Eau douce

Bonjour,

Mon premier post sur ce forum, pour parler d'un sujet : l'eau douce, à boire.
Parmi diverses techniques pour dessaniliser l'eau, je ne rencontre jamais la technique par évaporation de l'eau de mer. C'est à dire faire bêtement chauffer l'eau de mer sur un réchaud et récupérer les vapeurs (système d'alambic simple), donc l'eau douce.
Cela est-il une bêtise de ma part d'imaginer un tel système ?
Donnez-vous plus d'importance au gaz qu'à l'eau douce ?
Qu'en pensez-vous ?

Merci

L'équipage
10 sept. 2007
10 sept. 2007
0

question
combien de temps pour faire évaporer 1litre d'eau de mer, avec un gaz qui brule en permanence dans un bateau qui n'est pas stable ?
Question : Evaluer les riques, incendie, brulure, volume de gaz embarqué....
:-) ;-)

10 sept. 2007
0

biologie
à longue utilisation boire de l'eau distillée n'est pas possible

au mieux faudrait y ajouter un peu d'eau de mer pour les sels minéraux nécessaire

10 sept. 2007
0

Si, c'est utilisé
C'est utilisé, mais pas en plaisance. Il existe de grosses installations à bouilleurs, avec des pompes à dépression pour faire évaporer l'eau à une température plus faible. Mais c'est monté sur des installations qui ont de l'énergie thermique à revendre, et qui produisent des quantités astronomiques. Quitte à refroidir un énorme moteur diesel d'un paquebot (ou une turbine, ou une centrale nucléaire de porte avion), autant se servir de cette énergie quasi gratuite de manière utile. Le rendement ne doit pas être terrible, mais ça n'est pas important.

Le problème est tout autre sur nos petits voiliers, où nous n'avons pas cette énergie thermique. Il serait intéressant de calculer combien de grammes de gaz en bouteille il faut pour produire un litre d'eau distillée avec un système simple. A priori, ça doit tourner dans les 10 grammes de propanne par litre. Donc je dis pourquoi pas! Avec une bouteille camping gaz de 5kg, on pourrait faire 500L d'eau. Mais bon, ça reste à préciser!

Après, dans les bouquins de survie, on apprend à bricoler avec un réchaud, une bouilloire et je ne sais plus quoi pour faire de l'eau distillée à partir de l'eau de mer.

Leon.

10 sept. 2007
0

Distiller de l'eau n'est pas compliqué,
et c'est couramment utilisé depuis des décennies par exemple à bord des cargos où on utilise la chaleur perdue des moteurs.

On distille à basse température, de mémoire vers 50°C grâce à une pompe à vide, mais cette eau est telle quelle impropre à la consommation car il ne reste aucun minéraux, contrairement à l'eau obtenue par osmose inverse.

Avec cette eau distillée, il faut réinjecter les minéraux... facile à bord d'un cargo, moins évident sur nos petites embarcations.

Un dessalinisateur classique à osmose inverse "plaisance" de 60 l/h pèse environ 50 kg, un distillateur basse température de la même capacité environ 300 kg... sans parler du volume.

[color=blue]_/)[/color]

11 sept. 2007
0

Premier bilan
Tout d'abord, merci pour vos réponses.

Concernant le temps d'évaporation d'un litre d'eau, je l'estime grace à une toute bête expérience chez moi à 30 min.
Il est clair que cette opération doit se faire sous surveillance et au calme...

La question du volume du gaz embarqué est justement l'une des questions importantes, il faudra la comparer au volume d'eau fourni.

Oui, l'ajout d'eau de mer est en effet primordial, en sachant qu'un dessalinisateur fournira toujours de l'eau moins minéralisée que l'eau de nos robinets, beaucoup ajoutent un seau d'eau de mer dans leur cuve.
Le volume d'eau de mer pour un verre ou pour une bouteille est à définir.

La consommation de "10g de gaz par litre d'eau" produite me parait beaucoup trop belle pour être réelle... D'après internet, un réchaud gaz moyen consomme a priori du 250g/h, soit 125g pour 1 litre d'eau produite.
Ainsi, avec une bouteille de 13 kg, on pourrait produire dans les 100 litres.
J'obtiens avec un autre calcul un autre résultat : un constructeur garantit 24h minimum pour une cuisiniere de 4 feux grace à une bouteille de 13 kg soit 100h pour un feu, donc 200 litres d'eau produite.
Gardons le premier calcul, 13 kg = 100 l

Cela nous donne un encombrement de 25 kg (poids d'une bouteille de 13kg de gaz) pour produire 100 litres d'eau, soit 75 kg d'économisés si l'on opte pour les cuves.
Comparé à un dessalinisateur électrique : à l'achat, ce dernier coute au bas mot 2500 € (? si vous trouvez mieux n'hésitez pas !! ), pèse dans les 10 kg, et produit plus de 5 l/h (je ne parlerais meme pas de la conso electrique de l'appareil).
Avec un tel budget, vous pouvez vous payer 100 bouteilles de 13 kg à 25 €.
Il me semble que cela correspond à la consommation d'un mois pour deux personnes (1,5 l/j). On a donc un budget correspondant à 100 mois de consommation (soit plus de 8 ans)...

