Du génois en vent arrière

Bonjour à tous,
Je possède sur mon océanis 311 un génois (100%)qui en vent arrière et petit temps est déventé par la GV.
Sauf à mettre les voiles en ciseaux, je n"arrive pas bien à le faire "tenir".
Avez vous une idée ?

L'équipage
07 jan. 2009
07 jan. 2009
0

ben...
à part le ciseau ou affaler la GV, je vois pas...

amic
Yaum

07 jan. 2009
0

Un GV résille ?
:star2:
:jelaferme:

07 jan. 2009
0

au plein vent ARR
pas d'autre solution que les voiles en ciseaux et génois tangonné pour le confort !

07 jan. 2009
0

tirer des bords
de grand largue ou tangonner

pas d'autres alternatives

07 jan. 2009
0

sinon quand on fait de la voile
un spi au portant c'est pas mal aussi ;-)

07 jan. 2009
0

effectivement
mais beaucoup de plaisanciers en on un peu peur, non?
(à tord biens sûr quand on a eu la chance d'apprendre à s'en servir :-) )

07 jan. 2009
0

puisque
tu en parle, ton spi, tu le met souvent en solo pour une nav de 2 ou 3 heures ? (quand tu fais de la voile)

07 jan. 2009
0

et
bien moi je le fait pas... ca viendra peut etre!?

08 jan. 2009
0

tu ajoutes un patin d'amure et tu peux envoyer
le spi meme symetrique (en chaussette) en quelques minutes avec seulement une ecoute

recommandé seulement avec vent de 10/12 noeuds maximum, ca tombe bien c'est la que le spi est le plus utile, si je me souvenais comment @@^``||[|[[ réduire une photo en 50 ko je le mettrai bien volontiers

08 jan. 2009
0

avec une photo plus explicite du montage
www.pixum.fr[...]4151314

08 jan. 2009
0

oui
une chaussette je vais y penser ca doit etre bien.

08 jan. 2009
0

excuse moi Jean
mais je n'ai pas vue ce que tu appelles le patin d'amure je dois avoir des pb de vue, peux tu l'encadrer ou le repérer d'une façon ou d'une autre

08 jan. 2009
0

merci
macaba c'est l'espèce de fourreau que l'on voit sur le génois, me plait pas beaucoup cette affaire ça bloque le genois et en cas de besoin pour étouffer le spi c'est pas gagné

08 jan. 2009
0

Jean, c'est quoi
un "patin d'amure" ?
L'idée parait géniale, mais c'est quoi ????
Ca se monte que par petit temps, j'imagine?
Ca peut le faire avec un spi de 100 m2 ?
Dis nous !
Merci
Arnaud

08 jan. 2009
0

C'est pourtant simple...
... quand t'es amureux, tu roules un patin...

Je suis déjà parti :acheval:

08 jan. 2009
0

c'est génial
la chaussette, surtout en solo !

par ex : www.compass24.fr[...]shop.pl

07 jan. 200916 juin 2020
0

le bon vieux temps
cet été, sur la Vilaine, pas de zef entre deux risées, 22° dehors, l'heure de l'apéro, la félicité absolue...

amic
Yaum

07 jan. 2009
0

Oui.
:-)

07 jan. 2009
0

Explicure peut être :
Mon navire est long de 25 pieds seulement.

Le spi dans sa baille se porte d'une main, je le lance depuis le cockpit et il ne fait qu'une cinquantaine de m².

Le lancement est une formalité qui ne demande que quelques secondes si les manœuvres sont passées ou quelques minutes de plus pour mettre en place le "ça qu'y faut".

Je pense que je serais plus nuancé si j'avais un spi de plus 100m² à lancer depuis la plage avant. :-)

07 jan. 200916 juin 2020
0

J'ai
déja fait mon premier ciseau il y a quelques semaines! le reste on verra au fur et a mesure...

08 jan. 2009
0

essaye de mettre une chaussette sur ton spi tu verra
la maneuvre est grandement facilité et quel bonheur de le faire seul.

08 jan. 2009
0

tentative
6 noeuds + avec peu de vent, mer plate, pilote, spi en l'air en 5 mns

www.pixum.fr[...]/page/1

08 jan. 2009
0
  • patin d'amure regarde bien la deuxieme photo, c'est tellement une bonne idée que je m'étonne d'en voir si peu, ca coute rien
08 jan. 2009
0

si si...........
on le voit sur les photos.....il est pris sur le génois roulé :-) :-)

09 jan. 2009
0

daniel
la logique c'est chaussette + patin d'amure, le patin vaut dans les 60 dollars. tu n'as pas besoin du genoa pour etouffer le spi puisque tu as la chaussette, je vais sur mes 55 printemps, le spi que j'ai est un spi de lac de qui doit faire 70 metres carrés et avec ce systeme c'est de la rigolade d'envoyer le spi, ma femme a fait son premier empannage à ce moment la, elle a descendu la chaussette, passé la chaussette et l'écoute et remonté la chaussette !!

