Durée de vie d'un voilier en polyester....

A votre avis:
Quelle est la durée de vie d'un voilier en polyester?
Que penser d'un voilier de 25 ans d'age ayant reçu un traitement curatif pour de l'osmose...
Merci pour vos point de vue...
Jo

L'équipage
26 nov. 2005
26 nov. 200516 juin 2020
3

le miens fête ses 35 printemps
et se porte comme une jeune mariée.

26 nov. 2005
-1

Plus d'info...
Pas d'osmose ?
Aucune traitement particulier ?
Combien de peinture de coque en 35 ans.
Que penser d'un bateau qui a déjà eu de l'osmose...

26 nov. 2005
0

pas d'osmose
mais un traitement préventif anti osmose "process Nautix" réalisé en 2003.
1 peinture coque et pont dans la foulée.
voili voilou.

26 nov. 2005
0

détail
.. je reve.. ou sur la photo le feu à retournement...est retourné ?

12 juil. 2021
0

poil au nez

26 nov. 2005
0

tu rêves pas
il arrête pas de se faire la malle et ya pas de pile dedans, je me repose sur d'autres moyens de signalisation lumineuse (lampe flash individuelle)

26 nov. 2005
0

bravo
il est vraiment beau. ( grâce à l'huile de coude je penses,) Et en plus s'il navigue bien, tu dois être un homme heureux.......

Didier

26 nov. 2005
1

superbe hollywood !!!
c'est un vrai plaisir d'échanger avec des matelots qui sont autre chose que des consommateurs ! ton bateau est vivant il a une ame rien qu'en regardant cette petite tof on sent la connivence qu'il y a entre vous!!! j'ai ete un peu lirique mais je le pense
amities
Joël

26 nov. 2005
0

Hé JO...
Quand vas-tu aux Açores, ou à Madère, ou aux Canaries...?

Et tu vas mouiller avec quoi ? avec une charue ?

Sinon le plastique c'est (presque) éternel, j'ai pas dit "increvable" ! :-D

26 nov. 2005
0

25 ans
et le gemcoat toujours intact, en faisant chaque annee les petits changements nécessaires, ont ne vieilli plus..

26 nov. 2005
0

30ans
construit en 75, acheté en 89, là traitement epoxy de la coque (préventif, n'avait aucune osmose), peinture polyuréthane bi composant par professionnel.

Ai refait moi-meme le pont peinture polyuréthane bi composant il y a 3 ans

Vient d'être revendu : osmose = 0, peinture coque à refaire si on veut mais pas indispensable

A encore une bonne vingtaine d'années devant lui...

Maintenant j'ai vu des ruines osmosées qui avaient à peine 15 ans...

26 nov. 2005
0

Merci..
La question principale était:" une coque osmosé mais traité vieillit comment?".
Pour M. Bonjour, je me renseigne uniquement. Je n'ai donc aucun projet particulier.

26 nov. 2005
-1

Merci à tous...
Merci à tous pour vos contributions. Désolé de ne pouvoir plus participé au réponse mais mes compétences son faible...
A bientôt.

26 nov. 2005
0

Melda ,26 ans
Traitement anti osmose en 99 , ras ..

26 nov. 200516 juin 2020
0

Pour les tests de vieillissement,

adressez-vous aux Russes!
Ce sont eux qui on poussé le plus loin ces essais,

Mais ça date un peu, si je ne me trompe, c'était quelques années avant 1977..., année pendant laquelle Arktika un brise-glace soviétique en polyester atteignit le pôle Nord... :alavotre:

pfffzzzz

26 nov. 2005
0

mon shellfish a 40ans
j'ai fait un traitement antiosmose l'année derniere: j'ai du depiauter la premiere strate completement osmosée, mais bon rien de bien grave il flottait quand meme.
Je n' avait aucune attaque structurelle.

26 nov. 2005
1

quand on voit ...
certaines épaves, en plastoc, qui survivent très longtemps, sans aucun entretien, dans certaines marinas ! Cela laisse reveur ..
La ou je suis, il y a un Dufour de +/- 10 mètres, acheté il y a 15 ans (neuf :)), le gars ne s'en ait JAMAIS servi; le ship n'a jamais bougé, aucun entretien pendant 15 ans; au final, le bateau flotte toujours, sans problème; bon il est un peu grisatre, la coque n'est plus qu'un "bouchot de moules" mais il flotte !!!

PS : mon ship est de 79, cela fait 26 ans, pas la moindre petite bulle d'osmose, rien, RAS

26 nov. 2005
0

31 ans
Amel faisait solide.
Néanmoins, j'ai traité les oeuvres vives sablage/epoxy.En particulier le lest rapporté qui laissait passer des traces de corrosion.
Le gelcoat est un peu fatigué, aussi peinture de la coque.
Je repousse le moment ou traiter le pont. C'est inutile aujourd'hui, mais il faudra y passer un jour, afin d'avoir toujours le plus beau des bateaux!

