drisse trinquette

Bonjour à tous,
je me suis fait installer il y a deux ans une trinquette sur emmagasineur avec étai textile intégré. Jusque là tout va bien.
Mais,
Problème : la drisse mouflée fournie se vrille sur elle même et est absolument inutilisable (même pour remonter l'annexe sur le pont...)

Question 1 : quel type de drisse acheter pour ne pas avoir de vrillage sans trop avoir d'allongement et à un prix raisonnable ?
Question 2 : est-il vraiment utile de la constituer de 2 diamètres différents épissés ?
Question 3 : le mouflage est il indispensable autrement que pour diminuer l'effort humain pour étarquer ? (par exemple diminuer l'effort sur le mat et ou la poulie) ?
Merci de vos lumières

L'équipage
28 mar. 2018
28 mar. 2018
0

Je ne vois pas en quoi un mouflage diminuera l'effort sur le mat ou la poulie de renvoi...

28 mar. 2018
0

Le montage m'intéresse … est-il possible d'avoir quelques détails - surface de la trinquette, nature et ø de l'étai, … ?

Quelle est la nature de la drisse ?

Effectivement, le mouflage ne diminue que peu l'effort sur le mât . Pour que cette diminution soit interessante, il faut opter pour un hook .
Néanmoins la compression du mât est un souci secondaire sur la majorité de nos voiliers de croisière … tout au moins au regard des problèmes d'allongement de la drisse sous la tension nécessaire à l'étai largable .

28 mar. 2018
0

Les docs sont au bateau, donc de mémoire : fabrication et conseils Ettore Yatching, surface 21m², l'étai anti torsion textile est intégré au guindant, tambour d'enroulement Facnor (ceci fonctionne parfaitement).
Il m'a fait poser une platine dans le mat 40 cm sous la poulie de sortie de drisse sur laquelle est fixée une extrémité de la drisse. Un émerillon de fort diamètre coulisse sur la drisse qui est donc mouflée ce qui revient à un palan à 2 brins fixé au point de drisse de la voile. En théorie, l'effort est donc divisé par 2 pour celui qui hisse et, je le croyais, par 2 aussi sur la poulie de sortie de drisse puisque la tension sur la drisse se répartit en deux points.
En pratique, les frottements de la drisse sur elle même lorsqu'elle vrille (dès qu'on commence à lui tirer dessus pour hisser) et sur l'émerillon multiplient l'effort à fournir par X et ont progressivement rendu son utilisation impossible, même pour hisser l'annexe sur le pont. Les tentatives de dévrillage n'ont aucune utilité dans la durée.
Je ne me souviens plus en quoi est cette drisse, tout ce que je peux dire c'est qu'elle est noire et raide comme la justice...
Mes questions reviennent finalement à savoir si je garde le mouflage et/ou si je me contente d'acheter de la drisse dynema habituelle (en 2 ou 3 longueurs de mat selon le cas).
Le problème de mat est effectivement secondaire avec le poteau du Sharki.

28 mar. 2018
0

avec une trinquette montée normalement (tu devrais pas avoir ce probleme) ton guindant doit etre bien raide

28 mar. 2018
0

En D 8mm largement suffisant .

28 mar. 2018
0

Le problème vient sûrement du lovage. Retire la drisse et fait la pendre en bas une pont avec une poids attache en bas, le tressage sera à nouveau "droit". Ensuite repasse la et prends garde à bien la lover...

28 mar. 2018
0

bonsoir,
le vrillage est un classique pour les cordes d'escalade, ce serait du a la structure de la corde et inévitable, chaque brin ce vrille sur lui même avec les tractions et relâchement et quand deux brins vrillés sont en contact, ils se vrillent l'un avec l'autre.
Pour éviter ce problème il faut dé-vriller l'ensemble de la corde, avant de tout changer, j'essayerais donc de démonter la drisse en la remplaçant par un passant puis je la trainerais dans mon sillage pour défaire tous les tours, normalement, ça devrait être mieux.
bon vent

29 mar. 2018
1

la drisse mouflée multiplie effectivement par 2 la puissance du palan.
ET elle limite la compression que fait subir la drisse au mat,
c'est le plus important

à noter que l'accastillage n'était pas prévu pour encaisser de telles pressions, voir les claques que prennent les emmerillons d'enrouleur avec des voiles, drisses et ecoutes exotiques
plus c'est raide, plus ça souffre

29 mar. 2018
0

Hum ! Je ne suis pas certain (understatement) que le mouflage diminue la compression sur le mât.

29 mar. 2018
1

Bonjour,
si elle est frappée sur un taquet fixé sur le mât, oui.
Si elle revient sur un bloqueur sur le roof, non.

29 mar. 2018
0

Désolé Hoolof, le mouflage diminue la compression du mât dans les deux cas et de la même manière (sauf à posséder un hook en tête de drisse). Toutefois, le mât étant fortement précontraint par les haubans, l'avantage du mouflage reste limité.

29 mar. 2018
1

Le mouflage ne diminue pas la compression du mât. Le hook oui.

29 mar. 2018
0

Explique...

29 mar. 201816 juin 2020
0

Voili voilou

29 mar. 2018
0

Hello LuLu 2,
Sorry, tu fais plusieurs erreurs, c'est de la statique de base :
Hook : compression = T cos(a)
Mouflage : compression = T cos(a) + T/2
Sans mouflage : compression = T cos(a) + T

29 mar. 2018
0

Ouaip, t'as raison.
Si on veut diminuer la compression du mât (pourquoi ?...) et bien étarquer, une drisse simple avec un hook, plus un palan d'armure.

29 mar. 2018
0

Pas tout à fait d'accord CapCool

L'effort sur la poulie compte tenu de l'angle de traction n'est pas proportionnel au cosinus de l'angle mais à 2cos(a/2).
Par exemple, si le brin montant et le brin descendant sont parallèles, l'angle = 0° donc 2*cos(0/2)=2. Autrement dit, si la force à soulever est de 100N, l'effort sur la poulie est de 200N. Plus l'angle augmente et plus l'effort sur la poulie diminue, pour arriver à 0 à 180°.

Quelques coefficients multiplicateurs calculés avec cette formule donnent: 10°=1,99 20°=1,97 30°=1,93 45°=1,85.
Compte tenu de l'angle assez fermé entre l'étai et le mât, la différence est insignifiante et on peut l'oublier pour la démonstration.

C'est une formule intéressante à connaitre car elle permet d'estimer les charges qui s'exercent sur tous les renvois d'angles. Comme poulies, pontets, filoirs, anneaux à friction etc...

29 mar. 2018
0

Si tu mets un palan d'amure, tu n'as plus besoin de hook. Tu as raison, on peut se poser la question du pourquoi ; en effet, les forces de précontrainte dans le mât (haubanage, étai, pataras) sont telles que la tension des drisses n'a pas d'incidence.

29 mar. 2018
0

Merci de ces éclairages,
mais conclusion ?
je continue à me pourrir la vie avec le mouflage ou je le vire ?
Une drisse de 12 en Dynema permet-elle d'avoir un étai suffisamment raide sur ce type d'équipement ou faut-il une fibre plus exotique ?
Un palan d'écoute au point d'amure est il une solution adaptée ? (c'était mon idée de départ vu que j'en ai un dans un coffre, mais le voilier me l'a catégoriquement déconseillé)
Rappel, la compression du mat n'est pas mon pb, mais la tension sur le rea de sortie de drisse et la raideur du guindant oui.

29 mar. 2018
0

En 12 ? Du D 8 sur les class 40 !

29 mar. 2018
1

Je crains que les cours de physique sont un peu loin pour certains:
www.lnw.lu[...]que.pdf

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (149)

Le beau temps !

mars 2021