Drisse de GV bloquée en haut du mat

Bonjour à tous,

je viens d'acquérir un petit voilier 5.50 x 2.40 et j'ai un petit problème. La drisse de Grand Voile est bloquée en haut du mât. Je n'arrive pas à la faire redescendre pour accrocher de nouveau la GV.

Est-ce qu'il y aurait une solution pour faire redescendre cette drisse?

Merci de votre aide.

L'équipage
20 juin 2007
20 juin 2007
0

Sur un 5.50
ca doit pas être trop compliqué de démater.
En plus, ca te permettra de vérifier si tout est correcte la-haut

Serge

20 juin 2007
0

Démater
Merci pour ta réponse, par contre je n'ai jamais dématé. Quel est la procédure à suivre? Pour info, c'est un arvor 550 avec génois enrouleur.

Merci.

20 juin 2007
0

Avec cette taille

de barque, démâter et mater va vous prendre une petite heure !
Si vous abattez en carène, ça va vous prendre 5 minutes.

Chacun fait bien sûr comme il pense... :alavotre:

pfffzzzz

PS: n'oubliez pas de tout caler si vous utilisez la 2e solution... :-)

20 juin 2007
0

drisse bloquée
Quel est donc ce bateau ? Peux-tu le coucher (si c'est dériveur !) ?
Sinon tu couches le mât vers l'arrière en mettant un grand bout pour rallonger l'étai. Tu laisses venir vers l'arrière après avoir détendu les haubans .
Ca doit être assez facile à faire ??? Du moins je pense

20 juin 2007
0

Démater
Merci pour vos conseils. Pour infos c'est un biquille mais je ne peux pas le mettre à sec. Je vais le démater dans le port.

Donc la procédure, je détend les haubans(il a t'il un outils spécial? Ou juste une clef classique suffit), j'enlève l'étai (je ne vois pas comment avec le génois à enrouleur...) et je laisse tomber la mât vers l'arrière. J'ai bon là?

Merci.

21 juin 2007
0

En gros c'est ça...
Mais ne le laisse pas tomber trop vite !

L'idéal est d'être 2 : 1 qui retient le mat par l'étai (à décrocher sous le tambour de l'enrouleur), l'autre qui le réceptionne dans le cockpit.

Attention qu'il ne se ballade pas en latéral, et attention sur la fin de la descente, il y a un moment où l'angle entre l'étai et le mat devient trop fermé pour le retenir efficacement, et souvent ce moment arrive alors que le comparse, trop petit, ne l'atteint pas encore... Il y a alors quelques secondes d'incertitude, quelques centimètres de "chute libre", et une petite frayeur la première fois...

Après, on s'y fait... et on se fait les outils qui vont bien, comme une perche avec l'extrémité en U destinée à réceptionner le mat avant le moment fatidique.

21 juin 2007
0

abattage en carene
te permettra de recuperer ta drisse, les forces ne doivent pas etre enorme, et si t as une annexe tu pourras meme donner un coup d eponge a la carene

21 juin 2007
0

non!
tu ne laisses pas tomber le mât vers l'arrière!
Tu mollis les haubans et pataras.
A l'extrémité de ta drisse de foc, du accroches ton plan de GV (ds le même sens que sur la bôme)
Tu fais un noeud pr ne pas que la drisse de foc partes dans le mât vers le haut (le noeud sur le côté winch de la drisse).
Avec le palan, tu étarques un peu , ce qui mollit l'étai et tu bloques avec le coinceur du palan.
Tu va alors à l'avant libérer l'axe de la cadène d'étai.
Tu laisse filer doucement du palan avec l'aide de quelqu'un en pied de mât qui limite le dévers du mât (sinon casse du pied de mât)
Tu descends doucement jusqu'à ce que l'angle entre le palan et le mât soit trop faible pour que la traction soit efficace
Debout sur le roof tu attrapes le mât et recule avec lui dans le cockpit (attention à la marche et au dévers)
quand le mât et horizontal, l'équipier libère l'axe de pied de mât et à deux vous poser le tout sur les balcons avant et arrière.
Pr remater, idem en sens inverse...en faisant attention à ce que les cadènes de hauban ne se tordent pas et à l'enrouleur qui suit naturellement le mouvement.
règle: prendre son temps, réfléchir : le mât n'est pas bien lourd mais s'il commence à partir tout seul il continura et finalement sera bon à changer...
Bonne manip...

21 juin 2007
0

Mollir les haubans
Bonjour,

Merci pour tout vos conseils. Dernière question, pour mollir les haubans, dois-je prendre une clef spéciale?

Encore Merci.

21 juin 2007
0

Moi je fais ça
avec une clef à molette et une pince ou un tournevis engagé dans la cage du ridoir.

21 juin 2007
0

un petit conseil
attention aux cables ils n'aiment pas du tout être pliés

21 juin 2007
0

D'accord avec Eric
SURTOUT PAS SANS PALAN !!!

Le mieux est encore de fabriquer un espar de la longueur mât-amure de foc, avec une fourche ou un brelage TRES SERRE côté base du mât et une fixation solide sous l'enrouleur. Comme ça, on laisse filer le tout avec le palan et l'angle entre le mât et l'enrouleur reste le même.

Faut pas oublier que la force augmente comme la cotangente de l'angle mât-étai ! (30°, multiplier par 1.73, 20° multiplier par 2.75, 10° multplier par 5.67) et en même temps, la force exercée vers le bas par la tête de mât augmente aussi puisque la force exercée par le pied diminue.

21 juin 200716 juin 2020
0

Dessin
.

21 juin 2007
0

juste en passant
un bateau de 5.5m ça doit avoir un mat de 6m maxi

ça se prend tout seul, adeux éventuellement pour le réceptionner et éviter un mauvais effort,

mais pas de palan, pas de chèvre,

je l'ai fait souvent, et je ne dois pas être plus fort qu'un autre,

au mieu il va le long d'une passerelle un bout en haut du mat et il démate en tout facilité,

maintenant sa drisse coincé, il envoit un gamin en tête de mat avec la drisse de génois, il file un petit billet au gamin et c'est réglé en 15 mn...

ne coyez vous pas ???

21 juin 2007
0

Il est vrai
que j'avais oublié la petitesse du bateau.

M'enfin, le mât de mon 420 faisait quand même 6.1 m... le sien, je ne sais pas.

J'ai aussi le souvenir du dématage d'un mât de 10 m (en bois, certes), prévu pour, avec "chèvre", et ou le palan et le treuil étaient nécessaires, ce qui à peut être un peu biaisé mon intervention.

21 juin 2007
0

ne pas oublier
que pour cahque accroissement de hauteur le volume est au cube et le poid... peut être +20 %

alors un mat de 4.2 de 6m , encore plus un mat de 10m, je ne m'y aventurerai pas

mais je l'ai fait sur des voiliers transportable de cette taille...

21 juin 2007
0

C'est quand même extremement excessif
de démater juste pour récupérer une drisse !

Alors qu'un abattage serait 1000 fois plus rapide (pour l'auteur de la question, abattre = prendre une autre drisse - foc ou balancine - et tirer dessus latéralement pour coucher le bateau)

Ou bien un pont ou une passerelle dans le coin, ou bien grimper dans le mat d'un bateau voisin, un mat de 5,5m, c'est quand même pas bien grand !

L'avantage d'un petit bateau, c'est que les opérations sont simples, alors autant éviter de compliquer les choses inutilement. Surtout qu'après avoir dématé, il faudra regégler les tensions du gréement, et ça ne s'improvise pas .......

21 juin 2007
0

N'oubliez pas qu'il a mentionné + haut
qu'il s'agit d'un biquille,si Freja a déja abattu en carène un biquille, je suis preneur d'explications . . .

Mais si Isteamgeo nous disait oû est son bateau, l'un ou une d'entre nous pourrait sans doute lui faire une Démo sur place . Cela vaudrait sans nul doute mieux que toutes les explications de la terre pour une 1ère fois .

21 juin 200716 juin 2020
0

un abatage en carène
c'est ça --------------------------------------------------------------&gt

et ça ne pose pas plus de problème à un bi-quilles

21 juin 2007
0

pour monter au mât
faut une drisse, hors elle est en haut.
celle du foc, s'il n'est pas gréé en tête, walloo ti gars.
qd on n'a pas de passerelle, ou si on en a une, faut aller 1 m plus loin, planche, contre poids... attraper un truc qui bouge avec 600 kg en bas qui remue...
moi je dis aussi que le mieux, c'est de démâter, avec qques précautions et 2 chevrons de 2 ou 3 m, ça se fait en 5 mn, et puis après, on a les réas ds la main, pas à 6m au dessus du pont à jouer le papillon fou.
parce que s'il vient d'acheter le bateau, s'il n'est pas neuf, des fois c'est instructif de voir la tête de mât, vous croyez pas ? une drisse coincée à la prise de ris, c'est plus que ch..t. :langue2:
mais attention, des fois le mât, il est juste posé sur le pont et qd on le bascule, faut le tenir, le pied, sinon c'est dangereux surtout pour celui qui tient l'enrouleur.
il faut être 2, sans vent, et si on sait pas faire, il y a toujours quelqu'un qui saura sur un ponton, et plus encore dans un mouillage sur corps mort, parce que c'est là qu'on voit les vrais... na :-p

21 juin 2007
0

Vous compliquez singulièrement le débat...
Un dématage-rematage, avec un peu de méthode, c'est réglé en 1/4 d'heure, et ça permet de se familiariser avec la manœuvre.

Un abattage en carène, c'est tout aussi simple, même avec un biquille, mais il faut au préalable saisir, assurer ou caler tout ce qui risque de ripper, et ça, dans un bateau normalement constitué, ça prend au moins 1 heure...

