Electronique minimaliste

Au hasard d'une croisière, j'ai rencontré des nouvelles générations. Un voilier de 10 m simple.
Pour la nav : un.sondeur , une tablette avec cartes et une vhf portable .
Quand je vois des tables à carte entourées de divers cadrans , je me dis que tout ce matos , c'est vraiment " has been ".
Pas bon pour les ships.
En réalité, en croisière hauturière , de quoi avons nous vraiment besoin ???
De mon côté , je suis content d'avoir une bonne paire de jumelles , un voltmètre et un feu de mouillage qui éclaire le cockpit par sécurité.

L'équipage
14 jan. 2021
14 jan. 2021
2

Sondeur, PC, GPS portable, vhf, récepteur sdr et anémomètre à main.
En secours tablette, téléphone, rapporteur breton et jumelles graduées à boussole. A part le récepteur sdr et les jumelles, aucun matériel n'a été acheté neuf.

14 jan. 2021
0

Electronique : anémomètre à main ?🤣 Rapporteur breton ??🤣🤣 Jumelles ??? 🤣🤣🤣

14 jan. 202114 jan. 2021
0

" je suis content d'avoir une bonne paire de jumelles , un voltmètre et un feu de mouillage"

Super, l'essentiel est d'être ravi de ce que l'on a.

Cela dit, il y a un gars qui est en grand voyage sur un 4 mètres.
10 m c'est donc 2,5 fois le minimum nécessaire, on n'est plus du tout dans le minimalisme mais dans le grand luxe.

Pas de voltmètre, pas de moteur, mais il a un AIS. Va donc lui expliquer qu'il est has been et sur-équipé .

14 jan. 2021
0

J'avais oublié l'ais.

14 jan. 2021
1

ça sert a quoi les jumelles ??? j'ai bien navigué 30 ans sans puis c'est devenu "indispensable "!!!

14 jan. 2021
1

là José, tu charries ! demander à quoi servent des jumelles ...

14 jan. 2021
7

A mater les filles!! quelle question.... Humour, dsl

14 jan. 2021
0

voilà la bonne réponse ..lorsque l'on passe pret des plages ..toutes les jumelles sont braquées sur les femmes ...et peut etre sur les hommes aussi ..mdr non on peut tres bien s'en passé aussi

14 jan. 2021
2

Sans doute n'as tu pas faire d'alignement un peu difficile, comme dans chausey.

Les jumelles sont bien nécessaires, a moins de connaitre parfaitement le coin.

15 jan. 2021
1

Étant Malouin Chausey je connais un peu. J'y allais du temps ou je mesurais ma vitesse avec une planchette alors les jumelles..

15 jan. 2021
0

et pour Chausey j'y suis rentré de nuit plus d'une fois et je sortais a marée haute par la passe nord pour me rentre à Jersey ..

15 jan. 2021
0

Salut le malouin !
Je ne remets pas en cause ta connaissance du coin, mais juste que pour tenir certains alignements, les jumelles, c'est pas du luxe (de jour comme de nuit)

Sur notre dernière virée a chausey, impossible de voir la massue sans les jumelles (passe nord).

Donc comme je disais, soit tu connais par coeur, soit tu as des jumelles.

Et comme on ne va pas forcément uniquement dans des endroits que l'on connait par coeur ...

15 jan. 2021
0

mais je ne met rien en cause avec des jumelles c'est mieux ,pas de probleme ..
seulement je navigue depuis toujours et j'ai acheté des jumelles il y a que quelques années de ça .... et je ne connais pas tout les coins entre l'Irlande et L'Espagne par coeur malgré que ..j'en decouvre encore ..mais avec des jumelles c'est mieux comme avec tout le reste d'ailleurs ...mais ce n'est pas a mon avis "indispensable"

15 jan. 2021
1

C'est vrai que si on considère minimaliste, on peut s'en passer.
Suffit de mettre la pioche et attendre que la visi se dégage !

Au final, la question, c'est quelles sont les contraintes que l'on accepte, pour définir en face l'équipement minimum que l'on doit prendre (tout en restant en sécurité, bien sur).

14 jan. 2021
0

Avant le besoin il y a d'abord à satisfaire l'obligation règlementaire de l'équipement que tout chef de bord doit respecter, particulièrement pour l'hauturier.

14 jan. 2021
-1

oui oh et si tu ne le respecte pas il se passe quoi ?

14 jan. 2021
2

tu te ramasses une belle prune en cas de contrôle ...

