Du bon usage du charriot d'écoute

Un des truc que j'aime bien sur mon bateau, c'est son charriot d'écoute qui, même s'il est situé sur le roof, apporte beaucoup aux réglages de voile.

En plus j'ai fait un système de retour au cockpit, autant vous dire que je ne me gène pas pour m'en servir, surtout quand je m'ennuie dans le petit temps, je m'occupe à chercher le pouième de noeud en plus.

Mais par contre, j'ai toujours appris, que ce soit dans le livre des Glénuches, aux écoles de croisières que j'ai fréquenté, ainsi qu'avec les précédents bateaux que j'ai utilisé, que l'on descendait le charriot sous le vent quand cela soufflait pour améliorer l'assiette du bateau, et que l'on l'avançait au vent quand il n'y en a pas trop justement pour donner un peu de gite au bateau et le mettre dans ses lignes.

Or, avec mon bateau, que nenni, ça marche pas comme ça.

Descendre le charriot sous le vent quand ça souffle, OK, tout marche.

Mais quand il n'y a pas de vent, je remonte le charriot et ..... je perds entre 0,5 et 0,8 nds !

Caramba, ça c'est pas dans le manuel !

On l'a refait 3 fois, et 3 fois bingo.

J'ai donc dans un premier temps écrit aux Glénans pour qu'ils modifient leur bible (en faisant apparaitre la phrase "... par petit temps on avance le charriot d'écoute au vent SAUF sur le voilier Freja") et j'espère en recevoir une édition corrigée gratuite.

En attendant, je cherche une explication. J'ai la vague idée comme évoqué dans un autre fil, que pour ma carène, à la difference d'autres carènes, la gite provoquée dans ce cas donne une surface mouillée plus néfaste que l'apport vélique. Bon, c'est pas terrible comme explication. Ma carène est assez ventrue, mais bon, pas plus que pas mal de carènes.

Alors je continue de m'interroger sur ce phénomène étrange. Cela ne m'empèche pas de dormir la nuit, mais si vous aviez une explication, cela va surement m'intéresser !

D'avance merci !

L'équipage
30 août 2004
30 août 2004
0

il faut voir
par petit temps, il faut remonter le chariot et au meme temps choquer l'écoute de grand voile, de façon à ne pas amener la bome au vent de l'axe du bateau, chose qui (sauf qques cas particuliers) ralentirait le bateau

pour que cela soit efficace, il faut aussi choquer le hale bas ;-)

30 août 2004
0

c'est quoi......
un chariot d'ecoute?..........

30 août 2004
0

Pffff...
Gégé, c'est même pas marrant...

( ;-) )

30 août 2004
0

en tout état de cause
par petit temps idem Roberto, ça vrille la GV et ça donne de la poussée vélique dans les hauts (+10% de vent en haut pour un mat de 10m, donc la voile doit être choqué dans les hauts, vu que la haut le vent vient un peu plus sur le coté du bateau) de plus dans le petit temps il faut optimiser au maximum le rendement des voiles, et donc aussi vriller le gégene: une fois vrillé jusqu'à un fassayement identique en haut et bas calquer cette vrille sur la GV, et donc une fois reglé on bordera la GV avec le chariot à sa limite de fassayement dû au renvoie de vent du gégene...J'espère être assez clair, de toute façon ce réglage restera bon seulement si le vent reste identique en force, sinon refaire les réglages encore et toujours...

30 août 2004
30 août 2004
0

En fait
Quand tu remonte ton chariot au vent dans le petit temps, ça te permet de controler les vrillage de ta voile pour qu'elle travaille bien sur toute sa hauteur.

En pratique, je trouve ça pas mal d'avoir 3 penons au niveau de la chute de ta gv
Le principal du reglage se fera en utilisant le penons du milieu et en reglant avec l'ecoute.
Ensuite si ton penon du milieu est bien reglé mais que tes penons du haut et du bas sont mal orientés dans un sens different (un penon au vent, l'autre sous le vent), il faut que tu modifie le vrillage de la voile en jouant sur le chariot et sur l'ecoute (ou sur le palan fin d'ecoute si tu en as un).

Grosso modo, quand tu remontes ton chariot au vent, en même temps, tu relaches un peu d'ecoute et celà aura pour effet de vriller un peu ta voile. On peut dire que le haut de la voile sera moin "bordé"
et vis versa

30 août 2004
0

A peu pres la meme chose dit avec mes mots
L'action sur l'ecoute de GV à deux effets :
1) Ouvrir ou fermer le plan de voilure par rapport au vent
2) Tirer la bome vers le bas.

L'effet n°1) se produit tant que la bome est loin de la verticale du point de tire (position du chariot), ensuite quand la bome se rapproche de la verticale du point de tire, border encore va tirer la bome vers le bas ( on constate que le hale-bas se détend) et cela a pour effet d'applatir la voile, cintrage du mat, réduction du creux, etc..

dans la brise, on recherche en général à applatir la voile et la position du chariot sous le vent permet d'applatir sans trop fermer le plan de voilure ( optimisation de la composante "vers l'avant" de la force par rapport à la composante gite et dérive). Dans le petit temps on recherchera une voile plus creusée, et la position du chariot au vent permettra de ramener la bome dans la bonne position (vers l'angle du tableau arr.) sans applatir excessivement la voile, puisque la bome sera encore éloignée de la verticale du point de tire.

30 août 2004
0

C'est ce que je fais ...
J'avais oublié de le préciser, mais effectivement, dans ce cas (petit temps et avance du chariot) je soulage de l'écoute de gv pour vriller la voile. L'écoute du hale bas, elle, est complétement libre (ah, comme c'est pratique de tout ramener au cockpit !)

Mais il ne se produit pas ce qu'il devrait.

Par contre, j'ai oublié de dire que c'est une gv sur enrouleur de mat, la forme de la voile ainsi réglée est quand même moins jolie qu'avec une gv lattée qui elle, se travaille vraiment au petit oignons. Pensez vous que cela joue ?

Enfin, je retiens l'idée des penons, qui sont vraiment pratiques et que j'aurais déjà du installer.

Un grand merci à tous pour vos conseils :-)

PS: GG, tu déc.... ou c'est sérieux ?

30 août 2004
0

Matelot Fréja.

Vu que tu ne comprends pas l’humour de Gérard, j’en conclu que tu n’as pas suivi son fil daté d’avril 2004, où il parle du réglage au vent de la barre d’écoute.

Pour ta punition, tu recopieras tous les noms d’oiseaux que le malheureux a reçus dans ce fil.

PS : tu les recopieras ici pour qu’on se marre encore une fois.

31 août 2004
0

Non, je n'ai pas eu le temps d'essayer

Par contre, j'ai lu dans ce hors série que par vent très fort, en mettant le rail au vent, et donc en choquant plus l'écoute, on ouvre le haut de la grand voile, ce qui soulage (prout) hum, ça fait du bien. Je disais donc que ça soulage le bateau.

C'est d'ailleurs logique et pas con.

30 août 2004
0

as tu essayé ....
au moins pour voir ?ou as tu passer tout ton temps à glander dans cette superbe baie ?

gg.titilleur de barre d'ecoute..........

31 août 2004
0

Tous les noms d'oiseaux de GG ?
Noooooon, Tom ne voudra pas, le serveur va exploser ! :-D

Et merci du tuyau Basile, je m'en vais de ces touches consulter ce fil

31 août 2004
0

GV sur enrouleur ?
OUI cela joue un max, la voile n'a plus de "rond de chute" et ses possibilitées de vrilage en beau cylindre sont très très limitées §

30 août 2004
0

Il y a un très bon Hors Série sur tous les réglages du bateau

Je crois que c'est un HS Voiles et voiliers paru il y a 1 ou 2 mois..

30 août 2004
0

en outre
lorsqu'on a pris le coup de main , ça fait un décapsuleur acceptable :-D

30 août 2004
0

Euhhhhhhh
moi j'ai appris que le réglage du chariot dépendait de l'allure du bateau. On ne m'a jamais parlé de la force du vent ....
M'a-t- on caché La Vérité ?????

31 août 2004
0

comme pour........
beaucoup de choses je crois que oui......

et comme tout n'est pas dans les livres ,il est bon de se faire son opinion sois meme et de savoir explorer le domaines interdits par des puristes livresques.............

gg.chercheur en confort à bord..........

31 août 2004
0

On peu même s'en passer...
Les règlages sont possibles même avec un rail trop court ou absent.
Suffit de s'installer un deuxième point de tire du point d'écoute (permanent ou provisoire) pour se lancer dans les règlages fins de la position de la bôme.

