Eclusage

Quelqu'un aurait-il une formule imparable pour passer les écluses en solitaire ?
Merci à vous !

L'équipage
24 août 2006
24 août 2006
0

je n'en vois qu'une
passer les ecluses en meme temps qu'un autre bateau qui a beaucoup d'equipiers pour prendre les aussieres et mettre à couple

24 août 2006
0

reflexion faite,
une autre (celle que j'utilisais ;-) : avoir une "cravate" au maitre bau ; mais cela suppose d'avoir un moyen de l'arimer assez solidement

24 août 2006
0

AMHA.
Ca dépend de;

-l'écluse concerné (sur le Rhone et le canal du Midi c'est la meme)
-du monde sur l'eau (et surtout de leur maitrise du boat)
-de la taille de ton boat
-de ta motorisation
-.........

sur le canal du midi, un peu équipé ça se fait bien........

24 août 2006
0

lire svp
(sur le Rhone et le canal du Midi c'est PAS la meme)

24 août 2006
0

J'ai descendu,
la Vilaine en parti en solo, et j'ai utilisé un système qui m'a parfaitement réussi:

aussières avec boucles toujours prètes bien sûr mais passant, à l'avant et l'arrière, sur un poulie frappée sur le pont.

Un fois lancées les ammarres à l'éclusier et c'est là que les difficultés peuvent apparaitre, il n'y a plus qu'à ajuster les deux amarres, du cockpit par exemple, et tout se passe sans problème, les bouts filant avec facilité.

24 août 2006
0

Infos éclusage
Il s'agit de passer les écluses à marée sur la Rance (Barrage de la Rance et écluse du Chatelier)
L'ammarrage s'effectue sur des cordages verticaux le long de la paroi de l'écluse
pour info, j'ai un RM800 avec IB de 10 CV

24 août 2006
0

Catherine,
je peux eventuellement t'aider dans cette petite navigation, puisque j'habite Rennes. Et en plus, j'aimerais bien voir de très près un RM800, voilier que je trouve tip top !

24 août 200616 juin 2020
0

Alors là.............!!!!!!!!!
........une riviére rance, qui subit des marées (quelle horreur) et tout ça au nord de Montélimar!

Perso j'essayerais méme pas.

:oups:
:jelaferme:

nb;
ça a quand méme l'air magninifique!

24 août 2006
0

Une cravate et...
une poulie ouvrante, une bonne idée ???
(poulie ouvrante en bout de ton amarre pour se plugger aux "cordage verticale" que tu cites, sans ajustement ultérieur.
Une seule amarre, une seule opération, une seule personne nécessaire. ???!!!

24 août 2006
0

Une cravate...
..et une poulie ouvrante (au bout de l'amarre), pour te plugger facilement sur le "cordage verticale", sans réajustement ultérieur.
Une seule amarre, une seule opération, une seule personne nécessaire....une bonne idée ???? :reflechi:

24 août 2006
0

pris assez court
Mer Oceane fait un peu plus de 10m et pesait pres de 8 tonnes ; pris au maitre bau avec juste l'epaisseur des parebats, il ne bougeait pas beaucoup ;-)

24 août 2006
0

bien serré,
ca bougera pas, le temps d'assurer un double amarrage, si nécessaire.

24 août 2006
0

oui mais
une seule amarre au maitre-bau, j'y avais bien pensé... mais comment faire pour que le bateau reste dans l'axe ?

0

Une seule amarre au milieu...
(taquet ou rail d'écoute) retour sur le winch d'écoute.

du arrives à hauteur de la bite avec ton cockpit, tu coiffes l'amarre à quai, à une échelle, à ce qu'il y a....
un petit coup de marche arrière et tu tires avec le winch.

une fois en position, tu vois si il faut passer d'autres amarres.

24 août 2006
0

Pour ma part...
Je ne sais pas comment est l'écluse de la rance, mais pour le barrage d'Arzal, je ferais comme ceci:

Avant tout, regarder d'où vient le vent, et choisir le côté du quai sur lequel tu seras poussé.
Il y a des chaines tous les 2-3 m. Quand tu es à 5-6 m du bateau de devant ou de la porte de l'écluse (attention à ne pas la prendre, je confirme qu'elle est plus solide qu'un balcon avant :(), tu passes ton ammarre frappée à l'arriere dans la chaine qui est à hauteur de ton cockpit.
Ton bateau va surement partir de travers, mais une fois amarré sur l'arriere, il ne te reste plus qu'à repasser la marche avant en douceur pour te redresser et reprendre l'avant.

Par contre cela suppose qu'il n'y ai pas trop de monde pour que tu puisses choisir de te mettre le long du quai et partir légèrement en travers.

Cédric

24 août 2006
0

voui
merci, ça me semble pas mal comme option, je vais tester (il est vrai que je ne suis pas une pro des manoeuvres au moteur)

24 août 2006
0

cocasse desfois oui le passage :)
Surtout le dimanche soir à 18h00, tout le monde ne rentre pas alors c'est la bataille pour s'entasser dedans. Mais l'éclusier veille au grain pour que cela se passe bien et c'est toujours un moment "divertissant".

Sinon quand je disais reprendre l'avant, bien sur je voulais aussi dire qu'une fois le bateau bloqué à l'arrière et redressé, passer une amarre dans une chaine à l'avant. Les courants dans les écluses étant assez fort, surtout quand se mélange eau douce, eau de mer.

24 août 2006
0

les écluses les plus difficiles
seraient plutôt les classiques en rivière.

Avec deux à trois mêtres de dénivellation, cela remue ferme souvent, et il y a interêt à amarrer aux extrémitées, en solo.

L'écluse du barrage d'Arzal est assez facile, il y a de la place.

Je l'ai passée alors d'un rassemblement. Résultat: l'écluse remplie à rabord, et je fus le premier à en sortir...
Ce fut assez cocasse, genre lachons la meute...

24 août 2006
0

la formule
comme tu dis , c'est d'etre agile et rapide , ne pas avoir les 2 pieds dans le meme sabot . pour ma part avec mon voilier qui fait 50 pieds , j'utilise des gros crochets ouvert en acier avec quelques metres de bout . je croche vite fait l'arriere et raidis et ensuite l'avant . ensuite j'ai le temps de fixer les aussieres correctement . j'ai un copain qui a un voilier de 18 mtrs et il pratique cette methode aussi et comme j'ai 2 ecluses a passer a chaque fois que je sort , j'ai donc de l'entrainement et ça marche .

24 août 2006
0

solo et eclusage
en particulier les ecluses de la rance ( barrage et chatelier ) en ce moment mon bateau etant a port de lyvet je les passe en solo .. arrivee parallele au quai .. aussieres pretes .. d abord s amarrer serre a l arriere et ensuite l avant plus lache .. relacher l arriere pour ne pas frotter sur le quai

24 août 2006
0

comme Penny Lane mais
que ce soit en sortant ou en rentrant je passe l' amarre arriere en premier sur une descente en cable , je réembraye le moteur au ralenti en marche avant en mettant la barre bloquée par le pilote debrayé a serrer l 'avant du bateau vers le quay et je vais tranquilement a l'avant passer l'autre amarre .ensuite je debraye et je regle les amarres^pour que le bateau soit parallele au quay.
il ne me reste plus qu 'acceuillir a couple le bateau suivant .

sincerement avec un peu de methode c 'est une formalité .
comme vous le verrez sur ma fiche je navigue à Ouistreham et c' est ecluse à la sortie et au retour et en plus c 'est une grande ecluse ou il faut etre bien amarré parce qu 'il arrive que les niveaux soient fait tres rapidement et les remous sont assez violents

Hervé

25 août 2006
0

J'ai traité le sujet ...
dans le document "Naviguer en Hollande" publié en ce lieu, mais je résume.
Sauf fort vent de face, la règle de base est de s'amarrer le long du bajoyer sous le vent, sur lequel sera plaqué le bateau, mais...
il faut aussi tenir compte d'un courant éventuel (à la sortie de Ouistreham et de Honfleur) et du couple de l'hélice. En effet, si on arrive un peu vite, porté par le courant qui peut être assez vif (ceux qui fréquentent Ouistreham connaissent!) et que l'on bat arrière pour attraper câble ou bollard avec pour conséquence que l'arrière s'éloignera de la cible, alors là ce n'est pas gagné. Dans ce cas de figure, il vaut mieux choisir le côté favorisé par le couple de l'hélice. Concrètement, avec un pas à droite, l'arrière chasse vers bâbord lorsque l'on bat arrière, donc choisir le bajoyer à bâbord.
Au cours de plusieurs voyages en Hollande où on passe un bon nombre d'écluses par jour, j'ai mis au point la procédure suivante :
Lorsque l'on s'amarre sur des bollards, je grée l'aussière arrière en double, environ 2m. Dans le cas de câbles verticaux, je la laisse en simple.
J'arrive sur mon erre et lorsque l'avant du cockpit passe devant le bollard ciblé, je passe l'aussière dessus, avec la gaffe (le jeu de lasso est trop aléatoire et il n'y a pas de tentative de rattrappage). je vais alors à l'avant où l'aussière est gréée en simple (parce que je ne suis pas sûr à l'avance de ne pas devoir amarrer sur une échelle,). Je passe l'aussière avant sur le bollard comme prédédemment puis je règle les 2.
S'il s'agit d'un amarrage sur câble, je passe d'abord l'ausière arrière sur le câble qui passe au niveau de l'avant du cockpit, je l'arrête et vais à l'avant prendre le câble suivant alors que le bateau continue d'avancer sur son erre.
Le tout est sûr, rapide et sans problèmes et j'ai souvent la joie (intérieure bien sûr) de contempler des équipages nombreux qui se plantent (oh que c'est vilain!).
Le gag classique dans les écluses, c'est de voir Monsieur à la barre et Madame à l'avant, avec son aussière à la main (où la hallebarde de l'acte 2!).
Au moment crucial, elle passe son aussière avant sur le câble ou le bollard... et le bateau se retrouve en sens inverse des autres en 5 secondes.
Qui se fait eng...? Naturellement cette imbécile incapable de s'amarrer correctement!
Il n'y a pas de mauvais équipages, seulement de mauvais skippers!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nos belles soirées !

Souvenir d'été

  • 4.5 (124)

Nos belles soirées !

novembre 2021