tout ca a bonne vitesse avec quelques noeuds de vent, c'est ce que je prefere en bateau, le largue serré ou le travers avec force 1,5 2 ou 3 grand max avec un simple autohelm

09 jan. 2009
0

en plus, tu gardes l'option de tangonner
si le vent adonne par exemple, masi tu tangonnes alors que tu profites d'avoir le spi deja en l'air, c'est beaucoup moins ch... que d'envoyer le spi et le tangon en meme temps

08 jan. 2009
0

jean.....................
vois pas moi non plus et je suis tres interresse
précise merci

08 jan. 2009
0

apparement.............
ça doit être ça.... :-) :-)

08 jan. 2009
0

Une invention d'Etienne Giroire
www.atninc.com[...]er.html

08 jan. 2009
0

le prix de la chaussette est un peu disuasif
mais il est vite amorti compte tenu du temps d'utilisation du spi bien plus importante, par ailleurs c'est une sécurité pour l'afalage en solo

07 jan. 2009
0

pour 2 à 3 heures ....
oui ;-)

en regate sur certains lacs, on envoie le spi même pour 300 mètres :-) (et je ne parle pas de dériveurs leger, mais des petits croiseurs style Brio, star 7 ...etc

07 jan. 2009
0

oui
;-)

07 jan. 2009
0

Ma foi
Navigant seul,le plein vent arrière, moi j'évite au max.
Allure instable, manque de sécurité (empannage involontaire)et en plus on va peut être moins vite en VMG qu' en tirant des bords de grand largue. Mais j'avoue que le ciseaux... oui, bonne école, surtout sans tangon avec un petit F4 trop cool mais un peu chaud quelques fois pour mon petit niveau!!

Bonne nav

Christian ;-) ;-)

07 jan. 2009
0

Alternative
Si tu disposes d'un étai largable et qu'il a le bon goût d'être relativement avancé, tu peux établir une seconde voile d'avant que tu croises avec ton génois en affalant la GV (ça marche aussi en additionnant Spi asy et génois).

Confort et stabilité.

Pour éviter la question, rien ne s'oppose a affaler la GV en vent arrière jusqu'à une bonne vingtaine de noeuds sur une unité de taille raisonnable. La technique consiste à ramener le plan de GV dans l'axe du bateau et à affaler la GV en accompagnant sa descente en tirant la chute. La limite est trouvée dans sa capacité à pouvoir maîtriser le mouvement de la chute.

Si tu as eu la bonne idée d'avoir des Jacques faignants escamotables ou pas de Jacques du tout, tu peux aussi re-hisser ensuite selon le même processus, mais c'est un peu plus rock'n Roll.

07 jan. 2009
0

Tenir le mat
Pour les génois à fort recouvrement, le génois seul est une bonne solution quand on n'a pas de spi symétrique. Il faut alors penser à reprendre du pataras et pour assurer, de border la bôme dans l'axe et fixer la balancine ou la drisse de gv en bout de bôme et de l'étarquer.

07 jan. 200916 juin 2020
0

Comme le dit Pym
Génois + spi assy, ça marche très bien.
:pouce:

Le génois "dégueule" dans l'assy qui, sans ça, est instable au vent arrière.
Et tout ça en solo jusqu'à F4 max. Au-dessus, génois seul, c'est tellement plus cool.

Mais CFCIV

07 jan. 2009
0

Merci...
... Perelandra, je vais essayer spi assy + génois.

08 jan. 2009
0

vent arriere

c'est pour moi la pire des allures que j'évite à tout prix.

ça roule ,il faut barrer ,l'empannage n'est jamais bien loin ,il faut etre attentif constamment et en plus ça va pas tres vite.

Alors je fais du portant ,grand largue ,et si necessaire je retire un bord.

Ainsi tranquille ,pas de danger ,et on est gagnant en temps de parcours.

Mais en vrai vent arriere les voiles doivent etre en ciseaux sinon le genois est fatalement deventé.

josé

08 jan. 2009
0

comme calypso
j'evite à tout prix, plein vent arriere n'est pas une allure.
le bateau marche mal, roule, ça n'avance pas, obligé de mettre une retenue de bome, etc.
Je ne comprend pas l'interet de maintenir le cap dans de telles circonstances, donner un peu d'angle au vent fera peut-être qu'on devra tirer un bord avant l'atterissage mais quel gain de temps et de plaisir.