14 jan. 2021
0

Le matériel de sécurité en zone de navigation semi-hauturière

L’équipement de sécurité obligatoire à bord d’un bateau de plaisance ne dépassant pas 24 mètres qui navigue en mer au-delà de 6 milles et jusqu’à 60 milles d’un abri (zone semi-hauturière) est fixé par l’article 240-2.05, comme suit :

le matériel d’armement et de sécurité prévu pour la navigation côtière (voir plus haut), mais avec des gilets de sauvetage individuels affichant un niveau de performance d’au moins 150 newtons et un compas magnétique qui ne peut être remplacé par un système GPS
depuis le 1er janvier 2017, une installation radioélectrique VHF (very high frequency) fixe
un ou plusieurs radeaux de survie gonflables, permettant d’embarquer l’ensemble des personnes à bord
le matériel qui permet de faire le point, tracer et suivre une route
le livre des feux tenu à jour (en version manuscrite ou électronique)
le journal de bord tenu à jour
un dispositif permettant de recevoir les prévisions météorologiques marines à bord
un harnais et sa sauvegarde (longe) à bord d’un navire non-voilier
un harnais et sa longe à bord d’un voilier
une trousse de secours
un dispositif lumineux étanche (portable ou fixe) pour la recherche et le repérage d’un homme à la mer de nuit

Le matériel de sécurité en zone hauturière

Les navires de plaisance naviguant en mer au-delà de 60 milles d’un abri (navigation hauturière) sont tenus d’embarquer à leur bord des matériels de sécurité dont la liste est fixée par l’article 240-2.06 de la « division 240 » :

le matériel d’armement obligatoire prévu pour la navigation semi-hauturière (voir ci-dessus)
une radiobalise de localisation des sinistres (RLS)
un émetteur-récepteur VHF portatif et étanche

14 jan. 2021
0

Le matériel réglementaire est une chose, et dépendent du pavillon.

14 jan. 2021
1

il me semble que les jumelles ne sont plus obligatoires

14 jan. 2021
4

Ca sert à quoi le voltmètre s'il n'y a pas d'électronique ?

14 jan. 2021
0

Peut etre y a t il un moteur a démarrer ?

15 jan. 2021
2

Pas besoin de voltmètre pour ça. Soit ça démarre et ça veut dire que ta batterie est bonne, soit ça peine, ou ça démarre pas, et la batterie est déchargée ou morte. :-)

14 jan. 202114 jan. 2021
3

vraiment on peut tres bien naviguer avec pas grand chose en electronique ..

j'ai un bon copain de 70 ans qui navigue sur le bateau qui était à son pére construit en 1954 il est dans son jus ..pas de batterie de servitude une seule pour le moteur ...il a une lampe à petrole et lorsq'il est au quai il met sa guirlande en 220v ...il a un gps portable , une vhf portable et basta un telephone mais il ne fait que telephone ...et il navigue comme tout le monde et m^me surement plus ....son pilote auto :deux sandow ..

Lorsqu'il voit mon bazar ça le fait toujours rire ...heureux homme ,rien ne tombe en panne!! puisqu'il n'a rien ...

14 jan. 2021
-1

Mais pourquoi diable un moteur ? ? ?

On s'en passait, quand c'était encore mieux avant.

14 jan. 2021
2

Bonjour Lolapo

C'est peut être simplement le mode d'affichage (tablette) qui change il a peut être tout les capteurs certe (hasbeen pour toi) et il a fait le choix via un réseau wifi interne d 'avoir: ais, vitesse GPS, vitesse sur l'eau profondeur, vitesse et direction du vent, cartographie, webcam avec vision 360° avec zoom du bateau, meteo,ect..
Comme quoi l 'apparence.... mais il n 'a peut etre pas de jumelle.

Le Moko

14 jan. 2021
0

A propos d’électronique minimale, une idée me trotte dans la tête depuis quelque temps : une course au large sans électronique, excepté un matériel de sécurité plombé. L’idée serait de revenir à l’essentiel, de favoriser le sens marin et les astuces de navigation.
Seuls autorisés :

- montre à aiguilles avec trotteuse,

- règle graduée,

- rapporteur,

- cartes papier, almanach du marin breton ou équivalent, atlas des courants, éphémérides nautiques, bloc-note quadrillé, crayon et gomme.

Pas de girouette, ni de pilote, ni de compas, mais un conservateur de cap non gradué.

