Émetteur AIS : invisible à l'étranger depuis le continent ?

Bonjour,
Quelqu'un sait-il pourquoi un bateau équipé d'un AIS émetteur français classe B n'est souvent plus visible des qu'il quitte la zone française ?
Exemple : réception en France sur les écrans d'un AIS impeccable jusqu'à la frontière espagnole ( environs), puis plus rien au-delà.
Des que le bateau revient aux alentours de la France, on le recapte.
Y a-t-il une "option" qui ne serait pas connue ?
Merci

L'équipage
04 juil. 2014
04 juil. 2014
0

Bonjour,
tout simplement parce qu'il est hors portée VHF.

0

Heeeuuu c'est une question amusante ;+)... l'emetteur AIS est visible partout dans le monde... maintenant je suppose que tu le suis depuis un site web et celui ci se base sur un réseau de stations de réceptions, si la région ou le bateau va n'en n'est pas équipée, il sera "invisible"... mais pas pour les autres bateaux dans les environs, évidemment...

04 juil. 2014
0

quelques sites pour suivre un navire (AIS ou autre paramètre):
...
maritime.anfr.fr[...]riteres
www.marinetraffic.com[...]is/home
www.vesselfinder.com[...]/fr
...
si le navire n’apparaît pas, plusieurs options
... l'AIS est éteint (volontairement ou suite à panne d'alimentation ou autre panne)
... Le navire est hors de portée des stations des sites de suivi
Merci de nous donner la suite de l'analyse du problème.
A+ JM

04 juil. 2014
0

D'accord avec tous, mais justement, ce n'est pas la bonne voie.
L'AIS est sur réseau Vhf, et bien sur j'évoquais le cas selon lequel le bateau émetteur était à portée (et en marche).
Par ailleurs, je maîtrise aussi la vision "depuis la maison" par exemple par la famille lorsque je suis en navigation, sur internet (marinetraffic notamment).
Je n'ai pas d'explication rationnelle.
C'est mon cas et celui d'un pote que j'ai suivi depuis la maison sur la cote d'azur, puis la corse, puis Île d'Elbe, Rome....puis plus rien !
Alors qu'il s'est éloigné ensuite (de temps en temps capté mais de manière très très aléatoire).
Je me demande si les AIS classe B ne sont pas conçus que pour notre pays et très proche frontière.
Le même outil permet de suivre un bateau professionnel partout sur la planète, sauf au grand large bien sur.
Les classes b me semblent limites, est-ce le cas ?

Une idée ?

Merci

04 juil. 2014
0

Pour que le navire soit vu sur marinetraffic, il faut qu'une station à terre soit à sa portée VHF, et ce n'est pas toujours le cas.

04 juil. 2014
0

"Je me demande si les AIS classe B ne sont pas conçus que pour notre pays et très proche frontière": non, c'est valable dans le monde entier.
"Le même outil permet de suivre un bateau professionnel partout sur la planète, sauf au grand large bien sur": les AIS pro sont différents, plus puissants.
"Les classes b me semblent limites, est-ce le cas ?": non

04 juil. 201404 juil. 2014
0

Comme le dit Frablo !
Si tu regardes Marine Traffic, tu constatera qu'il n'y a aucun bateau entre la Gironde et Bayonne, et pourtant je peux t'assurer qu'il y a pas mal de bateaux de pêche, équipés de matériel pro, que je détecte très bien avec ma navicom autour d'Arcachon.
C'est tout simplement qu'il n'y a pas de station relais marinetraffic.
En revanche, sur vesselfinder ils apparaissent, ce qui indique qu'ils ont des stations relais...

06 juil. 2014
0

Bonjour , pour info ,une bonne couverture AIS Sud Gascogne et toute l ' Espagne sur "localizatodo.com " application android pour les portables
Bonnes navs

04 juil. 2014
0

C'est uniquement une question de réception des stations à terre...
Par exemple, mon bateau est à Caen, quand je pars vers la mer, à Ouistreham, j'apparais sur les sites comme Marine trafic. Qui plus est, quand je suis en mer..
Par contre, à un certain moment, qui dépend de la propagation, lorsque je remonte le canal vers Caen, je disparaît de ces sites, car les stations réceptrices sont situées en bord de mer.

Pm

05 juil. 2014
0

Je pense mieux comprendre.
En réalité, cela dépend donc des relais tant VHF, que des relais faits dés l'instant ou le signal est passé à terre via internet.
Par exemple en ce moment, un pote est à Mahon (baléares), dans le port avec forcément une réception sur place.
Il doit être vu sur place, mais moi depuis mon domicile, je ne le vois pas sur PC car il n'y a pas de relais fait entre Mahon et le réseau internet (peut être).
Merci

05 juil. 2014
0

Selon les ports, le relais n'est pas visible du quai, c'est pourquoi certains ports semblent vides alors qu'il y a des dizaines de bateaux avec AIS en fonction.
Les sites privilégient un relais en hauteur même s'ils n'ont pas une vue direct sur la mer.
Les relais ne sont pas actifs 24/24, c'est une démarche privée, il n'y a pas obligation de résultat comme si c'était un organisme d'état qui le gérait.

