île à la belle saison ou pour aller taquiner le maquereau à 3 miles de son port d'attache ? C'est d'ailleurs le sens des différentes catégories retenues par la réglementation.

De toute manière, un bateau de plaisance moyen même très équipé skippé par un parano ne sera jamais "prêt" à subir un chavirage.

Bon maintenant, même le 15 août, on pourrait avoir une tornade, un tsunami, voire l'apocalypse ...

En ce qui me concerne, la navigation de plaisance = plaisir, détente, repos, ... et pas "jouer à se faire peur"... et ça fait 40 ans que je survis à cette très dangereuse philosophie.

29 mai 201329 mai 2013
1

alors c'est que ne suis pas parano.
vas donc en med c'est pas belle ile y'a pas de "belle saison"..il y a a port saint louis un 15 metres "echoué" a la sorti de la baie sur un banc de sable qui s'est fait couché par une vague et qui a coule dans 5 metres d'eau a 50 m du rivage, et sur la plage a l'embouchure du rhone on voit parfois ( vu deux fois)des petit bateaux ramenés la par la mer sans doute meme causes meme effets.
j'adore ce forum; on ne navigue pas mais on se marre

29 mai 2013
1

HUMOUR :

Comme je l'ai écris par ailleurs sur le ton de l'humour, je ne voyais déjà pas l'intérêt de naviguer en Med. Tu me donnes un argument de plus...
Quel plaisir de risquer sérieusement sa vie chaque fois qu'on sort du port .... et ses économies chaque fois qu'on y rentre.

Même le climat n'est pas si terrible.
Notre mai Aliguen est en Norvège avec 33° C et ce soir il se fait grillade et rosé... www.hisse-et-oh.com[...]ps-2013 :mdr: :mdr: :mdr:

Bon je sors en courant avant qu'on ne me lance des couteaux... :acheval: :acheval: :acheval:

29 mai 2013
0

La météo nous prédit un été catastrophique... on a tout juste le temps de colmater les moindres fissures.

Et je ne me moque pas (ou juste un tout petit peu ;) ), y'a pas si longtemps on envisageait une fermeture de la baille à mouillage pour éviter que l'ancre se barre en cas de chavirage !

30 mai 2013
0

Arrête de te faire peur ! Un monocoque (sauf conditions dantesques) ne chavire pas, et un Samouraï encore moins que les autres !

Alors fait tes petites croisières décontractée, ne pense pas au pire, n'écoute pas les oiseaux de mauvaise augure, et respire l'air du large à pleins poumons ;-)

:aurevoirdame:

30 mai 2013
1

plus sérieusement : le Samouraï, dessiné par Michel Bigoin, courait - particulièrement en Méditerranée - dans la classe des 18 pieds, où il faisait figure d'épouvantail !

C'est un bateau qui aime la brise au delà du raisonnable, plus il en a, plus il est content, et plus il s'exprime.

Très (trop) raide à la toile, s'il y en a un qui devrait mettre un jour ses barres de flèches dans l'eau, ce serait bien un des derniers !

:cheri:

30 mai 2013
0

Le colmatage des fissures c'était pour déconner, j'aurais dû utiliser une binette !
"Et je ne me moque pas (ou juste un tout petit peu ;)"

Par contre, sur la baille à mouillage, on y a pensé ! Mais ça, c'était aaavant, au tout début. Y'a quoi ? 2 ans ?!!!

;-) ;-) ;-) ;-) ;-) :-D :-D :-D :-D :-D
:cheri:

30 mai 2013
0

Si tu savais le nombre de personnes qui me parlent de ce bateau ?!
Certains ont régaté avec, d'autres le 1er qu'ils ont acheté, qu'ils regrettent de s'en être séparé (à cause de la HSB, famille...)

A ce jour on a eu besoin d'1 ris une seule fois, et c'était au tout début pour pas prendre de risques, et pour tester.
Et pourtant on a (avait pour la GV) des voiles défoncées.

Jamais gité de quoi se faire peur !
Mais bon, on ne sort pas non plus par des temps de folie...
:whaou:

29 mai 2013
0

vive les voisins supporters parano

29 mai 2013
0

pourquoi fermer la baille à mouillage autant jeter tout de suite tout ce paquet de ferraille par dessus bord ,le guindeau aussi d'ailleurs ça fera du couple de redressement en plus .
et puis si les monos se retournent normalement ils doivent se redresser tous seuls ,qu'en est t'il des tri ou des bicoques ?
qui sont plus stables à l'envers qu'a l'endroit sauf à ,anvers
qui vaut l'endroit ,
tout ça pour dire qu'un voilier c'est plein de trous ,s'ils sont situes au dessus de la flottaison c'est bien si c'est dessous c'est grave ..
en 50 ans de nav ,je n'ai jamais fait le tour ,donc je ne suis pas compétent pour donner des conseils ,nous sommes passés pas loin ,soit nous avons eu de la chance soit nous avons pris les mesures nécessaires pour éviter cela .
mais je comprends très bien l'inquiétude d'arnaudp
alain

29 mai 201316 juin 2020
2

J'ai eu la meme philosophie, en gros faire un "petit grand bateau..." avec un sangria pour naviguer en solitaire:

-recouper des panneaux de descente en 3 parties dont la plus basse bien ajusté qui fait office de sur bau (voir la photo)c'est pas 100% etanche mais empeche au moins d'embarquer l'equivalent d'une baignoire à cause d'un "gros" paquet de mer... en plus il te reste les 2 autres morceaux de panneaux de descente qui sont plus petit, donc plus facile à ranger.

-Poser une pompe de cale manuel placé sous la barre qui permet de pomper et barrer quelque soit l'amure...
Prevoit un tuyau assez long pour pouvoir balader la crepine dans le bateau et un petit embout un reducteur avec un petit tuyau ça permet d'assecher les fonds... mais là il faut etre 2 shadocks... 1 pour la pompe et 1 pour le tuyau...)

-Pour rendre aussi etanche que possible les coffres j'ai coupé un tuyau dans le sens de la longueur est rempli de sika blanc , j'ai ensuite mis en place le tuyau au niveau du rebord du coffre...

30 mai 2013
0

Thomas, comment as-tu fait pour verouiller les panneaux, les serrer ?

29 mai 2013
1

Plutôt que le risque de chavirage, qui me parait plus qu’improbable, je verrais plutôt le risque d'une grosse vague qui embarque dans le cockpit et le remplit plus ou moins. D'où l'intérêt d'un surbau (je ne connais pas le Kelt 707, mais le Poker par exemple est très dangereux sous cet aspect) ou de panneaux de descente à poste, tout au moins le panneau inférieur.

30 mai 2013
0

C'est vrai c'est un défaut majeur du Poker. Mais j'ai fait comme Thomas sur son Sangria, voir photo au dessus. Par contre ça fait faire de la gym pour entrer/sortir car il n'y a pas de capot coulissant. Mais au moins ça ne dégouline pas à l'intérieur.!

29 mai 2013
0

Peut être revoir la préparation et les transformations effectués sur le 6,50 qui a fait un TDM avec son skipper Italien
Perso nos seuls entrées d'eau possible quand tout est "fermés" ce sont les prises d'air moteur ( et pour un bateau à moteur forcement c'est nécessaire !).
Elles se retrouvent sous l'eau vers 100° de gite, mais point positif avec une telle "gite" les conduits qui amènent cet air au compartiment moteurs se retrouvent avec une pente vers le haut ce qui devrait (enfin j'espère :lavache: :oups:) nous éviter de couler comme une pierre :non: :non:
Si cela nous arrive je ne manquerais pas de vous le dire ....si tout ce passe bien ...sinon .. eh bien vous resterez dans le doute , chavirage ? abordage ? :jelaferme: :acheval:

29 mai 2013
0

Je partage complètement la philosophie de se préparer au pire.

Surtout en Méditerranée ou des gros coups de vents sont fréquents.

Mieux vaut être prêt à rencontrer du méchant sans jamais le voir plutôt que le subir sans y être préparé.

Que ce soit un sangria ou un 50 pieds, la philosophie est la même.

Très chouette article dans le dernier "bateau" sur le retour au "petit".

Je prends note des idées pour les joints du coffre, ça aide même en cas de pluie ou il y a toujours un peu d'eau qui entre.
Merci du tuyau :p

Steph

29 mai 2013
0

A noter que même par 'beau temps' on peux se retourner, c'est le cas d'un petit tri du coté de Fouras/Aix en 2011, video sur youtube, un papy avec ses petits-enfants (jeunes qui filment avec leur telephone).

30 mai 2013
0

un multicoque n'est pas un bon exemple. On sait que ça peut chavirer, et vite parfois.

29 mai 2013
2

Par mauvaise mer sur un voilier rapide au prés, des lames d'eau de 20cm qui parcourent le pont de bout en bout sont assez fréquentes. Un voilier étanche est un vrai plus dans ces conditions. Un bon harnais et une combinaison étanche aussi d'ailleurs pour l'homme de quart.
un trou dans le pont n'est pas un problème s'il est continué par un tube qui descend plus bas que la ligne de flottaison bateau à l'envers. Les aérations de mon moteur sont montées comme cela avec une dorade en tête.
Les conduits de câble sont montés de la même façon quand c'est possible sinon ils sont fermés au Sika.
Les panneaux de pont sont des vrais panneaux étanches.
Il n'y a pas de couvercle de coffre que j'ai toujours considéré comme des trous béants offerts aux vagues scélérates
Il n'y a que mon panneau de descente dont je ne suis pas content et que je vais modifier.
Les hublots arrières sont munis d'une casquette pour repousser les écoulements.
Une trappe d'évacuation dans le tableau arriére permet de sortir même à l'envers.
Ce n'est pas de la parano, juste une bonne conception liée au vécu en mer.

30 mai 2013
0

je me suis bien detendu avec ce fil mais je vais vous avouer un truc : si j'ai eu besoin si souvent de bateaux etanches c'est que je cherche la merde....j'aime le gros temps et au dessus de force huit je prend mon pied.
Donc bien sur je comprends les reactions des septiques qui sont sans doutes plus raisonnables, ce qui est un comportement normal.
Cependant pour gouter cette activité je conseille a ceux qui ne l'ont pas experimenté d'aller voir le vrai gros temps avec toute la prudence qui s'impose, c'est un autre monde...et ne le dites pas a votre femme, faites comme si c'etait un imponderable :pouce:

30 mai 2013
0

On ne peut pas dire que ce genre de situation soit plaisante.
Le shoot à l'Adrénaline dure 10 mn après on est lessivé. Une fois en pleine nuit j'ai été particulièrement malheureux de devoir laisser mon épouse ficelée à la barre tellement j'étais vidé (et en plus j'ai attéri sur la gazinière en allant essayer de dormir). Une épouse qui tient la distance c'est de l'or dans ces situations extrèmment fatiguantes. Inutile de lui raconter des salades.

30 mai 2013
0

:pouce:

comme motutunga.
naviguer dans des conditions sportive nécessite quand même de soigner un peu l’étanchéité.

(je ne parle même pas de gros temps car pour moi le gros temps c'est quand on ne peu plus faire route)

Aussi j'ai un peu de mal a comprendre la réaction de certain...

Mais aller faire un tour dans du 7/8 avec le bateau qui va bien au large avec la grosse houle.

C'est beau... les blanc, noir, bleu nuit, bleu fluo de la mer, les grosses barres de houle, le travail et la puissance du bateau.
C'est une navigation un peu plus engagé mais là barré deviens sympa et c'est tellement beau.

30 mai 2013
0

amha il n'y a pas mille solutions

il faut supprimer le panneau coulissant
il faut remplacer les panneaux de descente par un panneau de pont etanche avec fermeture exterieur et interieur
-il faut supprimer les panneaux des coffres dans le cokpit ,
-toutes les prises d'air doivent avoir une tape interieur .

ou peut etre le plus simple ,changer de bateau ,prendre un bateau de course qui eux sont construit ainsi .

1

ou naviguer dans un bidon étanche... :pouce:

30 mai 2013
4

On est d'accord sur les risques et leurs dangers... pas sur les probabilités.

A en lire certains, il devrait y avoir beaucoup de places dans les ports vu le nombre de bateaux qui aurait dû couler juste après la jetée du port.

La plaisance est et reste une activité de plaisir ; pas nécessairement une recherche d'aventures extrêmes ou de poussée d'adrénaline. On peut rencontrer des situations dures et inconfortables mais dans nos eaux biens connues, cartographiées et avec la précision des bulletins météos court terme, il est extrêmement rare, lors d'une sortie à la journée (= 99% des plaisanciers) de se mettre en danger sans l'avoir vraiment choisi à moins d'être soi-même inconscient et de ne regarder ni météo, ni marée, ...

Ceux qui approchent les situations dangereuses le font sont (à quelques exceptions près)) préparés, expérimentés et bien équipés.

Montutunga ne dit pas le contraire puisqu'il écrit lui-même qu'il cherche la merde.
L'exemple de notre ami Viking35 qui est parti il y a dix jours pour 140 miles de près contre courant avec des BMS à en pleuvoir est typique. Il est très expérimenté, avec un bon équipage, un bateau connu, ... Il savait ce qu'il faisait et son bateau était géré en conséquence ; ce qui ne l'a pas empêché de "déguster".

Mais ce n'est pas le genre d'aventures que la majorité des plaisanciers partagent. Dans les mêmes conditions, la plupart ont renoncé à sortir ou ont revu leur programme.

Alors faut-il tailler tous les bateaux pour affronter ce genre de choses alors que, statistiquement, la majorité sort avec un équipage familial pour aller faire de petite ou moyenne ballade ?

Pour prendre mon exemple personnel, je navigue avec ma femme et ma fille et déjà à plus de 20 noeuds je les vois serrer les dents. Donc, je ne vais pas me mettre dans une situation où je vais aller me ramasser 35 noeuds sur l'avant. Si, exceptionnellement et par accident, ça devait arriver, je cours à l'abri le plus accessible et le plus proche.
Si je voulais faire mon "marin endurci" et sortir en mer par "tous" les temps, il faudrait que je change d'équipage, de famille et de bateau... et ce n'est pas au programme.

Conséquence : je ne vais pas m'équiper d'une trinquette ou d'un TMT et d'une GV suédoise qui me permettraient de faire une traversée par 30-40 noeuds.

C'est pareil pour les "skieurs des vacances", ils devraient peut-être partir skier avec une balise, un kit de survie, ... mais presqu'aucun ne le fait ... sauf ceux qui vont prendre des risques et aller skier là où personne ne le fait normalement.

30 mai 2013
1

Ce fil me rappelle quelque chose...

www.dailymotion.com[...]ris_fun

:mdr:

30 mai 2013
0

Mine de rien ;
voyage-de-renaissance.fr[...]embata/
Les questions "idiotes" ne le sont pas tant que ca non ?
La video peut donner une petite idée..

30 mai 2013
0

so what ?

quel rapport entre un coup de chien local et la question initiale ?

Il y a eu combien de bateaux de "chavirés" ?

30 mai 2013
0

si justement. Lis les deux premières lignes : il est marqué "voilier chaviré". Le débat vient de ce que (voir post d'Hoolof par exemple) un voilier lesté habitable ne chavire pas dans ses conditions normales d'utilisation.

Si le gus avait précisé qu'il voulait passer le Cap Horn avec son Kelt 707, on aurait pu reconsidérer l'affaire, effectivement.

30 mai 2013
0

C'est quoi, la "brouillarta" ? un cyclone ? Une tornade avec des vents à 300 km/h ?

30 mai 2013
2

la question posée n'est pas "faut-il rendre mon bateau étanche" il pose la question du COMMENT le rendre étanche ...le pourquoi c'est son probleme, lui il veut qu'il soit étanche ...c'est tout

..pourquoi disserté sans fin sur une question non posée

30 mai 2013
0

quel rapport ???
eh bé ,justement. Une petite sortie peche ou ballade , avec son petit bateau par un temps magnifique, un coup de brouillarta plus loin , quasi impossible a prevoir et la question d'arnauld prend toute sa valeur.

30 mai 2013
0

Parmi le ventouses : aucun ! :jelaferme: :acheval:

30 mai 201330 mai 2013
0

Spray (?), Damien, Mazzepa, Tsu hang ( deux fois ), Les 4 Vents, Marie Thérèse II, Don, A40 (celebre sur ce site), 2 Meridiens , Frioul 38 , Captain Brown, plusieurs lors Sydney Hobart, plusieur lors Fastnet, plusieur depart Transat des Alisés, un Romanée lors d'un retour Terre Neuve France , un autre Damien 2, dans le même secteur (epontille flambée evacué),un (je crois ) Exploration..... liste non exhaustive , loin s'en faut
Pour certains de ces bateaux leur mesaventure c'est produite : dans le golfe de Gascogne, entre la cote d'azur et les Baleares ....
Quand Willy De Roos rentra en Europe il confiat qu'aprés ce qu'il venait de realiser (Traversé de L'Atlantique, passage du NW, tour des Amerique par le Cap Horn ...) le pire temps qu'il a rencontré ...c'etait à son arrivée ...en Manche !!

