Eau dans le contre moule

Bonjour ,

J'ai visité un 27.7 sur lequel il y avait un bouchon en bas de la descente qui était utilisé pour évacuer l'humidité dans le contre moule.

Il semble que beaucoup de voilier disposant d'un contre moule ont ce problème.

Que faut il en penser , est ce un problème pour le futur ?

Merci par avance de vos retours
Cdlt

L'équipage
12 juin 2015
12 juin 2015
0

la moule sans eau crève , le contre moule peut être aussi
alain :-p

12 juin 2015
0

Merci pour ces considerations qui n'apportent malgré tout pas d'eau au moule hein !!

12 juin 2015
0

tu avoueras que comme question il y a mieux..........
alain :-D :heu:

12 juin 2015
0

Et oui mais c'est une question ouverte, donc tu as toute la liberté d'orienter ta réponse...

12 juin 2015
0

Effectivement c'est bien le PB des bateaux avec contremoule, qui ne permet pas de visiter les fonds .

J'ai connu ce PB sur un Sun 2500 avec de l'eau douce sous la gatte moteur( point bas du bateau) j'ai mis des semaines après démontage d'un certain nbre de pièces d'accastillage et rails pour constater qu'une des cadènes de béquilles laissait passer un peu d'eau par fortes pluies .

J'avais percé un trou dans les WC et posé une mini trappe d'accès pour vérifier de tps à autre l'absence d'humidité .

Le seul avantage de ce système, c'est la facilité d'entretien, par rapport aux vaigrages souples, et pour les chantiers cela donne de la rigidité à la coque donc moins de varangues à poser et industrialisation facilité avec une pose sur moule ou à sa sortie .

12 juin 2015
0

tu as tout a fait raison ,mais je ne vois pas ou est la question ?
alain

12 juin 2015
0

Alain je crois qu'il veut savoir si ca peut causer un problème dans le futur comma par exemple l'osmose sur des bateaux de certaines années ;-)
Moi je ne sais pas donc ........

12 juin 2015
0

Merci pour cette perspicacité babou

Effectivement l'idée est de savoir si on risque un pb d'osmose et comment s'en prémunir...(question ouverte, as toi de répondre Fritz !! :coucou:)

12 juin 2015
0

l'osmose par l'intérieur ?
pour qu'il y aie de l'osmose il faut une membrane (le gelcoat)
et une pression osmotique
l'eau de ruissellement entre le contre moule et la coque peut dégrader la résine si elle est mal protégèe surtout si c'est de la condensation qui est très abrasive puisqu'elle veut se charger en minéraux .
mais je n'y crois pas trop ,plutôt des infiltrations et là c'est la galère on voit d'où ça sort mais pas où ça rentre .
alain

12 juin 2015
0

Ét bah voilà ... Merci Fritz

Effectivement concernant l'osmose ton raisonnement tient la route.

Je pense placer un déshumidificateur quand le bateau sera stocké au sec pour essayer d'assécher au mieux la zone.

En fait il y a tes peu d'eau c'est humide.

12 juin 2015
0

Bonjour , il n'y a pas de bouchon pour évacuer l'eau, mais plusieurs orifices pour passer des cables ou diverses canalisations...... l'eau de pluie entre par le mât , quand il est implanté,( posé sur le fond de coque ), et reste "normalement ", dans une partie du contremoule , qui fait cuvette .......mais si cette eau n'est pas évacuée , elle va finir par déborder et passer entre coque et contremoule......et ,là , avec les mouvements du bateau et la gite, quelques litres arrivent à aller partout.....il vaut mieux que les divers orifices restent ouverts....de même pour l'eau de la douche, ou de la glacière.....les pompes ,automatiques ou pas , c'est bien , mais un suivi attentif des fonds ,n'est pas superflu.....bon courage les Shadoks....

12 juin 2015
0

Merci.

12 juin 2015
0

faut voir la couleur de la mousse. Si elle est noire, elle est pourrie (par l'eau), elle va s'affaisser.

12 juin 2015
0

pourquoi capucin tu parles de mousse ?
AMHA elle est dans la partie du roof pas dans les parties basses .

12 juin 2015
0

erreur. J'ai pensé que c'était un contre moule d'insubmersibilité, donc avec mousse. Mais il ne l'est pas.

12 juin 2015
0

elle est très bien ta question Penn-Kalet et très facile à comprendre;
comme dis plus haut, la technique du contre-moule est un choix industriel et pas un choix architectural;
cette technique est pour moi une aberration qui va bien au-delà des problèmes d'humidité éventuel;
cela dit, je suis parfaitement d'accord avec toi, de l'humidité dans le contre-moule a de quoi inquiéter un éventuel futur propriétaire

12 juin 2015
0

je confirme le contre -moule est une conn.... sa facilite le processus industriel des grands chantiers , mais pose des problèmes d'entretien au propriétaire , pas facile d'assécher cette partie du bateau , pas possible de surveiller l'état intérieur de la coque , les tirants de cadène étant relié souvent a ce raidisseur de fond , si l'eau est salée ? fuite extérieur , ennuyeux , douce ? fuite du circuit d'eau moins grave , c'est tout se qu'on peu dire et sa fait pas avancer beaucoup les choses ........

