eau chaude à bord

Bonjour à tous,

Je recherche des idées ou expériences concernant le système le moins coûteux pour avoir de l'eau chaude à partir d'un moteur à refroidissement direct. J'ai d'abord pensé à dériver l'eau chaude envoyée dans le collecteur en la faisant passer dans un échangeur "maison" mais peut être qu'il y a plus simple ou même déja existant ?

Merci à tous pour vos contributions.

L'équipage
30 nov. 2004
30 nov. 2004
0

eau chaude
avec un moteur à refroidissement direct et une eau à 50°, ça risque d'être long pour chauffer le ballon (environ 1h)et pas étaler très longtemps la demande. Il y a le chauffe eau à gaz, c'est instantané.

30 nov. 2004
0

un petit pb c'est que sur beaucoup de moteurs
l'eau envoyée dans le collecteur n'est pas chaude car c'est un mélange d'eau chaude et froide et sa t° est celle que tu peux avoir en sortie d'échappement c'est à dire pas bezef

en effet la pompe à eau a un débit constant pour un régime donné et le moteur a un by-pass qui permet d'absorber ce débit en fonction de l'ouverture du calorstat

j'ai pas connaissance d'un système de chauffage d'eau sur moteur direct qui fonctionne

amicalement

par contre si tu veux te lancer dans un échangeur,va d'abord voir le site ASAP supplies en angleterre et ensuite il vaut mieux avec cet échangeur transformer le moteur direct en indirect ce qui fait guère + de boulot et règle 2 pb à la fois

0

difficile:
parce que, si la température optimale pour le bon fonctionnement d'un moteur est de 90°C, normalement si tu as un refroidissement direct, la température ne devrait jamais dépasser les 50°C.
Si on dépasse cette température en eau de mer, le sel se déposera rapidement dans les passges du bloc et bouchera le système.
Comme la température de l'eau domestique doit être assez élevée pour compenser le petit volume et permettre trois douches et une vaisselle...
oublie, j'en ai peur
:-(

30 nov. 2004
0

Idée...
Quelle est la température de l'huile dans un moteur à refroidissement direct ?

Forcément plus élevée que celle de l'eau de refroidissement, non ?

Exploitable, ou pas exploitable par un échangeur ?

Bon, si ce n'est pas une bonne idée, je la remet dans ma poche ! :-D

30 nov. 2004
0

Je me souviens ...
de moteurs dans le temps qui avaient un radiateur de refroidissement de l'huile :-)

Donc ça devrait pouvoir le faire dans certains cas ...

30 nov. 2004
0

C'est toujours d'actualité
au moins sur les gros moteurs, qui ont un échangeur pour le liquide de refroidissement, plus un pour l'huile de lubrification, plus un pour l'huile de l'inverseur, plus un pour l'air en sortie de turbo... ça fait quatre echangeurs... :-)

30 nov. 2004
0

Attention aussi à conserver
une température d'huile correcte, pour la pression d'huile c'est essentiel.
Les moteurs à refroidissement direct sont rarement les mêmes que les refroidissement indirect. La conception intègre un fonctionnement à basse température,....

30 nov. 2004
0

Ben c'est à dire que
depuis le temps que les moteurs à refroidissement indirect existent, même vue la petitesse du marché, si ça avait dû se faire, ça serait déjà fait non ?
Alors à moins d'une idée génialement géniale et innovante, le reste (échangeur,...)doit marcher plutôt moins bien que la normale ou en tous cas l'investissement n'en vaut pas la chandelle (trop couteux ou compliqué).

30 nov. 2004
0

chauffage
salut Magic, on m'a donné un N° de phone pour un système sur moteur à refroidissement direct,j'appel le gars et je te tiens au courant.Sinon j'ai un chauffage (poele) au gaz oil et à l'interieur un serpentin d'eau circule pour chauffer des radiateurs...comme un chauffage central quoi etj'ai relié ce serpentin à mon cumulus electrique vetus (oups désolé pour la pub)vu que mon vieux moteur est à refroidissement direct.Le poele ne fait pas de bruit et fonctionne meme en nav et l'eau est fumante.
tiens d'ailleurs c'est l'heure de la douche :-p

30 nov. 2004
0

Ici
resistances de chauffe-eau en douze volts...

www.hydrogenappliances.com[...]er.html

:-)

30 nov. 2004
0

indirect
beaucoup d'anciens moteurs ont la tête tri-voies externes, il suffit de prendre celle remontant du carter pour avoir une eau à +de 50°.
Concernant l'étude de marché, en général, les moteurs indirects sont de petits moteurs montés sur d'anciens petits bateaux sur lesquels le confort n'a pas la même signification, c'est pourquoi il n'y a pas de piquage d'eau chaude.

01 déc. 2004
0

Merci à tous
Pour le type de moteur, pour ceux qui se le demande, il s'agit d'un volvo AQ130D et vu qu'il y en a deux à bord ... je pensait que cela pouvait suffir pour chauffer une petite réserve d'eau douce (il n'y en a pas encore aujourd'hui), voire même de l'eau de mer peut être (mais je me demande si les douches à l'eau de mer sont sympas :-|)...

Pour JP, effectivement l'eau froide et chaude est mélangée dans le collecteur mais en sortie de calorstat, on peut repiquer l'eau chaude avant le mélange (tuyauterie cuivre). Par contre je ne sais pas si cela est possible de convertir le moteur en refroidissement indirecte étant donné que l'eau des collecteurs refroidit aussi la durite de raccordement d'échappement.

Pour Tilikum, Robert et Evenkeel, il y a effectivement aussi le reffroidisseur d'huile dont les tuyaux sont eux aussi en cuivre et très accessibles. Je ne sais par contre pas s'il y a un risque à "sur-reffroidir" l'eau qui en ressort ... Sur l'eau de refroidissement aucun vu que c'est après le calorstat et, au pire, si l'eau est ponctionnée avant, je vérifie la T°C sur le thermomètre du tableau de bord .

Pour Tilikum, bonne idée ces résistances et super simple ... mais il faut gérer l'immersion permanente des résistances ...

Skippy, c'est aussi une super idée le poele à gas oil mais je tourne au super ... c'est pas gagné le poele au super !!! En tout cas, merci pour l'info sur le systeme sur moteur direct... j'attends cela avec interet !

:-) :-) :-) :-)

01 déc. 2004
0

c'est pas pour insister mais:
tu rajoutes une pompe entrainée par une courroie et un échangeur de capacité suffisante avec un vase d'expansion de voiture pris à la casse mis en dérivation sur le circuit principal

tu raccordes l'entrée principale de l'échangeur à la sortie d'eau du moteur qui va au collecteur d'échappement

tu raccordes la sortie principale de l'échangeur à l'entrée de la nouvelle pompe et la sortie de cette pompe à l'entrée moteur venant auparavant de la pompe à eau de mer

tu as bien bouclé le circuit d'eau moteur qui devient circuit d'eau douce avec toutes les fonctions nécessaires

tu raccordes la sortie de la pompe à eau de mer initiale à l'entrée du refroidissement de l'échangeur et la sortie de refroidissement de l'échangeur à l'entrée du collecteur d'échappement

tu as bien fait alors le circuit primaire d'eau de mer

tu changes le calorstat de 54° à 80 °environ

tu as tous les composants d'un moteur indirect, donc ton moteur direct est devenu indirect pour pas cher car c'est tout de la récup et du boulot perso et tu branches alors ce que tu veux dans le circuit d'eau chaude à 80 ° et ton moteur tournera bien mieux sans risque de tartre ou ed corrosion ( il vaut mieux détartrer avant de faire l'opération)

concernant l'échangeur d'inverseur et d'huile, ces moteurs n'avaient pas souvent de refroidissement pour ces fonctions mais si c'est le cas, il suffit de passer l'eau de mer en série dans ces échangeurs sans rien changer au montage initial

concernant le turbo, je doute fort que des moteurs avec turbo soient en direct

c'est hyper facile à faire, et pas vraiment cher, chaque composant existant en récup ou à pas cher

amicalement

01 déc. 2004
0

Merci d'insister...
Tu as très bien fait d'insister JP, au contraire ...
Par contre quand tu dis que tout est de la récup, l'échangeur aussi?
Concernant la pompe et le vase, je me vois bien trouver cela à la casse mais je pensais pas que l'échangeur pouvait se trouver ...