30 mai 2013
0

Peter Blake en 94 a fait la même remarque pour son arrivée en mer d'Iroise :tesur:

30 mai 201330 mai 2013
0

Je trouve les préoccupations d'arnaudp tout a fait justifiée et suis assez surpris des commentaires de personnes qui donne l'impression de se sentir agressées.

Pour compléter le message de longcours, les petits voiliers retournés ou couchés et remplis notamment en régate cela arrive (en micro mais pas seulement).

Les petits bateaux sont vulnérables ce qui n'en fait pas des bateaux dangereux mais à condition de les adapter à sa façon de naviguer, et pou allumer (en régate notamment), il est légitime de limiter les conséquences quand on sort des clous.

Ceci dit, pour arnaudp.

AMHA, le problème est
1 - les entrées d'eau progressives en navigation limite ce qui peut amener une perte de stabilité par effet de carène liquide,
2 - l'envahissement du bateau par la descente ou les coffres de cockpit ce qui est possible soit par l'inondation du cockpit soit quand l'angle d'envahissement est atteint ce qui est bien avant le retournement du bateau.

1 - tout ce qui est fréquemment sous l'eau doit être étanche

2 - tout ce qui peut être sous l'eau dans les figures de style les plus spectaculaire doit pouvoir être obturé contre les entrées d'eau massives. L'étanchéité absolue n'est pas forcément indispensable: bateau couché, l'eau dans le cockpit, si le capot du coffre laisse passer 5 litres par minute, le bateau sera probablement redressé bien avant qu'il y ait 100 litres dans le boat. Si le capot s'ouvre en grand ...
Pour la descente, une porte pas étanche mais fermée est beaucoup plus efficace qu'une porte étanche mais galère à fermer et à ouvrir et qui en conséquence reste ouverte.

30 mai 2013
0

desolé europa1 mais
1- les entrées d'eau....

les carenes liquides sont totalement negligables ,minime ,et au contraire l'eau dans les fonds descends le centre de gravité et ameliore donc la stabilité du bateau

30 mai 2013
0

C'est bien ce qu'il me semblait...

il faut traduire "chaviré" par "fort coup de gite".

Je comprends mieux.

:heu:

30 mai 2013
0

Je n'ai probablement pas tout lu dans les réponses, mais j'en ai au moins deux à ajouter.
La première est qu'avec 7m de long, on prend la météo avant de partir en mer, et qu'on ne sort pas en cas de BMS. (sauf si on sait le faire)
la seconde, c'est qu'une étanchéité totale ne sert pas à grand chose, quelques litres dans le bateau en cas de gros coup de gite, ou de capelage par une déferlante ne sont pas dangereux si l'on peut écoper rapidement, ou pomper. Une bonne pompe vaut bien un bricolage inconfortable pour étanchéifier la descente.

Par contre il faut pouvoir verrouiller les panneaux de descente en place lorsqu'on est dehors, disposer judicieusement lignes de vie et cadènes de cockpit pour y crocheter ses longes de harnais, car on peut bien entendu se faire surprendre.
IL faut aussi et de manière plus urgente qu'une étanchéité totale, pouvoir saisir à l'intérieur tout ce qui est lourd et peut passer d'un bord à l'autre en cas de gros coup de gite: Bidons, réservoirs, WC chimiques, batteries, ... Sur un petit bateau, chaque kilo compte et doit rester à sa place.
Alex

30 mai 2013
0

Je vais rendre mon capot coulissant fixe avec des blocages utilisables seulement pendant le gros temps,l idée du tuyau plus sika pour le coffre me parait interessante je vais mm ajouter une deuxiéme serrure et je garderai le bas de porte plus etanche qu aujourd hui,le haut avec poignée pour etre plus facile à manipuler de l interieur et peut etre un systeme plus efficace que le simple verou à 2 balles.
Cordialement A

30 mai 2013
0

et prévoir des vidanges de cockpit de taille conséquente, pas mal de bateaux de série sont équipés d'évacuations riquiqui ...