08 jan. 2009
0

bof PYM
je n'ai pratiquement aucune experience sur ce bateau (celui de la photo).
mon precedent etait un samourai avec toute petite GV et immense genois à recouvrement et même ressenti.
Quand à naviguer voile d'avant ou spi seul vraiment je ne comprend pas du tout l'interet de la chose, la GV seule est tellement plus manoeuvrante pour la pêche au maqueraux ;-).
Peut-être en grande croisiere avec d'immenses bord de vent arriere mais c'est là un monde dont j'ignore tout.

08 jan. 2009
0

Patrick
"Moi je ne suis pas pécheur" même devant le seigneur?? ne me fais pas rire j'ai les lèvres gercées :star2: madame lit?? zut :jelaferme:

08 jan. 2009
0

je suis attiré
par ton exemple.
ta seconde voile est à guindant libre?
tes deux tangons sont-ils égaux ?
merci d'avance.
JJ

08 jan. 2009
0

Souvent, pour les voiliers anciens
Certains propriétaires se débarrassent de leur génois d'origine. s'il est devenu inapproprié (voir fragile) pour les allures de près, il reste tout à fait utilisable pour le portant.

On peut donc acheter un génois à l'état moyen à tout petits prix…

08 jan. 2009
0

Vous avez raison Moluva et Calypso mais...
... il me semble que L'un comme l'autre devez naviguer sur des navires disposant de voiles d'avant de taille modeste, sur lesquelles il est absurde d'envisager de supprimer la GV.
Dans ce type de configuration, il suffit de prendre quelques degrés par rapport au vent pour dégager la voile d'avant.
En revanche, avec une voile d'avant de grand recouvrement sur un gréement en tête, le mouchoir servant de GV (1/3 seulement de la voilure au près sur mon bateau...) peut être supprimé sans aucune conséquence sur la vitesse, au contraire, ce qui permet de le lancer que des voiles libres non bômées ce exclu tout risque d'empannage involontaire.

En outre, la configuration "traction à vent" ( :-) ) est très favorable à la stabilité de cap. La navigation sous pilote, scabreuse avec la GV croisée avec le génois, redevient possible sans problème.

Envers de la médaille, cette configuration n'est envisageable que de l'ordre de 10° à 15° de part et d'autre du lit du vent.

08 jan. 2009
0

J'ai fais un pacte...
...avec les poissons :
Ils restent en dessous de ma coque et ne viennent pas m'emmerder, en retour, je reste au-dessus et je ne viens pas les emmerder.

En plus de ne pas être pécheur, je n'aime pas le poisson.
:-)

08 jan. 200916 juin 2020
0

Pour la tranquilité
il y a cette solution

08 jan. 2009
0

Oui, Jean-Jacques
le second génois est à guindant libre.
j'avais quelques doutes avant de mettre en pratique, mais cela s'avère fonctionner sans soucis.
Les deux tangons sont de longueur identiques.
Sur le Sangria, les génois ont une surface très importante et les deux couplés donnent de bons résultats en terme de performance.

Sur le marché de l'occasion on trouve de temps à autres des génois classiques à prix tout à fait intéressant. voilà donc une solution économique.
Et sous régulateur d'allure, on peut faire la sieste sans crainte…

08 jan. 2009
0

José
si tu retire un bord c'est l'infini!!!!!:jelaferme:

08 jan. 2009
0

la terre est ronde

alors je vais peut etre revenir au même endroit :-D

josé

08 jan. 2009
0

si
tu retireS

08 jan. 2009
0

pour le génois… je tangonne toujours
par vent arrière… dès le grand largue aussi d'ailleurs quand le vent n'a pas une direction bien établie.
Sinon j'ai découvert sur mon Konsort, le système du booster, sorte de super génois double en toile à spi, très rond que l'on peut replier d'un côté ou de l'autre quand on tire un bord, (rendement impec jusqu'au largue, voir travers) et que l'on tangonne des 2 côtés au vent arrière… vraiment très simple à gréer et à gérer :-)

08 jan. 2009
0

Et il y a les voiliers
aux carènes privilégiant la stabilité de route.
Faire du portant sans avoir à craindre l'embardée.

08 jan. 2009
0

Plein vent arrière
Hello,

Je ne suis pas un habitué du spi, je n'en avais pas sur mon précédent boat, et je n'ai pas encore profité de celui que j'ai maintenant (Mais je compte bien m'y mettre rapidement)

Par contre j'adooooore naviguer plein vent arrière (par petit temps) avec les voiles en ciseaux. Je trouve que ça à un charme fou, même si ce n'est pas l'allure la plus rapide, ça permet parfois de faire route directe et de se faire plaisir.

A+,
Harry

08 jan. 2009
0

Pour du spi assy facile
www.facnor.fr[...]ain.asp

Pas donné si je me souviens bien mais beaucoup plus simple que les chaussettes pour les grandes tailles (Les chaussettes c'est pas donné non plus...) Le système est adaptable aux anciens emagasineurs de la marque si on en a déjà un.

08 jan. 2009
0

Pour du spi assy facile
www.facnor.fr[...]ain.asp

Pas donné si je me souviens bien mais beaucoup plus simple que les chaussettes pour les grandes tailles (Les chaussettes c'est pas donné non plus...) Le système est adaptable aux anciens emagasineurs de la marque si on en a déjà un.

08 jan. 2009
0

Merci
A toutes vos contributions...
J'avais bien une idée et vos réponses ont confirmé ce que je pensais.
Je dispose également d'un spi assy, mais tout seul il faut tout de même un bord assez long (même avec la chaussette)pour que ça vaille le coup (un peu feignasse !!).
Par vent plus fort (5,6) il m'est arrivé de faire du vent arrière (ben oui obligé, ça arrive) avec le génois et la GV bordée pour éviter le roulis.
ça se gère assez bien sur mon bateau.
La solution n'est pas unique ...il faut essayer.

Jean-Pierre
BlueNote
Saint-Raphael

08 jan. 2009
0

Ciseau, j'aime bien
Voir une des photos de ma fiche...

Jusqu'à 4 Bft.

Après, le génois seul de 31.5 m² "tire" vraiment bien, avec une stabilité de route impec.

08 jan. 2009
0

M'enfin...........
Avec un Halehaut + halebas ce serait beaucoup mieux.......

08 jan. 2009
0

Utile par petit temps
Sauf que par petit temps permet d'être + efficace et plus belle alure

08 jan. 2009
0

L'allure la plus déplaisante...
sous GV et génois qui est en permanence déventé, plus les risques d'empannage incontrôlé, notamment sur un coup de roulis.
Les bateaux comme le Sangria cité par Lorenzo, l'Ecume de Mer... cité par moi(!), le First 30 et quelques autres vétérans ont une fâcheuse tendance au roulis par vent arrière. De plus, ce n'est pas une allure spécialement rapide.
Lorsque le vent est assez fort, je préfère naviguer sous génois seul, surtout avec un gréement en tête et génois à grand recouvrement. Le bateau, tiré par l'avant est très stable sur sa route et c'est très reposant pour le skipper et le pilote.
Sinon, voiles en ciseaux avec retenue de bôme et génois tangonné, de préférence avec halebas qui assure une parfaite triangulation.
Lors d'une transat en 2004, nous avons fait 90% de la traversée de la sorte en toute tranquillité.

08 jan. 200916 juin 2020
0

Tof
.

08 jan. 2009
0

Pour un génois
cela n'est guère nécessaire. Son point d'écoute est beaucoup moins volage que celui d'un spi…

08 jan. 2009
0

justement par petit temps
le génois est moins sollicité.

Sur mon Sangria cela ne m'a jamais posé de problèmes, cette absence de hale-bas.

C'est sans doute mieux avec, mais on peut s'en passer, ce que je ne ferais pas avec un spi…

That's all folks !

09 jan. 2009
0

genois seul
c'est bien plus stable qu'avec la gv en ciseaux et il n'y a plus la crainte de l'empannage

11 jan. 2009
0

Chaussette
J'ai à bord une chaussette + spy symétrique.

Lors de l'envoi du spy, la chaussette lorsqu'il y a de la houle a tendance à aller s'enrouler autour du génois qui est roulé.

Comment faites vous pour éviter ça, et plus généralement comment utilisez-vous votre chaussette ?

Sinon pour le VAR, j'ai essayé sur la transat:
- deux voiles d'avant en ciseaux : très pratique lorsqu'il y a de la houle, on remonte la dérivr et le bateau dérape dans le creux des vagues puis repart tiré par les deux voiles d'avant. Inconvénient pas de possibilité de s'écarter de l'axe du vent
- le génois seul : pas mais il ne faut pas de houle
- génois tangonné + gv : très bien pour s'écarter de l'axe du vent (30° environ), c'est stable lorsqu'il y a de la houle.
- le spi : à 20nds c'est trop, à 15 c'est nickel reste le problème de l'utilisation de la chaussette, j'ai un peu de mal sur l'affalage et sur l'envoi de la chaussette qui avec la houle se balance.

11 jan. 2009
0

Génois jumellés
"pas de possibilité de s'écarter de l'axe du vent".
Ce n'est pas pour moi un inconvénient.

Pour un bord de près possiblement de courte durée, j'utilise le duo génois/GV.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

lever  du  soleil  à la  Cala  Mongo Costa  Brava

Après la pluie...

  • 4.5 (119)

lever du soleil à la Cala Mongo Costa Brava

mars 2021