Concernant les problèmes dus au refroidissement à l'eau de mer, as t-on d'autres problèmes que ceux de corrosion et tartre ? Les circuits ne sont-ils pas dimensionnés au départ en conséquence ?

01 déc. 2004
0

un échangeur est une pièce de construction en très grande série

en récup, c'est chez les marchands d'hydraulique et travaux publics qui en utilisent des tonnes et qui en ont toujours un vieux qui traine sous un établi

voir aussi casse marine à martigue qui en a peut etre d'autant + que le modèle n'a pas d'importance

ça demande de la recherche et du boulot mais la technologie est très accessible et le temps nous coute peu

amicalement

01 déc. 2004
0

re pour la deuxieme partie de la question
un diesel tourne bien quand il est chaud
c'est à dire à partir de 80 ° et 90 c'est encore mieux

en dessous il n'atteint jamais sa t° normale de fonctionnement et son usure est supérieure et iul s'encrasse aussi un peu +

mais on est limité en haut par le point d'ébullition de l'eau et certains moteurs ont des systèmes avec une légère surpression qui permet d'aller un peu au delà de ces t°( c'est ce qui fait que l'eau ne bout pas dans le radiateur de la voiture parce qu'elle est sous pression et qu'elle bout en te brulant quand tu ouvres car l'abaissement brutal de la pression provoque un abaissement aussi brutal du point d'ébullition, exactement comme la cocotte minute qui monte l'eau à 120 ° en phase liquide sous pression et seulement à 100° à l'ambiant)

une autre limitation est qu'au dessus de 54 °, l'eau de mer cristallise ses éléments solides (calcaire et sel) et il y a alors un encrassement très rapide du moteur avec surchauffe qui accentue encore le défaut

c'est pour ça que les moteurs directs ont un calorstat taré vers 50/54 ° et les indirects un calorstat taré à 84 ou 90° environ

pour les moteurs "essence" c'est pareil sauf que la t° de fonctionnement est moins critique ces moteurs acceptant des t° de fonctionnement + basses

mais tu es sur que tes moteurs sont des AQ 130 D?

AQ veut dire qu'il y a des embases aquadrive

130 veut dire 130 cv c'est à dire le moteur des volvo 240 ou 740 en 2l de cylindrée suivant les modèles

D veut dire diesel chez Volvo habituellement si je me gourre pas

or les moteurs "essence" sont rarement "diesel" ;-)

amicalement

01 déc. 2004
0

En plus
et sans vouloir me meler de ce qui ne me regarde pas

130 cv en diesel 2 litres chez Volvo il y a qq annees, on s'en souviendrait.......

C'est deja pas courant aujourd'hui avec des 16 soupapes et turbo a geometrie variable...

01 déc. 2004
0

précisions moteurs
Oh que oui j'en suis sur ... pour avoir changer une soupape suite à un siège descendu ds le cylindre, pour avoir refait les joints de culasse des deux bourrins et pour me préparer à refaire la segmentation cet hiver !!
En fait AQ est bien l'abréviation d'aquamatic chez volvo soit un moteur à embase type Z drive
130 est bien la puissance en CV mais le "d" n'est pas l'énergie qui est bien du super (il parait meme qu'on peut mettre du ss plomb ...)mais le type du moteur, sa version en quelque sorte.
Pour info, ce sont des moteurs de 3L de cylindrée. Ce qui effectivement, comme le dis roro12pl, nous fait une puissance spécifique assez faible.

01 déc. 2004
0

Ha !!ca y est!!!!
je me souviens de ces moteurs, ce sont des bases GMC 4 cylindres qui servaient pour OMC, Volvo et aussi pour YAMAHA. de la pure fonte yankee absolument indestructible mais tout autour, tout tombait en ruine apres quelques annees.
J'ai eu un OMC 120 cv (2.5 de cylindree)

Attention Magic, ils ont la facheuse tendenca a tordre leur villebrequin en cas de defaut de refroidissement

bien a toi

r.d.

01 déc. 2004
0

Les résistances 12 volts
que j'ai indiquées sont des résistances de chauffe eau, donc bien prévue pour être immergées... d'ailleurs, hors de l'eau elles seraient détruites en quelques minutes.

Ce n'est qu'une solution pour un petit chauffe eau, car 300 watts, ce n'est pas très violant... je m'en suis déjà servi pour remplacer la résistance d'un régulateur d'éolienne, une manière de récupérer de l'énergie normallement perdue...

Il suffit donc de remplacer la résistance 230 volts d'un chauffe eau classique par celle en 12 volts. Attention, 300 watts, c'est quand même 25 ampères en 12 volts, soit la moitié de la possibilité d'un alternateur standard...

Si c'était mon bateau, j'opterait pour la solution décrite par JP, car un moteur qui fonctionne à la bonne température consomme moins, c'est un bon retour sur l'investissement. :-)

01 déc. 2004
0

sur les moteurs d'origine automobile
la pompe à eau d'origine a très souvent été remplacée par une plaque de tôle faisant bouchon il est alors interressant de trouver d'occase ou en neuf la pompe à eau qui va sur ce moteur en automobile ou en marine, de la fixer à la place de la tôle et de l'utiliser pour la circulation d'eau douce

amicalement

01 déc. 2004
0

compliqué..
la modif a jp c'est un sacré boulot.. amha, avant d'attaquer ça, pourquoi ne pas essayer le repiquage d'eau de mer a 50°: avec un gros moulin, ça doit débiter dur et chauffer un ballon, et m^me en ajoutant les deux débits s'il y a deux moulins.
Si ça marche pas ou mal, il sera temps de passer a l'indirect, mais le ballon et les circuits ne sont pas perdus.

seul risque: les ballons sont rarement prévus pour l'eau de mer.. a verifier

01 déc. 2004
0

Je modifie
couramment des chauffe eau standard 230 volts pour les faire fonctionner avec les moteurs… j’installe tout simplement une épingle en tube de cupronickel à côté de la résistance électrique. C'est beaucoup moins cher qu'un chauffe eau "marine"...

Le cupronickel, ça résiste à l’eau de mer… :-)

0

Michel
si tu as un ballon de 100 à 150 ltr comme à la maison, une température de 45° d'eau est suffisante. Sur les bateaux, le ballon est beaucoup plus petit, et c'est la haute température qui permet en mélangeant à de l'eau froide de prendre une douche.
essaye de prendre une douche avec un ballon de 30 litres à 45° (si tu arrives à 45°)...
une, mais pas deux
:-/

01 déc. 2004
0

pompe supplémentaire
Je suis d'accord avec toi jp, mais j'ai déjà une pompe de circulation sur le carter, elle pompe via un filtre l'eau froide d'entrée depuis les embases. Il m'en faut donc une autre pour l'eau chaude de refroidissement mais j'ai bien l'impression que ca ne va pas etre super simple cette affaire ... :-|

01 déc. 2004
0

Chauffe-bains
C'est (sans doute) une question de béotien mais pourquoi ne pas installer un chauffe-bains à gaz placé dans un coffre et comportant une ventouse....le prix de ce genre d'appareil est faible et même si on doit le changer tous les 4-5ans vu le prix du truc c'est moins génant et certainement plus simple à mettre en oeuvre que le passage du moteur en refroidisssement indirect avec un chauffe-eau ad-hoc. Qu'en pensez-vous ?

0

tout à fairt raison Mike
un petit bullex, installé, non pas dans un coffre, mais à la cuisine, près de la descente, est le moyen le plus efficace et le moins cher d'avoir de l'eau chaude à le demande sur un tit ship...
attention, avec bruleur adapté pour LPG, pas LNG!

