emagasineur de drisse

bonsoir ,
je suis en train de cogiter pour faire un enmagasineur de drisse
que l'on pourrait mettre à la place de la poupée d'un guindeau électrique horizontal que l'on pourrait actionner à distance avec la télécommande radio
ce qui permettrait de se faire hisser seul en tête de mat et surtout en sécurité
avec une drisse de 8ou 10mm dynéma .
mon problème c'est le rangement sur le tambour
il faudrait un truc comme sur les moulinets à tambour
si quelqu'un a une idée ????
alain

L'équipage
09 nov. 2017
09 nov. 2017
0

ça existe déjà dans les catalogue des grands accastilleurs... mais c'est plutôt destiné aux grands Yottes

09 nov. 2017
0

je ne crois pas ,c'est pour mettre à la place de la poupée du guindeau électrique ,après la manip on remet celle d'origine ..
des treuils c'est pas ce qui manque ,mais pourquoi ne pas se servir de celui du guindeau le mien un lofran's peut tractionner jusqu'à 600kgs
alain

09 nov. 2017
0

OK, je vois le principe.
Il existe des emmagasineurs de manoeuvres avec le bout qui est captif sur un tambour. Ils doivent en général être encastré quelque part sous le pont.
Pour ce que tu veux faire, il "suffirait" d'un barbotin double mais avec une sorte de machoire self tailing (ou un Wincher de chez Barton). Une fois la voile haute, un bloqueur sur le mat l'immobilise mais il faut alors ranger le mou de la drisse.
ça me semble hasardeux car à chaque prise de ris, il faudra remettre en place la drisse en allant à l'avant.
Quant à changer le barbotin à chaque fois... n'oublie pas d'intégrer le fait que ledit barbotin et les vis de bloquage sont en métal ... et que ça coule très bien au fond de l'eau si des fois ça t'échappe des mains. Il faut donc un système 'permanent'
D'autre part, à la vitesse à laquelle tourne un guindeau, il ne faut pas être trop pressé de hisser ni avoir trop de vent qui va faire fasseyer la toile pendant longtemps au risque de l'endommager.
Bref, je comprends ton souhait mais je ne crois pas que cela soit une solution.

09 nov. 2017
0

c'est ça même ,ce serait un ensemble qui viendrait remplacer provisoirement
la poupée du guindeau ,que on peut télécommander à distance sans fil ..
alain

09 nov. 201709 nov. 2017
0

ce qui permettrait de se faire hisser seul en tête de mat et surtout en sécurité

tu te fait hisser en tête de mât pour prendre des ris?

De ce que je comprends de la question d'Alain, faudrait un genre de bidule comme sur une enrouleuse de touret, d'ou sa comparaison avec le moulinet à tambour

en gros un truc de ce genre : img.directindustry.fr[...]091.jpg

ou alors j'ai pas compris la question

[edit] je sais pas si je suis très clair dans ce que je dit, je vais prendre un autre exemple, pour un prolongateur électrique sur enrouleur, pour enrouler proprement, tu maintiens la partie libre du cable avec une main, laquelle se ballade lentement de droite à gauche et inversement pour pas que ça s'enroule n'importe comment, ben, Alain cherche une idée pour remplacer cette main si j'ai bien compris [/edit]

09 nov. 2017
0

non ce n'est pas pour ça.
je veux utiliser ma drisse sur un enmagasineur qui prendrait la place de la poupée du guindeau avec un guide pour l'enroulement pour pouvoir monter en tête de mat pour intervenir si nécessaire .
ce matériel une fois utilisé serait déposé et rangé à bord.
ce qui ne changerait rien aux maoeuvres courantes le reste du temps ..
alain

09 nov. 2017
1

et si au lieu de l'emmagasineur tu fais faire à ta drisse un aller retour avec 2 tours sur ta poupée de guindeau (un peu comme sur un emmagasineur de gennaker) en passant le retour sur des poulies de renvoi et en montant avec le retour ?
ce qui me gène un peu avec ton histoire d'emmagasineur classique de drisse c'est que souvent ça s'emmagasine mal et que ça risque de faire un gros paquet et de se coincer ... quand tu es de préférence en haut du mat et que tu as oublié ton portable pour appeler à l'aide !!!

09 nov. 2017
0

ça pour se casser la g... c'est au point ..
il faut que la drisse soit emmagasinée sur un tambour de manière régulière si on ne veut pas que ça coince ..
alain

09 nov. 2017
0

ce que je veux faire c'est un ascenseur pour monter en tête de mat
seul et toute sécurité avec une pédale d'ascension que l'on fait coulisser sur une deuxième drisse fixe au fur et à mesure que l'on monte .
quand à la vitesse de montée ,c'est très rapide au guindeau ,plus qu'au winch manuel ou il faut être à deux .
il existe un treuil électrique que l'on monte en tête de mat qui fait ça bien ..mais c'est encore un moteur de plus .
alors que si on a un guindeau électrique pourquoi ne pas s'en servir ?
et c'est pas tous les jours .

09 nov. 2017
0

J'avais le même problème que j'ai résolu avec une bouteille de pastis ! J'arrive toujours à trouver quelqu'un disposé à me hisser en haut du mât avec le guindeau…

10 nov. 2017
0

Un shunt (Petzl), ou un nœud de prussik (autobloquant) me parait obligatoire sur une drisse fixe et quelques soit les manip. pour monter et descendre.

Cela permet en montagne de monter sur une corde (avec une pédale au pied et une longe au baudrier) ainsi que de s'auto-assurer pour une descente en rappel, ce qu'il faut savoir faire pour redescendre seul du mat (on peut descendre avec un seul nœud autobloquant mais c'est scabreux).

Deux drisses fixes, deux longes et deux bouts pour confectionner un nœud de prussik suffisent pour monter seul au mat ... avec un huit pour redescendre.

Mais quand on a 20 ans, mais cela met une plombe pour faire l'aller-retour et une certaine fatigue au bout du compte.

10 nov. 2017
1

quand j'avais 20 ans je montais d'abord la chaise et après j'allais la rejoindre
par les drisses ou les haubans avec des gants et des bottes .
maintenant je monte toujours avec le système grigri mais je met une demi heure ..il y a eu depuis des transferts de musculation
des bras c'est passé à la ceinture .
donc comme j'aime être autonome ,je cherche ...
alain

09 nov. 201709 nov. 2017
0

bon le chat on va dire pour ne pas se lancer dans des bidouillages trop compliqués que quand on arrive plus a monter tout seul on se fait aider et on se sert du guindeau 1000w si on a pas de winch electrique, jusque là rien de nouveau sous les cocotiers ! et on peut supposer que ton système avec poupées russes et poignée d'escalade tu ne vas pas t'en servir par mistral force 12 sur la mer la plus dangereuse du monde entre la garoupe et la girolata donc si c'est juste pour developper une nouvelle technique histoire de causer "ça ne mange pas de pain" d'autant plus que l'idée de mettre une, voir deux poupées sur son guindeau pour monter le plus haut possible parait être une agréable occupation de porc, euh pardon de port ! #c_leuchat-kcommencé!!!
:acheval:

09 nov. 2017
0

La poupée du guindeau est comment ? un cabestan avec, j'imagine , ou un barbotin pour la chaîne uniquement ? Horizontale ou verticale ?

10 nov. 2017
0

Je connais quelqu'un qui utilise son guindeau pour monter au mât (bateau de 41 pieds) mais c'est maman qui fait fonctionner le guindeau électrique.

10 nov. 2017
0

Il faudrait pratiquement une poupée de winch avec self-tailing, et en montant on tient (ou on s'attache) le bout courant de la drisse qui sort du self-tailing : pas de problème de stockage ni de surpattage. Il faut juste que ça fonctionne dans l'autre sens en descendant, comme les winchs de régate qui peuvent tourner dans les deux sens.

10 nov. 2017
0

Pourquoi ranger sur le tambour? tu reprends l'idée de Schrubb en tenant ou en t'attachant le bout qui sort de la poupée de guindeau, ce qui ferai comme une boucle en continu avec plusieurs tours sur la poupée pour la montée et la descente. Avec un cheminement et une tension adéquate cela devrait fonctionner. Mais idiot proof quand même.

10 nov. 2017
0

pardon: PAS idiot proof.

10 nov. 2017
0

Bonjour

Une autre option pour un résultat quasi identique :
Un treuil électrique 200kg hissé en tête de mat avec drisse de spi par exemple.
Il faut juste trouver un modèle qui peut enrouler une longueur de cable au moins égale à la hauteur du mat et rallonger le cable d'alimentation ainsi que la commande (souvent filaire sur les produits d'entrée de gamme).
Le cout se situe autour de 100€.
Avantage : solution simple à mettre en oeuvre sans modif (hasardeuse) du guindeau et le treuil peut servir à d'autres applications.

je sais que ça ne répond pas à la question posée mais c'est une solution pour grimper au mat sans effort.

Stan

10 nov. 2017
0

Quelle idée ! comme système casse-gueule on fait pas mieux . :bravo: :reflechi:

10 nov. 2017
0

il y a bien çahttps://s1.qwant.com/thumbr/0x0/0/b/35e6b58de2d458eeaa5e102c109600/b1q0p_0.jpg?u=https%3A%2F%2Fnauticashop.ch%2Fmedia%2Fproducts%2FCS%2F8444%2F912430.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1
mais là mon peut le fixer à demeure et s'en servir pour toutes les manoeuvres de voile .
alain

10 nov. 2017
1

tu attache la drisse de spi à l'ancre et tu t'attaches à l'autre bout. Tu descends l'ancre, ça te fait monter, tu remonte l'ancre, ça te fait descendre ;-)
Bon il faut une grosse ancre !!

10 nov. 2017
0

www.lewmar.com[...]e/13257
il y a bien ce système que l'on peut mettre en pied de mat à demeure
pour toutes les manoeuvres de gv et accessoirement pour grimper au mat avec une télécommande radio .
mais ce qui m'intéresse c'est de le concevoir en utilisant le guindeau
horizontal
le vertical c'est un cabestan
alain

11 nov. 2017
0

Le cabestan est juste la pièce qui reçoit le bout et le barbotin la chaîne. Qu'ils soient droits ou couchés c'est pareil . Je me suis tapés quelques grosses session de fourrage cuir en haute altitude , avec diffèrent systèmes .Je croyais que c'était le sujet et comme à l'habitude je vais préférer et de loin mes quartes heures de colle qu'a chercher à comprendre une leçon qui me les brise.

12 nov. 2017
0

@loupeis
un guindeau est à axe horizontal ,il peut y avoir une poupée seule ou un barbotin seul ou les deux ,cela dépend des modèles .
c'est la même chose pour un cabestan qui lui possède un axe vertical
avec ou sans barbotin ou poupée ou les deux également ...
quand on emploi les bons termes on se comprend plus facilement
souvent cet appareil est employé seulement pour le mouillage ,mais il peut servir à pas mal de choses à bord autrement .
comme par exemple s'il est bien positionnée à hisser l'annexe à bord ou monter un équipier dans la mâture
ou même sortir un moteur je l'ai déjà fait en gréant le bôme en mat de charge
alain

10 nov. 201710 nov. 2017
0

Bonjour,
je pense que cela va être un eu compliqué au niveau d'un guindeau, car sur un moulinet à tambour fixe, c'est la bobine commandée par une came à l'intérieur de la base du moulinet qui monte et descend et de ce fait, assure un enroulement régulier du fil.
Sur un moulinet à tambour tournant, qui serait sur le principe plus proche de ce qu'Alain veut réaliser, c'est plus complexe car c'est un doigt qui se balade en navette sur la bobine pour assurer la même fonction commandé par toute une mécanique intérieure. Et quand on démonte pour nettoyer et lubrifier, c'est toujours un peu délicat au remontage. D'ailleurs, nombre de ces moulinets sont privés de ce système, et simplifient en confiant au pêcheur qui en rembobinant guide le fil avec son pouce l'enroulement plus ou moins régulier du fil.
Ou alors, sur le guindeau, il faut un équipier dévolu à cette fonction.
En outre, cela suppose au minimum une longueur de drisse égale à deux fois la hauteur du mât, ce qui nécessiterait une poupée assez volumineuse.
C'est le genre de challenge qui devrait faire chauffer les neurones...

10 nov. 2017
0

une seule longueur de mat suffit à emagasiner .et un peu plus pour avoir quelques tours d'avance sur la bobine ..

