Effondrement des valeurs sûres en Classique

Mariska, 1908 et 28m vendu à 381,400€ pour une estimation 0,7-1,5M

Mariquita, 1911 et 38m vendu à 500,600€ pour une estimation 0,9-1,7M

Deux plans Fife en parfait état de conservation et emblématiques des classiques, vendus à Paris durant Retromobile (la meilleure vente en France d'autos et bateaux classiques.

Vendus à la moitié de l'estimation basse, donc avec un prix de réserve faible ou nul.

Un marché très haut de gamme, auparavant épargné par la crise et le fluctuations du marché, à moins que les ultra-riches ne leur préfèrent d'autres jouets.

Ça reste à mon sens assez représentatif de la tendance du marché: un mode de consommation qui privilégie l'immédiat et la flexibilité (charter, boat share), et des coût annuels rédhibitoires pour un usage réduit (moins de temps disponible).

M'est avis qu'on va vers un effondrement du marché de l'occasion, notamment sur les bateaux anciens. Pour les acheteurs, il est urgent d'attendre!

L'équipage
13 fév. 2020
13 fév. 2020
3

je pense que la génération montante qui à les moyens d'acheter et d'entretenir ce genre de voiliers
n'a plus la cultunre maritime des anciens et d'autres objectifs .
ce n'est pas en passant sa vie sur une tablette ou un smart phone qu'il en reste pour s'intêresser
à la culture maritime ,on mettras quelques millions d€ dans un 250gto ferrari en sachant que c'est un bon placement ,mais pas dans un futur trou dans l'eau s'il est mal entretenu .
le temps des von karajan avec élisara est bien révolu
alain

13 fév. 2020
0

La mode est peut-être au carbone et luge. Dire qu'il est urgent d'attendre, il est peut-être urgent de vendre. Le vieux bois étriqué à la cave, comme en plaisance plus petite, est passé de mode??

13 fév. 2020
0

Tout à fait d'ac, Doc.

1) Le marché de l'occasion
Nous avons vendu notre voilier il y a trois ans. Le bateau (1980) était en très bon état, même s'il y avait du renouvellement à effectuer (par exemple bôme) ; il est parti aussitôt sans passer d'annonce au prix demandé. Il était plus bas que les autres modèles similaires sur le marché. Les 2 autres bateaux identiques que j'avais repérés sont toujours à la vente aujourd'hui...
Les occasions que nous avons vues ensuite étaient passablement éclectiques mais pouvaient correspondre à, justement, des "occasions" de navigations différentes : X119, Dehler 34 (v1), X332, X302, JOD 35, Carter 39 flush deck.
Bof, même si les prix étaient très disparates entre les JOD et le X332, nous avons estimé que les prix demandés étaient complètement exorbitants soit en valeur absolue (les bateaux les plus récents) soit en valeur relative (les bateaux anciens, relativement à leur état : les JOD...).

2) Du coup, la location.
Ça n'a pas que des avantages. Et trouver des bateaux dans l'esprit que ceux que j'ai cités dans les zones où on veut naviguer à l'étranger, pas évident du tout.
Donc Doc, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi pour dire que l'immédiat est privilégié dans la loc : nous passons du temps à trouver le bateau, le loueur, la zone de navigation : ça s'anticipe un minimum si tu ne veux pas naviguer sur une coque avec des voiles placées là uniquement pour décorer.
C'est d'ailleurs un aspect qui m'étonne du marché de la location : hormis en France (mais nous n'y naviguons plus), vraiment pas facile de louer un Pogo 30, un X 332, un J109, un A 35, ou un autre bateau de ce type.