05 juil. 201405 juil. 2014
0

Ils existe potentiellement deux récepteur terrestre (bornes) sur Mahon
Menorca - La Mola (SOCIB) - Station #1075
et
Nuva - Station #519

www.marinetraffic.com[...]ons/519

Mais les deux n'ont pas remonter d'information depuis plusieurs heures !
plusieurs causes sont possibles (pas d'alimentation électrique ,panne d'internet ,ordinateur coincé........) la dernier et la moins probable est pas de bateau sur la zone.

par contre si deux bateaux même un Français et l'autre Tibétain équipé de l'AIS se trouve dans le port eux se vois entre eux !
Et ça c'est l'essentiel !

05 juil. 2014
0

Pour avoir un relais AIS sur mon toit, je confirme que tout le monde peut en installer un, et qu'il n'y a aucune différence de traitement entre un AIS Français et un autre.

Les sites MarineTraffic, AISHUB,etc ... sont tous alimentés par des bénévoles. La marine nationale à aussi un réseau mais ne partage pas ses données. En fonction du relief un Class-B ce capte à 10/15Milles , un class-A à 30/50?

N'oublions pas que l'AIS est un système prévu pour faire de l’anti-colission et que pour cela 10 milles de porté c'est largement suffisant. Ceci étant dit je reste surpris que les grands ports n'installe pas un relais pour desservir leur zone.

06 juil. 2014
0

si vous lisez en détail marinetraffic, il est facile d'être réemetteur des données en habitant sur la côte, ils fournissent même le matériel ...

06 juil. 2014
0

Il n'y a pas si longtemps, ils ne fournissaient rien, il fallait acheter récepteur et antenne.

06 juil. 2014
0

Ce n'est pas le cout d'un recepteur qui leur coute cher, d'autant plus qu'ils revendent les infos. Leur site est gratuit pour les fonctions de bases mais payant relativement cher pour plus.

07 juil. 2014
0

MarineTraffic à effectivement financé certaines stations de base, là ou leur couverture n’est pas bonne. C'est d’ailleurs ce qui explique que leur couverture soit meilleure que celle de AIS-HUB qui lui ne propose pas de financement.
Sinon tous c'est sites vivent [plus ou moins bien] de la revente d'information à des pro.
En temps que fournisseurs bénévoles ont reçoit un compte pro qui nous permet de récupérer un peu plus d'information que le site en accès libre. Pour ma part j'utilise en partie mon accès AIS-HUB pour fournir les données des bateaux de la zone de la Rochelle sur mon service de test AIS gpsd://sinagot.net mais je n'utilise aucune des sources MarineTraffic que je trouve lent et pas très réactif.
La plupart des bénévoles qui ont une station de base AIS avec qui j'ai discuté sont des radio amateurs qui ont des amis qui font du bateaux et qui ont financé eux même leurs récepteurs. Plus que le récepteur, le plus cher et le plus compliqué c'est souvent d'aller installer une antenne sur son toit.

08 juil. 2014
0

Bonsoir,

Je confirme : 7 minutes après l'avoir activé, mon AIS "belge" est visible sur marinetraffic à Chaguaramas, Trinidad... et je reçois les locaux, les suisses, les allemands, et aussi les français... ;>)) ...

08 juil. 2014
0

Il y'a effectivement ne nombreux "trous" dans la couverture !
On peut, en cherchant bien, trouver la liste des relais terrestres sur le site Marine Traffic. Ce site est le fruit d'un travail d'une université grecque. C'est compréhensible vu l'importance des armateurs en Grèce.
En cherchant encore mieux on voit qu'ils ont le projet d'utiliser des satellites pour couvrir l'ensemble de la planète à long terme.

08 juil. 2014
0

Ok pour les satellites mais le signal envoyé en VHF n'ira pas jusqu'à eux. Il faudra investir!

08 juil. 2014
0

C'est surtout que l'AIS n'est pas fait pour être vu de la terre, mais pour éviter les collisions avec les autres bateaux en mer.

S'il est relativement simple de voir les AIS classA jusqu’à 50miles et donc de les tracer sur une cartes, c'est beaucoup plus compliqué pour les ClassB qui n'émettent qu'a une dizaine de milles.

08 juil. 2014
0

????
la portée de l'AIS n'a rien à voir avec la classe, ni le fait que ça se passe en mer ou à terre, fait uniquement lié à la hauteur des antennes.
En théorie, un classe B peut avoir une portée de plusieurs centaines de kms.
Certaines bandes VHF sont utilisées en aérospatiale, avec seulement quelques watts.

11 juil. 2014
0

La portée d'un AIS ou d'une VHF n'a rien à voir avec la puissance, mais seulement liée à la portée optique.
Un AIS d'un porte-container en 2w portera plus loin que celui d'une vedette en 12w.

11 juil. 2014
0

Non, je veux dire que ta 0.01w porterait aussi loin que ta 25w.
maintenant, pour que ta vhf passe au dessus des "allo ici Ginette, pierrot es tu là pour l'apéro" et autres conversations toutes plus intéressantes les unes que les autres, ainsi que les "bruits", il vaut mieux une 1w que 0.01w.

11 juil. 2014
0

Tu as répondu à ton interrogation, je te laisse chercher et tu trouveras pourquoi les class A portent généralement plus loin que les classe B.

11 juil. 2014
0

a Prioris non le classe A ayant plus de puissance, il passera par mode freisnel
c'est a dire on le verra legerement sous l'horizon peut etre 15 miles.
Le B avec la distance sera sous le seuil de decodage.

11 juil. 2014
0

Désolé de te contredire "Frablo" mais un Ais Class-B emet à 2W alors qu'un classA emet en 12.5W. En plus le ClassA envoie ses informations toutes les 2s alors que le ClassB ne les envoient que toutes les 30s. Sans compter que sur un cargo l'antenne est à une hauteur pas possible.

Conclusion: la class de l'AIS change de manière très significative la portée.

11 juil. 2014
0

Tu veut dire que ma VHF qui me consomme 25W marcherais aussi bien si elle faisait 0.01W.

11 juil. 2014
0

Ca c'est de la grande théorie dans la pratique c'est bien différent. C'est d’ailleurs très simple à vérifier avec une VHF en passant la puissance de 25 a 2W.

J'ai une base AIS terrestre avec l’antenne de 2m sur mon toit, je vois très bien les classA qui sont dernières Belle-Ile mais jamais les class B.

11 juil. 2014
0

Le probleme est plus complexe, par exemple quand on jette un caillou dans l'eau on voit que les "vagues" formées sont plus fortes au point d'impact et vont en diminuants.
Le signal radio c'est pareil sauf que l'attenuation est encore plus forte avec la distance.
D'autre part il existe un bruit de fond et pour que la radio puisse sortir le signal il faut etre au dessus.
En plus le signal AIS necessite un signal relativement puissant pour etre decodé convenablement.

11 juil. 2014
0

Donc, d'après toi, un porte-container verra l'écho AIS d'un voilier en classe B d'aussi loin que le voilier voit le navire en classe A, (si ce sont les mêmes antennes en réception et en émission bien-sur) t'es d'accord avec moi ?

08 juil. 2014
0

La VHF est reçue quand on est en vue d'une émetteur ( voir parfois de plus loin s'il y a reflexion de l'onde émise sur les couches ionisées de l'atmosphère).
Les satellites auront donc une vue directe tout comme en aérospatiale. Les premiers essais l'ont confirmé, reste a installer des récepteurs sur les satellites et là, c'est une autre histoire

10 juil. 2014
0

Marine Traffic vient de mettre une page d'info sur le "cracking" par satellite :
.
www.marinetraffic.com[...]ite-ais
.

11 juil. 2014
0

La portée d’un émetteur dépend de la hauteur h1 et h2 des antennes par rapport au niveau de la mer :
D = 2 x (racine carrée de h1 + racine carrée de h2)
D en miles nautiques, h en mètres
L'intensité du champ d’une onde radioélectrique dépend de la puissance rayonnée par l'antenne
E = racine carrée de (30 x P) / d
E intensité du champ en mV/m, P puissance rayonnée par l'antenne en W, d distance séparant l'émetteur du point de mesure en km

15 juil. 201416 juin 2020
0

Les formules c'est bien mais dans la pratique parfois les choses sont bien différentes

15 juil. 201416 juin 2020
0

comme Lord...
une capture d'écran de mon récepteur AIS
j’étais à 5 nautiques au large de Palma de mallorque et mon antenne AIS est à 2,5 de l'eau sur mon balcon Ar.
On est très très loin des 15 miles théoriques !!!
:reflechi:

15 juil. 2014
0

Y a des repetiteur tres puissant tout le long de la cote espagnole.
Parfois ils coupent et le nombre de cible diminue considerablement.

01 août 2014
0

Cette histoire de répétiteur terrestre est un mythe nautique ! Tout comme la re-transmission de navire à navire .

Cela est probablement dû à une confusion avec les infos retransmises sur le net, qui ne peuvent être en aucune façon être reçues par un récepteur AIS

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (143)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021