28 nov. 2005
1

Place de port
Voilà l'exemple-type d'une place de port gaspillée alors qu'elles sont devenues si rares. Mais bon, n'exprimons pas trop (on peut plus), certains diront qu'ils ont bien le droit de jeter leur fric comme ils veulent (ils l'ont déjà dit d'ailleurs sur un autre fil).
PS : Mon bateau à 21 ans et se porte comme un charme.

26 nov. 2005
0

le mien ...
est de sept. 1970 et ma fois il ne se porte pas mal du tout l'amour fait de grandes choses parait-il!!!
Amitiés
Joël

26 nov. 2005
0

Merci à tous...
Merci.

28 nov. 2005
0

Faut pas etre si dur GB
N'est il pas un peu rapide d'accuser les proprios de bateaux dont les quelques bois restant ne sont pas parfaitement verinis d'etre negligent ou faineants enfin de ne pas aimer leur bateau?

Peut-etre l'adorent ils mais ne sont pas vraiment motives pour le bricolage, peut-etre passent ils tous leurs petits moments de libre justement a naviguer sur leur tresor et sacrifient le temps de ce petit entretien a ce pourquoi ils sont faits finalement

Mais c'est vrai que voir des bateaux aussi bien entretenus est un immensse plaisir, et fait bien rever.

26 nov. 200516 juin 2020
0

le mien a 27ans
et il est magnifique ,sans osmose sans delaminage de pont bref sans vices

28 nov. 200516 juin 2020
0

le mien a 27 ans
quand il a été construit j'avais 30ans et pas les moyens de l'acheter . jai attendu un peu et économisé beaucoup, aujourd'hui j'ai l'impression, en le regardant, d'avoir vielli beaucoup plus que lui. Bien sur il a reçu un traitement sérieux contre l'osmose et le plont a été plusiurs fois revétu d'une peinture anti dérapante qui n'a pas que des inconvenients car elle redonne à moindre frais un coup de neuf au bateau . Le moteur à moins bien resité que le polyester et il est à neuf depuis un ans .
Même si j'étais bien remboursé par la securité sociale je ne suis pas sur d'obtenir des résultat équivalent en ce qui concerne le lifting et les tuyauteries interieures . J'epère qu'il m'accompagnera encore longtemps car on s'attache à ces petites choses.
Les vernis bah... je suis pas vraiment fainéant j'avais essayé l'huile de tek mais il y avait migration sur le polyester j'ai donc abandonné pour un nettoyage . Les vernis d'hollywood m'ont beaucoup impressionnées et j'aimerais connaitre sa méthodologie pour onbtenir d'aussi bons résultats, et surtout la tenue dans le temps
Amicalement

28 nov. 2005
1

ya erreur
Mes "boiseries" ne sont pas du tout vernies, la tof à été prise juste après un brossage du teck, il est juste mouillé.
Mais une fois sec c'est joli quand même.

A+

28 nov. 2005
1

ya ka demander
users.swing.be[...]ex.html

pour l'homéopathie, j'ai déja donné mon point de vue sur la question.

28 nov. 2005
0

Hollywood, tu piques ma curiosité !
A dire vrai, je m'étais déjà arrêté sur les belles photos de ton centurion 32 que tu dis aimer plus que de raison, c'est vrai qu'il est vraiment superbe et avec seulement 2 photos, maintenant 3, je reste sur ma faim...

Ce serait bien que tu nous fasses une visite guidée : J'imagine déjà un intérieur tout en bois avec des places dédiées à chaque truc...

Tiens par exemple, je suis sûr que la pharmacie est un modèle du genre, avec des casiers spéciaux en teck pour tous les tubes homéopathiques qu'un fan des médecines douces comme toi dois enmener :
- arnica 5 ch pour les bleus
- alium cepa 7 ch pour les débuts de rhumes allergiques
- Là j'arrçete de plaider le faux pour savoir le vrai...

Plus sérieusement, ce serait sympa d'en savoir + !

28 nov. 2005
0

Alors là, chapeau mou
Félicitation Hollywood, il est très très jolie ton bateau.

Sinon, pour le débat du viellisement, ma femme à 26 ans, pas d'osmose, et encore moins besoins d'être pelée :-D

28 nov. 2005
0

Arpege n°163
1968 donc 37 ans, pas d'osmose, peinture coque et pont refaite, seul soucis délaminage, je m'en occupe en ce moment. LA garde robe a refaire, propection au salon de Paris en prevision. Je suis encore sorti aujourd'hui.... un régal, un peu pétole, mais bon !!!
INUSABLE je vous dis...

29 nov. 2005
0

Pas déçu de la visite !
Bravo ! Et l'association des proprios de Centurions, est-ce difficile à monter ?

