électricité, protection des circuits.

Je suis actuellement a bord d'un grand voilier Amel. Pour les équipements de puissance ( winches, guindeau, propulseur, ...) alimentés via des relais, constructeur a placé les pritections (disjoncteurs) au plus près du consommateur. Laligne en amont, du parc batteries au dit disjoncteur ne semble pas protégée.
Une longue discussion avec le patron du bord le soir au mouillage n'a pas permis de conclure sur la raison et les risques potentiels du ce montage.
Qu'en pensez-vous?

L'équipage
10 juil. 2020
10 juil. 2020
1

Bonjour Polmar,

Bonnes remarques de ta part.
Une protection se place au plus près de la source pouvant générer les surintensités, c'est à dire les batteries.

Toutefois, dans l'electricité de bord aviation (mon ancien fond de commerce), on tolère une absence de protection sur les gros câbles (feeders) allant des batteries aux tableaux de distribution (ou barres bus), le raisonnement étant que le calibre de ces fils est tel que le courant de court-circuit des batteries ne peut les faire rougir, donc pas de risque d'incendie ou de destruction du câblage. Et qu'un risque de contact accidentel avec ces gros fils non protégés est très improbable.

En revanche sur un bateau, avec les longueurs de câblage, les avaries possibles et l'eau, il serait prudent d'avoir une grosse protection au départ des batteries, puis des protections de plus faible calibre et plus rapides au départ des lignes alimentant les servitudes, même raisonnement que pour une installation de maison.
La protection est au tableau, et non au plus près de la lampe ou du four.

Donc à te lire, j'aurais tendance à dire que tu es dans le vrai sur tes questions.
Il est très fréquent que les connaissances en électricité de nombreux techniciens et ingénieurs soient très basiques, et pas que dans le nautisme.

Les risques ? Eh bien par exemple de mettre le feu si court-circuit en amont des protections, geste malheureux, outil qui dérape lors d'un bricolage.

Croise les doigts, repère les extincteurs et les coupe-circuits, puis oublie les risques et profite de ta croisière^^!


10 juil. 2020
0

Bonjour,

Normalement, le disjoncteur, ou fusible au tableau protège la ligne (comprendre que son calibre est choisi en fonction de ce que la ligne peu supporter) et non le consommateur qui lui doit avoir sa propre protection (en général un fusible sur l'appareil). D'ailleurs il peut y avoir plusieurs consommateurs sur une ligne, donc protection de la ligne au tableau et protection des consommateur directement sur chacun.

Dans le cas d'un guindeau, il s'agit d'un moteur électrique, donc pas de fusible dessus (quoi que?) et ligne dédiée, donc on pourrait penser que le disjoncteur est la pour protéger et la ligne, et le guindeau lui même, mais dans le cas que tu cites, la ligne n'est pas protégée. Donc pour moi, c'est moins bien que de mettre classiquement le disjoncteur au tableau et je partage ton interrogation en ne voyant pas la raison d'avoir mis le disjoncteur en bout de ligne ...


10 juil. 202010 juil. 2020
0

Bonjour,

Il y a effectivement un risque d’échauffement ou d'incendie pour le câblage non protégé en amont de la batterie.

Le standard américain ABYC (paragraphe 11.10.1) prévoit une longueur de câble sans fusible de maximum:
-17,5 cm si le câble n'est pas protégé mécaniquement
-1,83 m si le câble est protégé mécaniquement (tubage...).

c'est un standard mais clairement c'est aussi une question de bonnes pratiques.

Les détails sont ici:

www.paneltronics.com[...]pts.pdf

Olivier


10 juil. 202010 juil. 2020
0

même avis logique que ceux ci-dessus et étonnant pour un Amel, montage d'origine ? c'est un vieux ou un nouveau modèle ?


10 juil. 2020
0

SuperMaramu 2000 de 2001, super bien entretenu et d'un très grand confort car toutes options. 3 à bord et le poste avant pour moi tout seul :-).
Nota: la Croatie est superbe et les ports loin d'être pris d'assaut. Le Covid ne semble pas traumatiser les habitants, pas comme à Venise!


11 juil. 2020
0

Le seul avantage que je vois dans ce cas , c'est qu'il ne faille pas courir à l'autre bout du bateau pour réarmer le disjoncteur si celui-ci déclenche suite à une surintensité passagère en cours d'utilisation .
Après ceci n'est vrai que si c'est réellement accessible de l'extérieur et dans le cas où la commande est à l'avant !


11 juil. 2020
0

La protection à deux rôles: protéger la ligne et protéger l’équipement

Si la ligne est protégée par un disjoncteur ou même un fusible 150A pour le réseau des 4 winchs alimentés en 35mm2, et qu’ensuite pour chaque winch on a un disjoncteur 60A, au plus près on est bon.
-la ligne est protégée par le 150A
-l’équipement est protégée par le 60A


12 juil. 2020
0

dans tous les cas il faut en plus un fusible general adapté a la sortie des batteries ( un fusible c'est rustique mais ca marche toujours).
j'ai mis un 200amp pour etre sur que ca saute pas pour rien, j'ai pas de winch electrique juste un guindeau 1500w comme gros consommateur


12 juil. 2020
0

ce qui m'épate c'est qu'apparement sur un grand bateau d'une marque rebutée l'électricité ne soit pas au top ...alors que vu l'embleur de la tache un technicien electricien doit pouvoir pondre en 1journée un schema correct


12 juil. 2020
0

Remarque intéressante.

Le technicien va savoir brancher un radar, raccorder un boitier, il a la bonne pince et connait l'antenne qui convient à tel GPS, mais saura très rarement pondre une architecture électrique, c'est la compétence la moins répandue dans le nautisme, la voiture ou l'aviation.
De plus, il circule beaucoup de fausses infos -même chez les pros- sur les batteries, le rôle et l'emplacement des protections fusibles ou disjoncteurs, etc.

J'ai récemment été appelé au secours par une entreprise d'aviation qui avait confié l'élaboration de son architecture électrique à une entreprise réputée dans le domaine de l'installation radio, radar, GPS etc.

Malgré leurs compétences pointues et un cahier des charges détaillé, les techniciens n'avaient pu produire même un simple schéma de principe.
Comme c'est mon ancien fond de commerce, j'ai repris la tâche et ai câblé le prototype conformément au CdC, mais je dirais que ça prend plus d'une journée, et à moins de décalquer une architecture éprouvée, la recherche des single point failures prend du temps.

Ce sont des métiers différents.
Et au fait les gens qui m'ont appelé à l'aide sont des marins et coureurs à la voile chevronnés.

Moralité, pas plus surpris que ça ;-)


Calypso2:enfin il y a bien des BE qui connaissent l'électricité d'un bateau .et une marque comme Amel peut tout de m^me faire appelle a eux pour avoir quelques chose de top ,ça ne coute pas bien cher face au prix d'un bateau et ça peut m^me parfois etre economique ..car il existe aussi des competences malgré tout ·le 12 juil. 19:50
Now:Peut être que ça n'est pas monté comme ça d'origine par le chantier et que ça à été modifié? Ou que cette installation des options à été faite après la sortie du chantier par le concessionnaire ? ·le 12 juil. 20:08
12 juil. 202012 juil. 2020
0

Calypso2 :

En effet il y a des BE qui savent faire, mais ils travaillent essentiellement sur les "gros" bateaux.
Faire appel à un tel BE pour un voilier, c'est un trou dans le budget d'étude. Ajoutons à ça que beaucoup de gens ont "des notions" et font un peu à leur idée, mais ça ne remplace pas.
Il n'y a rien de mystérieux, mais pas nécessairement à la portée d'un atelier radio ou une PME d'électricité bateau.
Ajoutons la navigation dans l'océan des normes européennes, US etc. Apparemment c'est compliqué même pour certains chantiers importants.
Il y a eu des articles très intéressants sur le sujet dans Professional Boat Builder ces dernières années (abonnement en ligne gratuit).

Now :

C'est très possible en effet.


12 juil. 2020
0

même remarque que Now, pas d'origine, et même si d'origine depuis que Amel fabrique des bateaux si ils prenaient feu à cause de la conception du circuit electrique ça se saurait! il y a pire sur le marché !


13 juil. 2020
0

C'est pas faux mais bon, pour moi le juge de paix c'est le schéma du circuit électrique.
On verra tout de suite si c'est fait par des pros ou au petit bonheur.
Et bien sûr la réalisation du câblage. On voit de ces trucs sur certains bateaux.

Cela dit, un truc bricolé ne prend pas feu tout le temps, heureusement ;-)

Maintenant des bateaux qui brûlent, il y a des vidéos, donc ça arrive. Et pour savoir la cause, il faut une enquête du BEA et des indices. Je ne sais pas si ça se fait à chaque incendie ?

Dernier point - je ne cherche à convaincre personne - je suis toujours étonné du nombre de pannes électriques, génération en panne, batteries vides, pilotes HS sur les bateaux de course.
Une course c'est 15 jours, 6 mois, pas le temps pour les circuits de vieillir ou de se corroder, il y a donc des loups même dans les BE à gros budget.
Les appareils peuvent tomber en panne, une radio, un GPS, mais ça ne doit pas mettre par terre (!) l'ensemble de l'installation.


13 juil. 202013 juil. 2020
0

Merci pour vos contributions
Mais attention,je n'ai pas écrit que les circuits étaient bricolés.
Simplement, le propriétaire connait très bien son bateau avec un entretien dès que nécessaire par lui ou des pros si compétence complémentaires recherchées, mais toujours en sa présence. Depuis 15 ans qu'il a ce bateau il aurait vu les protections en tête de circuits!
Il y a à bord la doc Amel du bateau. J'y jetterai un œil, sinon il est toujours possible de suivre les circuits (24 V) depuis les batteries (8) jusqu'aux équipements terminaux.


15 nov. 2020
0

Bonjour !

Lorem Ipsum m'a l'air de connaître son affaire !
Je suis complètement néophyte (j'ai juste fait le stage STW). Je restaure un Grand Banks 48 en teck qui a connu bien des misères (incendie à bord à cause d'un câble de propulseur sous-dimensionné ; il était tout neuf...). J'ai déjà réussi à le faire flotter et remplace actuellement les vitres qui ont toutes explosées + stratification suite entrées d'eau de pluie, etc...
Je cherche de l'aide pour faire l'architecture de mon circuit électrique, afin de ne pas faire de grosse bêtise.
Est-il possible de trouver quelqu'un (qui serait rémunéré, bien sûr) ?
Bien cordialement


bil56:houla le pauvre, il a bien morflé !·le 15 nov. 17:18
15 nov. 2020
0

Bonjour,

J'ai vu passer mon pseudo, ça m'a réveillé ;-)

Juste 2-3 remarques :
- je viens d'attaquer la construction d'un voilier Gorfou de Patrick Balta, aussi je suis maintenant plus souvent à tailler des bouts de bois que devant mon ordinateur ;-)

  • Moins dispo désormais, mais je ne laisse pas un forumiste ou un voisin dans l'embarras, on peut si tu es embêté, discuter de ton projet en MP.
    Les vaisseaux que j'équipais étaient surtout aériens, mais il y a des points communs ;-)

  • je ne prends pas d'argent à un voisin ou un camarade de forum, mais je n'ai rien contre des échanges de bons procédés, ou un bout de bois ou de tissu de verre, encore moins un coup à boire ;-)


21 nov. 2020
0

Bonjour !
Merci pour cette réponse. Je vais d'abord absorber la documentation sur le sujet. Je vous recontacterai lorsque j'aurai avancé sur le sujet. Je trouverai bien un moyen pour vous remercier.
Avant de m'intéresser aux bateaux, je volais sur Cessna ou DR400. Mais mon banquier a peur des avions...


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer