Electroscan

Qui connaît a installé à bord ou a des échos sur l'électroscan : système électrique de traitement des eaux usées (toilettes) qui par magie change la merde en rien grace à la transformation chimique du sel contenue dans l'eau de mer. C'est distribué par Nautisséo. Sur le site ca a l'air parfait mais en réalitée ?

L'équipage
10 sept. 2009
10 sept. 2009
0

Il n'y a aucune magie :
le principe consiste à stériliser les effluents par du chlore, extrait par électrolyse de l'eau de mer.

Par contre, le système n'a aucune influence sur la couleur des rejets ! ;-)

_/)

11 sept. 2009
0

faux tilikum!
Cela rejette quelque chose de [i]"bactériologiquement neutre"[/i] ce qui ne correspond à aucun terme connu des normes NFT 72100 et suivante. La notice dit que [i]les déchets sont épurés[/i], sans plus. Et je ne sais pas ce que cela signifie.

Cela n'a rien à voir avec une stérilisation.

Pour information, en milieu médical, la stérilisation chimique des endoscopes s'effectue après un lavage et nettoyage sévère. Les appareils sont alors trempés dans des bains à base d'eau de javel ou de solutions à base d'acide peracétique, bains chauds. Les temps de contact sont compris entre 1/2 heure et 2 heures suivant concentration et efficacité de la solution et agressivité sur le matériel.

Si un dispositif à électrolyse d'eau salée permettait d'obtenir un bon résultat avec une concentration contrôlable il y a longtemps que les professionnels l'aurait adopté. Au lieu de cela il s'embêtent à utiliser des produits onhéreux et à durée de vie limitée à une semaine compte tenu de leurs conditions d'emploi.

Pour en revenir au matériel cité, la pub est très bien faite car elle réussit à faire dire ce qui n'est pas écrit.

11 sept. 2009
0

je ne me fache pas,
je m'énerve. :-D

Certes, l'eau de javel (récente) est un excellent biocide. Encore faut-il respecter un dosage correct et un temps de contact convenable.

Oui, neutraliser. Ce qui signifie pas grand chose.

Je me heurte professionnellement à une accumulation d'abus dans ce domaine et j'en devient chatouilleux.

C'est comme si je te disait que ma glacière du bord me permet de garder au frais la nouriture pour longtemps et que les essais que j'ai effectué cet été au pole nord sont stupéfiants de performance de durée du pain de glace.

Les petits poids en boîte, les nouilles les sardines à l'huile sont parfaitement conservées. Même en bretagne!

Bon, allez j'exagère un peu mais pas tant que cela.

11 sept. 2009
0

ElectroScan
homologué par les CoastGuards pour toutes les zones cotieres à courant ( marées ou estuaires ).
C'est la raison pour laquelle j'en ai installé un sur Ravenala - nous comptions visiter les USA en remontant par les waterways ....
L'appareil est assez gourmand en éléctricité puisqu'il tire 40A pendant les 2 à 3 minutes de chaque fonctionnement.
N'ayant en fait jamais navigué dans une zone où il etait requis , je ne l'ai utilisé que pour verifier qu'il fonctionnait une fois tous les mois en gros.

11 sept. 2009
0

laboratoires indépendants ?
A moins de supposer que les services sanitaires US sont corrompus par le fabricant, les mesures ont été faites convenablement, et doivent certainement être accessible au public, non ?

Cela ne m'étonnerait pas qu'on trouve sur le site du fabricant la copie de la déclaration des services sanitaires US .... Ils adorent mettre en avant ce genre d'arguments ;-)

11 sept. 2009
0

Ne te fâche pas ! ;-)
J'aurais dû en effet écrire "neutraliser" plutôt que "stériliser"... mais la comparaison avec le matériel médical est abusive : personne ne songe à le nettoyer à l'eau de mer, même propre !

Pour "l'usage courant", le chlore, connu de tout le monde comme "eau de Javel" est quand même un bon bactéricide... non ?

_/)

11 sept. 2009
0

Quel est le vrai besoin ?
Le vrai besoin c'est d'avoir à bord un engin qui fait que les rejets sont conformes à la norme du moment et du lieu.

Apparemment, le Lectrascan satisfait cet objectif, puisqu'il est agréé par les US (en mer uniquement) qui ne plaisantent pas avec les rejets en mer des bateaux de plaisance.

Le autres considérations sont intéressantes du point de vue de culture scientifique personnelle (et ça m'intéresse), mais qui ne doivent pas interférer avec l'objectif : avoir un truc homologué, quel coût, quelles contraintes, quelle fiabilité, etc ... :heu:

11 sept. 2009
0

Gourmand ?
40 A durant 3 minutes, ça ne fait toujours que 2 Ah par cycle... ce devrait être gérable dans le bilan énergie global d'un bateau... non ? ;-)

_/)

11 sept. 2009
0

Je te comprend...
surtout après avoir travaillé un temps dans la potabilisation de l'eau, ce qui n'a rien de compliqué mais qui ne supporte aucune approximation ! ;-)

Pour revenir dans le sujet, je serais curieux de voir les résultats d'un labo indépendant examinant les rejets de la station de traitement objet du fil...

A vue de nez (odeurs) ça ne me semble pas complètement pipeau pour celles que j'ai vu en action.

_/)

10 sept. 2009
0

Comme pour les piscines
L'electrolyse du sel (Na Cl) produit du dichlore qui dans des conditions de pH aéquates est actif en stérilisation oxydation. Ce procédé est largement utilisé pour les piscines et il uffit de 5 à 7 g de NaCl par litre d'esu pour que ça marche.
Stérilisé d'accord mais influence sur l'environnement avec la production de chloramine , c'est à discutter !!!!!

11 sept. 2009
0

Normes piscines
ANNEXE I

Modifié par Décret 91-980 20 Septembre 1991 art 1er JORF 26 septembre 1991 .

1° PISCINES
L'eau des bassins des piscines doit répondre aux normes suivantes :
..................................
Le pH est compris entre 6,9 et 8,2 ;
Le nombre de bactéries aérobies revivifiables à 37 degrés C dans un millilitre est inférieur à 100 ;
Le nombre de coliformes totaux dans 100 millilitres est inférieur à 10 avec absence de coliformes fécaux dans 100 millilitres ;
Elle ne contient pas de germes pathogènes, notamment pas de staphylocoques pathogènes dans 100 ml pour 90 p 100 des échantillons.

J'espère que la stérilisation du matériel médical est plus poussée.

MichelR

11 sept. 2009
0

Bof...
On est pas loin des minimas exigés pour de l'eau considérée comme étant... potable ! ;-)

Bien souvent l'eau "du robinet" et même en bouteilles dites "de source" sont loin d'être vraiment stériles... :heu:

Lorsque je pense à ce que j'ai osé boire durant mes pérégrinations, je suis presque étonné d'être encore vivant ! :tesur:

_/)

11 sept. 2009
0

Parfait pour moi
J'en utilise un depuis deux ans, sans aucun problème.

Pour l'entretien un détartrage tous les six mois et c'est tout.

Pour la "neutralité" des rejets j'espère bien entendu que c'est ok. Mais ce que je lui demande en priorité c'est de garder son homologation, pour éviter l'infâme cuve à eau noire que je n'ai pas la place ni l'envie d'installer.

Antoine

12 sept. 2009
0

Merci
Merci à tous pour votre contribution, j'ai plus de détails que ce dont j'ai réllement besoin. Pour moi comme pour Antoine la question est d'echapper à l'installation des réservoirs à eau noire pour lesquels je manque de place. J'en ai une longue pratique en Turquie, pas de problème pour moi et j´'y apprécie la qualitée de l'eau. Le problème est que j'ai du monde à bord... et la discipline dans les toilettes n'est pas une qualitée très répandue (...incontrolable de sucroit), bref j'ai une longue série d'histoires croustillantes sur les toilettes bouchées qui tournent au cauchemar avec les reéservoirs à eau noires.
Ce qui m'inquiète encore au sujet de l'electroscan :
- ce serait l'histoire de la couleur des rejets (disons "purifiés")qui ne changeraient pas de couleur ! Cela ne fait pas vraiment mon affaire (mouillages en Turquie : il faut simplement ne rien voir ), qu'en dit Antoine qui l'utilise ?
- Et le rejet de chloramine dans l'eau de mer dont parle un autre ? Je n'aime pas me baigner dans la merde de mes congénaires mais je ne tient pas non plus à me transformer en usine chimique !
- Autre question pratique: comment ca fonctionne avec les pompes manuelles de toilettes? Est-ce-que ca va mettre en branle tout le traitement pour chaque petit pipi ou est-ce-que ca se met en route quand le premier réservoir de l'appareil est plein ? Je ne tient pas à compliquer à bord les problèmes de pompes non plus.

Merci encore et garder votre bonne humeur pour ce sujet merdique.

12 sept. 2009
0

La couleur, et bien ...
Je ne sais pas. Je n'en ai jamais eu la curiosité, mais le bateau ne va quasi jamais au ponton, et je n'ai jamais rien remarqué de "remarquable".
Nous ne sommes que deux à bord ce qui limite quand même sur une journée, la potentialité de rejets colorés.

Si tu as une pompe manuelle tu peux choisir de traiter ou pas suivant l'utilisation (perso nous traitons systématiquement).
Avec une pompe électrique ou un Sanimarin c'est en fonction du montage que tu feras.

Bien qu'étant un grand adepte du Lavac , j'ai préféré installé en même temps que l'Electroscan un Sani marin, jusqu'ici l'ensemble fonctionne avec satisfaction .

12 sept. 2009
0

Cuve à eau noire
Peut-on considérer ce matériel comme une cuve à eau noire homologuée?
www.equipmedical.com[...]32.html
Si oui, on n'est pas obligé de l'utiliser, il suffit de l'avoir à bord.

10 août 2010
0

DU NOUVEAU sur les systèmes de traitement
Vu sur un autre site :
jeanneau.1fr1.net[...]507.htm

Vous n'avez plus qu'à attendre un peu et c'est moi, oups ..., c'est l'état qui va vous l'offrir votre station d'épuration

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

Souvenir d'été

  • 4.5 (48)

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

novembre 2021