écoute de grand voile sur le roof

Bonjour,
J'envisage d'enlever le rail d’écoute de ma grand voile qui coupe mon cokpit en deux, pour la placer sur le roof. Le point d'attache sur la bôme devra donc être avancé d'au moins 50cm
Quels sont les risques et les inconvénients de cette modification? Quelles modifications cela entraîne-t-il sur le réglage de la grand voile et le comportement du bateau?
Michel

L'équipage
19 nov. 2012
19 nov. 2012
0

Il faut que vous nous donniez le type de bateau, sinon, on ne peut faire que des commentaires généraux, sur le rapprochement du point d'écoute du vit de mulet.

Dans tous les cas, l'effort de flexion sur la bôme augmentant dans des proportions importantes, le remplacement de celle-ci par un modèle de plus forte inertie est indispensable...

pour être clair, c'est possible sur certains bateaux, pas du tout sur d'autres, car le point d'écoute sera beaucoup trop près du mat.

19 nov. 2012
0

merci,
c'est un petit bateau, un arpege, 9m20.
La bôme mesure 3m, et le rapprochement du point d'écoute sera d'environ 50cm.
Sinon, est-ce que je peux me passer du rail et avoir juste un point d'attache pour le palan sur le roof, comme sur certains bateaux récents qui ne privilégient pas la performance (pas de régate)?
Est-il indispensable pour moi de changer la bôme ?

19 nov. 2012
0

sur un arpège, le remplacement de la bôme est indispensable.

Si c'est celle d'origine, son inertie est très faible et elle pliera au premier bord de près.

Par ailleurs, la pose d'un rail est indispensable, d'autant plus que vous rapprocher le point d'écoute du mat.

dans le cas contraire (un point fixe), il faut un hale bas de bôme TRES puissant pour contrôler le GV (sinon, elle vrillera et vous ne ferez pas de près dans la brise)

Donc une bôme de TRES forte inertie pour résister à la traction du hale bas.

On tourne en rond...

19 nov. 201219 nov. 2012
0

j'ai la photo d'un arpège sous les yeux...

pour fixer le palan sur le rouf, c'est minimum 1 mètre de déplacement vers l'avant.
Dans ce cas, vous devez avoir deux points fixes, de part et d'autre de la porte de descente et avoir deux palans d'écoute.

c'est la solution la moins contraignante, mécaniquement, techniquement et financièrement.

Si vous voulez un seul point fixe, il faut le mettre devant le capot coulissant de descente et avancer de 1,50 m au moins !

C'est tout simplement impossible puisque le cache en stratifié du capot n'est pas structurel.

la seule solution est de mettre un rail qui passe par dessus le cache du capot, fixé de part et d'autre.

A vue de né, on est aux 2/5 de la longueur de la bôme en partant du vit de mulet.

Très, très risqué et la modif nécessite une bôme de très forte inertie et une vit de mulet acceptant une forte compression de la bôme sur le mat (parce que dans ces configurations, la grande écoute tire vers l'avant pour recule le point de tire sur la bôme)

bof, bof, bof...

19 nov. 2012
0

merci,
si je retiens votre solution, et que je place les points d'écoute de part et d'autre de la porte de descente, ça ne fait pas avancer le point d'écoute sur la bôme de plus de 50cm, car le point d'écoute actuel n'est pas en bout de bôme.
pourquoi proposez-vous deux palans d'écoute?
michel

19 nov. 2012
0

Une autre solution peut-être :
- retirer le rail d'écoute
- ne pas changer la position de l'écoute sur la bôme, mais mettre deux écoutes, deux palans, chacun frappé sur un des rails de fargue.

Ainsi, par triangulation, tu places la bôme où tu veux, tu étarques plus facilement, tu dégages ton cockpit.

Inconvénient : il faut gérer le passage des filières pour le largue.

C'est un système que je pratique souvent, et que j'aime bien.

19 nov. 2012
0

ah oui! ça me paraît mieux comme solution. Merci!
J'ai mis un post pour avoir des conseils pour changer mes voiles, pouvez-vous me donner votre avis éclairé svp ?
Michel

19 nov. 2012
0

je l'ai fait sur mon folie douce sans problème et sans changer la bôme ( 4 saisons)

21 nov. 2012
0

voici le commentaire d'un proprio d'Arpège, au sujet du déplacement du palan d'écoute de GV :

"Moi c'est ce que j'avais, j'ai tergiversé un certain temps, et remis les choses dans l'ordre (rail à l'emplacement prévu par Dufour, en milieu de cockpit) en octobre.
Y'a franchement, franchement, pas photo, et la bonne et la seule position, pour les Arpège, c'est celle prévue par le constructeur.
Sur ma bôme, le point d'attache avait été avancé d'un petit mètre, mais l'Arpège n'a pas été prévu pour cette config et c'était bcp plus dur à manoeuvrer qu'avec la position normale. Moi qui n'ai aucune force dans les bras, je n'y arrivais quasiment pas, et dans les sautes de vent j'étais obligée de suivre, ne pouvant absolument pas jouer avec la voile. Mon équipier préféré, qui n'a pas ce problème, a constaté que le résultat de la remise en bonne place tenait du miracle."

voili voilou un avis supplémentaire ... :goodbye:

22 nov. 2012
0

salut,
merci pour ton témoignage
je crois que je vais suivre le conseil de micmarin, ça semble à la fois simple et efficace

22 nov. 2012
0

Le Mirage 25, un voilier canadien construit dans les années 1980, a 2 écoutes situé de chaque côté du roof.

Le M25 est un voilier très populaire ici et je n'ai jamais entendu quelqu'un se plaindre de cette configuration.

22 nov. 2012
0

Pour moi, la solution est celle de Dufour sur les MKII, à savoir, une barre d'écoute devant la descente.
Facile à poser, et très efficace.
Sur le roof, tu vas te faire chier et les multipalans sont des nids à distribil...
Par contre, un hale bas rigide est un vrai confort j'ai un boomKicker depuis 12 ans sans aucun problème

22 nov. 2012
0

Salut,

Je ne connais pas l'Arpège, mais je plussoie avec Manhasset ou bien carrément fixer le rail d'écoute de GV sur l'arrière du cockpit?

22 nov. 2012
0

Il y a plusieurs avantages.
Le palan pris en milieu de bôme fait subir plus d'efforts au profil de la bôme et au vit de mulet. en corolaire, il faut plus de force pour border.
inconvénient Le palan en extrémité de bôme limite le contrôle de la chute de GV au débridé, surtout sur un bateau étroit, mais le hale bas est là pour ça.

J'ai choisi la solution bout de bôme parce qu'elle apporte un élément supplémentaire de sécurité dans le cockpit. La bôme ne peut plus tomber sur quelqu'un en cas de rupture de la balancine, et le portique constitue un point d'appuis très sécurisant. Dans mon cas, le contrôle de la chute est devenu plus aisé, j'ai un brin de moins au palan de GV pour la même efficacité, les empannages sont parfaitement contrôlés. je vote pour la solution, bien sûr, mais elle a un coût important si l'on ne fait pas tout soi-même
Alex

23 nov. 2012
0

ah oui mais toi tu as un grand bateau!
Moi, si je mets le point d'écoute en bout de bôme il se retrouve à l'arrière du cokpit!
michel

22 nov. 201216 juin 2020
0

J'ai vu ça sur une annonce
Pierre

23 nov. 2012
0

dac, merci
michel

22 nov. 201216 juin 2020
0

et là aussi ça doit être le même

22 nov. 2012
0

Bonjour , les bateaux équipés d'écoutes sur le roof , ont une bôme de section plus forte......sinon éviter les empannages musclés.....d'autre part le barreur n'a plus l'écoute à portée de main....
Sur un Océanis ami , nous avons reculé les pontets sous la bôme , et placé une cadène articulée , au fond du cockpit ,avec un palan classique , il suffit d'un mousqueton, pour déplacer le palan au mouillage , et libérer de la place......que du bonheur , et si vous voulez revenir au montage initial , la cadène servira à crocher les harnais....

22 nov. 2012
0

Bonjour Aroc

je voulais justement proposer ta solution surtout pour des raisons de securité, mais Aroc l'a fais super
peux tu mettre des photos en sup pour voir
cela plus en detail. Iln' y apas de brevet je peus
faire la meme chose..!!! :-D :pouce:

Le Moko

22 nov. 2012
0

les Hunter sont montés avec un gros arceau support de l'écoute
www.azur-yachts.com[...]-39.htm

22 nov. 201222 nov. 2012
0

Cela risque de poser quelques problèmes mécaniques, d'autant plus que cela crée un bras de levier défavorable avec des efforts plus importants au niveau du palan : risque de flexion de la bôme et incertitude sur la résistance du roof qui n'est pas conçu pour encaisser un tel effort mécanique.
L'effort pour border l'écoute sera aussi plus important.
Plus l'incidence sur les réglages de la voile.
Ma barre d'écoute se trouve au milieu du cockpit, c'est un peu gênant mais on s'en remet!

22 nov. 201216 juin 2020
0

j ai eu un poker dont c est la configuration d origine, c était parfait

23 nov. 2012
0

oui mais le Poker n'a pas de capot coulissant sur le roof !