3) Quant aux classiques, sans parler des gros engins avec équipage obligatoire etc. etc., on trouve des (petits) bateaux sympas mais un peu chers à mon goût ; d'ailleurs les acheteurs ne se précipitent pas :
yachts-classiques.com[...]dy-trix
www.sandemanyachtcompany.co.uk[...]8942005
yachts-classiques.com[...]dy-maud

13 fév. 202013 fév. 2020
0

Bonjour a tous.perso je serais beaucoup plus nuancé tout depend ce que l on vend!et surtout de l etat et de l equipement . Un grand voilier de 25/30 m en france sera plutot difficile a vendre c est vrai et les ports de l atlantique peu adaptés a recevoir ce type d unités mais ça c est en france. Paradoxalement au chantier Le Guip a brest pour la restauration de bateaux anciensil faut faire la queue et c est plusieurs années d attente ! Pendant retromobile en fevrier a paris et avant â Essen ç est les bagnoles et une ferrari 250 gtb c est pas quelques millions d euros mais quelques dizaines de millions!mais la on est dans la speculation pure et cette clientele.l ete revenu apres les fetes de brest ou celles de st trop ou de la baie de Chassepeake se reinterressera a ces monuments du passé question de style de vie ou de standing il ne faut pas resonner franco francais concernant les bateaux" middle class"10/16 m la il est vrai en france il y a un probleme soit on est dans le voiliers de consommation des grands chantiers francais qui se vende ntd abord aux flottes de locations ou a des.particuliers en leasing pour un certain temps puis se.defraichissent et se demodent rapidement. on les retrouvent en quantité chez les.brookers ou ils stagnent jusqu au jour oule prix est completement bradé. Reste les.bateaux de niche ou de voyages ou a forte reputation si c est au prix du marche ca ne reste pas longtemps a vendre. Essayez de trouver un Rustler recent ou un Garcia au prix de la cote ou meme un romanee en tres bon etat
Perso jai récemment vendu 2 voiliers plutot anciens en parfait etat et bien au dessus de la cote en deux mois ils etaient vendus sans rabais. une relation a vendu il y a 6 mois un passoa 46 bien au dessus de la cote en 2 jours !et on l appelle encore regulierement.

13 fév. 2020
3

On parle ici de deux bateaux d'exception, qui une fois le chèque d'achat signé, vont réclamer à l'heureux nouveaux propriétaire de solides finances pour les garder en état impeccable, et un équipage, si il n'est pas pro et rémunéré, de marins confirmés à ce type de gréements anciens.

Je pense qu'il est difficile de faire un parallèle avec des bateaux de quelques dizaines d'années et plus "communs"

Les bateaux de collection sont comme les avions de collection : un marche de micro-niche, où les prix vont dépendre de tellement de facteurs qu'ils en deviennent en fait quasiment imprévisibles.

13 fév. 2020
0

bonjour; tout a fait ok Iclo c'est extremement diffiçile de faire une estimation pour ce type de bateaux !l'historique est tres important (comme pour les anciennes ferrari)soit ils interressent une clientele extremement fortunèe et qui mettra le prix pour une acquisition avec ou sans restauration si c'est l'historique qui est prioritaire la restauration peut faire parti du plaisir! apres sans historique et sans vecus aupres de celebritès c'est deja moins façile et on peut faire des operations interessantes! certaines ecoles us ou scandinaves peuvent etre des clients potentiels! et puis reste le coup de foudre (si on a certains moyens quand meme) la passion d'une vie,un bateau que l'on surveille depuis longtemps et pour lequel on est pret à faire tous les sacrifices! comme pour les chateaux certains avec des moyens limitès font des miracles en restauration

13 fév. 2020
1

Les bateaux signalés par Dr Feelgood correspondent à des caprices de milliardaires, qui peuvent être versatiles, ce serait tragique qu’ils aillent dépenser leurs sous ailleurs ou autrement, ces merveilles nautiques seraient condamnées et ce serait bien triste

13 fév. 202016 juin 2020
1

St tropez octobre 2019

13 fév. 2020
0

Bonjour le stress de croiser les différentes flottes en solo

14 fév. 2020
1

Bonjour. D'un autre coté, ce weekend, au mouillage, j'étais à coté du plus grand catamaran que je n'avais encore jamais vu.

Un Lagoon 70. Prononcez Seventy :)
www.cata-lagoon.com[...]venty-7

4,3 millions hors taxes le bateau d'occasion de 2018 :
www.annoncesbateau.com[...]97.html

C'est moins pire. En voyant ça, je me suis dit : "Cool, un millionnaire qui achète un voilier, c'est classe, ça change".

