Efficacité hélice tripale vs bipale

Bonjour

Mon Oceanis 331 est équipé d'une hélice bipale (montage d'origine).
A 2600 tr/min j'avance à environ 5 knouts.
Cette hélice "tire" sur bâbord lors du passage en marche arrière mais c'est gérable et le bateau reste manoeuvrable correctement dés qu'il prend un peu de vitesse.

Je me pose la question de l'opportunité de monter une tripale pour plus d'efficacité (plus vite au même régime moteur) quand je fais route au moteur (souvent l'été en med).
Avec une tripale je pense que l'effet du pas en marche arrière sera plus important et quid de la trainée sous voile (effet frein majoré avec une tripale ?)

Merci aux possesseurs du même bateau avec tripale de faire une retour d'expérience et merci à tous pour vos commentaires sur cette question "générale" (bi ou tri avantage/inconvenient).

Stan

L'équipage
19 sept. 2020
19 sept. 202019 sept. 2020
0

Bonjour, j'ai eu les deux sur le même bateau. D'abord une bipale, puis une tripale quand j'ai remplacé le moteur pour un neuf de même marque et même puissance.
La tripale n'a pas plus de couple en marche arrière que la bipale. Du moins, ce n'est pas plus gênant.
Je ne vois pas non plus de différence notable sur la traînée sous voiles, j'ai de 1/10° à 2/10° de noeud d'écart au loch entre l'hélice libre et la marche arrière enclenchée jusqu'à 12 knt de vent, ensuite, c'est pareil.
J'ai constaté 100 tours moteur de moins avec la tripale pour une vitesse de 5 noeuds. Là, c'est dans le port, eau plate et pas ou peu de courant, sans vent. ( A port Camargue, la vitesse autorisée dans le port est de 5 noeuds et il me faut 10mn de mon poste à la sortie du port. )
Là où c'est plus visible, c'est vent et mer de face ( situation assez courant en croisière en Med ) où je dois réduire le régime moteur si je veux éviter que le bateau tape, alors qu'avec la bipale, il fallait plutôt accélérer pour garder la vitesse. En même temps, c'est peut-être aussi qu'un moteur de technologie plus récente est plus performant dans ces conditions, bien que le couple maxi se situe au même régime sur les deux.
Le vrai avantage de la tripale se trouve dans les manoeuvres au port. Le bateau s'arrête beaucoup plus vite, démarre aussi plus vite et les demi-tours dans des zones encombrées sont bien plus faciles, à condition bien sûr de se servir du couple de l'hélice à son avantage. Je commence toujours ma manoeuvre en avant en virant sur tribord, puis marche arrière en inversant la barre, le bateau pivote tout seul en suivant son hélice, puis avant tribord et c'est fait.


19 sept. 2020
0

Idem passage sur mon ancien btx à une tripale en fait parce que la bipale n'était pas efficace dans certaines conditions.
Couple de l'hélice un peu plus prononcé avec la tri (btx n'ayant jamais été manœuvrant en marche arrière ça permet de jouer sur ça).
Je m’inquiétai pour la trainée, mais je n'ai rien décelé, attention c'est une impression et mes seuls repères sont les btx des amis avec qui on se compare gentiment tout le temps (aucun instrument).
Par contre différence pour relancer le btx, dans une mer courte quand le btx est arrêté en tapant dans une série de vague, avec tri la relance est plus nette (c'était la raison du changement d'ailleurs).

Mais j'ai l'impression que le changement revient un peu au passage que j'ai fait sur un hb à une hélice de force comme ils disent.


20 sept. 2020
0

Si je conclue pas de réelle différence hormis dans une mer formée de face et moins d'inertie au démarrage.
OK merci des réponses.
Stan


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer