Electrocution en eau douce

Une douzaine d’accidents mortels liés à la présence d’un courant de fuite alternatif dans l’eau au voisinage d’un bateau de plaisance sont survenus ces trois dernières années aux Etats-Unis. J’attire votre attention sur les quelques points suivants :

1) Ces accidents n’ont eu lieu qu’en eau douce. En effet, le corps humain y est plus conducteur que l’électrolyte.
2) Ils impliquent le courant alternatif du quai (et non du bord…) et sont liés à la simultanéité de deux conditions : une double défaillance des circuits électrique et de mise à la « terre ».

Par ailleurs, les victimes ne présentent pas les séquelles usuelles d’une électrocution « terrestre », l’eau abaissant la résistance du corps humain et éliminant les brûlures logiquement attendues. Ce dernier point étant susceptible de disqualifier la véritable cause du décès (noyade au lieu d'électrocution).

L'équipage
19 juil. 2012
19 juil. 2012
0

Bonjour,

en milieu humide l'issue d'une électrocution est malheureusement souvent fatale.

Un grand coureur océanique (je ne me rappelle plus son nom... à l'aide) est décédé suite à une électrocution en utilisant de l'électro-portatif à quai, début 80, en préparant son bateau. Les prises de quai ont fait heureusement beaucoup de progrès depuis.

Quelques précautions basiques : avoir ses rallonges électriques en bon état, prise mâles et femelles étanches, protections haddock sur le bateau (pour le quai on part du principe qu'elles le sont, mais s'il y a doute...), port de bottes caoutchouc.

Il faut savoir que la terre "marine" est différente de la terre "terrestre", donc bien isoler les 2.

21 juil. 201221 juil. 2012
0

L'épouse de Michael Mac Mullen, puis voir ci-dessous...

19 juil. 2012
0

Clo-Clo ne l'avait pas compris !
Bon je sors, :acheval:

20 juil. 2012
0

je me souviens d'un accident comme ça au départ d'une transat, la femme d'un barreur de catamaran s'est électrocutée en ponçant les fonds humides du bateau (je crois que le barreur s'appelait Bill... quelquechose) Il a quand même pris le départ puis a disparu. c'est logique, aujourd'hui on lui interdirait le départ et il devrait avoir recours à un accident automobile ce qui est quand même beaucoup moins poëtique

20 juil. 2012
0

C'était Mike MacMullen, et le bateau Three Cheers. En 1976.

20 juil. 2012
0

Note de vocabulaire: l'électrisation est l'ensemble des conséquences du passage du courant électrique dans le corps humain; l'électrocution (qui fait partie de l'électrisation) est la mort consécutive au passage...

20 juil. 2012
0

La peau est la principale résistance à la circulation du courant. Peau très cornée et sèche: 10000 ohms, peau mince très humide moins de 100 ohms.
Il suffit d'appliquer U=RI pour comprendre les dangers du 230v ou mème du 110V, car il suffit de quelques mlliampères quand le circuit passe par le coeur (fibrillation ventriculaire), en dehors des brulures qui peuvent ètre graves. Les différentiels 30mA obligatoires sont utiles mais sont loin de tout garantir.

20 juil. 201220 juil. 2012
0

D'ailleurs dans les prisons américaines ils passent une éponge humide sur le crâne (rasé) des condamnés à mort avant de les coiffer d'un couvercle en métal avant d'envoyer le courant.

20 juil. 2012
0

C'est la femme de Mike Mc Mullen qui a été tuée par électrocution, deux jours avant le départ de l'Ostar à cause d'une ponceuse et d'une flaque d'eau
Son mari a pris le départ de la course et a disparu en mer pendant celle-ci...

20 juil. 2012
0

bonsoir tous ces accidents se passent aux USA à cause du 110v mais avec plus d'ampères que notre 220V.
C'est je pense une des raisons mais je ne suis pas électricien.
Gilles

20 juil. 2012
0

Oui, excellente question !
P=UI cos Phi en alternatif.
Et P est directement lié à R, qui, outremer le dit plus haut, ne change pas, donc I augmente.
Si I augmente, il y a par conséquence directe une plus importante action sur les nerfs et muscles, donc plus grande action.
Mais de toute façon, dans l'eau, on ne peut s'en sortir que ce soit en 220 ou 110, à terre, l'arc réflexe permet parfois d'éviter le pire.

21 juil. 201221 juil. 2012
0

Précision : cette information concerne des nageurs isolés ou personnes tombées à l'eau, sans aucun contact physique avec un quelconque élément "solide" au moment de l'électrocution. Ce qui en fait et la spécificité, et la singularité... Rien à voir donc, avec l'exemple Mc Mullen.

21 juil. 201221 juil. 2012
0

Euh... l'ampérage n'est pas une constante du réseau de distribution: ce sont des générateurs de tension, pas de courant... C'est vrai qu'à puissance active égale un appareil consommera deux fois plus de courant sous 110 que sous 220 mais ce qui caractérise l'intensité qui passe dans le corps humain est la tension (car là, I est proportionnel à U) et la résistance de celui-ci (isolé, mouillé...)

21 juil. 2012
0

tu as certainement raison mais j'ai toujours entendu dire que ce n'était pas le voltage qui tuait mais l'ampérage ...
Et de toute façon je ne me baigne jamais .... et encore moins aux USA.
Gilles

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (93)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021