A sa place je ne sais pas si je n'aurai pas acheter un yacht à moteur. Alors un "vieux truc en bois", pensez vous. Il faut se mettre "honnêtement" à leurs places. Ils ne sont pas chargés de la préservation du patrimoine. Je comprend donc que cela ne se vende pas. Mêmei l'on est comme des gosses quand on croise un joli trois mats.

14 fév. 2020
2

Extrapoler la difficulté de vendre ce genre de danseuses au marché de l’occasion des bateaux de série me semble excessif.
D’accord on a été assez Barjo pour se lancer là dedans, mais il y aura bien un jour un nouveau retraité inconscient pour me racheter mon bateau.
A quel prix ? Je m’en fous un peu et j’aurai bien vécu 😇

14 fév. 202014 fév. 2020
1

Le parallèle est évidemment tiré par les cheveux mais illustre bien les problèmes de la voile en général: équipages pléthoriques, coût d'entretien élevé au regard d'un usage limité, investissement incertain, etc...

Disons que ça n'a pas l'air de se bousculer au portillon pour racheter les bateau des baby boomers.

Les pontons sont peuplés de cheveux gris et ni les Gen Y, X et moins encore millenials n'ont l'envie, le temps ou les moyens de la voile.

14 fév. 2020
1

Combien ça peut couter à entretenir un voilier comme ceux là? Mise au sec, vernis, peinture, voiles, matelotage, place au port... Un skipper/coordinateur à plein temps également j'imagine?

C'est un sacerdoce :-)

14 fév. 2020
0

Ça coute beaucoup. Difficile à chiffrer, cela dépend des soins porté au joujou, donc des investissements sur les chantiers d'hiver, par exemple cher Camper à Palma, ou des changements d'espar chez Pasqui a Villefranche. Cela en rapport également avec le nombre d'équipiers à l'année, auxquels s'ajoutrent les nombreux dayworkers lors des refits ou session d'entretiens automnale en fin de saison et hivernale.
Ces proprietaires ne sont pas tous des capricieux m'a tu vu, mais pour la plupart de riches passionnés, impliqués.
Il est un fait que les temps changent et que leur descendants, n'ont pas forcement les même revenus ni la même fibre passionel envers les classiques.
D'autres prennent la reléve, mais c'est moins évident. Fut un temps ou cela se négociait fort bien, et trés simplement.

14 fév. 202014 fév. 2020
0

Je ne sais pas ou en est le marché aujourd'hui pour ces magnifiques classiques. Mais jusqu'il y a une dizaine d'années, c'était un excellent investissement. Entre leur valeur de 1980/90 et celle de 2000/2010,** leur prix avait considérablement gonflé**.

Certains d'entre eux sont , en réalité, des voiliers récents entièrement reconstruits...

Par ailleurs, certains propriétaires possèdent plusieurs classiques. L'un de ceux que je connais possède un classique de 1907 aux Baléares, un autre de 1937 en Uruguay et un troisième "petit" d'une quinzaine de m en Allemagne...

D'autres propriétaires refusent ou refusaient chaque année des offres alors qu'ils n'étaient pas vendeurs. Et la mayonnaise montait.

14 fév. 2020
1

et il ne faut pas croire ,ces bateaux c'est un peu comme les yachts ,ils sont loué et là ça paie ..c'est souvent un investissement au m^me titre qu'un palace ou un hotel de luxe , seulement celui-là va sur l'eau

14 fév. 2020
1

Calypso bjr, les locations représentent des opportunités d'amortissements lors des régates . En med le circuit Panerai classique est intéressant et porteur. Mais oblige à un nombre important d'équipier, et les locations lors de ces occasions ne laissent pas beaucoup de places payantes. Restent les charter classique en été, mais, -pour la plupart- il y a peu de cabines, et au final ces recettes restent une part négligeable des budgets de fonctionnement. Pour louer et gagner ce n'est pas le bon support.

