electricite

bonjour a tous j ai pose le mat je vai changer les fils electrique au pied du mat est il preferable de mettre des prises ou des petits passes coques avec une boite de derivation a l interieur? pour l antenne vhf elle est mieux en haut du mat ou sur le portique des panneaux solaires(a hauteur d homme)les coseils de renovation complete de mn voilier sont bienvenus merci a tous salut gilles

L'équipage
04 mar. 2006
04 mar. 200616 juin 2020
0

Pour le passage de la coque en pied de mat...
- Ecarter les prises quelle que soit l'utilisation car il suffit d'un coup de pied (garanti à cet endroit) pour qu'elles perdent leur étanchéité

  • A la rigueur le passe fil classique mais problème dès que l'on démate

  • Pas mal : le col de cygne en inox par lequel on fait passer tous les fils... mais pas mal de travail pour travailler l'inox

Le mieux que j'aie trouvé : Le presse étoupe (photo ci-contre et description dans le catalogue en ligne BIG SHIP ci-dessous. Cela permet de faire passer tous les fils sans enlever les prises et de démater sans pb. De très loin le + propre.

J'ai mis en dessous du pont une boite de connections étanche (on ne sait jamais) et tant qu'à refaire le mat, j'ai posé des cables étamés sur toute la longueur (cher mais radical) et utilsé une connectique classique pour voitures.

Pour le passage du fil dans le mat : Voir le fil de Roberto avec les colliers "Colson" à 90°...

Sinon bien sûr, la VHF en haut du mat car sinon la portée s'en ressent.

Le descriptif de BIG SHIP :
Presse Etoupe 65x18,5mm Prix TTC : 45,00€
Presse Etoupe 65 x 18.5mm. Util pour le passage de plusieurs câbles et connecteurs par perçage de la bague d'étanchéité. Corps en plastique.

Bon courage

Loïc

05 mar. 2006
0

Le col de cygne en inox
C'est la solution que j'ai adoptée pour les deux mats.

J'ai trouvé cela relativement facile à réaliser : dans une entreprise spécialisée dans l'inox, j'ai acheté deux coudes à 90° plus une longueur droite, ça m'a prit un quart d'heure pour souder l'ensemble.

(euh... plus une heure de polissage) ! :tesur:

L'étanchéité finale est réalisée avec un mastic réutilisable à l'infini, ça ressemble à de la pâte à modeler collante, et ça ne sèche jamais. C'est aussi étanche que du mastic silicone et surtout moins ch.... à démonter ! ;-)

_/)

05 mar. 200616 juin 2020
0

si tu peux !!!
suit le conseil de Tilikum c'est la rolls!! même sans aucun mastic pour mon compte.
Joins une tof de mon bricolage pour t'inspirer
Amitiés
Joël

05 mar. 2006
0

Superbes réalisations !
Chez moi c'est plus simple : le pont étant en acier, c'est directement soudé dessus. ;-)

_/)

05 mar. 2006
0

Juste pour relancer le débat :
Si je veux démater avec mon presse étoupe...
- Je dévisse 4 vis
- Je fais passer les cables chacun par sa fente attenante au trou pratiqué dans l'épaisse semelle de caoutchouc...
- Puis bien sûr par l'ouverture visible sur la photo, assez grande pour une prise PLL
- Et c'est fini en 1 minute 45 secondes

Autre avantage : moins de prise pour les pieds... donc à mon avis plus simple, plus accessible et plus propre bien que l'astuce du mastic Tilikum qui ne durcit pas soit très séduisante !

Au fait comment s'y prent on pour polir de l'inox ?

BMBV / Loïc

05 mar. 2006
0

A propos de mastic :
Ce n'est pas tellement pour l'eau que j'en met, mais plutôt pour empêcher les insectes de passer par là, voire d'en faire un nid ! ;-)

Pour ceux que ça intéresse, ce type de mastic se trouve chez les fournisseurs de matériel frigorifique, il sert à l'étanchéité des tubes et autres câbles et sondes des chambres froides.