17 juil. 2014
0

Yep le plastique c'est fantastique, notre arpège de 1967 n'a pas un pète d'osmose (mais il passe les hivers au sec ^^) en revanche on a un bon délaminage du pont :(

28 sept. 2013
0

Hello Hollywood,
As tu des petites vidéos à rajouter aux superbes photos de Baboonty ?
Encore bravo :)

28 sept. 2013
0

Salut Raphou,

Déterrage d'un post vieux de 8ans, félicitations !
Ce doit pas être loin d'un record, mais en tout cas bravo pour l'utilisation de la fonction recherche !

28 sept. 2013
0

Effectivement de l'eau à du couler sous les ponts mais je suis un grand fan de Centurion 32. Je passe bcp de temps à rechercher des infos sur ces bateaux et nottament sur Baboonty. On retrouve beaucoup de photos de centurion mais peu de vidéos de bonnes qualités (je pense les avoir toutes vues sur le net)
Si vous avez de la matière je suis preneur :)

13 juil. 2014
0

Et voilà ya ka demander, quelques vidéos réalisées en 2004 et 2006 entre St Trop et Rosas

plus.google.com[...]0074529

13 juil. 2014
0

hello, superbes vidéos ça donne envie de partir, bravo.
Cordialement.

13 juil. 2014
0

Bouuuuuh :'-( merci beaucoup j'adore n'hésitez pas a m'en envoyer d'autres surtout des vidéos du bateau :)
Encore merci
Raph

13 juil. 2014
0

Hollywood, c'est bien le Babounty votre merveille ?
Si oui vous êtes basé ou ? Je suis baba du Babounty :(

14 juil. 2014
0

C'est bien le Baboonty, je l'ai vendu en 2006, aux dernières nouvelles il était basé à Bormes les mimosas, mais cela remonte a qqes années, jamais croisé sur l'eau.

13 juil. 2014
0

32 ans et il se pourrait bien que lorsque j'aurai cassé ma pipe, mes descendants seront bien embarrassés avec ce bateau qu'il faudra conduire à la démolition peut être.
Mon précédent en a 36 et je le vois naviguer régulièrement et mon premier bateau a 40 ans cette année.

13 juil. 2014
0

49ans et toujours là!!!

13 juil. 2014
1

2000 ans si bien entretenu !
on a a découvert qui datent d'avant Jésus Christ !

13 juil. 201416 juin 2020
-1

Le mien 35 ans en pleine forme.

13 juil. 2014
0

Il y a 25 ans, lorsqu'ils fabriquaient un bateau, les constructeur ne lésinaient pas sur la camelote; donc même avec un peu d'osmose le bateau n'est pas près de couler.

13 juil. 2014
0

Mon karaté de 1976 est "comme neuf ".

13 juil. 2014
-2

La durée de vie d'un bateau en polyester est très courte... Question de mode, les bateaux neufs se vendent moins cher que le modèle qu'ils remplace
Que vont devenir nos vieux bateaux en polyester dont plus personne ne voudra, car pour le même prix ils auront un bateau plus récent .

14 juil. 2014
1

mais qui parle de s'en séparer?

14 juil. 2014
1

la duree de vie est de toute facon plus imprtante que tout les acier alu et bois
et a mon avis plusieur siecles avec un peu d entretien
c est le meileure matereiaux qui exixte pour faire un bateau et a mon avis le plus rationel et econome

15 juil. 2014
0

Tout depend de l'etat d'entretien et de la qualite de construction du dit ancien. J'ai vu des bateaux de 6 mois d'age en plus mauvais etat et moins performant sous voile que le mien qui en a 25. Gelcoat faience par l'effort, interieur marque des la moindre eraflure, inox deja pique, ...

Le propre de la mode, c'est de changer. Je ne serai pas surpris que certains anciens deviennent des bateaux cultes et recherches.

C'est peut-etre deja en route. Regarde la quote des f30, des anciens wauquiez (centurion, gladiateur, pretorien) ou des HR par exemple. Il y a des clients pour ces vieux bateaux la. Ils sont tres loin d'etre invendables, bien que des oceanis de 15 ans de moins soient au meme prix.

15 juil. 2014
0

Le matériel le plus rationnel, j'en doute.... regardons tous les bateaux en vente sur le boncoin...et qui ne partent pas. Qu'allons nous en faire?
Pour Ptiplouf, plus personne n'en veut justement de nos vieilles coques adorées. les First 30 ne valent plus rien, les centurion, idem. Moins de 10000 euros très bien équipé maintenant. Regarde aussi les First 24, 5000 E, il ne se vendent pas, First 25, 5000 euros à peine très bien équipé. Et cen'est que le début.
je pense que ces bateaux auront une cote affectives pour des passionnés, mais c'est tout.
Et je dis cela, mais on bateau à 30 ans.

