empannage

Lors d'un empannage, faut-il border ou choquer le hale-bas?

L'équipage
29 nov. 2003
29 nov. 2003
0

Raidir
(on parle bien du hale-bas de grand-voile?)

Il me semble bien qu'il faut raidir le hale-bas avant l'empannage, pour aplatir la GV autant que possible. Sinon, elle prend trop de ballant incontrôlable et elle passe beaucoup plus durement. A la limite, la bôme risque de se mâter en donnant un mou phénoménal à la chute, et le haut de la GV peut passer d'un coup, alors que le bas reste sur l'autre bord --> déchirure probable.

29 nov. 2003
0

ca c est un coup a tout peter :
le vit de mulet, de flamber la bome voir de la peter, d arracher les points d attache, etc

si ta voile est bien reglee en hales bas, n y touche pas, pour ne pas tout casser et pour amortir l empannage, je teconseille de border ta voile lors de l abattee puis de la choquer au fur et a mesure apres l empannage ( gants obligatoire ), ou si tu es en regate, dans pas trop de vent, tu prend le "paquet" ( le palan a pleine main ), tu l as fait empanner et surtout tu l as retiens pour qu elle rejoingne son nouveau coté ( mais attention au dos, manoeuvre physique quand y a du vent et risque de passer a la flotte si tu ne laches pas tout quand ca va trop vite )

30 nov. 2003
0

Méthode commando
Je suis d'accord avec takari.
Pas touche au hale-bas et empannage à la volée en accompagnant à la main l'écoute de GV.
Musculation à prévoir avant car manoeuvre trés physique.

29 nov. 2003
0

le plus simple
pour moi,mais il faut que le bateau soit stable de cap, c'est d'abord de border la gv,ensuite modifier son cap, et ensuite,on peut tranquilement aprés s'etre occupé de l'avant,choquer tranquil' la gv.evidement,ce n'est pas de la regate......
pas de bleme de hale bas ,c'est le palant d'ecoute de gv. qui fait le boulot.

01 déc. 2003
0

la GV dabord
Reponce au commantaire de Gerard
Il vaut mieux s'aucuper de la gv avant le genoi sinon tu risque le depart a l'aulofer
Patrice

03 déc. 2003
0

ouai ! soleil..
c'est pour cela que j'ai parlez d'un bateau stable sur sa route.et ça evite de faire raguer le genois qui ne sais pas quoi faire .......
je parle de manoeuvre en solo.......bien sure.

03 déc. 2003
0

En douceur siou plait !
On ramène le chariot d'écoute de GV dans l'axe
On borde la GV comme au près
On dégage tout ce qui gêne sur le passage de la bôme (enfants, belle-mère, éléphants, plantes vertes...)
On abat jusqu'à l'empannage (et on baisse la tête)
On choque l'écoute de GV sur l'autre amure
On déborde le chariot

Le coup d'attraper un brin du palan est efficace pour contrôler le passage de la GV (démultiplication), mais c'est à envisager sur des bateau &lt 10m. Au delà, y'a des risques de bobos aux mimines.

Pensez aussi au frein de bôme : bien gréé et réglé, c'est que du bonheur.

03 déc. 2003
0

bravo
Bravo t’a réussi ta manœuvre

03 déc. 2003
0

D'accord avec swanee
Pour ma part, j'ai apris comme l'a décrit swanee.
Il y a des phases à respecter, notament une qui est la bôme bordée, dans l'axe et arrêtée avant de passer de bord. Ca permet d'une part de tout pêter et d'autre part d'avoir des accidents type homme à la mer.

04 déc. 2003
0

permet????
tu veux dire : evite!!!!!!!!

04 déc. 2003
0

Nico, tu peux préciser ?
Bon, je crois qu'il est parti à l'eau le Nico.

04 déc. 2003
0

Empannage modérato
La méthode que vous préconisez est à utiliser avec discernement.
Avec un vent fort et une mer formée le barreur doit être très vigilant : maintenir fermement la barre, rester bien dans l'axe du vent arrière, sinon au moindre écart de barre c'est le départ au tapis assuré.
En équipage je recommande plutôt de passer le génois d'abord et ensuite de passer la grand voile.
Je la borde rapidement et la choque rapidement en laissant filer l'écoute à la main protégée par des gants.
Il s'agit évidement du cas d'une navigation dans la brise ou sur un gros bateau.
Sur un petit bateau et par petit temps on peut attraper le palan de grand voile à la main amener la bôme dans l'axe et la faire passer à la volée en amortissant le mouvement final, je recommande malgrés tout de toujours bloquer le chariot de barre d'écoute dans l'axe avant de faire passer la bôme.
En solitaire ou avec un équipage peu expérimenté je pense également que le frein de bôme est la bonne solution.

07 déc. 2003
0

frein de bôme
j'ai expérimenté avec succès un "truc" paru dans voiles magazine: le 8 d'escalade, que je connais bien pour l'avoir utilisé maintes fois en montagne en rappel.je l'installe au niveau du hale-bas (j'ai un Sangria), le bout est fixé à une cadène de bas-hauban d'un côté, il passe dans le 8 puis il passe dans une poulie fixée à la cadène symétrique et revient sur le winch du roof (+ bloqueur). ça marche impeccable, mais ne dispense pas tout de même de faire attention quand on est plein vent arrière...

14 déc. 2003
0

empannage
je ne vois plus apparaitre dans les réponses l'élément essentiel de celle-ci qui est de border ou non hale-bas !!!

14 déc. 2003
0

a partir du moment,
ou tu borde ton ecoute de gv.le hale bas, reste comme en nav'normale,suivant vent ,et humeur du jour.........

14 déc. 2003
0

hale bas et empannage
a paertir de force 2 toujours bien souqué !
Sinon le haut de la passe d'abord et le canotte se fait un croche pied en empannant
OK ? :-)

14 déc. 200316 juin 2020
0

zabi ton truc
chacun,ses methodes,suivant bateau,aussi.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ecosse, convoyage en 2007

Souvenir d'été

  • 4.5 (14)

Ecosse, convoyage en 2007

novembre 2021