électrolyse et coque alu

Bonjour, sur de nombreux posts, j'ai lu les problèmes liés aux bateaux en alu. Le n° 1 l'électrolyse. Comment se caractérise l'électrolyse visuellement, comment on la décelle, Quels sont les points à vérifiers sur une coque alu au moment d'un achat. Merci.

L'équipage
24 août 2011
24 août 2011
0

puisard quille e realisation du poids de quille PLOMB coulee dans l'alu?? et structure realisation electrique bipolaire. isolation electrique du moteur.

la corrosion se detecte en forme de poudre blanc sur le fond interieuer du bateau
cordialment
Corrado

24 août 2011
1

Bonjour,

Les coques alu sont très sensibles aux 2 types de corrosion : galvanique et électrolytique (improprement dénommée électrolyse).

Au delà d'une inspection visuelle, il est prudent, avant achat, de procéder à un contrôle du potentiel de la coque : il ne doit pas être supérieur à -800 mV, auquel cas il y a corrosion en cours, et ce, quel que soit le résultat de l'inspection visuelle. C'est un indicateur pertinent de bon entretien de la coque ainsi que du système de protection cathodique. Il est également de bonne pratique de faire (ou) contrôler ce potentiel tous les 4-6 mois. Au vu du coût d'une coque, celà ne se discute même pas...

A ce sujet voir www.galvatest.com[...]que.pdf

25 août 2011
0

''''il ne doit pas être supérieur à -800 mV, auquel cas il y a corrosion en cours,''''
Non .... j ai encore contrôlé la semaine dernière un Maracuja de 1985 qui ne possede aucune autre anode que celle d’hélice ( hélice en bronze ) et dont le potentiel mesuré avec une anode de référence pro est de - 780mV .... et c 'est un potentiel normal sans corrosion en cours ... le même voilier contrôlé il y a cinq ans avait quasiment le même potentiel...
Donc une mesure supérieure a -800mV ne veut absolument pas dire qu'il y a corrosion en cours , mais simplement que la protection n 'est pas idéale en cas d'anomalie ...
Dom

25 août 201125 août 2011
1

Je confirme, une anode d'arbre, de safran et de tube d'étambot, et aucun problème particulier.

Les problèmes (pas vraiment graves) un peu plus important subis ont été dus à des petites quantité d'eaux salée stagnantes dans les fonds et donc au différentiel à l'interface air-eau de ces flaques dans le fond ... que la mesure de potentiel de la coque par rapport à la mer n'aurait probablement pas vu puisque sans rapport avec l'eau extérieure :reflechi:

D'où l'importance de fonds secs et propres, ce qui dans les carènes à fond plat et sans puisard des dériveurs intégraux n'est pas commode.

24 août 2011
0

Quelques fois cela atteint des pièces d'accastillage ou la bome par ex, avec des petits points qui feront ensuite des petits trous, si l'on n'y prête pas attention .
Il est indispensable de positionner au mini 2 pendanodes pour la protection de la coque et de vérifier qu'elles se bouffent bien un peu au fil du temps sinon c'est d'autres parties qui sont attaquées .

les coques en alu conviennent peu aux tempéraments inquiets !

24 août 2011
0

Voir aussi le tres bon article sur
Dom

24 août 2011
0

Il ne faut pas en faire une fixation ! Le type de problème qu'on peut rencontrer dépend totalement du modèle et du constructeur de la carène en alu.

Par exemple, la version catastrophe:

  • il y a eu des quillard alu avec le plomb coulé tel quel dans la quille il y a 30-40 ans ... catastrophe.
  • le gars qui a passé un antifouling au cuivre classique ... carène en gruyère.

Mais une carène alu récente présente peu de problèmes : depuis plus de 20 ans on maîtrise bien les conditions nécessaires chez les "grands" constructeur alu (Alubat, Fricaud, Garcia, Allure, etc ..). Circuits électriques bipolaires y compris le moteur avec isolation parfaite, montage de l'accastillage avec pâte spécifique ou silicone, etc ...

En alu, se méfier des très anciennes construction quillard (au delà de 20 ans) et des construction de petits chantiers ou d'amateurs.

En tout état de cause, cela se répare facilement (et bien plus rapidement et moins cher qu'une osmose avancée !) dans un chantier sachant souder l'alu en construction navale.

Si vraiment tu veux mesurer le potentiel à flot il a une électrode quasi gratuite ici : Mais cela ne signifie pas grand chose si la mesure est ponctuelle, car la mesure peut être bonne au moment de l'achat et avoir été mauvaise durant les 5 ans précédents, et inversement en fonction de l'ajout d'anodes et des bricolages mal faits dans l'installation électrique.

En résumé, ce à quoi il faut faire attention dépend totalement du modèle du bateau et de son constructeur, il n'y a guère de règle générale. Un habitué saura voir les petites boursouflures qui peuvent être parfaitement inoffensives ou avoir le même aspect et être des piqures traversantes ... qui se resoudent en 10 minutes :-) Cependant un bateau dont les fonds sont toujours secs et propres a bien moins de risque de problèmes dans les fonds.

25 août 2011
0

1) La remarque sur la ponctualité de la mesure est exacte. Toutefois, la mesure ponctuelle sera, par extrapolation, un indicateur de la sensibilité du précédent propriétaire et donc du niveau d'entretien de la coque vis à vis de la corrosion. Vu le coût de cette mesure, je ne vois pas l'intérêt de s'en passer...
2) Les informations contenues dans le lien cité ne sont pas exemptes d'erreurs grossières qui devraient néanmoins être rapidement corrigées par son auteur.

25 août 201125 août 2011
0

"Les informations contenues dans le lien cité ne sont pas exemptes d'erreurs grossières ..."

... il faudrait alors signaler lesquelles sur le forum qui suit l'article, ce serait mieux, sinon cela pourrait passer pour un "parti-pris" :jelaferme: . En tout cas, l'électrode de mesure proposée est bien quasi gratuite contrairement à celle de "galvatest" :-p

24 août 2011
0

extrême attention aussi aux réservoirs d'eau intégrés à la coque, le chlore inclus dans l'eau est mortel pour les alliages alu au bout de x années ...

24 août 201124 août 2011
0

X peut être très long ... je connais des réservoirs alu en tôle 3 mm plein d'eau "municipale" depuis 23 ans et toujours pas de problème :heu:

25 août 2011
0

Oui mais en Bretagne c'est particulier : les nitrates protègent l'aluminium :-D

25 août 2011
0

Se méfier aussi sur les dériveurs intégraux des problèmes liés au lest et à son isolation par rapport à la coque. les Via sont bien connus pour avoir rencontré ce type de problème et ne doivent pas être les seuls...

25 août 2011
0

Et si la coque est munie d'un detecteur de fuite, d'anodes et que l'elec est bi polaire,
on est equipé pour voir venir , non ?
avez vous deja entendue parler de lest plomb en pain sans caisson etanche mis dans les reservoir gas oil ?
le mien est fait comme ça (Meta)
Eric

25 août 201125 août 2011
0

Dans le cas le plus courant des oeuvres vives peintes époxy puis antifouling spécifique (Trilux33 ou autre marque):

Avec un montage électrique bipolaire bien fait et un détecteur de fuite correctement réalisé on est en effet paré contre une bonne majorité des problèmes en navigation.

Ensuite il y les problèmes de prise de terre et de branchement au quai qui peuvent être assez ennuyeux. Pour ceux-là la solution est un transfo d'isolement en entrée du 230V sur le bateau.

Ensuite il ne reste que les problèmes de la présence de plusieurs métaux dans l'eau de mer, typiquement l'inox de l'arbre et de l'axe de safran, le métal de l'hélice qui peut toutefois être en alu également. Cette question se règle bien avec quelques anodes de zinc de qualité sur l'arbre d'hélice, sur le safran et le tube d'étambot.

Enfin, lorsque tout cela est en place, vous pourrez mesurer à l'occasion le potentiel de la carène immergée. Mais ce n'est certes pas cette mesure qui va être l'alpha et l'oméga de votre tranquillité concernant les problèmes des carènes en alu :langue2:

26 août 201126 août 2011
0

Il n'y a pas grand chose à développer, si ce n'est de préciser que vous souhaitez faire la promotion des électrodes de mesure "galvatest", ce qui est votre droit.

Mais pour l'information des internautes ayant un bateau en alu, il est plus important d'indiquer qu'il y a quantité de techniques simples et bien connues à mettre en oeuvre avant de se rassurer (parfois à tort) en mesurant un potentiel avec ces électrodes, d'autant que cette mesure ne détecte qu'une partie des causes de corrosion. :langue2:

25 août 2011
0

Vous pouvez développer ?

25 août 2011
0

Non. Le détecteur de fuite monté par le chantier ne marche qu'en courant continu et le principe du contrôle est justement de vérifier le niveau de protection (les anodes s'usent, peuvent être mal montées, constituées d'alliage corrompu, etc.) et le montage bipolaire ne garantit pas l'absence de fuite. C'est le principe de l'incident, puis de l'accident. Mais c'est votre bateau et c'est vous qui voyez...

25 août 2011
0

Mon chantier me conseille également de gratter les anodes régulièrement... peut-être pour enlever les éventuels dépôts ? Quand au circuit électrique, j'adopte une politique d'isolation drastique en espérant que ça réduise les risques. Un montage avec interrupteur bi-polaire ne me semble pas suffisant s'il est en marche quasi en permanence.

26 août 201126 août 2011
0

Ce ne sont pas seulement les interrupteurs qui doivent être bipolaires, c'est tout le câblage qui doit l'être !

01 sept. 2011
0

A propos de mesure de potentiels et de protection des anodes, je viens de recevoir 60 sondes (6€ les 60 !) et j'ai rapidement testé, ça marche fort bien. Testé avec 2 chutes d'alu (extrudé de grande surface de bricolage) de composition différente mais inconnue, on trouve respectivement 700mV et 900mV, ce qui montre bien qu'il faut vraiment connaître l'alliage précisément.

Que ce soit un bateau alu ou simplement un sail drive à tester sur un "plastique", ça marche.

Si quelqu'un en veux 1 ou 2, ça se glisse dans une enveloppe.

02 sept. 2011
0

Salut
étant en cour de refit sur un voilier alu de chez meta.Je vien d'installer le testeur de fuite: pdf.nauticexpo.com[...]16.html quand penses-tu ?
si j'ai 3 mili ampere de fuite ....
cordialement
Eric

02 sept. 2011
0

J'ai 0.01 à 0.02 mA de fuite. Mais bon, l'appareil de Reya ne peut pas voir des fuites aussi faibles.

Par contre je ne m'avancerais pas en ce qui concerne la limite admissible pour la fuite.

Pour mesurer (occasionnellement) de façon précise la fuite c'est facile :

Attention à mesurer les fuites avec "tout en marche", sinon on risque de ne pas voir les éventuelles fuites.

03 sept. 2011
0

Robert, merci d'ètre de retour,
merci pour ces avis professionnels et nuancés, comme toujours
et aussi merci pour ce très beau nouveau site très complémentaire de celui=ci,
preuve qu'il y a place pour chacun

cela dit,
il faut encore une fois vraiment dédramatiser les problèmes des coques alu, mm très vieilles comme la mienne,
après quelques précautions de base, nous sommes les plus heureux du monde sur nos coques supersolides, légères et sans presque entretien ...

11 juil. 2017
0

Je reviens sur ce fil pour avoir quelques précisions. J'ai mesuré une fuite de 4 MA sur le moins de la batterie. Une fois coupées toutes les alimentations Moteur et service ainsi que la prise de quai. j'ai toujours cette fuite. D'où peut elle venir ? Du quai ? De l'accastillage? des panneaux solaires ?
Une fuite de ce niveau est elle dangereuse ?

11 juil. 2017
0

bonjour; verifier le guindeau souvent le coupable, panneaux solaire =plus au plus batterie moins au moins batterie,un regulateur serieux entre les deux, un gros fusible et un capteur de temperature entre une cosse batterie et le regulateur ! maintenant il faut aussi voir comment vous mesurez et avec quoi la fuite supposèe des fois on s'alarme pour rien! si vous mesurez entre le plus batterie et la coque 12 volts et que le chiffre reste stable('on controle à l'ommetre pas sur les marques batteries en continu) bon la il faut regler le probleme !en general une grosse fuite se repere aussi quand vous mettez le bateau au sec, la peinture et l'antifouling sont tout cloquès à un endroit souvent vers le bord de fuite arriere mais pas toujours

11 juil. 2017
0

J'ai controlé avec un testeur de fuite.Quand je mets le plus sur la batterie et la coque j'ai bien du 12 volt y compris lorsque je coupe le circuit de service et moteur. J'en déduis que la fuite ne vient pas de la .Juste ?

11 juil. 2017
0

J'ai trouvé la fuite sur le guindeau qui de plus n"à pas de coupe circuit sur le moins. Je n"ai plus de fuite au detecteur mais j'ai toujours du 12 volts entre le plus de la batterie et la coque ? Je ne comprends pas

11 juil. 2017
0

bonjour à tous;tout a ete dit, dom, popsea qui ont bien resumè les choses! apres bien sure il y a radio ponton , le cafè du commerçe, et ceux qui savent tout, ou colportent n'importe quoi!perso= 55000 milles avec un romanèe puis un passoa mis à l'eau en 89= conclusion que du bonheur! je preçise aussi que j'aime bien les polyesters tres bien construits et fait pour durer; quels enseignements je tire? comme dit plus haut tout depend dabord du chantier,apres si la maintenançe est faite correctement par des gens au courant du materiau l'age de la coque n'a pas grande importançe! les regles incontournables= pas de mise à la masse permanente du moteur seulement au demarrage(isolation par relais) pas de mise à la masse des eoliennes ou de fuites electriques(attention au guindeau= dijoncteurs sur le plus et sur le moins) dijoncteur differentiel à l'arrivèe de l'alternatif du ponton(c'est mieux de ne pas laisser un chargeur allimenter depuis le quai en permanançe) controleurs de fuite au tableau sur le plus et sur le moins,un petit controle à l'ommetre de temps en temps pour se rassurer(si l'on est anxieux....) pas d'antifouling au cuivre evidemment, ni de ceux soit disant sans risque mais qui contiennent du tyoxanate de cuivre pour moi seulement du bioçide sans aucun metaux (ex trilux alu);
reservoirs integrèès à la coque suget inepuisable dont on a ergotè des annèes, moi le premier en etant equipè! peind ? ou pas peind? pas peind= chancres blancs avec des petites creuvasses dessous et pompes qui se bouchent!bien entendu jamais de sels d'argent ou de berlingots de javel pour purifier l'eau ! en general les creuvasses se stabilisent à 1 ou2 mm si vous n'avez pas mis de cochonneries purifiantes......peind = c'est mieux mais tous les 3/4 ans il faut faire des retouches si non chancres revenant joyeusement....... mon arme fatale anti chancres pour avoir des reservoirs plus beaux que neufs trente ans plus tard.vous visser dans les plaques antibalan des reservoirs, des anodes en magnesium pour chauffaux (une dizaine d'euros tous les deux ans) au remplissage vous mettez sur votre tuyaux avec des colliers deux filtres anti chlore et autres saloperies. vous aurez quelques residus noirs des anodes qui resterons dans les fonds , c'est pas grave c'est du magnesium comme dans la rozanna (c'est bon pour les vieux ils disent à la tv) tube d'etambot= c'est le point faible des bateaux alu(de part leur forme il ne sont jamais en ag4 mc) et se corrodent plus vite ! le mien est peind et traitè(façile à faire= brosse rotative en bout d'un flexible sur une perçeuse puis degraissage et vous tartinez au primocon) les anodes? les pandannodes= pour moi du pipeau qui enrichi votre shipp! en effet vu que le cable est en inox avec parfois un sertissage bronze vous etes sure qu'elles vont se bouffer! si vous les accrochez à un ponton bois vous aurez le meme resultat par contre de bonnes anodes en zing (pas en alu) fixèes à l'arriere de votre bateau sur un pas devis en alu soudè sur votre coque ça c'est efficaçe ! pour les lests en plomb dans des enveloppes en alu isoles dans de la resine(romanèe ) voir l'autre discussion; j'ai sans doute oubliè autre chose mais je peux revenir je suis en escale...........

19 sept. 2019
0

Bonjour,
Où se procure-t-on des électrodes pas chères ? celles dont vous parlez plus haut. Pas chères mais fiables ! Merci

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (127)

un soleil gros comme ça

mars 2021