Durée de vie d'une coque bois

bonjour à tous
je vais probablement acheter un voilier plan Cornu en bois ou il y a eu une grosse remise en état fait par un pro , je me demande combien de temps vie une coque bois avec les meilleurs soin .
merci pour vos réponses

L'équipage
04 sept. 2013
04 sept. 201304 sept. 2013
1

J'en connais qui ont plus de 100 ans. On peut raisonnablement tabler sur une bonne cinquantaine d'années pour un bateau normalement fait. Mais si c'est mal construit et/ou mal entretenu et/ou fait avec du mauvais bois et/ou mal utilisé, ça peut être moins de 10 ans.
.
En fait, ce sont les œuvres mortes qui souffrent le plus au fil du temps.

05 sept. 2013
1

Bien plus : 250 ans et au-delà ; voir le VICTORY à Portsmouth

Mais il y a du monde pour l'entretien....

13 août 2020
0

Il est exposé en cale sêche : cela simplifie quand même pas mal les choses.
Si ils voulaient un jour le refaire reflotter un jour, ils auraient intérêt à mettre la forme en eau, très très doucement. :D

13 août 2020
1

Il n'est pas question qu'il reflotte, c'est une pièce de musée

Pour info, afin qu'il ne s'affaisse pas sur les bers, les canons en acier (il y en avait pour plus de 2000 tonnes) ont été déchargés et remplacés par des maquettes en alu ou en plastique.

De même les mâts (je l'ai constaté par moi-même) , censés être en bois, époque oblige, sont des figurations creuses en tôle d'acier, de même que les vergues ; tous les cordages qui auraient été sensibles au pourissement ont été remplacés par les mêmes d'aspect en synthétique.

Alors, c'est une belle pièce de musée, bien visitable ; et c'est pour les Anglais une fierté car il était le bateau amiral de l'escadre de Nelson qui sauva l'Angleterre de la possible invasion de Napoléon.

Ceci étant, et pour parler de longévité, il faut penser tout de même que le Victory fût mis à l'eau vers 1760 et qu'il n'a été mis en cale sèche à Portsmouth que vers 1927 ! mais le bordé, d'épaisseur 30 à 50 cm, était passé au brai et recouvert de plaques de cuivre cloutées cuivre, ce que n'a aucun bateau de plaisance.

remarque : que ceux qui doutent encore des antifoulings au cuivre aillent voir sur place pour nourrir leur jugement.

05 sept. 2013
0

tout depend de quel bois il est fait .le pin se change par bordés tout les dix ans par exemple . penser a ne pas ricer le bois a l'eau douce , le bois pourri . un bateau en bois se rince a l'eau de mer .

05 sept. 2013
0

bonjour

le voilier est à quai au grau du roi donc bord de mer ,c'est bien pour la vie du bois ?

05 sept. 2013
0

ENORMEMENT d'entretien, j'ai un voisin qui a un dauphin Jezequel, qui a les moyens de le posseder.

05 sept. 2013
0

pense a faire des heures dessus et au cout de l'entretien

05 sept. 2013
0

Je viens de naviguer sur un bateau bois de 32 ans. Il a été toujours si bien entretenu qu'il semble neuf !

05 sept. 2013
1

Le bois est éternel!
(Quand un bordé est pourri, on le change :-) )

05 sept. 201316 juin 2020
0

Mon plan Cornu de 1955, entièrement décapé en 2011. La coque est comme ça de A à Z (voir photo 1).
Seul défaut : une réparation faite en 1980 sur 5 bordés qu'il faudra refaire car il on employé du bois rouge (photo 2).

05 sept. 2013
2

Un conseil n'achète jamais un bateau en bois sans qu'il ait été vu au préalable par un professionnel du bois ( je sais de quoi je parle j'ai un CAROL de 1968 ) s'il est au GRAU adresse toi au chantier SIRVEN a Aigues Mortes il se peut même qu'il connaisse bien ce bateau il est consulté régulièrement .

05 sept. 2013
0

Bonjour je détiens un Tahiti de 1961 en parfait état aucun bordé de changé mais demande entretien permanent. Plus de temps passé a entretenir le bateau qu'a navigué. C'est un choix que j'assume avec beaucoup de satisfaction.

05 sept. 2013
0

C’est un sujet qui dépend de tellement de paramètres qu’il est presque impossible de donner une réponse. Parmi les éléments à prendre en compte il y a (sans que l’ordre que je donne soit hiérarchique) :
- Les essences de bois choisies à la construction. Entre des bordés en teck et d’autres en pin du nord on est dans deux mondes différents
- La partie du bois utilisée. La meilleure partie est le bois de cœur, c'est-à-dire la planche centrale tirée d’une bille de bois. Une telle planche ne se déforme pas malgré l’humidité contrairement à des bordés tirés de la périphérie de la bille qui « tirerons à cœur »
- La provenance du bois. S’il a poussé sur l’ubac il aura eu peu de soleil et aura poussé lentement avec des fibres serrées, s’il a poussé sur l’adret le bois sera plus lâche
- De la qualité et de la durée du séchage (un bois de 20 ans sera plus stable qu’un bois de 2 ans
- Des échantillonnages à la construction (un voilier de jauge internationale construit léger et un robuste croiseur ne vieillissent pas pareil)
- De la qualité de construction. Certains chantiers construisaient vite et peu cher et d’autre faisaient de l’ébénisterie. Il est donc important de se renseigner sur la réputation du chantier qui a construit. Cependant même là il n’y a pas de règle. Il y a 50 ans les bateaux étaient construits à l’unité et dans un même chantier chaque client pouvait choisir son niveau de finition et donc de prix

Enfin même avec une construction irréprochable tout dépend de l’utilisation qui a été faite du bateau et de l’entretien des précédents propriétaires. Je rejoints donc les recommandations précédentes il est impératif de faire une expertise par un vrai professionnel du bateau en bois.

Maintenant il y des bons cotés. Comme il ne s’est quasiment plus construit de bateau en bois depuis 40 ans les mauvaises constructions on déjà disparues et ceux qui naviguent encore sont donc en général de bonnes unités. D’autre part le bois classique a tous les avantages de la construction modulaire. Quand une pièce est fatiguée on peut la remplacer et ainsi maintenir la vie du bateau indéfiniment. De ce point de vue la réponse à la question sur la durée de vie est presque infinie. Il faut juste veiller à un entretien constant car, de même qu’ un fruit pourri dans un cageot contamine rapidement tous les autres, une pièce pourrie contamine rapidement tout le bateau.

Ceci dit avoir un bateau en bois est un plaisir immense. Je pose juste la question à quelle distance habiterez vous de votre bateau? Si vous êtes proche l’entretien pourra se faire tranquillement les week end d’hiver et c’est un plaisir. Si vous habitez loin cela deviendra une contrainte. C’est la raison pour laquelle j’ai du vendre mon dauphin lorsque j’ai quitté la Bretagne

Bon courage pour votre aventure

05 sept. 201305 sept. 2013
0

Bonjour, comme dit plus haut, il y a tant de parametres desquels il faut tenir compte quand on parle de coque en bois que c'est impossible de repondre a ce genre de question. Le bois a cela de bien c'est qu'il y en a de partout et que c'est tres facile a mettre en oeuvre si on sait comment s'y prendre... Mais il n'y a pas que le bois qui soit important dans la longevite potentielle d'une coque. Les fixations ont autant d'importance, suivant que celles-ci sont des clous, rivets, vis, boulons, chevilles, colle, en cuivre, en bronze, en acier doux, inox, cousu, traversiers etc... Les joints aussi, s'ils forment clefs, tenons, mortaises, queue ou demi-queue d'aronde, abouts, bois debout, massifs ou lamelle-colle, doublages... La vie passee du bateau est aussi importante, un bateau ne veillit pas pareil en Med qu'en Mer du Nord, certains champignons et pourritures aiment l'humidite et les endroits sombres, d'autres moins, les insectes, les vers ne sont pas les memes de partout... les reparations/refits precedents ( a un moment donne on ne peux plus doubler les membrures, ya plus de place!!!!)... Bref, ta coque peut-etre comme a son neuvage comme elle peut-etre en train de vivre ses dernieres heures... ce qu'il y a de bien c'est qu'elle peut tres bien ne jamais mourrir mais cela a plus a voir avec l'epaisseur de ton porte-monnaie, ton energie et dedication a l'endoit de ton bateau que l'essence de ses bordes. Bon vent.
@Yann... y sont tres bien tes bordes en bois rouge... pourquoi les changer? Un grand nombre de bateaux bois sont en bois rouge.... tes fixations par contre me poseraient plus de soucis mais bon, rien de dramatique.

05 sept. 2013
0

Mascotte
Bien venu au club "Sirven / Pfister " :alavotre: :alavotre: :alavotre:

13 août 2020
0

L'eau salée gonfle le bois puis finit par l’assécher et le durcir, ce qui est favorable à l'étanchéité et la solidité.
L'eau douce (y compris l'eau de pluie) ne fait que ramollir le bois et favoriser le développement d'algues, mousses et autres champignons, ce qui favorise le pourrissement du bois.
Pour les bateaux en bois, l'eau salée est donc à conseiller et l'eau douce à proscrire.

...de rien! ;-)

13 août 2020
0

Le bateau de mon club de plongée a 60 ans. C'est un ancien bateau de la marine, donc dans un bon bois. L'an prochain nous changerons pour la première fois quelques bordés. Sinon, le bateau navigue toute l'année et se contente d'un seul cars âgé annuel, ou parfois un peu de charge résinée ou mastic est appliqué la ou le bois souffre, mais en gros un effort de carenage normal.
Comme beaucoup de bateaux en bois anciens, il fait un peu d'eau

13 août 2020
0

Sur Albarquel, la barque portugaise qui transportait du sel en vrac, les bordés sont tellement imprégnés de sel qu’ils sont pratiquement pétrifiés.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (56)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021