Electrolyse bord d'attaque quille voilier alu Romanée

Bonjour à tous!

Jeunes propriétaire d'un Romanée (quillard alu du chantier Pouvreau), nous commençons la préparation du bateau actuellement à sec sur le Lac Léman.
Après avoir détecté quelques chancres au niveau du bord d'attaque de la quille, où un peu de liquide s'écoulait, nous avons décidé de passer toute la quille aux ultrasons pour prendre le poul de notre patient! Bonne nouvelle, l'électrolyse semble très localisée, et après une observation plus minutieuse, voila ce que l'on note:

-La quille est touchée par l'électrolyse le long du bord d'attaque sur 5 cm de part et d'autre et nous observons 7 chancres traversants de 2mm de diamètres et pas mal de petite piqûres
-nous avons un chancre isolé très à l'arrière de la quille là où elle est très étroite
-La résine du puisard semble être en très bon état dans les caissons sauf le caisson avant, situé sous l'épontille auquel il est difficile d'accéder, dont la surface est une bouillie noirâtre

Notre hypothèse est la suivante: infiltration d'eau dans le caisson avant qui a coulé le long du bord d'attaque de la quille et a fait son oeuvre maléfique. Comme le bateau a passé les 20 dernières années en eaux douces, le reste de la quille semble avoir été épargné.

Au niveau du plan des réparations (et après pas mal de lecture de posts :-)), voila ce que nous pensons faire:
1/faire quelques trous au dessus de la semelle pour vérifier que la quille est bien vide et si possible utiliser une pompe à vide pour évacuer l'eau résiduelle qui pourrait se trouver dans la quille
2/découper la tôle pourrie, mettre en forme et ressouder une tôle pour le bord d'attaque (nous sommes actuellement en train de faire des devis auprès de chaudronniers) ou faire un renforcement à l'avant: doublante
3/Nettoyer le compartiment avant autant que possible, la question est comment...
4/ réfléchir à une solution pour étanchéifier le puisard

Comme pas mal d'entre vous ont déjà rencontré ce problèmes avec le Romanée (ou autre voilers alu adorés), nous aimerions bénéficier de vos avis et conseils quant à la suite des évènements!
Egalement, si l'un d'entre-vous à déjà testé l'assèchement de la quille avec une pompe à vide, ce serait top d'échanger!

Merci et bonne semaine!

Marion

PS: je joins une photo de quelques chancres trouvés au niveau du bord d'attaque

L'équipage
19 sept. 2016
19 sept. 2016
0

Bonjour.
Au carénage fin Février ,En grattant J'ai découvert des petits trous aprés passage au karcher mais en haut de la quille dans la partie avant.Ils étaient situés à l'intérieur au dessus du bas du puisard.Je les ais rebouché avec de l'époxy alu en ayant bien dégraissé et chauffé pour l'appliquer à la température indiquée.Je me suis dit que l'année prochaine il va falloir que je ponce la quille pour voir.Ces points de piquage étaient donc au dessus du plomb de la quille.
François.

19 sept. 201619 sept. 2016
0

C'est la seule solution : découper et remplacer la tôle.
Quant à l'utilisation de la pompe à vide : je l'avais envisagée, mais si tu arrives à colmater toute les entrées auparavant, ta quille va s'écraser comme une figue et épouser la forme de la résine intérieure, et des blocs de plomb. Un récipient pourtant résistant à une certaine pression intérieure ( par exemple 4 bars ) s'écrase quand on le met sous vide. J'ai vu des exemples dans ma vie professionnelle.