30 mai 2013
0

Mais c'est quoi le gros temps, perso jamais rencontré et je ne me le souhaite pas. Juste souvenir de condtion musclé (dixit GP3) et ben y avait personne en mer, ni péchous, ni off course voiliers. Et c'était un F6, avec rafale a 8, BMS sur l'état de la mer, au portant, trop bien...Mais avec un bon petit bateau que je connais bien et un skipper pas trop mauvais (moi)....

30 mai 2013
0

le gros temps , c'est quand on ne peut plus aller où l'on veut à cause de la force du vent et de l'état de la mer en fonction du bateau que l'on a (définition personnelle..).

31 mai 201331 mai 2013
0

bonjour a vous encore.
Il semble que beaucoup d'entre vous n'ai jamais vu de gros temps, ca me parait surrealiste....c'est peut etre du au fait que je ne tiens pas grand compte de la meteo, ca me fait chier je suis pas a l'heure pour les bulletins, c'est inaudible etc..mais surtout a cause de ces charlots, et pour leur avoir fait confiance a une epoque j'ai failli y rester deux fois et cassé le bateau deux autres fois.. (les detail ne sont pas le sujet ici)
Vous comprendrez que dans ce cas j'ai une politique du pire et je m'en porte bien, c'est donc aussi une solution fiable..
Je crois qu'une des reponse a la question initiale est :
*rendre le bateau etanche
*avoir un fax meteo, et/ou comprendre la meteo
*etre combatif et aventuruex mais humble et prudent
l'autre solution est d'etre a l'ecoute systematique des bulletins et de faire en consequence
Au risque de me repeter encore, allez voir le gros temps (sans en abuser) c'est une ambiance incroyable , une communion avec notre element, un voyage hors du temps et dieu aime ceux qui essaient de communier

31 mai 2013
0

Il me semble que la notion de gros temps est inversement proportionnelle à la taille du bateau d'une part, et à l'expérience (vécu) du skipper de l'autre ..

31 mai 2013
0

je te cite:
"mais surtout a cause de ces charlots, et pour leur avoir fait confiance a une epoque j'ai failli y rester deux fois et cassé le bateau deux autres fois.. "

et sur ces 4 fois, c'est la SNSM qui est intervenue pour te sauver la vie ?

31 mai 201331 mai 2013
0

non mon pti gars, une des fois y'a eu force 12 (80nds ) au lieu de "force 9 faiblissant) et apres de l'eau partout et pas de radi au autre moyen de communiquer.. l'autre fois calme plat au lieu de force 4-5 sans moteur ni radio ni rien aux abords d'ouessant la nuit... on a pagayé pendant 3 heures pour ne pas se craché sur la chaussée de la jument..
a vrai dire La SNSM j'y ai pas songé il y avait plus urgent.

et puis ensuite pour beaucoup d'autres cas il n'y a pas que le france dans mon jugement !

Mais enfin je ne comprends pas que tout le monde ( la plupart) debate du bein fondé de la question plutot que d'y repondre

31 mai 2013
0

et comme vous voyez peut etre sur l'avatar le chat n'est pas de cet avis( je parle du mien) :non:

31 mai 2013
0

Pour c est emma quand je dis chaviré ,j aurai pu dire coulé,j ai pu renfloué mon boat car il y avait peu de profondeur 5M avec compresseur et boués de camion réparés ,un mono de plongé bien sur l autre fois j ai mis le first class sur le toit mais il est revenu tout seul,équipage à l eau bien sur.
j aimerai éviter cela une nouvelle fois,j ai mm obturé et viré les vannes et dalots de cocpit,j ai un puit moteur,j ai changé mon compas contest pour un autre qui limite les entrées d eau,car je trouve un peu léger le montage avec vis plastique de l ancien.
Cordialement A

31 mai 2013
1

dans ce cas, voir réponse de Hoolof en tout début de fil.. :pecheur:

31 mai 2013
0

je trouve les réponses de 'c'est emma' bien raisonnable, mais je suis preneur d'embarqué avec ce marin dans la' baston', juste pour vérifier entre 'le dire' et 'le faire'. Bien sur, si on m'offre un bateau a'retourner', je suis preneur aussi, mais dans le style habitable.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Perdu à Paris

Après la pluie...

  • 4.5 (150)

Perdu à Paris

mars 2021