E4 1ere sortie en solo

Bonjour a tous.

Voileux depuis qq annees seulement, j'envisage dans les jours qui viennent de faire ma premiere sortie en solo.
Notre bateau est un Edel 4, 7m20, sloop en tete, voiles d'avant a mousquetons (pas d'enrouleur), a un corp mort.
Le lieu est ideal, le lac de Carcans Hourtin.
La meteo prevoit plutot du 3bft cette semaine.
J'aurais un hors bord irreprochable comme assistant . :-)

Comment faire seul les manoeuvres faites a 2 ?
par ex.
- comment virer de bord sans tenir la barre ?
- comment changer une voile d'avant sans tenir la barre ?
...
voir, comment plier seul ses voiles ?

Merci d'avance pour vos reponses sur ce (vaste) sujet.

L'équipage
26 sept. 2008
26 sept. 2008
0

Pas de problème
Tu as raison d'essayer un jour de beau temps.

Si je comprend bien, tu n'as pas pilote ?

Commence par garder ton bateau en ordre.

Trouve un sandow pour pouvoir bloquer la barre pour pouvoir la lacher, pour changer une voile ou aller chercher à manger.

Décompose bien tes manoeuvres pour n'avoir qu'une chose à faire à la fois.

Pour un virement, tu commences le virement en poussant la barre, tu laches l'écoute de génois dès qu'il se dégonfle, tu tiens la barre jusqu'à la fin du virement, au moins jusqu'au bon plein, tu amarres (ou lache) la barre et tu bordes ton génois. Tu reprends la barre.

Le secret, c'est ça, décomposer.

Pense à la sécurité. Si tu te fous à l'eau, tu seras bien seul. Le harnais est une solution éprouvée.

Jacques

26 sept. 2008
0

Erendil
Ok, presenté comme tu le fais, ca devrait le faire.
J'avais pensé a piquer la combi neoprene de ma fille, mais pas au harnais (car jamais utilisé).
Je l'improviserais avec un bout.
Merci de la piqure de rappel.

26 sept. 2008
0

harnais indispensable
vraiment :-(

26 sept. 2008
0

toutoute premiere fois ...
faut en chier ,faire les conneries se foutre de ce que pense les autres et pas se stresser .

pour l arrivee sur une bouee : doucement et lentement sans precipitation toujours face au vent et au courant ,

pour la prise de ris ,la cap .pour le reste c est en forgeant qu on devient forgeron ...

26 sept. 2008
0

On dit souvent ...

...qu'à deux on va trois fois plus vite , alors tout seul ça sera comme à deux mais trois fois plus long :-) , bon , ça a l'air d'une boutade , mais c'est pas loin de la réalité ( sauf peut être en ce qui concerne le pliage des voiles , là ou tu fourres tout en vrac et ça va plus vite , ou tu plis bien et c'est beaucoup plus long !! )

26 sept. 2008
0

Phil ...
Je ne vois pas trop comment plier seul les voiles, surtout sur le bateau.
Va vraiment falloir que l'on monte une visu HeO en Aquitaine.
Gratouille le chat de ma part.
Si tu as besoin d'equipiers cet hiver (et autre), fais moi signe.

26 sept. 2008
0

Avec les pied
:-)

26 sept. 2008
0

reste plus que ca !
a la place du barreur, l'ecoute de voile d'avant n'a rien pour etre bloquee, hormis mon dentier :-p.
J'ai 3 mains prises :-D

26 sept. 2008
0

pense à la mise à la cape
ca ne te permet pas de virer, ni de changer ton foc, mais :

une fois à la cape, tout est calme, tu peux réflechir, préparer tes bouts et écoutes, aller voir comment se présente ta prochaine manoeuvre, ranger des trucs etc ...

pour un changement de voile d'avant, tu as tout le loisirs de trouver ton foc, de vérifier que tout est OK, le sortir, enlever les mousquetons du bas du foc en place et installer le suivant etc ...

tu seras obligé de quitter la cape avant de changer ton foc tout de même.

Un bout avec ou sans sandow, bien installé près de ta barre te permet pas mal de choses, jusqu'à vent travers, barre attachée. Voir les fils h&o sur le sujet

hervé

26 sept. 2008
0

va falloir
que je m'y entraine.
Les quelques fois que j'ai essayé, le bateau a vite abattu.

26 sept. 2008
0

t'inquiete pas
moi je suis monté sur un voilier il y a 6 mois seulement pour la premiere fois.Depuis j'arrte pas de sortir et a chaque fois je fais des conneries le tout c'est de voir pourquoi et de ne plus les faire! la premiere fois que je suis sorti seul il y avait un peut de mer et je n'arrivais pas a faire mon virement de bord pour rentrer! j'ai flipper grave quand meme et puis je me suis dit que l'ocean est grand alors j'ai continué vers le large et au bout de 6 ou 7 essais j'ai reussi et je suis rentré ! Il n'y a pas trop de danger si il n'y a pas d'obstacle dans ta direction au debut vois large pour les manoeuvre, si tu dois courir sur le pont la pas bon!
bon vent et bon courage

26 sept. 2008
0

Hors sujet
mais ce sont sans doute mes meilleurs souvenirs de voile! :-)

26 sept. 2008
0

et si
tu regardais pour un pilote auto ne seraice que pour les virements et changement de voilure,
autre solution un boot et le Sandow sur la barre un système de blocage tu laisse la gv bordée et tu règle ta barre pour que le bateau fasse un cap "régulier" tu change ta voile d'avant tu rerègles tout et à la main si tu n'as pas de blocage d'écoute de génois, débrouille toi pour en mettre ou faire un truc qui te permette un minimum de liberté boire un coup prendre le casse croute, il y a des frais qu'il ne faut pas regretter un petit pilote c'est un début de confort spy

26 sept. 2008
0

si si
il y a de quoi bloquer, mais si on est equipier, c'est inacessible au barreur.
Sortir en solo m'indiquera comment/où deplacer/ajouter l'accastillage et autres.

26 sept. 2008
0

pilote auto façon Navis
J'ai trouvé
christian.navis.free.fr[...]te.html

26 sept. 2008
0

C'est pour les vieux babas, mon système ! ;-))
J'ai additionné des dizaines de milliers de milles avec Simplissimo, sur des monocoques de 6,50/7 à 11/12 m gréés en tête, avec pour seule exigence un placement rigoureux des poulies de renvoi.
Jamais de panne, juste un peu d'usure, des océans parcourus sans souci.
Seulement voilà...
Pour que ça marche, il faut être légèrement soustoilé, ce qui ne convient guère même aux plus placides promeneurs dont le calme trompeur cache souvent la fureur sauvage d'un régatier frustré !
Ensuite, ça fait trop pauvre, misérable même, dans un monde où, pour exister, il convient d'afficher un maxi de matos, signes extérieurs de richesse, parangons de classe et étalons du statut social.

26 sept. 2008
0

plier ranger
Une fois la voile d'avant changée, comment la plier vous ? Comment la rangez vous ? si elle est mouillée ?
chiffonnée, en boule ?
pliée, roulée (quelle methode ?) ?

Pour l'instant, avec les enfants, nous avons toujours pliés nos voile a quai, en accordeon, par paquets plats.
Sans quai, sans enfants, voir a bord, quelles seraient les solutions ? Et vous, coment faites vous ?

26 sept. 2008
0

Sagouin
Lorsque j'avais encore mes voiles endraillées je suivais deux méthodes :
Voiles en "pas tergal" (machin avec des renforts en fibre dedans) :
je formais un boudin le long de la filière au dessus de la bordure en la raidissant avec l'écoute.
Ensuite, je rangeais le boudin dans un sac de GV (tout en longueur). Le séchage, c'était ensuite (...) ou le WE suivant, sur l'étai en nav.

Voiles en tergal :
J'avais confectionné un trou dans le fond d'un sac que je laissais à poste sur le point d'amure. Lorsque j'établissais une voile d'avant en tergal, je fixais son point d'amure au travers du trou qui est dans le fond du sac.
Lors d'un changement de voile, c'était la méthode classique (endraillage progressif de la voile à enlever sur la filière au fur et à mesure de l'endraillage sur l'étai de la nouvelle voile, préalablement endraillée sur la filière opposée) puis rangement en chiffon NON SERRE de la voile enlevée dans un sac.

Pour l'affalage à l'arrivée au port, j'utilisais le sac resté à poste dans lequel je fourrais la voile en chiffon NON SERRE, ce qui me simplifiait le problème de stockage pour la nuit.
Pareil pour le sèchage ; plus tard (...).

Mais, il faut reconnaître que je suis un sagouin et que mes voiles (qui me servent maintenant sur mon étai largable) sont indulgentes :-)

26 sept. 2008
0

à l'epoque
ou j'étais comme toi en solo la voile rentrait dans le sac comme elle venait et était rangée correctement que par grand calme ou retour au quai autre chose je ne pliais jamais les voiles de la m^me façon de manière à éviter les plis toujours aux même endroit et éviter de provoquer des coupures ou des endroits de faiblesses

26 sept. 2008
0

pym et daniel,
si je comprends bien, j'arrete de me prendre la tete avec le rangement ?

30 sept. 2008
0

ranger son petit linge ...
Je vais faire ce qui est decrit dans le fil de la discussion.
En experimentant; ou je solutionne, ou je questionnerais.

Toutefois, comment ranger correctement mes voiles jusqu'a la prochaines sortie ?
J'ai pensé prendre des grands tubes PVC, et les rouler dessus.
En vrac et pas serré, elles remplissent quasiment tout le carré...
Vous verriez la gueule de la skipette, ca ne donne pas envie de le refaire. C'est apres avoir vu ça cet été que j'ai posé la question.
;-)

30 sept. 2008
0

pas encore ...
a bordure libre (la neuve le sera)
pas de coulisseaux
pas de Jacques faienant (lazy jack)
pas de Sas à Jacques (lazy bag)
pas de sac a voiles

Faudra trouver une methode pour affaler propre.

Bon, je vais fabriquer ca cet hiver, le + dur sera de trouver le textile qui va bien.

30 sept. 2008
0

voui !
J'avions point pensé au poipoil double face.

Quand a Jacques le faineant et escamotable, qq en a parlé il y a peu, mais pas vu de photos/schemas.

30 sept. 200816 juin 2020
0

Et ici, rangé en position nav
...ne tiens pas compte du "ficelage" du point d'amure sur le mât c'est un bricolage suite à incident sans rapport avec le Jacques.

30 sept. 200816 juin 2020
0

Vue de face du dispositif de levage du Jacques
...

30 sept. 2008
0

Merci pym
Petard !
La belle coupe orientee que voila.
Quel est donc ce fier navire ?
Le ris est vraiment haut et incliné, ou c'est une impression ?

sertine.org tient le pont levis haut fermé ...

30 sept. 2008
0

bigrement
interessant.

26 sept. 2008
0

Voui.
Si tes voiles sont en tergal
:-)

Mais tu peux néanmoins conserver un remord. Pour le principe et la bonne conscience...

30 sept. 2008
0

Pistes :
Si ta GV est à bordure libre, tu peux la ranger comme d'hab. à poste, puis détacher le point d'écoute et l'enfiler telle quelle dans un sac tubulaire et enfin sortir les coulisseaux du mât.

Pareil que pour le génois, voir plus haut.

30 sept. 2008
0

Jacques escamotable
Bricole ça, ça te changera la vie.

C'est trois fois rien et c'est vraiment pratique.
C'est juste quelques mètres de bout.

Sinon, un autre truc qui simplifie beaucoup c'est le velcro double face (une face en poipoildoux et l'autre en poipoilquigrattent). Ca se vend au mètre pour trois sous et ça permet de fixer la voile en place facilement.

30 sept. 200816 juin 2020
0

Cémoi...
...amis ce n'est guère photographiable.

Je te met néanmoins en pièce jointe des photos (ici c'est Jacques en position de service)

En pratique, il suffit de disposer d'une drisse d'avance en avant du mât (éventuellement la drisse de spi, pourquoi pas).

En utilisation, on utilise cette drisse pour hisser de quelques mètres (2m suffisent largement)le long du mât une boucle décrite par les pattes d'oies du Jacques fixées sur la bôme.

Lorsqu'on affale dans cette position, la voile est récupérée par le dispositif.

Quand la voile est immobilisée par les velcros, on descend la drisse et on fixe le cordage du Jacques sur un taquet fixé sur le mât au droit de la bôme.

C'est un Jacques, quand on veut et pas de Jacques....quand on n'en veut pas.

Cétou.

30 sept. 200816 juin 2020
0

En effet, le ris est haut et incliné.
Sur mon bolide, la GV est annexe lorsque le génois est entièrement déroulé.

Dans la config actuelle, je prends le 1er ris à 17 knds établis, sans réduire le génois.

Ce que j'ai demandé au voilier, c'est de me faire un ris élevé, pour bien réduire et aplatir la gv.

En outre, ce que tu ne vois pas, c'est que le prise de ris auto se fait par des oreilles de chien ce qui me permet de ranger le ris sous la forme d'un raban plat qui repose latéralement sur la bôme.

J'te met un petite tof avec les deux ris pris.

26 sept. 2008
0

il y a une chose

qui m'interpelle dans ta question

"hors bord irreprochable"

part plutot avec l'idée bien encré dans ta tête que ça sert à rien pour assurer la sécurité et alors tu seras en reelle securité.il ne faut surtout pas compter sur son moteur pour se sortir d'un mauvais pas ,tu dois toujours penser voiles pas te dire si ça m.. j'aurais toujours le moteur,non c'est une fausse sécurité.

Autre chose avoir à terre un correspondant qui sait ou tu vas à quelle heures tu part à quelle heure tu penses revenir..et si tu change d'avis previens

josé

26 sept. 2008
0

HB et correspondant
Pour le moteur, je prefere qd meme faire avec que sans :-) Mais, bien sur, je ferais comme si je n'en avais pas.

Pour le correspondant, je lui emprunte une VHF, et il en aura une autre

26 sept. 2008
0

Sandow
pour tenir la barre en solitaire mon système numéro 1 (dans l'ordre chronologique d'installation) est un sandow. Il s'agit de sandow acheté au mètre sur lequel j'ai fixé 2 petits mousquetons. J'attrape les filières de part et d'autre du cockpit et le sandow est tendu au dessus de la barre. Pour la fixer: un tour ou deux du sandow autour de la barre. Se défait très facilement et est facile à régler par glissage.

Pour plus de puissance je fais un aller retour avec le sandow qui est ainsi en double.

Sinon le lac d'Hourtin n'est pas profond. En cas de panique il reste toujours possible de tout lacher (barre et voiles) ou de se mettre à la cape et de mouiller l'ancre. A ce moment là tout apparaitra calme pour réduire les voiles si nécessaire.

MichelR

26 sept. 2008
0

à la cape
je suis comme toi, et au début cela m'inquiétait car pas bien compris sur les bouquins ! et puis, en pratiquant, ca devient hyper simple et vraiment confortable.

Plus que confortable, je trouve que c'est un élément de sécurité car ca permet de t'organiser, à la fois dans la tête et à bord, donc de ne pas faire de c.....ie derriere.

hervé

26 sept. 2008
0

sans rigoler

en dehors des recommendations d'usage .

Pense à prendre 1l d'eau , un bon casse-coute,et une couverture et une lampe. J'en connais un marin malgré qu'il est fait Terre-Neuf qui a passé une nuit d'enfer en fevrier sur une ile sans manger,sans boire et sans couverture..

josé

26 sept. 2008
0

euh!!
Hourtin c'est pas la mer du nord et on n'est pas dans "les bronzés font de la voile" Par contre pour la première fois moi j'emmenerais qqun mais avec consigne de ne rien toucher à part le casse-croute. Et s'il y a des soucis imprévus il pourra toujours donner un coup de main

26 sept. 2008
0

oui oui sans rigoler encore

dans le m^me esprit , avoir à bord toujours des vetements de rechange au cas ou.

Une petite aventure ,ma femme passe par dessus bord un dimanche à l'ecluse du Chatelier pret de Dinan .Resultat nous n'avions que mon ciré jaune elle est donc rentré nue sous le ciré avec mon pull et moi gelé....depuis...j'ai un change à bord constament dans un sac plastique.

josé

26 sept. 2008
0

le sandow
ça marche bien, michelr a presque tout dit, tu peux prendre aussi un simple tendeur classique, tu règles la tension en faisant plus ou moins de tours autour de la barre. Le bateau garde son cap relativement bien au près bon plein (évite le près serré et le vent arrière) et à condition d'être équilibré sous voiles donc ne pas le surtoiler et jouer sur l'équilibre en bordant ou choquant grand voile et génois. Une autre chose à savoir, certains bateaux sont faciles à équilibrer d'autres c'est la galère. J'ai eu plusieurs boats avec lesquels j'ai chaque fois navigué en solo : corsaire, brio, Bjet, trident 80, pas de problème, une année j'ai eu un fantasia biquille jamais pu vraiment le laisser avec un sandow. C'est à mon avis une chance de faire du solo sans utiliser de pilote auto (surtout quand on débute)comme ça tu vas apprendre à équilibrer ton bateau et à mieux connaître ses réactions. J'ai remarqué qu'un deuxième petit sandow sous le vent apporte une meilleure précision, pas de règle il faut tester et voir ce qui se passe. Une expérience perso de solo sans moteur avec de la piaule où à la fin je dois prendre un corps mort dans le clapot évidemment : je sors ma gaffe et...je la laisse filer à l'eau. C'est là qu'il est précieux d'avoir ...une deuxième gaffe ! Un dernier conseil, bien réfléchir avant chaque manoeuvre et anticiper, ensuite faire les choses sans précipitation sinon, gare aux accidents. Sinon que du bonheur !

27 sept. 2008
0

Ouah!!Carcans_Mon terrain de foot de mon bled que j'ai!!!
Pitain,même bateau que je louais en plus..SIsi.
Sans moteur,mais bon...
Pour répondre à tes questions:
Pour virer,dégonfler la GV, si besoin.Puis tu l'oublies.La barre entre les guiboles,tu vires en t'occupant juste du génois-foc,sans t'occuper du reste.Et là,tu règles pour le bord.
Pour devant,comme dit par les copains;le bout,le sandow.
Plus le casse dalle et la canette à Brizac..Quoi,hors sujet??

Avec ton beau canot,tu vas au milieu;tu descends la GV et tu essaies de faire un cap;Bon;Re-belotte avec le génois-foc,seule façon d'apprendre le canot...Tu verras après,c'est
utile...

Pour ranger la toile de devant..Y a les méticuleux et les autres...Perso,si je réduis c'est que çà sent le bordel et je préfère le rapide..Tout jeté dedans ou ferlé à plat pont,selon canot.Au pire,en vrac dans le sac...

Le lendemain,sous le soleil et au mouillage paradisiaque à 3 Nm nord de la base Ucep,(rive ouest-Hein?,quoi?,j'ai pas dit le nom de la conche...)Tu plies tranquille..

Après,tu fais comme moi;tu rentres à la voile dans le chenal d'Hourtin.T'amarres bien ton bestiau et tu vas prendre un apéro-steack frites-café-caca bien mérité..
Normalement..normalement,un zèbre de la capitainerie vient t'expliquer que la voile machin tout çà
:non: :non:

Tu dis oui,mais toi t'as un Robert 9.9.Veinard!

27 sept. 2008
0

Ah ?
Je n'avais pas pensé a experimenter avec 1 seule voile.

Ok, je ne dis pas de plier a Malignac ;-)

Pas Hourtin, le corps mort est a Maubuisson.

Le 9.9 au tableau a ete changé pour un 6 en puit.

Tu es dans le coin ?

29 sept. 2008
0

sezjean ...
Pas reçu mon message ?

27 sept. 2008
0

50000 milles en solo
C'est tout simple: une chose à la fois!
On me demande souvent comment je fais avec quatre voiles en l'air "100 mètres carrés de toile au près" avec mon douze tonnes. Simplement de la prévention:
Une manœuvre à la fois et la voile du temps!
Si tu n'as pas confiance en toi, embarque un copain
qui ne touche à rien: mais en cas de coup dur si tu es vraiment dépassé: tu auras une tête et deux bras en plus!
La meilleure école est sur l'eau.

29 sept. 2008
0

Bernard..
..Réponse en mp.

29 sept. 2008
0

prises de risque maxi hehehehe.........
sur le lac de carcans hourtin

tu devrais peut-etre attendre encore quelques annees

29 sept. 2008
0

Jibe;
Ce n'est pas un pb de risques, c'est pour apprendre, en vue de pouvoir le faire plus tard, dans un situation risquée, qd nous serons en dehors de ce plan d'eau.
Aussi, vu le niveau des finances, d'eviter d'avoir de la casse.

Tu n'as jamais ete debutant ?

29 sept. 2008
0

Bijoux cailloux choux
Te casse donc pas le chou;
Vas y mollo et en avant.
Si tu réfléchit trop, tu vas passer ton temps ici au lieu d'$etre sur l'eau.
Bon courage. :-p

29 sept. 2008
0

des conseils comme ceux-là
iraient très bien dans la crèmerie d'à-côté.
Je crois que l'esprit d'HEO est plus à l'entraide qu'à la condescendance ou au mépris.

T'en fais pas Bernard, tu as bien raison de demander quelques tuyaux comme ceux donnés précédemment pour te sentir en confiance et te lancer en limitant les risques.
Un ptit conseil encore:
Choisi le jour de la première avec une météo idéale: vent faible mais régulier, bonne visibilité et pas de pluie pour le confort.
Tu verras tout se passera bien, tu seras tout content et déjà pressé de recommencer!
Et surtout raconte nous comment ça s'est passé car il y en a beaucoup qui rêvent oser sortir tout seul ;-).

29 sept. 2008
0

Tout le monde
n'est pas forcément bardé de certitudes et de préjugés... jibe, pour pouvoir se moquer, faut avoir un peu de courage et ne pas se planquer derrière un pseudo...

29 sept. 2008
0

Si,
un naufrage, un copain, sorti seul essayé son nouveau bateau.
bilan : Une veuve 4 orphelins.

29 sept. 2008
0

desole
pour ton copain...

29 sept. 2008
0

mais quand meme...
je trouve le ton de ces forums condescendant..on se croirait chez les scout hehehe tout le monde il est beau tout le monde il est gentil.....he bien non..

29 sept. 2008
0

sisi bien-sur
mais j'ai pas attendu quelque années pour manoeuvrer en solo

surtout sur un lac

tu feras comment pour rentrer dans un port tout seul?????????

29 sept. 2008
0

c'est pas une raison..
pour être paternaliste ..quand on commance par"je suis voileux depuis qq années" sur un lac que je connais parfaitement et ou a ma connaissance il n'y a jamais eu de naufrage....
on est quand même pas à la maternelle non plus....hehehehe

29 sept. 2008
0

je ne moque pas
je trouve ca juste un peu exagere

on croirait la preparation du figaro....

29 sept. 2008
0

Comme quoi,
le Jibe, y devrait tourner 777 fois sa p'tite cervelle dans sa tête avant de faire le malin...

29 sept. 2008
0

Ben non, on n'est pas des mômes...
On sait bien que le monde il est pas tout gentil. Sont nombreux les mecs comme toi pour nous le rappeler.

29 sept. 2008
0

Voyons
jibe, je ne vois pas l'intérêt de ta contribution, que ce soit sur un lac ou sur la mer, au bord des côtes ou au grand large, le problème évoqué par bmayer reste le même. Il pose simplement des questions qu'on s'est tous posé à un moment donné. Chacun essaie de partager sa modeste expérience pour l'aider dans sa démarche. Je crois que Kersauzon écrivait quelque chose dans ce genre : peu importe sur quel bateau les gens naviguent, petit ou gros, l'important c'est qu'ils se fassent plaisir, il y a de la place pour tout le monde. Hum, je crains d'être taxé de moraliste ou pire de ...condescendant ! Pour info, à l'époque de la tempête Hortense, il me semble que les pires accidents ont eu lieu, non pas en mer, mais sur le lac de Cazaux.

29 sept. 2008
0

hehehe
pas d'accord avec toi jibe hehehe . Mais c'est bien les scoots hehehe ! et au fait pourquoi tu dit tjrs hehehe !? c'est un toc ? hehehe ? on en parle si tu veux hehehe!

29 sept. 2008
0

bon bmayer
au final ta sortie c est passee comment ?

en bretagne,ce week end il faisait un temps magnifique avec un petit nord est vivifiant . :-)

29 sept. 2008
0

pas encore....
Le bateau est a 5h de route, la scolarité (eloignée) des enfants prioritaire.
Hors delais au boulot, je ne peux pas prendre une journee de conges.
Comprenez-donc, qu'une sortie, ca se prepare, et ... ca deguste !
Mais, ca va se faire.
De plus, regate ce week-end.

30 sept. 2008
0

Ce qui finalement
est dommage, c'est qu'on en arrive a l'effet inverse.
Un forum est la pour echanger, informer...
Et on peut arriver a ne pas oser poser des questions, c'est con !

30 sept. 2008
0

On peut aussi...
J'arrive un peu après la bataille et il n'y a pas grand chose à ajouter à tous ces bons conseils.

Dans les faits, la plupart des manoeuvres évoquées ne posent pas réellement de problème en solo pour peu évidemment qu'on en ait pris un peu l'habitude.

Pour le changement de voile avant, bien choisir celle avec laquelle on part, évite bien des soucis en navigation. Il y a cependant des fois où il faut quand même changer.

Personnellement, je lâche la barre, laisse filer l'écoute (de GV) en grand, et vais tranquillement changer la voile d'avant (après l'avoir choquée et affalée). Le bateau se met tout seul bout au vent, ou presque. Il faut évidemment avoir assez d'eau autour de soi.

Enfin, ne pas hésiter à réduire avant que cela devienne intenable, la manoeuvre n'en sera que plus décontractée.

30 sept. 2008
0

rangement voile
Pour ranger les voiles proprement tout seul ce n'est pas tres compliqué :

  • la grand-voile je la roule (en partant du tiers superieur pour en avoir moins a rouler)
  • les petites voiles d'avant ca m'arrive aussi de les rouler.

  • pour les "grosses" voiles d'avant :
    il suffit de les plier alors qu'elle sont encore endrailler sur l'étai.
    L'étai sert alors d'équipier :-)

la procedure :
- affaler la voile
- tirer sur le point d'écoute pour tendre la bordure
- defaire les écoutes
- se positionner dans l'axe de la bordure
- plier la voile en suivant les plis au niveau de l'étai tout en tirant bien vers soi (ce qui revient a tendre les tissus).
- Au fur et a mesure du pliage, on avance SUR la voile en repliant sur elles meme la partie deja plié (sinon le vent defait tout ce qu'on vient de plier)
- et ainsi de suite jusqu'a arriver au niveau de l'etai
- on desendraille la voile de l'étai et on la rentre ainsi plier dans le sac
- et voila !!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (179)

novembre 2021