14 jan. 2021
1

c'est un peu ce qui s'est fait avec le TDM a l'ancienne , avec un sextant et sans électronique ou tres peu

14 jan. 2021
3

Loïck Perron était parti pour faire la route du rhum de mémoire au sextant.
Il a vite abandonné cette idée il a avoué qu'il s'en est servi 2 jours et après raz le bol .
Le sextant dans la boîte et vive le GPS....

14 jan. 2021
0

Oui, mais sans compas ni loch.

Ça pimente un petit peu la façon de tenir une estime.

14 jan. 2021
1

pour la vitesse a une époque on regardait la longueur de la vague d'étrave sur la longueur du bateau et on pouvait sans trop se tromper avoir une idée de la vitesse .. maintenant il faut des satellites ...

14 jan. 2021
-1

et c'est reparti pour le CMA....

14 jan. 2021
1

Rien à voir avec CMA. C’est un type de compétition qui met en jeu des qualité différentes des celles de celles avec des voiliers modernes suréquipés et surinformatisés.

Pourquoi fait-on des concours de tir à l’arc, alors qu’on a des moyen de chasser plus efficaces ?

Pourquoi fait-on des concours hippiques, alors que tout le monde se déplace en voiture ?

Pourquoi fait-on des compétitions d’aviron, alors qu’on a de meilleurs moyens de propulser des bateaux ?

Pourquoi fait-on des régates de voiliers alors que les bateaux à moteur sont plus pratiques ?

Etc.

15 jan. 202115 jan. 2021
0

@Lulu : Ce n'est pas à cela que je répondais. Je parlais de la sempiternelle complainte anti progrès... "avant on regardait les vagues et on savait en déduire notre vitesse, aujourd'hui vous avez besoin des satellites!"

Ce que je constate, c'est que les aventuriers d'aujourd'hui ne refusent pas le progrès (quand ils en ont la possibilité) : ils cherchent à le comprendre et à l'utiliser. Vincent Goudis pour le GPS (quand le débat sur son intérêt faisait rage avec les anciens de l'époque désormais quasi tous disparus), ou Yann Quenet avec l'AIS aujourd'hui.

Finalement, c'est quand on ne fait plus rien, qu'on se met à regarder en arrière en répétant sans cesse : "CMA, CMA, CMA..." , non ?

14 jan. 2021
2

Avec 70% d'abandons, la plupart parce que les bateaux ont été retournés par des déferlantes, faute de pouvoir recevoir des infos météo permettant d'éviter les mauvais coins.

14 jan. 2021
0

Oui ça devient n’importe quoi

14 jan. 2021
1

Seuls les bateaux de course actuels vu leur vitesse peuvent vraiment choisir une route en fonction de la météo.
Les autres sont obligés de prendre le temps comme il vient.

14 jan. 2021
-1

"obligés de prendre le temps comme il vient."

Ah ? Ce que nous racontent tous ceux qui ont utilisé un routeur ou qui font leur routage eux-mêmes, ils mentent, donc ?

15 jan. 202115 jan. 2021
0

@ Kobaua :
Bonjour,
Pas d'accord avec toi, ceux qui convoient les bateaux des autres fonctionnent avec la météo because c'est généralement pendant la saison des cyclones et il faut bien qu'ils les évitent... pendant que les vendeurs de location attendent le chaland...

15 jan. 2021
1

Je ne parle pas de ça, mais des bateaux en mer qui peuvent naviguer en fonction des prévisions météos grâce à leur vitesse.

14 jan. 2021
0

tu n'as pas inventé grand chose! çà s'est fait il y a 3 ans!

14 jan. 2021
1

cela a déja été fait : le Golden Globe
vainqueur Jean-Luc Van Den Heede
l'idée elle trotté il y a longtemps
et a même été réalisée

14 jan. 2021
0

Et sans la météo, avec des bateaux foils on comptera les morts

15 jan. 2021
0

Et les yeux bandés, pour pimenter ?
Sérieux, je ne vois pas trop l'intérêt, sinon s'emm..er la vie alors qu'on peut faire autrement.
Ce n'est que mon avis.

15 jan. 2021
0

L’intérêt serait d’aiguiser le sens de la navigation et de favoriser des astuces pour choisir sa route et tenir son estime.

Il ne s’agit pas de naviguer normalement de cette façon, mais de faire ponctuellement des compétitions un peu innovantes et minimalistes (puisque c’est le thème du fil).

14 jan. 2021
0

La VHF fixe est obligatoire à partir de 6 milles si on a un pavillon français... Ne pas en avoir revient à sacrément limiter ses navigations.

14 jan. 2021
1

C’est une époque que nous avons bien connue, un loch, un sondeur...à éclat et un récepteur de radiophares.. et vogue la galère!! Mais vive les tablettes !!

14 jan. 2021
1

Comme dis sabord c'est une époque.
En même temps à l'époque on avait pas le choix peu où prou d'électronique et quand il y en avait c'était tellement cher que l'on regardait ça dans les revues et jamais on pensait pouvoir avoir ça à bord un jour.
Aujourd'hui il y a tout ce qu'il faut et même plus à des prix encore trop cher ,certes, mais tout de même abordable.

14 jan. 2021
4

et puis il faut bien le dire l'électronique a démocratisé aussi la plaisance elle permet a beaucoup de naviguer sans avoir beaucoup de notion de navigation .

15 jan. 2021
2

Plutôt que démocratiser, je dirais que ça l'a
vulgarisée

16 jan. 2021
1

J'ai connu ça, pendant une vingtaine d'années.
C'était naturel puisque rien de ce qui se trouve maintenant n'existait.
Non seulement j'ai survécu, mais j'avoue qu'il ne m'est rien arrivé de fâcheux.

18 jan. 2021
1

"Non seulement j'ai survécu, mais j'avoue qu'il ne m'est rien arrivé de fâcheux."
définition exacte du biais du survivant ;)

14 jan. 2021
0

il me semble que les jumelles ne sont plus obligatoires

14 jan. 2021
0

Des jumelles électroniques ? Je ne savais pas que ça existait ? Probablement ave un compas numérique intégré ?

14 jan. 2021
0

Exactement

14 jan. 2021
0

En grande traversée, pour moi, une montre, un récepteur radio et de la musique.
En côtière, à chacun de voir selon ses besoins...

14 jan. 2021
0

Ces jeunes , je ne leur ai pas demandé s'ils avaient le matos de sécurité .
Je ne suis pas flic...
C'est juste un concept différent de la nav. Le telephone portable existe ainsi que Gps et internet .
Quelque part , on a l'impression que ce sont les anciens qui ont lieux de nav digne des Boeing.
747.... ce qui est étonnant.
L un d'eux me montrait son point en transat sur l'ordinateur de bord .
Juste un point au milieu de l océan. Une flèche sur une immensité de bleu.
Un peu incongru . Un point sur une carte papier aurait suffit.
Une des autres choses que j'ai remarqué mais c'est une histoire de budget :
L annexe est souvent un kayak ou une paddle ou les 2 .tout cela avec le sourire car c'est fun !!!
Il va falloir reviser nos standards pour ne pas être trop " has been"

14 jan. 2021
-1

Je comprends mieux ce que tu voulais dire.

Effectivement, il peut y avoir tous les éléments nécessaires sans aucun écran ni appareil à la table : il suffit que le réseau envoie en wifi, et toutes les infos arrivent sur une tablette. Ou deux. Ainsi que sur les portables.

19 jan. 2021
0

J'aimerais bien voir transporter un avitaillement complet sur un paddle !
;-)
Une bonne partie de rigolade en perspective !
;-)

15 jan. 2021
2

Les IMOCA et les Class 40 sont tellement has been.. et que penser des trimarans à foils avec leur électroniques "customs"... à la retraite ! la nouvelle génération c'est en une paire de jumelles, une règle de cras, une carte "routière", une lampe de poche pour éclairer les voiles quand on entend un bruit suspect, un loch "glénans" dans son demi bidon pour donner la vitesse et les pilot charts pour les navigations lointaines.. On jettera des cailloux avec des messages sur les cargos pour dire que l'on sera, peut être, de retour dans un mois ou deux...

On fait comme on le sent.. Les minis 650 ont cette approche minimaliste que j'admire (ils ont quand même un GPS et des bateaux suiveurs pour s'assurer qu'ils ont quand même une sécu et des prévisions météos) mais ce n'est pas ma "tasse de thé", n'ayant plus l'âge, la disponibilité et les compétences... de là a être un "has been"...

15 jan. 2021
0

En plus du sondeur + tablette navionics + vhf.
Of course...

15 jan. 2021
0

En plus du sondeur + tablette navionics + vhf.
Of course...

15 jan. 2021
3

Peut-être qu'un forum comme HeO incite un plaisancier à être curieux... C'est quoi ce fameux routage, ces gribs dont on parle tant, cet AIS, ces CM93, un contrôleur de batterie, un Cyrix, une AGM ou une Li-ion, un panneau monocristallin, etc.. etc..
On essaie, on adopte ou pas mais de toute façon on est plus riche (intellectuellement !) au bout...

