Ecluse d'Arzal

En venant de la mer : Est-il possible de passer l'écluse seul sur un bateau de 11m ? Faut-il mettre un équipier à terre pour assurer l'amarage ou bien existe t-il des bollards flottants dans l'écluse ?
L'amarage à couple est-il autorisé ?

L'équipage
05 août 2009
05 août 2009
0

En solitaire
Je l'ai passé seul cet été sur un bateau de 7m. L'écluse est en général pleine de bateau (plusieurs dizaines). Ceux sur les cotés se prennent sur des chaines verticales sur les quelles ils passent des amarres en double. Ces amarres monteront ou descendront avec les mouvements de l'eau. Les autres se mettent à couple des précédents. La manoeuvre de l'ensemble est coordonnée par un éclusier qui indique où se mettre.

A mon avis tout à fait faisable seul sur un 11m surtout en se mettant à couple où l'on bénéficie de l'aide de l'équipage voisin. Plus délicat si l'on est au bord et si l'on doit surveiller 2 amarres (une à l'avant et l'autre à l'arrière)

A noter que si on la passe à marée haute la différence de niveau est plus faible, quasi nulle en cas de grands coefficients ce qui simplifie la surveillance des amarres.

MichelR

05 août 2009
0

Courant
Bonjour; attention par contre au courant résultant de la différence de salinité lors de l'ouverture des portes amont; cela génère pendant près d'une minute des déplacement d'eau dépassant 1 / 2 noeuds (l'eau douce arrivant de la rivière passe sous l'eau de mer); il faut attendre un peu avant de larguer après l'ouverture. Cordialement

05 août 2009
0

Tout dépend

L'écluse n'est pas toujours pleine de bateaux, ça dépend des horaires : si c'est un départ ou une arrivée de WE, oui, sinon on peut aussi se retrouver seul (encore plus à la BM).

J'ai souvent vu de nombreux capitaines seuls à bord, ils gèrent comme des chefs. Il faut d'abord attacher l'arrière puis avec un petit coup de moteur repositionner l'étrave si besoin est. Au largage, ça peut toucher car il n'y a personne pour aider à déborder mais tout dépend de la maniabilité du bateau.

J'ai vu que cet été il y avait un nouvel éclusier qui aide beaucoup, j'en ai vu un autre qui ne descendait pas de sa cabine en haut et donnait des ordres par le haut parleur. Celui qui est généralement là donne un coup de main en cas de soucis, et organise à merveille l'espace lorsqu'il y a de nombreux bateaux. La solution à couple me parait la mieux effectivement si on est seul mais on n'a pas toujours le choix, ce qui est normal.

05 août 2009
0

no speed no damage
astuce pour éviter d'avoir à gérer 2 aussières en même temps lors de l'amarrage. Les anglais, certains au moins, mettent une "cravate" au maitre-bau, la passent derrière la chaine et souquent à mort. Le bateau s'immobilise le long du quai. Ensuite, mais pas obligé, on met une aussière avant et une autre à l'arrière.

Sur mon aquila, si possible je me mets à couple mais dès fois je suis obligé de me mettre le long du quai. Alors je me suis fabriqué 2 aussières exprès avec une boucle et un mousqueton à l'autre bout. J'ai aussi une cadène au maitre-bau.

Aussière AR : je passe la boucle au taquet arrière et pars vers l'avant avec le mousqueton en main. Je passe le mousqueton dans la chaine de l'écluse et le fixe à la cadène.

Aussière AV : a la cadène, j'avais mis le mousqueton. Je pars donc vers l'avant avec la boucle qui passe dans la chaine et va au taquet AV.

Le bateau est amarré, yapluka régler.

Pour régler les amarres lors des mouvements d'eau, il suffit de faire des allers-retours avec l'aussière (comme dans la chanson scions, scions, scions du bois...) et elle montera ou descendra à souhait.

Respecte les consignes des éclusiers, il sont sympas et arrivent à faire rentrer une quantité impressionnante de bateaux.

Évidemment, respecter la signalisation lumineuse.

En aval, il y a un ponton d'attente sur tribord (venant du large).

et surtout, adage donné par un voisin de ponton : no speed, no damage.

Oui, il y a du courant mais c'est l'eau de mer qui coule sous l'eau douce qui vient de l'amont. Ça s'appelle le syndrome de Gibraltar.

L'écluse, ça ira, tu verras. Par contre, attention au chenal car les balises ne sont pas pile poil au bon endroit. Il vaut mieux arrondir les courbes, viser le milieu du chenal et avoir de l'eau sous la quille. Note aussi qu'avant les premières balises d'entrée du chenal, le fond remonte jusqu'à pouvoir passer à pied entre pénestin et kervoyal à BM de vives-eaux.

Bonne nav

05 août 2009
0

ecluse arzal
Etant à arzal, je passe régulièrement l'écluse seul (le bateau fait 10.40m).
voilà ma façon de procéder :
- mettre les pare-battages pour un amarrage sous le vent
- prévoir à l'avant et à l'arrière 2 aussières (1 longue et 1 courte)
- l'amarrage sera soit sur les chaines soit à couple (chaines = aussières coutres, couple = aussières longues)
- si le vent est plutôt de face on met d'abord l'avant et si le vent est plutôt de l'arrière on met l'arrière en premier
- si sur chaine raidir suffisamment les aussières et vérifier lors de l'éclusage qu'elles coulissent bien le long de la chaine (pour aider, faire un petit mouvement alternatif des 2 côté ce qui la fait monter ou descendre)
- si à couple mettre 2 gardes, avant et arrière
- ne pas hésiter a contredire une décision de l'éclusier (si tu a prévu tribord et qu'il te dise de te mettre bâbord, tu dis non : gentiment mais fermement)
- tant que possible : ne jamais passer à l'écluse de 18h (en général c'est la pire)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

quand le goéland a pied**  il parait qu'il est temps de rentrer...

Après la pluie...

  • 4.5 (77)

quand le goéland a pied** il parait qu'il est temps de rentrer...

mars 2021