Celui que j'ai : PERMAGUM Sealing Compound, ça colle aussi bien sur le bois que sur les métaux et les plastiques, résiste de -30°C à +175°C, et on peut même le peindre ! :-)

Des années plus tard, ça s'enlève sans outils, et c'est réutilisable. Qui n'a jamais pesté en voulant démonter des câbles de guindeau lorsque le chantier a bourré les passages au Sika ? :tesur:

_/)

05 mar. 2006
0

Acide de passivation ?
Ca se dit comment dans le commerce ?

Et pour Tilikum, merci des renseignements, je suppose que ce mastic ne peut être utilisé pour les pièces qui travaillent du fait qu'il reste mou ?

Merci encore

Loïc

05 mar. 2006
0

mon boat !
est du debut des années 70 , le pont en strat simple alors support et contre plaques de rigueur!!
Joël

05 mar. 2006
0

oui! Loïc
Dans le principe du col de cygne il n'y a rien a dévisser les fils coulissent librement, par contre j'en convient il faut placer ton col de cygne judicieusement pour qu'il ne puisse pas pièger une écoute ou un bras de spi!! dans les faits c'est assez facile en jouant sur l'orientation du col et en positionnant les fils pour interdire le passage sous le col.Le polissage de l'inox est facile mais long et sale il te faut un touret un feutre de la bonne taille et une pate abrasive et bien sur de l'huile de coude hi hi hi
Amitiés
Joël

05 mar. 2006
0

Tu peux aussi!!
Repasser une couche d acide de passivation!!beaucoup plus rapide !Il est vrai que ce n est pas un polissage ,mais pour remettre les inox brillants ,c est suffisants ,Amha bien sur !! ;-)

05 mar. 2006
0

Acide de passivation
Celui que j'utilise est sous forme de gel, je le prend chez Castolin et s'appele "Castocleen S".

Lunettes de sécurité obligatoires !

Pour le mastic, en effet que pour les pièces immobiles.

_/)

05 mar. 200616 juin 2020
0

A propos de la corrosion du câblage
Je vais refaire également mon câblage.

J'ai effectué des essais de corrosion accélérée qui montrent certains détails intérèssants.

Les fils étamés se sont corrodés.
L'étamage industriel est de faible épaisseur. ( essai sur du KY3004 0,22 carré 7 brins de 0,2). Toutefois la corrosion est moindre que sur du fil cuivre nu.

J'ai obtenu une bonne tenue sur du câble PVC 1carré HO5VK (32 brins de 0,2) avec un étamage généreux des bouts dénudés : jusqu'à obtenir la fusion du PVC.
Dans ce cas la migration de la soudure bouche les interstices entre les 32 brins et la fusion du PVC crée une étanchéité sur le pourtour.
Seul problème, le fil est un peu plus rigide sur 1cm environ.
Du coté non-étamé, la corrosion a progressée d'environ 1mm en 48 heures.

En ce qui concerne la connectique beaucoup de désillusion.

Les bornes industrielles du genre de celles qui sont utilisées en armoire électrique (sur rail oméga), sont en acier cadmié qui rouille lamentablement. (voir photo avant après)

Les dominos, ne tiennent pas. La vis de serrage est en fer. Le flash (aspect laiton) n'empêche pas une corrosion rapide. le corps est en laiton et s'oxyde également.

Les bornes à pince du type Waggo résistent assez bien. Le -nickelage?- de la pince ressort s'en sort bien, (même largement rayé avec un tournevis). La languette de contact en -cuivre étamé?- est oxydée grise mais semble encore convenable.

Les embouts de câblage Télémecanique s'en sortent honorablement.

Les clip 6,3 et languette associés prennent une teinte grisâtre mais la résistance de la liaison est apparemment sans changement et d'excellente tenue. J' ai mesuré une chute de 5mv sous un courant de 5 ampère pour une liaison clip languette en 6,3 rouge avant et après oxydation. (Montage 4 fils en shunt pour la mesure de la ddp de la liaison.)

Au démontage d'un clip oxydé ayant été monté et démonté 10 fois de suite, (perte de serrage), on voit une trace brillante qui dénote de leur aspect auto-nettoyant.

Pour des connecteurs de carte, type barrettes dorées c'est la catastrophe.
Les quelques atteintes mécaniques subies dans le tiroir ont brisé le flash d'or. A chaque atteinte, une corrosion.

La subD cadmié est devenue un tas de rouille. Trois pinoches dorées sont corrodées.
Des essais avec une subD étamée sont en cours. (Subd pinoches décoltées et dorées)
Je n'ai pas fait sur pinoches roulées.

Pour l'instant, seul le clip et la languette semblent résister convenablement,

Maintenant, il s'agit d'effet de vieillissement artificiel sous 48 heures avec une vapeur corrosive.
Si la corrosion observée donne une indication de tenue en long terme, les migrations observées sont celle d'un produit en 48 heures.

Question, ou trouve-t'on des câbles 2 conducteurs 1 carré étamés?

05 mar. 2006
0

Essais de corrosion au ralenti,
Etalés sur environ vingt ans sur divers connecteurs DIN ou "dominos", avec fils étamés ou non... rien à signaler ! ;-)

_/)

06 mar. 2006
0

Pas assez accessible au non initié GilusBleu !!!
Pourtant tu sembles avoir fait un travail très intéressant et assez exhaustif... Si tu étais sympa, tu reprendrais ton post avec photo à chaque fois afin que je/on puisse identifier nos principaux composants tradis. Pour ma part, j'ai utilisé dans ma vie de marin :
- Des dominos comme tout le monde au début (mais plus maintenant)
- Des cosses de batterie dorées à l'or fin (pas si chères et sans pb)
- Des bus (ou barettes) de connexion en inox comme on les trouve chez les ships(sans pb mais récent...)
- Des cosses à sertir type auto en quantité industrielle
- Des barettes type terrestre en laiton avec des vis BTR -probablement en acier- que j'arrose rannuellement de WD40

Mais à part les dominos, je n'arrive pas à retrouver mes petits dans ta liste !

Cocernant le double 1 carré étamé, tu peux en trouver chez les fournisseurs d'électronique marine. J'ai trouvé le mien chez Concarneau Electronique mais ce n'est pas donné.

06 mar. 200616 juin 2020
0

Mille excuses vitamineB
Le sujet m'a pris de court.

Au départ j'avais repéré dans ma cave un domino à la vis rouillée et on m'avait dit que la dorure n'était pas forcément une excellente solution.
Et comme je me suis acheté un bateau d'occasion et qu'il y a des dominos à bord; j’ai entrepris de faire un bon nombre de petits essais de corrosion accélérée pour essayer de déterminer la meilleure solution de câblage. Et je n'ai pas fini.

Tilikum n'a pas tord. En matière de vieillissement artificiel, il est difficile de donner une échelle de temps et ce que je fais est au minimum mille fois plus fort qu'une condition ambiante sévère. (Sans pour autant laisser suffisament de temps pour que les vapeurs migrent au sein des interstices.
Ce n'est qu'une simulation.)

Si le bateau est chauffé et habité, il souffrira moins que s'il passe des hivers au fond d'un aber dans un coin sans soleil.

Avant de présenter un aspect pourri, un câblage commence par donner des signes de mauvais fonctionnement, faux contact, perte de puissance, friture en ligne pour la radio etc.

J'ai poussé les limites pour voir ou sont les problèmes.

Certaines conclusions sont édifiantes. A chacun de juger par ce qu'il connaît et de noter les points qui l'intéresse.

La photo ci-dessus montre un domino après 48 heures de torture : La vis a rouillé. Si le contact entre deux fils étamés sérés l'un contre l'autre est vraisemblablement convenable, il y a de fortes chances que ce ne soit plus démontable. Il existe des dominos avec languette d'appui mais la vis est aussi en fer cadmié.

Par ailleurs quid du couple fer, bronze ou laiton, étain le tout en boucle?

06 mar. 200616 juin 2020
0

Borne à pince
Les bornes à pince m'on surpris. Je m'attendais à un tas de rouille dans la mesure ou il existe une fonction ressort que je supposais être en acier protégé.

Celle de gauche est neuve celle de droite a subi mon traitement
Les seules atteintes concernent les champs des languettes (vert de gris) et aussi l'aspect gris de l'étamage. Cette technologie tient mieux que la borne industrielle de ma première intervention.

06 mar. 200616 juin 2020
0

Cosse et clip
La liaison par cosse et clip s'en sort bien. avec une résistance de contact inchangée 1milli-ohm avant et après (très performant)
L'oxydation s'est produite sur le fil de mesure, fil étamé d'origine, que l'on voit d'ailleurs en arrière plan. Un fil étamé ne dispense pas du re-étamage après la coupe.

06 mar. 200616 juin 2020
0

Protection des fils
Le fil non-étamé s'oxyde. Le fil mal étamé aussi.
Ici l'étamage a été fait en chargeant le fer à souder en soudure puis en étalant le paquet sur le fil. Résultat le flux décapant est détruit sur le fer : il ne s'agit plus d'étamage mais de collage.

Tout bon soudeur le sait mais.... quelquefois... ça marche quand même.... et puis on n'a pas 3 mains....

LAMENTABLE!

06 mar. 2006
0

c'est pas plus façile
de passer le fil dans la pate a etamage et chauffer un coup apres ;-)

06 mar. 200616 juin 2020
0

Fusion du PVC
Le fil non étamé laisse l'oxydation pénétrer au sein du câble. Ici environ 1 mm en 48 heures.
Le fil étamé, à fusion du pvc, quand ce dernier se rétreint légèrement, montre qu'il y a protection du câblage interne : Bouchage des interstices du fil par la soudure et collage du PVC en surface.

06 mar. 200616 juin 2020
0

Protection d'or
Barrette de wrapping
Cette barrette traînait dans un de mes tiroirs depuis longtemps. Elle a subi beaucoup de petits chocs.
Cela montre "l'atteinte de l'or" ou plutôt l'atteinte sur toutes les ruptures du flash d'or (quelques microns) qui couvre le métal.

06 mar. 200616 juin 2020
0

Le cadmiage
Enfin la subD cadmiée dorée
Edifiant! Elle n'était pas neuve mais quand même!

Vraisemblablement elle comptabilisait plus de 200 enfichages. Le flash d'or usés ne protège plus les pinoches. Le corps en acier cadmié est totalement piqué et la rouille tombe.

(Des essais sont en cours sur une version fer étamé pinoches dorées qui elle semble tenir. La photo pour demain soir j'espère.)

07 mar. 2006
0

Super GilusBleu !!!
Je comprends mieux... Cela dit, si comme tu sembles le démontrer, les cosses à sertir s'en sortent assez bien, vu que le procédé est à la fois très disponible et très facile à mettre en oeuvre, pourquoi s'embarasser à aller chercher ailleurs quelque chose de + élaboré ?

As-tu par ailleurs entendu parler d'une prise utilisée par France Telecom qui contient une capsule d'anticorrosif, laquelle s'ouvre à la mise en service et protège la connection?

merci en tous cas pour les détails !

Loïc

07 mar. 200616 juin 2020
0

L'étamage!
La subD étamée s'en sort très bien. Elle était neuve, et attendais dans un sachet plastique.
La dorure est encore en bon état. L'étamage présente quelques traces d'atteinte mais si peu comparée à l'autre pour un traitement oxydant semblable.

Donc
1-pas de bornier à vis type domino sans remplacer la vis en fer par une vis inox.
2-pas d'acier cadmié à bord
3-tout mon câblage avec clip, cosses et languette dans des boîtes protégées (et aérées pour éviter une éventuelle condensation - deux trous s'il le faut-.)

Pour la connectique autre, uniquement des prises étamées avec pinoches étamées, et en cas de dépose d'une connexion, mise en place systématique d'une prise bouchon ou d'un traitement pour protéger les pinoches en hivernage.

Pour répondre à GEO
Pour l'étamage, je me méfie des pâtes. Elles sont souvent orientées plomberie avec des teneurs en flux de décapage important

Comme je vais câbler sur du neuf, je reste fidèle à l'étamage à la soudure pour composants électronique qui ne me pose aucun problème (flux colophanique à faible teneur). Chacun son truc.

07 mar. 2006
0

Tout ceci est plein de bon sens,
Je n'ajouterais qu'un commentaire :

Pour l'usage des cosses à sertir, il est vraiment très intéressant d'investir dans une vraie pince professionnelle, qui certes coûte une centaine d'euros, mais qui donne des résultats incomparables par rapport à ces horreurs de bricomachins qui se contentent d'écraser les cosses... ;-)

_/)

08 mar. 2006
0

pour voir si ta pince est pro c'est très facile
elle doit avoir 3 machoires différentes qui impriment des points d'identification sur le sertissage du manchon

il y a 1 ou 2 ou 3 points en relation avec la couleur de l'isolant, elle meme normalement en relation avec le diametre de fil ou cable admissible, ce qui permet de vérifier que la bonne machoire a bien été utilisée avec la bonne cosse

ensuite il y a un système à cliquet à échappement qui fait que toutes les cosses sont exactement serties avec la meme pression sur les machoires

accessoirement, c'est marqué FACOM quelque part sur la pince ou toute autre marque connue et réputée

amicalement

08 mar. 2006
0

pour fred...
Voici un exemple de pince à sertir à cette adresse
www.svb.de[...]/svb.pl
Bon vent

08 mar. 2006
0

photo
Salut Fred,

aurais tu une photo d'une pince pro ; cela m'interesserait de savoir si la mienne entre dans cette catégorie ?
Merci d'avance
André

08 mar. 2006
0

Merci JP, bravo Gilbleu
Elle n'est pas FACOM mais correspond tout de meme à ton descriptif. A titre indicatif , elle n'a pas apprécié le bain à l'eau de mer du mois de novembre mais je vais essayer de la récuperer....

08 mar. 2006
0

gilus bleu
merci ;-)

07 mar. 2006
0

bravo
belle étude.
Pour les pinces à sertir d'accord avec Tili
Pour l'étamage il existe une nouvelle soudure a faible teneur pb etain qui demande une t° un peu plus élevée peut être à tester?.
sinon quid de la soudure à l'argent?
Enfin pour les cosses à sertir si elles ont une bonne résistance à la corosion la jonction avec le câble n'est pas aussi heureuse! il suffit de voir le nombre de panne en électro-ménager provoquée par ce genre de connections.
La cosse reste bonne mais le fil chauffe et devient mauvais conducteur enfin AMHA

08 mar. 2006
0

compromis
quelques solutions de mes compromis perso la dessus:

j'ai refait pas mal de cablage et utilisé les cosses a sertir , avec soudure a l'étain aprés sertissage. j'en suis content.

Les fils anciens intérieurs sont rarement bouffés à coeur, seuls les contacts sont douteux, donc on peut en général les réutiliser aprés décapage et cosses neuves.

les fils de feux de pont sont eux en général à changer entiérement, car l'eau de mer rentre dans l'isolant.

on limite ce pb en faisant des boucles "goutte d'eau", telles que l'entrée du fil soit au dessus de son cheminement (hum, vous voyez?)

un truc: le gel "raviveur d'inox" semble aussi bon comme décapant du cuivre : un multibrin complètement vert redevient soudable à l'étain aprés 1mn dans le gel.

Enfin , pour les passe-ponts, j'ai constaté que les presse étoupe finissent pas fuir un peu , il suffit d'un écart minime de diamètre entre trou et cable, ou d'un vieillissement du bloc caoutchouc fendu,

Les cols de cygne se trouvent dans le commerce , en inox moulé (origine italienne?)mais pas partout..

pour éviter qu'ils piegent les drisses, faire un fer a cheval complet, soudé à la platine des deux cotés et ouvrir largement la moitié du tube intérieure d'un coté; (vu chez etap)

08 mar. 2006
0

Concernant toujours les "presse étoupe"...
J'avais oublié de mentionner une chouilla de graisse sillicone (non mentionné sur la notice)et, à supposer que le trou effectué à la perceuse respecte les recommandations de la notice, jamais eu de pb personnellement... Il est vrai que mon échantillon est limité à 3 exemplaires dudit presse étoupe !

13 mar. 200816 juin 2020
0

Ou chez OVNI ...
... au dernier Gd PAVOIS 2007

08 mar. 200616 juin 2020
0

Pince...
...en image

09 mar. 2006
0

Et on trouve cela ou ?
Merci encore, je pense que tu fais faire beaucoup de progrès à certains dont je suis !

09 mar. 2006
0

Ma pince...
.... est une CRIMPSTAR 5952/2 revendue par PRONER, grand fabricant de cosses à l'époque.
Je l'avais acheté chez Lienard Soval il y a 20 ans.

Cher RS composants il proposent divers modèles dans la gamme des 60€ HT. page 2-1776

Chez sélectronique il ont un modèle à 19,90 €TTC page 12-52.

J'ai trouvé sur le net quelque chose qui resemble furieusement.

shopping.lycos.fr[...]31.html
(prix 27,90)

Il suffit d'aller chez un distributeur d'électrécité industrielle dans une zône industrielle quelconque et de demander. Cela permet aussi de voir le matériel.

En cas de choix sur la longueur de pince prendre la plus longue le serrage est dur.

09 mar. 2006
0

Amha
Il n'y a pas de comparaison possible entre une Crimpstar (j'en ai une) et les modèles à 20 ou 30 euros. Ni pour la solidité, ni pour la qualité du sertissage.

Je dis cela pour en avoir vu de près, et d'en avoir testé.

Ceci dit, c'est quand même cent fois mieux que les "écraseuses" de cosses proposées dans les coffrets des bricomachins... ;-)

_/)

06 mar. 2008
0

Pince à sertir
La pince Klauke à machoires interchangables est excellente, cliquet, très solide. Mais 110€...

10 mar. 2006
0

Je l'ai commandée...
Impec, et vous dirai + tard si cela me fait une différence par rapport à celle que j'avais acheté chez Bricomachin...

Mais comme je fais une confiance totale à Tilimachin, je déjà sûr d'un résultat au moins 100 fois supérieur à ce que j'avais, soit 500 ans dans la mesure ou mes sertissages en ont déjà tenu 5 !

Encore merci à GilusBleu

Loïc

11 mar. 2008
0

Pince à sertir (Suite)
A propos, je suis l'heureux possesseur d'une pince Rotacrimp AMP (Sertissage carré AWG de 8 à 1/0; 6 à 60 mm²) et d'une pince Dubuis hydraulique 5 tonnes (Sertissge hexagonal avec matrices de 4,10 25 50 95 et 140 mm²).
Ce matériel est rare et hors de prix et sert très peu.
Je suis prêt à le prêter gracieusement en toute confiance à qui en aurait besoin pour travaux de cablage important genre réfection complète.
Pas dipo cependant avant un mois étant moi-même en pleine refection du dit cablage justement.
Me contacter

11 mar. 2008
0

Sympa,ta propo, JPB...
Ce fil me fait réaliser qu'en fait,[b]je ne sais pas [/b] sertir les cosses.Je parle des 6.35,pas des grosses.
Qu'est-ce qu'on écrabouille?
L'espèce de tulipe ou la partie médiane genre tube fendu....Je parle du métal,pas du plastoc.Merci.

13 mar. 2008
0

Ecrasage
Avec une pince à sertir sérieuse à cliquet, pas un écrase machin.
Elle doit en fait sertir à la fois la tulipe et la partie médiane fendue. Normalement le cable à sertir doit être dénudé à la bonne longueur, c'est à dire celle de la partie fendue et l'isolant doit pénétrer dans la tulipe. Donc double sertissage. Continuité electrique pour la partie fendue et tenue mécanique pour la tulipe. Une bonne pince mène à bien ces deux opérations en même temps. Sinon faire deux passes
Le plastique lui est écrasé en même temps.
Par contre je conseiilerais plus que vivement de souder la cosse une fois l'opération terminée coté fendu. Bien sûr ca fait souvent fondre le plastique mais la continuité electrique est parfaite et surtout ca protège de la corrosion.
Pour ma part, après sertissage et soudage, j'enlève completement le plastique et je le remplace par de la gaine thermo.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (83)

Encore la pluie...

mars 2021