distance à la côte

Bonjour,

J'ai pour projet d'acheter un petit dériveur comme le Zef ou un dinghy gonflable avec une adaptation pour aller à voile.

D'après ce que j'ai lu et cru comprendre, ce type de bateaux ne peut s'éloigner à plus de 300 m de la côte (ou de la plage ?).

Serait-il possible, dans ces conditions, de suivre la côte à cette distance et de passer ainsi d'un port à l'autre même si la côte est inabordable (je pense à certaines parties très rocheuses du Finistère Sud).

Un petit dériveur comme le Zef ou un dinghy gonflable peuvent-ils être immatriculés de manière à pouvoir aller un peu plus loin ?

Quelqu'un a-t-il déja essayé un adaptateur à voile pour bateau gonflable de Sailboat To Go ?

Cela fait beaucoup de questions, je remercie par avance ceux qui voudront bien me répondre.

L'équipage
29 juil. 2009
29 juil. 2009
0

Petits bateaux et navs côtières
Distances : les distances mentionnées dans les règlements parlent de distance "à un abri". Un abri signifie un endroit où tu peux accoster et débarquer l'équipage en sécurité.

Note que la catégorie la plus petite (6) correspond à 2 Milles, soit 3.704 mètres

Donc, tu ne peux même pas naviguer à 50 m d'une falaise, s'il y a plus de 2 Milles devant et 2 Milles derrière avant de trouver une plage.

L'immatriculation ne compte pas, amha, mais je laisse mes amis Français t'en dire plus, il s'agit surtout d'équipements de sécurité nécessaires pour pouvoir aller jusqu'à 6 milles des côtes ou plus.

A la dernière question, je réponderais qu'un "adaptateur à voile" est un mauvais plan si tu t'intéresses à la voile. Mieux vaux t'orienter vers un "vrai" voilier (le Zef est très bien pour un début) et aussi d'aller vers une école de voile.

Encore une chose : le Finistère sud (le nord aussi d'ailleurs) est TRES connu pour ses courants violents et je te conseille vivement de ne pas tenter cette expérience sans beaucoup de précautions et de conseils.

29 juil. 2009
0

Zef, conseil
A réserver à des zones abritées. C'est un dériveur de plage, pas fait pour la nav côtière.

Je ne vais pas développer, mais commence par faire dessaler ton bateau près d'une plage, sans mer et sans vent et vois comment vous vous en sortez seuls et sans assitance...

RV

29 juil. 200916 juin 2020
0

Oups! y'a du challenge!!
Coucou, pour donner mon modeste avis (en comparaison des gars très expérimentés du site):
- les dériveurs de sports, surtout de petite taille, ne sont vraiment pas faits pour affronter autre chose que des zones un peu protégées et avec une sécurité (accompagnateur moteur, ou bien abri accessible facilement).
Pour avoir fait pas mal de 420, 470 etc...et avoir eu un ponant, je peux te dire:
- que j'ai vu plusieurs petits dériveurs couler devant mes yeux le même jour, par une petite sortie en roscoff et l'ile de batz du club de voile, où le vent et la mer se sont un peu levés avec des courants de marée. Et plouf: X4 ou 320, caravelle...ceux qui n'avaient pas de coque étanche et insubmersible ont eu vite fait après dessalement de couler, il ne restait que des petites têtes blondes portées par des gilets orange, et la sécu qui passait les ramasser. Bon pas de souci, à marée basse les bateaux ont surement été récupérés. Et pour ne pas dessaler, il en fallait, on a presque tous au moins fait un tour à la baille.
- j'ai eu un Ponant (5,25m), un truc sympa, look de 505 ou de gros 470. Un jour, même coin vers le chenal de Roscoff, on a chaviré, avec mon père (bon gaillard costaud) et on a mis 15 minutes pour arriver à le redresser. Entre vents et courants, c'était vraiment galère, et le jusant nous emmenait droit aux rochers. Et pourtant le bateau etait plus stable qu'un petit engin de plage, mais en contrepartie plus lourd à redresser.