10 nov. 2017
1

Une autre solution:
attacher un sac rempli de lest dont le poids serait égal à celui du grimpeur, le monter en tête de mât, ce qui fait qu'une fois que tu es attaché à la même drisse, il suffirait de tirer sans trop d'efforts sur cette même drisse pour te hisser, et même stationner en cours d'ascension, les poids respectifs du lest et du grimpeur s'annulant... :acheval: :acheval: :acheval:

10 nov. 2017
0

Le truc, c'est que pour faire un bon emagasineur, il faut un dispositif pour positionner proprement le bout sur la bobine, sinon, va fait rapidement de gros pâtés qui vont tout bloquer.
C'est pour cela qu'il y a des dispositifs "tout en un"

10 nov. 2017
0

La solution peut être un système "sans fin", avec 3 ou 4 tours sur le guindeau, et retour via poulie du bout libre vers le "grimpeur" qui contrôlerait la tension. Cela impliquerait au ras de la poupée, en entrée et en sortie, un système de guidage très fiable de la drisse pour éviter le surpattage, genre filoir d'écoute bien positionné…
Quoiqu'il en soit, vouloir monter seul au mât en se fiant à un bricolage et à une télécommande me semble une bonne solution pour figurer en bonne place dans les "Darwin Awards" !

10 nov. 2017
0

Faudrait imaginer faire une épissure sur la drisse de spi pour qu'elle travaille en circuit fermé en passant par le guideau et par une poulie en pied de mat. Le tout se devant d’être " relativement " tendu.

L'épissure permettrait à la drisse de passer les poulies en tête et pied de mat.

Mais faut conserver l'auto assurage (avec un shunt) sur une autre drisse qui ne soit pas tendue tant pour être assuré que pour redescendre en rappel au cas ou... :reflechi:

La question de l’emmagasinage ne se poserait plus mais resterait celle d'un éventuel surpattage sur le guindeau... (ce qui d'ailleurs ne manquerait peut être pas d'arriver dans le cas d'un aller-retour, resterait la solution d'un rappel pour redescendre)

10 nov. 2017
0

justement non ...
c'est pour ça que je cogite un système sûr .
la pédale d'escalade on la fait monter en même temps sur une seconde drisse et elle peut servir pour redescendre en cas de panne du système ,il suffit d'avoir un 8 avec soi et quelques mousquetons alpins .

10 nov. 2017
0

En cas de surpattage, on arrête avec la télécommande de monter ou de descendre. On redescend par la drisse fixe à poste avec un huit ET un auto-assurage (shunt ou prussik). Il n'y a aucun risque si on est en circuit fermé.

" la pédale d’escalade on la fait monter en même temps " ?.Bon alors, il ne s'agit pas d'une pédale qui comme son nom l'indique se met au pied. Ensuite une longe avec un huit et avec un frein se monte au baudrier et on la pose ensuite sur une drisse... En tout cas, je n'ai jamais pratiqué ou vu personne monter son encordement sur une autre corde, cela en alpi ou en escalade...

Toujours est-il qu'un shunt ou un prussik doit se pouvoir remonter en appuyant dessus pour l'un ou en poussant par dessous pour l'autre...

Par ailleurs, si la drisse est tendue et jointe par épissure avec 3/4 à la poupée du guindeau, il y aura toujours 3/4 tours au guindeau comme sur vis sans fin. Le risque de surpattage est faible et de toute manière sans risque...

Donc en cas de besoin, faire passer une amarre trois torons et faire une épissure. A la fin de l'exercice on défait l'épissure et on se sert de l'amarre pour renvoyer la drisse de spi.

10 nov. 201710 nov. 2017
2

Voilà le résultat qui t'attends avec certain système !!!!!!!

Surtout celle de RODRIGUE

:doc:

10 nov. 2017
1

Dans tous les cas, pour monter au mat, je pense qu'il faut toujours avoir une deuxième assurance sur une drisse fixe, avec un huit ou un descendeur, dont la manipulation est réalisée uniquement par celui qui monte ...
 
C'est tellement facile de ne pas se comprendre avec la distance, ou d'avoir un truc qui foire en bas. Il faut un truc simple et sûr.

10 nov. 2017
0

Alain, ON m'a dit qu'il y a trèèès longtemps , quand tu montais une poupée c'était le septième ciel assuré !
Et maintenant ça ne vole pas plus haut que le sommet d'un mat ? :-(
Bon, plus sérieux, une poulie fixée à la proue bien dans l'axe de la poupée sur le guideau, 4 tours sur elle et tu conserves le dormant à la main qui montera avec toi :topla:

10 nov. 2017
0

Fritz, tu as la réponse .....moulinet de pêche au gros.....si ça tient un marlin de 100kg qui se débat.........après, il faut soigner la liaison drisse , fil de pêche ....

10 nov. 2017
0

sur les miens j'ai 800m de tresse 80lbs
c'est un peu long pour mon mat mais on peut faire un mouflage 4brins
mais comment l'entrainer avec le guindeau ??
alain

10 nov. 2017
0

BON PLAN
www.norauto.fr[...]84.html

1/ treuil à fixer au pied du mat .

2/ attacher une poulie à la drisse de grand voile et passer le câble du treuil dedans.

3/ hisser la poulie en tête de mat en gardant le crochet à la main et en déroulant le treuil.

4/ attacher le bonhomme au crochet et grâce à la télécommande tu te hisses en haut.

en tête de mat il est important de ne plus appuyer sur le bouton !!!
en haut, mettre une pancarte " stop " pour ne pas oublier.

plus long à expliquer qu'à faire.

perso , je ne prendrais pas le risque. c'est toi qui vois.

JF

11 nov. 2017
0

quid du guidage du câble et je crois que ces treuils ne fonctionnent que dans un sens pour dérouler on débraye ,descente assurée ..
le 400 lewmar convient en changeant la drisse pour du kevlar ,mais ce n'est pas ce que je veux faire .
c'est utiliser le guindeau électrique en changeant temporairement la poupée
pour une bobine pouvant contenir 30m de drisse de 6mm dynema
ou utiliser celle en place
alain

10 nov. 2017
0

Stairway to heaven !

10 nov. 2017
0

Dans waterwold kevin costner utilise le système des sacs je crois

10 nov. 2017
0

et un tambour d'enrouleur de genois ça irait ?

10 nov. 2017
0

Tu compares Kevin Costner à Fritz ou Fritz à un sac ? :heu:

10 nov. 201710 nov. 2017
0

Un début d'idée:
tu fixes une drisse à ton ancre
tu montes la drisse et l'ancre au mat en déroulant la chaine au guindeau
Quand l'ancre est en haut, tu t’attaches à la drisse et tu remontes ton mouillage donc en l’occurrence descendre l'ancre. Bien sur une grosse poulie (ex un barbotin au niveau de la delphinière)va être nécessaire pour que la chaine tire correctement dans l'axe qui va bien sur le guindeau.
A noter il n'est pas forcément nécessaire de monter l'ancre, mais ça fera un contrepoids quand il faudra monter le bonhomme, donc moins d'effort sur le guindeau

10 nov. 201716 juin 2020
1

proposé par "Virus" un feedback d'une ascension de mat, pour le plaisir et valider les plans du chat ... en fichier attaché :langue2:


12 nov. 2017
0

Perso je pense qu'il faut trouver une solution à partir d'un enrouleur de génois.
Gilles

12 nov. 2017
0

confectionner la bobine à la cote de l'axe du guindeau
avec le clavetage ,ce n'est pas ça qui est difficile ,c'est le systéme d'enroulement pour être sur que la drisse ne surpatte pas

si on a suffisamant de distance on peut mettre une poulie de renvoi bien centrée ,mais pour moi ce n'est pas mon cas ,mon guindeau est au pied de mat et je n'ai pas de plage avant .
j'ai pensé à une bobine du diamètre le plus grand possible et pas très large ,mais je suis limité en hauteur .
je crois que je vais opter pour le lewmar 400 avec une commande radio montée descente ,mais ce sera long pour affaler alors que maintenant ça descend tout seul .
comme ma gv fait 40kgs et que c'est le seul truc ou je fais des efforts
pour la hisser ,il fera le travail à ma place .
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (140)

un soleil gros comme ça

mars 2021