Idem pour le point de tire du génois pour lequel le barber-hauler remplace avantageusement un chariot coulissant toujours pénible ou impossible à règler sous tension.

31 août 2004
0

C'est vrais, gatonegro

On voit sur bon nombre de bateaux une barre d'écoute de 50 cm placée à 3 m du pieds de mat. Je doute de son utilité dans ce cas, vu le faible angle obtenu.

J'ai sur le mien un simple crochet de chaque côté des bancs, pour accrocher l'estrope d'écoute de GV.

Et pour le génois, à la place du rail, un barber. On peut du cockpit agir dessus tout en regardant son influence sur la chute du génois.

31 août 2004
0

on peut aussi......
jouer du hale bas, voir de la balancine ,et du pataras,pour obtenir ou eliminer un vrillage ou un creu.....et chaque ship et chaque voile a ses reglages propres.
il y a la theorie et la pratique au cas par cas......

gg.

01 sept. 2004
0

eeuuuhhh
EUHHH c'est quoi le cas par cas,le cascas?

02 sept. 2004
0

et gerard
je crois qu on te cherche !!!!!

02 sept. 2004
0

il y a des quantités de .........
criteres qui entrent en jeu et ce qui est bon pour un,peut etre mauvais pour l'autre......le bateau d'abord ....ils ne reagissent pas tous pareil,........la mer enfin l'etat de la surface de l'eau, car entre clapot et houle,c'est suivant le ship,trés different........le barreur,calme et attentif ou trés nerveux et distrait......nav en solo ou en équipage........et il faut aussi considerer les condition de temps,pas de metéo mais du temps qu'on va passer dans ces conditions,bah oui,un reglage pour attaquer une nuit de galere ventée,s'aprehende differement que la risée rageuse à 2 milles du retour au port.
alors tout ces blemes melanger,ça donne tellement de cas de figure que la place à l'improvisation est indispensable......
tout cela fait que les belles theories ne sont que des theories ,car il faut bien dire que sinon,dans les regates de balaises,ils partent ensemble et arriveraient aussi ensemble,c'est souvent,la petite pointe d'improvisation qui fait la difference et pas le zazard,car sinon il y en a qui auraient vachtement de la chance......

gg.

03 sept. 2004
0

reglages
il existe un tres bon bouquin(pas le truc a lire au lit car un peu soporifique) cette veritable"bible" se nomme "les voiles, comprendre, regler, optimiser) par bertrand cheret + de 500 pages pour s 'occuper cet hiver

03 sept. 2004
0

voiles et vent de cheret

Je confirme le message de sun lihgt c'est l'un des meilleurs bouquins d 'aerodynamique sur la propulsion à voile que je connaisse en francais, pédagogie, réglages et... modestie tout y est .
.Excellent cadeau pour Noël!!!

. Pour les nostalgiques , il y le mythique "aerodynamisme de la voile" de Manfred
Cury .
Bons sillages à toutes et tous .

05 sept. 2004
0

pas de lezard Guy.....
les penons de gv.c'est genial......

domage de ne pas pouvoir en mettre aux meme endroits sur les genois.....(emmelage dans les cables et drisses aux virements et arrachages ou embrouilles) ;-) ;-) ;-)

mais il existe des gv avec enrouleur pouvant avoir des lattes et du rond de chute......les reglages de creux restant trés moyen que je sache,à moins qu'il y ai du nouveau dans ce domaine... ;-) ;-) ;-).ce qui serait utile.

gg.en manque...............

ps.presque en haut du genois,il reste possible souvent de coller sur la chute ,une pastoche d'adesif avec un chtit brin de laine trés,trés, trés ,utile.....
pour visualiser le travail du reglage du vrillage...... ;-) ;-) ;-) ;-)

:-) :-) :-D

06 sept. 2004
0

GV lattée pour mat enrouleur
un petit article dans le mag "bateaux" n° 556 de septembre 2004 en page 40 indique une nouveauté chez elvstrom, c'est une gv entièrement lattée verticalement, avec le rond de chute d'une full-batten ...affaire à suivre ?

pour + d'info :

05 sept. 200416 juin 2020
0

Question : deplacer barre d'écoute
Bonjour,

Je profite du fil sur la barre d'écoute, pour poser une question aux connaisseurs.

Comme je dois remplacer la barre d'écoute qui n'en peu plus, et qui sur le Super Mistral est placée au milieu de la baignoire du cockpit ( bonjour, les mollets :-( ) , je me demandais si sa position était très importante ?

