Du Vagabondage, ou la voile sans argent

Bonjour,
Je suis nouveau dans ce monde (enfin... bientôt), je suis vagabon aventurier de coeur, et j'aime les voyages parsemés d'embuches et d'apprentissages. Aprés un petit tour sur Le Bon Coin, et constatation de l'état du marché, j'ai donc décider de me payer un voilier a la fin de l'été et de m'improviser Navigateur!

N'ayez crainte, je compte me préparer minutieusement, et accessoirement apprendre la voile

Au programme, achat en septembre/Octobre, départ a la belle saison.

Mes questions sont plutôt les suivantes:
-Dans mes Fantasmes, ils est possible de longer un continent de baies en criques, et ainsi eviter de payer le mouillage ; qu'en est-il sur le terrain?
-J'ai constaté le grand flou administratif du monde de la voile, il ne semble pas requérir de permis, ni d'assurances obligatoires... Et quand aux categories de Nav. je suis septique... Si je suis bien équipé, et navigue de manière sécuritaire mais hors du sentier prévu, et sans des kilos de papiers/diplomes/certificats, vais-je avoir des soucis?

Y a-t-il une page ou les membres se presentent, eux et leur projet?

Merci, Yorick

L'équipage
25 juin 2018
25 juin 2018
14

Si tu veux vivre pour pas cher, la voile est sûrement le moins bon programme auquel tu puisses penser. Je te conseille le camping, ce sera plus économique.

25 juin 2018
0

Yorick,
D'accord avec Schtroumph,le camping c'est moins cher!
Sinon,s'acheter un voilier et naviguer pour très peu cher c'est quand même possible.
Mais ce que tu as à faire en premier est de te former.A te lire,Tu n'as jamais navigué.
Cherche des embarquements comme equipier,fais au moins 1 stage même si tu n'en as pas envie.
Avant de penser t'acheter ton bateau pour partir,il faut un minimum de compétences.
Sinon tu vas à la cata !

25 juin 2018
0

Bonjour,

Il n'y a pas (encore) de permis voile obligatoire pour une raison simple: tu ne peux pas louer un voilier sans montrer patte blanche et acheter un voilier nécessite de savoir bien naviguer, d'être prêt à payer le prix de l'entretien tous les ans.
Cela sélectionne ...

Ajoute à cela qu'il faut te mettre en conformité avec la loi, pouvoir armer ton voilier au minimum en mode basique mais qui ne te permettra pas t'éloigner à plus de 2000 miles d'un abri, c'est à dire d'un endroit ou tu pourra mettre en sécurité équipage et matériel. Donc un mouillage abrité.
En pratique, on ne peut pas aller loin en armement basique.
Il faudra songer rapidement au côtier voire semi-hauturier si tu es sur la côte atlantique.

Enfin, les endroits les plus simples à naviguer sont aussi les plus controlés : les douanes maritimes ne se generont pas pour t'aligner en cas d'infraction à la sécurité.

cf
www.douane.gouv.fr[...]nce.pdf

Ne crois pas qu'on puisse naviguer sans argent et encore moins sans expérience. C'est un peu comme rouler sur l'autoroute sans savoir conduire une voiture : c'est l'accident garanti.

25 juin 2018
1

"Il faudra songer rapidement au côtier voire semi-hauturier si tu es sur la côte atlantique." : ça c'est bien un conseil inutile de bm29 : le permis n'est pas obligatoire et ne sert à rien en voilier ! (sauf dans quelques rares pays comme la Croatie)

26 juin 2018
1

Tout est possible, sauf si on est retraité dans son esprit , quelquesoit son age ;)
Un exemple d un gars, Raphael legrand (Yacare ici ) qui n y connaissait strictement rien a la voile ni monté sur un bateau avant d acheter un petit voilier de 7m50 (first 25) pour moins de 10 000 euros, puis de se former dessus, avec bouquins glenans et de bons conseils de quelques marins d experience, avant d entamer un tour du monde avec ce meme bateau, toujours en cours. Pour un budget certainement tres raisonnable comparés aux Bavaria - caravanes de 40 pieds qui reste a quai toute l année pour le plaisir des loueurs de places. Tout est relatif

26 juin 2018
0

et "l'homme à la mer".
Quand on a la chance d'avoir un instructeur qui met la pression pendant l'exercice, on mesure à quel point la récupération est une opération délicate, et combien il faut impérativement éviter d'en arriver là.

26 juin 2018
1

C'est pas faux.
Mais on est pas toujours seul sur un bateau.
C'est d'ailleurs à souhaiter...
enfin... ça, c'est pas sûr...
En tous cas, pour ce qui me concerne, c'est là que j'ai pris conscience des précautions nécessaires.

26 juin 2018
0

Evidemment qu'il y a un monde.
Mais si je m'en tiens à mon vécu, j'ai eu deux expériences, certes anecdotiques, de chutes hors des filières: la première, c'est "l'homme à la mer" pour le permis côtier, la seconde, c'est la chute d'une casquette arrachée par le vent lorsque j'étais avec mes enfants sur mon bateau; malgré mes efforts et l'application de la procédure, je n'ai jamais réussi à récupérer cette foutue casquette (il est vrai plus difficile à attraper qu'une bouée).
Est-ce-que je serais aussi vigilant sans ces deux accidents "virtuels"? Pas sûr.
Enfin, le côtier est la première étape du hauturier, et le permis hauturier m'a permis de sauver mon bateau un soir, en me donnant les clés pour faire dans l'urgence un calcul de marée et tracer une route au milieu des cailloux. D'accord, j'avais fait une connerie au départ, mais ce que j'ai appris m'a permis de la rattraper.
Certains auraient peut-être fait aussi bien sans ces cours, mais pour moi, il se sont avérés utiles.

26 juin 2018
2

Parce que tu as besoin de recevoir un bout de papier (et peut-être même une médaille qui brille) pour te mettre à apprendre ?
On peut parfaitement et valablement se former par plein de moyens sans pour autant se mettre un fromage sur la tête !
:lavache: :policier: :doc: :acheval: :goodbye:

26 juin 2018
0

pas besoin de passer un permis pour ouvrir un livre!

26 juin 2018
1

La formation n'est jamais une perte de temps pour un plaisancier. Ce sont les moyens d'apprendre qui sont très variés, de l'expérience personnelle, aux stages et la co-navigation... et il se peut que pour certains plaisanciers, certaines formations soient d'une utilité inégales voire dérisoires..
Ce qui manque surtout c'est une harmonisation de la validation du niveau de compétence et une harmonisation des contenus en incluant de la techno de maintenance et dépannage, de la maîtrise solo...
AMHA, rendre le permis obligatoire ne serait pas une bonne méthode, il faudrait le rendre incitatif (ex: tva, assurance..) et validable aussi par VAE.

26 juin 2018
0

Oui car il faudrait plutôt un permis "voile" pour que cela amène une plus-value pour les plaisanciers. Et le "+" serait surtout pour les nouveaux car pour les anciens avec expérience , ce serait surtout une confirmation des bases qu'ils maîtrisent déjà.
Enfin, de tte façon, comme je le mentionne souvent, le cursus existe mais il faut accepter de basculer coté anglophone... Je comprend bien que c'est une difficulté en France vu notre niveau de connaissance et pratique de la langue anglaise, et perso, je déplore cet état de fait quand je rencontre des stagiaires plaisanciers Hollandais et d'Europe du Nord..
Mais ceci est un autre débat plus général qui inclue des considérations de protection culturelles..

