EDEL V et traversées (aide et conseils)

Bonjour,

Fraichement propriétaire d'un Edel V, j'aimerais en connaitre un peu les limites. Je suis du genre aventurier mais pas non plus imprudent/inconscient. Ce serait plus que probablement du solo (même peut-être duo).

Voici mes 3 projets :
- Traverser la manche et rester du coté de Canterburry
(- Traverser entre Toulon et Corse)
- Traverser le détroit de Gibraltar pour faire le nord du Maroc rifain (montage, mers paradisiaques et poissons de dingue).

Mon Edel V est complet au niveau des voiles, safir, moteur (4cv),...
Mais aucun outil ou accessoires de navigation supplémentaires. Il est donc de base, juste des cousins dans la cabine.

Concrètement, qu'est-ce qui est indispensable pour ce genre de traversées?

J'avais pensé à installer 2 batteries (+panneau solaire 100-200W), un frigo 12V (ou surement juste un petit frigobox), réchaud, radio de voiture + 1 petit baffle, vhf, gps et enfin mon ordi (et trouver solution pour charger l'ordi à la batterie 12v).

Autres questions importantes :
- Vitesse moyenne du Edel 5? (9-10km/h?pour faire estimation itinéraire)
- Est-ce que je risque de prendre de l'eau dans la cabine en pleine traversé? (et donc risquer de voir mon ordi grillé notamment :p)

  • Pour ce modèle et sans système supplémentaire, est-ce que le matage dématage est possible seul et à flot-même? (je suis assez costaud mais pas superman non plus, surtout pour savoir si des gens y arrivent déjà ou non pour ce petit voilier)

Voilà, je pends toutes informations possible par rapport à ce genre de projet et aussi sur l'Edel5 (donc quillard 0,7). J'ai eu la chance de lire énormément d'info sur ce forum(notamment le sérénissime Koala qui passera surement ici :D )

Merci d'avance et... bonne journée! :D

L'équipage
10 juin 2017
10 juin 2017
1

Une survie, des fusées, une vhf fixe, des lignes de vie... Tout le matos de sécurité hauturier quoi. C'est autrement plus indispensable qu'un frigo et un ordi, qui pompent du courant à mort. L'edel est un tout petit bateau, des panneaux solaires sur portique vont le déstabiliser énormément, et t'as pas envie de ca si tu envisages d'aller un peu loin avec.
Pour la vitesse, tabler sur 4 noeuds de moyenne me parait realiste, guere plus. D'autres plus éclairés que moi te donneront sans doute une réponse plus précise.

10 juin 201710 juin 2017
4

Le "sérénissime" Koala, passe effectivement par là.
Il rejoint l'avis d'ATCFrog en ce qui concerne l'équipement.

L'équipement de sécurité est primordiale par rapport au luxe d'un frigo, voir d'un ordinateur pour une utilisation en mer. Un GPS et des cartes papier sont bien suffisants pour faire le point et se situer par rapport à la côte.

Pour la navigation en solo, l'appoint d'un petit pilote électrique (Simrad TP 10 ou équivalent) sera très utile, lorsque tu devras descendre dans la cabine, ou faire une manœuvre à l'avant.

En te limitant sur les appareils énergivores, avec une batterie d'une centaine d'Ah, tu devrais t'en sortir en prévoyant des recharges au port en escale.

Un petit panneau solaire est certes un plus, mais pas un de 100/200W qui est énorme et pas du tout adapté à une installation sur portique à bord d'un Edel V.
Oriente-toi plutôt vers un panneau souple, amovible, de 50/60 W, que tu pourras poser sur le pont et qui te donnera quelques ampères gratuits, particulièrement au mouillage.

En ce qui concerne les traversées, l'Edel V était homologué, à l'époque en 4ème catégorie (20 milles d'un abri), soit des traversée de 40 milles maxi. Ce système d'homologation a été modifié en catégorie de conception, mais ne change pas les possibilités marine du bateau.
Même si des bateaux de cette taille ont fait de belles traversées à l'époque, il ne faut pas tenter le diable en s'y lançant à corps perdu; même pour un aventurier costaud, mais débutant à la mer.

Donc, par beau temps, la Corse est accessible par la mer, en passant par l'ile d'Elbe; les Baléares à la rigueur en partant de Denia, pour atterrir à San Antonio (Ibiza) mais pour la traversée de la Manche, compte tenu des courants et du trafic cela me parait risqué.

En ce qui concerne le mâtage, avec quelques astuces ce doit être possible seul, mais il vaut mieux se faire aider pendant les 20 secondes cruciales avant qu'il soit vertical, tenu par les haubans;

Quant à la vitesse moyenne, compte en effet sur 4 à 4.5 nœuds, au portant, mais plutôt 3/3.5 au près ou au moteur.

Le risque de se faire inonder l'intérieur par mer un peu forte est possible, mais dans ce cas, il faut mettre le panneau en place....et bien entendu avoir gilet de sécurité et harnais amarré à la ligne de vie (un simple cordage, partant du balcon arrière et faisant le tour par le taquet avant.)

Sur le plan confort, il faut en effet un petit réchaud camping gaz, qui s'installe entre les couchettes avant, quelques jerricans de 10 l d'eau douce, les provisions, que l'on peut mettre au frais (relatif) dans la quille creuse et pour les escales une petite annexe gonflable.
Avec en plus le HB, les réserves de carburant etc, ce petit bateau sera bien chargé. Donc bien suivre la météo avant d'entreprendre la moindre traversée.

Et avant de te lancer hors de vue des côtes, apprends à utiliser ton bateau en petites étapes côtières.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (133)

L'eau de l'Aude là

mars 2021