14 fév. 202014 fév. 2020
0

Bonjour,
mariska-1908
c'était un beau projet pour le remettre en état de naviguer en 2017 . 250 personnes se sont associées pour le faire aboutir.
Manoeuvres complexes avec 15 équipiers, il n'est pas fait pour le charter tranquille aux Antilles.

Manoeuvrer une telle unité – qui ne possède par ailleurs aucun winch – avec un équipage de 15 à 17 personnes tient de la prouesse et nécessite une mécanique bien huilée.

skippers.ch[...]epopee/

Lg HT (m)27.60
Largeur (m)4.20
Tirant d'eau (m)2.70. il n'est pas fait pour se promener en Bretagne sud. Il ne peut pas stationner dans beaucoup de ports ...ni s'approcher des plages.

Je l'ai vu une fois sur l'eau, impressionnant de puissance.

14 fév. 2020
0

Damjan, mister no accent.

Il y a aussi un bon nombre de ces belles unites qui n'appartiennent pas a un proprietaire,mais a des grands groupes ou multis nationales.J'ai un pote qui a ete marin sur une goelette de 33 m,et au final le bateau n'appartenait pas a celui qui l'utilisait,mais a la societe qui l'employait.Le bateau la plupart du temps etait utilise a faire de la relation publique de haut vol.Ambiance caviar champagne et vins fins.
L'equipage finissait les restes... defiscalises.Parce qu'en general,ils sont sous pavillon banane.

14 fév. 2020
0

Sur les grosses unites les pavillons bleu blanc et rouge ne représentent pas gand chose. Voile moteur confondu.
Au lieu de penser que tous les autres sont bananes (de bananieres), ce qui n'est pas le cas, il faudra un jour plutot se demander pourquoi.

14 fév. 2020
3

Je vois le prix de vente de Mariska (385K EUR) et ensuite ai lu le lien donné ci-dessus par courtox qui explique le fonctionnement avec équipage pro pour circuit de régates etc. Il est probable que ce prix de vente ne correspond même pas au total des dépenses qu'occasionne un tel bateau pendant une année. Cela sans compter les frais de rénovation vu qu'il a été entièrement rénové. Il est pour ainsi dire vendu au prix d'1 EUR symbolique en prenant cela en compte.

14 fév. 2020
0

C'est ce qui est agaçant avec courtox. Il ne dit que des choses justes et intéréssantes.😑

14 fév. 2020
0

Bonjour,
merci,
mais je dis aussi des conneries de temps en temps.

🛶

14 fév. 2020
0

Il te reste du crédit. Un max.

14 fév. 2020
0

Je ne vois pas pourquoi on ne mettrait pas en parallèle ces bateaux. Si le marché brusquement divisait le prix de vente de nos bateaux un peu âgés, ça boosterait le marché.

14 fév. 2020
1

Tramex bjr, tu n'as pas l'impression que cela est déja un peu le cas ? On va finir par payer pour les vendre.

14 fév. 2020
0

Loupeis, pour moi pas encore, mais vous êtes partis dans une bulle spéculative !! Alors évidemment la descente va faire mal.

14 fév. 2020
0

Je doute que tu trouves un acheteur prêt à mettre 2 ou 3 fois la valeur de ton bateau juste parce que tu en as été le propriétaire.

14 fév. 2020
0

Iclo, c'est le cas encore, pour combien de temps ??

14 fév. 2020
0

Quand on parle de pavillon banane,on ne fait pas allusion a une republique bananiere dans le sens strict du terme,mais plutot a un etat,petit en general,qui facilite grandement toutes les demarches administratrives et fiscales pour donner un pavillon a un bateau.Bahamas,Vanuatu,les iles Marshall...

14 fév. 2020
0

Oui mais le terme prëte volontiers à confusion.
Complaisance est mieux venu, tout en subodorant de l'illegalité, ce qui n'est aucunement le cas -de tous- le bateaux immatriculés ailleurs. Qu'ils benéficient d'une fiscalité plus avantageuse n'en fait pas des voyous.