ET puis y'a aussi le fait de:
- rester un peu solide (ca démate vite ces bestioles, ou tu casses une dérive comme de rien parfois).
- te protéger un peu, te reposer si tu fais des ballades un peu longue. Position ramassée, voir rappel nécessaire, c'est plus crevant qu'un habitable et il ne faut pas présager de ses forces.
- pouvoir passer une zone critique si le vent tombe ...peut être le long d'une falaise par vent de mer, tout à coup déventée complètement...la nuit tombe, les loups rodent...vite, démarrons le moteur! Oups, il est où le moteur?

Enfin moi, même si la question n'est pas là, au jeu du "tu préfères": je préférerais faire la transat des alizées sans expérience, que le tour de France en Zef. Je suis sûr que les stats de réussite seraient meilleures sur la transat (aller).

Tu peux te trouver un petit habitable pour le prix d'un dériveur de plage. Je vends le mien d'ailleurs (je suis con, je me rends compte que j'ai failli pas penser à t'en parler): DUFOUR T7, transportable, 6m72, 4 couchettes, 2 cabines, 1,6 Tonnes , dériveur intégral (1,4m de TE, et 0,4m tout relevé, tu peux beacher comme avec un dériveur de sport, sauf que tu le tireras pas sur le sable au sec à la force des bras :-).
Et là tu peux faire le tour de france à la voile si tu veux (à condition de louer/acheter une survie pour les quelques fois où tu n'as pas d'abri sur plus de 6 miles, ancienne 5ème catégorie). Regarde le lien: (le prix est négociable, je viens d'acheter un trident donc j'ai un bateau de "trop" :-)

bateau-occasion.vivastreet.fr[...]2841560

Et ca se navigue comme un petit dériveur, puisque moi même je n'avais jamais touché d'habitable avant celui là et c'est très très proche.

A+

29 juil. 2009
0

Desaffection des petits dériveurs
Merci pour ta réponse rapide Pircarre.

Je me doutais bien que c'était trop beau que l'on puisse caboter à 300 m d'une côte ou l'on ne puisse pas débarquer (du moins à marée haute)avec un petit bateau mais à marée basse des petites plages se découvrent et on peut en trouver dans la distance de 2 Milles que tu m'indiques. A ce moment, serait-ce possible avec un Zef ?

Merci pour le signalement du danger des courants dans le Finistère. J'en tiendrais compte.
Je trouve cette région magnifique et c'est ce qui m'a donné envie de refaire de la voile.

J'ai commencé à en faire sur Vaurien et Zef il y a 30 ans puis sur 420 et un peu sur Mentor.

J'ai voulu louer cette année un dériveur dans le Finistère, lorsque j'étais jeune, on trouvait facilement des Vaurien ou des 420, maintenant c'est planche à voile ou catamaran, mais cela ne me dit rien; d'où le projet d'achat, la location n'étant plus possible.

Je retourne en Bretagne fin Août, je vais faire un tour aux iles Glénan comme passager d'une goëlette (un vieux rêve) et me renseigner pour des cours à Kerfany. Ils sont malheureusement donnés sur Optimist (un peu petit pour moi et je ne me sens plus l'age) ou sur catamaran qui ne me plait pas. J'ai besoin d'être dans une coque mais pas sur une toile pour me sentir en bateau, sinon j'ai l'impression que c'est un autre sport.

Quel dommage que les petits dériveurs aient presque disparus!

30 juil. 2009
0

dans le genre day boat
tu as les skellig de plasmor qui sont de jolis petits canots qui sont il me semble classés en catégorie CE C / 4 personnes

29 juil. 2009
0

sinon tu as aussi des day boats vraiment sympas.
Bon c'est sûrement plus cher aussi, mais les tofinous et autres dans le genre...génial!

29 juil. 2009
0

Et s'il n'en reste qu'un …
Mon petit Dinghy Mirror est toujours opérationnel, et il navigue encore.

29 juil. 2009
0

il n'y a pas que les petits dériveurs ...
tu peux en trouver des plus gros !

sans préjuger du programme que tu as comme objectif, va voir du coté de la famille des "voile-aviron". Je suis un adepte de cette catégorie, les canots sont superbes et les archis actifs sur le sujet savent faire des bateaux très "marins". je pense à François Vivier, à Gilles Montaubin mais il y en a sans doute d'autres. Il y a aussi les canots anglais + les vieux canots bretons gréés au tiers, en aurique ou marconi. Ils sont ventrus, lourds, costauds ....

avec des avirons ou même un petit moteur, tu as une capacité réelle a te balader + un certain niveau de sécurité.

Comme ces canots sont petits, souvent ouverts donc vulnérables, il faut faire gaffe et envisager une nav à plusieurs, ou avec un zod accompagnateur par exemple, ca peut être sympa !

le mien appartient à la catégorie des ELP (embarcation légère de plaisance) avec une limitation administrative à 5 miles d'un abri et liste d'armement de sécu adaptée.

hervé

29 juil. 2009
0

Sécurité sur Zef
Merci de ta réponse CapitaineHervé,

Je suis déçu que le Zef ne puisse être qu'un dériveur de plage. J'ai de bons souvenirs de ce petit dériveur que j'ai utilisé dans le golfe de Valenco et qui me paraissait très stable par rapport au Vaurien ou au 420. J'aurais pensé qu'il pouvait faire plus.

Pourrais-tu me conseiller un petit voilier dériveur qui permette de longer la côte (je ne cherche pas la performance et faire 5 à 10 Milles dans la journée me conviendrait tout à fait).

Pour ce qui est du dessalage, j'ai déja fait seul, sur 420, ce que tu m'indiques. Cela faisait partie d'une formation que j'ai suivi à l'UCPA de Banyuls, mais j'avais plus de 20 ans de moins et je me demande si ce n'est pas plus dur de remettre droit un Zef car la coque me semble plus large et sa conception différente.

29 juil. 2009
0

j'appuie ce que disait grigri.
Zef ou vaurien dessalé c'est la galère, 420 cela se redresse pratiquement sans eau à l'intérieur.

Ceci étant il faut mieux chercher dans les petits côtiers type dériveur lestés (qui me semblent plus adaptés a ton programme.) Faciles à mâter ou démâter et compatibles en remorquage avec petite cabine sauf à faire du côtier sur une unité un peu plus grande.

29 juil. 2009
0

Remerciements
Merci à tous pour vos conseils et vos réponses rapides.

Je dois maintenant partir en vacances.

Je reviendrais sur le site à la fin du mois. D'ici là je vais réfléchir à tout ce que j'ai lu.

Un petit habitable est bien sûr très séduisant mais les problèmes d'anneau de port, de remisage, dont je ne connais pas les solutions m'avaient éloignés de cette voie mais nous en reparlerons.

Merci encore.

30 juil. 2009
0

J'aime bien l'expression
"Je DOIS maintenant partir en vacances"

Agréable obligation, s'il en est ! :heu:

29 juil. 2009
0

Brigantin
Avec un brigantin , equipé - de 6 miles , on s'est fait il y a quelques années Groix et le golfe du Morbihan , c'étai un régal

30 juil. 2009
0

cote sous le vent
quand le vent vient du large il vaut mieux etre a plusieurs milles de la cote qu'a 300 m, surtout si la cote n'est pas un abris !!!

Apres la réglementation c'est autre chose, mais ca passe apres la sécurité

11 août 2019
1

Balade en zef dans le Finistère nord, entre les Abers et Morlaix : deriveurzef.forumactif.org[...]re-nord

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

Souvenir d'été

  • 4.5 (59)

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

novembre 2021