ecrivain de marine!

La Pologne ne produit pas que des bateaux pas très chers et des enfants aux ventres creux!
Elle à donnée au monde un très grand Monsieur
de la littérature internationale et un homme d'aventure. J’ai nommé Joseph Conrad. Je vous joins quelques renseignement en particulier sur sa vie en Méditerranée.
Bonne lecture au peuple de la Méditerranée !

Joseph CONRAD à Marseille, Hyères,

"Marseille, où j'ai jeté mon premier coup d'oeil conscient sur le monde et la vie."
Joseph Conrad

Certains écrivains ont été marins. Mais rares sont ceux qui, comme Conrad, ont été capitaines.

Ses aventures maritimes commencent à Marseille, et sur des navires de la marine marchande française. Enfant, il avait découvert la France par les récits de son père, qu’il perd tôt, comme sa mère, tués par la tuberculose.

Fin 1874. A dix-sept ans, pour devenir marin, il arrive de Pologne à Marseille, qui sera son port d’attache jusqu’à avril 1878.
S’il arrive à Marseille, ce n’est pas pour rester à terre. D’ailleurs, les lieux où il y a vécu sont peu connus, car Conrad n’a pas tenu de journal et a détruit toutes ses notes, et ses récits qui ont pour cadre la côte méditerranéenne mêlent trop fiction et réalité. Seul lieu de résidence identifié : la pension de famille de Thérèse Chodzko, 9 boulevard des Iles d’Or à Hyères, qui l’accueille à son arrivée à Marseille.

De là, Conrad embarque pour les Antilles en 1875 sur le Mont-Blanc et, en 1876, sur le Saint-Antoine, voyageant jusqu’aux Antilles, au Mexique et au Vénézuéla. L’armateur, M. Delestang, a des amitiés royalistes, et Conrad livre des fusils à quelques révolutionnaires en Colombie.
De retour à Marseille, il continue dans la contrebande d’armes, pour un prétendant au trône d’Espagne. Ces activités le mènent à croiser une jolie dame espagnole, pour qui il va jusqu’au duel... ce qui accélère son départ de Marseille et le presse à s’enrôler dans la marine anglaise en 1878.

Deux romans encadrent ses années marseillaises : La flèche d’or, roman de la jeunesse, et Le frère-de-la-côte, récit d’une dernière mission dans la presqu’île de Giens (ce qui montre l’attachement que Conrad conserve toute sa vie pour Marseille, à la différence par exemple d’Isabelle Eberhardt). La flèche d’or rend compte assez fidèlement de ses aventures des années 1874-1878. Les lieux du roman se reconnaissent, légèrement modifiés : le café de la Colonne Trajane, tenu par Mme Léonore près du Vieux-Port, la rue Sylvabelle (sans doute) devenue rue des Consuls dans le roman, le café Bodoul, la Maison Dorée, comme indiquée dans le roman, et la pension de Thérèse Chodzko, qui est le modèle de la pension du livre.

Conrad revient dans la région en 1905, à son retour de Capri. Et il est à Marseille en janvier-février 1921, en route vers la Corse. Il sera accueilli chez Edith Wharton à la villa Sainte-Claire-du-vieux-château, à Hyères, où il rencontre Paul Bourget.
En mars-avril 1921, il est à Ajaccio pour surmonter une dépression, repérer les lieux de son roman Suspense et se documenter, à la bibliothèque municipale, sur l’époque révolutionnaire.

Autres demeures de l’auteur

Conrad a également connu d’autres lieux de résidence en France :
À Lannion et L’Ile Grande, en Bretagne,
En février 1906, il est de passage à Montpellier, au moment où il conçoit Le duel. Il séjourne à l’hôtel Riche. Il est à nouveau à Montpellier en décembre.
En Angleterre, les Conrad habitent :

à Stanford-le-Hope dans l’Essex entre 1896 et 1898 (où il travaille sur Le nègre du Narcisse),
à Pent Farm, maison louée à Ford Madox Ford près de Hythe dans le Kent, jusqu’à 1907, où il compose Au coeur des ténèbres, Lord Jim, Nostromo, L’Agent secret, Typhon, Falk et Amy Foster,
Someries, une maison de Luton Hoo, près de Londres,
puis, en 1909, un appartement au-dessus d’une boucherie d’Aldington, puis,
entre juin 1910 et 1919, la jolie petite ferme de Capel House, à Orlestone dans le Kent, où Gide rencontre Conrad le 17 juillet 1911,
puis à Oswalds, à Bishopsbourne près de Canterbury.

L’écrivain repose dans le côté nord-est du cimetière catholique de Canterbury. Sa pierre tombale est simple, et c’est son nom en polonais qui est gravé dans le marbre.

Article extrait de WWW. terre d'écrivain

Lisez et relisez le, on ne se lasse pas, avec l'écrivain stephan Sveisss ils sont les chirurgiens de nos âmes !!!

L'équipage
13 oct. 2004
13 oct. 2004
0

Correction et présentations d'excuses à Monsieur Zweig

Mes gros doigts malhabiles ont fourchés sur l'ortographe du nom de l'écrivain:
Stéfan ZWEIG qu'il me pardonne d'outre-tombe !

14 oct. 2004
0

Trop rare

Je ne retient pas du tout les noms mais J Conrad si et pourtant celà fait des années et des années que je l'ai decouvert .Tu n'as donné envis de le relire et je t'en remerci .Je trouve qu'il n'y a trés peu d'écrivain qu'on ecrit sur la mer avec autant de talent.
josé

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

Souvenir d'été

  • 4.5 (98)

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

novembre 2021