Distance entre échappement moteur et Waterlock

Bonjour,

Je me posais la question de savoir si il y avait une distance/hauteur minimal a respecter entre l'échappement d'un moteur et l'entré du Waterlock ?
Je suis entrain de remotoriser mon voilier et j'ai un encombrement assez limité pour placer mon waterlock.
Merci de votre aide

L'équipage
28 avr. 2013
28 avr. 201316 juin 2020
0

Les documents Vetus et Volvo que je vais utiliser pour la pose de mon nouveau moteur.


28 juin 2013
0

merci pour les infos sur l'hauteur à respecter et calcul volumes - je n'ai pas trouvé ces infos sur la doc vetus france

29 avr. 2013
0

Le waterlock récupère l'eau de refroidissement moteur pour refroidir les gaz déchappement et attenuer les bruits par barbotage. L'eau s'accumule en bas du waterlock mais doit IMPERATIVEMENT ètre chassée par les gaz d'échappement.
S'il n'y a pas d'eau le waterlock plastique va fondre. S'il n'y a pas de gaz propulsifs l'eau va déborder dans le moteur (raison pour laquelle il ne faut pas trop prolonger les démarrages infructueux). Il y a une purge en bas du Waterlock. Le document Vetus précise bien qu'il y a une hauteur MAXIMALE à ne pas dépasser en sortie de Waterlock et qu'il faut que le Waterlock soit assez en dessous de la pipe d'échappement pour ne pas favoriser les retours humides. On a d'ailleurs une marge assez faible. Il est évident aussi que plus on rallonge un tube plus on freine les gaz d'échappement.

29 avr. 2013
0

Tu pourras après un premier fonctionnement débrancher le tuyau à la sortie de l'échappement pour vérifier où se situe le niveau d'eau.
A la voile avec du tangage c'est vrai que la proximité inquiète.
Mais en fonction de la forme de la coque la distance est souvent limitée.
Pour ma part, je l'ai aussi légèrement décalé latéralement par rapport à la sortie du moteur.

Cdlt

29 avr. 2013
0

surtout ce qui est important c'est la hauteur de la flottaison par rapport à celle du coude
généralement les waterlock ont suffisamment de volume pour récuperer l'eau qui s'écoule du moteur à l'arrêt de celui-ci
alain

29 avr. 2013
0

dans la pratique tout ca n'est paq facile;
je crois que le plus sage apres une nouvelle installation est en plus du respect des consique dont on viens de parler , de verifier apres un nav agitée avec de la gite importante sur les deux bords, que le volume d'eau contenue dans le waterlock est acceptable et ne risque pas d refouler par l'echappement.. ceci par demontage et controle visuel ..

il n'est pas toujours facile de mettre le water lock " assez bas" a cause de la forme des fonds, et parfois l'echappement peu etre assez long et contenir beaucoup d'eau

29 avr. 2013
0

La ligne d'échappement peut être assez longue, jusqu'à 5-6m, sans problème. Mais plus elle est longue, plus le waterlock doit être volumineux.
En sus du bon dimensionnement du waterlock, il faut penser au retour d'eau de mer. Il y a eu quelques fortunes de mer sur des unités importantes qui ont un franc bord relatif plus faible que les petits voiliers, liées aux sorties d'échappement trop basses au dessus de la flottaison avec entrée d'eau dans les cylindres et blocage irrémédiable du moteur.
Donc col de cygne et/ou clapet de sortie sont à ne pas oublier.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (52)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021