Qu'en pensez-vous, j'attends vos commentaires.

11 sept. 2007
0

à boire
Je lis eau douce à boire. On peut aussi imaginer un déssalinisateur à main comme le Survivor 35 : 1500 euros environ : 4,5 l de l'heure.

Et pourquoi ne pas juste laisser chacun pomper son verre d'eau quand il a soif ? 3 minutes pour un verre ?

Pas de gaz, pas d'electricité...

11 sept. 2007
0

bin tilikum
ce n'est pas une légende,

lamirauté à cette formation de biologie...

d'ailleurs les stations de traitement des eaux , fournissant l'eau potable sont tenus à un minimum des sels minéraux,

quand à l'ajout de l'eau de mer , est un pis allez car dans l'eau de mer il n'y a pas tout, et tout dépend de quelle endroit l'eau de mer,

tu as raison qu'une eau distillée n'a aucun gout ni saveur, puisque ce sont les sels minéraux qui le donnent

alors boire de l'eau distillé de temps en temps pas grave, ne boire que ça et ne manger que du riz pendant des mois , il y aura carence minérale du corps, et un déséquilibre du métabolisme, il me semble que bombard l'expliquait dans "naufragé volontaire"

c'est d'ailleurs un des challenges des équipes de recherche pour les voyage spatiaux de longue durée (mars) c'est de créer ses sels minéraux... ils arrivent a refaire de l'eau "potable" mais il faut des complément

par contre les kit de re minéralisateurs sont du pipo tout comme les anti calcaire magnétique...

aprsè le rendement... je ne sais pas

11 sept. 2007
0

Deuxieme bilan
Même si cette affirmation n'est pas justifiée, ce n'est tout de même pas un affront de dire que les dessalinisateurs filtrent un peu les mineraux. C'est de toute façon un autre débat qui a déjà eu lieu sur ce forum.

Quant au soleil, quand il y en a, son rendement n'est tout simplement pas suffisant.

En effet je connais ce modèle de Survivor. Et là est la solution je pense. Mais qu'en est-il de sa durée de vie ? de son cout d'entretien ?
1500 € / 25 € = 60 mois de consommation soit 5 ans
Mais il ne faut pas oublier que le gaz, il faut le trouver et dans certains pays, les bouteilles diffèrent...

Le débat sur l'ajout de l'eau de mer serait la suite logique à ce sujet.
Cependant je préférerais continuer la discussion sur le survivor à 1500 €. Merci de me donner vos expériences sur ce produit. N'est-ce pas contraignant de devoir pomper comme un Shadok pour boire un verre (qui du coup, au vu de l'effort en necessiterait un autre... :-p )

12 sept. 2007
0

Je relis tilikum
Le distillateur solaire, tout les jours il marche quand il pleut. C'est le cycle de l'eau. Ca m'a pas semblé évident au premier coup, mais maintenant, ça me saute au yeux.

www.outilssolaires.com[...]til.htm

DU coup, en fouinant un peu, j'ai trouvé ça, que je ne connaissais pas :

le Aka Vapor Still :

www.speedplastics.co.uk[...]ll.html

Bon certes ça produit pas beaucoup, mais l'idée est là.

11 sept. 2007
0

Les légendes ont la vie dure :
"Oui, l'ajout d'eau de mer est en effet primordial, en sachant qu'un dessalinisateur fournira toujours de l'eau moins minéralisée que l'eau de nos robinets"

Cette affirmation n'est absolument pas justifiée, elle est utilisée par certains charlatans qui vendent des kits de "reminéralisation" dans les salons nautiques !

La vérification est très simple à faire : une simple analyse comparative entre l'eau du robinet (qui est variable selon les régions) et celle d'un dessalinisateur, et pourquoi pas celle des bouteilles d'eau dite minérale du commerce... très instructif !

Mais sans aller jusqu'à dépenser des sous dans ces analyses, il y a un test très simple : une eau sans minéraux n'a tout simplement pas de goût ! De l'eau distillée ou déminéralisée n'a aucune saveur, contrairement à une eau normalement minéralisée, ce qui est le cas de celle qui sort d'un dessalinisateur à osmose inverse, ou du bête robinet.

Tant qu'à fabriquer de l'eau distillée à notre niveau, pourquoi cramer du gaz ? Il y a le soleil qui peut faire ça gratuitement, de nombreuses applications sont faciles à trouver sur le web.

[color=blue]_/)[/color]

11 sept. 2007
0

c'est pas dans les aquariums
Qu'on rajoute des sels minéraux en poudre ?

11 sept. 2007
0

j'avoue....
ne pas comprendre réellement le problème!
La plus grande consommation d'esu c'est ....la douche des invités, - qu'on n'a pas à bord pour leur imposer un régime de prison - !!! ou on sera rapidement au large... dans le bateau!!!
Pour le reste, avec un jour d'escale pour un de nav, un repas "typique" pour un à bord...ça fait plus beaucoup!!!
Sinon c'est le même problème que pour les camping car: j'ai rencontré , au Maroc, des touristes en C.Car qui n'ont jamais ni mangé ni bu un seul produit du pays, pendant 3 semaines, vivant sur "leurs réserves"!!!
Pour ma solution, 2 X 120 l et une carafe filtrante..et le rhum pour les anxieux!!!!
Pour le reste l'eau des tables des pays visités !!
Pour mes 14 Transat à venir...je vais réfléchir..au recueil de l'eau du ciel!!!
Bon vent....

11 sept. 2007
0

Carence
Est-ce que celà vaut la peine de se préoccuper d'une éventuelle carence en sels minéraux si l'on boit de l'eau distillée ? Les grandes traversées ne durent en général "que" quelques semaines. Une carence alimentaire peut-elle se déclarer en si peu de temps ? La nourriture solide embarquée ne contient-elle pas suffisamment de sels minéraux pour l'organisme ?
Celà étant, c'est vrai que l'eau distillée c'est pas bon.
Quoique...
'faudrait essayer avec un peu de pastis non ?

Allez : ne fut-ce qu'à 1%, 10 L de pastaga dans les fonds, on donne du goût à 1000 L d'eau distillée et on y apporte des oligoéléments.

11 sept. 2007
0

eau distillée
très juste t'as remarque picarre,

mais si j'envisageai un départ avec une installation pour avoir ma propre eau fabriquée à bord, je l'utiliserai tout le temps,

aussi aux escales, enfin c'est comme cela que j'entendais l'affaire, si c'est pour une traversée... l'eau de pluie va bien d'après les récits....

11 sept. 2007
0

Au fait pour le poids
tu pars avec 100kg d'eau en moins, c'est à dire avec zéro stock, j'imagine plus refaire de l'eau pour gonfler le stock,mais je ne parts sans eau ah non ! :-), trois ou quatre jours a se faire branler à mort et rien à boire t'es mort . ;-)

11 sept. 2007
0

Quantité d'eau / jour
boisson + nourriture, c'est plutôt 3l/ jour non?

11 sept. 2007
0

A propos de l'eau de pluie :
Pas sur le bateau mais à terre, j'ai passé quelques années à en utiliser, notamment en Afrique où elle était collectée par les toitures et stockée dans des citernes.

Outre le problème d'absence de minéraux, il y a deux inconvénients :

  • C'est une eau très sale qui doit être filtrée, car elle entraîne toutes les poussières atmosphériques.

  • Cette eau ne "rince" pas, justement à cause de l'absence de minéraux : si on se savonne comme d'habitude, il faut dix fois plus d'eau pour rincer ce savon ! Avec le shampoing c'est presque un cauchemar.

J'ai remarqué que dans beaucoup de récit de navigation ces derniers détails sont occultés, car certains prétendent que en mer on ne se salit pas, donc peu ou pas de douche... sniff.. sniff ? :tesur:

[color=blue]_/)[/color]

11 sept. 2007
0

moitessier,
ne se lavait pas....
il prétentait que cela detruisait les défenses immunitaires de la peau ...
juste à poil sous les grains et sans savon
me gourre-je ?

11 sept. 2007
0

le mec qui bouffe de l'oignon,
qui ne se lave pas,
pas de dentifrice ni de BAD!
solitaire endurçi!!!

11 sept. 2007
0

Energies.
Le butane c'est un peu moins de 14KWH par litre soit 50.000 Kjoules

L'enthalpie d'évaporation de l'eau est de 2.600 Kjoules par litres vers 100°. L'échauffement de 20°c (Bretagne les bonnes années) à 100°c : 320Kj/litre d'eau.

Donc a un litre de butane correspond environ 17 litres d'eau.

Personnellement je préfère le café à l'eau distillée : question d'arômes.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (105)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021