21 juin 200716 juin 2020
0

Sans être spécialiste,
Je crois qu'un crochet au bout d'une canne à pêche s'appelle un hameçon Monsieur Feudar-Tifisse.

Sinon, est-ce comme cela que vous pratiquez la pêche aux maquereaux ? ------------------------------&gt

21 juin 2007
0

J'ai beaucoup apprecié ce "Post"
Car je n'ai pas oublié mon premier achat de Bateau** (neuf)....Je constate que Certains parlent "Javanais"...D'autres s'en rendent compte -temporise et traduisent -les Hermetique!!!.
** Chaque terme de vocabulaire a cette epoque, me rendait fou!!! Ridoire, Hale-Bas, Cadene etc etc Une langue etrangere...
En plus "les Hermetiques" proposent des solutions..Les moins pratiques et a eviter!!! :-D

21 juin 2007
0

Cela étant,
samedi, je vais aussi grimper au poteau pour "chipoter" au dessus (ce sera la première fois). Il y a quelques mois, à la question de savoir à partir de quel angle de gîte je risquais d'abbattre en carène avec moi en tête de mât, il m'a été répondu : "jamais". Bon, j'ai un quillard avec 1500 kg de lest et je veux bien le croire. Mais est-il prudent de monter en tête de mât d'un biquille alors que vous dites qu'un abattage en carène est très facile ???

21 juin 2007
0

Post scriptum
j'irai en technique d'alpiniste, avec bloqueurs, jumar et descendeur Petzl. Je préfère ça à l'Amirauté au winch...

21 juin 2007
0

héhé
en général, c'est plutot l'amirauté en haut et moi au winch

l'inverse :non: pas possible

21 juin 2007
0

perso
Mes conseils, ne te laisse pas impressionner par l'idée d'un dématage au port, avec un peu de jugeotte ça se fait facilement....

... mais :
- fait attention à ne pas avoir de bateau "à portée devant ou derrière dès fois que la situation t'échappe.
- vois si tu démate par lavant pour par l'arrière, en général on démate vers l'arrière mais j'ai un de mes bateaux (mistral de 5,2m) qui préfère être dématé par l'avant sur la remorque. Ceci est du aux bas haubans (les câbles sur le coté du mat)légèrement en avant du mat (?, oui je sais s'est curieux) et s'est aussi pour un souci avec les drisses.
- pour démater il suffit parfois de mettre une articulation au pied de mat (boot de retenue ou axe de type jumelles) puis de larguer l'étai (le câble en avant du mat). Quand tu remettra ton mat à sa place (on dit à poste) fait très attention aux ridoirs des haubans non démontés !!! Le moment ou le mat tend les câbles est délicat si il sont mal alignés, rien de mieux pour les plier...

21 juin 2007
0

selon l'endroit ou te trouves
il est possibel que la solution d'un simili abbatage en carène soit la plus simple.

je m'explique: si tu es dans un coin à marée, tu mets le bateau contre un quai et à marée basse, tu passes un bout autour du mat, ou tu reprends ta drisse de génois pour faire giter un poil le bateau histore de mettre le mat au dessus du quai.

vu la taille du mat, je serais surpris que tu nepuisses attraper ta drisse à la main directement et dans le pire des cas, avec un escabaud, ça devrai le faire.

en bon fainéant de base, c'eest en tout cas la solution que j'essaierai avant de tout démonter

21 juin 2007
0

Démâter dans le port?
Si c'est à flot, choisir un endroit calme. La petite vague traitresse arrive toujours au mauvais moment.

N'y a t-il pas un quai à bonne hauteur quelque part?

21 juin 2007
0

certes
démâtage
sur un petit bateau de cette taille, canne à pêche, c'est rigolo
et puis aussi quand le mât est à hauteur d'un quai ou d'une passerelle, une cravate autour du mât suffit à incliner le bateau vers le quai, il suffit alors de récupérer le haut de la drisse (à la main ou avec une gaffe) et de tirer (expérience vécue avec un 7m)
;-)

22 juin 2007
0

C'est fait
Merci à tous,

J'ai dématé cet après midi. Comme c'était la première fois nous avons mis à peut près 1h30.

Tout c'est bien passé. Ouf !!!

Merci encore pour vos commentaires.

22 juin 2007
0

Et depuis,
Tu a changé ton mat contre un tout petit, ou tu consulte régulièrement un ophtalmo.:mdr:

22 juin 2007
0

Bravo !
Moi, la première fois, j'ai pété le pied de mat
en dématant, et écrabouillé une poulie de renvoi en rematant.
La deuxième fois, j'ai seulement tordu un ridoir en rematant.

Et la troisième fois, c'est la girouette qui a fini sa vie contre un mur en dématant...

Maintenant, ça va, je suis rôdé à la manœuvre, j'ai l'oeil droit qui surveille la tête de mat pendant que le gauche ne lâche pas le pied...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (44)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021