01 déc. 2004
0

Découverte ...
Merci Mike et Kiwi pour ce conseil mais pouvez-vous m'en dire un peu plus sur ce qu'est un bullex (je me doute bien que c'est un chauffe-eau mais quelles en sont les caractéristiques et où le trouve t-on? ) et ce qu'est un brûleur LPG ou LNG ?

01 déc. 2004
0

Pour JP
J'ai pas tout compris dans ton explication.
Si je comprends bien on peux changer un moteur direct en indirect pour pas cher.
Est ce que cela marcherait avec un volvo MD2 et si oui, avez vous un schéma.
Merci
PL

01 déc. 2004
0

Le pb avec de l'eau de mer chauffée...
c'est que le petit tube en cupronickel du ballon va vite se colmater si tu passes plus de 54°.

01 déc. 2004
0

meuh non !
le tube ne va pas se colmater si vite que cela, si tu observes l'échangeur de ton moteur, tu verras une multitude de petits tubes de 5 mm de diamètre en cupronickel dans lesquels l'eau de mer passe... et à l'extérieur ces tubes sont plongés dans le liquide de refroidissement qui est à plus de 80°C... ils finissent en effet par se colmater, mais il faut du temps... :-)

01 déc. 2004
0

Ben... tous ceux
que j'ai vu sont comme je dis, ce qui est logique, car il est plus facile de nettoyer des sections de tube droit avec un goupillon... :-)

01 déc. 200416 juin 2020
0

Ben j'croyais que c'était le contraire
que le liquide de refroidissement circulait dans les petits tubes qui baignaient eux, dans l'eau de mer????
Me gourre-je ?

01 déc. 2004
0

oui il est possible et assez facile de transformer
un refroidissement direct en indirect

j'ai pas de schéma mais je peux en faire un

amicalement

01 déc. 2004
0

eau de mer chauffée
evenkeel, ta solution m'interesse parce que je n'ai pas besoin de beaucoup d'eau chaude, que je veux juste que la température soit "supportable" pour se laver et que je pense avoir assez d'eau de refroidissement avec mes deux moteurs pour un ballon. Mon bateau n'est pas très grand et je ne pense pas que j'aurais le temps de passer à un refroidissement indirect pour la saison prochaine.
Pour réaliser la modif, tu pars d'un ballon standard ? Et le tube en alliage cupronickel se trouve dans le commerce facilement?
Merci de tes réponses.

01 déc. 2004
0

excuses...
Désolé Tilikum c'est de ta solution dont je veux parler (désolé j'ma gourré !! ;-) )
C'était donc plus à toi que mes questions s'adressaient mais peut-être qu'evenkeel en connait aussi les réponses.

01 déc. 2004
0

Pas de problème
nous sommes ici entre amis... :-)

En fait je prends un chauffe eau quelconque, dévisse la plaque qui supporte la résistance et le thermostat, et démonte ceux-ci.

Je prend un tube cupronickel que je cintre en forme de "U", et perce deux trous du diamètre extérieur du tube en laissant le passage pour la résistance et le thermostat.

Je brase le tube sur la plaque avec de la brasure 50% argent, puis après nettoyage des résidus passe un peu de peinture epoxy ou PU.

Il n'y a plus qu'à remonter l'ensemble, et tu as un chauffe eau où il ne manque que l'étiquette "marine" ;-)

01 déc. 2004
0

bravo pour ces idées....
mais,avec un chauffe eau à gaz,qu'est il possible de faire ?....je connaissait un bateau ou le gars avait grace à lui ,l'eau chaude à volonté ,et en plus le chauffage central.......genial....

qu'en est il ????

gg. :-).................

01 déc. 2004
0

chauffe-eau marine
merci pour l'explication tilikum, je vais de ce pas me renseigner sur les tarifs et surtout les encombrements des chauffe-eau dits standards ...
encore merci. :-) :-)

01 déc. 2004
0

Dis donc Magic
t'es pas au boulot????

01 déc. 2004
0

c'est quoi?
l'eau chaude sur un bateau?