J'aimerais l'avancer de 50 cm vers le bord de la baignoire (voir photo) , ce qui implique que l'écoute qui aujourd'hui est perpendiculaire à la bôme , ferait un angle de 35° à peu près.

Quel problème cela pourrait poser ?

Merci d'avance pour vos réponses

Yves

(regardez pas l'état du bateau, les travaux ont pas encore commencé et il a quand même 34 ans le pépére)

06 sept. 2004
0

ça risque
de boucher un peu la descente .
donc d'être un peu dangereux pour la circulation: que se passe-t-il si quelqu'un monte pendant un empanage volontaire ou pas ou en cas de mise sous tention brutale(petit temps et mer formée)?
à réflechir si je puis me permettre

05 sept. 2004
0

ou partager......
eventuelement ta demultiplication en en mettant une au dessus de la nouvelle position.sur ce genre de ship ,c'est largement suffisant.....plus joli et aussi efficace et sure.....

gg.j'l'ai deja fait.........................

06 sept. 2004
0

Le coffre n'a pas d'utilité
déja merci pour ces réponses, sinon le petit coffre n'en est pas un : c'est un petit evier caché. Je vais l'éliminer de toute façon (l'évier pas le bridge deck) car il est très mal foutu et en plus il y a plein de place perdu à cause de lui en dessous.

pour le point d'ancrage, il n'est pas en bout de bome mais au trois quart . par contre les deux idées son applicable car le point d'ancrage peut être déplacé ou doublé grace au petit rail sur lequel il est fixé.

Si personne ne voit d'autre inconvénient , je vais donc mettre le nouveau rail collé au bridge deck (j'ai appris un nouveau mot et je m'en sers)

Merci à vous

Yves

06 sept. 2004
0

Au secours !
J'arrive pas à retrouver le fil d'étripage sur la barre d'écoute !

Gébé, GG, pouvez vous m'indiquer le quel est ce ?

Merci d'avance

06 sept. 2004
0

patience et perlin pin pin .........
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

et voilà !!!!!!!!!!!

gg. oui ,c'est moi,qui me parle.......... ;-)

06 sept. 2004
0

Ben tant mieux
Et si en plus on se marre ...

Merci les gars :-)

06 sept. 2004
0

je suis plié de rire..........
aprés une trés rapide relecture.....

:-D :-D :-D :-D.......

et cela m'a permis ,objectivement de revoir toutes vos mauvaises foies :-D :-D
et de constater comme je suis bon....... ;-) ;-)

gg.peté de rire........... :-D :-D :-D :-D.....

06 sept. 2004
0

Pour répondre à Joebar
Bonjour,
Je ne connais pas le Super mistral, mais si les winchs pour étarquer le génois sont situés de chaque coté sur le roof, j'y réfléchirai à deux fois.A chaque virement de bord l'embraqueur aura devant lui(entre lui et les winchs et taquets)le chariot et le palan d'écoute de grand voile qui vont se déplacer et le géner dans la manoeuvre.De plus le barreur ne verra pas, et ne pourra régler son chariot et écoute de GV, ayant l'embraqueur devant lui(entre lui et le chariot et le palan d'écoute).Je sais que certain voilier sont équipés de cette façon, mais ce n'est pas très pratique en navigation pour les manoeuvres.
Alain

06 sept. 200416 juin 2020
0

Actuellement, c'est pas terrible
avec ce rail mal placé, on est géné aussi pour les winch (voir photo).

je trouve que ca améliore plutôt l'accés au winch pour le barreur.

Mais je vais voir de plus près ce que ca peu entrainer comme gêne

Merci de cet avis ( j'y avais pas pensé)

Yves

25 mai 2007
0

tentative
eh oui! je l'ai lu aussi ce fameux reglage de petit temps ! parce qu'en general quand on remonte le chariot GV c'est pour vriller la voile , donc cela réduit la surface portante vers du haut de la GV puisque cela l'ouvre; donc cela reduit forcement la vitesse car moins de portance ;en faite vriller la voile amene plus de tolérance par rapport au vent faible qui peut etre irrégulier ...à moins de garder le chariot au centre et regler plus fin le pataras, la chute et la bordure de la GV avec les penons et la girouette .