16 jan. 2021
1

Ça dépend, Pythéas.
Personnellement ça ne m'intéresse nullement. Les conversations techniques ne m'apportent rien.
Tout en concevant que cela peut intéresser certains.
Chacun prend son plaisir où il le trouve.

9

Bonjour,
En étant skipper, on est maître à bord. Donc on peut avoir l’équipement que l’on veut. Si on est hors clous, on acceptes l’éventuelle prune des autorités.
Ceci étant dit, j’ai dans ma jeunesse navigué minimaliste, par obligation puisque beaucoup d’aide à la navigation n’existaient pas. Je ne suis équipé au fur et à mesure.
J’avoue qu’aujourd’hui j’aurai du mal à me passer d’une tablette, d’une centrale, d’un radar, d’un AIS, d’un PA performant.
J’ai souvent serré les fesses dans des passages délicats avec un brouillard à couper au couteau. Aujourd’hui, c’est plus confortable et sécurisant.
Ce qui ne m’empêche pas d’avoir TOUJOURS la carte papier et un GPS à piles basique à portée de main.
Je suis peut-être chanceux, mais en m’équipant de matériel de bonne qualité, je n’ai jamais eu de panne électronique.
Dans le mot plaisance, il y a plaisir...
Bonne journée,
Patrice

15 jan. 202115 jan. 2021
-1

@Ar Men : +1

15 jan. 202115 jan. 2021
6

+1 Armen
@"Dans le mot plaisance, il y a plaisir"

C'est on ne peut plus vrai, et chacun trouve son plaisir comme il le souhaite, pour certains c'est avec des bateaux rapides et ludiques (vous savez, ceux qui ne sont soi-disant pas faits pour voyager), il y a aussi ceux qui aiment avoir de l'électronique à profusion avec des petites lumières partout, pour d'autres, le plaisir c'est de se balader paisiblement à bord d'un "percheron" confortable en tirant une ligne, il y a les inconditionnels des vieux gréements, il y aussi ceux, qui par plaisir, s'en tiendront à l'utilisation du sextant, auquel ils adjoindront une montre et le doigt mouillé, en rejetant tous ces diaboliques trucs électroniques qui peuvent tomber en panne.

J'ajoute aussi que l'utilisation approfondie du matériel moderne, nécessite souvent tout autant de compétence, voir plus, que l'utilisation du sextant, c'est même de plus en plus compliqué, il suffit de voir l'équipement des bateaux de courses modernes comme les imocas ou les ultims.

En résumé, je trouve ridicule ces sempiternels regrets de la plaisance d'antan.

15 jan. 2021
2

Vito Dumas avait ouvert la navigation dans les 40ème avec bien peu d'équipement.
Nous sommes pas mal d'anciens ici à avoir navigué avec très peu de matériel (et même sans moteur) dans nos lointaines jeunesses. Probablement que nous avons tous à bord pas mal de matériel moderne qui nous permet de prendre notre plaisir à notre façon. Car c'est le seul mot qui compte : le Plaisir.
Avec 3 fois rien au grand large ou avec un tableau de bord d'Airbus pour des tournicotages épisodiques quelle importance si le plaisir est au rendez vous ?
Le minimum ce sont des gens comme Bombard ou des naufragés (la famille Roberston) qui se sont retrouvés "au bout du concept"
Le minimum c'est rien
Cordialement
Yves

15 jan. 2021
3

Pour ma part, je pense que plus un bateau est sophistiqué, plus les risques de pannes existent.
Soit on peut réparer soi même, soit il faut demander un pro, ce qui coûte parfois cher.
Mais chacun navigue comme il veut...

15 jan. 2021
-1

Avec ce raisonnement, on en arrive à ne plus avoir de bateau, ainsi plus de risque de pannes.

5

Ok avec toi une bite et un couteau ne tombe pas en panne ,et moins tu as de matos et plus tu as de plaisir a naviguer ,avec juste tes sens ,c'est ça le vrai pied,perso je prefere sentir le vent que regarder les cadrans !

15 jan. 2021
2

Sentir le vent ou regarder les cadrans...les deux ne sont pas antinomiques, on se sert de ses sens, et on s'aide des cadrans pour affiner.

15 jan. 2021
2

... ou l’inverse.

1

Bonjour,
Quand je vois la qualité de montage électrique et électronique sur beaucoup de bateaux, il ne faut pas s’étonner des pannes.
C’est souvent du grand n’importe quoi.
C’est même étonnant qu’il n’y a pas plus de feux électriques...
Bonne journée,
Patrice

16 jan. 2021
0

En 30 ans et 4 voiliers, pas une panne d'électronique (l'actuel a radar, ais, traceur, loch, sondeur, navtex, pilote (tout ça interconnecté), tablette, ordi. Les pannes: moteur, alternateur, connexions électriques diverses, réservoir d'eau.

15 jan. 2021
0

le minimum du minimum une montre!
en suite un compas.
en suite un sondeur.
ensuite un baromètre mais est ce que cela rentre dans la catégorie électronique? oui et non...

Avec ça on peut tout faire ( en mesurant et calculant) une calculette peut être !
Suffisant mais le travail à la TC devient exigeant.

15 jan. 2021
1

bon alors il va falloir aussi que j'achete une montre ..ça coute cher un bateau

15 jan. 2021
0

Très cher ! Une montre mécanique de haute précision est indispensable pour faire le point. Évidemment pas de montre électronique qui pourrait tomber en panne !

15 jan. 2021
4

Il y a la tout ce qu'il faut...et il n'y a pas de piles!

0

Dans la version "luxe" j'ajouterai une sonde à main.

15 jan. 202115 jan. 2021
1

Il manque un garde-temps et une tête de veau. 😉

15 jan. 2021
1

Le loch à poisson... je croyais qu'il n'y avait plus que les Anglais qui en possédaient.
Là où je suis quand même étonné, c'est que personne n'ait songé au sextant électronique.
Professionnellement, je suis passé du Théodolite avec trois hauteurs à relever sur la mire, un carnet sur lequel reporter les relevés, puis trois heures au bureau avec les tables de logarithmes pour pouvoir dessiner les courbes de niveau et les profils qui vont avec au même appareil qui fait tout tout seul, tu n'as même plus besoin de régler l'horizontale, il se cale tout seul.
Pareil pour les Tachéomètres.
Le sextant, lui, n'a pas suivi l'évolution.

15 jan. 2021
-1

"Là où je suis quand même étonné, c'est que personne n'ait songé au sextant électronique.
"

ça s'appelle le GPS :-)

16 jan. 202116 jan. 2021
-1

Bonjour le raisonnement...
Et si Trump avait eu le temps de déclencher la 3eme guerre mondiale, t'en aurais fait quoi, de ton GPS?
Le soleil, lui, aurait continué sa course et les étoiles aussi.
J'étais à l'aéroport d'Athènes le 2 Août 1990 en attente d'un vol sur Londres, je te dis pas la panique parce que les signaux GPS civils avaient été coupés par les USA qui n'avaient plus qu'une idée en tête: taper sur la gueule de Saddam Hussein.
Ce qui m'a permis de connaître la Plaka, sinon, je n'aurais pas eu le temps.

16 jan. 2021
0

Ah, parce que là, c'est un raisonnement : "Et si Trump avait eu le temps de déclencher la 3eme guerre mondiale"
???

CMA tendance suvivaliste ?

16 jan. 202116 jan. 2021
0

C'était juste un exemple, mais si tu ne veux pas le comprendre, je ne vais pas perdre mon temps à t'expliquer...

16 jan. 202116 jan. 2021
0

En effet, j'ai un sérieux problème à comprendre les CMA; et encore plus s'ils sont tendance survivalistes. On lit à longueur de forum la trouille qu'ils ont de la panne générale de l'électronique, or en réalité elles restent exceptionnelles.
On ne parle jamais du sextant qui fait un vol plané et devient définitivement hors service ? Exceptionnel, vraiment ?

16 jan. 202116 jan. 2021
0

C'est ce que je disais, tu ne veux ( ou peut-être tu ne peux... ) pas comprendre. Tu prends une phrase extraite de l'ensemble et tu délires dessus. Tu fais une fixette sur les CMA, alors que ce n'est pas du tout mon propos.
Mais c'est vrai, après ça, tu vas peut-être me faire regretter le temps où les gens avaient appris à lire, et à comprendre ce qu'ils lisaient...

16 jan. 2021
0

" je vais peut-être regretter le temps où les gens avaient appris à lire, et à comprendre ce qu'ils lisaient.."

cqfd.

16 jan. 202116 jan. 2021
0

"peut-être tu ne peux... ) pas comprendre."
" tu vas peut-être me faire regretter le temps où les gens avaient appris à lire, et à comprendre "

Tu tiens décidément à insulter les autres et à montrer que c'est toi qui as les plus grosses à mettre sur la table.

On pourrait aussi regretter que "quand c'était mieux avant", on ne t'ait pas appris à t'exprimer de façon claire et compréhensible.
Et peut-être devrais-tu demander à ton arrière-petit-fils âgé de 15 ans, pour apprendre ce que signifie le :-) en fin d'une phrase. On sait jamais ? ça pourrait te décoincer un peu.

16 jan. 2021
0

Holà
J'ai comme d'autres navigué au sextant pendant des années et même sans moteur plus d'une fois (pannes).
Sans radar et Ais aussi évidemment...juste un sondeur et une vhf fixe.
Compas de relèvement et relevés d'amers en côtier...
C'est un peu chaud quand même dans certaines situations.
Il faut être beaucoup plus attentif quand on arrive dans un endroit inconnu, et deux trois fois le fait d'arriver doucement m'a sauvé la mise ,surtout de nuit.
Se mettre à la cape sinon en attendant le jour...
Maintenant c'est Ais,radar,sondeur et sonar,balise,vhf et gps et loch/speedo...
Et frigo !(ça compte dans l'électronique ?)

16 jan. 2021
1

le sujet ce n'est pas le mieux avant...
C'est : t'as 20 - 25 ans en 2020 et tu te prepares à un tour de l Atlantique avec ta copine.
Automatiquement, tu as.cherché et telechargè des cartes sur ta tablette + sur celle de copine par sécurité. Un sextant ? Un loch ?
Tout est concentré sur les téléphones et tablettes pour savoir où tu es . Ce qui est le principal.
L annexe quand tu vois les tarifs pour une annexe semi rigide , tu te dis que c'est pour les aînés.
Toi t'as des muscles tout neufs et ne ne veux pas polluer la planète alors tu te trouve un kayack car c'est beaucoup plus fun !!!
C'est juste un etat d'esprit d'une generation recente qui n'est pas trop riche mais qui a envie de decouvrir et se faire plaisir .

16 jan. 2021
0

Ouch...je n'ose même pas évoquer ce que j'ai, (ou plutôt ce que je n'ai pas !)
A mon sens suffisent aujourd'hui : un petit combo traceur GPS/sondeur étanche + un gps a piles (neuves) de chez Decath à l'abri dans un tuperware en secours, les cartes papiers du coin ou on va naviguer, une gomme, crayons gras et règle Cras, un compas de relèvement, l'annuaire des marées (ou un bloc marine) une vhf ...
Et un bon régulateur d'allure si on navigue loin...
Perso, j'ai pas plus car je n'ai guère de connaissances en electronique ou électricité et que je suis allergique à la geek attitude...
Ca suffit pour naviguer loin et longtemps si on regarde dehors...

17 jan. 2021
2

Un sextant (mon plastimo est une vraie m...e), plus l'horloge (on ne va pas prendre un truc digital, non?), plus les tables HO (la calculette est électrique.. pas bon), plus le livre des marées (pour calculer la dérive), plus un loch digne de ce nom, cela fait aussi un budget... et je ne parle pas du régulateur d'allure qui n'est franchement pas donné non plus.. on peut "s'amuser" à vivre comme cela (aux Etats unis on a les Amish qui refusent l'usage de l'électricité, les Memonnites qui le tolère un peu..) car oui, vivre à l'ancienne cela attire... Mais cela ne veut pas dire que c'est moins cher... J'ai commencé ma "carrière" aux Glénans sur des côtres, mousquetaires, galiotes, tonic 23 etc.. tous très dépourvus d'électronique (et de moteur... et de confort...) C'était fun, mais cela n'a pas fait forcément de nous des marins d'exception ;+) ;+).. bref on fait comme on sent et on ne juge pas.

17 jan. 2021
0

Les mennonites! Il y en a aussi dans la partie Est de la Bolivie, j'y suis passé tout jeune il y a beaucoup d'années en train -si on peut l'appeler train- , celui qui va (allait?) vers la frontière avec le Brésil, Santa Cruz et compagnie. Une famille mennonite était montée dans le train, leur fille adulte semblait vouloir faire comprendre par des expressions faciales que toute sorte de proposition de fuite avec des étrangers inconnus aurait été acceptée :D

19 jan. 2021
0

Des ménonnites il y en a plein en Alsace.
(religion issue du schisme en Suisse au XVI ème siècle avec les protestants )
Une voisine en est. Elle a une voiture, une maison récente qui ressemble aux autres et l'électricité bien sûr !
Il n'y a que les vêtements qu'elle porte qui sont "décalés".
Et elle travaille quotidiennement avec une machine électronique dans une entreprise.
Peut être que certains ménonnites s'adaptent à leur époque.
Tout ceci juste pour info, parce que moi, les religions...

17 jan. 2021
1

Les mennonites connaissais pas .
On.apprends chez h&o !!!
Pendant le coup d état aux Fiji il y avait pas mal de belles Indiennes à marier...
Les jeunes ne cherchent pas à être minimalistes. Il choisissent ce que la technologie " normale " et pas chère, puisqu ils l'ont déjà avec.tablettes et telephones.
Perso , j'ai tendance à etre comme eux . Ma table à carte doit être style mini 6.50 et mesure 60 x 60 cm . Celle du carré est suffisamment grande et le bordel des trucs posés sur la TaC est ainsi éliminé. Trop fort !!

18 jan. 2021
9

A bientôt 45, je ne sais pas si je suis a classer dans les jeunes ou les vieux, certainement ni l'un ni l'autre ou alors selon l'âge de mon correspondant.
Pour autant, avec un petit budget, on regarde effectivement ce que l'on peut se payer avant tout.
Alors on regarde notre programme, les investissements a faire sur les vieux bateaux que l'on a acheté, l'entretient et alors après, avec ce qu'il reste, on regarde ce que l'on peut/veut faire.
Smartphone, en couple, c'est simple, y'en a 2 en général, une vieille tablette, on a souvent ça à la maison, donc pour 30€ on prend navionics et on balance sur les supports, on a donc carto/GPS.
Un paquet d'autres applis viennent compléter tout ça.
Le pilote côtier des zones que l'on visite pour les cartes d'approche, bloc marine. De vieilles cartes de puces de mer selon les zones que l'on visite + règle de Cras, compas de relèvement pour s'amuser de temps en temps et par sécurité.
Et puis rare sont les bateaux sur lesquels il n'y a pas de sondeur/loch/speedo, une girouette à 20balles et une VHF.
Alors remplacer éventuellement la VHF si vieille par une avec ASN voir AIS, y'en a pour 200balles et on se rajoute un GPS et un ASN qui est un excellent organe de sécurité.
Un vieux GPS mobile dans le grab bag avec une VHF mobile également et on est quand même déjà large pour naviguer avec une bonne sécurité pour un prix modique qui laisse de quoi profiter.

19 jan. 2021
0

Depuis qu'on a Navionics sur les téléphones et tablettes, j'utilise de moins en moins le sondeur. Les cartes Navionics sont devenus tellement précises.
Il y a bien des années, il m'est arrivé d'entrer dans une lagune déserte en Grèce sans aucune lumière en attendant la sonde de 6 m pour mouiller dans le noir absolu.
Aujourd'hui c'est seulement la tablette que j'utilise et le pilote automatique. Par prudence, il faut au moins la redondance d'un téléphone, étanche si possible.
Quand je navigue seul, je n'utilise que la tablette en gardant le téléphone étanche dans la poche au cas où je tomberai à l'eau. La tablette fait speedo, traceur Navionics, traceur OpenCPN, afficheur de la girouette, interface de réglage du pilote, etc ...
il faut qu'elle soit très lumineuse avec une bonne autonomie. J'ai plusieurs tablettes Google Nexus fabriquées par ASUS il y a pas mal d'année. Elles ne sont pas étanches mais tiennent le coup sur les bateaux où j'en ai installé alors que certains naviguent quatre mois par an sans housse étanche.
Cette tablette, comme d'autres, peut être chargée par induction. Il est donc possible d'obturer toutes les ouvertures pour naviguer avec précaution. Par sécurité, j'ai aussi une tablette étanche SAMSUNG totalement indestructible. Mais eille est moins lumineuse et ne supporte pas la chaleur du soleil sans se mettre en sécurité. Par contre, elle ne risque rien si on marche ou s'assied dessus. Je l'utilise de préférence en régate.
Sur mon superchallenger de 9m, l'équipement minimal est donc pour moi une tablette et un téléphone équipés de mes logiciels de navigation favoris et le pilote automatique pour naviguer seul, bien que j'ai pu m'en passer pendant des années avec le supercha. Mon téléphone m'a permis de contacter sans problème le CROSS quand j'en ai eu besoin.
Sur le bateau de 48 pieds de mon ami où je navigue en été et pour les convoyages, il y a l'AIS classe B en plus de la VHF ainsi qu'un récepteur météo automatique

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (51)

mars 2021