01 déc. 2004
0

Celle qui sort
du robinet repéré avec une pastille rouge... :-D

01 déc. 2004
0

a faire
marcher le commerce du chauffe eau... :-D

01 déc. 2004
0

bon bon bon
et ça sert à quoi?

01 déc. 2004
0

ah je comprend mieux
je me disais aussi...

la douche avec 30° de gite doit être un bonheur rare.

au port on n'a pas le droit ( sauf si on a sa fosse d'aisance à bord) et il y a déja des douches .

au mouillage?

01 déc. 2004
0

Boulot
Mais si Yann F6C, tout comme toi d'ailleurs !! :-D :-D :-D

01 déc. 2004
0

C'est bien ce qui me semblait
Avec tout ce boulot, on n'a plus le temps de rien faire!!!

01 déc. 2004
0

eau chaude
pourquoi bricoler un chauffage indirect (pompe supplémentaire, raccords, fuites ?,...) alors qu'il y a déjà de l'eau à 50° ?!
Pour reprendre le systeme de Tlikum, je pense qu'un long serpentin en inox (5 à 6 m soit environ 1500 cm²) dans un ballon suffirait à chauffer l'eau à 40/45°.

01 déc. 2004
0

le mien
fonctionne très bien avec soixante centimètres de tube... l'inox, ce n'est pas génial pour l'eau de mer... :-)

01 déc. 2004
0

1 épingle ?
quel est le diamètre du tube ?
Pour l'inox,c'est ce qui est utilisé en haute pression eau de mer en construction navale.

01 déc. 2004
0

Je ne connais
que deux métaux utilisés dans la fabrication des échangeurs eau de mer : le cupronickel et de plus en plus le titane.

Mais je peux me tromper... ;-)

01 déc. 2004
0

ballon
tilikum, toi qui maitrise le sujet, existe t-il d'autre type de ballon que les traditionnels cylindres à monter verticalement?
En effet, j'ai de la place dans des compartiments peu larges , un diamètre 30 doit passer mais il faudrait qu'il soit couché...
Peut-être qu'il est envisageable de calorifuger un réservoir inox facilement au quel cas je le fais aux cotes de mon compartiment ?

01 déc. 2004
0

N'oublies pas
que si les ballons sont ronds, c'est pour facilement résister à la pression. On peut très bien fabriquer un chauffe eau cubique, mais il va falloir tenir compte de la pression pour l'échantillonnage de la tôle...

Le tube que j'utilise est celui avec lequel je fabrique mes condenseurs frigo : 12,7 mm :-)

0

ah bon?
AMHA, les ballons ne sont pas conçus pour résister à plus de pression que celle du réseau, 3 à 4 Kg dans les pires cas, environ 2,8 à bord, mais c'est vrai que c'est déja beaucoup pour un réservoir bricolé.

Dis Tilikum, tes 60 cm de tube, c'est aussi avec de l'eau à 50°, et quelle est la contenance de ton cumulus?

02 déc. 2004
0

Le groupe électrogène
qui est raccordé au chauffe eau fonctionne à 85°C, et la capacité est de 30 litres.

Aucune idée si cela fonctionnerait avec 50°C, amha faudra du temps.

La difference de température normale entre les deux fluides dans un échangeur, c'est environ quinze degrés... pour faire mieux, il faut très largement sur-dimensionner.

02 déc. 2004
0

isolation
je commence à savoir comment installer cela à bord sans prendre de place .... Une gaine inox de gros diamètre bouchée de chaque coté (merci YannF6C pour l'idée) devrait faire l'affaire.
Coté isolation du réservoir, que faut-il préférer comme matériau et en quelle épaisseur ?

02 déc. 2004
0

Johann
Tu l'as surement prévu, mais je préfère l'indiquer quand même au cas où: attention de ne pas oublier la soupape de surpression, au risque de transformer ton chauffe eau en bombe !

02 déc. 2004
0

Meuhhh ...
non, on ne peut pas faire une bombe avec un liquide comprimé, l'énergie élastique emmagasinée est quasi nulle, ce qui n'empêche pas que les pression soient grandes :-)

Mais ça suffira tout de même pour peut-être fissurer le chauffe eau ... ou beaucoup plus probablement cela fera gonfler les tuyaux en tricoflex en amont ou bien sauter un serflex mal serré !

En fait, il y a 9 chances sur 10 qu'il ne se passera rien si on oublie le surpresseur sur un bateau, car en amont du chauffe eau il n' y a pas de clapet antiretour vraiment étanche .

02 déc. 2004
0

Freja
Merci de me le rappeler mais je pensait plutot à un vase d'expansion déporté à l'extérieur pour éviter les fuites dans mon compartiment.
Est-ce suffisant?

0

oui, mais enfin...
Tilikum vient de donner la réponse, il travaille avec de l'eau à 85°C...
donc, au risque de passer pour un poncifiant, il ne me semble pas possible de faire de l'eau chaude avec un moteur à refroidissement direct...
c'était ça la question,
non?
ah bon.

02 déc. 2004
0

55°C
C'est vrai que ce n'est pas suffisant pour produire de l'eau chaude de manière luxueuse :-)

mais, en réalité, cela constitue tout de même un petit plus par rapport aux douches que j'ai pris à l'eau de mer froide cette année :-D :-D.
Alors, c'est vrai que le ballon ne chauffera qu'à 40°C si tout se passe bien mais ça suffit presque pour se brûler !!
L'installation en place, il sera toujours tant de passer à la version plus évoluée de jp en convertissant les moteurs en indirect. :-p

02 déc. 2004
0

Pour JP
Je te relance pour le croquis,je suis vraiment interessé.
A bientot

02 déc. 2004
0

Pour robert
On ne peut pas faire une bombe avec du liquide comprime mais la vapeur peut faire de gros degats.
Les groupe de securites installes sur les chauffe eau ne sont la pour evacuer (soupape taree) les dilatation de l'eau quand elle chauffe.
Et surtout la vapeur qui pourrait etre produite par un thermostat defectueux celui qui regule la resistance electrique.
Si le chauffe eau est dans la cale pas de probleme, mais attention si accessible.
Ne pas oublier de manoeuvrer de temps en temps ce groupe de securite a la main pour eviter que la membranne reste collee.
Les ballons qui "explosent" = 95% des cas defaut du thermostat.
La parade est d'installer 2 thermostats......
Bon vent
Stephan

02 déc. 2004
0

Exact ...
pour le risque de vapeur.

En principe, un chauffe eau conforme aux normes a un thermostat ET un coupe-tout calibré à 90°C il me semble ?

Cependant sur les installations domestique, le clapet sert aussi pour la dilatation pendant la chauffe. J'ai payé pour le savoir, car cela m'a valu une petite innondation de cave pendant mes 4 semaines d'absence car l'évacuation était bouchée :-(

02 déc. 2004
0

J'pense pas
que l'on puisse produire de la vapeur à 50°, même à 3 bars... :-D

0

surtout à 5 bar!
à O.5 bar absolut peut-être, et encore.
mais tout ceci reste absurde puisqu'on a répondu à la question...

pas vous?

ah bon
;-)

03 déc. 2004
0

3 petits problèmes
1° je fais le shéma et je le passe avec la doc yanmar YS (que j'ai pas oubliée) dès que mon gamin rentre de voyage car c'est lui l'informaticien de la famille

2° le pb posé est de faire de l'eau chaude avec de l'eau froide et je vous souhaite bien du plaisir pour ce faire

3° un liquide comprimé n'éclatera pas violemment un réservoir le contenant mais projettera comme une balle de fusil un embout vissé ou tout autre objet qui lachera (ça m'est arrivé sur un proto et le bouchon fileté qui a laché s'est encastré dans une tole de 10/10 avec un claquement très significatif)

amicalement

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Cargèse, l'heure bleue, août 2003

Souvenir d'été

  • 4.5 (178)

Cargèse, l'heure bleue, août 2003

novembre 2021