14 fév. 202016 juin 2020
0

Une belle unité en transat , début décembre à las palmas . Arbore le chiffon rouge.
-Elena of London 44m

14 fév. 2020
0

Elena. Il y a beaucoup de proprio étrangers. D'ou les pavillons; rien de nouveau sous le soleil. Il est trés beau.👍

14 fév. 2020
0

J'ai un peu du mal à comprendre le message initial de ce fil, qui cherche à mettre en relation la revente de bateaux en bois, aussi superbes que traditionnels (comprendre obsolete, sans l'aspect péjoratif), dont le prix estimé comme le budget de fonctionnement sont stratosphériques.

En dehors du plaisir qu'il y a a les voir naviguer (mais j'ai aussi du plaisir à voir naviguer tous les grands voiliers, quel que soit leur age), je reconnais que ces bateaux pourraient effectivement avoir une valeur de revente ... Négative.

La question qui me touche davantage, c'est la valeur des estimations de bateau.
Parce que si c'est pour donner des montants doublés par rapport aux chiffres effectifs, on pourrait dire que ces estimations ne servent à rien.
Je suppose qu'à ce petit jeu, les assurances n'assurent pas au niveau du montant "estimé"

14 fév. 2020
0

Va savoir Peuwi!!

14 fév. 202014 fév. 2020
0

Oups, erreur

14 fév. 2020
0

Cela démontre qu'il n'y a aucune logique : juste qu'à un moment un acquéreur fait une offre qui est acceptée par le propriétaire.

Dans le monde des voitures de collection, on a vu il y a quelques années un situation à se rouler par terre de rire : des voitures anciennes très courantes (Citroen des années 20) à l'état d'épave partir à des prix bien plus élevées (20.0000 euro) que la côte que les mêmes voitures en parfait état concours, fraichement restauré.

Les mêmes voitures sur un site de petites annonces bien connus se serait vendus pour 1000 ou 2000 euro grand maximum. Ce qui s'est passé ? une vente aux enchères organisées par une maison bien connue pour liquider une collection bien connu ayant fait le 20h de TF1: les enchérisseurs se sont étripés à mort : aucun ne voulant repartir les mains vides, cherchant plus à avoir acheté une voiture de la fameuse collection que d'avoir qu'avoir un exemplaire d'une voiture précise.

Je me demande ce qu'ils ont pu pensé une fois la poussière retombée dans la salle de vente : j'ai vraiment acheté 20.000 euro une voiture qui va me couter 30.000 euro à faire restaurer par un atelier spécialisé et qui vaudrait 15 à 20.000 à la revente ?

Les bateaux de collection, ça doit fonctionner de la même manière : un mélange de passionnés qui mettront de bonne grâce la main au portefeuille pour acheter puis entretenir des bateaux à fonds perdus, des hommes d'affaires qui auront flairer, à tord ou à raison le bon filon...

14 fév. 2020
0

Un copain expert estime que,tu rachetes un bateau en bois en etat de naviguer,disons 10000 Euros(soyons modeste),tu l'ameliores un peu,tu mets 5000 Euros de plus en travaux divers(5000 de travaux,pas d'entretien courant).Si tu arrives a le revendre 10000 au bout de quelques annees,tu realises une super affaire car cela ne t'as coute que 5000!Plus le reste...
C'est assez schematique,mais pour moi cela reflete bien la realite.
Donc sur des unites classiques hors normes comme ci-dessus,je pense que l'on peut oublier l'aspect speculatif.
Pen Duick,n'aurait jamais ete restaurer s'il n'avait pas ete le bateau de Tabarly,et classe monument historique.13 000 heures de travail,pour une estimation de 700 000 euros.Est-ce la valeur a laquelle il serait vendu?

14 fév. 2020
-1

Non, car avec sa coque "plastifiée", je ne pense même pas qu'il serait encore invité dans un rassemblement de Plan Fife, si il n'avait pas eu son illustre propriétaire.