15 juil. 2014
0

Bien d'accord, un bateau en polyesther vieillit bien, s'il est suivi correctement. mais le marché est très mauvais.
Les prix ne reflètent plus la valeur de l'objet, mais une offre trop abondante. Les vieux bateaux se vendent difficilement voire pas du tout à des prix plus que variables et hélas trop faibles.
Il ne reste plus qu'a ceux qui veulent se lancer de trouver une bonne vielle occasion pas chère et bourrée de qualités.
Mon voilier à 43 ans et toutes ses dents...
Traité osmose ( Gelshield pro) il y a 7 ans, pas d problème. Coque et pont, gelcoat d'origine, structure, impeccable, l'intérieur, nickel, ça laisse rêveur.

17 juil. 2014
0

ad vitam eternam

17 juil. 2014
0

le probleme du prix qui chute est simplement lie la comparaison de l offre et de la demande
les prix d entretien de port etc demotive certain voileux qui n ont pas le temps d utiliser leur bateaux
il y a toujours des bateaux neufs qui sortent pour les acheteurs passionner ce qui fait que moins de clients sur un marche sinistre
donc une chute du prix de revente d occas
c est une tres bonne chose pour l accession a de nouveaux entrant dans le monde de la navigation
c est sur que les prix ne vont pas etre demain a la hausse mais je ne vois pas le probleme !!!
ce n est pas la speculation immobiliaire
beaucoup des proprios ont besoin d avoir leur bateau pour avoir ca dans leur tete mais en fait ne navigue que tres peu donc une deception bien evidement a terme
il faut bien rever dans le monde de la vie parisienne et un bateau c est la danseuse

17 juil. 2014
0

effectivement, c'est très bien la baisse des prix. Quand on voit l'évolution du pouvoir d'achat des jeunes générations et leur possibilité à épargner, il ne faut pas réver concernant le marché. Si un jeune couple peut acquérir, par exemple, un bateau de type First 24 ou autre à 4-5000 Euros sans avoir les frais de ports, c'est une belle évolution du marché.
Cette baisse des prix va peut etre entrainer la survie de ce loisir en permettant aux francais moyens d'acquérir un bateau, meme très ancien....

05 mai 202105 mai 2021
4

Les prix d’achats ont baissé mais pas les coûts d’entretien. Les prix de ventes bas laissent penser à beaucoup de gens désargentés que s’offrir un bateau devient un rêve accessible. Quand vient le temps de passer à l’entretien commence une autre histoire.
Pour celui qui habite en Bretagne au bord de l’eau, qui s’offre un 22 pieds et qui est un guerrier du dimanche, c’est une bonne aubaine. Pour le citadin qui s’achète une unité plus importante et précédemment mal entretenue pour entrer dans son budget d’achat, viennent ensuite souvent une foule d’ennuis onéreux. Le nombre de bateau « projet » à vendre ou abandonné peuvent en témoigner.
Ce phénomène est encore bien plus marqué aux USA que en France.

05 mai 202105 mai 2021
0

Le fait qu'un bateau ancien est susceptible de coûter plus cher en entretien ou en main d'œuvre perso n'est pas une donnée cachée. Qui pourrait alors être surpris?

Au résultat, la passion ou la raison décident de la répartition entre l'argent de l'achat et celui de l'entretien.

06 mai 2021
0

enfin, un bateau neuf, quand on voit le niveau de dépouillement et tout ce qu'il faut rajouter, rien que les voiles et le moteur...

05 mai 2021
2

Le souci de l'entretien (un vrai entretien ou on remplace et on améliore ce qu'il faut quand il faut, moteur voile accastillage, aménagements intérieurs, osmose..), qu'il s'agisse d'une unité ancienne bien entretenue ou d'une unité récente, c'est que c'est extrêmement couteux.
Il faut être à la retraite, disposer de temps libre (trois semaines par an minimum) et être un bon bricoleur multi tâches pour rester dans des coûts raisonnables ou disposer d'un gros budget pour payer des artisans/chantiers avec souvent des malfaçons, dont certains ont des taux horaires élevés (80 €HT de l'heure).
Beaucoup d'acheteurs achètent un voilier d'occasion en bon état et font le strict minimum pour pouvoir naviguer et ne veulent pas dépenser. En quelques années, c'est pratiquement une épave difficilement vendable, parfois dangereuse. La décote peut-être supérieure au cout d'un entretien s'il avait été fait régulièrement. J'ai une unité qui a 43 ans, que j'ai acheté en 2003. Après avoir tout changé tout refait; je recommence une deuxième fois, voire une troisième pour certains éléments de qualité moyenne... Elle est pas neuve mais en meilleur état qu'une unité récente de quelques années mal entretenue, et en bien meilleur état que lorsque je l'ai achetée.

06 mai 2021
1

le problème est que quand on commence a réfléchir à l'investissement, sa rentabilité, alors on commence a ne plus faire un vrai entretien.
Pour nos vieux bateaux qui ne coutent plus rien, on a vite fait de mettre le prix du bateau en entretien.
Et comme dans l'immobilier, la prise de valeur d'une maison ne vaut que si on est vendeur.

06 mai 2021
6

L'âge du bateau en polyester n'est pas un problème si on a un bon bateau au départ (et à la fin). Mon superchallenger de 1975 a été fabriqué à une période où le gelcoat était résistant à l'osmose. C'était un fabuleux bateau de régate que certains ont emmené sans gros problème autour du monde. Quand on a récupéré le notre, c'était une épave avec une histoire. En 8 ans, j'ai progressivement refait et étanché la liaison coque-pont, modernisé tout son accastillage ainsi que le plan de voilure en renforçant le pont à toutes les traversées du sandwich balsa. Pour compenser le génois beaucoup plus petit maintenant, j'ai installé un mât carbone plus haut de 2 m. Quel plaisir de régler un rail de génois ou le rentreur sans lâcher la barre. Je peux naviguer de 3 noeuds de vent à 20 noeuds sans prendre un ris et sans changer de foc. Il faut reconnaître que l'accastillage a fait d'énormes progrès en 45 ans. On utilise plus du tout les voiles de la même façon. Quand tout l'accastillage m'a semblé définitivement positionné, j'ai repeint la coque et le pont.
Aujourd'hui, j'ai vraiment l'impression d'avoir un bateau neuf et performant.
J'aimerai encore naviguer en solitaire à 80 ans et je sais que j'ai le bateau pour le faire vite et facilement.
Cerise sur le gâteau, ce bateau plait énormément à mes enfants qui peuvent pourtant naviguer sur des bateaux plus gros...
Il ne reste d'origine que la coque, la quille, la bôme et la barre mais je ne regrette pas du tout le temps passé ni l'argent dépensé car je n'aurai vraiment pas plus de plaisir avec un bateau neuf dans mon budget.

06 mai 2021
5

C'est exactement pour ça que je me fais engueuler à la maison :
"-pourquoi tu gardes un vieux bateau et dépense tant en port, entretien, temps...alors qu'il suffit de faire comme nos amis parisiens, louer un bateau chaque été ?!!"
"-mais parce-que je ne trouverais jamais le bateau que je veux en location !"
Ce n'est absolument pas compris..

06 mai 2021
3

Le temps. La possession du bateau implique une responsabilité dans le temps. D’une certaine manière, on crée une histoire entre le bateau et nous, et le temps passé fortifie les liens.
Entre la location et la possession c’est un peu la question connue à propos de la prostituee et de la femme mariée. Pour les cinéphiles, Marlon Brando développe tres bien cela dans le film “Queimada”.

12 juil. 2021
0

Demande "pourquoi tu es encore mariée alors qu'on voit des super-gigolo" sur la plage, au.. 😍😂💋

Je suis marié avec la mer...

06 mai 2021
2

c'est tellement plaisant de voir des gens avec cette vision!!

06 mai 2021
2

Comme Domde, mon bateau est de 1976, acheté en 2008. A priori en état de naviguer, c'est vrai, mais en réalité avec un manque d'entretien qui fait que des choses ont laché progressivement.
Tout équipement coûte cher. Mais la main d'oeuvre encore plus. J'ai la chance de vivre à bord, et de savoir me servir de mes mains. Je n'ai pas investi tant que ça en matériel comparé à ce que j'ai gagné en faisant les travaux moi-même. Mais si je n'avais pas vécu à bord, j'aurais passé tous mes week end à bricoler et pas à naviguer.

06 mai 2021
5

Je pense qu'à un moment, on trouve le bateau qui nous convient. Comme une compagne ou un compagnon, on en essaye et à un moment ou trouve le/la bon/bonne.
Ce qui me plait sur un bateau âgé comme le mien, c'est quand je vais (c'est assez rare) dans un chantier. Quoi que je fasse faire, les patrons, pros ou ouvriers s'extasient : Sur la qualité des poulies, l'épaisseur de la coque, les boiseries en bois massif, le système de barre (transmission à cardans type tracteur), la qualité des alliages (mât, bôme et tangon) etc... J'aime bien quand le prof de spé nautique de l'école d'archi de Nantes vient montrer à ses élèves comment on construisait en polyester il y a 50 ans, en forme, sur lisses et membrures...
Et j'ai vraiment l'impression que nos "vieux" bateaux passeront les années bien mieux que les séries actuelles aux coques fines, aménagements Ikea et équipements légers, et couteront bien moins cher à terme.

15 mai 2021
0

Bonjour Ed850, j'ai moi aussi sur le Moody 39 un système de barre à cardan. J'ai un peu de jeu (je peux bouger le safran de quelques degrés de chaque côté sans que la barre bouge). As-tu aussi du jeu ? J'ai l'impression que ça vient en partie du réducteur qui transforme le mouvement rotatif de la barre en mouvement linéaire relié au secteur, mais je ne vois pas comment y remédier.

15 mai 2021
0

Non, chez nous, il n'y a pas de jeu. On a toujours bien graissé les liaisons au niveau des différents cardans. Peut être as tu un peu d'usure sur certaines goupilles?

15 mai 2021
0

ce post rejoins celui du bateau de vos rêves
alain

15 mai 2021
0

Sur mon bateau de bientôt 40 ans et dont je parle très - trop - souvent sur heo 🙈😎 j ai eu moins de nécessité de changer parce que c était nécessaire ou pour l améliorer comme le super cha mentionne plus haut. Je suis assez conservateur, déco d origine améliorée par petites touches, mat et accastillage poulies blogueurs ridoir à volants barre d écoute, tout est d origine.

Ajoute des fausses bastaques et mis un ou deux gallons d epoxy plus mat et roving à toutes les cloisons et les varangues sûrement pas ne essaime d ailleurs. Voiles changées, le seul gros souci financier a été la re motorisation complète moteur arbre pss helice, en gros le coût de revente du bateau.

J ai ajouté un deuxième tableau électrique, mon épouse a fait un joli boulot sur les couchettes et les coussins en gardant la forme arrondie dans les coins, pas facile, à Riga un excellent menuisier marine a changé les lattes du cockpit, un travail magnifique, ah oui deuxième gros investissement après le moteur un guindeau électrique que je hais mais mais qui fait le boulot

Il est beau il trace il est tres Marin je n en changerai jamais

15 mai 2021
0

Ah oui winches d origine, des superbes Barlow en bronze chromé et aussi
Le bateau a passé sûrement un tiers de son existence à sec. E qui est important, pas d osmose, ah si galère des 👇quilles en fonte, sablage pro et traitement mais la qu’outilleur réapparaît toujours

15 mai 2021
0

C'est quoi la qu'outilleur? ;-)

15 mai 2021
0

P....n de correction d orthographe malvenue
La rouille

12 juil. 2021
0

c'est une bête fort féroce

15 mai 2021
1

Mon Ecume de Mer, dont je me suis séparé en 2020 était âgé de 44 ans, bon pied bon œil!
On voit encore de nombreux Golif (1964, je crois) donc quelque 55 ans choyés par leur propriétaire et en très bon état.
Je ne dirais pas qu'un bateau en stratifié polyester est immortel, mais il semble qu'il puisse vivre très vieux.

15 mai 2021
0

Aux États Unis ils appellent cela les plastic classics

16 mai 2021
0

Propiétaire d'un Gin'fizz de 1975. Taux d'humidité relevé pour évaluation présence osmose : - de 10%.
Bien moins que ses voisins sur bers; plus récents...!
Il accuse ses 46 ans. Il aurait construit à la truelle. De la matière, à cette époque, il ne calculait pas trop. Ce solide canot n'en manque pas et c'est très rassurant.

20 mai 2021
0

(Il aurait été) L'ayant gratté entièrement au sandwik, me suis aperçu que Sirius avait reçu un traitement anti-osmose.Pour AF:matrice dure,avec 2 couleurs:c'est plus joli!

20 mai 202120 mai 2021
0

Pour l'achat d'un voilier ancien de 30 ans, il faut mieux prévoir de doubler le prix d'achat pour le remettre en état ?

20 mai 2021
2

Non, sur un bateau entretenu régulièrement et bien construit (bien échantillonné), il y a peu d"a coups" financiers.
Les voiles sont changées régulièrement en fonction de l'usage et de leur qualité. Le moteur bien entretenu fait plus de 10 000 h sans anicroche ... Un traitement epoxy de la coque tous les 30/40 ans...
Je pense que l'entretien est une affaire de régularité.
Par contre je reste persuadé qu'au fur été à mesure du temps, les échantillonnages des bateaux ont baissé et la qualité idem. Quand on mettait 10 kg en 1975, on en mets 2 maintenant, quand le bois des placards était massif, on a un contreplaqué fin maintenant, quand le cuir des fauteuils des années 75 tient encore, le skaï et tissu des bateaux de série actuels ne passera pas la décennie.
Pour un cout inférieur (achat et entretien) aux grandes séries à la mode actuels, on aura quelque chose qui durera bien plus longtemps.

20 mai 2021
0

Doit y avoir une période limite. Fin 90s ?

20 mai 2021
0

Donc ce qui serait utile, c'est un guide incluant les anciens voiliers avec les valeurs d'échantillonnages carctéristiques de la construction exemple :
epaisseur(s) de toute la coque, % massique des varanges et structures, poids volumique de la coque nue etc...
Mais là on tombe aussi sur la question de confidentialité du design de l'architecte. Bref ne revons pas ces valeurs on ne les aura jamais. Il ne reste que le bouche à oreille.

20 mai 2021
4

je pense aussi que les bateaux de "bas de gamme" de cette époque ont disparu ou sont devenus très rares (Seb, aloa,...) et qu'il ne reste que les bateaux qui étaient initialement haut de gamme, lourds, plutôt achetés par des CSP+ qui les ont donc entretenu et gardés "in mint condition". Les moody, HR, Nautor, C&N, Contessa ... et ils restent intéressants, car passés de mode, ils ont la qualité, l'entretien pour des prix très abordables.
Dans les années 80 les plus grandes séries sont arrivées (First 35/38/42, Jeanneau Sun .. ...), avec des prix tirés, mais une qualité lègèrement moindre, puis après 90, ce fut l'explosion des grandes séries ou le design a pris le pas et les coûts réduits au maximum.
Les grand chantiers traditionnels ont soit disparu, soit se sont spécialisé dans le très haut de gamme (HR, Nautor, C&N).

20 mai 2021
2

Mon gibsea24 a 45 ans (1976), et me parait beaucoup plus sain et rassurant que beaucoup de bateaux de sa catégorie datant des années 90.
Et j'espère en profiter encore des nombreuses années.

L'âge n'est pas le critère le plus important.

La conception de départ et l'entretien me paraissent plus essentiels.
Le mien a eu le même proprio pendant 38 ans, et ça ça compte aussi.

12 juil. 2021
0

où est le problème......... y-a de tonnes de bateaux bien plus vieux en polyester........ suffit de curer les bulles (poils au pull)

12 juil. 2021
1

Sur les bateaux anciens en polyester même bien entretenus il y a aussi des problèmes compliqués souvent liés à l’age ; traitement osmose, dequillage pour refaire joint de quille et mettre des boulons neufs safran à refaire, tube d’etambot à changer, panneaux de pont à changer pour cause d’infiltration, cadènes à vérifier sous le pont, infiltration par les chandeliers par l’accastillage de pont, corrosion des espars, gréement dormant à changer, liaison coque/pont, antidérapant à refaire.

12 juil. 2021
1

Il y a du vrai, mais ça survient moins souvent sur les anciens que sur les "nouveaux"
Dans la liste, j'ai eu : le plexi des panneaux de pont, et un treadmaster à virer...
Par contre, je n'ai jamais eu de voiliers à boulons de quille (à part un quarter tonner qui passait sa vie sur sa remorque), et je ferais en sorte que le prochain n'en ait pas non plus...

12 juil. 2021
1

Il y a aussi des voiliers mieux construits que d autres et qui vieillissent mieux

12 juil. 202112 juil. 2021
1

Je parlais des bateaux anciens biens construits. Les autres ont disparu ou ne valent pas les coûts des réparations que j’ai cités. Bien entretenu mon voilier polyester de qualité peut encore durer après 45 ans d’existence sans doute une vingtaine d’années. C’est peut-être plus que la durée de vie des bateaux récents low-cost.

13 juil. 2021
0

La grosse différence est le fait de garder un bateau au sec 50 % du temps et une protection des plexus de pont toute l année, ensuite les boulons de quille à changer, défaut grave de conception et/ou fonds degueus et humides pendant des années !

Ta description fait froid dans le dos

13 juil. 2021
-1

Personnellement j’ai pas tous ces problèmes et mon bateau est entretenu sur tout ces points mais il suffit de se discuter avec des responsables de grands chantiers de rénovation ou des experts d’assurance ou même de se balader dans les ports pour voir le nombre d’épaves que leurs propriétaires font encore naviguer sans savoir qu’ils se mettent en danger eux et leurs équipages. L’accident arrive par gros temps. Il suffit de discuter aussi avec des ingénieurs pour comprendre que les matériaux vieillissent inéluctablement et fatiguent à l’usage et parfois cassent sans prévenir.

13 juil. 2021
-1

que les matériaux (tous) vieillissent, nul besoin de discuter avec des "spécialistes" pour savoir que c'est une évidence ! Pas plus pour savoir aussi qu'ils fatiguent à l'usage... quant au niveau d'inconscience de certains, la chose est aussi tout à fait évidente, autant pour les bateaux que pour le reste. Plus la structure est sollicitée (gros temps, chocs répétés, vibrations)... plus la solidité de l'ensemble est mise à l'épreuve, celui (celle?) qui n'en a pas conscience devrait retourner... à l'école, et pas forcément aux Glénans.... Qui douterait que c'est dans des conditions dures que les points faibles vont céder?... Mais nous sommes dans des temps où tous le monde "sait tout", nul n'a plus rien à apprendre de qui que ce soit, JE suis seul au monde, JE (EGO) suis l'enfant gâté à qui "on" n'a rien à dire.... JE réinvente TOUT........ va petit mousse que le vent te pousse, mais la tuile en pleine mer et en pleine "merde" peut t'être fatal, alors fait comme "pour toi"..... Hasta luego !

13 juil. 2021
0

je ne vois pas ce que "les 25 ans d'âge" ont a voir ici!... quel état d'entretien? quel niveau de qualité lors de la fabrication?.... comment donner un "avis" à partir de si peu de données?... l'osmose se cure, et plus ou moins suivant le niveau d'atteinte, et sans doute aussi la position des points osmosés. Et puis des zones d'osmose n'empêche pas un bateau de naviguer; pour autant il vaut mieux y porter remède avant trop de dégâts, et encore faut-il que le remède en soit un (les "comiques arnaqueurs" ça existe aussi dans le milieu marin).......

