ecole de croisiere

Je veux obtenir une formation de qualité à la croisière hauturière mon niveau est à ce jour à Zéro je suis juste titulaire du permis hauturier et je fais le CRR

Je veux acquérir une vraie autonomie en quelques semaines mais avec quelle école sérieuse sympa

merci par avance pour votre aide à tous .

:-)

L'équipage
08 sept. 2007
08 sept. 2007
0

les glénans
je te conseille les glénans

cordialités maritimes

larent le hareng

08 sept. 2007
0

les guides de haute mer
:pouce:

09 sept. 2007
0

pompe
à fric ....

09 sept. 2007
0

j'ajouterai
une experience : une semaine (tres chere) chez eux avant que leur patron passe à l'eau , j'attends encore le plus petit conseil du skipper qui se faisait payer sa formation !!!!

08 sept. 2007
0

au risque de choquer...
si l'objectif est d'être "autonome en quelques semaines", les glénans ne sont pas la meilleure solution...selon mon expérience, par exemple,pendant un stage "3 voiles " dit "nav intensive" de sept jours au départ de Paimpol, le mono s'ocupera personnellement de ton cas (évaluation,et surtout, transfert de compétence ajusté à ton cas) pendant 2 ou 3 heures au max...j'avais trouvé ça très frustrant.La question à se poser avant de choisir un stage et une école, est de savoir quel temps te sera consacré à toi personnellement, le prix étant évidemment en rapport: avec 5 stagiaires à bord, le moniteur dispose de moins de temps par tête de pipe qu'avec deux ou trois, ça semble évident (mais pas au même tarif: that is the question).
(pas sur la tête, svp...)

09 sept. 2007
0

Aprentissage :
Entièrement d'accord avec ta remarque. Donc, il faut essayer de privilégier les stages très peu remplis.

Les glénans, contrairement à certaines autres écoles, peuvent se permettre de faire partir des stages à 2 ou 3 stagiaires seulement. Ils n'ont pas de moniteur à payer. J'ai déjà fait un stage à 2 élèves + 1 moniteur. Si on s'inscrit moins de 2 semaines à l'avance et qu'on cherche un stage peu rempli de 2 stagiaires maxi (bien insister, car ils refusent en général de communiquer des infos sur le remplissage), il est peu probable qu'il se remplisse beaucoup plus au dernier moment. Bien évidemment, pour trouver les dates peu remplies, il faut viser hors saison: d'octobre à mars en Bretagne par exemple.

Ensuite, il faut aussi privilégier les stages côtiers, où on apprend énormément, et où on est sur de plus petits bateaux, donc avec des équipages moins nombreux. La nav côtière nécessite plus de manoeuvres, donc c'est aussi plus instructifs. C'est très important si tu as peu de temps (quelques semaines) pour réaliser une formation accélérée.

Pour les stages hauturiers, je ne pense pas que les Glenans soient une bonne école: trop nombreux sur un bateau, très peu de manoeuvres, pas beaucoup d'apprentissage. En fait, je ne sais même pas s'il existe une bonne école pour la nav hauturière. Je pense qu'on peut très bien apprendre la nav hauturière sur le tas, après avoir acquis une bonne expérience en côtier. La nav hauturière, c'est surtout de la gestion du temps (sommeil), gestion du bateau, des bonhommes, anticipation de la météo, préparation du programme, de toutes les solutions de repli, et c'est aussi de l'endurance. Un peu de navigation aussi, mais à l'époque du GPS, c'est moins vrai.
Tout cela ne s'apprend que très lentement en comparaison de la nav côtière, mais on peu paradoxalement se lancer sans expérience, si on est raisonnable sur le programme et la météo! En tout cas, c'est mon avis.

Leon.

09 sept. 2007
0

D'abord la côtière
Avant d'apprendre la croisière hauturière, il me semble qu'il serait opportun de commencer par une école de croisière côtière pour apprendre la manoeuvre du bateau au sens large du terme, les règles que tu connais déjà en théorie, la navigation elle même, la pratique de diverses conditions météo, etc...
En 2 ou 3 stages d'une semaine, on est déja bien dégrossi.
Ensuite, sortir avec des skippers expérimentés.
Quant à la croisière hauturière, c'est en quelque sorte une extension de la côtière relativement plus simple car on est plus loin du danger que représente la côte, mais avec d'autres problèmes : vie en groupe pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines dans un espace réduit, organisation du bord, organisation de l'avitaillement etc...

09 sept. 2007
0

bof
la vraie question: est-il raisonnable de penser acquerir en quelques semaines une "vraie autonomie", en "partant d'un niveau zero"?

personnellement, apres environ 40 semaines de croisiere en tant qu'equipier puis chef de bord, et disons 8000 milles, je ne me sens pas encore pret pour faire du hauturier en equipage reduit,
mais bon a chacun son rythmne ;-)

il faut prendre son temps...

09 sept. 2007
0

Ca dépend...
abc, Ca dépend clairement des gens! J'ai un ami qui s'est décidé à acheter un bateau, sans aucune connaissance de la voile, et en 5 ou 6 semaines aux glénans, il a appri tout ce qu'il lui fallait pour naviguer seul! Il y a des gens qui apprènent très très vite. Sans parler de ceux qui se sont lancés sans aucune connaissance, à la belle époque (ce que je ne conseille pas du tout).

Après, il est clair qu'on ne peut pas tout apprendre en si peu de temps. Il faut déjà acquérir les bons réflexes, et surtout un "sens marin" qui te permet de faire face à des situations nouvelles, à des problèmes auxquels tu n'a jamais réfléchi. En fait, on apprend tout le temps en faisant de la voile (en croisière ou en hauturier), on n'a jamais fini d'apprendre.

Comme je le disais dans mon post plus haut, il faut avant tout adapter son programme à ses connaissances, ses capacités, celles de son bateau, blah blah... Certains ont essayé de traverser l'Atlantique sans aucune connaissance; on parle souvent de ceux qui ont réussi, beaucoup moins des échecs et surtout des drames!

Sinon, en faisant un peu de hauturier, j'ai découvert que ça n'était pas du tout mon truc. Je m'emmerde en pleine mer! Où qu'elle est, la côte? Pourtant, ça avait l'air sympa, raconté dans les bouquins de navigateurs...

Leon.

09 sept. 2007
0

J'ai arrété d'etre...
..exclusivement terrien par l'UCPA.(Sous direction de Jeunesse et Sports)
Des tarifs sympas et un bon écolage.
Pour moi, premier stage et niveau en 7jrs, La Rochelle.
Deuxième niveau,15 jrs, Sud Corse,Sardaigne.
Hauturier,15 jrs, Trans med.
Re 15 jrs, aux Zantilles pour le coté vacances.
Plusieurs bases en France et ailleurs..
1 er niveau: le CDB est très présent.Première nuit(s) en nav.
2 eme: le CDB te regarde.Et tu vas voir derrière l'horizon..
3 eme; le cdb dort conscensieusement avec bienveillance...ou te jette à l'eau pour faute gravissimo.
Et après, tu peux commencer à etre lacher solo..
Si t'es en med,le calcul des marées t'em....ra..
SI t'es Atlantique, le coté changeant de la Med t'em.... aussi.Mais pour jouer dessus, faut savoir.
Ce qui est bien, c'est qu'on trouve des bières fraiches partout,partout..
DE 3 à 5 par boat.. :-)

12 sept. 200716 juin 2020
0

stage sur catamaran de croisière
Bonjour,

Nous fonctionons depuis 3 ans et ,de plus en plus, en stage/croisière école de plaisance.
Effectivement nous partons à effectif réduit 5 personnes max. (et ce en famille en général) sinon c'est plus souvent de 2 à 4.
Yves le skipper est BPPV et BE et très pédagogue, et jusqu'à nous ne comptons pas de deçu...

Allez voir notre site

et à très bientôt à notre bord !!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (37)

novembre 2021