28 juin 2018
0

Ben expliques ta pensée plutôt que de rester appuyé sur touche du clavier , :mdr: !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

28 juin 2018
1

Et bien si tu sais évaluer précisément les compétences d'un plaisancier en 5 mn , changes de métier et deviens moniteur Glénan car il y a de gros besoins !

Plus sérieusement , bien sur que cela sert pour les débutants et pour ceux qui n'ont jamais eu la chance d'avoir une famille ou des amis marins aguerris !
C'est grâce aux stages de formation que j'ai pu devenir Day Skipper de mon petit voilier, sans casser les autres bateaux pour sortir du port, sans appeler l'agence de loc pour demander c'est quoi une drisse, ou appeler le Cross car je suis en train de partir sur des rochers avec moteur HS et voiles coincées.
En quoi ça dérange que nous nous formions ? On n'a rien demandé et rien imposés à personne !
Il y a des milliers de stagiaires/an en France qui apprennent dans les diverses écoles et associations, le seul point qui nous interpelle c'est le manque d'homogénéité des enseignements, du niveau des moniteurs, des évaluations etc... et c'est la dessus qu'une certification voile aurait du sens, mais cela ne vous concerne pas.

:acheval:

28 juin 2018
0

Faudrait surtout mettre une autorisation de lecture et de compréhension de texte pour les forumeurs .
:mdr:
PS : j'ai jamais parlé d'un permis obligatoire mais que d'une formation voile facultative pour les plaisanciers volontaires et demandeurs. Avec un contenu harmonisé en Europe, incluant des notions pratiques et utiles .
Ça existe déjà mais in English only.

Si ce coup ci , c'est toujours pas clair pour certains, ben il reste toujours Koh Lanta sur TF1 ... :alavotre: :acheval:

28 juin 2018
0

Je crois pas vraiment que tu as compris quelque chose, mais c'est pas grave ..

Restes vent debout, tu vas aller loin, surtout en voilier :bravo:

29 juin 2018
0

il est revenu celui qui traite les autres de cons à tout bout de champ ?
et il recommence ici ?
je croyais qu'il avait décidé" de nous laisser, nous les ignares et lui le seul à connaitre tout. Décidément, il l'est encore plus que nous.

29 juin 201829 juin 2018
0

ben moi, je suis tout à fait d'accord.
-10% aux (assurés, locataires, etc...) possédant les compétences validées par la possession d'un permis.
Je crois avoir glissé l'idée dans l'enquête réalisée par la MAIF, sensible à la formation...

Moi, ça m'arrange, et cela ne gênerait absolument pas ceux qui ne le possèdent pas

29 juin 201829 juin 2018
0

Avant de parler de stage de validation qui ne font partie d'aucun permis, commençons par les connaissances théoriques de base : celles qu'attestent le côtier et le hauturier ne sont absolument pas inutiles en voilier, et l'idée donnée à un débutant complet de s'y atteler n'est absolument pas idiote, bien au contraire.

Rappel : timbre fiscal du côtier 108 euros, et 38 pour le hauturier. Si c'est hors budget, mieux vaut faire du ping-pong.

29 juin 2018
0

Seamer
Le propos de départ est d'abord sur la + value d'une formation pour les débutants et sur la qualité du contenu de la formation et la fiabilité du moyen de validation. C'est le point de départ et déjà c'est loin d'être simple à mettre en place en version made in France, car même le ICC (British) qui est une bonne base pourrait être bien amélioré avec des parties techniques importantes telles que celles des stages du STW.
L'incitation à le passer devrait être un principe intelligent et juste, par exemple sur l'exemple des assurances, le débutant (tout le monde débute forcément à un moment) du fait de son manque de pratique constitue un niveau de risque de dommages supérieurs à celui d'un marin d'expérience et prudent.
Logiquement le coût de l'assurance devrait être modulable, car les risques ne sont pas identiques (comme le bonus-malus des assurances auto) et ce même débutant qui investit dans sa propre formation, pourrait bénéficier d'une remise et se rapprocher du cas des plaisanciers confirmés. C'est cela un coté incitatif et pédagogique.
Tout cela n'existe pas, perso pour mon bateau je paye une prime de risque spécifique à son statut de location-gestion donc mon niveau de compétence ne joue pas du tout.
Pour les plaisanciers, je ne sais pas s'il est possible de faire valider son expérience pour avoir une meilleure offre d'assurance, selon moi ce serait logique que ce soit pris en compte. Ce qui me surprend c'est que les compagnies d'assurance imposent (depuis peu) dans le cas des courses au large à ce que les skippers aient bien validés le yachtmaster offshore, c'est ce qui explique qu'on peut les croiser en stage, est-ce à dire que les dommages de la plaisance de loisir sont minimes ?.
Et quand à la formation non professionnelle à la voile en Françe, on trouve la jungle des écoles et assoces avec un peu de tout, du très bon au très mauvais.
Il y a bien eu un article de V&V avec une table ronde des professionnels du secteur nautique ou cette question fut abordée (je ne retrouve plus le fil sur HEO, mais j'avais scanné l'article). Il était question de mettre au point une sorte de yachtmaster France, pour l'activité de loisir, mais après plus de 5-6 ans, rien en est ressorti .
Si on avait des contacts avec des Responsables FFV, on en saurait peut être plus sur ce qui coince, coûts induits et budget ? lobby ? mentalité ? conséquences ?

Remarque, en Angleterre peu de plaisanciers ont validés le ICC, puisque ce n'est absolument pas obligatoire, et que seules les agences de location l'ont imposé pour les locataires. Donc il y a et peu ou pas de conséquences sur l'ensemble des plaisanciers, et ce serait vraisemblablement la même chose en France.

Le reste, les permis obligatoires, les impôts et taxes plaisance diverses, visites médicales , je le laisse aux esprits bien embrouillés..

29 juin 2018
0

Si tu veux faire du dériveur de plage: tu n'as pas le choix! tu dois d’abord passer par un stage de voile genre FFV.Sinon tu ni arrives pas!
Si tu veux faire de la croisière côtière avec un voilier c'est pareil!! Tu es obligé d'apprendre avant! une fois que tu as appris tu sais! A chacun d'être conscient de ses capacités. Pourquoi vouloir absolument formaliser les choses dans des cases?

29 juin 2018
0

" (d'ailleurs on me le refuserait car daltonien!)"

pourquoi donc ?
On y apprend au contraire que les daltoniens peuvent parfaitement reconnaitre les bouées de couleurs :-)

29 juin 2018
0

je découvre que effectivement, le permis est accessible aux borgnes et manchots, mais pas aux daltoniens...
www.formulaires.modernisation.gouv.fr[...]4673.do

29 juin 2018
0

A Matelot, c'est bien le parcours typique de beaucoup de marins (chanceux) issus du milieu nautique par la famille et l’entourage. Je dis chanceux car j'aurai bien aimé avoir un père ou un oncle marin qui m'apprenne à naviguer..
Le skipper qui m'a fait découvrir la voile est exactement dans cette même configuration et effectivement il n'a jamais suivi un seul stage pour skipper son Sun Shine 38 en med.
Et à l'opposé il y a les quelques gars (moins nombreux) qui sont tombés tardivement et par hasard dans le milieu et pour qui les stages FFV furent la seule porte d'entrée...
Puisque tu as connu les 2 profils, la bonne question aussi est as-tu perçu globalement des différences ?

29 juin 2018
0

Oui bien évidement j'ai hormis de préciser ou en famille ou entre copains !!
Mais dans tous les cas tu as appris! n'est-ce pas?

29 juin 201829 juin 2018
0

A Morbleu
Effectivement ce serai intéressant, de même que connaitre le taux d'accident entre les plaisanciers simples et les plaisanciers ancien moniteurs, ça pourrait être intéressant également comme comparaison.

30 juin 2018
0

Pour abonder dans le sens de seamer, le jour où mon boulot ma rapproche de l eau j ai passe le permis moteur pour faire une balade, très vite le coût de l essence et le goût du sel m ont fait m inscrire au club de voile légère, de la la salive en voyant la ligne d horizon alors Glénans. Et j ai acheté ma barque de 6 m . La j ai appris , le respect des éléments ,la trouille,le plaisir de la trouille et mes propres limites.
Laissons les assureurs qui ne pensent qu'à à optimiser leurs profits en dehors de ça. Je le sais bien , j en suis!
Soyons capables de croire en la responsabilité de chacun. Et cela même si à chaque fois qu un connard avec une vedette de 50 pieds me coupe la route par bâbord à moins de 20 mètres et à 30 noeuds au risque que sa bague de 2 mètres casse mon bateau ou moi je m interrogé sur les compétences de celle qui lui a donné le permis de vivre.

28 juin 2018
4

Bah... les balises et les feux...
Je les ai appris d'abord à l'école de voile : j'étais incollable... puis pffft, oublié ! :heu:
Je les ai re-appris pour mon permis côtier : zéro faute, un vrai cador... pffft, re-oublié ! :tesur:
Je les ai re-re-apris pour le permis de ma femme en révisant en même temps qu'elle : ce coup-ci c'était sûr, je n'allais pas oublier. Pfffft ! disparu ! :mdr:

Certes j'ai peut-être une cervelle de moineau, mais comme je ne suis probablement pas le seul sur terre, je me dis que pour ce genre de trucs, c'est plus important de savoir où les trouver sur ton bateau que les apprendre par cœur... :litjournal:

28 juin 2018
0

Heureusement pour les cardinales c'est pas trop difficile à retenir.

28 juin 2018
0

Et beh ça "troll" bien ces temps ci...

25 juin 201825 juin 2018
1

Quand même," à 2000 miles d'un abri", ça laisse de la marge :mdr:
Et au risque de me faire traiter de vieux machin, je me permets de dire que ce projet ne tient pas debout.
Ou alors, encore un troll?

26 juin 2018
9

le permis cotier ne sert a rien?????? et les balises? et les feux? (entre autres).... ce permis devrait etre obligatoire!!!!! au moins les gens seraient bien obligés d'apprendre un minimum!!!!! il n'est pas obligatoire .....c'est vrai mais dire qu'il ne sert a rien.... c'est du n'importe quoi!!!!!!

3

Quand tu es tout seul pas besoin de faire de manoeuvre d'homme a la mer ! ta seule chance est d'etre attaché ou de laisser trainer un bout ;-)

26 juin 2018
1

Entre l'exercice d'homme à la mer du permis bateau (dans un port, mer plate) et le cas réel d'un homme à la mer en voilier, il y a un monde! Je maintiens, le permis ne sert à rien, mieux vaut dépenser son argent ailleurs.

28 juin 2018
0

Évidemment, mon post était pour "edd52" :-p

26 juin 2018
1

J'ai passé le permis cotier cet hiver.
Ça ne m'a rien apporté pour le voilier ,il aurait suffit d'acheter le bouquin et de lire les parties intéressantes , nettement moins cher que de passer le permis.
Dans le cours des Glénans, il y a tout le nécessaire pour naviguer en sécurité , pas forcément pour passer le permis.
Pour moi l'intérêt du permis c'est de pouvoir prendre les commandes d'un bateau à moteur si je vais pour une partie de pêche sur la vedette d'un copain.

28 juin 2018
0

Oui car il faudrait plutôt un permis "voile" pour que cela amène une plus-value pour les plaisanciers. Et le "+" serait surtout pour les nouveaux car pour les anciens avec expérience , ce serait surtout une confirmation des bases qu'ils maîtrisent déjà.
N'importe quoi!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

28 juin 201828 juin 2018
1

Ventdebout a tous dis!! Sauf peut-être qu'il a oublié la visite médicale obligatoire, un test d'anglais pour les anciens avec expérience, puis un stage supplémentaire si tu décides de naviguer la nuit.
Tu crois pas qu'on en a pas assez comme ça?
C'est une idée de technocrate en manque de lois!
Quand je vends un bateau au bout de cinq minutes je sais TRES précisément si le client a naviguer un peu beaucoup ou pas du tout!
Les stages c'est bien pour ceux qui n'ont jamais navigué ok! et pour ceux qui ont besoin de se rassurer!

28 juin 2018
0

Tu ne crois pas si bien dire! je le fus à Bananec mais il y a fort longtemps!
C’était encore l'époque des dogres (goélettes)

28 juin 2018
0

Tout a fait, en fait amha ce n'est pour le coté "par cœur" que la formation est utile. Lors du derniers stage, l'instructeur insistait sur l'intelligence à adopter à piloter son bateau entre des marques bien identifiables et d'utiliser des alignements et/ou relèvements pour être sur que le bateau ne se retrouve pas sur un danger.
Donc il y a un alignement entre une tourelle machin truc (on la reconnait bien à sa forme ou sa couleur) et un bidule planté dans l'eau et bien porté sur la carte, si on reste sur un coté c'est ok, si on va passer de l'autre coté, on dégage en virement de bord.. L'important n'est pas de reconnaître instantanément une balise de chenal préférentielle c'est de comprendre comment se servir de tous les points fixes pour rester "safe", et c'est la véritable plus value de la formation.
Par expérience perso, on arrivera aux mêmes pratiques , avec un peu plus de temps et de miles au compteur (et quelques sueurs froides aussi).

Cela correspond effectivement bien à ton profil, je ne suis pas surpris que le didactique traditionnel ne te soit pas d'une grande aide, et probablement que les stage non plus (sauf s'ils sont vraiment hors normes et orientés ultra perf, mais ces stages là je ne suis pas sur que cela existe)

28 juin 2018
1

Pour le balisage, il vaut mieux le connaître sans avoir à réviser devant une cardinale pour savoir de quel côté ne pas passer...
Pour les feux et marques des navires, c'est moins critique mais il y en a quand même qu'il vaut mieux connaitre.

25 juin 2018
5

en voilier, tu vas lentement et es peu dangereux pour les autres
tu peux l'etre très facilement pour toi et ton équipage mais c'est ta responsabilité

en bateau moteur, tu vas vite avec un hachoir permanent à l'arrière, tu es pas définition dangereux pour autrui

permis pour les moteurs, pas de permis pour les voiliers
un peu comme pour bagnole et vélo

28 juin 2018
0

Sauf que le permis bateau n'apprend pas à conduire un bateau, contrairement au permis bagnole.
Meilleure preuve : le permis hauturier.

27 juin 2018
0

2000 d'un abri il y a de la marge :reflechi:

25 juin 2018
8

Lors d'un convoyage, je m'étais rendu compte que le faire à vélo, par la terre en suivant les petites routes et chemins de traverse, demandait autant de temps (hormis le fait qu'un voilier avance toujours (ou presque) dans la nuit au large, beaucoup moins d'argent et permettait de rencontrer des gens et accessoirement de manger, dormir chez eux, soit dans une tente, soit en dur, et ce pour très peu d'argent.
Comme dit et redit, la voile est le moyen le plus cher, le plus lent et le plus inconfortable (dans certains cas) pour aller d'un point à un autre.
Mais la raison ignore...