12 juin 2015
0

Eau douce pût être de l'eau pluviale.

Info prise, il semble que beaucoup de bateaux de grd chantiers présentent ce pb . Je pense qu'il ét mieux de faire une ouverture pour pouvoir assécher le contre moule ét éviter l'accumulation ...

Pour les risques je pense qu'à partir du moment où l'eau peut s'écouler il n'y a pas de pb comme l'explique Fritz

12 juin 2015
0

en effet prévoir qques ouvertures a des endroits stratégiquement accessibles parait la meilleur solution pour le suivit

12 juin 2015
0

j'avais oublié mais également l'eau douce de condensation aussi

13 juin 2015
0

Avez vous entendu parle de gros probleme suite à ce type d'humidité ?

Je pense qu'avec le recul et le nombre de bateaux construits on devrait savoir facilement si cle pb est grave.
Je crois me souvenir que le class 8 présentait également le probleme...

13 juin 2015
0

AMHA le PB n'est pas grave mais une source d'emm...dements, même si c'est de l'eau pluviale, on ne peut jamais voir oû elle stagne dans les fonds et à la gite la flotte se déplace . Si tu éponges à l'endroit du nable tu ne peux pas savoir s'il n'y a pas de l'eau retenue en amont quelquepart, tu vois seulement le trop plein et donc la condensation perdure .
De+ il est très difficile d'obtenir des chantiers un plan précis des fonds .

13 juin 2015
0

j'ai eu un first 29 contre-moulé , pas de problème spécifique, juste ce problème d'eau a éliminer , le seul soucis , peu concerner un choc éventuel sous la flottaison , le contre moulage pose plus de problèmes pour la reprise intérieur
(sa impose de dégager une partie du contre moulage a la tronçonneuse , avant de refaire la stratification de reprise intérieur )

13 juin 2015
0

En fait renseignement pris il n'y a pas d'écoulement d'eau. C'est humide en permanence lie à la condensation.

Je retiens qu'à priori cela ne doit pas être source de gros pb..

13 juin 2015
0

certains voiliers ne peuvent pas être posés sur la quille à cause du contre moule qui risque de se décoller
certains ETAP il a été nécessaire de virer celui du fond pour refaire un varanguage plus solide pour les boulons de quille
c'est bien une facilité de construction
alain

13 juin 2015
0

Oui comme le First 31.7 par ex. Par contre cette techinque semble être utile pour amortir les chocs lors des talonnages ét éviter les entrées d'eau dans la mesure du possible

Elle a l'avantage d'être plus économique pour la construction.

13 juin 2015
0

au contraire ,sa risque de décoller le contre moulage , risque de délamination de la peau extérieure ,avec en prime un jeu des boulons de quille entre ces 2 peaux , difficile a étanchéifier si fuite , non c'est pas top ........
les Etaps beaux sur le papier , mais pas terrible au niveau construction, safran qui explose en 2 ( un échouage pour cette raison près de chez moi d'un 36 ) délaminage du tube de jaumière , double peau moussée , donc si impact extérieur et rentrée d'eau .......... non pas terrible les Etaps ..........

13 juin 2015
0

Oui qd ca tape tu decolle les varangues et il faut faire une déoupe pour les restratifiées. Par contre ensuite c'est bien rigide et si tu retapes tu les defonces (je ne sais pas ce qui est le mieux)

On ma rapporté que les X qui ont une structure en acier au niveau des varangues étaient très rigides en cas de chocs et cette structure ne bougeait pas...par contre c'est au niveau de la liaison avec la coque que ce trouve le point de faiblesse et ca se décolle de la coque...

On s'éloigne du sujet.

13 juin 2015
0

je vais pas me faire des copains ................... .tant pis

13 juin 2015
0

au contraire tu les informes ....
alain :topla:

13 juin 2015
0

Oui mais on parle pas de la même chose. Le safran dont tu parles est un safran " mouss?". L'eau pénètre dans la mousse ét pourri tout l'intérieur ce qui conduit au délaminage.
Dans le contre moule du 27.7 je n'ai pas vu de mousse. J'avais le même probleme sur un coco GL. Mais l'entrée d'eau se situait au niveau de la jonction des 2 peau sur la bord d'attaque car le joint n'était pas cap?
Il n'y a pas non plus de boulon de quilles sur le 27.7....
Le contre moule n'est pas présent au niveau du puis de quille.
Si le tissus est correctement imbibé il ne devrait pas trop souffrir d'humidité ?

A votre connaissance, mis à part les mousses d'insubmersibilit? y a-t-il eu des probleme lie à l'humidité dans les conte coque ? Un paquet de bateau ( Beneteau ) naviguent depuis des dizaines d'années dans ces conditions.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (19)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021