emplacement des anodes

Je possede un bateau alu de 12m de 91Depuis toujours au port j ai en place deux anodes a pendre relie aux balcons alu avt et arriere non isole de la coque par le cable de l anode enroule sur ces balcons .Je n ai a priori pas de pb d electrolyse sur le bateau mais ces anodes ne se bouffent pas (il en existe une autre sur l arbre et une sur la chaise d arbre qui fonctionnent mais peu)
Un ami me dit qu il faut boulonner sur le rail de fargue les anodes a pendre????
J avais aussi lu un article sur l emplacemt de ces anodes en fonction de la longueur mais je ne le retrouve pas.
Qui le connait ou peu me repondre merci

L'équipage
09 déc. 2007
09 déc. 2007
0

Quelques éléments
Si tes anodes ne se consumment pas , c'est qu'elle ne sont pas connectées ou mal adaptées (normalement les anodes à pendre pour coques alu sont en mercatal, plus réactif que le zinc). Si tes autres anodes se consumment mais peu, c'est bon signe, d'une part elles réagissent et d'autre part ton bateau n'a pas de fuite ou de courants parasites.
Sur mon bateau (Alu 14m) j'ai une radice + un collier sur la L.A. et une paires d'anodes suspendues boulonnées au rail de fargue (je ponce régulièrement la zone de contact entre rail de fargue et cosse du câble anode). Les 4 se consument a priori normalement.

Un spécialiste de l'alu m'a indiqué un jour que le positionnement et le nombre des anodes était complètement empiriques .... La meilleures prévention étant le testeur de fuites et le multimètre et après, la prise de tête pour corriger les fuites trouvées !!!

09 déc. 2007
0

mesure ...
On peut utiliser un "contrôleur" spécifique ayant un pôle relié à la carène et l'autre à une électrode dans l'eau à un quelques dizaines de cm du bateau. On fait le tour du bateau en relevant les endroits où la différence de potentiel est la plus forte pour y mettre les anodes.

Mais bon, pas vraiment indispensable si la carène est passée à l'époxy, et donc quasiment isolée de l'eau à par quelques endroits bien connus de contact (arbre, axes safran, etc ...). Et dans ce cas, des anodes proches de ces endroit-là sont suffisantes.

09 déc. 2007
0

souvenirs ....
faudrait que je retrouve la littérature ... ce n'est pas aussi simple, l'électrode qu'on ballade autour du bateau a une composition spéciale, avec des tables d'étalonnage des valeurs normales.

11 déc. 2007
0

...
Il y a des abbaques qui permettent de degrossir la chose, Il y a un logiciel (voir ifremer), Il y a beaucoup de litterature sur le sujet.

09 déc. 2007
0

Tu as des éléments ?
Lorsque tu auras fini de rire , peux-tu avoir la gentillesse constructive de communiquer des éléments scientifiques et précis sur l'implantation des anodes, ça m'intéresse beaucoup et ne suis pas sans doute le seul.
Est-ce que notamment la salinité de l'eau, la proximité de coques parasites (i.e. acier, cuivre etc.) ou encore, les chaînes de mouillage ou arbres d'hélices ont une influence.

Concrètement, est ce qu'il existe un modèle mathématique permettant de définir la position optimale et le nombre d'anodes à positionner sur une coque, et cela adapté à toutes les situations, que ce soit à quai, mouillage ou en mer ?

Merci d'avance

09 déc. 2007
0

Valeur de ddp
Merci !
1 -pour un bateau ... a priori "normal", tu considère qu'une ddp est élevée, à partir de quelle valeur ? (J'ai mesuré des valeurs de 0,01V à 0,03V il y a quelques temps, aucuna trace de corrion sur les endraoits ou l'alu est à nu, ni ailleurs)
2 -Les anodes pendantes : y-a-t-il des recommandations en matière d'immersion (le plus près de la coque est-il préférable ?)

09 déc. 2007
0

Ok !
Donc cette affaire d'anode n'est vraiment pas aussi simple que "le-charlot-à-la-contribution-hors-sujet-et-maintenant-masquée" voulait le laisser entendre
Si tu retrouves ta doc, ça vaudrait sans doute le coup d'en faire un dossier sur HEO où les "victimes" de l'alu semblent assez nombreuses !

09 déc. 2007
0

Idem
les deux miennes, en latéral sur le tiers arrière, se bouffent tranquillement, bien boulonnées sur le rail de fargue.

10 déc. 2007
0

Position
Même analyse que Gilou. J'ai mis il ya 2 ans une anode apparemment spécial alu (beaucoup plus légère que l'anode tubulaire ,en forme de poire, mais beaucoup plus chère également) en 4 mois, portée disparue!
Je positionne comme Gilou sur le tiers AR à 70 cm sous l'eau comme me l'a conseillé un autre proprio d'Ovni 31 (quillard comme le mien)

Mais il est vrai que je regarde régulièrement l'état de la coque et que j'ai à poste un testeur de fuite.

10 déc. 2007
0

Puisque vous voulez des anodes suspendues...
pourquoi pas au lieu des anodes sacrificielles, ne pas mettre des anodes inertes en inox ou titane déployé avec protection par courant imposé de quelques milliampères? c'est ce qu'on fait sur les plateformes offshore et sur les pipe-lines immergés ou enterrés.

10 déc. 2007
0

courant imposé .
Ben si on ne le fait pas, c'est parce-que nous ne sommes pas des plates-forme offshore :heu:

Pas les même moyens techniques et financiers.Mais il y a eu des tentatives paraît-il, sur les voiliers.

M'enfin, après avoir mis des pendantes quelques années, Alubat m'a dit que des fixes font aussi bien l'affaire: j'ai donc mis des anodes fixes (6), et effectivement, ça va bien.

11 déc. 2007
0

anodes
Tu peux interroger le chantier Méta qui connait trés bien ces problémes. Ils ont une doc sur les annodes pendantes.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (172)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021