23 nov. 2012
0

Arretez de deconner, c'est trop complexe a faire pour un vieux bateau.
Sur l'Arpège il y a le capot coulissant qui passe loin devant, franchement, y'en a qui cherche les solutions complexes par plaisir...
Aroc, ta solution est vraiment moche, mécaniquement c'est limite pour que l'arceau soit rigide, le circuit d'écoute est complexe, si c'était une bonne solution on en verrait dans les ports : aucun interet!
Quand au double palan, c'est une soution d'un autre age qui permettait de remplacer un hale-bas quand les bomes étaient en bois. Bien sur, quand on traverse l'atlantique on s'en fout de devoir regler deux palans à chaque fois, mais en baie de Quiberon un quinze Aout ça devient vraiment très chiant!

23 nov. 2012
0

pas la peine de gueuler pour essayer d avoir raison !
il existe de nombreux voilier avec cette config

23 nov. 2012
0

discussion intéressante, et qui concerne bcp d'entre nous,
et moi aussi,

à chacun ses choix mais je crois qu'il faut aussi répéter les avantages d'une disposition de la barre au milieu du cokpit, qui permet de régler finement et facilement, et de barrer écoute de gv en main qd c'est nécessaire,
ensuite, rien n'empèche, au mouillage ou au port de dcrocher le palan et de le déborder pour libérer la place,

j'avais aussi pensé à reculer la barre d'écoute pour qu'elle passe au dessus de la barre (franche) derrière le cokpit, une cnfig que que l'on voit souvent sur les vieux bateaux anglais (et sur mon ancètre de 470),
mais bon là aussi, on recule le point de tire sur la bome, pas idéal,
ou on achètre une autre bome ...

23 nov. 2012
0

en fait j'en ai marre de me péter l'os sous le genou avec la barre d'écoute

23 nov. 2012
0

juste vantampoupe, mes tibias connaissent aussi,
c comme tout, ya du + et y a du -,
mais pourtant ceux qui n'ont pas l'écoute à proximié comme nous s'en repentent souvent ...
certains Romanée sont équippés d'une barre d'écoute en pied de descente, mais la aussi, ya un -, ca fait guillotine,

23 nov. 2012
0

ben oui, c'est vrai ça!
pas la peine de gueuler :))
Ok, c'est moche mais c'est parce que je l'ai fait moi même et que j'ai visé l'efficacité plus que toute autre chose. C'est moche vu tout seul mais c'est assez bien intégré au bateau, à 10 mètres ça ne choque pas du tout.
Pour le reste, contrairement à ce qui a été dit, cela diminue considérablement les efforts sur la bôme. L'écoute, comme pour tous les bateaux avec un rail d'écoute en avant de la descente, revient au cockpit comme le hale bas, avec une poulie de renvoi sous la bôme en arrière du point de fixation de hale bas et une autre en pied de mat.
Mécaniquement, j'ai mis deux ans à me décider, les arceaux des Hunter étant vraiment trop flexibles. La solution tient dans les angles donnés aux pieds du portique, et dans la section du tube. Pour mon 40', avec gv lattée, j'ai pris de l'inox A2 50x5.
J'ai vu la même chose sur un centurion 45 ou plus grand, l'idée de départ vient de là.

Testé depuis trois ans dans toutes les conditions y compris très mauvaises. Ca ne bouge pas, ça ne craque pas, bref c'est une bonne solution, qui dégage de l'espace sur le pont et offre la possibilité de se tenir debout sur le pont en navigation à un endroit où c'est généralement impossible.
Pour Le Moko, je te fais de photos ce week end, il n'y a pas de brevet.
Alex

23 nov. 201216 juin 2020
0

chacun ses choix (manhasset est tu sur de la beauté de ton bateau pour les autres??) pour ma part j'ai fait la modif sur mon folie douce il y a 4 ans et ça tient encore j'en avais marre de me fracasser les tibiats.le risque c'est effectivement l'empannage non contrôlé (j'ai même viré le frein de bôme)tout dépend je pense de la façon de naviguer et du type de nav.

23 nov. 2012
0

Sur un Arpège la seule vraie solution consiste à mettre la barre d'écoute juste devant la descente.
elle est alors parfaitement intégrée dans le cockpit, l'écoute tombe juste au droit du point d'écoute, sauf si votre gv à une bordure plus longue mais ça ne change rien à la résistance de la bôme, g un profil de bôme trés léger et ça bouge pas.
J'ai un palan EasyBlock 3x6 brins et mon écoute est à portée de mains.
En plus, la modif est super facile à faire, on peux s'accrocher partout.
Je gueule pour vous faire réagir aussi, chacun peux voir midi à sa porte et se faire plaisir à sa façon mais il existe souvent une solution logique pour chaque configuration. A mes yeux, l'arceau de GV est super complexe, cher et pose d'autres problèmes de circulation à la gite entre autre.
Voilà! amitiés à tous, qui vient au salon qd?

Loïc

23 nov. 2012
1

Allez tiens, je vais mettre mon grain de sel, malgré que je n’ai jamais navigué avec ce vénérable ancêtre qu’est l’Arpège .

En fait je rejoins l’avis de manhasset, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?
En effet, si on ne veut pas laisser la barre d’écoute à sa position d’origine, la placer devant la descente me paraît être la disposition la mieux adaptée, et présente un minimum d’inconvénients et un maximum d’avantages. Les réglages sont faciles, et il n’y a pas, à priori, de modifications importantes à faire.

Et d’une manière plus générale, je profite de l’occasion pour exprimer mon incompréhension devant cette tendance à vouloir toujours compliquer les choses, alors que les plus simples sont, la plupart du temps, les meilleurs. J’ai par exemple en tête, les systèmes de prise de ris, mais bon ce serait un autre débat…
;-)

23 nov. 2012
0

Salut a tous, moi je pensé de dècaler mon rail d'ecoute de mon Sun Shine 36 q'elle placé devant la descente pour la placer sur le roof sur un rail en inox surélevé et renforcé de l'intérieur, pour que le panneau de descente puise coulisser
des suggestions?
Merci Luis

24 nov. 2012
0

Salut, je pense que tu trouvera ton bonheur sur cette adresse : www.passionfoliedouce.com[...]ouce.ws

Jette un oeil a l'article "barre d'ecoute" dans la section bricolage.
C'est fait sur un Folie Douce, mais la config doit etre la meme pour ton bateau.

24 nov. 2012
0

Une remarque concernant l'utilisation des rails de fargues comme points fixes = GROS RISQUE;
même si sur nos vielles unités, les rails ajourés étaient bien plus pratiques que les rails quasi inexistants d'aujourd'hui, il faut faire attention à ce qu'on y frappe.
Risque d'arrachement pour le palan d'écoute de GV idem pour les freins de bome etc,...

Sinon, sur mon sangria, la barre d'écoute était aussi assez "casse tibia"... elle avait simplement été descendue en fond de cockpit. Et la plus de PB et on conserve les règlages.
(mais je ne connais pas la config de l'arpège)

01 déc. 2012
0

oui, c'est une idée, mais on perd en largeur, le fond du cokpit n'est pas large du tout.
Mais placer le rail devant la decsente, pourquoi pas, je vais y réfléchir.
Merci à tout le monde pour ces conseils précieux!
Michel

24 nov. 2012
0

eurus, pas idiot non plus cette solution,
par contre, moi, je perdrais la largeur des bancs,
puisqu'elle a actuellement la largeur du cockpit

01 déc. 2012
0

Effectivement dans ce cas on perd en largeur mais j'ai oublié de dire que pour les allures très abatues il y avait un anneau sur chaque bord pour y frapper le palan de GV (et pas sur le rail de fargue).
Le palan de GV était équipé d'un mousqueton ouvrant.
Sur une petite unité ça reste gérable.

Sur les allures proches du grand largue, l'écoute de GV n'est pas très sollicitée (c'est plus le Hale bas qui est souqué)

Mais le point doit malgré tout etre costaud en cas d'empannage involontaire

06 déc. 2012
0

à moi aussi de plussoyer derrière manhasset, j'ai un Arpège MKI de 1976, le rail devant la descente fonctionne très bien, palan 4 brins pour ma part que je trouve un peu court quand il faut border à plat dans la brise (j'ai envie de passer à 6 brins ou à des poulies a billes, c'est à l'étude), mais jouer du charriot avec les palans latéraux aide pas mal. Ça rague un peu sur le coin du rouf aux allures portantes, mais c'est pas méchant. A chaque plan de voilure, forme de rouf, position de mat et longueur de bôme ses solutions, mais celle-là, je sais qu'elle fonctionne très bien. Au milieu du cockpit... bonjour les bleus et les coups au tibia en arrivant avec la bouteille et les verres depuis la descente... ayayay

06 déc. 201216 juin 2020
0

Pour ne plus s'exploser les tibias il y a d'autres solutions radicales, moins coûteuses et très faciles à mettre en place, sans nuire à l'esthétique ...du bateaux !!! :mdr:

11 mar. 201316 juin 2020
0

Je cherchais cette modif depuis deux mois.
Trouvée à La Trinité ce WE.
c'est le SEULE solution fiable et simple...

KISS... Keep It Simple & Stupid

11 mar. 201316 juin 2020
0

Y a aussi ça ! Avec un casque de vélo, ça doit faire! :doc:

11 mar. 201316 juin 2020
0

la même en plus visible!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

Après la pluie...

  • 4.5 (65)

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

mars 2021