25 mai 2007
0

tentative
Vous avez écrit : "en faite vriller la voile amene plus de tolérance par rapport au vent faible qui peut etre irrégulier ...à moins de garder le chariot au centre et regler plus fin le pataras, la chute et la bordure de la GV avec les penons et la girouette ."
On peut cherhcer à vriller la voile dans deux cas de figure si on est en recherhce de performance absolue (en gros mer plate) : soit dans la petole vraiment molle ou la couche limite atmosphérique est laminaire et impose un gradient vertical de vent plus important, d'ou un vrillage de la voile plus important pour rester en écoulement laminaire (ça en gros c'est en dessous de 4 noeuds réels). La, pour vriller, les solutions ne sont pas infinies : faible tension de drisse, faible tension d'écoute et selon l'accastillage du bateau, balancine légèrement tendue ou chariot de GV LEGEREMENT remonté au vent en faisant attention de ne pas mettre la GV à contre. Deuxième cas de figure, le vent est trop fort et on cherche à réduire la puissance, le chariot reste dans l'axe et on choque un peu de l'ecoute (pas trop non plus, ça se joue quand même au centimètre) et la on reprend du pataras qui en plus aura pour effet d'aplatir la GV dans les haut en rattrapant le rond de guidant (sur un gréement souple bien sur). quand on en est réduit par vent fort à remonter l chariot au vent, choquer le hale-bas et l'écoute pour tenir le bateau c'est qu'il est plus que temps de prendre un ris.
Dernier cas de figure pour chercher un vrillage est généralement effectivement la recherche de tolérance lorsque le vent est soit irrégulier soit un peu faible au regard de la mer (typiquement un vent molissant dans un clapot un peu sévère) dans ce cas, pour vriller, on choque un peu d'écoute et de ahle-bas par rapport au reglage de base.
Cordialement

25 mai 2007
0

J'ai pas tout lu
mais c'est simple ...
avec des voiles correctes, pour caper correctement au près la bôme doit être quasiment dans l'axe du bateau.

Dans le petit temps

Si le chariot est dans l'axe la tension d'écoute pour centrer la bôme doit être assez importante.
Elle est excessive pour la chute qui se ferme ... le bateau est bloqué et avance mal.

Avec un chariot au vent, cela permet de centrer la bôme tout en ayant une tension de chute raisonnable et de conserver du vrillage.

Maintenant avec des voiles défoncées ça ne marche plus forcement comme ça ...

25 mai 2007
0

PENONS?§?
Logiquement , le bon réglage doit être repéré par un écoulement laminaire au niveau de la chute.

Donc , dans le petit temps, les penons, sauf au niveau de la latte forcée ou la courbure est "rigide", vont matérialiser le bon vrillage.
Sont ils sont aspirés vers l' extrados ou non etc..
Qu' est ce que c' est qu' ils disent les régatiers?

25 mai 2007
0

ou mieux ..
augmenter la tension mais utiliser une latte souple ... :reflechi:

25 mai 2007
0

Avant j'en avait 4 de forcées

je ne me suis jamais amusé à modifier le réglage.

25 mai 2007
0

Vi ..
mais avec les lattes profilées (sandwich) on les achète ou fabrique directement avec le creux ou y faut ....

25 mai 2007
0

Mouhai
Les penons sur la chute c'est bien ..

mais c'est beaucoup plus tolérant que des penons sur la voile elle même.

Tu peux avoir un écoulement merdique sur une grande partie de ta voile et être bon en chute ..

et après il ne faut pas perdre de vue que pour remonter vite au vent, il faut pouvoir caper.

Si tes penons sont nickels que tout va bien mais que ta GV est excessivement ouverte tu capes pas ... et tu as un VMG pas top ...

d'ou bôme dans l'axe et après on adapte le reste.

Mais comme je disais avec des voiles défoncées ça marche plus forcement comme ça, de même avec un bateau mal réglé ça peut ne pas marcher comme ça non plus ..

En clair il y a plein de paramètre joue mutuellement les uns sur les autres.

Mais normalement quand les autres paramètre sont maitrisés et correct, au près tant que l'on a pas de surpuissance bôme dans l'axe..

25 mai 2007
0

Aaahh ! Mais c'est un tort !
Le mieux est effectivement de changer de latte.

En fait, selon leur fabrication, y'en a même qui s'ammusent à les poncer là où ils veulent l'elles soient plus souples (pour placer le creux).

Je les regarde faire [/size] ! :lavache:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

Souvenir d'été

  • 4.5 (167)

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

novembre 2021