13 juil. 2021
-1

Dans l’aviation on change systématiquement beaucoup de pièces pour prévenir la casse, laquelle est souvent fatale. Il devrait en être de même dans la plaisance sur les points sensibles surtout si on prévoit des traversées susceptibles de nous confronter à du mauvais temps. Si par contre c’est une résidence secondaire avec une place au port pour aller prendre l’apéro dans le mouillage d’à côté, c’est différent et encore..
Qui démâte disons tous les 6/7 ans pour tout contrôler sur une unité ancienne qui navigue vraiment et qui chaque année monte inspecter le gréement dormant les réas,les barres de flèches ? J’ai un jour repéré la patte de fixation en inox de l’étai à moitié fendue…

13 juil. 2021
-1

ba.... ça existe pour tout ! le bateau, l'auto, le chauffe-eau, le portail électrique, la moto, etc.... tout ça DOIT ETRE A MA.... disposition.... sans que j'ai à me préoccuper de quoi que ce soit.... JE (EGO) suis le roi, le grand-maître et tout ce matériel DOIT m'obéir.... c'est un peu ce qu'inconsciemment pas ml de gens pensent de plus en plus....... et de temps à autre, PAF ! .... la tuile... (au pire moment bien sûr) ... j'entend encore "mais comment ce fait-il que ça ne marche plus?"... ou aussi "pourquoi c'est en panne?" genre de réflexion stupide.......... souvent je m'entend répondre (aussi connement que c'est demandé) "parce que c'est en panne !"....... sic via gloria mundi

13 juil. 202113 juil. 2021
0

Le problème, c'est que pour sortir des prix acceptables, les chantiers ont du énormément baisser la quantité de matière et l'échantillonnage des pièces. J'avais RV avec un technicien de sparcraft pour éventuellement changer mon vieux mat sparlight. Il m'a gentiment conseillé de garder mon mat jaune, car ils ne referaient pas la même qualité. Je dois dire que j'ai plus confiance dans un HR, Nautor, Contessa, Bowman, CN des années 70 et 80, qu'en les bateaux de moins de 20 ans.

14 juil. 2021
0

Ou alors il faut mettre un (très) gros bif, par exemple sur un Outbound 44/46 réputé indestructible. Et quille non boulonnée.

13 juil. 2021
0

Bhein mon sirocco de 74 se porte bien, par contre on surveille tout et j’ai changé beaucoup de pièces! Le polyester de la coque n’est pas le souci le plus grand! Haubans ( Norseman qui criquent) barres de flèches oxydées, voiles, drisses, poulies, réservoir go qui était en inox, marche pieds en iroko, etc… moteur toujours d’origine mais ouvert, détartre . Bref, il va très bien et à chaque sortie de l’eau peu de mauvaises surprises . Je dois être un inconscient …

13 juil. 2021
0

Non tu entretiens et tu changes ce qui risque de casser comme beaucoup d’entres nous qui ont de vieux bateaux bien construits le mien un GF est de 78. Dernier problème nettoyage du réservoir inox de gasoil stratifié à la coque et qui n’a pas de trappe de visite et à des bactéries. Déjà fait il y a 8 ans.

13 juil. 202113 juil. 2021
1

Bonjour, J'ai un Gladiateur Wauquiez depuis 44 ans avec largement plus de 70 MN.
La quille n'a jamais été resserrée et il n'y a jamais une goutte d'eau dans les fonds.
Sérieusement, je le vois encore courir pendant 44 ans...! (il n'est pas à vendre avant mes 90 ans, dans 7 ans...)

13 juil. 2021
0

Les Gladiateurs ne sont pas connus pour avoir des problèmes de quille par contre sur les premiers il y avait l'épontille du mat qui pouvait flamber et la cale en hêtre sous le mat s'enfoncer. Cela a souvent été repris par le chantier. La perfection n'est pas de ce monde même si les Wauquiez s'en approchent un peu.

14 juil. 2021
0

Bonjour Domde, Tu as totalement raison puisque c'est mon Gladiateur n° 12 qui a sonné le tocsin après avoir plié mon épontille sûrement à cause de la cale en hêtre. Navigation au près par F 9 plus rafales. Henri Wauquiez avait parfaitement réagi. Depuis 1977, je n'ai jamais eu d'autres problèmes et, malgré une utilisation parfois violente, mes cloisons n'ont pas bougé d'un milimètre sans aucune atteinte d'humidité à la base...
Je n'aurais jamais gardé ce bateau s'il n'avait pas montré cette qualité. Je dois avouer que j'ai tout fait pour le maintenir en état parfait. J'ai vu 2 ou 3 de ses frères dans des états lamentables.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie et avant le grain suivant.

Après la pluie...

  • 4.5 (158)

Après la pluie et avant le grain suivant.

mars 2021