25 juin 2018
4

oui, mais avec un bateau t'es sur de dormir en dur, tu peux emporter autant de bouffe, de fringues et de flotte que tu veux, tu peux prendre des douches quand tu veux, tu dépends de personne.
Tu peux mettre un vélo dans un bateau, l'inverse n'est pas vrai...:D
La voile est moins chère que l'avion
La voile est moins lente que la marche à pied
La voile est le moins inconfortable de tous les autres modes de déplacement non motorisés.

25 juin 2018
1

Re-bonjour, je vous remercie pour vos conseils avisés, surtout pour le lien de la douane ;)

Je ne m'imagine pas partir sans rien savoir en pleine mer, en fait, je veut profiter d'un break de quelques années dans ma vie pour « Apprendre » a naviguer, et le faire sous forme de voyage.

Le projet consiste donc en :
-6 mois de préparation/réparation ; comprenant cobaturage, stage, achat du bateau, réparations, armement,

-2 ans d'initiation a la Navigation, avec des étapes de plus en plus longue, puis de petites traversées ; pour apprendre a connaitre ce monde a mon rythme, chercher l'expérience ou elle est, et puis ‘a vivir’ quoi ?

3- Puis je donnerais le bateau a un autre fou comme moi, évitant ainsi le manège de la vente ; Ensuite je préparerais d'autres Aventures ! Et lorsque viendras le jour de faire un tour du monde je serais près, mais ce n'est pas demain la veille ;)

Donc, je dépenserais sans nul doute d'importantes sommes dans la phase de préparation. Je compte faire les choses bien, pour justement passer a la phase 2, ou je me chercherais la vie au jour le jour.

Le Vagabondage, c'est un autre de mes rêves : j'aime l'empreinte de la surprise au fil de mes voyages. J'y ai déjà goûté, a la bohème, durant 8 mois aux canaries. Je n'avais alors pas d'argent, et mes mains étaient vierges de compétences. De fils en aiguille, je me suis initié a la musique, a la récupération, et a l'art des bricolages magiques, ceux qui naissent de l'improvisation et brillent par leur efficacité ! Toute une série d'évenement qui m'ont amené a me couper un doigt, j'y ai aussi appris la prudence hehehe

Merci encore pour le lien, il me seras fort utile ;)

25 juin 2018
0

Merci philipe,
J'apprécie aussi beaucoup le voyage a pied, sac au dos, avec un peu de stop.
J'ai maintenant une folle envie d'habiter un vehicule, et la voile a un côté magique, propre et vivant que je ne retrouve pas dans les caravanes. Ceci dit, je compte placer la rencontre au centre du projet, et chercher des moyens de sustentation par l'echange et l'entraide, tout en ayant un antre de solitude a portée de main (ce qui manque cruellement sur un vélo ;))

25 juin 2018
1

Eh bien moi je comprends totalement Yamtse. C'est tout à fait compréhensible qu'il ait ces pensées/envies, et tout à son honneur de poser (de cette manière) ces questions au préalable.

L'image du petit voilier fait rêver énormément de gens qui n'y connaissent rien à la voile. L'image d'avancer qu'au vent, fait rapidement penser à la gratuité. A cela s'ajoute qu'on trouve des voiliers pour "pas cher" sur leboncoin, et même des gens qui en donnent (si si!). On se dit alors qu'il n'y a aucune objection (ou si peu) à transformer le rêve en réalité.

La réalité est quand même tout autre. Non le but n'est pas de te faire déchanter, mais au contraire de t'inciter à + de lucidité (ce qui devrait être facile vue ta démarche dans tes questions).

Nous sommes dans une société où l'immense majorité de la population est bercée au quotidien par la notion d'argent (et de profit, ou au minimum de "non-perte" d'argent). Ces personnes qui vendent "à pas cher" un voilier (voire qu'ils en donnent), s'il avait pu se faire 10 ou 20 000 euros dessus ils n'auraient pas hésité un seul instant... et même 1000. Or, ils n'arrivent pas à trouver d'acheteurs pour leur "rafiot pas cher", donc ils bradent. Et c'est d'autant plus bradé que pour naviguer, même en côtier pas loin, le futur repreneur va devoir mettre obligatoirement la main au portefeuille pour que l'engin flottant soit un minimum navigable.

Pour un même taille de voilier, on trouve des drisses (nom donné à la "corde" qui permet de faire "monter" la voile) entre 40€ et 1500€ : pose toi un instant et interroge toi sur ces tarifs. Prends ensuite conscience que sur un voilier, tout coûte.... et que ça chiffre très vite. (non pas pour avoir un super bolide de compet' , ni pour avoir "tout mega confort", non non je parle bien de "simple capacité à avancer au vent").

Autre point : en vagabondage terrestre on est ... à terre (Lapalisse serait content). Et à terre, même si on est loin de la société de consommation, on reste toujours à proximité de la société de consommation : En cas de pépin (mega orage) on peut trouver un abri en dur (maison abandonné, pont, autre). La mer (même prêt de la côte) est bien + sauvage .... = ton rafiot flottant va devoir se montrer à la hauteur, même dans une soit-disante crique abritée.

Encore une fois, mon objectif n'est pas de te dissuader. Comme d'autres, je te dirai moi aussi «choisi de faire du camping car le voilier est le plus mauvais choix par rapport à l'argent». Mais d'une part ça signifierait "te dissuader", et d'autres part le camping tu dois connaitre. Si tu avais envie de camping tu ne serais pas venu ici poser humblement tes questions. :-)

Alors ...
Alors je te conseillerais de te rapprocher de personnes qui ont un voilier et qui cherchent un équipier pour des sorties à la journée. (bourse-aux-équipiers .com , ou le site vogue avec moi, ou des club associatifs sur les ports). Cette personne te demandera probablement de l'argent pour partager les frais de nourriture, de carburant, de port. Et lorsqu'il te ramènera à terre tu récupèreras ton "trop plein (d'argent) versé". Cet aspect financier est chiant, mais rien que ça ça te permettra de prendre d'avantage conscience de ce qu'il t'attend (ainsi que les discussions que tu auras avec cette personne pour qu'il t'explique combien ça lui coûte son voilier et pourquoi).

Autre piste pour coller à tes rêves : pourquoi n'envisagerais-tu pas un catamaran de sport ? Administrativement (et donc les obligations d'équipements de sécurité) c'est un "engin de plage". Pourtant ça pourrait peut-être même coller d'avantage à ton projet :
- plus petit = moins coûteux en tous points ;
- tu peux y mettre une tente dessus ;
- en cas de souci de forts vent/vague dans une crique eh bien tu le mets sans crainte sur la plage
- c'est léger ça avance par faible vent
- c'est léger ça nécessite une toute petite ancre
- ceux qui ont un voilier tout confort et ultra coûteux (d'autant + aux mouillages) te regarderont avec une certaine envie
- réparations plus faciles
- moins de tirant d'eau
etc etc

Je t'invite à creuser cette piste.

25 juin 2018
1

Je persiste à penser à l'idée d'un catamaran sport sur lequel tu embarquerais (et bricolerais) une toile pour t'en servir d'abri.

Je n'ai pas 50 ans d'expérience en voilier, mais je devais partir seul sur une piste de "vagabondage-côtier en mer", connaissant le peu que je connais, je m'orienterai vers cette idée du catamaran sport (15 pieds, 18 pieds...).

25 juin 2018
0

Pas moi:-) mais celui ci
www.vivier.info[...]ge.html

11

Achetes toi un petit 8m ,demandes quelques conseils a droite et a gauche et part caboter le long de la cote ,vivre sur un petit voilier est le systeme le moins cher si tu ne vas pas au port ,j'ai vecu comme ça dans ma jeunesse avec tres peu d'argent et heureusement que je n'ai pas ecouté les notables de la voile ,maintenant j'ai 64 ans et je pense toujours pareil meme si je suis un peu plus aise ,je te conseille la lecture de Wanderer de sterling hayden ;-)

25 juin 2018
2

Tout le monde rêve et n'importe qui peut se noyer vraiment dans un verre d'eau.
La mer, dont la puissance est gigantesque ne fait pas de cadeau.
La navigation potentiellement la plus dangereuse est surtout côtière.
Prenez le temps d'apprendre ce qu'il faut savoir pour naviguer
en sécurité (vraiment toute relative).
Lisez, lisez, lisez....... les remarquables écrits des navigateurs.
Un bateau quel que soit sa taille donne de la joie maisaussi crée d'énormes servitudes.

25 juin 2018
0

Merci Steph, j'avais pas pensé a ça... cela me semble une solution fantastique pour débuter, d'autant que je pourrais commencer a pratiquer cet été!

Je m'en vais explorer un peu cette piste, sinon j'avais pensé aux petits EDEL, toujours dans la lignée tout petit et moin coûteux... dans tout les cas, je suis jeune, et le rustique me convient parfaitement.
D'autant que l'idée du cat avec la tente est pleine de charme, Même si a mes yeux d'inculte, le catamaran est plus subtil et technique (qu'en est-il en réalité?)

Enfin bref... Me voila plein de bon conseils, de truc a lire et a chercher, et d'idées a explorer! Je ne suis pas très loin de la cote basque, et j'essaierais de trouver une place sur un bords cet été!

25 juin 2018
25 juin 2018
0

"j'essaierais de trouver une place sur un bords cet été" : idéalement il aurait été mieux de trouver une place à bord l'hiver dernier. Je m'explique : la plupart des gens se baladent sur les ports par beau temps. Ils auraient un tout autre regard sur "vivre sur un voilier" s'ils se baladaient sur les ports lorsqu'il pleut averse et qu'il y a Force 7.

Pour la navigation c'est pareil : naviguer quand il fait beau et petit temps, avec une mer tout juste ridée, c'est facile.

Autre idée (complémentaire) : dès aujourd'hui essaye de te faire accepter à bord d'un voilier pour une régate, évidemment par mauvaise météo. Ce n'est pas grave si tu ne sais rien faire, certains t'accepteront comme "ballast" ;) . L'idée ici est surtout que tu découvres ce que ça donne quand la météo est vraiment mauvaise.

25 juin 2018
0

Je n'y manquerais pas, dès que possible :) je n'avait pas entrevu cette possibilité
En effet on lis des histoires terribles et j'imagine l'importance de "ressentir" cette force avant de s'y confronter...

2

J'ai rencontré un gars qui voyage sur un challenger horizon de 6m 75 ,il ne se pose pas trop de questions ,il a deja fait toute la mediterranee et la il est parti pour l'ecosse ,je vais essayer de mettre ses recits en ligne :-)

25 juin 2018
0

Je serais bien intéressé par ces récits... et par les votres! Tout ce qui tiens du rêve et de la 'folie simple et heureuse' est bon a prendre :p

25 juin 2018
0

Wanderer de sterling hayden je prends note ;)
En effet je lis beaucoup en ce moment, au début cela me projetait au large, maintenant je me contente de prendre des notes hahaha
Si vous avez d'autres ouvrages, je suis preneur!

4

Un million d'etoile de Julio Vilar :-)

25 juin 2018
0

Tout est faisable !!! C est une question de volonté et de débrouillardise !!!
Et surtout ne pas ce mettre en danger !!! Et si tu as un job qui te permet de renflouer
La caisse de bord c est encore mieux !!! Cela évite d être SDF sur l eau !!!
Certains avec 10000 euros on du mal à boucler les fins moi car ils on un train vie
À 13000 euros et il y en avec beaucoup beaucoup moins ça le fait car pas la même
Attentes de la vie et moin esclave du matériel !!!
C est peut être toi qui a raison !!! Au moin tu es acteur de ta vie !!

25 juin 2018
4

Bonjour,
Je ne suis pas d'accord avec l'adage qui prétend que la voile est le moyen de transport le plus cher et le plus lent jamais inventé. Pour vivre à l'année dessus, c'est rentable.
Il y a deux mondes entre les bricoleurs à tout faire qui vivent sur leur bateau et les plaisanciers fortunés qui ne touchent pas un tournevis. Pour ne citer que les deux extrêmes.
.
Et je suis aussi persuadé que cela coûtera moins cher qu'un Van, son essence, et ses réparations. j'avais aussi étudié vite fait la solution Van. Je me suis très vite arrêté quand j'ai compris qu'un Van était soit vieux, pas cher, mais très glouton en essence et en réparation. Soit neuf, très cher, et "économique" en réparation.
Je cite le Van en référence au camping proposé par d'autre. J'exclue le slip + couteau + sac à dos qui n'est pas une piste comparable. Bien que cela se fasse, mon meilleur ami l'a fait..
ps : ma situation est très similaire à la tienne. Je prépare le même projet. Avec de petites nuances.

25 juin 2018
0

En effet, j'avais aussi envisagé le Van il y a 4 ans, j'ai même travaillé assez pour sortir le budget, avant de me payer des études avec le-dit budget...
"Il y a deux mondes entre les bricoleurs à tout faire qui vivent sur leur bateau et les plaisanciers fortunés qui ne touchent pas un tournevis. Pour ne citer que les deux extrêmes"

Tout a fait applicable au caravanig

25 juin 2018
6

J'aime bien les deux derniers posts parque ça met en évidence que même avec tous les meilleurs conseils qu'on puisse donner, on ne peut finalement pas se mettre à la place des gens.

Oui, la plaisance est une activité relativement onéreuse mais est-ce que tout le monde serait prêt à caboter dans un voiler de 40 ans et de moins de 8m ?
Ces bateaux là ne sont pas cher et la sécurité n'est pas forcement en reste. Je ne connais pas le budget de notre ami mais pour 6-7000€ on peut trouver un petit voilier habitable relativement propre qui ne demande pas forcement beaucoup d'investissement pour naviguer en sécurité. (voir aucun)

Parce que concrètement, l'armement moins de 6 miles n'est pas hors de prix, soyons honnêtes. Forcement si pour certains un bateau doit absolument être équipé d'un super GPS/radar/AIS et autres électronique de pointe + 3 cabine et une salle de bain, là c'est sur que c'est pas concevable d'arriver la fleur au fusil et dire "j'veux naviguer low cost".

La formation est un autre domaine, qui n'a pas forcement besoin de gros moyen non plus et heureusement.

Quand je cherchais un bateau, j'en ai visité des bateaux à petit budget, et de tous les propriétaires avec qui j'ai échangé j'ai jamais eu l'impression de discuter avec des bourges, c'était des gens très modeste au contraire, bon c'est sür c’était des pas des 40 pieds de moins de 10 ans ! ^^

Donc comme je ne peux pas pas me mettre à la place de gens, le seul conseil que je donnerais c'est lance toi. Essaye, fait toi ton expérience en dépensant le moins possible et quand on est sociable et sympa c'est très facile.

Bonne continuation,
Un adepte de l'autodidactisme :)

25 juin 2018
0

Je pense que nous tous, nous ne définissons pas suffisamment quel est notre programme (puis le niveau de confort/performance, et biensûr budget). Il faut vraiment commencer par définir très concrètement et très précisément le programme, on ne le répètera jamais assez.

