écoutes, ecoute je te dit!!

Mais amis navigateurs immobilisés aux ports par l'arrivé des frimas d'automne permettait moi de pousser un cri (ah !!!) d’alarme contre les mauvais traitements infligée à nos cher(e)s compagnes ou compagnons (suivant que vous êtes .. Anglo-saxon ou latin !)
. Je constate que de plus en plus de propriétaires (ils mériteraient que j’écrive attache !) Non amarre leurs bateaux à quai avec ….. des écoutes !! Certains suivant le progrès choisisse du
spectra ayant survécu aux régates sans doute !

. Certains râles d’ailleurs contre le manque de solidité des bateaux modernes avec ses taquets qui s’arrachent au premier coup de vent et pour faire bonne figure figurez-vous que ceux des pannes flottantes font de mêmes ! Mais quelle époque au prix ou nous payons nos bateaux et nos places ! C’est vrai il est d’ailleurs dommage que le minimum de connaissance maritime ou plus simplement des matériaux et de mécanique élémentaire ne soit inclus dans le prix !

Les écoutes ainsi que les drisses d’ailleurs sont conçues pour présenter sous charge le minimum d’élasticité, comme cela les poussées transmises au bateau par les voiles via les écoutes ne sont pas atténuées !

Les amarres c’est exactement le contraire elles doivent amortir les mouvements, les coups de rappels, les tractions exercées par l’inertie de la masse du bateau et les points fixes du quai ou de la panne en s’allongeant sous les tractions, ont peut améliorer la chose avec des amortisseurs à ressorts (pas terrible !) Et en caoutchouc !

Alors par pitié pour que votre compagnon ne prenne plus de taquets dans la gueule au prochain coup de vent. Payez-lui de belles amarres et gardez vos écoutes dans les coffres Merci pour eux ils le méritent bien !!

L'équipage
14 oct. 2004
14 oct. 2004
0

c'est dommage
que l'on ne puissa pas voter pour ton texte (pas inscrit), je t'aurais bien collé une étoile moi.

qui peut faire part de son expérience des amortisseurs?

14 oct. 2004
0

amortisseurs caoutchouc
quand j'ai acheté mon bato il en était équipé, et cette année en lui offrant un nouveau jeu d'amarres je les ai réinstallées.
c'est solide, silencieux, possède un bon allongement. bref , j'en suis très content !

14 oct. 2004
0

Trop court
Christian a raison pour les écoutes, même si je finis les miennes lorsque je dois m'amarrer le long d'un quai (Granit ou Béton) sur des anneaux.
J'habite dans un port finistèrien et ça me fait mal au coeur de voir des bateaux passer l'hiver amarrés trop court et trop raide.
A mon sens, il vaut mieux, quand on le peut, s'amarrer sur gardes et pointes et garder les traversiers bien mous pour économiser les taquets.
Je crois qu'il vaut mieux doubler ses amarres (une fine qui amortit en travaillant en premier et une plus forte qui bloque) que d'utiliser des amortisseurs (elastomères ou métalliques) car les rappels sont violents.
J'ai déjà essayé les amortisseurs elastomères dans des ports à fort ressac et je n'ai pas trop aimé, pourtant mon bateau est lourd mais il y a peut etre une technique particulière que j'ignore.

14 oct. 2004
0

pour avoir
subi le bruit des amortisseurs "ressort", je suis farouchement contre, ca fini toujours par fortement (mon voisin en a équipé son bateau, ca devait être vendu en kit avec les drisses battantes). ceux en élastomère me tentent assez je doit dire, mais je n'en ai aucune expérience

14 oct. 2004
0

Je ne sais pas ...
... ce que vous faites de vos vieilles drisses et ecoutes mais moi cela m'embete de les jeter, alors je les utilise comme amarres car c'est du super solide.Toutes mes amarres (drisses/ecoutes) sont equipes d'un ammortisseur ressort (pas cher du tout ) que je graisse de temps en temps et qui ne fait pas plus de bruit que certain passerelles ou pontons. En plus de ca, toutes mes amarres sont doubles d'amarres en nylon pour le cas ou.
Enfin bon, chacun fait ce qu'il veut, moi je vois ca comme ca, j'aime pas jeter des trucs.
relator

14 oct. 2004
0

Je ne sais pas ...
... ce que vous faites de vos vieilles drisses et ecoutes mais moi cela m'embete de les jeter, alors je les utilise comme amarres car c'est du super solide.Toutes mes amarres (drisses/ecoutes) sont equipes d'un ammortisseur ressort (pas cher du tout ) que je graisse de temps en temps et qui ne fait pas plus de bruit que certain passerelles ou pontons. En plus de ca, toutes mes amarres sont doubles d'amarres en nylon pour le cas ou.
Enfin bon, chacun fait ce qu'il veut, moi je vois ca comme ca, j'aime pas jeter des trucs.
relator

14 oct. 2004
0

jamais,ni écoute ,ni drisse!!!!!!
Je ne m'en sert que pour de l'amarrage provisoire,quand j'arrive dans un port,par temps maniable,sinon,si ça piaule,je plonge dans le coffre,et en sort tout le trois toron dispo.
C'est une abhération de mettre,drisse,écoute pour l'amarage,vû que leur première caractéristique est le moindre allongement!!!!
Ou que se soit,une fois callé sur le cat-way ,sur le voisin à couple,je m'accorde une petite pause,puis grée,tant en gardes, en traversières et pointes du 3 toron,amarré très raide,sans aucun amortisseur(à croire que ça été mis au point depuis que les skippers amarrent leurs unités avec n'importe quoi!)
Les seuls soucis que j'aie eut furent avec des navires amarés avec du cordage non extensible.
Lors de l'ouragan de 99, j'avais doublé mes amarres,trois semaine plus-tôt.Quand j'entend doubler les amarres,celà veut dire de l'aussière en premier,puis de la drisse,installée molle(10cm de flèche au mètre)au mêmes points de traction.Quand l'aussière s'étire,sur la fin,la drisse prends le relai, sans accoup,ce qui m'a permis de garder le shipp en bon état,ainsi que tous ses taquets(IMPORTANT,tous les taquets sont surélevés par une platine alu de 40mm,ce qui permet d'y tourner plusieures amarres,pas comme sur les bateaux de série qui sont pleins avec une seule!!)ce qui est encore moins le cas de ce genre de navires,avec de petits taquets garnis de drisse.Il est évident que une majorité des constructions actuelles sont sous dimentionnées à ce niveau,mais de plus si l'on utilise le mauvais cordage,ces taquets vont lacher,à un moment ou un autre!
Donc,je reste en accord avec christian,et aussi jacquesb qui utilisons les mêmes techniques d'amarrage.
cordialement jacquot

16 oct. 2004
0

Uniquement du 3 torons!
J'amarre toujours avec traversières et gardes en toronné, avec un peu de mou afin que le tout puisse jouer sans à coups.
Plus, lorsque je suis à couple, une paire de longues aussières, en toronné également, envoyées au ponton.
Par principe, je ne fais pas confiance aux aussières et taquets du voisin et je ne vois pas pourquoi ils devraient supporter, en plus, le poids de mon canote.
Aux amateurs d'amarrage avec des vieilles drisses : je voudrais que quelqu'un m'explique comment une drisse réformée après un long service retrouverait soudain des qualités mécaniques suffisantes pour lui confier la sécurité du bateau.
Et je passe sur l'absence d'élasticité.
Dotation minimum pour un bateau de 8m (Ecume de Mer) : 4 aussières de 12m (ce qui permet de passer les traversières en double, pratique pour larguer) pour traversières et gardes ( impeccables après 7 ans de service), 2 de 15m environ pour repasser au ponton quand je suis à couple, une de 30m pour amarrage à longue distance (à couple en Nième position) et remorquage, plus 2 ou 3 en réserve, de 10 à 12m environ, un peu usagées il est vrai, mais le tout en toronné.
Important : une aussière par fonction (traversières avant et arrière, gardes), ce qui permet, lors du départ, de larguer dans l'ordre qui convient par rapport aux conditions de vent et de courant.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - été 2013

Souvenir d'été

  • 4.5 (144)

Baie de la madeleine - été 2013

novembre 2021