Tu connais ça ?
romaneekoala.blogspot.com.es[...]le.html

19 sept. 2016
0

Bonjour et merci phryne2 et matelot@19001 pour vos réponses ultra rapides!
Si je comprends bien, vous avez eu dans les 2 cas de l'électrolyse localisée dans le caisson du puisard...A ce sujet, on se demandait matelot@19001 en regardant ton site (bien documenté :)) si tu as complètement étanchéifié le puisard et les autres caissons d'accès à la quille? Nous avons le petit tirant d'eau, et la quille est divisée en 5 compartiments. Etanchéifier tout ça semble assez complexe... (nous sommes d'ailleurs à la recherche d'un plan détaillé de la quille, à bon entendeur! Celui disponible en ligne sur le forum des Romanées est assez petit)

Par rapport à la pompe à vide, on avait pensé faire plusieurs trous dont celui sur lequel serait branché la pompe, donc on n'aurait pas un vide "parfait". On a également pensé à souffler de l'air chaud dans la quille, mais bon, comme c'est un peu du bricolage, on aimerait avoir des avis comme les vôtres avant de se lancer :)

19 sept. 2016
1

bonjour j'ai fait plus de 50000milles avec un romanèe ce bateau a fait plusieurs tours du monde, c'est un exellent bateau mais il a un defaut rehibitoire= l'isolation du lest. en effet les gueuses en plomb sont isolèes dans l'enveloppe en alu par du brai, le tout fermè par un couvercle en resine coulèe, ce qui est une ineptie! en effet la resine ne se dilate pas comme l'alu et avec le temps un mini espaçe se forme entre le couvercle en resine et la paroi de l'enveloppe en alu, un peu à la fois l'eau des fond (eau de mer en parti) s'infiltre dans l'enveloppe et vient former un jus propiçe à de l'electrolise entre le plomb et l'alu! perso j'avais soudè une plaque en alu à la plaçe du couvercle en resine(certains ont soudè au dessus de laresine) je n'ai jamais eu le moindre probleme d'electrolise sur la quille, les proprietaires suivant non plus!c'est la premiere chose à faire sur ce bateau!

19 sept. 2016
0

jamais de doublante à la mer
bon courage

19 sept. 2016
0

Bonjour,

Juste pour mon info pourquoi jamais de doublante en mer ?

20 sept. 2016
0

C'est interdit pour les bateaux de commerce car les assureurs refusent de couvrir une modification sur le bateau du coups ils demandent systématiquement à remettre le bâtiment dans son état d'origine c'est à dire couper la partie endommagé et ressouder une nouvelle plaque. Mais ceci n'est pas applicable à la plaisance

20 sept. 2016
0

c'est juste interdit

19 sept. 2016
1

Et surtout c'est quoi une " doublante à la mer " ?

Quant aux quilles de Romanee j'ai entendu parlé de plomb de récupération qui laissait échapper l'acide des batteries d'où il était issu ce qui aurait été la cause de la détérioration de la résine.

Un "on dit" que je m'empresse de relayer ici :acheval:

20 sept. 2016
0

c'est quoi une " doublante à la mer "
une tôle en surépaisseur sur une autre au contacte de l'eau de mer

20 sept. 2016
3

ce genre de bricolage ou récup me semblerait très éloigné de la méthode et qualité de fabrication de Pouvreau ...

20 sept. 2016
0

Ce problème clairement évoqué par captainwat est très connu sur les Romanés et remet en cause cette méthode de réalisation du lest par Pouvreau.

20 sept. 2016
0

Bonjour tout le monde,
Merci pour vos contributions!

Captainwat, je ne savais pas que la résine était seulement au niveau du couvercle, merci pour l'info! Est-ce que tu pourrais expliquer un peu plus en détails comment tu as étanchéifié ta quille? Parce que sur mon bateau (avec quille au voile long), la quille est séparée en 5 compartiments, dont 2 sont accessibles relativement facilement depuis l'intérieur (le puisard et le compartiment à l'arrière du puisard). Le compartiment avant, où il y a eu infiltration est situé sous l'épontille, et c'est une gageure d'y accéder.
Ma question est la suivante: as-tu seulement étanchéifié le puisard, ou bien toute la quille? Je vais aller prendre des photos aux chantier de tout ça car j'imagine que mon explication est un peu confuse!

Aussi quand je parlais d'une doublante, ce serait plutôt un renforcement du bord d'attaque avec une tôle.

Merci!

20 sept. 2016
0

Et la solution?

20 sept. 201616 juin 2020
0

Salut,

J'ai eu le problème avec un brise de mer 31. Infiltration d'eau dans la quille suite à talonnage, c'était resté comme ca plusieurs année et donc comme toi la corrosion avait commencé à l'intérieur. Méme démarche, passage au ultrasons pour identifier les zones touchées par la corrosion, heureusement le lest était à peu prêt isolé, seules quelques parties avaient été touchées.

La quille était séparées en 5 compartiments, nous avons percé à la scie cloche (genre 30mm) chacun des compartiment dans sa partie basse et fait un petit trou dans sa partie haute. Ensuite gros rinçage à l'eau douce et séchage (plus d'un mois en été). Puis un soudeur a doublé tout le bord d'attaque et le bas de la quille avec de la tole de 4. Nous avons fait ajouté des bouchons parfaitement étanche intégré dans la tôle en bas de chaque compartiment. A chaque carénage nous pouvions ainsi vérifier si de l'eau s'était à nouveau infiltré (cela n'a jamais été le cas).
Perso nous avons doublé pour deux raisons: facilité de mise en oeuvre et surtout, les soudures sont fait dur de l'alu sain, ce qui n'est pas forcément le cas si tu découpes.

Le bateau a fait plus de 15000 miles depuis et se porte très bien ;-)

Bon courage

20 sept. 201616 juin 2020
0

D'autres tof':

20 sept. 2016
0

bonjour à tous; pour pen gwyn une petite photo me rafraichirait la memoire; du plan du puisard et du fond! ça fait bientot 30 ans que j'ai revendu çe bateau mais si mes souvenirs sont bons j'avais soudè une tole au fond du puisard et sur une assez grande longueur, un copain qui avait serieusement talonnè a soudè une tole sur la partie endommagèe, apres egoutage et sechage, il a ensuite rempli par le haut jusqu'à saturation avec de l'huile atf de boite automatique(extremement fluide) qui s'est infiltrèe partout dans l'enveloppe de quille il n'a jamais eu par la suite le moindre probleme d'electrolise(il ne faut pas une grande quantitè d'huile) les gueuses sont en grande partie noyèes dans du brai(sorte de goudron noire) mon romanèe etait de78 avec un lest standart1m65 si je me souviens bien, perso je n'ai jamais eu de plan contrairement au passoa de garçia ou claude harlè m'avait tout envoyè! pour pouvreau le probleme c'est que c'etait beaucoup plus" leger " je me suis souvent" battu" avec guy fillon( malheureusement deçedè)super sympa plein d'humour, mais aussi parfois trop desinvolte! à l'epoque surchargè de commandes mon bateau avait ete un peu baclè...... et avait quelques fuites.... par la suite le chantier s'est deplaçè à dunkerque et tout fut rectifiè! on ne le dira jamais assez mais un bateau neuf demande beaucoup de mise au point! claude harlè etant aussi deçèdèe je ne vois pas trop comment avoir des plans preçis, peut etre avec l'assoçiation??????

çe qui est tres etonnant avec les bateaux alu c'est que la gate moteur ou stagne toujours eau de mer(presse etoupe) gasoil, liquide de refroidissement et saloperies diverses ne presente jamais la moindre traçe d'electrolyse ou le moindre chancre meme 20 ans pu tard????

20 sept. 201616 juin 2020
0

à l'ASRomanée, on a ceci ..

20 sept. 2016
0

oui merçi pour le plan(c'est un peu succint, pour le passoa claude harlè m'avait envoyè une quinzaine de tres grands plans mais lors de la commande du passoa j'avais du acheter les plans à maison blanche avant que garçia ne commençe la construction, chez pouvreau je n'ai jamais payè de plan mais contrairement à garçia tous les romanèes etaient idem de coque sauf le tiran d'eau et un leger alongement du roof sur les derniers! chez garçia il n'y a pas deux passoa/nouanni similaires c 'etait pratiquement de la fabrication sur mesure
pour revenir à nos moutons j'avais bien soudè une tole sur toute la longueur

24 sept. 201616 juin 2020
0

Bonjour à tous!

Les différents chaudronniers que nous avons contacté nous ont mis en garde quant à la difficulté de souder sur du plomb, qui a tendance à fondre avant l'alu. Pour le moment voici quelques retours que nous avons eu:

-d'après un chaudronnier habitué, notre quille est en très bon état. Il nous conseille plutôt de reboucher les trous, après les avoir taraudé pour une meilleure accroche, avec de l'epoxy bicomposant alu et d'étanchéifier le puisard
-Ce même chaudronnier nous déconseille plutôt de faire un renforcement à l'avant car il y aurait un risque de "corrosion de contact".
-nous envisageons la possibilité de faire un bouchon de vidange dans le compartiment avant avec de la visserie alu (ou plastique). Cette solution nous a été recommandée par un chaudronnier et des marins et déconseillée par un autre

Voila donc en gros, les 3 solutions qui s'offrent à nous en commençant par le plus petit budget (tout en étanchéifiant le puisard avec un produit type Duram, comme conseillé par Bruno de Nosy Bé):

1/reboucher les trous à l'epoxy bi composant
2/reboucher les trous via soudure alu
3/renforcement quille à l'avant par doublante

Un des mystères qui demeurent pour Pen Gwyn est le suivant: il semble que l'eau soit entrée dans le compartiment avant sous l'épontille, et pas dans le puisard dont la résine est en super état... (ce qui est habituellement le cas pour les romanée, j'ai attaché une image pour plus de détails)

Peut-être une question par rapport au Romanée PTE (petit tirant d'eau), savez-vous si le bord d'attaque de la quille est aussi constitué d'un tube en alu comme sur le Romanée GTE (grand tirant d'eau)? Sur les plans disponibles sur le site, ça ne semble pas être le cas, mais je me demande pourquoi il y aurait cette différence de conception...

Encore merci et nous vous tenons au courant par rapport à la suite des évènements!

Marion


24 sept. 2016
0

" Les différents chaudronniers que nous avons contacté nous ont mis en garde quant à la difficulté de souder sur du plomb, qui a tendance à fondre avant l'alu "
Si tu as lu le lien que j'ai donné plus haut tu as la réponse :litjournal:

24 sept. 2016
0

Salut Captainwat,

Malheureusement, d'autre proprio de Romanées ont rencontré ce problème (plomb qui fond avant l'alu) en ressoudant de la tôle sur le bord d'attaque (Bruno de Nosy Bé), et ils ont finalement du faire une doublante à l'avant.
En revanche merci pour ta technique bien détaillé, il y a des chances qu'on fasse quelque chose de ce genre!

Bonne journée!

Marion

24 sept. 2016
0

Dans tous les cas il faut chercher les points de corrosion par un contrôle serré aux ultrasons, ouvrir, enlever le maximum de résine puis remplacer les tôles.
La résine polyester est en général osmosée, ça sent le vinaigre, l'acide acétique dégagé participant à la corrosion.
Après on voit des bricolages dont les proprios se satisfont : j'ai même vu une quille de Romanée stratifiée et remplie de gasoil ...

24 sept. 2016
0

ils n'ont peut etre pas tort mais dans le cas du romanèe les gueuses de plomb ne viennent pas au ras de la tole à souder?????? je ne vois pas ce qui pourrait faire fondre le plomb, la resine fondra avant ! au mig il ne faut pas des heures pour souder une tole si elle a ete proprement decoupèe avant! et comment il vont faire les chaudronniers pour boucher les trous dans l'enveloppe de quille si il y a des trous d'electrolyse !perso ce que je ferais= je soude un couvercle avec un bouchon sur le dessus de l'enveloppe , je passe à la disqueuse et à la brosse metallique à l'exterieure toute la quille ,j'ouvre les trous d'electrolyse et je laisse suinter le jus jusqu'à ce que plus rien ne sorte, je seche les trous au pistolet thermique je bouche les trous au syntho ou au metalu alu(sec c'est aussi dure que l'alu!) par le bouchon du couvercle j'introduis de l'huile atf jusqu'à saturation,( ça prendra sans doute plusieurs jours pour que l'huile aille partout) je rebouche , je soude de chaque cotè de la quille une tige filetèe alu et je met des anodes au zing puis epoxy sur la quille(pas sur les anodes) un copain l'a fait 15 ans apres= ras

si non l'autre solution vous decoupez la quille sortez les gueuses et vous reconstruisez mais ça vous coutera par un pro le prix du bateau d'occasion!

24 sept. 2016
0

Si on soude l'alu avec le plomb derrière la soudure "souffle".
Si on met des lattes de tôle de 2 mm qui font écran derrière la soudure, tout se passe bien.

24 sept. 2016
0

Je n'aime pas me répéter, mais il faut enlever toute la résine sous la tôle et intercaler des lames d'alu de 2 mm d'épaisseur qui font écran ( voir photos ). Celui qui m'a donné la manière de faire s'appelait Guy Fillon ...

24 sept. 2016
0

Bonjour matelot@19001,

Si tu as bien lu mon post, tu comprends que nous n'avons pas de problème d'infiltration au niveau du puisard comme ton ancien Romanée Koala mais au niveau du bord d'attaque de la quille (premier compartiment).
Est-ce que tu peux expliciter la méthode que tu utiliserais dans notre cas?

Merci et bonne journée

Marion

24 sept. 2016
1

Mon voilier (Arak 32, chantier Carenal) a une quille (tôle 10 mm) remple de plomb noyé dans de l'epoxy. Dans les fonds, tous est fermé soudé. No problémo.

24 sept. 2016
0

Bonsoir,
J'avais eu le même prpblème et même solution que Cirrus BDM sur mon Brise de Mer 31.doté d'une quille en plomb "emballée" dans la résine. ( trous dans les bas, rinçage, séchage et étanchéité par soudure des trous et étanchéité supérieure)
Avec une variante, j'avais gardé un trou inférieur bouché à l'époxi, ainsi qu'une mise à l'air supérieure dans les mêmes conditions. a la vérification, je n'ai plus rien eu, j'ai gardé le bateau 15 ans et je crois savoir qu'il navigue toujours. F.

08 jan. 2019
1

Pour finaliser ce post que j'avais oublié, voici ce qu'on a fait si ça peut servir encore :):

-on a acheté un appareil pour mesurer l'épaisseur de la couche d'alu et on a mesuré l'épaisseur partout avec un maximum de points de mesures (dans notre cas comme le bateau est resté dans de l'eau douce, l'électrolyse était très réduite)
-on a décapé le bord d'attaque avec une brose métallique (decapower) pour y voir plus clair et virer la résine que les exex proprio avait mis pour cacher l'électrolyse (idéalement il faut sabler, mais la brosse va aussi avec plus d'huile de coude)
-ensuite on a percé les petits trous les plus importants au foret métal M4 et on a laissé s'écouler l'eau qui était dans la quille
-pour accélérer l'évacuation (il y avait quelques litres peut-être entre 2-10l difficile à dire), on a branché un tuyau d'aspi sur les trous pour faire un semblant de vide
-pour le rebouchage des trous on a fait la chose suivant : filetage des trous avec un taraud pour faire une accroche puis dérochage à l'acide sulfurique et injection d'une résine chargée en métal (belzona 1111)
-Antifooling, on utilise celui de meta (inversalu) qui est génial et pas compliqué à poser

Et on a ré-étanchéifié le puisard (tous les compartiments) après un bon décapage de la résine avec une résine caoutchouc.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (116)

mars 2021