Et de mon humble avis, un jeune, qui a connu la vie de vagabondage, qui veut faire que du côtier, à moindre coût, qui a (pour le moment) zéro expérience en voile, qui est prêt à un confort rustique, eh bien un catamaran sport de 18 pieds avec un aménagement tente/camping sera à mon sens bien plus approprié qu'un monocoque de 8 mètres de 40 ans.

Certes le symbole/image/cliché du voilier avec sa monocoque arrondie est moins là, mais cette idée du catamaran sport de 18 pieds est plus approprié.

(si le programme était du "semi-hauturier" je ne tiendrais pas le même discours)

25 juin 2018
2

Dans ce genre de plan tu finis souvent en "semi-hauturier" et ce jour là tu es heureux d'avoir autre chose qu'un engin de plage, sinon je suis pour le concept.

25 juin 2018
0

En effet, j'aurais du préciser ces détails des le début!

Je vais commencer par le budget:
Je pense pouvoir mettre 3000€ dans le bateau, le plus propre possible; +1000€ d'Armement et de nourriture; +1000€ en cas d'urgence (ne faisant pas partie de la caisse de bords, celle-ci seras ''le plus vide possible'')
Ceci m'amène a un achat possible vers Octobre... de la je pense prendre une place 1 trimestre au port, histoire de m'habituer (peut-etre dans la baie de St-Jean-de-Luz), c'est apres cette étape que je souhaite partir vagabonder ;)

Au niveau du programme, le Catamaran m'aurait bien séduit quelques mois pour apprendre, mais désirant vivre 2 ans à bords et bien qu'aimant les bronchites, un 6m semble un minimum, un Sangria serait merveilleux. De plus, j'aimerais faire quelques traversées, notamment vers les canaries au courant réputés fort si j'ai bien compris.

Auriez vous des références de livres au niveau météorologique, marées et saisons? Je crois qu'en hiver, la météo est abominable au niveau de la cote basque, en savoir un peu plus m'aiderait à établir un peu mieux mon projet :)

25 juin 2018
0

les marronniers fleurissent au printemps , les projets de trasnsat s'étalent en été

25 juin 2018
5

bjr Yamtse
je ne sais pas si c'est un maronnier mais
ne te laisse pas décourager par certain commentaire
beaucoup sont partis sans rien connaitre et désargentés sur des bateaux tres modeste et leur tour complet a duré plusieurs années heureuses
certains ont écrit les grande pages de la collection mer de chez Arthaud !
c'est eux qui ont tous compris, pas nous qui somme restés a trimer comme des cons en attendant la modeste retraite pour beaucoup , et encore, bien heureux de ne pas etre mort avant !
relis moitessier
une fois que tu as le bateau et de quoi bouffer ,tu peut aller tres loin , le plus dure c'est de partir
regarde tamata , et prend exemple ,
dans l'absolu si tu est vraiment désargenté mais opiniatre ,débrouillard et bricoleur ,
pas besoin de plus d'équipement pour allez tres loin !
le bateau dans son ensemble doit etre impéccaple
coque mat gréement , eventuellement un moteur IB , un bon mouillage , un régulateur d'allure meme bricolé mais qui marche , un sytème de récupération d'eau de pluie , du materiel de peche , et d'apnée avec aussi un fusils harpon , un gps portable a pile ,des photocopies des cartes de ta route , un réchaud et enfin les bricoles que tu jugera indispensable (pharmaçie , outillage, ect...
le reste n'est qu accessoire :pas d'électronique ni électricité, l (la produire coute cher)
le minimum de sécu d'occas on en trouve et tire toi sous les tropiques ,la ou il y a peu de monde , et en route ou aux escale tu aura toutes les occasion d'adapter et d'améliorer ton train de vie, et ton bateau
bonne nav

25 juin 2018
2

Bonsoir Thierry,
Merci chaleureusement pour ce rappel. Je crois que sa phrase est à peu près : "Tout peut se régler en chemin. A condition d'être en chemin".

25 juin 201825 juin 2018
2

Hello, Si tu veux eviter le plus possible les frais de ports, pouvoir t approcher des cotes en securité, voire beacher pour te reposer ou reparer/carener a moindre frais, je te conseillerait un deriveur lesté. Meme dans ces tailles modestes ca peut etre appreciable pour du cabotage a mon sens.
Un exemple deja cité dans des prix proches de ta recherche, et pouvant à la limite etre transportable sur remorque si necessaire, l Edel 4,
Quelques occasions en ce moment
www.annoncesbateau.com[...]69.html
www.annoncesbateau.com[...]73.html
www.annoncesbateau.com[...]08.html

Pour revenir sur ta demarche, je comprends l etat d esprit. J ai navigué par intermittences assez longtemps depuis mes 25 ans, avec aussi de longues periodes d arret de la voile où je voyageais plutot sac au dos ou à velo-tente (bivouacs surtout) , associé a quelques transports parfois, en europe et asie entre autre, je continue d ailleurs ces periples de temps en temps, qui restent forcement, selon moi, la meilleure maniere de vagabonder rapidement, a moindre frais et sans trop de risques. J avais commencé a me tester en voile surtout en equipier avec des proprios sympas, ce qui reste la meilleure façon d apprendre des bases, surtout si tu tombes sur un assez pedagogue qui te laisse la barre et manoeuvrer aussi. J ai aussi pris quelques cours particuliers avec 2 moniteurs de la cote atlantique, pas forcement plus cher , voire moins qu enchainer des stages en groupe, moins intensifs et adaptés. Mais le mieux reste encore de comnencer par louer un deriveur leger dans un club de voile, ou demander a quelqu un de cool qu il te le prete, peu importe le plan d eau, lac, mer,... C est a mon avis la meilleure façon d apprendre vite et bien (car seul maitre a bord) les bases de la voile. C est en tous cas de cette façon que j ai le plus maitrisé et amelioré ma pratique, meme si je me considere encore "en chemin de perfectionnement".
Je n ai toujours pas acheté de bateau pour ma part, mais ca se precise de plus en plus, je suis du genre prudent aussi. Ce week end je suis allé prospecter des voiliers sur la cote sud du japon (j y vis assez souvent car j y ai rencontré ma compagne en vagabondant a velo), et j ai eu l occas de naviguer avec des japonais sur un yamaha 24 une journée, un quillard , et meme dans ces tailles, il vaut mieux verifier la hauteur d eau en cabotant dans certains endroits, mais ca reste un tirant d eau raisonnable quand meme.
Pour trouver une place de port "cheap", je conseillerais d eviter les grosses marinas, and co, et d aller plutot voir du coté des estuaires, petits ports de peches, remontées de rivieres, voire lac avec canal le reliant a la mer. Souvent logique, le prix des places ou corps morts sont beaucoup plus abordables que dans les ports principaux. Un exemple recent, mais qu on retrouve aussi en france: j ai sympathisé avec un japonais vivant a bord d un yamaha 30 pieds dans un port public sur un grand lac relié a la mer sud japon, il paye l equivalent en yens de 700 euros par an. S il faisait pareil dans une marina proche direct sur la cote, il faudrait multiplier par 4 ou 5 ce tarif.
Bref, quelques infos personnelles si ca peut t etre utile,
Bon projet, bons voyages!

25 juin 2018
0

Pour ce que tu veux faire, pour avoir un bateau un minimum en bon état, un minimum marin, un peu habitable, beachable en cas de coup dur, je regarderais du coté des micro-croiseurs (5,50m, Microsail, first 18...).
Pour 5000 euros tu peux trouver un bateau en etat de naviguer, sans pb... y en a un qui a meme traversé l'Atlantique en 5,50m...

1

Pour beacher avec un peu d'habitabilité le belouga jet :-)

0

Je disais simplement que le bjet a un peu d'habitabilite et qu'il peut aussi beacher :-)

25 juin 2018
3

vu ton profil roots affiché, le plus simple me parrait etre le bateau stop ou des convoyages comme équipier.
de quoi faire de la route, sans acheter le bateau, avec en principe, des gens qui savent pour te faire partager les savoir faire, découvrir et apprendre en meme temps.
à la sortie, tu sais à quoi t'en tenir

à titre perso, j'ai vécu dans la trentaine sur un fantasia, 7.70 m, une valeur sure très logeable et marin, ça se trouve pour 7 à 10 000 euros.
il y a une quinzaine d'année, un gars avait fait le tour du monde par l"équateur en 3 ans avec un fantasia et était de retour à cassis

enfin, pour etre vivable autrement qu'en mode survie, 7.5 m de long mini avec la hauteur sous barreau, des chiottes et un bon comportement à la mer sont les pré requis.
à 3000 euros dans cette taille, gros travaux structurels à prévoir en sachant faire à moins de trouver un généreux donateur qui préférera toujours voire son bateau continuer à naviguer plustot que pourrir sur place

26 juin 201826 juin 2018
1

Je suis d'accord. Pour vagabonder comme on dit, le petit voilier de sport léger c'est très bien mais ça a ses limites et une toile de tente aussi. Un petit habitable entre 6 et 8m peut faire la même chose, les tirants d'eau sur ces gabaries de voiliers ne sont pas très handicapant et on peut embarquer aussi une tente ! ^^

Même si on fait dans le minimaliste, avoir des rangements, un réchaud et une banquette pour poser un cul c'est quand même appréciable et pas forcement plus cher. (ou beaucoup plus cher)
Bon à 3000 boules ça va être tendu, on va pas se mentir. C'est pas pas impossible mais pas facile d'autant qu'à ce prix, la majorité des occaz nécessitent une restauration avec pas mal de frais à prévoir.

Les bonnes affaires existent mais il faut être vigilent car le but principal de ce style de vie n'est pas de devenir esclave de son matériel, donc oui il faut du simple, mais il faut du simple en bon état.

Bonne formation et bon courage pour la suite de ton projet.

PS: Pour répondre à une de tes questions, l'assurance est obligatoire et peu onéreuse, entre 50 et 100€/an suivant la compagnie au vue de l’embarcation que tu visses. Pour info, pour un vieux Rush de 82 je paye 49€ à l'année, garanties minimums. Je suis couvert pour les autres uniquement.

26 juin 2018
1

Un micro ou un cata de sport se retourne vite, en cas de mauvais temps c'est vite "opération survie" avec l'équipage en grand danger.

26 juin 2018
6

perso j'ai acheté fin des années 90, pour 10000Fr de l'epoque (je l'ai revendu au même prix ~1500€ vers 2001), un petit tequila 7.2m sur lequel j'ai vécu pendant ~5 ans, et navigué entre Maroc et Féroés durant 3 étés, après un été d'apprentissage en Bretagne, mon port d'attache principal à Brest.
A l'époque je travaillais en interim ou CDD au salaire minimum avec quelques heures sup, et en 4 ou 5 mois de boulot par hivers j'avais le budget pour préparer le canot et naviguer 5 ou 6 mois du printemps à l'automne.
Bien sûr je vivais très sobrement, et j'étais équipé au minimum, avec quand même une survie pour être en cat 3 de l'époque (jusqu'à 60 miles ~semi-hauturier maintenant)
La plupart des grandes marinas ou mouillages organisés proposent un "forfait hivers" qui est parfait pour ce type de vie (pour moi c'était 5-6 mois au Moulin-Blanc, dont 4-5 mois pour bosser et économiser, et ~1mois pour bricoler).
Aussi quand on est jeune et sans trop d'argent mais motivé, on bénéficie souvent de l'aide des autres marins, on m'a souvent offert l'apero ou du poisson, et parfois des matériaux ou équipements pour bricoler!

Je me suis embourgeoisé et je referai plus ça maintenant, mais dans ton état d'esprit c'est tout à fait faisable.
Mais il faut bien être conscient que cela demande beaucoup d'efforts et un minimum d'organisation, on est loin de la vie de bohème souvent rêvée même si c'est aussi une liberté formidable que je regrette parfois!

Le plus important c'est d'être bien accompagné et conseillé lors de l'achat du canot et les 1ères nav, et d'élargir progressivement les navigations et les conditions météo en fonction de son expérience et du canot, et surtout de savoir renoncer.
Bon vent!

26 juin 2018
1

www.leboncoin.fr[...]93.htm/

voilà 2000 euro et t'es bon pour traverser aux antilles.

un gps
www.leboncoin.fr[...]06.htm/
100 eur
une ancre 40 eur
www.leboncoin.fr[...]17.htm/

chaine 35 eur
www.leboncoin.fr[...]03.htm/

un canot de sauvetage 495 eur

www.leboncoin.fr[...]03.htm/

annexe 80 euro insubmersible
www.leboncoin.fr[...]42.htm/

Et t'es prêt pour la grande ballade, les feux un bon bouquin, etc...

Bonne navigation :pouce:

26 juin 2018
0

Un peu bricoleur, débrouillard
www.leboncoin.fr[...]25.htm/
là tu vas au bout du monde

26 juin 2018
1

On a pas l'âge du capitaine... si tu es encore assez jeune pour entrer dans les critères, fait un an de service civique dans une grande structure de voile. Tu retape des bateaux en hiver et tu sors avec un niveau 5 ffv. Ça te permet d’apprendre et de mieux cerner le mode de vie, après tu dépensera ton pécule en connaissance de cause

26 juin 2018
0

Namasté !
Lire Moitessier, même si tout s'est aggravé (lois, taxes, prix, monde ...)
Avoir son bateau est de plus en plus complexe.
Mais si tu es un bon équipier, le monde (à la voile) est à toi !

26 juin 2018
0

ouais enfin tout s'est aggravé, à l'époque on pouvait quand même écrire sans sourciller dans un bouquin qu'on balançait des piles et du cable par dessus bord pour gagner du poids.
Heureusement qu'aujourd'hui on fait quand même 2 ou 3 trucs mieux qu'avant, sinon ce serait vraiment triste.

26 juin 2018
1

Il y a des approches alternatives

voilepourave.over-blog.com[...]

Tant qu'on sacrifie pas la securité, y a moyen avec peu de moyens

26 juin 2018
0

ce site (intéressant) n'est plus mis à jour depuis un moment il semble..

26 juin 2018
1

Pitié on va droit à la guerre des clichés :
extrait de voilepourave;
Dans les sites bien positionnés, il n'y a rien sur la plaisance DIY, la plaisance à l'arrache, la voile non-marchande (à part les bourses d'équipiers, mais c'est de plus en plus souvent payant), les expériences de vie (et non les pseudo exploits comme une traversée de l'atlantique ou du raz de sein, un naufrage, ou un tour du monde), la débrouille en mer, les bons plans pour truander les marinas, etc. On nage dans les bonnes conventions, le politiquement correct, la voile soft du bon père de famille viril (car n'oublions pas que le papa plaisancier amateur est souvent un tyran sur sa barque...),

26 juin 2018
1

ah, c'est du cliché et peut être un peu de vérité aussi... mais au fond c'est pas ça qui est intéressant.. C'est le DIY qui vaut le détour, et le King dans ce domaine s'appelle Dylan Winter ..
www.keepturningleft.co.uk[...]/
www.keepturningleft.co.uk[...]/

26 juin 2018
0

il y a une annonce de golif à donner sur le site. excellent bateau pour commencer, les frais seront limité à la taille du bateau. ce fut le bateau d'initiation de Marc Linsky et le bateau avec lequel Jean Lacombe fit la transat 64.... bref solide.

27 juin 2018
1

Marins de tout bords, mille merci! Cela fait quelque chose d'être ainsi soutenu!

Ce forum est super chouette, je naviguait dans ses méandres quand j'ai hazardé mes question, je ne m'attendais pas a ce que vous répondiez a toute les autres... vous formez une comunauté trés diversifiée et acceuillante!

J'en ai pour un moment avant de digérer toutes ces infos, et mon projet se dessine de plus en plus, et je commence a avoir une belle liste pour ma future bibliothèque :)

J'ai commencé "la longue route", heureusement qu'il y a un dictionnaire a la fin, sinon c'est... fantastique, et j'ai de plus en plus hâte. On a dit sur le fil que administrativement tout est plus pénible qu'il y a 50 ans, mais la guerre froide ça avait pas l'air de rigoler, les gars devaient se dire la même chose :) je pense que si le système est plus fermé, les individus sont globalement plus ouverts!

J'ai encore pas mal de travail au niveau du timing, selon la saison et le temps de boucler le budget... j'ai beaucoup a apprendre et la tentation de partir sur un coup de tête est grande! D'autant que l'achat ne semble vraiment plus un problème, les '''Navires de 40 ans", c'est fait pour moi! J'ai "ouïe-lire" que réparer au fur et a mesure que ça pête est un bon moyen d'apprendre... mais bon! Je dois me contenir encore un peu ^^

Dans tout les cas, j'ai maintenant toutes les armes pour m'orienter! La décision était déja prise, mais maintenant le sentier est moins obscur!
Je n'hésiterais pas a revenir vous embêter avec mes questions si le besoin s'en fait sentir, merci encore!

Yorick

27 juin 2018
0

et ça ne nous embêtera même pas ;-)
Bonnes recherches (c'est un moment très agréable, du concentré de rêve), et bonne route.
Qu'elle te soit longue.

28 juin 2018
0

Pour le deriveur lesté, j'ai souvent vu des arguments inverses , qui en disent toutes les qualités d apres leurs propriétaires, comme par exemple le fait de pouvoir être encore manœuvrable même si la dérive est bloqué hors d'usage grace a " l embryon de quille", et de pouvoir beacher sans risquer d'abîmer la coque contrairement au DI entre autre chose. donc tout est relatif. Le dériveur intégral a aussi ses défauts!

28 juin 2018
2

"tu connais ton bateau quand tout est tombé en panne"
c'est dans ce sens là que ça marche....;-)

la tentation de partir sur un coup de tete devrait s'estomper après ton premier coup de vent, t'inquiètes parce que quand ça se gate, tu ne peux pas t'arreter sur le bord et dire j'arrète, il faut faire face comme dans l'air, sous terre, sous l'eau et aussi sur l'eau !

enfin, si ton timing est court, la meilleure chose que tu puisses faire, c'est commencer par le dériveur, il n'y a pas meilleure école
le but est d'apprendre et comprendre les interactions entre vent / voiles / dérive / safran / équipage pour se diriger, se déplacer sans se baigner à la voile
plus c'est léger, moins tu as d'inertie
en d'autre terme, pour apprendre à conduire en voiture
tu commences en twingo ou en autobus ?
en bateau, c'est la meme pour les memes raisons

c'est le moyen le plus rapide et économique pour apprendre à se servir d'un bateau

29 juin 201829 juin 2018
28 juin 201828 juin 2018
0

Pour 'exister' administrativement, il faut un domicile et y habiter 'théoriquement' au minimum six mois par an. Sans domicile, plus de passeport, plus de compte en banque, tu n'existes plus, ça s'appelle SDF.

De nombreuses solutions existent mais aucune n'est sure et satisfaisante.

Libre comme l'air, faut oublier ou ne jamais mettre pieds à terre.

Erdy

29 juin 2018
2

Voila, il me semblait bien avoir noté deux phrases dans mon journal:
- "J'avais quitté l'Indochine sans le sous. Si j'avais voulu partir avec de l'argent, je ne serai jamais parti. Ou alors après de nombreuses années, épuisé par l'argent.".
- "On peut aller très loin et mener une vie intéressante avec très peu d'argent au départ, car on se débrouille toujours en chemin... A condition d'être en chemin".

29 juin 2018
0

Je dois avouer que j'ai pas tout lu mais il me semble que pour être autonome le choix du bassin de navigation est très important.
La manche par ex est un endroit difficile pour les marins fauchés : météo capricieuse obligeant à trouver un véritable abri pour plusieurs jours, commerces de proximité inexistants la moitié de l'année sur le littoral, ...
La Méditerranée est paradoxalement plus abordable pour exactement les raisons inverses.
La cotes atlantique est globalement très chère et offre peu d'abris.
Pour moi, ce serait direction Grèce Albanie Turquie en me mettant à jour avec les autorités.

0

Paradoxalement la mediterranee est la mer des fauchés,meme si on y cotoie les plus grands yachts il y a encore un peu de place pour nous ,mais ça change vite,depechons nous d'en profiter ;-)

30 juin 2018
0

A ce propos, j'ai cherché des références de poêle a bois (Totalement hypothétique) sur des voiliers, mais a ce que je vois tout le monde utilise fuel ou electricité... le bois pose-t-il un problème particulier? (pour du vagabondage cotier, le bois est assez accessible)

30 juin 2018
0

A ce propos, j'ai cherché des références de poêle a bois (Totalement hypothétique) sur des voiliers, mais a ce que je vois tout le monde utilise fuel ou electricité... le bois pose-t-il un problème particulier? (pour du vagabondage cotier, le bois est assez accessible)

30 juin 2018
0

Salut Pierre,
Oui dépêchons nous et choisissons bien la zone.
La Grèce est encore un espace possible.
La France au sud permet encore une certaine liberté sans trop de contraintes.
l’Italie du Sud devient inabordable dès qu’on a besoin d’aller à terre.
Les prix des ports s’envolent en dessous de Rome et comme il n’y a pas trop d’abris et qu’il faut bien faire le plein d’eau et de vivres de temps à autre, il faut passer à la caisse.
Compter minimum 50€ et 80 à 100 et plus sont courants pour un 10m.
Dommage parce que la vie y est douce et bon marché en dehors des ports.
Ou il faut être complètement autonome, Éoliennes, panneaux solaire et dessalinisateur, et chauffage l’hiver mais ça a aussi un coût.
Donc vagabondage oui, sans argent, ça se corse.. surtout l’hiver où on ne peut pas mouiller n’importe où quand la météo s’en mêle.

30 juin 2018
0

Il y a des références en DIY sur youtube :


Ca reste quand même des gars assez "minimaliste" et puristes.

Et ça existe aussi en neuf :
www.shipmatestove.com[...]ils.cfm
cubicminiwoodstoves.com[...]d-stove

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Petit matin devant La Rochelle, pas tout à fait "après" la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (124)

Petit matin devant La Rochelle, pas tout à fait "après" la pluie...

mars 2021