14 fév. 2020
0

Bonjour
Oui hélas.. et ce depuis déjà quelques années.. ces voiliers classiques dont les propriétaires très aisés sont maintenant âgés n ont pas trouvé de relève au niveau des différentes régates en Med et
Atlantique...ils se plaignent d avoir du mal à trouver des acheteurs ..capable d entretenir un équipage a l annee qui veille sur le bateau...cela n a jamais été un placement pour eux...mais une passion couteuse.....

14 fév. 202014 fév. 2020
0

Ces navires historiques ne sont pas des danseuses mais des ballets complets.
Je ne pense pas que cela reflète tout le marché.
Le super riche il est comme tout le monde il n'aime pas être emmerdé!
Et, désolé équipages, équipes à terre, risques à quai, ce sont des emmerdes quotidiens. Plus bien sur le taf du milliardaire surveiller que la fraiche se barre pas.
A moins d'être super amoureux et pas trop milliardaire, voir ces potes louer des super bailles, super escales, super copines, les moins chères, celles que tu paies.
SALUT! Immoral , je reste et je vous l'offre la baille historique.

14 fév. 2020
0

Bonjour,
Je suis propriétaire d'un bateau classique (12M) qui est mon deuxième classique, j'ai 40 ans, et je connais bien les prix des bateaux classiques (pratiquant pas mal "le boat porn" classique)
Je m'y suis mis a 30 ans par amour d'une belle coque, je ne m'y connaissais pas en belle boiserie, je n'avais jamais eu de bateau avant.

J'aimerais préciser rapidement certaines choses avec mes connaissances, par rapport a certains commentaires:

Le rapport ne peut absolument pas être fait entre voiture d'occas, bateaux classiques dans ce cas très spécifiques, et occasion de bateaux en plastiques. ça n'a rien à voir sur de très nombreux domaines.

Le prix des bateaux classiques et difficile à comprendre pour quelqu'un qui ne s'y connait pas et comporte énormément de facteurs. Par exemple il y avait un 12MJI de Fife à 25K€ en 2017 vendu de manière confidentiel en Espagne, il n'en valait pas plus, son sister ship en valait 800k€ au même moment. (Entretien, équipement, histoire, charme etc..)

Je travaille plutôt avec les nouvelles technologies, Je connais pas mal de personnes autour de mon age qui sont propriétaires de bateaux classiques ou qui veulent le devenir, et qui sont aussi dans les nouvelles techs. Travailler le bois manuellement ça s'apprend, c'est pas trop compliqué pour l'entretien de base, et ça fait du bien quand on travaille beaucoup sur ordi. ( il y a un retour vers ce genre de valeur justement chez ceux qui sont le plus impliqués dans la tech, ca se voit un peu partout en Europe...)

L'entretien d'un bateau bois inférieur a 15m n'est pas plus cher, ni plus contraignant, qu'un bateau plastique si il est fait régulièrement par petites touches, soi même ou avec des amis, et avec intelligence en utilisant des produits modernes qui facilitent la chose (hors epoxy bien sur) (j'ai comparé avec des personnes ayant des plastiques)

Un bateau classique, avec du charme, bien entretenu a au minimum un prix constant, et en général en hausse et il y a des amateurs partout dans le monde près à aller chercher loin des petits bijoux.
(il y a régulièrement des petites unités genre 6MJI trimbalées en conteneur après achat)
Il y a beaucoup plus de risque de voir un bateau plastique se dévaloriser...

Et avant de le vendre, il y a tellement de bonheur avec ces merveilleux être en bois doté d'une âme...

14 fév. 2020
0

Le propriétaire ( homonyme ) de la marque Blanc Bleu à St tropez est ou était encore il y a peu propriétaire d'un clasique. karenita .Alden mzgnifique mais en vrac.
Qui a subit quelques visicitudes.
A noter qu'avec ces bateaux , des histoires humaines incroyables se mélangent souvent a des histoires maritimes qui le sont tout autant. Ex Le Créole. Qui est mon préféré.

14 fév. 2020
0

L'âme d'un bateau c'est un peu toi qui l'a fait.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer